Je vous présente 6 ENTREPRENEURS à la PLAGE en Estonie et en PORSCHE

Salut à tous,

Nous avons décidé avec mes 2 stagiaires, 1 investisseur local et 2 amis entrepreneurs venus me rendre visite de prendre la Porsche et de rouler jusqu’à Pärnu, une ville estonienne avec une plage très sympa…

Lors de cette journée, j’ai pris 20 minutes pour réaliser un petit Facebook Live dans l’objectif de vous présenter ces 6 entrepreneurs et investisseurs que nous sommes au bord de la plage et au bord de la Porsche Panamera !

Je vous laisse regarder tout ça !

Informations sur le séminaire : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

Je vous présente 6 ENTREPRENEURS à la PLAGE en Estonie et en PORSCHE

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raph : Yes, on est en direct. Yo, yo, yo, salut à tous, bienvenue sur ce petit Facebook live en direct de Parnü, en Estonie, je vais vous montrer la plage, on est en direct de Parnü en Estonie, c’est une petite ville qui se situe environ à une heure et demie de Tallinn, quand on descend au sud, quand on descend au sud on arrive sur cette petite ville au calme, il y a vraiment de très, très belles plages ici, il fait beau, il fait 26, 27° en Estonie, donc oui, je pense que vous ne pensiez pas qu’il y avait des plages comme ça en Estonie.

C’est vrai que quand on parle d’Estonie, il y a des gens qui m’ont dit qu’ils pensaient que c’était comme la Roumanie, qu’il y a des petits chemins de terre, que ce n’était pas développé et regarder il y a comme même des grosses plages comme ça, bien sympa, gros ciel bleu, les gens sont là, ils bronzent tranquille.

Parnu, je ne sais pas si c’est une grosse ville, on vient juste d’arriver cette après-midi-là, on est avec quelques amis entrepreneurs qui marchent juste devant, je vais vous les présenter, je pense que je vais aller les voir et on va leur demander un peu ce qu’ils font dans la vie.

D’ailleurs, je crois que sur mon côté se trouve un des premiers Grégore, donc Grégore est-ce que tu peux te présenter rapidement et nous dire qu’est-ce que tu fais dans la vie et qu’est-ce que tu fais en Estonie ?

Grégore : Salut tout le monde, crypto-investisseur en Estonie, je suis venu avec mon partenaire et associé Jean-Marie,

Raph : Okay,

Grégore : Voilà, donc investissements

Raph : Cryptomonnaies principalement ?

Grégore : Cryptomonnaies principalement, exact

Raph : Et du coup pourquoi l’Estonie ?

Grégore : Écoute les taxes,

Raph : Okay

Grégore : Facile pour s’installer, facile de mettre en place sa société et puis énormément d’entrepreneurs comme toi

Raph : Oui

Grégore : Et nous qui

Raph : Oui, il y a de plus en plus d’entrepreneurs qui sont là,

Grégore : C’est vrai,

Raph : Et cryptomonnaies aussi l’Estonie est quand même vachement avant-gardiste sur la cryptomonnaie

Grégore : Exact

Raph : Notamment tu me disais que dès 2008, c’était déjà sur la blockchain, c’est ça ?

Grégore : Oui, dès 2008 sur la blockchain et en avance sur tout le monde depuis 10 ans,

Raph : Tu peux en toucher un petit mot sur comment c’est possible qu’ils soient déjà sur la blockchain en 2008 alors que le bitcoin est apparu en 2009, c’est ça ?

Grégore : À peu près oui, en fait ils ont utilisé la technologie blockchain

Raph : Oui

Grégore : Qui ne s’appelait pas encore blockchain, en 2008 ils ont mis ça en place pour leur système gouvernemental,

Raph : Okay, même pour le vote tout ça ?

Grégore : Même pour le vote, la carte d’identité, etc et depuis c’est parti quoi,

Raph : Okay, stylé, on va marcher là-bas,

Grégore : Allez,

Raph : Tranquillement. Okay, okay, qu’est-ce qu’on peut dire d’autre un peu sur les cryptomonnaies tant que je t’ai avec moi, là ça ne va pas trop en ce moment-là ?

Grégore : Le marché ne va pas très bien,

Raph : C’est un petit peu compliqué le marché oui,

Grégore : Mais c’est aussi la bonne opportunité pour investir,

Raph : Oui, c’est clair que c’est encore le moment pour acheter, c’est les soldes.

Grégore : C’est les soldes, il faut se former et puis il y a énormément de choses encore à venir, il y a plus de mille six cents cryptomonnaies

Raph : oui

Grégore : Et il y en a encore plein qui vont arriver,

Raph : Il faut savoir les choisir, oui

Grégore : C’est ça,

Raph : Justement c’est quoi, parce que du coup tu as un business sur les cryptomonnaies, c’est quoi le site où on peut te retrouver, les gens qui nous regardent là s’ils sont intéressés par les cryptomonnaies ?

Grégore : Alors on a une chaîne YouTube qui s’appelle « Jeunes-loups »

Raph : Jeunes-loups,

Grégore : Jeunes-loups, donc on parle essentiellement,

Raph : Sympa le nom

Grégore : De cryptos, merci, d’investissement surtout sur les choses à faire et ne pas faire et on couvre des conférences

Raph : Oui,

Grégore : Donc voilà, histoire de ne pas être perdu dans tout ce

Raph : Principalement autour des cryptomonnaies, allez voir « Jeunes-loups » franchement c’est stylé ce qu’ils font, Instagram, YouTube, blog, il y a tout donc aller voir ça c’est cool,

Grégore : Super, merci

Raph : Merci à toi.

Raph : Gaëtan qui est chaud là, allez Gaëtan

(Petite session deux cents jongles de la tête)

Deux cents jongles et tu lui payes sa pizza ?

(Oui, c’est en jeu là)

Les gars, il va le faire, dites-nous dans les commentaires là,

(Il est motivé, meilleure pizza d’Estonie en plus)

On va aller manger, oui c’est ça dans la meilleure pizzeria d’Estonie visiblement on va tester ça, il y a jusqu’à deux heures d’attentes et on voit qu’il a faim, on voit qu’il veut sa pizza gratuite en tout cas ;

(Toute façon il n’a pas les moyens de la payer donc c’est ça ou il ne bouffe pas)

Tu es à combien de jongles là ? Cent soixante-dix ?

(Cent soixante-dix, bon rien que pour l’effort ça va je te la paye quand même. Tu as le sable dans les yeux)

Ça les vaut Bilel ou pas ?

Bilel : Je pense que ça peut les valoir, il la mérite, il la mérite sa pizza, il la mérite amplement,

Raph : Il la mérite amplement ?

Bilel : Il la mérite très amplement

Raph : Je vous présente Bilel les gars,

Bilel : Salut à tous, bonjour, comment allez-vous ?

Raph : Est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire qui tu es, qu’est-ce que tu fais ?

Bilel : J’espère que le son passe bien

Raph : Oui franchement, je ne sais pas, on est en train de tester, personne ne se plaint pour l’instant donc

Bilel : Yo, alors moi écoutez, je suis e-commerçant, investisseur en cryptomonnaies,

Raph : Okay,

Bilel : À mes heures perdues, pseudo investisseur on va dire

Raph : Oui

Bilel : Mais je suis plus focus sur le e-commerce et je suis aussi formateur,

Raph : Okay

Bilel : Je fais du coaching en e-commerce pour ceux qui veulent donc n’hésitez pas à checker ma chaîne YouTube, pour l’instant il n’y a pas énormément de contenu, mais ça va arriver très, très fort,

Raph : Yes, Bilel qui sera d’ailleurs intervenant à mon séminaire, le 7 juillet

Bilel : Exactement,

Raph : D’ici trois semaines déjà, ça va arriver vite,

Bilel : Ça va arriver très, très vite, ça va être du lourd

Raph : Donc oui, de quoi tu vas nous parler rapidement le 7 juillet, le jour du séminaire, tu vas nous parler d’e-commerce forcément ?

Bilel : Ça va être e-commerce vraiment focus, tout ce qui est l’aspect commercial, Facebook, YouTube, publicité YouTube, publicité adwords, comment générer du trafic, comment monter sa boutique Shopify et aussi par rapport aux influenceurs, comment se faire des partenariats avec tous les influenceurs

Raph : Okay, okay, voilà parce que tu ne l’as pas dit, mais tu as généré plusieurs centaines de milliers d’euros via l’e-commerce, tu es jeune, comme nous

Bilel : Yes, c’est ça

Raph : Tu es dans le même délire

Bilel : Pour l’instant, 24 ans,

Raph : 24 ans

Bilel : On essaie de quitter la rat race, on l’a quitté carrément

Raph : C’est ça,

Bilel : Ce n’est vraiment pas mal ;

Raph : Il vous présentera tout ça le 7 juillet, en tout cas, merci à toi Bilel,

Bilel : Ecoute de rien Raph,

Raph : On se retrouve le 7 juillet,

Bilel : N’hésites pas à présenter les autres,

Raph : Oui

Bilel : Il y a vraiment des bonnes personnes,

Raph : Oui, on va faire un petit tour de ce monde

Bilel : C’est assez cool,

Raph : On est en train de chill là,

Bilel : On a vraiment un petit noyau qui est assez sympa ici,

Raph : Yes, yes, yes, ce que je te propose c’est qu’on aille les voir ?

Bilel : Carrément

Raph : Le stagiaire devant nous là, on va aller le voir. Guillaume ?

Guillaume : Bonjour

Raph : Bonjour très formel, Guillaume toujours très formel devant la caméra, est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire qui tu es, qu’est-ce que tu fais ici en Estonie et qu’est-ce que tu fais aussi à Toulouse du coup ?

Guillaume : Okay, je suis Guillaume Fournier, je suis en stage avec Raphaël en Estonie là pour deux mois. À Toulouse, j’ai une petite agence de digital marketing donc on est surtout basé sur le personal branding et sur le développement de l’image de marque en ligne,

Raph : Okay,

Guillaume : Facebook, Instagram et LinkdIn aussi, on n’est pas beaucoup à faire linkdIn, mais on a le module LinkdIn,

Raph : C’est assez rare.

Guillaume : Et ensuite là on est en train de s’étendre pour développer aussi YouTube,

Raph : Okay, donc petite agence tu as dit, mais qui va devenir grosse, je n’en doute pas prochainement,

Guillaume : Oui, ça grandit bien

Raph : Okay, okay

Guillaume : À côté de ça un peu de coaching aussi

Raph : Okay

Guillaume : Toujours sur des stratégies sur les réseaux sociaux

Raph : Comment on peut te retrouver là si les gens qui nous regardent veulent checker un truc ?

Guillaume : Sur mon Facebook, Guillaume Fournier, Instagram « mynameisfournier »,

Raph : Okay

Guillaume : Et très prochainement YouTube

Raph : Okay, okay, bon on note tout ça, nickel merci à toi, Guillaume qui sera présent au séminaire également si vous voulez lui parler, si vous voulez lui demander si ça a été le stage, s’il ne s’est pas fait martyrisé, mais ça a l’air d’aller on est à la plage donc ça a l’air d’aller pour l’instant.

On enchaîne avec Gaëtan, Gaëtan comment tu vas ?

Gaëtan: Hello,

Raph : La forme ?

Gaëtan: Bien, très bien et toi ?

Raph : Est-ce que, pareil, tu peux te présenter rapidement, nous dire qu’est-ce que tu fais ici, qu’est-ce que tu fais dans la vie, etc

Gaëtan: Je suis ici, pareil en stage, avec Raph, j’ai une agence pareille, de digitale marketing, je suis l’associé de Guillaume Fournier

Raph : C’est ça vous êtes associé oui,

Gaëtan: Donc du webmarketing et voilà à côté de ça j’ai une petite association aussi qui rassemble les jeunes ambitieux qui s’appelle Egreros et voilà

Raph : Alors c’est quoi l’association, c’est quoi le but ?

Gaëtan: Alors le but c’est de réunir des jeunes ambitieux, c’est des gens qui adorent ça, qui aiment se réunir, c’est un peu un mastermind en fait

Raph : Okay

Gaëtan: Tout simplement

Raph : Comme nous tous ici, s’il y a des gens qui seraient intéressés, c’est possible de rejoindre ou comment ?

Gaëtan: Oui, c’est possible de rejoindre bien sûr,

Raph : Comment ils font les gens pour trouver des informations sur Egregos sur coup là ?

Gaëtan : Il faut me connaître, il faut connaître

Raph : Il faut te connaître

Gaëtan: Le président,

Raph : Comment on te connaît alors, pour les gens qui veulent te retrouver là ?

Gaëtan: Du coup sur Instagram, Gaëtan Louis tout simplement,

Raph : Okay

Gaëtan: Et sur Facebook par la même occasion

Raph : Ah okay, okay

Gaëtan: Sur LinkdIn aussi il y a tout, je suis partout,

Raph : Tu es partout sur tous les réseaux sociaux

Gaëtan: Exactement

Raph : Okay, merci à toi, Gaëtan, on va aller voir le petit dernier en face là.

Gaëtan: Vas-y

Raph : Valentin, Valentin, ça fait un moment que je le connais maintenant, on était concurrent sur notre tout premier business sur les étudiants en médecine, on avait chacun un petit blog sur les étudiants en médecine, on leur vendait chacun un livre papier,

Valentin : Exact

Raph : Et un jour on est rentré en contact, je ne sais même plus comment, on s’est dit

Valentin : Oui, je t’avais contacté, j’avais repéré, je faisais un peu de la veille sur ce marché là

Raph : Sur ce qui existait, oui ça va vite, on était trois, je crois,

Valentin: Ce tout petit marché à trois acteurs

Raph : Et on s’est, oui

Valentin: Non, vas-y du coup, Valentin Cavelier,

Raph : Oui,

Valentin: Donc on s’est rencontré dans le cadre de la médecine, tu voulais ajouter un truc ?

Raph : Oui, est-ce que tu as continué tes études de médecine ?

Valentin: Non, non j’ai arrêté aussi,

Raph : Ça, c’est bizarre,

Valentin: Ce n’était pas ma passion, voilà, c’est un métier que je respecte beaucoup,

Raph : Oui

Valentin: Mon père est médecin, je connais beaucoup de médecins et ce n’était juste pas fait pour moi, j’étais plus fait pour l’entrepreneuriat, création de business et c’était ce qui me convenait,

Raph : Et donc aujourd’hui tu fais quoi ? Tu es plus dans l’affiliate marketing c’est ça ?

Valentin: Alors aujourd’hui, oui j’ai deux activités. J’ai une activité digital publishing où on crée, on édite et on vend des produits d’information sur la santé,

Raph : Okay,

Valentin: Plus orienté santé naturelle, lutte contre l’insomnie, remède, perte de poids, détox, ce genre de chose, donc on est présent sur Clickbank,

Raph : Oui

Valentin: Sur la place de marché Clickbank et on achète aussi du trafic qu’on envoie sur nos propres sites où on utilise la clickfunnels pour vendre nos produits et je fais une deuxième chose, donc c’est plus de l’affiliation, c’est-à-dire que je suis payé une commission en fait pour chaque vente que je génère,

Raph : Okay

Valentin: Donc moi j’achète du trafic personnellement que j’envoie chez des partenaires et j’empoche en fait la différence entre ce que dépense en trafic et la commission,

Raph : Tu encaisses, oui donc c’est vraiment une façon de faire du business internet en France qui est assez différent, on en parlait, il y a très peu de gens,

Valentin: Oui

Raph : Qui font ça en France et pourtant il y a de l’argent on est d’accord ?

Valentin: Oui, il y a de l’argent,

Raph : Il y a de l’argent dans l’affiliate,

Valentin: Il y a très peu de concurrence, il y a des marges énormes,

Raph : Oui,

Valentin: Je sais que sur internet, on en parlait l’autre jour, les gens sont plus branchés e-commerce, drop shipping,

Raph : Oui, l’infoprenariat, oui

Valentin: Oui, c’est ça et sur l’affiliation pure, il n’y a pas beaucoup de monde,

Raph : Oui, oui

Valentin: Donc si ça vous intéresse, contactez-moi,

Raph : Il y a des choses à faire,

Valentin: On en parlera,

Raph : Oui, Valentin sera également présent au séminaire dans le public parmi vous, je pense que tu as confirmé ou pas ? J’espère que tu seras là ?

Valentin: Oui, je serais là,

Raph : Niquel, donc il aura beaucoup de valeur à vous apporter le jour du séminaire également donc il sera assis à côté de vous, parmi vous, donc il pourra répondre également à vos questions concernant tout ce qui est internet, affiliation, etc, okay

Valentin: Oui, je suis assez cool, donc n’hésitez pas

Raph : Je ne sais pas si je confirme, mais

Valentin: Non, mais je ne sais pas ça dans le sens cool, mais dans le sens n’hésitez pas à venir parler,

Raph : Oui, oui

Valentin: N’ayez pas peur de,

Raph : Ne pas être timide, voilà,

Valentin: Il ne faut pas être timide, on est tous passé par les débuts quoi,

Bilel : Justement l’objectif de ce séminaire c’est vraiment de faire des contacts et de networker avec tout le monde

Raph : Tu n’es pas timide toi Bilel ?

Bilel : Non, pas du tout, du tout, ce n’est pas mon cas hélas,

Raph : Okay, okay. Merci à vous en tout cas, on va peut-être se diriger vers le véhicule, le véhicule qu’on va vous montrer peut-être rapidement avant de terminer ce Facebook live, gros suspense. J’ai déjà cramé en plus dans la description du Facebook live, j’ai écrit je vous présente quelques entrepreneurs à la plage, avec une Porsche, un truc comme ça, j’ai spoilé exactement. Mais elle n’est pas garée très loin donc ça va.

Yes, yes, yes, donc est-ce qu’il y a eu des petites questions, en plus je n’ai même pas pu voir avec le soleil qui tapait sur les yeux, sans lunettes de soleil c’est mieux.

Oui désolé Daniel, justement je ne voyais rien du tout donc j’étais obligé de les laisser, les lunettes de soleil, donc salut François Xavier, Alcime, salut les gars, j’espère que vous allez bien, salut Pauline, salut Yan, j’espère que tu vas bien depuis le dernier apéro à Paris.

Guillaume le champion, oui, Guillaume, stagiaire, très, très cool, franchement venez le rencontrer au séminaire, il est cool.

Salut Maxence, j’espère que tu vas bien, Vincent à toi, Ivan, Guillaume, j’espère que tu vas bien aussi, que les investissements se passent très bien, Bruno également, okay.

Je vois que vous êtes présents les gars, ça fait plaisir, en ce dimanche, qu’est-ce que vous faites aujourd’hui ?

Niquel, la pizzeria est juste à la sortie de la plage, la meilleure pizza d’Estonie, visiblement on va aller tester ça donc salut Charlotte, ah, je galère.

Comment on voit les commentaires ? Guillaume, Guillaume, Guillaume, j’espère que tu vas bien aussi, Sophie, oui on veut voir la Porsche, Sophie ça ne m’étonne pas que tu sois là, dès qu’il y a le mot Porsche en général tu es dans le coin donc Sophie, elle est juste devant moi la Porsche si tu es encore là.

Donc ça va, vous commencez à être habitué à la voir cette Porsche à force, c’est toujours la même que je prends, mais elle est là la petite Porsche.

Qui veut l’allumer là, pour qu’on entende le moteur là, non, pas vrombir, mais juste le petit moteur de démarrage, qui veut l’allumer ?

Bilel, Bilel au volant, ça c’est l’aileron oui, un petit aileron que tu peux choisir de sortir ou de garder si tu as envie, donc c’est vraiment sympa, des petites jantes sympas. Quitte à se balader en Estonie, autant le faire bien, tu veux faire quoi ? Ah le coffre, il faut que tu mettes les clés sur le contact ou sur la clé tu as un bouton directement pour ouvrir le coffre là, voilà, attention.

Yes, yes, yes, voilà, est-ce que vous aimez Porsche ? Si vous aviez cinq cent mille euros là, à dépenser dans une caisse, quelle voiture vous prendriez-là, quelle voiture vous prendriez, dites-moi dans les commentaires.

Le Mexique mène 1-0 face à l’Allemagne, commentaire très pertinent. Yes ? On n’a rien entendu mec ? Il y en a un qui n’aime pas les Allemands on dirait qu’il a trop jouer à Call of Duty là, le dernier, la guerre contre les Allemands, ça la calmé.

Ah yes, yes, yes, c’est bon ça, ça c’est bon, un petit peu de mal là.

Qui conduit on me demande ? Tout le monde conduit, franchement on fait tourner la caisse, on se fait plaisir, on ne montrera pas les compteurs notamment pour certains, mais oui tout le monde conduit en tout cas.

Salut Guillaume, salut Cédric, avec le soleil il faut un cabriolet, oui, oui, il y avait une Porsche Boxter, mais deux places et on est cinq ou quatre, bref ça ne passait pas trop là.

Je vois que vous bombarder de like et de cœur, ça, ça fait plaisir. Voilà, l’intérieur est vraiment sympa, en beige, crème beige, je ne sais pas comment on appelle ça, mais voilà, voilà, je vais monter dans la Porsche pour faire le petit fin de Facebook live.

En tout cas, merci à vous d’avoir été présent sur ce petit Facebook live, j’espère que vous passez un bon dimanche en tout cas, je vois que Sophie elle balance les cœurs, elle balance les cœurs, il faut continuer comme ça là, ça fait plaisir.

Je vais enlever les lunettes de soleil maintenant que je suis dans la voiture, je n’ai plus besoin de ça donc écoutez, merci à vous, ça fait plaisir, j’espère que ça vous a fait plaisir de rencontrer ces entrepreneurs, il y en a beaucoup qui ne sont pas très visibles sur internet même, oui, franchement, Bilel, Jeunes-loups, que je vous ai présentés avec Grégore, ils ne sont pas encore très visibles sur internet donc c’est vraiment des têtes que vous ne voyez pas souvent donc j’espère que ça vous a fait plaisir de les rencontrer, là il y a vraiment un bon groupe d’entrepreneurs ici en Estonie qui sont venus et c’est plutôt cool parce qu’il y a des bonnes conversations.

Je vois qu’il y a Bilel qui arrive là, Bilel en passage,

Bilel : Yes,

Raph : Yes, yes, yes Bilel,

Bilel : Yes papa, comment va ?

Raph : On n’est pas trop mal là quand même ?

Bilel : Oui

Raph : Ça va, c’est cool,

Bilel : Venez en Estonie, c’est vraiment cool, c’est sympa

Raph : Oui, Bilel, tu aimes bien l’Estonie ?

Bilel : Les gens sont sympas, les gens sont super sympas, il fait beau, après je ne sais pas pour l’hiver, mais en tout cas actuellement il fait super beau,

Raph : L’hiver, ne vient pas en hiver, c’est un peu plus chaud

Bilel : Ça ne risque pas,

Raph : Mais oui tu pensais quoi de l’Estonie avant d’arriver, tu pensais que c’était comment ?

Bilel : Justement l’Estonie, j’avais un peu des appréhensions par rapport à l’Estonie, je ne savais pas forcément si c’était un bon lieu à visiter, s’il y avait de bonnes plages, s’il y avait du soleil, si les gens étaient sympas, si c’était un peu développé,

Raph : Oui,

Bilel : S’il y avait des infrastructures un petit peu, mais au final franchement, j’ai été agréablement surpris par l’Estonie, franchement c’est vraiment,

Raph : Donc tu recommandes, tu ne regrettes pas d’être venu ?

Bilel : Un bon petit pays, j’allais dire une bonne petite ville, mais attend ils sont un million, donc

Raph : Oui c’est vrai, le pays fait un million trois d’habitants et Tallinn la capitale, c’est quatre cent mille donc

Bilel : Oui, c’est ça,

Raph : Donc c’est une ville de province, quatre cent mille

Bilel : À Paris on est quoi, on est un million, c’est ça,

Raph : Oui, c’est ça, le pays c’est Paris en fait, donc oui c’est tout, tout petit, mais en tout cas bonne surprise et globalement pour tout le monde qui sont venus, Valentin n’était jamais venu aussi il a kiffé, les deux stagiaires ne sont jamais venus, ils ont kiffés.

Tous les gens qui sont venus me voir, mes parents ont kiffés,

Bilel : Oui, clairement, c’est ça

Raph : oui, oui

Bilel : Agréablement surpris,

Raph : Agréablement surpris comme tu dis,

Bilel : Vraiment, vraiment et je me tâte carrément à décaler mon billet pour le retour

Raph : Ah oui, pour rester plus longtemps ?

Bilel : Oui, oui c’est ça,

Raph : Mec, reste,

Bilel : Parce que le billet à six heures du matin, mercredi et je pense que je n’ai pas le temps de tout voir, tu vois donc

Raph : Il y a pas mal de choses à voir, ce n’est pas énorme, mais il y a des trucs sympas à voir, franchement c’est plutôt cool.

Donc venez me rendre visite franchement les gars, demain soir il y a deux personnes qui viennent, j’avais fait un jeu-concours sur la page Facebook pour faire gagner un week-end à Tallinn tous frais payer, l’avion, l’hôtel, les transferts et un resto donc là il y a deux personnes qui ont gagné ce jeu-concours sur la page Facebook qui arrivent demain soir donc on va aller les chercher, peut-être que je ferai un petit Facebook live,

Bilel : Je pense même que pour le coup, on va aller les chercher en Porsche je pense que ça va leur faire plaisir, ils vont bien kiffer,

Raph : J’espère qu’ils ne regardent pas le Facebook live sinon on a cramé la surprise

Bilel : Ah merde, c’était la surprise merde,

Raph : Non, on verra, inch’Allah comme on dit, j’espère qu’ils ne regardent pas, mais oui on fera peut-être la petite surprise.

Oui voilà, avec cinq cent mille euros, Bentley continental tu achètes Yann. Tu prendrais quoi toi avec cinq cent mille euros Bilel ?

Bilel : Cinq cent mille euros

Raph : Oui, cash,

Bilel : Je prendrais une classe S,

Raph : Okay

Bilel : Meme si ça ne vaut pas cinq cent mille euros,

Raph : Oui

Bilel : Pour le confort, histoire de,

Raph : C’est ta voiture de reve ?

Bilel : Oui, pour moi

Raph : Classe S,

Bilel : C’est vraiment la classe S

Raph : Merco,

Bilel : Oui,

Raph : Merco Benz, okay,

Bilel : Yes,

Raph : Très joli intérieur, oui, c’est très sympa le petit crème comme ça, il passe bien. Okay, okay les gars et les filles, merci à vous d’avoir regardé ce petit Facebook live, en tout cas je vous dis à très, très vite et merci d’avoir checker tout ça.

On se retrouve le 7 juillet, vous avez peut-être reçu mon e-mail ce matin, comme quoi il ne restait plus que neuf places. J’ai fait le point avec Valérie avec qui je discute à l’hôtel Marriott pour gérer un petit peu l’organisation de l’événement et il ne reste que neuf places, il n’y en aura pas une de plus parce que les goodies, les carnets, la restauration avec le chef, tout est commandé, on ne pourra pas en avoir plus en termes de délais vous savez qu’il y a des délais incompressibles pour les commandes donc là on est full, full, full, donc ça va vraiment être le feu notamment avec Bilel qui va faire une grosse session sur l’e-commerce,

Bilel : Yes,

Raph : Grosse session sur l’immobilier par un chasseur immobilier et moi je vais faire sur les marchés financiers.

Bilel : Justement demain on va faire un petit brainstorming par rapport à tout ça,

Raph : Oui

Bilel : On va faire un bon débrief avec Raph histoire de vous donner du contenu de qualité,

Raph : Oui, oui c’est vrai, c’est vraiment, on veut que vous repartiez avec des clés qu’on n’entend pas sur internet, dans les vidéos YouTube, vraiment des trucs uniques.

Que vous en ayez pour votre argent, c’est très important donc dans l’immobilier, l’e-commerce, dans les paris sportifs, dans le dév perso, dans le business internet,

Bilel : Et n’ayez pas peur, pour ma part, ceux qui sont intéressés par le drop shipping, n’hésitez pas à contacter Raph, n’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressés par le drop shipping, n’hésitez pas à lui demander et il vous retransférera vers moi quoi,

Raph : Il n’y a pas de soucis, avec grand, grand plaisir. En plus on me demande régulièrement si je connais du monde dans le drop shipping, parce que moi je n’en propose pas,

Bilel : Oui, c’est ça, tu sais les gens des fois ils n’osent pas forcément,

Raph : Oui,

Bilel : Donc n’hésitez pas pour le coup, on est là pour partager avec vous, faites-vous plaisir.

Raph : Faites-vous plaisir, donc voilà rendez-vous le 7 juillet, à partir de 8 heures, hôtel Marriott cinq étoiles Champs-Élysées pour une grosse journée sur l’indépendance financière. Le lien, je pense que vous le connaissez maintenant « clubmillionnaire.fr/séminaire », plus que neuf places ce matin, donc je pense qu’on est dimanche, il y a forcément des gens qui vont prendre leur place aujourd’hui parce que c’est le jour un petit peu peace, donc voilà, voilà les gars.

Nous, on va aller manger, il est tôt en Estonie, il est dix-huit heures trente, je ne sais pas, mais on a la dalle, donc on va y aller,

Bilel : Le soleil ne se couche jamais ici, c’est affolant,

Raph : Oui, tu as vu Bilel

Bilel : C’est affolant,

Raph : On se couche à quatre heures du mat, on se lève à cinq heures,

Bilel : Oui, oui, hier

Raph : C’est bizarre,

Bilel : C’est bizarre effectivement,

Raph : Okay les gars et les filles, je vous dis à très, très vite, merci à vous,

Bilel : Ciao, ciao

Raph : Ciao, ciao

Bilel : Bises à tous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *