VLOG LIFESTYLE CLUBMILLIONNAIRE #2 – SOFIA (BG)

1

Salut à tous,

on se retrouve en Bulgarie à Sofia, capitale européenne la plus pauvre avec un SMIC à 180€/mois et un salaire moyen de 400-500€/mois par habitant ? 🙂

Au programme : état du marché immobilier à Sofia, ressenti bizarre de la ville, des galères pour payer et un peu beaucoup de fête ! 

Suivez-moi !

VLOG LIFESTYLE CLUBMILLIONNAIRE #2 – SOFIA (BG)

https://www.youtube.com/watch?v=b8ar2_pHGtY

Cliquez ici pour vous procurer un exemplaire du livre (numérique ou papier) : c’est par là

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Donc là on est à l’aéroport prêt à partir pour Sofia, la Bulgarie, le pays le plus pauvre d’Europe donc je vais vous faire mon retour sur ce pays. Là je suis comme un schlag assis par terre dans l’aéroport mais je m’en fous.

Vous savez, comme je le dis dans mon livre, souvent les gens quand ils prennent l’avion, le bus, le train, des choses comme ça, ils perdent leur temps, ils dorment, ils matent des films, ils jouent aux jeux-vidéos. Moi, ce que je vais faire, c’est que je vais en profiter pour télécharger tous mes emails et je vais y répondre tranquillement comme ça je vais être productif, ça va me permettre de faire passer le vol plus vite et au moins je vais être à jour dans mes mails donc voilà. Je vous fais une vidéo dès que j’arrive à Sofia. Apparemment, il y a quelqu’un qui nous attend pour une petite soirée, on arrive à 1h du matin et on va être accueillis pour une petite soirée directement donc je vais vous filmer tout ça.

***

Première matinée à Sofia donc vous voyez un petit peu la ville, on vient de se réveiller, il est 15-16h, on est prêt à sortir, on va faire un petit tour de la ville avant qu’il recommence à faire nuit. En fait, hier soir, on est arrivés à l’aéroport, il était 00-1h, le temps de prendre le taxi (on s’est un petit peu fait avoir), on est arrivés à l’hôtel, il y avait un lecteur de ClubMillionnaire qui nous attendait, c’était prévu, il avait quelques petites bouteilles donc on s’est chauffés et on est allés en boite directement et pour un mardi soir, ça bougeait bien puisqu’on est restés jusqu’à environ 7h en boite et on est rentrés à l’hôtel pour être prêt pour le petit déj’ à 8h il me semble.

Puis on a dormi, on vient de se réveiller vers 15-16h et on va aller explorer un petit peu la ville, on va aller voir ce que ça donne. Vous voyez, ça ressemble vraiment aux pays de l’Est, c’est assez cool donc j’ai hâte de découvrir cette nouvelle capitale, Sofia.

***

Donc là je m’apprête à faire le Facebook Live que je vous avais promis en direct de Sofia pour la sortie de mon livre qui est juste ici. Je vais faire un Facebook Live en direct du hall de l’hôtel pendant une petite heure, 45 minutes pour vous présenter ce livre et vous dire ce que je pense de la Bulgarie et de Sofia. J’espère que vous êtes bien connectés, ça commence dans 10 minutes et moi je vous attends. A tout de suite !

***

Donc là on a un gros problème de cartes en Bulgarie. Vous savez, j’ai mis la Number26, la carte qui est censée ne pas avoir de frais à l’étranger sauf que elle n’est acceptée nul part, c’est super bizarre ! Là on va essayer en direct voir si ça fonctionne, on va prendre un 50BGN pour tester. Hop, hop. En fait, tous les ATM, toutes les banques nous disent « Carte inconnue » en fait alors qu’il y a clairement les logos Mastercard partout. C’est une Mastercard la Number26, c’est une carte allemande. Vous voyez, « carte inconnue » à nouveau donc ça ne marche pas, on ne sait pas pourquoi. On ne peut pas payer, on est obligés de prendre la carte française et de se bouffer des frais d’enfoirés (cliquez ici pour voir le parrainage possible avec cette carte qui fonctionne dans tous les autres pays où je suis allé 😉).

***

Quand je vous disais qu’on avait pas mal de galères, moi j’ai un gros problème avec mon œil, j’ai failli aller voir le docteur. J’ai une lentille qui voulait pas s’enlever, qui restait bloquée dans la paupière, ça me brulait l’œil, je commençais à avoir une inflammation avec une sorte de pus, l’œil collé quand je me réveillais, ça faisait vraiment mal donc on enchaîne les galères ici, c’est pas évident mais on essaie de survivre, c’est la Bulgarie, c’est pas évident, c’est le pays le plus pauvre d’Europe, c’est dur…

***

Donc là je suis en train de suivre l’itinéraire que Google Maps m’a dit pour rejoindre le centre ville et c’est plein de petites rues sombres pas éclairées du tout par des lampadaires comme en France. Ca fait une grosse différence par rapport à nos quartiers en France où tout est beau, tout est propre, tout est net avec des lampadaires, des petits trucs comme ça. Là c’est ultra sombre, je suis passé par des chemins bien pires où on se demande où on est en train d’arriver mais c’est le charme de l’Est, c’est bien cool !

***

Donc là je pars dans 2-3h de la Bulgarie et le petit bilan c’est que j’ai l’impression d’être dans un pays pas très très ouvert encore, qui est assez renfermé, où c’est assez compliqué à différents points de vue.

Ce qui est assez flagrant en Bulgarie, c’est cette fracture sociale. Vous voyez par exemple, là, il y a un très beau Porsche Cayenne et à côté vous avez des voitures plutôt assez moyennes, et encore, les voitures assez moyennes que je vous montre ici sont plutôt correctes. Mais c’est souvent ça qu’on peut remarquer, des belles voitures et juste à côté des voitures assez pourries parce que, je sais pas, il y a beaucoup de preuve sociale autour des voitures en Bulgarie j’ai l’impression, ils adorent ça.

Et également au niveau des bâtiments, on est plutôt dans un beau quartier, on a des beaux bâtiments ici et, par exemple, ce bâtiment là est assez pourri, et encore, ce n’est pas le pire de la ville, il y a beaucoup de bâtiments très très pourris comme ça où ils n’ont en fait pas d’argent pour entretenir. Faire des ravalements de façade, ça coute très cher et ils n’ont pas les moyens je pense et c’est même sûr donc ils ne le font pas.

Le prix du m2 en moyenne ici à Sofia, ça va être 1200€, je me suis renseigné, 1200€ pour s’acquérir d’un m2 ici. Je ne sais pas si c’est un bon plan d’investir à Sofia, je ne suis pas sur parce que tout a l’air vraiment très très pourri et je ne sais pas si on est vraiment invités en tant qu’étrangers à investir sur le marché ici. Je pense qu’il y a beaucoup de très gros propriétaires qui possèdent un très gros parc et voilà.

En tout cas la Bulgarie, c’est un pays que j’avais vraiment beaucoup idéalisé avec la ville de Sofia, c’est une ville que je voulais vraiment visiter, je ne sais pas pourquoi, c’est quelque chose qui m’attirait, c’est une ville qui m’attirait et, honnêtement, pour ne pas vous le cacher, je suis un petit peu déçu de la ville. Je ne sais pas. Je ne m’attendais pas à voir ça, c’est tout petit, c’est pas très beau, les gens je ne les trouve pas très sympas, pas très accueillants. On voit qu’il n’y a pas beaucoup d’étrangers, pas beaucoup de touristes, je ne sais pas si ils sont vraiment prêts à recevoir des touristes en fait.

Aujourd’hui, il fait très très beau, ça fait plaisir, on redécouvre la ville, tout est vraiment beaucoup plus joli et l’été ça doit être super sympa, il y a plein de petits parcs sympas mais les 3-4 premiers jours où on était là, c’était tout gris, c’était vraiment triste et déprimant.

C’est vraiment pas cher, on se sent comme un roi ici mais y habiter, je ne sais pas… L’hiver, il fait froid, c’est sombre, les rues ne sont pas éclairées comme je vous disais, il n’y a pas de lampadaires donc voilà, c’est un peu bizarre…

Ce qui est cool aussi quand on voyage dans des pays comme ça à bas prix, à bas coût, c’est qu’on se rend compte de la chance qu’on a en tant que français.

Par exemple, j’ai rencontré une amie bulgare qui habite à Sofia et une autre amie qui vient faire ses études à Sofia mais qui est ukrainienne et c’est vrai qu’en parlant avec elles, on se rend compte qu’on a énormément de chance d’être né français.

Par exemple, mon ami ukrainienne doit demander des visas tout le temps pour n’importe quel pays d’Europe dans lequel elle veut se rendre alors qu’elle n’a déjà même pas les moyens de s’y rendre parce qu’elle n’a pas d’argent, en Ukraine c’est vraiment incroyable au niveau des prix. C’est pire que toute l’Europe, rien ne coûte cher.

On se rend compte qu’on a beaucoup de chance d’être français parce qu’on peut voyager, on est habitué à vivre à des prix qui sont relativement chers donc quand on va en Europe de l’Est, c’est très très simple pour nous mais quand on est né en Europe de l’Est en Roumanie, en Bulgarie, se rendre à Paris ou dans des pays comme ça comme à Londres ou Milan, c’est très très compliqué pour eux et tous les taxis vous le disent : ils adorent Paris, ils veulent y aller mais c’est trop cher donc c’est vraiment compliqué, on se rend compte de la chance qu’on a en fait.

N’hésitez pas à me poser vos questions sur la ville ou à me dire où je devrais aller pour le prochain VLOG, je suis ouvert à toutes vos suggestions ! 😉

Une réponse

  1. GTDesign

    merci à vous pour cet excellent article je viens de découvrir votre blog et m’en vais
    de ce pas le recommander à mes amis vivement le prochain article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *