Comment se sortir de la dette ?

Parce qu’avant de commencer à investir ou entreprendre, certains ont d’abord besoin d’assainir leur situation financière.

Peut-être que tu fais partie de ceux qui ont des dettes, plus ou moins grosses, à rembourser.

Dans cette vidéo, je te donne 10 conseils que j’avais pu donner à une amie qui traversait un moment délicat dans sa vie (ça arrive à tout le monde). Bon courage !

✓ Lire mon livre papier (offert, paie juste la livraison) : https://clubmillionnaire.fr/livre

#Dette #Endettement #Argent

Comment se sortir de la dette ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yes les amis ! Bienvenus dans cette vidéo dans laquelle je vais te parler de comment se sortir de la dette.

Ce n’est pas forcément un sujet très cool aujourd’hui, et très inspirant. Peut-être que c’est un sujet qui ne concerne que très peu de personnes.

Mais les « rares » personnes qui peuvent être concernées par ce sujet, je pense qu’elles ont besoin d’un petit coup de main, et de quelques conseils pour essayer de se sortir de la dette.

Donc en fait, pourquoi j’ai eu l’idée de faire cette vidéo ? Tout simplement parce que c’est le fruit d’une expérience personnelle – pas que j’ai vécu personnellement mais qu’une amie a vécu.

Elle était dans une situation un petit peu délicate, en pente descendante, et je vais un peu te raconter comment ça s’est passé et comment je l’ai conseillé pour s’en sortir.

Donc cette vidéo, elle s’adresse vraiment à des personnes en termes de dettes qui ont quelques centaines à quelques milliers d’euros.

Malheureusement, si tu as des dizaines ou des centaines de milliers d’euros de dettes, ce que je vais te dire n’est pas forcément adapté. Et je te souhaite tout le meilleur pour t’en sortir au niveau de cette dette.

Mais là, c’est vraiment adapté à des gens qui ont des centaines, voire quelques milliers d’euros de dettes. Donc ce qui s’est passé, c’est que mon amie, (malheureusement, ça arrive un petit peu à tout le monde dans la vie), elle était sur une pente descendante.

Elle a perdu son travail et elle n’avait pas forcément d’économies de côté, en tout cas pas énormément pour survivre de nombreux mois. Et c’est un peu comme le cas de beaucoup de Français qui vivent finalement au jour le jour.

Finalement, il y a plein de statistiques là-dessus qui montrent qu’il y a plein de Français qui n’ont que très peu d’épargne et qui vivent « paycheck on paycheck » comme on dit, donc salaire sur salaire.

Ce qui s’est passé, étant donné que c’était mon amie, je lui ai dit : « Je vais voir comment je peux t’aider. »

Et moi, ce que je n’aime pas faire, c’est donner de l’argent, parce que quand tu donnes de l’argent à quelqu’un qui n’a pas gagné, ça devient trop facile pour son cerveau, et après, il va avoir tendance à redemander pour lui rendre service.

Je pense que ce n’est pas un bon réflexe en tant que proche ou ami de donner de l’argent.

Alors, je ne dis pas que si la personne, elle n’a plus du tout de quoi manger, il ne faut pas aller lui faire quelques courses ou des choses comme ça. Au contraire.

C’est aussi pour ça, la famille et les amis, quand il y a des moments un peu plus compliqués. Mais j’ai plutôt préféré donner des solutions et des astuces pour qu’elle puisse essayer de remettre à niveau ses finances et qu’elle reparte sur le bon chemin, le temps pour elle de retrouver un travail, et de remettre à niveau sa vie professionnelle.

Donc ce qui s’est passé, c’est que déjà je lui ai demandé de faire le tri de tout ce qu’elle avait en abonnement et en dépenses diverses et variées qui étaient un peu inutiles.

Par exemple, elle avait Netflix, elle avait Spotify Premium. Tout ça, déjà, ça dégage parce que ce n’est pas indispensable. Ça veut dire que quand on a une situation financière délicate, Netflix, Spotify Premium, on s’en fout, on supprime tout ça.

En fait, c’est la première chose : réduire vraiment au minimum ses dépenses où ce n’est vraiment pas des choses vitales pour le moment.

La deuxième chose, c’était la réduction du train de vie. Clairement, quand on est en situation délicate, on oublie les soirées, on oublie peut-être une bouteille d’alcool qu’on va s’acheter. Elle avait un animal donc on oublie.

On oublie : faire un peu des cadeaux à son animal, genre lui acheter des vêtements ou de trop lui donner à manger.

On réduit un petit peu son train de vie. On s’achète moins de vêtements. On va moins au resto. Si on nous demande d’aller boire un verre, malheureusement, on n’y va pas parce qu’il faut dépenser le minimum vital. C’est super important.

Et finalement, on se rend compte qu’on n’a pas besoin d’énormément pour survivre. Il faut payer son loyer et il faut manger et boire.

Si on mange des pâtes tous les jours, et qu’on boit de l’eau tous les jours, finalement pour moins de 5-6€ par jour, sans compter le loyer, on a de quoi survivre en mangeant le minimum (des pâtes et boire de l’eau).

Donc ça, vraiment s’il faut en arriver là, il faut en arriver là. Je veux dire, s’il y a un moment où il faut se relancer, il faut faire les sacrifices nécessaires.

Ensuite, ce qu’il faut faire, c’est – comme je le dis souvent : diminuer ses dépenses, c’est bien, mais à quoi il faut penser, c’est surtout comment augmenter ses revenus, puisque réduire ses dépenses, on ne pourra jamais le faire à l’infini.

Par contre, augmenter ses revenus, on pourra toujours le faire à l’infini. Donc l’idée, c’était de faire tout ce que tu peux trouver pour générer du cash.

Par exemple, aller sur Leboncoin et trouver, scanner toutes les annonces dans la rubrique prestations de services, et s’il faut garder des animaux, s’il faut garder des enfants, s’il faut garder des « personnes âgées », s’il faut faire des cours de maths, des cours particuliers de je ne sais quoi, il faut y aller parce que même si c’est 10€ de l’heure, 15€ de l’heure, ça peut faire la différence à la fin pour rembourser ses petites dettes (quelques centaines à quelques milliers d’euros).

Donc oui, il va falloir bosser. S’il faut aller faire du ménage dans des appartements ou dans des bureaux, on y va. On va voir toutes les agences d’intérims. On va essayer de prendre tout ce qu’on peut faire et tout ce qu’on sait faire également. Et ça, c’est super important.

Donc du coup, en parlant de ce qu’on sait faire également, ne pas hésiter à scanner son champ des compétences, parce que ce n’est pas parce qu’on n’a plus de travail qu’on est en situation un petit peu délicate qu’on n’est pas doué à plein de choses.

Par exemple, on sait faire du montage vidéo, on sait par exemple parler une deuxième langue (l’anglais, le chinois ou l’allemand) et on peut proposer des services de traduction à des personnes sur Internet.

On peut faire du design, si vous savez en faire. Il y a plein de choses que les gens savent faire et souvent, ils se sous-estiment et ils ne réalisent pas qu’ils peuvent monétiser leurs compétences.

Donc encore une fois, poster des annonces partout, que ce soit sur Leboncoin (cette fois-ci en étant proactif et en mettant nous-mêmes nos annonces) ou encore sur des services de mise en relation entre prestataires, si vous savez faire du montage, du design. Sur des sites comme Upwork, Fiverr, essayez de trouver des petits contrats et des petits clients comme ça.

Peut-être que ce sont des petits contrats à quelques dizaines d’euros, voire quelques centaines d’euros si c’est un bon contrat mais ça se prend toujours, et surtout ça vous met dans une démarche active, et surtout pas dans une démarche qui vous enterre en mode « de toute façon je suis nul, de toute façon j’ai des dettes, je n’ai pas de travail, je suis un déchet, je suis un poids pour la société, de toute façon je suis incapable de subvenir à mes propres besoins ».

Tu sais, on peut très vite sombrer dans ce genre de réflexion quand on est dans une situation un petit peu délicate. Donc ça permet de rester surtout proactif.

Egalement, ce qu’on peut faire, c’est d’aller voir tous ses proches, ses amis, sa famille et leur demander : « Est-ce que par hasard, tu n’as pas des objets que tu pourrais revendre, des objets dont tu ne te sers plus ? « 

« Et ce que je fais, c’est que cet objet, je le prends en photo et j’essaie de te le vendre pour toi sur Leboncoin, et si j’arrive à le vendre, tu me donnes une petite marge, une petite commission sur l’objet que j’ai réussi à te vendre, comme ça, c’est tout bénéf ».

« Toi, tu n’as pas à t’occuper de la vente de vieux objets qui traînent chez toi, et puis moi, ça peut m’aider à m’en sortir un petit peu ».

Et si tu fais le tour un petit peu de tous tes amis et de toute ta famille, il y a fort à parier que dans des greniers, dans des caves, ou les vielles choses comme ça qui trainent, même si c’est un vieux meuble que tu peux revendre à 40€ ou à 50€.

Des choses comme ça, franchement, encore une fois, ça fait la différence quand on a besoin de s’en sortir.

Ce que tu peux également faire, dans la continuité de revendre des objets, c’est de repérer dans des magasins. J’en ai parlé par exemple dans mon livre « Des bancs de la fac à l’indépendance financière ».

Tu peux te le procurer dans la barre de description gratuitement. Tu as simplement à payer les frais de livraison.

Ce que je dis dans ce livre là, quand j’étais plus jeune, vers 13-14 ans, j’allais dans les magasins, je repérais un petit peu des objets qui avaient de la valeur. Je le prenais en photo et je le mettais sur Leboncoin.

Et seulement, si j’avais un client, j’encaissais l’argent et j’achetais le produit, et je l’envoyais. Alors, je faisais une marge de 10-15 ou 20€. Mais au moins, ça se prend, 10-15 ou 20€ quand tu es dans la galère.

Je sais qu’il y a plein de gens qui les prendrait sans hésiter.

Ce que tu peux faire également, ça va être de parrainer tes proches sur des banques en ligne telles que Boursorama. Aujourd’hui, il y a certainement encore beaucoup de tes proches qui ne sont pas sur des banques en ligne ou des mobile banking (peut-être que c’est le cas pour toi).

Mais il y a beaucoup de tes proches peut-être qui paient encore beaucoup de frais bancaires pour pas grand-chose quand ils vont à l’étranger. Les transferts de devise, ça se fait très mal. Du coup, ils paient énormément de frais bancaires.

Aujourd’hui, tu as plein de banques en ligne qui ont des offres de parrainage. Pense à Boursorama, par exemple qui t’offre entre 80 et 110€ par parrainage, simplement pour avoir recommandé la banque.

Donc tu vois, c’est littéralement énorme. Et si tu parraines 2 ou 3 amis, 2 ou 3 membres de ta famille, en plus de leur faire économiser des frais bancaires, tu vas encaisser quelques centaines d’euros.

Donc là, encore une fois, c’est très confortable, et ça se prend. Et d’ailleurs, si tu n’es toujours pas inscrit dans une banque telle que Boursorama, je te mets dans la barre de description également un lien pour une petite opération d’affiliation.

Comme ça, tu prendras quelques dizaines, voire 100, 110€, et moi également, donc c’est tout bénef pour tout le monde.

Ce que tu peux faire également, c’est louer ta voiture, louer ton appartement. Alors, je sais que ce n’est pas forcément quelque chose de cool à faire, parce que c’est un peu à toi, c’est ta voiture, c’est ton appartement, mais s’il faut faire, il faut y aller jusque là.

J’ai l’exemple notamment d’une connaissance qui était endettée et qui a dormi dans sa voiture, et qui louait son appartement pour s’en sortir.

Aujourd’hui, il s’en est sorti largement. Il a pu acheter des appartements prestigieux à Cannes, Saint-Tropez. Et ce n’est pas du bullshit, ce que je te raconte. C’est une vraie histoire.

Mais le mec, il était persévérant, il dormait toute la nuit dans sa voiture, dans le froid parce qu’il devait s’en sortir. Il l’a fait et il a été récompensé par la vie.

Donc toi, tu peux louer ta voiture sur des sites comme Drivy par exemple. Tu vas prendre 30-40€ par jour. Et c’est déjà ça qui est pris.

Pareil pour ton appartement. Tu peux le mettre sur Airbnb, et si tu as une réservation, tu vas dormir chez un pote ou chez de la famille. Je pense qu’ils comprendront entièrement si tu es dans la galère, de t’héberger une nuit ou deux, pendant que toi tu loues ton appartement à 40, 50, 60, 70€ la nuit.

Voilà, si tu prends 100€ pour 2 nuits, c’est cool. Tu vois, ça se prend encore. Ça va te sauver.

Donc qu’est-ce que j’ai d’autres comme exemples ? C’est déjà pas mal, tu vois ? Voilà, je te disais même pour la voiture et l’appartement, « to downgrade », c’est-à-dire par exemple, tu revends ta voiture.

Est-ce que tu en as vraiment besoin ? Ou est-ce que tu as vraiment besoin d’une belle voiture ? Si tu as une autre voiture, tu peux passer sur une toute petite voiture, une Twingo, une Clio, quelque chose qui fait le taf, tu vois, mais au moins qui te coûte beaucoup moins d’argent.

Pareil pour l’appartement. Si tu paies aujourd’hui un gros loyer, est-ce que tu ne peux pas « downgrade » le temps d’améliorer ta situation ? Aller dans un studio si tu es dans un T2 ou un T3 actuellement, dans un quartier peut-être un peu moins cool mais qui va te coûter largement moins cher.

Bref, comme tu peux le comprendre, il y a des solutions. Encore une fois, je ne dis pas que c’est facile de sortir de la dette.

Moi, personnellement, je n’ai jamais été endetté, donc c’est un petit peu compliqué pour moi peut-être de ressentir ce qui peut se passer quand on est endetté, mais voilà, j’ai vu l’expérience de mon amie et j’ai compris à quel point ça pouvait être pénible.

Parce que tu n’es pas heureux, tu n’es pas épanoui, tu es un peu stressé, tu as peur du lendemain, tu ne sais pas s’il y aura encore à manger, il y a des gens qui ne te soutiennent pas forcément parce qu’ils te rabaissent un petit peu.

Ils te disent : « Toi, tu avais tort de faire ci, de faire ce choix-là. Je t’avais dit que ça n’irait pas, ça ne marcherait pas. Ce n’était pas un bon délire. Ce n’était pas un bon travail, que ton patron n’était pas bien. »

Tu sais, les gens ils aiment bien te rabaisser quand tu es encore déjà plus bas que terre. Malheureusement, ce n’est pas forcément évident.

Donc si c’est comme ça pour toi aujourd’hui, que tu as une dette, que tu es dans une situation un petit peu délicate, ne baisse pas les bras.

Ce n’est pas qu’aujourd’hui, tu es à un moment un petit peu sombre de ta vie, que tu as un gros nuage bleu sur ta tête que c’est terminé pour toi.

Au contraire, ça devrait te redonner beaucoup de force pour rebondir, et c’est ce que je te souhaite.

En tout cas, si tu as d’autres idées, si tu n’es pas endetté, et que tu as des idées pour des gens qui pourraient avoir de la dette, n’hésite pas à mettre dans les commentaires sur ce qu’on pourrait faire.

Voilà, le but aussi d’une communauté comme ça, c’est de s’entraider. Donc n’hésite pas à me dire dans les commentaires qu’est-ce que tu ferais si toi tu étais endetté pour aussi gagner un petit peu d’argent, essayer de survivre, de rembourser cette dette.

Donc voilà, dis-moi dans les commentaires. Abonne-toi à la chaîne YouTube pour recevoir d’autres vidéos autour de l’entrepreneuriat et de l’investissement, pour le jour où tu auras purgé ta dette, pour commencer à investir – c’est super important.

Et mets moi un petit « J’aime » si tu as aimé la vidéo. Ça serait super cool, comme ça, ça me motive à faire d’autres vidéos de ce type-là.

Merci à toi. Bon courage. Et je te dis à très très vite.

Ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *