Pourquoi je crée une holding dans l’immobilier ?

Peut-être as-tu déjà entendu le terme de holding ?

Peut-être que tu penses que cela est un outil de “riches”, que cela est inaccessible pour beaucoup, que ça coûte beaucoup d’argent ou qu’il en faut beaucoup…

Il s’agit surtout d’un bel outil d’optimisation.

Dans cette vidéo, nous allons voir :

– Qu’est-ce qu’une holding ?

– Pourquoi j’ai décidé d’en créer une en tant qu’expatrié ?

– Pourquoi je choisis de continuer d’investir en France ?

– Pourquoi j’ai décidé d’inclure des associés au sein de ces structures ?

– Comment faire circuler les bénéfices entre les différentes structures ?

– Comment une holding permet d’optimiser la fiscalité ?

– Comment une holding permet d’optimiser la transmission d’un patrimoine ?

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

Pourquoi je crée une holding dans l’immobilier ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires! J’espère que vous allez bien. Je suis l’auteur du livre “Des bancs de la fac à l’indépendance financière”. Si tu ne l’as pas encore lu et récupéré, c’est le moment puisque je te l’offre. Tu as juste à payer les frais de livraison, donc tout se passe dans la barre de description.

Et dans cette vidéo, je vais te parler de pourquoi j’ai choisi de créer une holding pour continuer à investir dans l’immobilier. Donc très intéressant, ce sujet, si tu es dans l’immobilier.

Donc avant qu’on ne commence cette vidéo, comme d’habitude, clique bien sur le bouton “S’abonner” pour recevoir toutes les prochaines vidéos, puisque je sais que tu regardes les vidéos mais que tu ne t’abonnes jamais.

Donc abonne-toi à la chaine YouTube. C’est vraiment pour moi une forme de soutien.

Et également, lis la barre de description puisque j’ai un petit cadeau pour toi en plus du livre que je t’offre. Je t’offrirai une formation dont je ne te révèle pas le contenu tout de suite. Je t’invite à aller voir. Tu trouveras tout dans la barre de description. Donc lis-la bien en même temps que tu regardes cette vidéo.

Donc pourquoi j’ai choisi de créer une holding immobilière pour continuer à investir dans l’immobilier?

Donc tout d’abord, on va éclaircir quelques termes. Qu’est-ce qu’une holding immobilière? Une holding, déjà, tout simplement, c’est un régime de société. S’il y a des experts comptables qui vont m’écouter aujourd’hui, ils vont se dire: “Ouais, le mec, il fait ça n’importe comment.” Bref, je vais faire ça très simple, pour démystifier les concepts.

C’est un régime de société mère-fille dans lequel vous avez une société-mère à la tête qui va détenir des sociétés-filles. Par exemple, supposons que vous avez une SAS, une société commerciale à la tête. Votre société holding, société mère qui va détenir plusieurs sociétés-filles. Dans quel objectif? Dans l’objectif de la circulation des bénéfices.

L’objectif, c’est d’éviter de favoriser l’imposition, donc avoir une imposition qui est moindre et de favoriser la circulation des bénéfices entre les différentes sociétés.

Supposons qu’une société-fille fasse des bénéfices que vous souhaiteriez remonter dans une autre société-fille, vous allez pouvoir faire circuler les bénéfices de cette société-fille numéro 1 vers le holding, la société-mère, que vous allez faire redescendre ensuite vers la seconde société-fille pour des raisons X ou Y.

La circulation des bénéfices, pourquoi vous le faites? Ça vous regarde. Ça dépend de la nature de vos activités et de pourquoi une société a besoin de redistribuer des bénéfices avec une autre société. Mais voilà comment ça fonctionne.

Vous avez vraiment un régime qui a une imposition favorisée où ça va coûter beaucoup moins cher que si par exemple, vous avez deux sociétés pour laquelle vous vouliez prendre les bénéfices d’une société pour la mettre dans une autre société.

Ça vous coûtera beaucoup moins cher que si vous deviez faire le scénario de transfert d’une société A vers une société B. Vous devriez passer par votre personne physique, donc payer de l’imposition en personne physique, de l’IS+IR, ensuite reverser dans l’autre société en tant qu’apport sur cette société, alors qu’en holding, tout fonctionne en interne.

Je ne sais pas si j’ai été bien clair dans la définition d’une holding. Je sais que ce n’est pas forcément des termes faciles à apprivoiser quand on n’en a jamais entendu parler. Retenez bien que l’objectif principal d’une holding, c’est favoriser la fiscalité et la transmission des bénéfices entre les différentes sociétés qui sont imbriquées dans ce schéma de société-mère/société-fille.

Donc tu le sais peut-être également – ou pas – mais je suis expatrié moi aussi aujourd’hui en Estonie, à Tallinn (la capitale), où je réside. C’est juste à côté de la Russie, dans le nord de l’Europe.

Donc on a l’Euro. Certains me disent: “Est-ce qu’il y a l’euro? Est-ce qu’il y a des routes?” Des choses comme ça. Oui, je vous rassure. Je n’habite pas dans un ghetto. Aucun souci là-dessus. Rassurez-vous. Ma vie n’est pas en danger.

Donc je suis expatrié ici en Estonie à Tallinn, et ça peut poser des problèmes pour continuer d’investir en France, tout simplement parce que je suis passé du statut d’étudiant en France, ensuite entrepreneur en France, ensuite expatrié à l’étranger, en Estonie.

Donc forcément, pour un banquier, si vous avez vu d’autres de mes vidéos, où je parle de comment ça fonctionne une banque, je suis la “bête noire” des banquiers, puisqu’en tant qu’étudiant, je n’avais pas de revenus, donc je n’intéresse pas les banquiers. En tant que nouvel entrepreneur en France, je n’ai pas assez de bilans, donc je n’intéresse pas les banquiers.

Et en tant qu’expatrié en dehors de la France, je suis “insaisissable”, je suis loin d’eux, et donc je n’intéresse pas les banquiers parce que je peux potentiellement leur faire peur.

Donc ça pose un problème si je veux continuer à investir en France. Donc là, tu vas peut-être me poser la question: “Pourquoi tu continues d’investir en France finalement? Pourquoi tu n’investirais pas ailleurs, notamment en Estonie?”

Tout simplement, si je fais le choix de continuer d’investir en France, c’est pour des raisons de terrain, c’est-à-dire que l’immobilier en France, je sais comment ça fonctionne, je sais comment ça marche.

Je connais ma zone. Je connais ma région. J’ai mon réseau là-bas. Je connais des agents immobiliers, des chasseurs,  des notaires, des experts-comptables, des artisans. Bref, j’ai mon réseau, et c’est beaucoup plus simple pour moi de continuer d’investir en France, parce que je sais comment ça fonctionne, et je n’ai pas besoin de réapprendre un nouveau marché.

Egalement, ce qui est très intéressant en France, c’est qu’on a l’effet de levier. On peut emprunter de l’argent aux banques pour investir dans l’immobilier, chose qui est relativement unique puisque partout ailleurs en Europe, l’accès au crédit pour investir dans l’immobilier et recourir à cet effet de levier n’est pas forcément aussi simple que ce qu’on peut connaitre, nous, en France.

En France, dès fois, même souvent, on n’est pas obligé de mettre d’apport, alors que dans beaucoup de pays européens, on va un minima devoir mettre un bon billet en apport.

Donc ça également, c’est une grosse nuance. De plus, si je devais réapprendre le marché immobilier ici en Estonie… Alors, c’est quelque chose que je fais aujourd’hui, parce que ça m’intéresse et que j’ai des amis investisseurs en Estonie qui ont déjà investi ici.

Mais voilà, ça m’intéresse, l’immobilier. J’adore ça. C’est une passion donc ça m’intéresse de savoir combien ça coûte ici, comment ça marche les notaires, comment ça marche l’effet de levier, comment ça marche les taxes etc.

Donc je connais comment ça marche ici. Mais je n’ai pas forcément tout le réseau, et je n’ai pas forcément la même familiarité avec ce marché. Je suis moins à l’aise. Donc c’est pour ça que je te dis de continuer d’investir en France également.

C’est pour cette raison que j’ai choisi donc du coup de créer une holding immobilière, donc une société, une structure qui va détenir plusieurs sociétés-filles, et ces sociétés-filles vont investir dans l’immobilier, dans des immeubles de rapport.

Pourquoi j’ai fait ce choix? Tout simplement pour les différentes raisons que je viens de t’évoquer à l’instant. Egalement, c’est parce que je vais m’associer avec des personnes qui ont donc des statuts en France.

Donc je ne suis pas en train de te dire que je n’ai pas de statut, que je suis un SDF ici en Estonie. Pas du tout. Mais pour les banques en France, en tout cas, je ne suis personne.

Petite anecdote quand je suis allé voir une banque en France pour faire un petit peu un rendez-vous préalable sur cette création de structure stable… Il n’y a pas eu de souci. Le feu vert a été donné. Mais petite remarque du banquier, Directeur d’Agence quand même: “Mais il y a des bilans en Estonie?”

Donc voilà, le gars pense que j’habite potentiellement dans un endroit où c’est ghetto, c’est opaque, où les sociétés, c’est un petit peu à l’arrache, il n’y a pas de bilan. “Oui, il y a des bilans en Estonie. On a des obligations comptables vis-à-vis du fisc estonien.”

Donc chaque année, avec mon expert-comptable Estonien, on envoie un bilan à l’administration estonienne pour montrer que la société, elle est là et qu’elle fait ses comptes, etc.

Donc voilà, il y a des remarques comme ça, un petit peu. Mentalité française ou pas. Il y a ces petites remarques qui ressortent dès qu’on n’est pas dans les normes dès qu’on n’a pas le CDI, des choses comme ça, dès qu’on n’a pas de société en France. On est un petit peu le poisson original, le poisson qu’on n’aime pas trop. Donc on ne nous regarde pas trop.

Donc c’est également pour ça. C’est pour m’associer avec des associés qui ont une situation en France et qui vont pouvoir montrer en façade la solidité financière de la structure, montrer qu’il y a des choses en France, qu’il y a des revenus en France, et que c’est okay.

Et puis, moi, derrière, je vais pouvoir m’assurer de faire dérouler des opérations immobilières tranquillement, et gérer avec les emprunts qu’on va pouvoir lever grâce à la situation des associés, en toute tranquillité.

Donc voilà pourquoi j’ai choisi de créer une holding et pourquoi ça peut être intéressant également pour vous d’en créer une. Retenez bien que c’est intéressant pour 3 raisons: volonté de s’associer, volonté de grossir plus vite, plus gros, emprunter plus gros parce que forcément dès qu’on a ce genre de structure, il y a des coûts de fonctionnement.

Cela veut dire qu’on emprunte plus gros et qu’on génère plus de cash également. Optimisation de la fiscalité, circulation des bénéfices. C’est vraiment ce que vous devez retenir lorsque vous voulez créer une holding dans l’immobilier.

Donc j’espère que cette vidéo vous a plu. N’hésitez pas à me dire dans vos commentaires ce que vous avez pensé de cette vidéo, de ce schéma fiscal. Est-ce que c’est quelque chose que vous avez déjà pensé à mettre en place? Si oui, est-ce que vous l’avez fait? Si non, pourquoi vous ne l’avez pas fait?

 Et likez cette vidéo, commentez-la. Partagez-la avec des gens qui seraient intéressés par la fiscalité dans l’immobilier. Et voilà, si vous êtes débutants et que cette vidéo, vous êtes un petit peu perdus. Vous vous dites: “Ah ouais, Raph, je comprends que c’est intéressant, que c’est bien pour grossir, pour scaler”, mais là, tu es un petit peu perdu dans ces notions. C’est normal.

Au début, on ne crée pas ce genre de structure, parce que c’est trop gros en termes de coûts de fonctionnement, et ça implique quand même des choix qui sont raisonnés.

Donc c’est normal, mais en tout cas, si vous êtes débutant et que vous souhaitez investir dans l’immobilier, lis bien la barre de description puisque j’ai un programme qui s’appelle l’Ecole de l’Elite Financière, dans lequel entre autres, j’ai un module consacré à l’immobilier, dans lequel je t’apprends à investir dans l’immobilier de A à Z.

On va définir ton projet ensemble, et je vais te montrer comment trouver une bonne affaire, comment la négocier, comment la financer, comment gérer les travaux, comment mettre en place un locataire, comment ça se passe chez le notaire. Bref, je te montre tout, jusqu’à la fiscalité, la comptabilité.

Donc lis bien ça. C’est assez dense comme programme. Il y a à peu près 30 heures de formation. Donc à la fin, tu seras entièrement capable d’investir dans l’immobilier, et je serai là avec toi via le groupe Facebook pour t’accompagner dans ton opération si besoin est, avec tous les autres membres.

Je te dis à très très vite. Merci de m’avoir écouté. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *