Pourquoi vous devez réinvestir tous vos bénéfices ?

Il est parfois tentant de vivre le plus rapidement possible du fruit de ses investissements. Après tout, c’est un peu pour ça qu’on investit : se créer des revenus passifs et profiter de ces derniers.

Mais, dans cette vidéo, j’aimerais te faire une démonstration de la puissance de faire l’effort de réinvestir TOUS ses bénéfices.

Nous allons regarder précisément ce qui se passe entre 2 personnes avec une personne qui ne réinvestit rien et l’autre qui réinvestit tout dans sa stratégie. Tu vas voir que l’écart généré est colossal et que cet effort est bien plus payant que le capital que tu vas investir dans ta stratégie d’investissement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💻 Formation de 4 vidéos offertes : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Rejoins une formation de 4 vidéos (15-20 minutes chacune) 100% gratuites au sujet de l’investissement en bourse dans des actions à dividendes.

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre argent. Libre à toi de t’inspirer ou non de mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 116 vidéos, 30 heures de formation et 13 bonus !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

📝 Télécharge la liste des « Dividend Kings » : https://clubmillionnaire.fr/kings

✔︎ Recevez immédiatement la liste de ces 31 entreprises qui ont augmenté le dividende pendant au moins 50 années de suite, à la solidité extrême et aux performances enviées par leurs concurrentes. 🇫🇷 Nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c/

Pourquoi vous devez réinvestir tous vos bénéfices ?

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Allez les amis, bienvenue sur cette nouvelle vidéo dans laquelle on va voir toute l’importance de réinvestir tous ses bénéfices lorsqu’on investit, au moins au début, lors des premières années.

Vous allez voir, je vais vous faire une démonstration chiffrée, ça va être plus parlant, de l’importance et de la différence que ça peut provoquer in fine, de réinvestir tous ses bénéfices.

Donc ce que je vais te faire ici comme différence, je vais le faire sur la base de stratégie d’investissement en Bourse, mais la logique, elle reste évidemment la même, que tu investisses en immobilier, en cryptomonnaies, ou en que sais-je d’autre.

L’idée, elle reste la même. Il est extrêmement important de réinvestir au tout début de ses investissements tous ses bénéfices – et je dis bien tous ses bénéfices.

Donc tu m’excuseras le bazar derrière moi. J’ai oublié de faire mon lit.  Je suis un mauvais garçon.

Je vais plutôt te montrer tout de suite – ça t’intéressera plutôt – le petit tableau que je t’ai préparé ici, plutôt que cette belle Porsche Cayenne GTS, qui te montre toute la puissance du réinvestissement. Ce sera beaucoup plus parlant si je te montre des chiffres.

Allez, hop, je te mets ma tête sur le côté. Et je te montre les chiffres.

Ici, en fait, on a l’antagonisme entre 2 personnes qui ont abordé la chose d’une façon différente.

D’un côté, on a quelqu’un qui a décidé de ne pas réinvestir ses bénéfices dans la stratégie. Et de l’autre côté, à gauche, on a quelqu’un qui a choisi de réinvestir ses bénéfices dans la stratégie.

Donc on voit que le montant de l’investissement initial, il est de 20.000$ dans les 2 cas. Evidemment, on va prendre les mêmes conditions de base, sinon ça ne sert à rien.

Et en fait, dans cette stratégie, ce qui se passe, c’est que le portefeuille, il encaisse 3% de dividendes et 4% de plus-value chaque année. Okay ?

Pour la stratégie, évidemment, on laisse de côté tout ce qui va être taxes, inflations… Bref, ne me mettez pas dans les commentaires : « Raph, ta démonstration, elle est nulle parce que tu n’as pas pris en compte ça et ci. »

L’idée, elle est évidemment de montrer un concept général qui restera sur la même conclusion, en intégrant les taxes, l’inflation, ce que tu veux.

L’idée, c’est de se concentrer sur qu’est-ce qui se passe quand on ne réinvestit pas ses bénéfices dans la stratégie. In fine, quelle est la différence potentiellement de résultats. Okay ?

Donc ce qui se passe à gauche, c’est qu’il y a le réinvestissement (ici, avec réinvestissement). Donc on voit que finalement, la personne quand elle a encaissé ses 3% de dividendes, elle va les réinvestir dans de nouvelles actions à dividendes.

Sa plus-value latente de 4%, elle se « compound » également. Putain, je prends des accents anglais ridicules sur des mots anglais. Elle s’ajoute, tu vois ? Les effets composés finalement. Et on voit qu’on a un certain résultat.

A droite, lui, le mec il laisse tout « sur le côté ». Il ne réinvestit pas ses dividendes, donc il les laisse s’encaisser. Et puis sa plus-value naturelle année après année, elle vient évidemment elle aussi « se compound » du coup, se faire le jeu des intérêts composés pour faire grossir la valeur du portefeuille.

Et qu’est-ce qu’on voit ? C’est qu’après 25 ans (donc c’est long), ça veut dire qu’après 25 ans, on voit qu’on a une différence déjà de 2 fois la taille du portefeuille. Et après 30 ans, on voit qu’on a plus de 2 fois, on a quasiment 2 fois et demi la taille du portefeuille qui s’est créé en termes de différence, puisqu’après 30 ans, on a 152.000$ pour la personne qui a réinvesti ses dividendes dans la stratégie, alors qu’à droite, on n’a « que » 64.000$ pour la personne qui n’a pas réinvesti ses bénéfices.

Donc il faut savoir également que année après année, il n’y a pas eu de nouveaux ajouts de capitaux. C’est-à-dire qu’on est vraiment partis sur 20.000$ one-shot. Il n’y a pas eu de rajout de capitaux, de dépôts de capitaux supplémentaires.

Et le seul jeu qui s’est produit ici année après année, c’est celui du réinvestissement des dividendes produits. Et le jeu, la plus-value latente et naturelle qui s’est créée sur les investissements qui ont été choisis. Okay ?

Donc clairement, la différence, elle est phénoménale.

Enfin, je veux dire entre celui qui a réinvesti et celui qui n’a pas réinvesti, on a 2,5 fois la différence au bout de 30 ans.

Je n’ose pas imaginer – et c’est vrai que j’aurais pu tirer les traits un peu plus loin en prenant une calculette – qu’est-ce qui se serait passé pour quelqu’un qui avait fait des dépôts réguliers.

Si vous voulez, on peut même faire le jeu en même temps. Ça peut être l’occasion d’improviser ensemble, en prenant une bonne vieille calculette, des intérêts composés.

Allez, on part sur quelqu’un dans les mêmes conditions que le tableau que je vous ai montré ici, qui a donc placé 20.000$ initialement.

Donc 20.000$ initialement. 0 versements réguliers. Taux d’intérêts : allez, on va se mettre sur une moyenne long terme des marchés financiers de 7%, ce qui correspond à ce qu’on a pris sur le tableau avec 3% de dividendes et 4% de plus-value.

Les intérêts, c’est une fois par an. Il ne faut pas déconner. Horizon de placement, c’est en année.

Et nombre d’années : on va dire, une personne qui commence à 20 ans, et sur 40 ans de marché. Ou alors plutôt on va prendre les conditions encore une fois identiques de l’étude précédente. On va rester sur 30 ans.

On voit qu’on a donc 152.000$ sans réinvestissement, et ça correspond exactement au montant qu’on a ici : 152.245$.

Déjà, on voit que les chiffres que je vous ai montrés, ce n’est pas du bullshit. C’est bel et bien une démonstration avec les 7% de résultats à l’année de performance, et 0 versements. Eh bien, on est bien à nos 152.000.

Evidemment, la calculette, elle a considéré qu’on a réinvesti tous nos bénéfices année après année. C’est pour ça qu’on tombe bien sur ce résultat là, et non pas celui-ci.

Maintenant, on va voir qu’est-ce qui se passe si en plus de ça, on a fait un petit dépôt, ne serait-ce que 100$ ou 100€ une fois par mois, ce qui est je pense largement possible pour énormément énormément de personnes.

Qu’est-ce qui se passe ? On va passer de 152.000$ à 269.000$.

Donc on n’a pas redoublé encore une fois, mais presque. Donc c’est-à-dire que de 269.000 par rapport à 64.000, il y a 200.000$ de différence pour quelqu’un qui ne s’est pas que contenté de réinvestir ses bénéfices dans la stratégie, mais qui a en plus de ça fait l’effort de mettre 100€ en plus par mois.

Si on passe à 200€ – ce qui est je le sais largement possible pour beaucoup d’entre vous, parmi tous ceux qui font partie par exemple de mes programmes. Je sais que vous mettez généralement entre 100 et 1000€ par mois.

Donc 200€, ça donne 386.000€. Avec 500€ (je sais que beaucoup peuvent se permettre), on a 736.000€.

Donc tu vois, les 736.000€ par rapport aux 64.000€, on commence à clairement créer des différences qui sont énormes au bout de 30 ans.

Et donc littéralement, vous comprenez, je pense, toute l’importance de réinvestir ses bénéfices, d’autant plus qu’on voit qu’ici, le montant du capital représente finalement une plus petite partie des intérêts qui ont été générés puisqu’il y a clairement 536.971$ d’argent qui a été créé pour vous, et 200.000$ de capitaux qui ont été investis, donc la différence.

Donc ça peut vous paraitre beaucoup. Vous allez peut-être me dire : « Oui, ça reste encore beaucoup de capital investi. On parle de 200.000€ sur 30 ans. » Il faut encore mettre les choses en relief.

On parle également de 30 ans aussi. Bon, 30 ans, c’est long et ce n’est pas long. C’est-à-dire que c’est vrai que beaucoup de gens vont me dire : « Oui, mais Raph, investir sur 30 ans, moi j’ai du mal à me projeter sur 30 ans. »

Il faut encore comprendre que les plus grosses fortunes se construisent sur le long terme. Encore une fois, c’est vrai qu’on est dans un monde où on a envie d’avoir très très vite beaucoup d’argent. Alors, je ne dis pas que c’est impossible, mais avec l’investissement, peut-être pas.

C’est-à-dire qu’aujourd’hui, il faut comprendre qu’on fait beaucoup d’argent quand on crée une entreprise, quand on crée un business. Si vous voulez faire beaucoup d’argent avec de l’investissement et en commençant avec un petit capital, il va falloir prendre énormément de risques.

Et encore une fois, les études le démontrent très clairement. Les stratégies risquées font perdre énormément d’argent aux investisseurs particuliers. Il y a des études qui démontrent que 90% par exemple des particuliers perdent leurs capitaux sur des stratégies extrêmement risquées telles que le ForEx, options binaires, trading et tout ce que vous voulez.

Donc faites très attention à cet appât du gain, parce qu’in fine, là où vous vous dites que ça va vous prendre beaucoup de temps ou que vous n’avez qu’un petit capital de départ, in fine, c’est que vous allez gagner le plus d’argent, parce qu’encore une fois, c’est sur le long terme qu’on construit les plus belles fortunes.

Et sur le long terme, j’ai presque envie de dire : « On ne garantit jamais rien dans l’investissement ».

Mais il y a énormément d’études qui démontrent que sur un horizon de 15 à 20 ans minimum d’investissement, vous avez 0% de chances d’être en moins-value sur le portefeuille d’investissement en Bourse – encore une fois sur des valeurs long terme de bon père de famille – parce que vous avez une vision long terme et qu’il y a très très peu de chances qu’à partir du moment où vous commencez à investir, et à +15 ans, +20 ans, les marchés soient en performance négative.

Donc voilà les amis ce que j’avais à vous dire en tout cas sur cette petite démonstration. Ça marche évidemment sur l’immobilier. Réinvestissez vos loyers. En cryptomonnaie également, si vous faites du stacking ou des stratégies de la DeFi qui vous permettent d’avoir des « dividendes » avec de la cryptomonnaie, réinvestissez également dans de nouvelles cryptomonnaies.

Bref, vous voyez l’idée. Faites cet effort d’avoir ce jeu de réinvestissement parce que croyez-moi, c’est là où vous allez gagner le maximum d’argent.

Evidemment, il ne faut pas le faire ad vitam aeternam. Il y a peut-être un moment où vous allez vous dire : « Moi, ce que mon patrimoine, mon portefeuille me génère, j’ai envie de m’en servir pour vivre avec. »

Voilà. Si vous avez 20 ans aujourd’hui et que vous faites l’effort pendant 30 ans de tout réinvestir, à partir de 50 ans, vous pouvez vous dire : « Je vis entièrement de tous mes revenus, de mes dividendes, de mes loyers » ou de je-ne-sais-quoi d’autre. 

Voilà, à vous de placer la limite où vous voulez. Voilà, vous vous dites : « A partir du moment où mon patrimoine me génère 2000€ par mois de revenus passifs, je m’arrête là ».

Ça peut être bien avant 30 ans, évidemment. Parce que certains vont peut-être bondir : « 30 ans, c’est très long ». Mais si je ne sais pas, au bout de 15 ans, vous avez réussi à faire en sorte que votre patrimoine, votre portefeuille vous génère 2000€ par mois de revenus passifs, vous pouvez vous dire : « Je m’arrête là, ça me suffit. Je suis 100% rentier, et mes 2000€ je m’en sers pour vivre, et chaque année, mon capital me regénère à nouveau mes 2000€ ou voire plus », notamment dans une stratégie de dividendes où les entreprises sont amenées à augmenter les dividendes année après année.

En tout cas, c’est ma stratégie d’investissement où personnellement, je ne vais investir que dans des entreprises qui augmentent leurs dividendes année après année.

Donc bref, vous avez compris. Chacun met sa barre où il veut. Il y en a qui vont réinvestir in fine jusqu’à la mort, d’autres qui vont arrêter au bout d’un certain revenu passif, d’autres qui vont arrêter au bout d’un certain nombre d’années. Libre à vous de choisir.

Les amis, en tout cas si cette stratégie d’investissement en Bourse, elle vous intéresse, sachez que dans la barre de description ci-dessous, vous avez tout un tas de ressources.

Vous avez notamment mon livre La Magie des Dividendes, un livre de 704 pages dans lequel je vous partage toute ma stratégie d’investissement en Bourse dans les actions à dividendes. Donc tout est dans la barre de description.

Voilà, c’est un livre qui a plus de 531 avis sur Amazon. Vous voyez, il est très très bien noté. Il a de très très bons commentaires également. Je vous laisserai lire ça si vous le souhaitez. Et on a également beaucoup d’autres ressources dans la barre de description, de la formation vidéo, du service où je vous partage tous les mois les actions dans lesquelles j’investis mon propre argent, de la formation gratuite également.

Bref, tout est dans la barre de description.

Si tu as la moindre question, n’hésite pas à me les poser simplement dans la barre de commentaires, cette fois-ci.

Et je te dis à très très vite pour une prochaine vidéo. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.