Micro Trottoir – Les FRANÇAIS connaissent-ils le BITCOIN ? 

Salut à tous,

Le Bitcoin et les crypto-monnaies, tu connais toi ? Il y a de fortes chances que oui si tu me connais et que tu me suis !

Mais j’ai décidé d’aller demander aux français ce qu’il en était car lorsqu’on évolue dans un domaine bien précis, on a le sentiment que tout le monde est au courant de ce que nous sommes personnellement au courant…

Par exemple, j’ai l’impression que c’est une évidence que tout le monde ait au moins entendu parler une fois des crypto-monnaies ou du Bitcoin…

Rendez-vous à République à Paris pour un petit micro-trottoir pour vérifier tout ça : les français connaissent-ils le Bitcoin ?

Découvrir mon livre papier « Des banc de la fac à l’indépendance financière »
Découvrir mon programme « L’Ecole de l’Elite Financière »

Micro Trottoir – Les FRANÇAIS connaissent-ils le BITCOIN ? 

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raph : Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, donc on est aujourd’hui à Paris à République, on va aller demander aux Français dans la rue, est-ce qu’ils connaissent les cryptomonnaies, est-ce qu’ils connaissent le bitcoin ?

Bref on va leur poser des questions sur ces sujets-là, donc comme d’habitude avant qu’on commence la vidéo, cliquez bien sur le bouton ci-dessous, s’abonner afin de rejoindre une communauté de plusieurs milliers d’abonnés et vous recevez en avant-première toutes les prochaines vidéos et également lisez bien la barre de la description ci-dessous.

Puisque j’ai un petit cadeau pour vous, il s’agit d’un pack de bienvenue au contenu 100% secret, qui va te permettre de commencer à amortir ton indépendance financière.

Donc on va aller voir tout de suite un petit peu les Français, voir ce qu’ils ont à dire sur les cryptomonnaies. Allez viens, on y va, on va poser des questions.

Bonjour Madame, on fait un micro-trottoir, ça vous intéresserez de répondre à une question ou deux.

On fait un micro-trottoir ça vous intéresserez de répondre à une ou deux questions?

Passante 1 : Oui vas-y

Raph : Okay

Raph : Salut, excuse-nous, on fait un micro-trottoir

Passant 2 : Oui

Raph : Ça t’intéresserait de répondre à une ou deux questions ?

Passant 2 : C’est quoi, il faut dire quoi, oui

Raph : Oui, c’est sur les cryptomonnaies

Raph : Bonjour Messieurs, on fait un micro-trottoir, ça vous intéresserez de répondre à une question ou deux ?

Passant 3 : Tu veux répondre à une question ou deux ? Non, il ne veut pas.

Raph : Bonne journée à vous.

Raph : On fait un micro-trottoir, ça te dérangerait qu’on te pose une ou deux questions ?

Raph : Excuse-moi je fais un micro-trottoir, est-ce que tu peux répondre à une ou deux questions, ça te dérange ?

Passant 4 : Oui, bien sûr

Raph : Super, comment tu t’appelles du coup ?

Passant 4 : Rafaeli

Raph : Rafaeli ? Sérieux ? Je m’appelle Raphaël, okay, enchanté, je te serre la main, du coup c’est un micro-trottoir sur les cryptomonnaies, est-ce que tu connais les cryptomonnaies et le bitcoin peut-être plus particulièrement ?

Passant 4 : Oui, j’en ai entendu parler, vite fait par des vidéos YouTube, mais sinon je ne sais pas particulièrement ce que c’est.

Raph : Est-ce que vous avez entendu parler des cryptomonnaies ou pas ?

Passante 1 : Très vite

Raph : Très vite fait ?

Passante 1 : Très vite fait.

Raph : Sur les cryptomonnaies, c’est sur les cryptomonnaies, est-ce que vous connaissez ou pas les cryptomonnaies ?

Passant 3 : Comme ça s’est créé, je ne connais pas,

Raph : Vous ne connaissez pas non plus ? C’est réglé.

Raph : Tu as un avis dessus sur les cryptomonnaies, sur le bitcoin ?

Passante 5 : Je ne connais pas moi

Raph : Tu ne connais pas, okay, ici non ?

– Moi non plus

Raph : Non plus, et toi ?

– J’avoue, je ne connais pas du tout, je n’ai jamais entendu parler de ça,

– Ça me rassure,

Raph : Okay donc deux personnes sur cinq qui connaissent les cryptomonnaies et le bitcoin, est-ce que du coup tu connais les cryptomonnaies et le bitcoin ?

Passant 6 : Oui

Raph : Est-ce que vous avez entendu parler de cryptomonnaies ou pas du tout ?

Passante 7 : Comme bitcoin ?

Raph : Exactement le bitcoin,

Raph : Est-ce que tu connais les cryptomonnaies et le bitcoin ?

Passante 8 : Wow, oui, qu’est-ce qu’on connaît ?

Raph : Attends, oui, j’arrive vers toi. Qu’est-ce que tu connais, oui ? Qu’est-ce que tu peux me dire dessus ?

– Oui, on connaît

Raph : J’arrive vers toi, qu’est-ce que tu connais, qu’est-ce que tu peux me dire dessus ?

Passante 8 : C’est de la monnaie, c’est de la monnaie, comment on dit déjà ?

– Virtuelle

Passante 8 : Virtuelle

Raph : Virtuelle, oui

Passante 8 : Voilà

Raph : Quoi d’autre ?

Passante 8 : Que ça vaut beaucoup d’argent et que ça fait débat,

Raph : Qu’est ce que vous connaissez du bitcoin, qu’est-ce que vous connaissez ?

Passante 7 : Mon mari a acheté un bitcoin, prêt du commencement, s’il l’avait gardé ça aurait, en valeur oui

Raph : Vous savez en quelle année il a acheté ?

Passante 7 : Prêt de commencement, parce que nous sommes Californiens

Raph : Okay, vous habitez aux États-Unis ?

Passante 7 : Oui, près de Silicone Valley

Raph : D’accord et vous êtes de passage ici en France ?

Passante 7 : Non, on habite ici maintenant

Raph : Vous habitez ici maintenant,

Passante 7 : Oui

Raph : Du coup il a l’information quand il était aux États-Unis à la Silicone Valley ça s’ébruiter c’est ça ?

Passante 7 : Oui, oui tout le monde là connaît

Raph : Là dessus ?

Passante 7 : Oui

Raph : Et du coup il a revendu son bitcoin c’est ça, il le possède encore ou pas ?

Passante 7 : Je crois qu’il a revendu

Raph : D’accord

Passante 7 : Oui, un peu trop tôt

Raph : Un peu trop tôt malheureusement okay

Passante 7 : Oui

Raph : Tu pourrais décrire qu’est-ce que c’est qu’une cryptomonnaie ou pas par exemple ?

Passant 3 : C’est une monnaie qui, je sais que pour la fabriquer ça marche avec des serveurs

Raph : Okay

Passante 3 : Qu’il faut, c’est ça la valeur de la cryptomonnaie en fait, c’est basé sur des ordinateurs qui tournent en permanence et voilà, c’est des algorithmes et ça a de plus en plus de valeur

Raph : Okay, je vois

Passant 3 : De plus en plus de transactions qui se font en cryptomonnaies

Raph : Okay je vois, c’est plus au moins ça, c’est ça oui,

Raph : Oui, qu’est-ce que t’en connais ? Qu’est-ce que c’est ?

Passant 4 : Je sais que si j’en avais acheté il y’a dix ans je serais riche

Raph : Exactement, est-ce que tu sais que si t’en avais acheté pour cent euros en 2009, combien tu aurais aujourd’hui ?

Passant 4 : Je ne sais pas, mais beaucoup de thunes

Raph : Deux cent soixante millions d’euros

Raph : Qu’est-ce que tu connais de cryptomonnaies ?

Passant 2 : Qu’est-ce que je connais des cryptomonnaies, bitcoin, tout ça, machin, je connais qu’il y’a une chaîne, la blockchain, tu t’inscris le premier gars, il commence une blockchain, il n’y a rien au début, il fait sa première transaction, après toutes les transactions

Raph : Okay

Passant 2 : Elles vont sur la blockchain, il y’a de plus en plus de chaînes

Raph : Okay

Passant 2 : Les gens utilisent des processeurs de plus en plus puissants pour miner et cette monnaie ne sert à rien

Raph : Ça ne sert à rien ?

Passant 2 : Non, pour l’instant c’est cool tu vois, l’idée, c’est cool, moi je pense l’idée de base c’était, il voulait s’affranchir du mécanisme de banques traditionnelles ou d’essayer de mieux maîtriser la création de valeur monétaire, etc. Mais en réalité, aujourd’hui les gens qui achètent des bitcoins, ils achètent pourquoi ? Pour faire des thunes, pour rien d’autres

Raph : Pour toi c’est tout simplement un outil spéculatif il n’y a vraiment pas pour l’instant de valeur ?

Passant 2 : Moi je trouve que l’idée derrière c’est intéressant, on développe quelque chose, il y’a des innovations technologiques qui sont faites

Raph : Oui

Passant 2 : Mais quand je réfléchis, je vois le potentiel, il y’a du potentiel, mais aujourd’hui l’utilisation qui en est faite,

Raph : Est-ce que tu as investis toi personnellement dans le cryptomonnaie ou pas du tout ?

Passant 3 : Non, non pas du tout

Raph : Okay, et est-ce que c’est quelque chose que tu envisagerais dans le futur potentiellement ou pas ?

Passant 3 : Pas pour l’instant, je n’y ai pas réfléchis, mais ça ne me dérange pas non plus s’il n’y avait pas cette question de pollution, voilà

Raph : Okay, vous avez investis vous-même ou pas du tout ?

Passante 6 : Non pas du tout

Raph : Okay, tu as investi ou pas ?

Passante 7 : Non, j’aurais dû peut-être

Raph : Non okay, quelqu’un a investi ici ou pas ?

– Non, pas du tout,

Raph : Est-ce que vous savez combien vous auriez aujourd’hui si vous aviez investi en 2009 cent euros ?

Beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup

Raph : Deux cent soixante millions d’euros, oui, c’est beaucoup

Passante 7 : Oui

Raph : Est-ce que vous comptez investir dans le futur ou pas ?

– Franchement non

Raph : C’est trop tard ?

Passante 7 : Oui

Raph : Pourquoi ?

Passante 7 : Parce qu’il aurait fallu investir dès le début

Raph : C’est déjà trop cher là ?

Passante 7 : Oui

Raph : Tu penses que ça va encore monter ?

Passante 7 : Si, mais je pense que ça va prendre des proportions un peu trop, qui vont nous dépasser

Raph : Okay, donc c’est déjà trop tard pour toi, okay

Passante 7 : Oui

Raph : Okay, et pour toi ?

– Je ne pense pas investir dedans du coup, je ne sais pas s’il est trop tard, oui

Raph : Okay, pourquoi tu ne penses pas investir dessus ?

– Parce que je ne paierais pas virtuellement ou voilà

Raph : Tu n’as pas confiance ? Pour toi il n’y a pas de confiance ?

Pour moi, il y a toujours des failles de sécurité pour moi quelque part,

Raph : Est-ce que tu investis ou pas ?

Passant 4 : Non, la Flemme

Raph : Flemme pourquoi ?

Passant 4 : Parce que maintenant c’est trop tard, ça ne sert à rien de coffrer du biff et après ça part en couille, mais en vrai, ça peut toujours être bénef quand même

Raph : Tu penses que c’est trop tard peut-être aujourd’hui ?

Passant 4 : Après tu peux toujours faire avec des autres monnaies, mais

Raph : Oui voilà parce qu’il y’a d’autres monnaies okay, est-ce que tu comptes l’investir dans le futur peut-être sur le bitcoin ou autre chose ou pas ?

Passant 4 : Non je ne pense pas

Raph : Ah tu ne penses pas, pourquoi ?

Passant 4 : Enfin je ne sais pas

Raph : Tu verras ?

Passant 4 : Mais en vrai il faudrait, il faut juste avoir l’œil et capter la bonne monnaie qui n’est pas chère maintenant et qui va

Raph : Qui va exploser ?

Passant 4 : Mais en soi, je ne sais pas, je ne suis pas assez informé et tout, je ne suis pas trop déter dans les bails informatiques et j’ai un peu la flemme d’apprendre

Raph : Je vois ce que tu veux dire, est-ce que tu en connais d’autres ou pas ?

Passant 4 : Oui l’ethereum, litecoin, des trucs comme ça

Raph : Okay, est-ce que tu as investis dans les cryptomonnaies ou pas ?

Passant 2 : Non

Raph : Pourquoi ?

Passant 2 : Parce que je viens de dire que ce système, il ne me plaît pas,

Raph : Pas à 100% ?

Passant 2 : Non, je ne l’approuve pas du tout

Raph : Donc les cryptomonnaies tu ne veux pas en entendre parler ?

Passant 2 : Aujourd’hui les gens qui investissent dans le bitcoin ils le font, ils n’utiliseront jamais leur bitcoin pour acheter quoi que ce soit

Raph : Okay

Passant 2 : Ce ne sont pas des gens qui vont aller sur le darkweb, machin, je vais acheter une AK47, je vais acheter du LSD, ils ne vont pas faire ça tu vois, les gens ils vont acheter du bitcoin, ils vont regarder une fois par semaine, ah le cours a monté, oui j’ai gagné cinq cent euros, oh tu te rends compte, jai été un investisseur du début, regarde tout l’argent que j’ai fait et tout, et l’argent il est fait, mais tu vas en faire quoi, après c’est fait pour être partager, c’est fait pour, ou c’est juste l’idée de faire de l’argent

Raph : Okay

Passant 2 : Moi je veux bien que la société nous dit faisons de l’argent, ça c’est sûr que depuis qu’on est petit, tout ce qu’on nous apprend c’est faites de l’argent les potes, c’est bien

Raph : Okay, tu as dit un truc intéressant, oui excuse-moi tu as dit un truc ? Tu as dit un truc intéressant concernant le darkweb, tu penses que les cryptomonnaies c’est uniquement pour faire des achats sur le darkweb ?

Passant 2 : Non, à l’origine c’était lié à ça

Raph : Donc toi tu allais dire quoi sur le deep web ?

– Oui sur le deep web

Raph : Oui,

– On paye en bitcoin du coup,

Raph : On paye en bitcoin, du coup ce n’est pas bien ou c’est bien les bitcoins ?

– Je pense que c’est bien, mais ça, sauf que ça prend de sa valeur de plus en plus

Raph : Oui, est-ce que tu penses que ça pourrait à terme devenir une monnaie du futur ? Remplacer par exemple l’euro ou le dollar ?

Passant 4 : Je ne sais pas, je ne pense pas

Raph : Tu ne penses pas ?

Passant 4 : Parce que si, ça pourrait, mais pour longtemps quand même

Raph : Dans longtemps, pas tout de suite ?

Passant 4 : Oui, en soi c’est la même chose, du papier ou des codes c’est pareil

Raph : Okay, okay, super merci pour tes réponses en tout cas, je te serre la main

Passant 4 : Oui, ça marche

Raph : Merci

– Dans un futur oui

Raph : Oui c’est vrai, totalement ou en même temps une autre monnaie ?

Passante 7 : Peut-être une autre monnaie, une autre monnaie, je pense que ça ne remplacera pas fondamentalement la monnaie

Raph : Oui

Passante 7 : Papier, enfin la monnaie vraie

Raph : Okay, toi aussi ?

– Oui, c’est une autre monnaie complémentaire

Raph : Complémentaire mais, okay, pas de soucis, merci beaucoup pour vos réponses en tout cas, bonne journée à vous

– De rien, pas de soucis,

Raph : C’est super, bonne journée à vous,

– Bonne journée,

Raph : Ciao

Passante 4 : Les devises actuelles sont changées déjà, parce que les gens, moi je préfère les espèces,

Raph : Les espèces, okay,

Passante 4 : Mais tout le monde est là avec les cartes, les apple payd, Google payd et tout ça, vraiment c’est une app où on peut payer les gens en espèces alors c’est vraiment rapidement

Raph : C’est à la mode maintenant tout ce qui est numérique, c’est vrai que les espèces ont vraiment tendance à disparaître, donc oui okay

Passante 4 : Mais moi je préfère les espèces quand même

Raph : Vous préférez les espèces, pourquoi vous préférez les espèces ?

Passante 4 : Parce que je sais ce que j’ai

Raph : On peut le toucher, c’est ça ?

Passante 4 : Oui, si je dépense sur la carte, je perds le sens de

Raph : Le sens de la valeur, l’argent

Passante 4 : Ce que c’est et à la fin du mois je suis choquée

Raph : D’accord, okay

Passante 4 : Mais quand comme ça j’ai ça c’est mon argent de la semaine, et si ce n’est plus là alors je n’ai plus

Raph : Okay, très bien je vois

Passante 4 : Je suis traditionnelle dans ce sens-là

Raph : Okay, je vois, parfait

Passant 2 : Certainement parce que maintenant on utilise de plus en plus nos cartes bancaires, et les trucs comme ça, du coup le fait que ça soit virtuel ce n’est plus tellement un problème

Raph : Okay

Passant 2 : Donc s’il y’a de plus en plus de personnes qui l’utilisent et si c’est plus stable qu’une monnaie comme l’euro ou le dollar

Raph : Pourquoi pas

Passant 2 : Pourquoi pas

Raph : Okay, tu te verrais par exemple voir l’euro disparaître dans le futur, ça serait quelque chose de pas choquant pour toi ?

Passant 2 : Ca serait quelque chose de pas hyper choquant pour moi, mais après j’ai appris que les cryptomonnaies polluaient énormément, genre chaque transaction ça polluait comme une famille américaine entière pendant un an, un truc comme ça

Raph : Oui, oui, quand tu fais du minage pour créer les cryptomonnaies oui, oui

Passant 3 : Je ne sais pas, je voyais un article qui disait qu’il consommait plus pour miner du bitcoin que je ne sais pas quoi, un pays, un petit pays, mais en consommation électrique

Raph : D’un point de vue écologique ?

Passant 3 : Oui, c’est violent quoi,

Raph : Oui okay

Passant 3 : Voilà moi c’est ce que j’en pense, c’est

Raph : Dernière question aux États-Unis est-ce que vous savez comment sont acceptés les cryptomonnaies, dans quelle ampleur ?

Passante 4 : C’est un peu rare, je crois

Raph : C’est rare, ce n’est pas très connu ?

Passante 4 : Pas très connu sauf, mais en Californie près du Google, Apple

Raph : Oui

Passante 4 : De tous ces lieux-là, on les connaît,

Raph : Forcément, c’est l’endroit où c’est fait pour, okay, merci beaucoup pour toutes vos réponses,

Passante 4 : Merci à vous,

Raph : Merci à vous, bonne journée, au revoir. Donc là, on a l’exemple d’une personne qui est américaine et qui est venu habiter en France à Paris et son mari qui est visiblement dans la technologie, je pense, ou je ne sais pas quoi avec une entreprise avait investi, avait acheté un bitcoin et l’aurait revendu un peu trop tôt, avant qu’il y ait le pic. Donc intéressant, intéressant et visiblement aux États-Unis, ce n’est pas très démocratisé.

Enfin, pas plus que ça en tout cas. Hop là, je me retrouve dans un autre endroit, je ne suis place de la République, avec une autre tenue, tout simplement pour faire rapidement du coup la conclusion de ce micro-trottoir.

Parce que je ne l’ai pas fait directement place de la République, j’aurai pu le faire et je me suis dit plutôt on va attendre un petit peu, on va analyser les réponses, parce que les réponses étaient quand même déroutantes. En tout cas, moi, elles m’ont beaucoup surpris puisque je m’attendais à ce que beaucoup plus de personnes connaissent le bitcoin et les cryptomonnaies.

Donc on va un petit peu faire le bilan-là rapidement en une minute ici, directement dans des bureaux de mon comptable.

Alors qu’est-ce qui fait que les gens ne connaissent pas en fait, tout simplement, nous quand on dans un milieu qui est notre quotidien entre guillemets, l’investissement ou l’entrepreneuriat, on a l’impression que tout le monde connaît les notions pour lesquelles nous on est dessus au quotidien tous les jours et en fait là on s’est rendu compte, c’est le cas des cryptomonnaies, du bitcoin, etc notamment.

On a l’impression, enfin moi j’ai le sentiment que tout le monde connaît, tous mes amis entrepreneurs, investisseurs qui sont plus ou moins dans le milieu de l’investissement connaissent tous et donc on se dit tous que tout le monde connaît et pourtant voilà, quand on va voir des personnes âgées, on peut deviner, on peut supposer que c’est quelque chose qui les dépasse un peu.

Qu’elles n’ont en pas entendu parler, parce que c’est quand même un projet technologique qui est relativement assez innovant, assez nouveau et assez compliqué à comprendre au début.

Mais par contre, quand on va voir des jeunes, certains, je pense étaient mineurs, d’autres dix-huit ans, vingt ans, vingt-deux ans et que certains ne connaissent pas, c’est assez surprenant et donc voilà l’idée de dire que parce que c’est assez technologique, que c’est quelque chose de nouveau donc tous les jeunes connaissent et pas les vieux.

Mais encore une fois, on a la preuve que non, donc également pour tous les gens qui pensent que c’est trop tard pour investir dans les cryptomonnaies ou dans le bitcoin disent oui, tout le monde connaît, maintenant c’est fini, les médias en parlent, les journaux en parlent, les magazines en parlent, les banques, les gouvernements en parlent.

La preuve est que tout le monde n’a pas encore été impacté par ce que sont les cryptomonnaies, par le bitcoin et qu’il y a encore beaucoup de choses à faire.

J’ai répondu plein de fois à cette question, est-ce qu’il est trop tard pour investir dans le bitcoin ou dans les cryptomonnaies. Je n’ai pas de boule de cristal, je ne sais pas, si j’avais une boule de cristal, je vous le dirai. Moi, je ne suis pas devin, je ne vais pas vous mentir, je ne vais pas vous dire qu’il est trop tard ou pas trop tard.

Mais honnêtement si on réfléchit quelques secondes, à mon avis, il est très, très loin d’être trop tard, quand on voit ce qui a été fait, ce qu’il reste à faire et les possibilités que peuvent représenter les cryptomonnaies dans tous les secteurs, dans toutes les industries et quand on voit déjà ce que ça a pu apporter à certaines industries.

Bref, là n’est pas le but de la vidéo, je pense qu’il y en a d’autre sur la chaîne YouTube pour en parler, mais voilà. Conclusion, assez surprenante, dites-moi si vous avez bien aimé le concept de ce micro-trottoir ? Qu’est-ce que vous pensez des réponses des gens, est-ce que vous voulez que je refasse d’autres micros-trottoirs sur d’autres sujets ?

Comme d’habitude, si vous avez aimé la vidéo, petit like, petit pouce bleu, partagez la vidéo à des gens qui pourraient être intéressés par ce genre de format ou par ce genre de contenu et surtout commenter, dites-moi ce que vous en pensez et dites-moi pourquoi pas le sujet du prochain micro-trottoir que je me ferais un plaisir de réaliser pour vous ;

Si notamment investir dans les cryptomonnaies est quelque chose qui vous intéresse, lis bien la barre de description ci-dessous, puisque j’ai un programme pour toi qui s’appelle « l’école de l’élite financière » dans lequel j’apprends aux gens à entreprendre et à investir, donc on voit tout, on voit l’immobilier, on voit les marchés financiers, on voit les cryptomonnaies forcément du coup.

On voit comment créer un business sur internet, comment toucher des royalties grâce à l’écriture de livre, on parle de fiscalité, on parle d’expatriation, on parle de pleins, pleins de choses si tu veux devenir indépendant financièrement puisque moi je suis devenu indépendant financièrement à l’âge de 23 ans en moins de trois ans. Aujourd’hui, je génère plusieurs milliers de revenus d’euros via mes différentes activités, mes différents business et je m’adonne à ma passion pleinement qui est celle de voyager à travers le monde.

Tout se trouve dans la barre de description, si tu veux en savoir un peu plus sur moi, si tu ne me connais pas encore, n’hésite pas non à aller voir mon site internet « clubmillionnaire.fr » et je vous dis à très, très vite, ciao,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *