UNE RUSSE ME REMET 10 000€ DANS UN PALACE PARISIEN

2

Salut à tous ! 🙂

Dans cette vidéo, dans cette vidéo un peu spéciale, je vous emmène dans un célèbre et réputé palace parisien : le George V. Nous y retrouvons une russe qui va me remettre un chèque de 10 000€… ça en est du teasing ça, non ?! 😉

En réalité, j’ai aidé une entrepreneuse à se lancer sur Internet en lui prêtant une somme d’argent qu’elle m’a rendu avec des intérêts, une sorte de mini opération de business-angel like. On vous explique tout dans cette vidéo ! 😉

UNE RUSSE ME REMET 10 000€ DANS UN PALACE PARISIEN

https://www.youtube.com/watch?v=208DiYz4miU

Si la formation de Albane peut vous intéresser :

Retrouvez la formation de Albane ici : https://goo.gl/m8w7TW

Il s’agit d’un lien affilié, c’est à dire que je toucherais une commission si vous passez par ce lien. En échange, je vous offre mon nouveau livre papier de 248 pages et d’une valeur de 28€ « Des bancs de la fac à l’indépendance financière » + la formation de votre choix parmi mon catalogue. Pour cela, envoyez-moi un email à raphael[at]clubmillionnaire.fr pour recevoir vos bonus. 🙂

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Albane : Monsieur Carteni, bonjour, voilà votre argent.

Bienvenue sur ma vidéo, vous venez de voir un extrait juste avant avec Albane en direct du Georges V à Paris, vous vous demandez sûrement ce qu’on a fait là c’était un peu bizarre, avec des scènes un petit peu d’espionnage russe

Albane : Bonjour à tous, bienvenue, sur la chaine de Raphael.

Raph : Voilà, avec l’accent russe qu’Albane maitrise parfaitement, qu’est ce qu’on a fait Albane là en fait. Pourquoi on est là ?

Albane : Écoute, on a eu un rendez-vous secret.

Raph : Oui,

Albane : Pour une transaction secrète,

Raph : Là, c’est un peu bizarre dit comme cela, une transaction secrète !

Albane : oui une transaction secrète, j’ai remis de l’argent à Raphael, voilà.

Raph : Une grosse enveloppe remplie de billets, je ne l’ai pas ouvert, mais elle est bien épaisse.

Albane : Non, mais c’est vrai en fait, pas pour l’enveloppe remplie de billet, mais par contre c’est vrai qu’on a eu un rendez-vous pour que je te signe un chèque en fait.

Raph : Oui, que tu me signes un chèque, mais pourquoi tu me signes des chèques, c’était un petit montant c’était un gros montant, est-ce qu’on peut le dire ou pas le montant ?

Albane : Allez,

Raph : C’était un montant de 5 chiffres de 10.000 euros, Albane elle est super gentille, il suffit de l’inviter au Georges V et après elle te fait un chèque de 10.000 euros.

Albane : Exactement.

Raph : Bon la réalité ce n’est pas cela, sinon ce serait trop beau.

Albane : C’était pour le récompenser, pour encourager ce petit, c’est bien les petits jeunes.

Raph : Bon, courage, c’est vrai, c’était plutôt l’inverse pour le coup.

Albane : Oh ça va, ça va, on ne sait pas, on sait pas peut être que je tire les ficelles tu sais derrière,

Raph : Tu maîtrises le game,

Albane : Oui, exactement.

Raph : Non, la réalité c’est que comment on peut présenter la chose, peut être que tu présenteras mieux que moi.

Albane : Allez laisse moi le …

Raph : Allez je te laisse faire,

Albane : Alors en faite donc je dois 10.000 euros à Raphael et je vais lui faire un petit chèque justement tout de suite,

Raph : Oui, en direct

Albane : En direct oui, d’ailleurs je vais sortir mon chéquier.

Raph : Sors le chéquier, montre l’argent.

Albane : Directement, je vais montrer l’argent parce qu’en fait Raphael m’a très gentiment prêté donc une somme d’argent pour que je puisse investir ça dans mon business, on peut dire pourquoi je pense ?

Raph : On peut, oui, il n’y a pas de secret entre nous ni avec les auditeurs.

Albane : Pas de secret, on est entre nous,

Raph : On partage tout.

Albane : Alors, en faite, donc moi j’avais besoin, enfin moi je suis dans le business en ligne, on ne sait pas qui je suis au fait,

Raph : Non, c’est vrai, je ne t’ai même pas présenté, je ne t’ai même pas demandé de te présenter, tu es qui à la base, les gens arrivent …

Albane : Alors je suis Albane de la chaine YouTube, l’émancipateur, je parle d’indépendance financière aussi et moi j’ai pris la chose du point de vue du débutant en faite, à chaque fois que je fais un pas, j’en fais un contenu en faite pour aider les gens comme ça j’ai toujours l’œil du débutant et en fait donc là typiquement j’ai crée ma chaîne ça a bien marché, très rapidement parce que j’ai mis en place des leviers bien particulier que j’ai étudié donc j’en fais une formation pour pouvoir aider les gens à faire pareil.

raph : Ta plus value, c’est vraiment le step by step comme on dit, de montrer pas à pas comment faire ?

Albane : C’est cela.

Raph : Limite au clic près c’est cela ?

Albane : Ce n’est même pas limite c’est exactement ça dans la formation j’ai eu un clic par clic,

Raph : Okay, donc c’est ta plus value, c’est de montrer aux gens, démystifier en faite un petit peu la technique qui fait un petit peu peur encore aux gens ?

Albane : Exactement.

Raph :   Pas forcément les plus jeunes, mais peut être les 30, 40, 50 ans qui ne connaissent pas tous ces nouveaux outils qui arrivent très vite sur internet.

Albane : Oui exactement et ça je vais faire la même chose avec l’immobilier du coup tu vois,

Raph : D’accord, donc comment investir pas à pas, step by step,

Albane : Premier investissement, voilà je vais tout décortiquer parce que c’est vrai que quand on est expert, on est un peu loin et on oublie souvent les bases, ces petits détails, qu’on a dépassé et qui en fait sont des montagnes quand on débute et quand on est face à eux on se dit oui, mais là j’aimerais bien que tu m’expliques parce que franchement je suis perdue tu vois et moi j’ai vraiment à cœur de garder ces petits détails parce que c’est des petits trucs à la con, mais quand on les sait cela change tout en faite.

Raph : Ce qui est une évidence pour nous ne l’est pas pour tout le monde, c’est vrai que des fois je reçois des questions moi, je me dis, mais la personne elle est bête en face, elle ne comprend pas ça.

Albane : Tu as oublié en fait ?!

Raph : J’ai oublié parce que je me rends compte que je suis passé également par là, des fois je relis de vieilles conversations, des personnes à qui j’ai parlé, je me dis j’ai posé ce genre de questions vraiment et je me surprends moi-même.

Albane : Oui, c’est vrai parce qu’on évolue et du coup on oublie très facilement, voilà c’est vraiment l’axe avec lequel j’avance, donc voilà qui je suis.

Raph : C’était intéressant de le préciser c’est qu’on l’avait complètement oublié dans le délire cinématographique.

Albane : Je continue à fouiller dans mon sac. (rires)

Raph : Sors nous le chéquier n’essaie pas d’esquiver le chèque de 10.000 euros que tu dois me faire.

Albane : Maquillage,

Raph : C’est une femme, donc c’est très malin.

Albane : J’ai des crèmes…

Raph : Tout ce qu’il faut.

Albane : Okay, alors notez que je suis toujours un peu bordélique donc les gens doivent me connaitre, je suis connue pour cela, merde il est ou ? Ah il est là !

Raph : Elle l’a oublié, elle fait semblant.

Albane : Il est là, il est là ! Assorti, il est un peu vieux, mais

Raph : Il est un peu usé, on voit qu’elle a l’habitude de faire des chèques on dirait, au-delà de cela, cela a servi à quoi les 10.000 euros du coup concrètement parce qu’on a compris que tu faisais ça, mais…

Albane : Alors, concrètement les 10.000 euros.

Raph : Qu’est ce que tu as fait de mon argent ?

Albane : Qu’est-ce que j’ai fait de ton argent ?! Bon écoute, j’ai acheté des bars dans les pays de l’Est

Raph : Tu viens au Georges V.

Albane : J’ai acheté des filles,

Raph : Tu te mets bien,

Albane : Non, je rigole, il ne faut pas dire des trucs comme ça (rires) donc non en fait j’ai investi cet argent dans un Mastermind que je voulais vraiment rejoindre qui est l’accélérateur, le mastermind de Cedric Annicette la première session et je voulais absolument le rejoindre et il s’est trouvé que je n’avais pas le cash tout de suite.

Raph : Okay

Albane : Parce que cela faisait quand même 8.000 euros

Raph : Oui, une sacrée somme, enfin une sacrée somme, une petite somme à investir.

Albane : Finalement par rapport à ce que ça rapporte ce n’est rien du tout,

Raph : C’est de l’investissement,

Albane : Quand on veut avancer sur son business, on le sait il faut investir dessus et moi je sais que là j’ai déjà rentabilisé quelque part parce que voilà, parce que maintenant je suis proche de Cedric Annicette qui est comme même mon mentor de loin depuis des années maintenant il me coache en vrai, cela n’a pas de prix ça en faite tu vois, il y’a un groupe d’investisseurs qui sont hyper …

Raph : Dynamique, oui.

Albane : Voilà j’avance hyper vite en faite et je suis sure que je vais doubler mon chiffre d’affaires par rapport…

Raph : Okay, pour ceux qui ne connaissent pas Cédric Annicette peut être, c’est un investisseur entrepreneur qui a investi dans l’immobilier, dans la bourse qui a des business sur internet en ligne, qui est parti de zéro qui est devenu multimillionnaire donc voilà pour situer la chose et qui donc mentore des élèves qui a des formations sur l’indépendance financière dont je suis également son partenaire, donc voilà pour cibler un petit peu la chose. En allant à ce mastermind, qu’est-ce que tu espérée toi trouvé précisément ? Du mentoring ? Des astuces ? De la technique ?

Albane : Oui, bonne question, pleins de choses en faite, le groupe aussi, la force du groupe,

Raph : Okay, le réseau,

Albane : Le réseau, parce qu’on peut faire des partenariats entre nous prioritairement entre guillemets dans le cadre de l’accélérateur c’est un peu comme pour ceux qui ne connaissent pas comme ces petits groupes secrets, voilà ou on ne sait pas trop ce qui s’y passe,

Raphael : Élite !

Albane : Oui, c’est cela, c’est vraiment ça en plus, parce qu’on a des astuces qu’on a pas ailleurs on a des choses que certaines personnes peuvent partager avec nous et qu’on n’aura jamais publiquement entre guillemets.

Raph : Les gens qui sont là-bas, ne sont pas la moyenne de ceux qu’on peut croiser dans la rue,

Albane : Vraiment rien à voir, vraiment cela n’a rien à voir,

Raph : Oui,

Albane : C’est la crème,

Raph : La crème de la crème,

Raph : Bien sûr,

Albane : Voilà il y’a des débutants dans le groupe comme moi tu vois il y’avait deux groupes moi je suis dans le groupe des plus… Je ne suis pas dans le groupe élite parce qu’eux c’est des mecs qui font déjà des millions et tout.

Raph : Okay,

Albane : Je suis avec les bébés voilà, mais c’est des gens qui ont un autre état d’esprit tu vois, et tous on avance super vite et on s’entraide, on se fait des partenariats entre nous et puis voilà.

Raph : Si on parle un peu du réseau, c’est marrant parce que tu dis que tu cherchais du réseau à ce Mastermind, finalement on s’est également connu via ce réseau de la formation de Cédric et c’est grâce à cela également qu’on fait un petit peu ce deal entre nous c’est que si on n’avait jamais fait cette démarche de faire une formation, de s’entourer de gens positifs dans ce domaine là, on ne se serait jamais rencontrer, tu n’auras pas eu l’argent.

Albane : On ne serait pas au Georges V,

Raph : Je n’aurais pas eu ce deal,

Albane : Voilà, je n’aurais pas accéder, c’est fou oui

Raph : Parce que ce deal les gens se demandent peut être, mais comment moi je peux trouver un deal comme ça forcément parce que ce n’était pas un deal gratuit ou j’ai prêté de l’argent ou j’ai récupéré que le capitale, il y’a eu des intérêts, je ne sais pas si tu veux parler des intérêts ?

Albane : Oui bien sûr alors, parce qu’il faut peut être précisé quand même aux gens qu’on ne se connaissait pas avant.

Raph : Exactement, Albane on n’a pas grandi ensemble.

Albane : Ce n’est pas  « ah mon pote Raph tu peux me filer 10.000 balles » non s’il te plait ce n’était pas du tout ça ! On s’était vu une fois.

Raph : Une seule fois, on a parlé dix minutes, à une soirée business.

Albane : Oui, à une soirée de Cédric d’ailleurs

Raph : Encore une fois, voilà il est partout !

Albane : Comme quoi.

Raph : C’est comme cela que suite à un message que tu avais mis sur un groupe Facebook, sur ton profil, je ne sais plus.

Albane : Sur mon profil oui, parce qu’en fait j’ai dit à Cédric je peux, pour la petite histoire en faite finalement je voudrais bien rejoindre l’accélérateur et tout je suis trop motivée, il me dit, mais les portes elles sont fermées, bon là il y’a eu un désistement

Raph : Okay

Albane : Il a accepté mon dossier et du coup je me suis dit okay c’est cool, mais il faut tout de suite que je trouve 8.000 euros quoi, donc en faite je n’ai pas trouvé mieux que de faire un message sur mon profil alors c’était un peu bizarre de faire cela.

Raph : Ce n’est pas courant,

Albane : Ce n’est pas courant, mais je n’avais pas d’autres choix parce qu’en fait je savais que j’allais recevoir une somme d’argent, mais pas tout de suite d’ici trois mois.

Raph : Okay

Albane : Aujourd’hui du coup et je me suis dit oui je vais passer une annonce, je vais dire voilà comme je sais que j’ai des investisseurs dans mon réseau, ça, c’était une donnée que j’avais, je me suis dit voilà je vais offrir 2.000 euros, c’est beaucoup pour la personne qui va me prêter qui a ces cash-là à la banque et qui va pouvoir me faire un virement là tout de suite aujourd’hui.

Raph : Sur de tres courts termes, donc oui je vous laisse faire les maths, 8.000 euros de capital, 2.000 euros d’intérêt, ce qui fait 10.000 euros, on est à plus de 20%, alors je t’ai prêté l’argent, c’était quoi ? C’était en novembre, je me rappelle, c’était il y a trois mois, trois-quatre mois,

Albane : Oui, ça va,

Raphael : Je me rappelle, j’étais en Roumanie, perdu là bas, je vois ce message, je la contacte par hasard pour lui demander qu’est ce que c’est que ce plan, je m’attendais à un truc foireux comme pour avoir beaucoup.

Albane : Oui, parce que cela avait l’air d’un truc foireux, c’est le business.

Raph : Oui, oui parce que je me disais c’est un MLM ponzi

Albane : Qui veut gagner 10.000 euros ?

Raph : Oui c’est exactement cela, tu l’avais écrit en plus.

Albane : Oui c’est cela.

Raph : Je me suis dit c’est un MLM ponzi, une arnaque pyramidale, on me demandait d’acheter un pack à 2.000 euros je ne sais pas quoi et non finalement en ayant creusé le projet, il y avait un vrai truc derrière et donc voilà perdu au fin fond de la Roumanie, j’ai accepté le deal d’Albane alors que je ne la connaissais pas

Albane : Voilà, donc la force du réseau, il y a aussi un coté confiance enfin voilà pas avec n’importe qui, mais parce qu’on est quand même dans le même réseau.

Raph : On a des contacts en commun.

Albane : Puis, je t’ai expliqué aussi, j’ai prouvé aussi quand même que j’allais recevoir une somme d’argent.

Raph : Exactement, on a analysait en amont avec des documents, des reconnaissances de dettes, des choses comme cela.

Albane : Il ne faut pas faire cela, je pense,

Raph : Non, ce n’était pas de main à main, verbale à verbale ou un e-mail à l’arrache, c’était bien quadrillé, voilà, c’est vrai qu’on a des contacts en commun, c’est difficile aussi pour toi de t’évaporer dans la nature je pense.

Albane : Quand on est exposée sur internet, c’est con pour 10.000 euros alors que tu peux faire 100.000 dans l’année.

Raph : C’est cela.

Albane : Dès ta première année, c’est mon objectif d’ailleurs. Messieurs dames, merde on voit mon adresse,

Raph : Le gros chèque. Je ne sais pas si tu es forte en floutage, on mettra un flou.

Albane : Attend, oui, mais je l’ai passé vite,

Raph : Allez cache.

Albane : On va mettre cela comme ça,

Raph : Montre que le côté, voilà

Albane : Voilà le petit chèque.

Raph : De 10.000 euros,

Albane : Je te remets non pas une enveloppe parce que c’était pour le cinéma,

Raph : Elle aime bien le cinéma Albane,

Albane : Cela fait un petit délire, oui j’aime bien le cinéma, je te donne ton petit chèque, mon cher Raphael.

Raph : Merci beaucoup Albane, je vais vite aller encaisser avant que tu fasses opposition.

Albane : Oui, dépêche-toi, on ne sait jamais avec les tueuses à gages russes !

Raph : C’est cela, les Russes surtout ne rigolent pas.

Albane : Non, on ne rigole pas Monsieur Carteni.

Raph : Est-ce que tu as un petit mot pour conclure la vidéo peut être je ne sais un petit truc à dire sur ta formation ?

Albane : Écoutez, oui, là j’ai ma formation qui se lance là alors je ne sais pas quand est-ce qu’on diffusera la vidéo, mais en tout cas incessamment sous peu ou alors cela vient de sortir au moment ou voilà, donc c’est j’ouvre les portes justes quelques jours parce qu’en fait comme je te disais je tiens vraiment à suivre les gens et donc du coup je vais faire des coachings communs et tout je vais être hyper active et je veux vraiment qu’on parte tous en même temps pour vraiment suivre les gens de près,

Raph : D’accord,

Albane : C’est une formation pour ceux qui veulent lancer leur business en ligne et donc créer des revenus pour amener à être automatisé par la suite.

Raph : D’accord.

Albane : En sept semaines et je les accompagne vraiment pas à pas pour créer leurs stratégies, c’est un truc qui est rarement développé je trouve.

Raph : Oui, c’est vrai, c’est assez survolé

 Albane : On parle de stratégie pour les business classics mais pourquoi pas pour les business en ligne tu vois ?

Raph : Okay, donc c’est ta plus value ?

Albane : J’ai tout un module ou je parle de « branding » vraiment je trouve que c’est hyper important, parce que moi comme je te disais dis toute à l’heure en off je n’ai fait que seize vidéos donc je ne sais plus combien, mais quinze-seize, je crois, à ce jour et j’ai pourtant 700 abonnés YouTube, je crois, au moment ou je te parle quelque chose comme cela.

Raph : Okay, c’est plutôt correct.

Albane : J’ai une bonne communauté qui est très engagée et comme quoi il n’y a pas besoin de publier une fois par semaine, et tout ça, donc tout est dans la stratégie.

Raph : Oui, on dit tout le temps que le contenu est roi, mais c’est vrai que la stratégie des règles de partenariats, des choses comme cela, ça peut aussi faire la différence.

Albane : Moi c’est mon approche en faite, c’est de ne pas s’épuiser à faire des choses qui ont peu de valeur, mais aller tout de suite réfléchir d’abord, prendre juste un instant tu vois juste pour donner une petite comparaison,

Raph : Oui,

Albane : Je trouve que les formations classiques qui m’ont appris beaucoup, mais ce qu’on voit en général c’est comme si l’objectif de lancer ton business en ligne, c’était l’autre rive, qu’il y’avait une rivière entre les deux et que les formations classiques on pousse comme ça dans la rivière et on dit vas-y vas y nage, nage, au bout d’un moment tu vas y arriver, c‘est sur si tu es persévérant tu vas y arriver, mais entre-temps il y’a des crocodiles qui passent,

Raph : C’est cela.

Albane : Il y a des vagues, il y a des trucs, tu vas mettre hyper longtemps à atteindre l’autre rive si tu l’atteints et on sait que 95% à peu près des gens,

Raph : Vont se noyer ou qu’ils vont mourir, okay.

Albane : Ils sont emportés vers la cascade tu vois, moi mon truc c’est prendre juste un petit moment, un peu de recul et de chercher le moment ou il y’a un pont tu vois,

Raph : Tu construis,

Albane : Un tronc d’arbre, tu le construis ou tu le cherches,

Raph : Un radeau ou un truc,

Albane : Ou tu prends juste un petit peu plus de temps au début et ce n’est pas tant de temps que cela, tu te prends un peu plus la tête, mais par contre cela va beaucoup plus vite.

Raph : Tu transfo plus, tu arrives de l’autre côté.

Albane : C’est plus safe quoi, il n’y a pas de crocodile et en tout cas tu limites le risque.

Raph : Ton risque.

Albane : C’est plutôt ça,

Raph : Okay

Albane : Donc c’est ça, et voilà

Raph : Très bien, je vous mettrai tous les liens dans la description de la vidéo si ça vous intéresse de voir la formation d’Albane, une formation clé en main, si vous êtes intéressé par créer un business sur internet.

Albane : Clic par clic pour la technique cela est important quand même,

Raph : Clic par clic attention,

Albane : La seule formation qui a du clic par clic

Raph : C’est vraiment ou on ne peut pas se tromper.

Albane : C’est le truc galère quoi en général,

Raph : Au moins là c’est ça, on ne peut pas se tromper.

Albane : Je vous montre tous les amis.

Raph : Nickel, bon Albane, je te remercie du coup,

Albane : Merci à toi Raphael.

Raph : Merci pour le petit chèque que je vais aller encaisser,

Albane : Cours !

Raph : À une prochaine.

Albane : À la prochaine.

Raph : Ciao.

Albane : Salut Raph, salut.

Il ne s’agit pas réellement d’une « vraie » opération de business angel même si il y a eu prêt d’argent et quelques conseils d’échangés mais que pensez-vous du fait d’investir dans de jeunes start-up afin d’investir dans leurs développements et d’éventuellement gagner beaucoup d’argent dans un futur plus ou moins proche (ou tout perdre) ? 🙂

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *