ON CAMBRIOLE MA BMW A PARIS !

Dans cette vidéo, je te raconte une histoire qui m’est arrivée à Paris alors que je revenais tout juste d’Amérique du Sud dans des pays où les gens me disaient de faire très attention et où ils ne m’invitaient pas à aller.

Une semaine après mon retour, je me rends à Paris et tu vas découvrir ce qu’il s’est passé dans cette vidéo…

Je te donne également 3 leçons à retenir de cette mésaventure.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

ON CAMBRIOLE MA BMW A PARIS !

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut à tous ! Bienvenue sur cette nouvelle petite vidéo en direct de l’Estonie, de Tallinn. Il est samedi soir, 21h. Je découvre un petit peu encore les quartiers de Tallinn. Je ne sais même pas c’était quoi ce parc, mais je suis arrivé là pour vous tourner cette petite vidéo tranquillement, vraiment réalisée à la cool en mode vlog. Tu vois, pas d’équipe, pas de caméras de ouf, pas d’éclairage de ouf. Vraiment, vraiment à la cool.

Et comme tu l’as vu sur le titre de la vidéo, je vais te parler d’une histoire qui m’est arrivée récemment, où je me suis fait « cambrioler » le contenu de ma voiture sans effraction. Comment c’est possible ? Je vais te raconter un petit peu tout ça. Et surtout, le plus important pour toi, ce n’est pas simplement que je te raconte cette histoire, mais c’est également que je te donne les 3 leçons qu’il y a à retenir de ce triste évènement qui a eu lieu à Paris, pile au moment en plus où je revenais d’Amérique du Sud, où tout le monde était « inquiet » pour ma sécurité en Colombie, à Bogota, au Pérou, ou je ne sais où. Et au final, c’est au bout d’une semaine de retour à Paname que je me fais « cambrioler » mes affaires.

Donc qu’est-ce qui s’est passé très précisément ? Je me rendais à Paname pour aller à deux rendez-vous. Je me suis garé dans la rue. C’est dans le Nord de Paris. Quel arrondissement c’est ? C’est le 18ème, je crois. Vous savez ? Rue Lamarck revenant de la Place Clichy. Je crois que c’est le 18ème. Donc ce n’est pas forcément le meilleur des quartiers de Paname, mais ce n’est pas non plus celui qui craignait surtout, la rue Lamarck, je crois, la rue dans laquelle je me suis garé.

Bref, je n’avais vraiment rien à signaler. Donc un BMW X3 assez anodin, pas de gros gamos, pas une grosse Fefe, pas une grosse Lambo ou quoi. Voilà, une petite voiture tranquille. Donc je vais à mes rendez-vous, etc. et il s’avère que je rentre très tard chez moi à Reims, puisque je rentre vers 4h du matin à Reims. Et c’est seulement en arrivant à 4h du matin à Reims que moi, j’ouvre mon coffre pour récupérer le sac à dos qu’il y avait à l’intérieur.

Donc mon sac à dos, il contenait quoi ? Il contenait un MacBook Pro, mon MacBook Pro, un disque dur externe avec toute ma vie dessus, c’est-à-dire business, perso, tout – heureusement, il y avait un backup – et 200€ en liquide que j’avais récupéré le matin même auprès de ma gestionnaire, des réservations, du champagne, du cash qui avait été payé.

Donc j’arrive à 4h du mat’ et je me dis : « Putain, il n’y a plus de sac. Comment c’est possible ? Il n’y a pas de trace d’effraction. Il n’y a pas de carreau pété ». Moi, je suis sûr que le sac, je ne l’ai pas sorti de la journée. Je l’ai bien mis dans le coffre. Je ne l’ai pas descendu. Il n’est pas chez mes amis. Il n’est pas là, il n’est pas là, il n’est pas là. Et je deviens fou. Je me dis : « C’est chelou. » Il est 4h du mat’.

En même temps, je suis fatigué. Je me dis : « Ecoute, vas te coucher. Tu verras ça demain. C’est sûr qu’il est quelque part. Soit tu as mal vu dans le coffre, soit il est sous un siège peut-être, soit il est chez tes amis. Tu appelleras tout le monde demain. Et tu vas voir, tu vas te réveiller et ça va être parfait. »

Mais je me couche quand même vraiment pas serein. Je me réveille le lendemain, et en effet, il n’y avait rien du tout, du tout, du tout. Et il s’avère que j’ai compris que le sac avait vraiment disparu et que c’était certain qu’il était dans le coffre et que c’était certain que je ne l’ai pas oublié quelque part, que c’était certain qu’on me l’avait volé sans faire d’effraction sur la voiture, et que c’était certain que j’avais bien fermé le véhicule avant de partir.

Voilà, après m’être renseigné, je comprends très rapidement que c’est quelque chose qui arrive régulièrement sur Paris, et pas que sur Paris, qu’il y a des réseaux criminels organisés qui savent, qui ont des techniques en fait pour ouvrir les véhicules, soit avec des brouilleurs de fréquences (donc toi tu es à côté du véhicule et tu penses fermer, ils te brouillent la fréquence et du coup, ça ne ferme pas le véhicule, et ensuite, ils viennent piquer les affaires), soit via des duplicateurs de clés, c’est-à-dire qu’ils copient encore une fois ta fréquence quand tu fermes ton véhicule à côté et ils ouvrent ensuite avec la nouvelle clé qui a été dupliquée, soit tout simplement par des techniques d’ouverture de véhicules (j’ai appris plein de techniques, je ne vais pas encore te les expliquer parce que je ne comprends même pas comment ça se passe).

Mais voilà, la réalité, c’est que ça s’est vraiment passé comme ça, et qu’ils m’ont tout carotte sans effraction. Donc certains m’ont dit : « Pourquoi ils n’ont pas pris le véhicule alors ? » Tout simplement parce que ce n’est pas non plus la même effraction. Entre voler le contenu d’un véhicule et voler le véhicule, ce n’est pas du tout le même « travail » après, à la revente ou au maquillage du véhicule et des numéros de série, etc. Mais voilà, c’est plus simple de revendre un MacBook ou de récupérer des choses comme ça, et d’alimenter un marché parallèle, que de voler un véhicule en entier.

Donc voilà la sale histoire qui s’est passée. Et ça m’a fait « réaliser » 3 choses, 3 leçons que je vais te partager tout de suite, parce que pour l’histoire, je pense avoir fait le tour. Tu as compris un petit peu le schéma de ce qui s’est passé. Alors, bien évidemment, au niveau des assurances, de tout ça, il n’y a rien qu’on peut faire. Ça veut dire que l’assurance, s’il n’y a pas d’effraction, ils ne peuvent rien faire. J’ai moi-même dit à mon assureur devant lui : « Si je mets un coup de coude dans le carreau, est-ce que ça marche ? » Il m’a dit : « Oui, ça marcherait ». Je ne l’ai pas fiat parce que c’est ridicule de mettre un coup de coude à son propre véhicule et que je n’ai pas envie de galérer avec ce genre de bêtise.

Mais en tout cas, c’est triste. Le concessionnaire m’a rigolé au nez en étant très hautain en disant : « On ne connait pas la ‘technique’ des voleurs ». Limite, ils m’ont raccroché au nez. C’était n’importe quoi, cette concession. Je ne la citerai pas. La marque (BMW), après avoir appelé au siège, demandait des réquisitions judiciaires auprès de la police. La police ne voulait pas donner une réquisition judiciaire parce qu’elle considère qu’elle ne travaille pas pour BMW mais qu’elle travaille pour le gouvernement. Bref, ils se chamaillent entre eux donc j’ai laissé tomber.

Et la police, justement, m’a dit qu’un dépôt de plainte, ça ne sert à rien, mais qu’au moins, c’est fait et Inchallah. Bref, tu as compris. Tout le monde s’en fout, et en même temps, je n’ai pas envie de perdre de l’énergie avec ça, puisqu’au final il y avait quoi ? Il y avait une perte de quoi ? 2000€ en valeur ? On va dire. J’avais des backups de tout. MacBook Pro donc ça allait. Tu vois, le plus chiant, c’est de se dire que ça fait chier de perdre 2000€ bêtement, et de se dire aussi qu’on n’est pas en sécurité dans ce monde.

C’est assez fou en fait de se faire voler le contenu de sa voiture aussi simplement, aussi facilement. Ça fait comprendre encore une fois certaines choses dans ce monde. Et je vais en venir tout de suite avec les 3 leçons. Donc les 3 leçons, c’était quoi ? D’ailleurs, si tu n’es pas encore abonné à la chaîne YouTube, abonne-toi tout de suite. Je ne l’ai pas dit au tout début. Abonne-toi et n’hésite pas à réagir dans les commentaires. Pose un petit Like, etc. Bref, tu connais la chanson.

Première leçon, c’est que généralement, je ne sais pas si tu as remarqué mais dans la vie, il y a des cycles. C’est-à-dire que beaucoup de choses bonnes vont se passer généralement tout en même temps. Tu sais, tu es dans un cycle positif, tout va bien, au niveau de la santé, de l’argent, de la famille, des amis, à peu près tout ce que tu veux. Et des fois, de temps en temps, tu passes par des cycles de plateau – tu stagnes – voire même des cycles où tout va mal. Tu tombes malade, tu t’embrouilles avec quelqu’un qui est cher pour toi, tu perds de l’argent. Il y a des choses qui ne vont vraiment pas.

Et c’est marrant puisque cette expérience que j’ai vécue de la BMW et du vol sans effraction s’inscrivait justement parfaitement dans ce genre de cycle où « tous les côtés, ça éclatait », ça pétait, genre au niveau relations, niveau argent, niveau santé (enfin, j’étais un peu malade). La personne que j’avais vue le jour même, cette après-midi là où j’ai eu ce vol sans effraction, c’était un rendez-vous, comme je te l’ai dit, qui s’est selon moi très mal passé.

Quand je suis rentré le soir même à Reims, je me suis fait flasher violemment – je ne te dirais pas à quelle vitesse – alors que c’est un radar en bas de chez moi, que je connais par cœur. Il est à 1km de chez moi, et je pensais qu’il avait été tagué par les Gilets Jaunes et qu’il était non fonctionnel. Je voulais juste rentrer chez moi. J’étais mort à 4h du matin. Bref, tout s’accumulait, et il y avait plein de choses qui gravitaient, et c’est normal. Il ne faut pas prendre ça comme étant quelque chose de mauvais.

C’est normal, les cycles dans la vie. Et il faut justement savoir rebondir vis-à-vis de ces évènements. Et j’aime souvent dire que c’est Dieu qui te teste. Alors, je ne suis pas forcément croyant à mort, mais Dieu, il est là, il t’envoie des missions, il t’envoie des petits coups, il te met des petits taquets comme ça pour voir si tu es solide, pour voir si tu es un mec solide et si tu peux continuer d’avancer. Donc c’est normal, les gars. C’était le premier truc.

Le deuxième truc, c’est quoi ? C’est qu’il faut surtout protéger ses arrières à mort. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, on est dans un monde où il y a des gens qui ont plus faim que toi, il y a des gens qui ont beaucoup moins que toi, il y a des gens qui sont prêts à beaucoup plus de choses que toi pour avoir ne serait-ce qu’un dixième de ce que tu as. Bref, il y a des gens qui ne sont pas dans la même situation que nous, que toi, et on n’est pas tous prêts à faire les mêmes choses pour les mêmes résultats.

Et aujourd’hui, que ce soit en France ou ailleurs, et même en France, il y a des gens qui galèrent, et pour un Mac, pour 2000€, pour 1000€, parce qu’ils ne vont pas le revendre 2000€ mais ils vont revendre 500€, un petit revendeur qui va le maquiller, lui, il va le revendre à lui, lui il va lui revendre à lui, et il y a plein d’intermédiaires dans ce genre de chose. Mais voilà, il y a des gens qui, pour 100€, 20 balles, 5 balles, 10 balles… Dès fois, on a vu des gens tuer pour 10 balles. Il y a des gens qui sont prêts à tout.

Donc ça, il ne faut pas l’oublier. Et ça m’a fait penser à quelque chose qui est le show-off. Tu sais le show-off sur les réseaux sociaux, dès fois, de temps en temps, je rentre dans ce jeu-là, dans ce piège – j’ai même envie de dire – de montrer que tu es en Lamborghini, de montrer que tu as une liasse de billets, de montrer que tu as une belle montre, de montrer que tu es en vacances là-bas, de montrer un petit peu ton lifestyle aux yeux de tout le monde sur Internet.

 Sauf qu’aujourd’hui, on a la géolocalisation. Les gens savent où tu habites, ils te connaissent, ça parle. Ils sont jaloux, parce que les gens qui te soutiennent, c’est aussi souvent des gens qui sont jaloux, qui sont prêts à cracher dans ton dos au moindre souci. Bref, il y a plein de citations dans ce genre de contexte. Ils sont tous là à te féliciter, mais au final, dès que tu tombes, ils sont un petit peu contents aussi. Donc il faut faire attention à tout ça.

Et ça m’a fait réaliser que parler d’argent sans cesse, de dire combien tu gagnes, de dire ce que tu possèdes, ce n’est pas forcément une bonne chose sur  Internet. Et je pense que c’est quelque chose que je vais arrêter de faire, du moins limiter, parce qu’encore une fois, quand on parle d’argent sur Internet, il faut quand même montrer des résultats. Mais je pense que je parlerai beaucoup moins  frontalement de chiffres, de combien je gagne par mois, des choses comme ça.

Voilà, si des gens sentent que je peux les aider à avancer, à leur apporter des choses, il n’y a aucun souci, on peut bosser ensemble. Je peux te faire avancer. Mais je pense que je vais arrêter les show-offs, en mode je gagne X euros par mois. Par contre, je vais bien évidemment montrer dans quoi j’investis, l’immobilier et les marchés financiers. Je vais continuer de montrer mes opérations, mais dans une certaine mesure. Faites très attention à tout ça.

C’est vrai que je voyais ça également en Amérique du Sud, lors de mon voyage. Il y a très peu de gens qui montrent leurs possessions, tout simplement parce qu’en Amérique du Sud, il y a tout ce qui est kidnapping, rançon express. Et il y a beaucoup de gens qui sont très riches en Amérique du Sud – il ne faut pas croire. Par contre, tu ne verras que très peu de voitures de luxe dans les rues. Tu ne verras que très peu de gens habillés en Louis Vuitton, comme on peut voir à Paris, Fendi, Hermès, Gucci…

Non, c’est beaucoup plus limité, tout simplement parce qu’il y a les rançons. On te kidnappe. On te demande un million, 2 millions. Et là-bas, ils ne rigolent pas. Ils ne rigolent vraiment pas. Donc c’est toujours quelque chose qu’il faut nuancer et avoir en tête. Donc ça, c’était la deuxième leçon : protéger ses arrières. La première, je t’ai dit que tout arrivait et qu’il y avait des cycles dans la vie. Et la troisième que je vais te partager, (écoute, j’ai un trou de mémoire).

J’ai retrouvé ce que je voulais te dire au niveau de la troisième leçon. En fait, j’ai mixé les deux. C’était un mélange de « toujours protéger ses arrières », « qu’il y a des gens qui ont beaucoup moins que toi », et mixé avec le fait de ne pas faire de show-off. C’étaient un petit peu les deux leçons que j’avais à la base séparées que j’avais en fait regroupé en te l’expliquant.

Bref, voilà. Tout ça pour te dire en gros, pour conclure, que c’est normal d’avoir des cycles dans la vie, qu’il faut arrêter de toujours vouloir tout montrer. Tu peux également prouver aux gens que tu es quelqu’un de valeur sans forcément montrer que tu as des possessions ou des choses comme ça. Et ne pas oublier qu’on est dans un monde où c’est quand même la jungle et que si tu n’as pas d’argent, si tu n’as pas de quoi manger, si tu n’as pas tout ça, tu es dans la merde, tu dois trouver des solutions et qu’il faut faire attention et tout le temps protéger ses arrières.

Voilà voilà. Ecoute, merci à toi d’avoir regardé cette vidéo en tout cas. N’hésite pas à me dire si ce genre de format un petit peu plus cool en mode vlog, ça te plait ou pas. J’en referais avec grand plaisir. Et en attendant, commente, like, abonne-toi. Comme d’habitude, lis bien la barre de description pour retrouver tout un tas d’informations qui devraient pouvoir t’intéresser.

Et je te souhaite une excellente journée ou soirée à toi. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *