Je réponds à vos QUESTIONS en PORSCHE PANAMERA !

Salut à tous,

Je continue de recevoir toujours autant de questions par email et j’ai donc décidé de faire une petite vidéo, ici à Tallinn en Estonie en Porsche Panamera, pour répondre à 10 questions que j’ai sélectionné ! 🙂

Je réponds à vos QUESTIONS en PORSCHE PANAMERA !

https://www.youtube.com/watch?v=1qByZqnPUyA

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, dans laquelle je vais répondre à dix questions que vous m’avez envoyées, j’ai fait le tri parmi toutes les questions que vous m’envoyez de temps en temps et j’ai relevé les plus pertinentes entre guillemets, donc il y en a beaucoup de pertinente, mais je ne peux pas répondre à toute en même temps, donc j’ai choisi le TOP 10 pour cette vidéo, donc je me trouve aujourd’hui en Estonie, pas très loin de Tallinn, dans un spot vraiment très sympa avec derrière la mer baltique donc vraiment très très sympa, il n’y a vraiment personne ici et en compagnie également d’une petite Porsche Panamera très très sympa, donc je suis désolé pour ma voix, si vous ne me reconnaissez pas du tout, c’est normal je suis malade donc là je suis sourd, je n’entends rien, j’ai l’impression d’avoir une voix de canard, donc j’espère que cela va aller. J’ai noté les questions sur mon téléphone, donc je m’en vais tout de suite les récupérer pour pouvoir répondre, avant de répondre aux dix questions, je tenais à faire quelques petites mises au point.

Première mise au point :

Concernant l’Asie, j’ai communiqué sur le fait que j’allais en Asie très prochainement pour une durée indéterminée étant donné que je pars en aller simple, donc voilà durée indéterminée ne veux pas dire que je m’expatrie en Asie, beaucoup ont compris dans ce message le fait que j’allais m’expatrier en Asie, alors pas du tout, je n’ai jamais prononcé ce mot, de m’expatrier en Asie, je ne suis jamais aller en Asie, je ne sais pas à quoi cela ressemble, donc comment je pourrais m’expatrier dans un pays que je ne connais pas donc l’Asie c’est tout simplement un voyage que je fais, je ne connais pas le continent asiatique donc c’est l’occasion pour moi de découvrir différents pays, la Thaïlande, le Cambodge, la Chine, Singapour, Malaisie, quoi d’autre qui est prévu, l’Indonésie, la Birmanie, bref tout un tas de pays que je ne connais pas et quelqu’un m’a dit aussi, oui l’Asie toute façon c’est là-bas où tous les infos preneurs qui ne réussissent pas entre guillemets vont, si les gens réussissaient vraiment iraient aux États-Unis, à Miami ou Los Angeles ou en Europe, dans des grandes capitales, bref, j’ai vu ce commentaire d’une personne qui m’a bien fait rigoler, donc cela veut tout simplement dire qu’on devrait se priver de voyager dans des destinations qui sont soit disant un peu « cheap », donc tout ce qui est Asie, tout ce qui est Amérique du Sud, tout ce qui est Afrique eh bien non, il ne faut pas y aller, ce n’est pas assez cher, il n’y a pas assez d’argent là-bas, donc non, non, ce serait ridicule de s’afficher en Asie ou en Amérique du Sud donc j’ai trouvé ce commentaire un peu déplacer, je ne vois pas pourquoi je me priverais d’aller vivre quelques mois en Asie tout simplement pour le prétexte que ce n’est pas cher, donc peu importe ce que les gens disent de vous ou pensent de vous, surtout ne vous limitez pas à ce que les gens vont penser de vous, donc moi je sais que je vais kiffer l’Asie et j’espère rencontrer certains d’entre vous en Asie, je sais qu’il y a beaucoup d’expatriés là-bas donc pourquoi ne pas en rencontrer certains.

Deuxième mise au point :

Qui rebondit un petit peu sur ce genre de commentaires un peu bizarre qu’on reçoit de temps en temps, voilà, je ne suis pas votre pote entre guillemets alors voilà, moi juste j’adore être proche de tout le monde, de vous tous, mais voilà certains pensent qu’on est directement leur pote, on ne se connait pas, je ne les ai jamais vus et je reçois parfois des e-mails assez bizarres de gens qui vont te tutoyer dès le début, bon cela je m’en fous, on se tutoie c’est normal, j’adore tutoyer les gens, mais qui vont te tutoyer vraiment de manière très familière et dès qu’on ne répond pas aux mails dans un ou deux jours, ils commencent à t’insulter, à dire que tu as pris la grosse tête, à te traiter d’enfoiré, que tu ne réponds pas, bref, cela m’arrive de plus en plus de recevoir des e-mails d’insultes alors qu’au tout début c’était ami, ami, copain, copain, donc voilà, je ne suis pas votre pote entre guillemets, même si moi j’adore parler à tout le monde, on se tutoie, on est cool, on est comme des potes, j’adore cela, mais il faut comprendre une chose, c’est que je ne suis pas H-24 disponible, que je ne peux pas répondre dans les deux heures, si je ne réponds pas à votre e-mail, ce n’est pas parce que je ne voulais pas ou que je m’en foutais, je laisse très certainement lu puisque je lis tous mes e-mails, mais je n’ai pas le temps de répondre à tout le monde, tout simplement parce que je reçois tous les jours, plusieurs dizaines de messages, d’e-mails, que ce soit par Facebook, Snapchat, Instagram, etc., je passerai mes journées à y répondre, donc malheureusement je ne peux pas répondre à tout le monde et c’est pareil, c’est comme les personnes qui me demandent, oui Raphaël, voilà mon numéro, appelle-moi, j’aimerais parler avec toi de cela, de ci, de ci, oui je veux bien, mais le problème encore une fois, c’est que je ne peux pas appeler tout le monde, répondre à tout le monde, donc voilà quand je reçois des e-mails, appelle moi, j’aimerais bien avoir ton avis sur tel projet, sur telle chose, malheureusement ce n’est pas possible, et vous comprenez surement c’est que j’ai 24 heures moi aussi dans une journée et si je me mets à répondre à tout le monde, je ne m’en sors pas.

Troisième mise au point :

Cela rejoint également la petite mise au point numéro trois, que j’avais écrite, réponse aux messages, voilà je ne peux pas à tout le monde même si je lis vos messages à cent pour cent, ce que je fais désormais, c’est que je synthétise vos questions dans un petit fichier et je réponds à celles-ci, du moins les plus pertinentes, dans une petite vidéo que je vais réaliser désormais, de cette façon, dans un cadre assez fun.

Question n°1 – « Avec un capital de 1000€, quelle structure dois-je choisir pour monter pour mon entreprise immobilière ? Dois-je commencer par acheter une place de parking ou commencer par un studio ou un 2 pièces ? »

Alors capitale de 1000 euros, voilà c’est cool, mais ce n’est pas grand-chose et ce n’est surtout pas le moment de penser à quelle structure on va créer pour monter son entreprise immobilière, c’est-à-dire une foncière. Au début, il ne faut pas se prendre la tête, on commence à investir dans l’immobilier en tant que nom propre, ce serait vraiment la chose la plus à faire, vous achetez votre premier bien immobilier en nom propre, le nom propre c’est vraiment un statut qui est intéressant alors que le statut de LMNP « le loueur meublé non professionnel » si vous faites du meublé bien évidemment, ce que je vous recommande fortement, c’est vraiment un statut intéressant, vous allez pouvoir déduire un maximum de charges et ne pas payer d’impôts donc le fait de ne pas payer d’impôts je ne vais pas le développer sinon cela prendrait pas mal de temps pour la vidéo, mais la conclusion, c’est qu’il faut vraiment commencer en nom propre, il ne faut pas vouloir forcément tout de suite commencer en société même si ce n’est pas une foncière, même si c’est une SCI, peu importe la SCI, il ne faut pas vouloir en créer une à tout prix, on parle toujours de SCI, non la SCI cela peut être bien pour investir à plusieurs, cela peut être bien à plusieurs quand on n’a pas la force financière ou aussi pour transmettre à des enfants si on pense directement à cela, mais non pas besoin de créer une société dès le début. Pour ce qui est d’une place de parking, un studio, un T2, bon forcément la place de parking c’est ce qui prend on va dire le moins d’enjeux financiers donc pourquoi pas même si cela peut être compliqué de trouver un bon produit d’office, donc moi c’est ce que j’ai voulu faire, j’ai voulu trouver un parking au début, mais cela prenait beaucoup trop de temps, c’est-à-dire que je ne trouvais pas d’offres intéressantes sur la ville de Reims donc directement je suis passé à l’achat d’un T2, le studio c’est un très bon produit, très, très liquide sur le marché, qui va se louer très facilement si vous êtes dans une ville étudiante à des étudiants donc pourquoi pas un studio, c’est encore des enjeux financiers qui sont relativement faibles normalement selon les villes, encore une fois, si vous êtes à Paris, l’enjeu financier est déjà entre guillemets élevés, par rapport à si vous êtes à Reims ou dans d’autres villes, mais pourquoi pas un studio après le T2, un deux pièces, c’est forcément ce qui reste le meilleur produit sur le marché, cela reste liquide, cela concerne beaucoup de personnes, aussi bien l’étudiant, aussi bien que le couple, plein de personnes différentes peuvent être visées, donc le T2, c’est un petit peu le produit idéal, mais moi ce que je peux recommander voilà, c’est un studio, un T2 c’est parfait pour commencer, plutôt que de devoir commencer directement sur un immeuble, on voit souvent des gens qui veulent s’emballer un petit peu, première opération, un immeuble, donc pourquoi pas, chacun jauge un petit peu son degré de confiance vis-à-vis de son projet immobilier et de la première fois, mais voilà.

Question n°2 – « Concernant ton appartement avec ton prêt étudiant, après avoir fait tes calculs d’impôts plutôt simples, je me suis rendu compte que ton prêt étudiant ne pouvait pas suffire à payer l’appart + les travaux… Tu as fait comment ? »

Très bonne question, tout simplement tu t’es rendu compte qu’au niveau des maths cela ne collait pas, tout simplement, parce que j’ai mis un apport personnel, si je me rappelle bien de quinze mille euros, finançant donc les travaux ainsi que le mobilier donc voilà cette enveloppe personnelle, c’était issu de petits boulots que j’avais faits quand j’étais étudiant, donner des cours de maths, donner des cours d’informatique, donner des cours de médecine et également de l’exploitation d’un autre bien que j’avais, que j’ai toujours, que je loue en saisonnier donc de l’épargne personnelle que j’avais de côté.

Question n°3 – « Je voulais savoir quel était l’intérêt d’acheter en nom propre? Ce n’est pas mieux d’acheter via une SCI à l’IS? »

On revient un petit peu sur la question numéro 1, donc moi je te retourne la question, pourquoi acheter via une SCI à l’IS, donc est-ce que tu veux acheter à plusieurs parce que tu n’as pas assez de force financière, est-ce que tu veux transmettre directement ton patrimoine à des enfants et tu penses déjà à cette question, pourquoi vouloir acheter en SCI à l’IS ? Encore une fois, le nom propre, c’est vraiment un très bon deal, une des dernières niches fiscales aujourd’hui avec le LMNP au réel où on peut déduire vraiment tout un tas de choses, encore une fois, je ne m’attarde pas, ce serait beaucoup trop long, mais retenez bien qu’en LMNP au réel en étant en nom propre, on peut ne pas payer d’impôts avec ces revenus immobiliers donc c’est vraiment quelque chose d’excellent puisque je pense que tu aurais bien envie de ne pas payer d’impôts.

Question n°4 – « Je ne sais pas quoi faire, par quoi commencer, ni comment ? » 

Que répondre à cette question que je reçois très souvent, voilà j’ai envie d’entreprendre, j’ai envie d’investir, mais je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas par où commencer. Première chose à faire, cela va être vraiment de bien se former, de bien s’entourer, donc faite des formations concernant le sujet que vous voulez toucher que ce soit l’immobilier que ce soit le business sur internet, l’e-commerce, que ce soit la bourse, peu importe le domaine que vous voulez toucher en premier, formez-vous, c’est vraiment très très important, puisque dès qu’on parle de business, dès qu’on parle d’investissements, une erreur peut couter très cher voilà, on parle d’argent, on parle d’investissement, donc potentiellement ce qu’on a investi on peut le perdre donc quand même le mieux quand on investit, qu’on entreprend, c’est quand même de générer des bénéfices, du cash-flow derrière, donc formez-vous bien, il y a pleins de formations aujourd’hui sur internet, les miennes, celles d’autres, donc vraiment n’hésitez pas là-dessus, je sais que certains voient du mauvais œil ce genre de formation, honnêtement je ne vois pas pourquoi, ce serait bête de se priver de l’expérience d’une autre personne qui a déjà investi sous prétexte que ces formations sont payantes, elles sont d’autant plus normalement à un prix raisonnable, donc pourquoi s’en priver d’autant plus que faire cette formation va vous permettre de créer un réseau en rencontrant des personnes, des entrepreneurs, des investisseurs qui ont déjà fait ce que vous voulez donc voilà, moi je sais qu’au début, je ne savais pas trop par quoi commencer, mais qu’en me formant et en m’entourant de personnes, en allant à des séminaires de formation présentielle, les networking, cela m’a beaucoup affiner les idées et en discutant, vous savez en parlant souvent, cela éclairci les idées, vous savez parler souvent, je ne sais pas si vous allez y arriver, mais en parlant on a des idées qui nous arrivent en échangeant avec les gens donc voilà moi c’est ce qui s’est un peu passé en parlant avec beaucoup d’entrepreneurs, d’investisseurs, cela m’a beaucoup éclairci les idées.

Question n°5 – Solène – « Je compte investir dans une place de parking pour faire le premier pas dans l’immobilier, mais je pense ne pas avoir saisi quelque chose, car admettons que j’achète une place à 15 000 €, loué +/- 100€, je n’aurai pas mes premiers bénéfices avant 12 ans ! »

Je pense que là Solène n’a pas forcément saisie la notion de cash-flow positif et la notion du fait de gagner de l’argent tout de suite avec l’immobilier, l’investisseur classique, l’investisseur lambda va acheter un appartement à crédit et va commencer à toucher ses loyers pleins au bout de vingt ans, s’il a fait un crédit sur vingt ans, ça, c’est comment pense un investisseur qui perd de l’argent tous les mois puisque généralement son crédit que va même pas couvrir enfin plutôt son loyer qu’il va toucher ne va même pas couvrir son crédit, il va peut-être même faire du cash-flow négatif, donc là c’est un investisseur qui va accepter de perdre de l’argent pendant vingt ans pour en gagner dans vingt ans, une fois que son crédit sera remboursé où il aura les loyers pleins, non, un investisseur intelligent c’est un investisseur qui gagnent de l’argent tout de suite avec l’immobilier, c’est-à-dire que supposons qu’il fait un achat immobilier à crédit à cent pour cent ou plus, cent dix, cent trente pour cent, avec une mensualité de cinq cents euros, son loyer va être de huit cents euros disons, donc il a un excédent de trésoreries chaque mois de trois cents euros, donc bien évidemment, il faut prendre en compte les charges, les taxes, etc. je fais un exemple très simple pour la vidéo, mais l’idée c’est de se dire que l’investisseur après avoir rembourser sa mensualité, après avoir payé ses taxes, ses charges, etc., à la fin du mois, il lui reste un excédent de trésoreries, un cash-flow positif comme on dit dans l’immobilier, donc cela n’est pas un mythe, c’est la réalité, cela existe, tous les investisseurs que je connais font du cash-flow positif, moi-même mes opérations sont en excédent de trésoreries, je fais du cash-flow positif chaque mois, donc c’est-à-dire que votre locataire rembourse votre prêt à la banque, il rembourse le capital chaque mois à la banque et en plus de cela vous permet de faire un cash-flow positif de vous enrichir, vous permet de vivre tous les mois donc là Solène, en effet sur un parking à quinze mille euros, louer plus ou moins cent euros tous les mois, je ne pense pas que c’est cela qui va te faire vivre, ce n’est pas cela qui va t’apporter un gros cash-flow positif même si tu finances ce bien sur vingt-cinq ans, donc non, je pense que Solène il faut que tu comprennes qu’il faut trouver des opérations, des bonnes affaires qui te rapportent de l’argent tout de suite et pas dans douze, quinze, vingt à vingt-cinq ans.

Question n°6 – Maxime – « J’aimerais beaucoup discuter un peu avec toi pour me rassurer et obtenir de précieux conseils pour pouvoir me lancer ! Peut-être pourrions-nous dialoguer sur Messenger ou Skype ? »

J’avais oublié que j’avais laissé cette question, donc cela rejoint les petites mises au point que j’ai fait au début de la vidéo, malheureusement, je ne peux pas accepter ce genre de proposition puisque j’en reçois beaucoup trop et que je passerai mes journées à faire entre guillemets du coaching gratuit sur Skype ou Messenger, donc ne le prenez vraiment pas mal, j’adore échanger avec vous à travers les vidéos ou même qu’on se rencontre en séminaires, à des événements, etc., mais littéralement je ne peux pas passer mes journées derrière Skype ou au téléphone pour vous coacher gratuitement, je sais que cela fait très commercial, mais je me concentre uniquement sur les clients de mes formations ou du moins à cent pour cent, au maximum et en priorité aux clients de mes formations donc je vous invite à vous tourner vers mon catalogue de formation et ensuite on pourra potentiellement et même très surement discuter de vos projets tout en détail.

Question n°7 – Alexis – « Concernant ton appartement en location saisonnière à Épernay avec ton prêt étudiant, est-ce vraiment rentable et est-ce que tu te fais un bon chiffre d’affaires réel ou bien tu veux juste faire rêver tes « interlocuteurs » ?

Question assez marrante, donc non, non, franchement sur cette opération, je suis en déficit, c’est chaud, chaque mois je mets sept cents euros, donc non, non, non, forcément qu’il y a du bénéfice, voilà, comme je vous le disais dans une autre réponse avant, on n’investit pas dans l’immobilier pour perdre de l’argent, sinon à quoi cela sert de s’embêter à trouver un appartement, faire des travaux, s’embêter à louer d’autant plus en saisonnier, faire du ménage, des check-in, attendre le client qui est en retard, nettoyer des chiottes pour en plus perdre de l’argent non, donc bien évidemment que les opérations sont rentables, c’est carrément vérifiable très facilement et il y a tous les chiffres que j’ai mis dans l’e-book gratuit à disposition sur mon blog que vous pouvez retrouver d’ailleurs dans la barre de description sur YouTube que je vous invite à télécharger sur mon opération à Épernay, donc honnêtement, il y a les chiffres de l’achat, des frais de notaires, des frais d’agences, de combien je loue, des frais, taxes foncières, etc., c’est rentable, moi je ne cherche à faire rêver personne, l’immobilier je kiffe cela, c’est une passion, c’est pour cela que je fais des vidéos là-dessus, donc non franchement bien évidemment, il y a du déficit comptable au sens strict du bilan comptable, mais bien évidemment il y a du cash-flow positif chaque mois donc encore une fois, la notion de déficit comptable et cash-flow positif, je sais qu’elle peut être un petit peu bizarre pour certains ou un petit peu étrange, comment on peut avoir un déficit comptable, ne pas payer d’impôts parce qu’on est en déficit, on est dans le rouge, mais à côté avoir du cash-flow positif chaque mois donc gagner de l’argent, je sais que cela peut paraitre bizarre encore une fois c’est de la comptabilité, si je réponds à cette question en détail, cela va prendre trois quarts d’heure donc non, je ne cherche à faire rêver personne, bien évidemment, il y a un chiffre d’affaires réel et des bénéfices réels, cet appartement à Épernay c’est environ dix-sept, dix-huit mille euros de chiffre d’affaires l’année.

Question n°8 – Baptiste – « Faut-il d’abord avoir un crédit par une banque et puis chercher après un bien immobilier ou inversement ? » 

J’ai envie de te dire Baptiste, cela dépend, deux solutions, soit c’est ta première opération, tu as un CDI, tu as un bon salaire, ton taux d’endettement n’est pas encore impacté, tu n’as pas d’autres crédits à côté, pas de crédit à la conso et tu sais qu’il n’y a aucun raison que ton banquier te dise non sur un premier projet immobilier raisonnable et cohérent donc de ton côté, tu as fait tes estimations, tes petits calculs pour savoir combien tu pouvais emprunter en fonction du fameux taux d’endettement de trente-trois pour cent et dans ce cas-là, il n’y a aucune raison que tu ailles prendre un rendez-vous préalable avec ton banquier, tu fais tes recherches, tu signes un compromis et ensuite tu amènes l’affaire à ton banquier qu’il te la finance soit au contraire tu sais que ton dossier est un peu plus compliqué, tu peux avoir un CDI, okay, mais tu as déjà d’autres crédits à côté, crédit immobilier ou crédit à la consommation, tu sais que ton taux d’endettement est déjà impacté et dans ce cas-là, tu sais que ton banquier pourra peut-être moins facilement dire oui donc dans ce cas-là, cela peut être plus intéressant de prendre directement un rendez-vous avec ton banquier pour lui faire part de ton projet immobilier, pour qu’il te dise dans quelle direction tu peux aller, quels montants tu peux emprunter, si tu peux emprunter, pareil si tu es en CDD ou si tu as d’autres situations un petit peu différentes, histoire que ton banquier soit au courant de ton projet immobilier et pour qu’il te donne le feu vert ou pas sur combien tu peux emprunter, etc. ce serait vraiment dommage pour toi de perdre ton temps, de faire des recherches, trouver une bonne affaire, de signer un compromis pour qu’au final ton banquier te dise non d’office ou aussi faire perdre du temps à l’agent immobilier et à d’autres interlocuteurs dans tout le process donc cela dépend un petit peu de ta situation, tu peux dans tous les cas prendre un rendez-vous préalable avec ton banquier pour le prévenir tout simplement que tu souhaiterais acheter et te rassurer aussi donc cela dépend un petit peu aussi de ton niveau de confiance vis-à-vis de tes chiffres à toi, de ton salaire, de ton endettement, etc.

Question n°9 – Hugo – « D’un point de vue « fiscal » est ce légal ? Peut-on toucher plus dans ses investissements que dans son vrai métier sans avoir de problèmes ? » 

Je ne vais pas être sûr à cent pour cent, mais ma tendance dans ma réponse serait plutôt à dire oui, pourquoi tu ne pourrais pas gagner plus avec tes investissements immobiliers, boursiers, etc. qu’avec ton propre travail, pour moi, je n’ai vraiment pas de problème là-dessus, ce que je sais par contre, à la création de l’entreprise, je sais qu’il peut y avoir certains problèmes dans certaines professions notamment tout ce qui relève de la fonction publique il me semble, on n’est pas forcément libre pour créer une entreprise type SAS, SARL, des choses comme cela, donc là c’est à reconfirmer, mais je pense que pour tout ce qui est investissement immobilier, bourse, etc. il n’y a aucun souci pour gagner plus d’argent dans son investissement, dans ses investissements, qu’avec son propre travail et honnêtement le jour où tu gagnes plus d’argent avec tes investissements, je pense que ton travail, tu auras envie de le quitter donc c’est tout ce que je te souhaite c’est un petit peu une question de riche entre guillemet, mais je ne pense pas que d’un point de vue fiscal ce soit illégal.

Question n°10 – Isaac – « À quelle fréquence doit-on effectuer les emprunts immobiliers ? »

Là tout simplement, à ta propre fréquence j’ai envie de dire, il y en a qui sont énervés, ils vont acheter pleins d’appartements en une seule année, un, deux, trois, quatre, cinq appartements en un an, un immeuble, deux immeubles en un an, deux immeubles en même temps, d’autres vont faire une opération tous les ans, tous les deux ans, tous les trois ans, cela dépend vraiment de toi si tu as envie d’acheter de l’immobilier rapidement, de te faire un patrimoine immobilier rapidement et aussi cela dépend peut être aussi c’est important de la banque, est-ce que la banque veut continuer toujours à te financer, est-ce que ton taux d’endettement n’est pas trop élevé, est-ce que tu n’as pas trop d’en cours, est ce que tes revenus suivent, etc. Est-ce que tes anciennes opérations avaient des excédents de trésoreries, est-ce qu’elles étaient réussies, est-ce que tu sais investir dans l’immobilier donc il y a pleins de questions comme cela donc cela dépend d’un coté de toi si tu veux aller vite, tu peux aller vite, tu peux faire même plusieurs opérations en même temps comme certain investisseurs font, tout comme tu peux y aller à ton rythme donc voilà, là il n’y a pas vraiment de réponse type.

Voilà pour les dix questions auxquelles j’ai répondu donc j’espère que cela vous a un petit peu éclairé, en tout cas, n’hésitez vraiment pas à m’envoyer d’autres questions directement dans les commentaires, le plus simple c’est que vous les posiez directement ci-dessous dans les commentaires, j’irais sélectionner des questions et je vous ferai une autre vidéo de ce type pour répondre à vos questions. Dites-moi si cela vous plait, ce format un petit peu différent où on est dans un cadre un petit peu différent plutôt que derrière un bureau donc je vous dis à très très vite, comme d’habitude n’oubliez pas de partager cette vidéo avec des gens qui sont intéressés par le sujet de l’immobilier, de l’investissement, de l’entrepreneuriat, n’oubliez pas de la liker, de la commenter et n’oubliez pas de bien lire la description et de télécharger gratuitement ci-dessous mon petit cadeau de bienvenue avec le livre dans lequel j’explique toute mon opération à Épernay en location saisonnière de A à Z, mon intervention télévisée à M6 dans « 66 minutes », mon intervention à l’université de Paris-Nanterre. Je vous dis à très très bientôt, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *