Quel courtier choisir en Bourse (Lynx, De Giro, Interactive Brokers) ?

Lorsqu’on souhaite investir en bourse, il est très important de bien choisir le courtier avec lequel nous allons acheter nos actions.

Pour faire très simple, le courtier est l’intermédiaire qui se place entre vous (l’investisseur) et l’entreprise pour laquelle vous souhaitez acheter des actions.

Toutefois, tous les courtiers ne se valent pas. Certains sont très sérieux et d’autres sont de vraies entreprises véreuses.

Dans cette vidéo, je te donne quelques points primordiaux à prendre en compte avant d’ouvrir un compte-titres chez un courtier.

Je passe également en revue les courtiers suivants :

– les banques physiques traditionnelles (BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Société Générale, …)

– les banques en ligne (Boursorama, Binck, Bourse Direct, …)

– les courtiers en ligne (Lynx, De Giro, Interactive Brokers, …)

✅Si vous souhaitez ouvrir un PEA (pour les actions françaises) :

🔹Je vous recommande Boursorama qui est la banque j’utilisais pour mon PEA lorsque j’étais encore résident fiscal français (le PEA n’est réservé qu’aux résidents fiscaux français)

🔸Envoyez-moi un email à raphael [at] clubmillionnaire.fr pour recevoir un lien de parrainage et bénéficier de 80,00€ offerts par Boursorama et 3 mois d’accès à mon portefeuille d’actions pour connaître mes positions en temps réel

✅Si vous souhaitez ouvrir un compte-titres (pour toutes les autres actions étrangères) :

🔹Je vous recommande Lynx Broker qui est le courtier que j’utilise actuellement depuis plusieurs années

🔸Vous pouvez passer par ce lien pour créer votre compte-titres : https://www.clubmillionnaire.fr/lynx ; vous pourrez bénéficier de 100,00€ de frais de transactions offerts par Lynx puis envoyez-moi un email à raphael [at] clubmillionnaire.fr pour obtenir 3 mois d’accès à mon portefeuille d’actions pour connaître mes positions en temps réel

✅Pour tous les autres courtiers/banques, envoyez-moi un email à raphael [at] clubmillionnaire.fr avec celui de votre choix, il est possible que nous ayons des offres et des avantages dont nous pouvons vous faire bénéficier.

✓ Découvrir le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

#Courtier #Bourse #Dividendes

Quel courtier choisir en Bourse (Lynx, De Giro, Interactive Brokers) ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Quel courtier choisir lorsque l’on souhaite investir en Bourse ? Il en existe une multitude : Lynx, De Giro, Interactive Broker, passer par la banque physique : la BNP, Fortuneo, Bourse Direct, Boursorama.

Bref, tout le monde sera d’accord pour t’ouvrir un compte titre ou un PEA. Mais par contre, chez qui c’est pour toi le plus intéressant puisque tu te doutes bien que ces établissements, ces courtiers en ligne ou ces banques ne vont pas t’ouvrir un compte titre gratuitement.

Enfin du moins,ils vont te l’ouvrir gratuitement mais là où ils vont se rémunérer, c’est sur le passage des ordres que tu vas faire en Bourse et potentiellement même sur d’autres frais que je vais te citer tout de suite.

Donc, je ne vais pas te dire dans cette vidéo, tel broker, c’est le meilleur parce qu’il n’y a pas de meilleur broker, finalement. Tout dépend encore une fois de tes objectifs.

Malheureusement, c’est une réponse qui revient très très souvent quand on me pose une question, c’est : « Ça dépend de tes objectifs ».

Donc, je vais essayer un petit peu d’éclaircir le tout dans cette vidéo et te dire quels sont les principaux brokers qui, selon moi, sont les plus fiables et les plus sérieux aujourd’hui, et lesquels tu dois choisir en fonction de ta situation et de tes objectifs.

Première chose à faire, c’est de t’abonner à la chaîne YouTube si tu ne l’as pas déjà fait. Comme ça, ça me permet d’être motivé, de voir que tu kiffes les contenus que je fais, de créer toujours plus de contenus de ce type-là.

Et également de bien lire dans la barre de description car il y a pas mal de choses qui devraient t’intéresser.

Pour te faire un petit retour sur ma situation personnelle, ça fait déjà plusieurs années, à peu près 6 ans, que j’investis personnellement sur les marchés financiers. Et j’ai d’abord été chez Boursorama lorsque j’avais un PEA et que j’étais résident fiscal en France.

Donc, si tu es résident fiscal en France, je pense que avoir un PEA chez Boursorama, c’est la meilleure. C’est l’une des meilleures banques en ligne en tout cas.

Il y en a qui vont te dire qu’il y en a d’autres qui sont bien meilleures. Il y en a certainement qui sont équivalentes et même meilleures. En tout cas, moi, j’étais chez Boursorama. Ça s’est toujours très très bien passé chez eux.

Et ensuite, lorsque je me suis expatrié en Estonie (puisque je suis expatrié en Estonie depuis 2 ans et demi), j’ai changé puisqu’à la base, j’avais un PEA, un produit fiscal entièrement réservé aux résidents fiscaux Français.

Et j’ai fermé ce PEA lorsque je me suis expatrié en Estonie. Et j’ai ouvert un compte titre avec ma société estonienne via le broker Lynx Broker.

Donc, Je te mettrai également les liens de Lynx Broker et également de Boursorama dans la barre de description. Il est possible que ce soit des liens affiliés.

Je te mettrai toutes les conditions pour bénéficier de cadeaux exclusifs, puisqu’à chaque fois que quelqu’un passe par un de mes liens affiliés, j’aime bien le récompenser, et lui faire un petit cadeau supplémentaire.

Je touche une commission, tu touches généralement également une commission et je t’offre un petit cadeau supplémentaire. C’est comme on dit « le cadeau de la maison ».

Donc, voilà en tout cas pour les 2 brokers que j’ai déjà utilisé, moi, personnellement, à titre personnel dans mon expérience d’investisseur depuis à peu près maintenant 6 ans sur les marchés financiers.

Ce que tu dois prendre en compte, toi, lorsque tu investis sur les marchés financiers et lorsque tu veux choisir un broker, c’est différentes choses que le broker a à te proposer.

Déjà, tu dois regarder le nombre de places de marchés qui sont accessibles puisque tous les brokers n’ont pas les mêmes places de marché accessibles.

Si demain, tu veux investir, par exemple en Inde ou en Corée, il faut que tu t’assures que le broker pour lequel tu es en train de regarder les différentes informations puisse te proposer d’investir en Inde ou en Corée.

Donc, ça c’est la première chose. Deuxième chose, ce sont les frais.

C’est littéralement la chose la plus importante en tant qu’investisseur et j’ai envie de dire, c’est la chose numéro un que tu dois regarder chez tous les courtiers en ligne, c’est quels sont leurs frais pour tout et n’importe quoi.

Le plus important des frais, c’est le frais de passage d’ordre, puisque comme je te le disais en début de cette vidéo, lorsque tu vas passer un ordre, le courtier va se rémunérer sur cet ordre-là puisque, en fait, le courtier, il intervient entre toi et l’entreprise par laquelle tu achètes des actions.

Donc, c’est normal que cet intermédiaire, le courtier, se rémunère lorsque tu passes un ordre. Tu dois te renseigner sur le montant de ce frais de passage d’ordre, puisque pour certains, ça va – je n’ai pas envie de dire du simple au double.

Pour certains, ça va du simple au X 10, X 20 de ce qu’on peut voir sur le marché. Donc, ce sont vraiment de gros gros écarts. Et les investisseurs non aguerris et non renseignés peuvent vraiment se faire plumer énormément d’argent et détruire leur rentabilité à cause de ces frais de passage d’ordre.

Tu as également ce qu’on appelle les frais de maintien de compte. C’est-à-dire qu’il y a certains brokers qui vont te dire : « Ecoute, si tu es inactif, tu ne passes pas assez d’ordres, on te facture des frais d’inactivité ou des frais de maintien de compte ».

Donc, je trouve ça totalement dégueulasse. Et un broker qui te facture ce genre de chose, pour moi, ce n’est pas un bon broker chez qui tu dois aller.

Il peut y avoir également des abonnements divers, pour recevoir différentes informations directement au sein de ton broker. Donc, ça, généralement, ce ne sont pas des choses auxquelles s’abonner, j’ai envie de dire.

Les frais d’accès aux places de marchés, je t’en ai parlé. Et les frais d’inactivité, je t’en ai également parlé.

Donc, tous ces frais-là, il faut faire très attention à ce qu’il n’y en ait pas, juste des frais de passage d’ordre. Donc, tu dois faire attention à ce qu’il soit le plus faible possible.

Ensuite, tu dois regarder si ce broker, il est régulé par les autorités. C’est-à-dire qu’il y a des brokers qui vont exercer sans même avoir été régulés par les autorités. Je pense notamment en France à l’AMF.

Donc, un broker qui n’est pas régulé et qui se trouve par exemple dans des paradis fiscaux tels que aux Iles Vierges Britanniques, les Iles Caïmans ou je n’en sais rien. Il y a plein de paradis fiscaux comme ça.

Si ton broker se trouve dans ce genre d’endroit, fais bien attention parce que potentiellement, tu n’as pas envie qu’il parte avec la caisse et qu’il te dise : « Merci pour l’argent ! Ciao ! Bye bye ! ».

Donc, ça c’est vraiment pas quelque chose dont tu as envie. Il faut que tu aies confiance en ton broker puisque c’est quand même chez celui que ton argent va aller et va transiter.

Donc, faire bien attention !

Egalement, faire attention au fonds de protection qui va être rattaché à ton broker, parce que ton broker, ton courtier en ligne, il peut également faire faillite. Au même titre qu’une banque, il peut faire faillite.

Donc, il est généralement rattaché à des organismes, à des fonds de protection qui font en sorte que s’il y a une faillite du courtier, tu es en mesure de pouvoir récupérer de l’argent et bien évidemment tes titres.

C’est quelque chose que je traite plus en détails dans une autre vidéo sur la chaîne YouTube.

Donc, je t’invite vraiment à taper dans ma chaîne YouTube, dans la barre de recherche, ça s’appelle « Que faire si mon broker fait faillite ? » ou quelque chose comme ça.

Ce que tu peux regarder également, c’est le montant minimum à déposer, puisque tous les courtiers, on va le voir juste après, ne sont pas égaux là-dessus.

Certains vont exiger 10 000 $, d’autres 2 000 $, d’autres 1 000 $ et d’autres ne vont exiger rien du tout.

Donc, là-dessus également, si tu es un petit investisseur et tu veux commencer doucement avec ce courtier, histoire de voir comment ça se passe, si ça se passe bien, si tu es content des services proposés, ça peut être plus sympa pour toi d’aller vers un courtier qui propose soit de mettre un dépôt qui est de 1 000 $ ou 2 000 $, un petit dépôt ; voire même pas du tout de dépôt.

Donc, là, c’est important à regarder également. Si tu fais du levier, une chose que je ne te recommande pas de faire, surtout si tu es débutant, regarder quel est ton accès au levier via ce broker.

Donc, le levier, c’est simplement de dire : « Si j’investis 1 000, en fait, j’ai accès à 10 000 ». Pour faire très très simple et vulgariser les choses, c’est à peu près ça.

C’est quelque chose que je ne fais pas personnellement, et que je ne te le recommande pas. Parce que je n’ai pas envie d’investir de l’argent que je n’ai pas, parce que si tu gagnes c’est bien, mais si tu perds, on le sait très bien ce qui se passe : ce n’est pas terrible pour ta situation.

Et également, j’en ai parlé, en fait, regarde orù ils sont implantés : dans une juridiction qui est relativement solide.

Les brokers que je vais te citer juste après sont tous implantés, ils sont régulés, il n’y a aucun souci là-dessus.

Je n’ai aucun lien d’affinité avec eux hormis le fait que je suis client chez l’un d’entre eux, mais c’est le seul biais que je pourrais avoir puisque finalement, si je suis client chez eux, si je suis satisfait, donc je vais t’en parler comme étant un client en étant satisfait.

Mais c’est le seul biais que j’ai. Après, je n’ai aucun intérêt à te parler des autres brokers que je vais te citer.

Donc, je te le cite vraiment en mode « libre à toi de choisir ». Je te donne le nom, ensuite à toi de faire ta petite recherche etc.

Donc, il va y avoir, selon moi, 3 brokers qui sont en concurrence directe aujourd’hui puisque les 2 autres que je vais te citer – on va en parler tout de suite – ils sont hors de terrain tout de suite.

Tout ce qui est Boursorama, Binck, Bourse Direct, Fortuneo, ou les banques comme ça qu’on connaît (des banques en ligne pourtant compétitives en France), malheureusement, elles ne le sont pas parce qu’elles vont l’être pour tout ce qui est placement et achat d’actions en France.

Mais pour tout ce qui est achat d’actions hors France, à l’étranger et notamment aux Etats-Unis où moi, j’investis principalement (puisque mon portefeuille est à 90, 95% constitué aux Etats-Unis), passer un ordre d’achat avec ces banque en ligne, c’est beaucoup trop cher.

C’est de l’ordre de plusieurs dizaines d’euros et ça, ça détruit entièrement ta rentabilité. Tu ne peux pas te permettre de payer autant pour passer un seul ordre parce que c’est beaucoup trop cher.

Et ça, c’est un ordre d’achat. Imagine si tu dois faire un ordre de vente, c’est le même prix dans l’autre sens. Donc, tu paies 2 fois au final si tu as une stratégie de trading.

Moi, j’ai une stratégie de dividendes, donc je ne revends que très rarement mes positions, voire même jamais. Et si c’est en trading, tu dois payer 2 fois plusieurs dizaines d’euros pour chaque ordre. Donc, c’est abusé.

Les banques physiques, on les met également hors de jeu tout de suite, hors de terrain puisque c’est pareil. Ça va varier entre 20 et 50 € par ordre.

Donc, juste pour un ordre d’achat, ce sera pareil si tu veux vendre : il faut repayer entre 20 et 50€ pour revendre. Donc, là c’est pareil que les banques en lignes françaises. C’est beaucoup trop cher.

Donc, banques en ligne françaises et banques physiques françaises, pour une fois, elles sont au même pied d’égalité.

Les banques en ligne françaises ne gagnent pas encore là-dessus vis-à-vis de leurs copines, les banques physiques traditionnelles.

Alors, du coup, tu te poses la question, puisqu’à ce niveau de la vidéo, tu es en train de te dire sûrement : « Mais Raph, dis-moi, c’est quoi les brokers sur lesquels je dois peut-être m’intéresser, qui sont peut-être intéressants ? ». On y vient !

Donc, Je te parlais de Lynx. Donc, Lynx, le biais que j’ai avec eux, c’est que je suis client chez eux, et tout se passe très bien.

Lynx, c’est un broker néerlandais, donc aux Pays Bas. Et l’avantage de Lynx, c’est qu’ils utilisent tout l’écosystème d’Interactive Broker.

Donc, Interactive Broker, si tu ne connais pas, on en parle juste après puisque c’est également une alternative que je peux te proposer.

Alors, tu te demandes peut-être : «S’ils utilisent tout l’écosystème de Interactive Broker, donc tu vas en parler juste après, quel est du coup l’intérêt de passer par lui au lieu de passer par Interactive Broker directement ? ». Oui et non.

En fait, ce qui se passe, c’est que Lynx a des frais de passage d’ordre un peu plus élevés qu’Interactive Broker.

Donc là, tu es en train de te dire : « En plus, les frais de passage à l’ordre sont plus élevés que chez Interactive Broker. Donc quel est, encore une fois, l’intérêt d’aller chez Lynx ? Pourquoi, toi, tu es chez Lynx? ».

L’intérêt c’est tout simplement parce que les frais sont déjà okay, c’est-à-dire que je passe à peu près 5$ l’ordre. Moi, je ne le fais qu’une fois, l’ordre, puisque je suis en mode dividende. Donc, je n’ai pas besoin de revendre.

Je considère qu’une fois que j’ai acheté, c’est terminé ! Honnêtement, entre nous, c’est encore très correct. 5 $ pour passer un ordre.

Donc, si tu achètes pour 20 $ d’actions, c’est énorme. Mais si tu achètes pour 100 € d’actions, ça fait 5%, donc c’est encore pas mal.

Tout ça, c’est pour te dire que si tu investis 100, 200, 500 €, les frais sont relativement okay. Tout est simple chez Lynx. La procédure est très très simple. Le support client est en français.

C’est un courtier qui est aux Pays-Bas, mais ils ont leur service client qui est en français. Donc, ça, c’est top !

Il n’y a pas de PEA qui est possible chez Lynx. Mais c’est pareil pour tous les autres courtiers que je vais te recommander. On ne peut simplement ouvrir que des comptes titres chez ces courtiers.

Et l’avantage de Lynx, c’est qu’il va te donner l’IFU.

Donc l’IFU, c’est quoi ? C’est l’Imprimé Fiscal Unique qui te permet de facilement, en fait, de dire à l’administration : « J’ai encaissé tant, j’ai fait tant de plus-value. Donc voici ce qui est à déclarer, voici ce que j’ai gagné, et voici ce que j’ai à payer comme impôts ».

Et c’est très très simple parce que tu vas voir, les autres brokers que je vais te citer, notamment Interactive Broker, ne fournissent pas l’IFU. Donc, c’est un peu plus compliqué.

Il y a plus de paperasse, on va dire, et de maths à faire pour déclarer tes dividendes et tes plus-values auprès de l’administration fiscale pour payer tes impôts chaque année.

Donc, c’est vraiment le gros avantage de Lynx, c’est qu’ils sont très réactifs. Tu peux ouvrir ton compte avec seulement 1 000 $ (ce n’est même pas 1 000 €, je crois).

Et c’est également très simple si tu veux investir en sociétés comme moi. La procédure est vraiment easy. Ils ont un accès interface Lynx Basic, comme ils l’appellent, où en fait, ce n’est pas un bazar.

Tu sais, généralement, tu peux t’imaginer des interfaces très compliquées avec des graphiques dans tous les sens, des chiffres qui bougent tout le temps. Ils ont cette interface très classique des traders.

Ils ont également le Lynx Basic où tout est simple comme pour les enfants. Comme je le dis toujours : « Un enfant de 8 ans pourrait passer un ordre avec le courtier Lynx », tellement c’est devenu très très simple.

Tu as des cases vertes, des cases en rouge. Tu cliques sur le montant que tu vas acheter et c’est terminé ! On y va !

Donc, je vais te parler tout de suite d’IB, Interactive Broker qui lui est, du coup, un courtier américain.

En fait, ce qu’a fait Lynx, c’est qu’ils exploitent Interactive Broker sous une marque blanche, comme on peut dire.

Donc, ils « se servent » de l’écosystème d’IB mais avec leur propre système client, enfin leur « propre support client », et leur propre écosystème autour du marketing, des équipes, etc, etc.

IB, franchement, je ne vais pas te mentir, c’est un des meilleurs, aujourd’hui, sur le marché et également un des plus fiables. Et les frais sont très très faibles.

Donc tu te demandes : « Pourquoi Raph, tu n’es pas allé chez IB si tu nous dis qu’il est fiable, que les frais sont plus faibles que chez Lynx ? ».

Ecoute, en fait, à l’époque, j’ai découvert Lynx, ça m’a paru très très bien. Je connaissais IB mais à l’époque, si je ne dis pas de bêtises, il y avait des choses qui me gênaient.

Il y avait un montant minimum à déposer lors de l’inscription. Je crois que c’était 10 000 $. Donc, tu vois, c’était quand même assez élevé. A l’époque où je commençais à investir, tout le monde n’a pas 10 000 $ à investir.

Et également, ils avaient, alors je ne sais pas s’ils les ont encore, mais des frais d’inactivité. C’est-à-dire que si tu ne passes pas assez d’ordres tu pouvais être facturé de frais d’inactivité comme je te disais au tout début de la vidéo.

Et ça, ce sont des choses que je n’avais pas envie de payer, parce que si je ne passe pas d’ordre, c’est tout, je ne passe pas d’ordre. Alors, pourquoi tu vas me facturer des frais d’inactivité ?

Je te passe déjà de l’argent quand je passe des ordres, donc ne touche pas à mon argent quand je ne passe pas d’ordre. Alors, je déteste qu’on me prenne des frais pour rien.

Donc, A l’époque, c’était comme ça chez IB. Je n’ai pas encore revérifié les conditions pour cette vidéo. Peut-être que ça a changé. Je crois que les 10 000€ ont été supprimés.

Donc, maintenant, on peut créer son compte pour beaucoup moins, voire même zéro. Je ne suis pas sûr de l’information, il faudra vérifier.

Mais voilà, clairement, aujourd’hui, je n’aurais aucun souci à créer un compte chez Interactive Brokers parce qu’ils sont également très très fiables. Voilà.

Un autre broker, également, qui est souvent cité, c’est De Giro, qui, lui également, évolue aux Pays-Bas. C’est un courtier qui est beaucoup plus récent.

Donc, il faut savoir que quand je dis courtier et broker, c’est la même chose. Peut-être que je t’encombre avec ces termes-là. Broker, c’est le terme anglais de « courtier » en fait, tout simplement !

Donc, c’est un courtier qui est beaucoup plus récent. On en parle très souvent ces temps-ci.

Généralement, les gens viennent me voir et me disent : « Raph, j’avais voulu rejoindre Lynx, mais le problème, c’est que je n’ai pas 1 000 €. En fait, Je ne voudrais pas commencer avec 1 000 €. Je vais commencer à mettre 500 €, 200 € pour commencer doucement et j’ai vu que De Giro n’avait pas de montant minimal ».

Donc, en réalité, c’est la réalité. De Giro n’a pas de montant minimal à investir. Tu peux commencer à investir avec zéro euro. Enfin, en tout cas, tu peux commencer avec autant que tu veux sur la plateforme De Giro. Donc, ça, c’est cool !

Et par contre, le problème, c’est qu’il n’y a pas d’IFU. Il n’y a pas d’Imprimé Fiscal Unique. Donc là aussi, ça va être un peu plus compliqué au niveau des maths pour la déclaration de revenus.

Il va falloir faire tourner un petit peu les choses, un petit peu de paperasse mais ce n’est pas non plus un gros souci.

Il n’y a pas de PEA non plus. Mais ça, c’est assez classique des courtiers en ligne comme ça : il n’y a pas de PEA.

C’est vraiment les banques en ligne traditionnelles ou les banques physiques. Mais je te conseille d’aller vers une banque physique pour un PEA. C’est là que tu pourras retrouver ce support. Et voilà.

Il est assez récent mais ce n’est pas pour autant qu’il n’a pas l’air fiable. Il a l’air vraiment très très bien. On en parle en tout cas très très souvent en mode, comme étant un courtier très très sympa.

Donc, si je devais faire un top 3, bon, franchement, je mettrais même, je pense, IB en numéro 1 s’ils ont réduit leur commission. Sinon, c’est clairement Lynx qui est numéro 1.

Et Ensuite, je mettrais De Giro.

Donc, moi, via un service que j’ai qui s’appelle « Club Dividendes », je te partage en temps réel toutes les positions que je prends tous les mois sur mon portefeuille. Libre à toi ensuite de recopier ou non, mais je ne t’incite clairement pas à l’achat.

Je te montre simplement ce que je fais, et ensuite, tu dupliques ou non. J’ai un petit partenariat avec mon courtier Lynx qui te permet de bénéficier de 100 € de frais de transactions offerts.

Et ce que je fais généralement, c’est que quand vous ne voulez pas potentiellement mettre 1000 € dès le départ, je vous redirige vers De Giro qui est un très bon courtier également avec qui je n’ai aucune opération d’affiliation.

Mais au moins, je sais que vous êtes entre de bonnes mains si vous ne voulez pas forcément passer par le courtier Lynx ou IB.

Donc, voilà. En tout cas, je pense qu’aujourd’hui, vous avez un petit panorama des courtiers qui existent et qui sont fiables, puisqu’ils sont tous régulés, ils ont tous des domiciliations dans des pays safe, aux Etats-Unis et les Pays-Bas. Donc, c’est régulé.

IB est régulé selon le code des Etats-Unis. C’est encore la différence, ce ne sera pas l’AMF, qui est l’équivalent pour la France. Mais voilà.

En tout cas, retenez que ces 3 courtiers sont fiables. Avant, encore une fois, faites vos recherches, pas parce que je le dis, c’est la réalité et puis voilà.

Merci à toi d’avoir regardé cette vidéo. N’hésite pas à mettre un petit « J’aime » si tu as aimé la vidéo, à t’abonner à la chaîne YouTube pour recevoir tous les prochains contenus en avant-première, à bien lire la barre de description.

Je te dis à très vite. Je te souhaite de très très bons investissements sur les marchés financiers. Ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.