Que pensent les banquiers de la Bourse ?

Lorsque je discute avec de nombreux investisseurs immobiliers, on arrive souvent à parler un peu de l’investissement en bourse (car ils savent que j’adore ça !).

Et je me rends compte très rapidement d’une chose. Ces investisseurs immobiliers n’investissent pas en bourse pour 2 raisons :

– ils estiment ne pas en savoir assez (ça se soigne ;-))

– mais surtout, ils ont peur de ne plus plaire aux banques

Comme si investir en bourse pouvait être quelque chose de mal vu… alors même que vos banquiers ont dû vous solliciter plus d’une fois pour vous refiler leurs propres produits financiers…

Je t’explique dans cette vidéo en direct de la Porsche pourquoi investir en bourse est loin d’être un problème pour ton banquier.

✓ Pré-commander mon prochain livre : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse

Découvrir le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

#Banque #Bourse #Immobilier

Que pensent les banquiers de la Bourse ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yes ! Bienvenus sur cette nouvelle vidéo en direct de la Lettonie – je ne sais pas trop où exactement puisque je me dirige vers une destination inconnue à travers la forêt.

Je vais en profiter pour te parler d’immobilier et en même temps de Bourse, puisqu’il y a une question qui revient assez souvent.

C’est : « Raph, qu’est-ce que pensent les banquiers si j’investis une partie de mon épargne dans des placements financiers ? Est-ce que c’est quelque chose qui et bien vu ou au contraire, est-ce que dans le cadre d’une sollicitation d’un crédit immobilier, ça va être plutôt mal vu ? Qu’est-ce que pensent finalement les banquiers de tout ça ? »

Et avant qu’on ne commence cette vidéo, déjà, abonne-toi à cette vidéo parce que la majorité d’entre vous a regardé les vidéos sans être abonnés. Vous savez tous très bien que c’est ce qui nous motive, nous, créateurs de contenu, à créer plus de contenu une fois que vous vous abonnez.

Donc abonne-toi à la chaîne YouTube et active la petite cloche, le petit classique, mais vraiment fais-le. C’est super important.

Et je vais répondre à cette question assez rapide finalement. C’est que encore une fois, il faut se mettre à la place d’un banquier.

J’aime toujours dire, quand on est face à une situation où il y a des intermédiaires : « N’hésitez jamais à vous mettre à la place d’un intermédiaire, histoire de comprendre aussi votre point de vue, ce que vous voulez, vous, normalement, mais aussi bien comprendre le point de vue de l’intermédiaire en question, et savoir un peu mieux ce que lui, il pourrait attendre de vous, et ce qu’il voudrait de votre part, pour que le deal soit gagnant-gagnant. »

Encore une fois, quand il y a une relation avec un intermédiaire, il faut toujours faire en sorte que le deal soit gagnant-gagnant, que tout le monde y trouve son propre intérêt.

Et si on se met à la place d’un banquier, qu’est-ce qu’il pourrait se dire s’il se retrouve face à un partenaire – vous – qui sollicite un crédit immobilier, et pour lequel vous voyez que ce partenaire, il a des placements financiers ?

Alors, placements financiers, déjà, il faut peut-être éclaircir ce terme. Qu’est-ce que ça veut dire ? Placements financiers, moi je le vois en termes de placements sur les marchés financiers, c’est-à-dire investissements dans des entreprises cotées : la Bourse, tu vois ? Simplement.

Et après, il y a plusieurs types de placements financiers. Bien évidemment, il va y avoir les classiques actions. Il va y avoir les obligations. Il va y avoir tout ce qui est trading, Forex. Il va y avoir tout ce qui est futur, les contrats, les options.

Il y a énormément de choses, et ça, ce n’est pas du tout mon domaine d’activité. Alors, attends, moi je parle vraiment d’actions.

Et mets-toi à la place du banquier. Qu’est-ce qu’il pourrait te dire, le banquier, si tu veux investir dans des actions qui reversent des dividendes, comme je le fais par exemple, moi ? Il va trouver ça bien.

C’est de l’épargne qui est là, qui est disponible, qui est investie. C’est du capital investi d’une façon intelligente qui te génère normalement également des revenus si tu fais du dividende.

Alors, c’est super dangereux ce qu’il me fait faire. Je suis sur une autoroute, je roule à 116km/h et il veut que je fasse demi-tour ici. Hop, voilà. Il n’y a pas de soucis. On est en Lettonie, il n’y a pas de règles ici.

Okay. Donc voilà, mets-toi à la place du banquier.

Alors, là, il va falloir faire une insertion plutôt vigoureuse. Allez, hop ! Ça fait crisser les pneus ! Nickel, on va s’en sortir. Voilà, les amis, je peux reprendre la vidéo.

Je disais, voilà, le banquier, il faut comprendre que c’est un gestionnaire de risque. C’est très important à comprendre. C’est qu’un banquier est un gestionnaire de risques, et il veut être certain que vous puissiez rembourser vos crédits si jamais il y a le moindre souci.

Donc il va d’abord se baser sur votre salaire. Il va se dire, le banquier, si jamais vous ne pouvez pas rembourser votre prêt immobilier : « Est-ce que le salaire que vous touchez de façon régulière tous les mois va pouvoir permettre de couvrir cette mensualité ? »

Ça, c’est une première chose. Ensuite, il va regarder quand même l’état de votre patrimoine. C’est là que rentrent en compte vos actifs financiers. Il va regarder si vous avez de l’épargne et sous quelle forme ? Est-ce que c’est du cash ? Est-ce que c’est justement des actions ? Est-ce que c’est autre chose ? Ça peut être des cryptomonnaies aujourd’hui, ça peut être des investissements dans des start-ups.

Ça peut être des matières premières, des devises étrangères, ça peut être énormément de choses aujourd’hui.

Bref, il va regarder un petit peu l’état de votre patrimoine : une résidence principale, des résidences secondaires… Et il va faire un état des lieux.

Et clairement, pour un banquier, voir que vous avez par exemple 100.000€ dans un portefeuille, un PEA ou un compte-titres d’actions, qui vous génèrent chaque mois des dividendes, chaque année des dividendes, c’est clairement quelque chose de bon, parce que premièrement, l’épargne investie dans des instruments financiers, c’est quelque chose qui est généralement très liquide.

Si vous investissez sur le S&P500 aux Etats-Unis, le CAC40 en France, généralement, en 3 clics sur votre courtier, vous pouvez tout revendre et récupérer des liquidités très facilement.

Si vous investissez dans une entreprise cotée, ce sont des entreprises qui sont généralement très liquides. Il y a un acheteur et il y a un vendeur qui se retrouvent simultanément en face en l’espace de quelques secondes parce qu’il y a beaucoup de liquidités sur les marchés.

Donc c’est une épargne qui est généralement disponible. Pas aussi rapidement que si c’était sur un livret A ou sur un compte courant, mais ça reste de l’épargne disponible relativement rapidement, même si le but, bien évidemment, quand on investit généralement en Bourse, c’est sur du long terme, et donc de ne pas revendre.

Mais l’idée, elle est là. Donc pour un banquier, clairement – je ne vais pas m’éterniser sur la réponse, c’est oui. Le banquier en face de vous, s’il est intelligent, il va aimer ça.

Encore une fois, vous savez sans doute tout autant que moi que c’est très intéressant d’avoir un interlocuteur en face de vous (quand on sollicite un crédit immobilier) qui est cohérent.

C’est-à-dire que si vous avez déjà investi dans l’immobilier, peut-être que plein de fois, vous êtes tombé sur des incompétents qui ne savent pas ce qu’est une SCI, qui ne savent pas ce que c’est un montage en holding, qui ne savent pas ce que c’est un démembrement, qui ne savent pas ce que c’est que de faire du cash-flow positif.

Aussi simple que ça.

Ils ne comprennent pas comment on peut faire du cash-flow positif, ni comment ne pas payer d’impôts sur ses loyers.

Bref, il y a des banquiers qui sont littéralement incompétents et qui sont uniquement là pour faire des ouvertures de compte ou des prêts à la conso.

Encore une fois, ça dépend de l’interlocuteur que vous avez en face de vous, mais un bon banquier, je peux vous le garantir, il sera normalement heureux et content de voir que vous savez investir intelligemment aussi bien dans l’immobilier, dans des biens à cash-flow positif que dans d’autres actifs financiers tels que des actions qui versent des dividendes, et peut-être autre chose.

La chose qui pourrait être un peu tricky aujourd’hui, ça sera encore les cryptomonnaies qui sont assez mal vues de la part des banques. Même si ça se démocratise de plus en plus, ce n’est pas encore quelque chose de très bien compris. Donc voilà, ce n’est pas forcément l’actif qu’on va mettre le plus en avant.

Moi, personnellement, si j’avais un portefeuille en cryptomonnaies, je le mettrai quand même en avant, simplement pour dire : « Voilà, regardez, j’ai un portefeuille qui vaut X euros aujourd’hui. C’est également facilement mobilisable aujourd’hui en termes de cash s’il y avait besoin, donc ça pourrait se montrer.

Ce qui pourrait être un peu moins vu, ça va être tout ce qui est pari sportif également, et de façon générale, tout ce qui est casino, jeux en ligne, ça c’est clair, c’est quelque chose de pas terrible.

Mais encore une fois, potentiellement, vous allez tomber sur un banquier en face de vous qui va assimiler les marchés financiers comme étant un immense casino. C’est vrai qu’aujourd’hui, dans la tête de beaucoup de Français, les marchés financiers, c’est le casino…

On balance de l’argent sur des entreprises, et Inshallah, on va faire un X2 dans 3 jours. Non, ce n’est pas du tout ça.

Les marchés financiers, ce sont une place où on s’échange des titres de propriétés. Vous détenez des parts de vraies entreprises, de trucs solides. Donc ça n’a rien à voir avec un casino. Rien à voir.

Mais pour autant, peut-être qu’un banquier en face de vous pourrait penser ça.

Donc voilà. Oui, selon moi, c’est une très très bonne chose. Oui, vous devez le mettre en avant dans votre dossier bancaire, montrer ce que vous avez en termes de patrimoine financier, et pourquoi pas détailler les entreprises que vous avez en quelques lignes. Pourquoi ? Quelle est votre stratégie sur les marchés financiers ?

Et puis voilà. Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà admis avoir un patrimoine financier à votre banquier. Comment ça s’est passé ? Est-ce qu’il en a tenu compte ? Est-ce qu’il s’en foutait royalement ? Est-ce qu’au contraire, vous sentez que ça vous a desservi ?

Bref, je suis curieux de savoir ce qui s’est passé de votre côté. Mais en tout cas, moi je pense que c’est extrêmement important.

Comme d’habitude, petit Like. N’oublie pas de t’abonner. Pose-moi toutes tes questions dans les commentaires ci-dessous.

Et je te dis à très très vite. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *