Comment réagir quand on perd de l’argent en bourse ?

J’ai reçu il y a quelques jours un email de Bastien (qui n’est pas client chez moi) qui était inquiet de voir une perte de 7000€ sur son PEA en suivant la stratégie d’investissement dans les actions à dividendes…

Je partage dans cette vidéo 6 points importants à toujours garder en tête lorsqu’on investit… Car, évidemment, être investisseur ne signifie pas que vous n’allez faire que gagner sur toutes vos actions en tout temps.

Cela serait en effet beaucoup trop simple. Toutefois, il existe de bonnes pratiques qui permettent de réduire ses risques et d’augmenter ses chances de gagner de l’argent.

N’oubliez jamais ce qu’a dit William Gann : « Le marché ne vous bat pas, c’est votre propre faiblesse humaine. ».

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💻 Formation de 4 vidéos offertes : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Rejoins une formation de 4 vidéos (15-20 minutes chacune) 100% gratuites au sujet de l’investissement en bourse dans des actions à dividendes.

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre argent. Libre à toi de t’inspirer ou non de mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 116 vidéos, 30 heures de formation et 13 bonus !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

📝 Télécharge la liste des « Dividend Kings » : https://clubmillionnaire.fr/kings

✔︎ Recevez immédiatement la liste de ces 31 entreprises qui ont augmenté le dividende pendant au moins 50 années de suite, à la solidité extrême et aux performances enviées par leurs concurrentes. 🇫🇷 Nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c/

Comment réagir quand on perd de l’argent en bourse ?

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Les amis, bienvenue sur cette nouvelle vidéo en direct de l’Ile de Man. Tu le vois, la décoration est plutôt britannique, bien anglaise. On peut dire « bien dégueulasse ». On peut ne pas aimer.

Perso, moi j’aime bien ce petit style un peu à l’ancienne, pour 3-4 nuits, pas plus. L’Ile de Man, je ne sais pas si tu connais, dans le Royaume-Uni entre les côtes irlandaises et les côtes écossaises.

Bref, on n’est pas là pour faire un cours de géographie, puisqu’aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçue par email, de Bastien, que je te fais apparaître tout de suite sur l’écran et qui nous dit : « Salut, j’ai ouvert un PEA il y a à peu près 1 an en pensant bien faire, et là, je suis déjà à -7000. Quelle est ta solution pour que je fasse du profit avec les dividendes. Combien tu passes de temps par jour ? Moi, je n’ai pas énormément de temps. Je suis à mon compte en tant que peintre. Si tu as des petites astuces, je suis preneur. »

Donc ça, c’est le message que j’ai reçu de la part de Bastien. Alors, je précise tout de suite. Je ne connais ni la composition exacte du portefeuille de Bastien, et Bastien n’est pas du tout membre ou client chez moi. Donc c’est simplement un email que j’ai reçu de sa part, qui fait partie de la communauté, du coup, Bastien, et qui me posait cette question vis-à-vis de ses investissements.

Je ne suis pas conseiller en investissement également, mais je vais répondre en quelques points ce sur quoi il faut « appuyer » quand on est dans ce cas de figure, comment faire finalement quand on a un portefeuille qui est dans le négatif.

Donc je vais t’énumérer 6 points qui vont aller relativement rapidement.

Je ne vais pas faire le débat entre le PEA et le compte-titre ordinaire. Bastien semble être uniquement sur un PEA puisqu’il n’a évoqué que le PEA. Personnellement, je ne suis que sur un compte-titre ordinaire.

Donc il y a fort à parier déjà que Bastien n’investit que sur le marché français et européen, là où moi je n’investis que sur le marché américain via un compte-titre.

Pourquoi je tiens à préciser cela ? Parce qu’en fait, je suis assez surpris de voir que si Bastien, il a une stratégie de dividendes, il a perdu -7000€.

Donc là aussi, on ne sait pas combien il a investi en capital. Il a peut-être investi 70.000€, 700.000€, évidemment entre 70.000 et 700.000€. La perte de -7000€, elle n’est évidemment pas du tout la même en pourcentage.

Donc voilà, si on regarde en fait la performance des indices en ce moment, que ce soit américain ou français, on voit qu’aux States, à l’heure où je tourne cette vidéo, le S&P500 a perdu à peu près -12% sur la dernière année (pas depuis le début de l’année mais sur la dernière année), et le marché français, le CAC40 a perdu sur la dernière année également -10%.

Donc CAC40. Il nous évoque aussi un PEA, -10%. Il a perdu 7000€. Il a à peu près investi 70.000€. Pour faire simple, on peut dire à peu près pour s’imaginer la taille de son portefeuille.

Et en fait, moi, je suis assez surpris de sa performance parce qu’en investissant uniquement aux Etats-Unis via un compte-titre ordinaire en fait, aujourd’hui sur 1 an, je suis à +8,13%.

En fait, il faut savoir que même si les indices aujourd’hui ont énormément baissé depuis le début de l’année et même sur la dernière année, on se rend compte que les actions à dividendes, elles, ont extrêmement bien performé.

Donc normalement, si tu es un investisseur dans des actions à dividendes, tu as une performance qui est contre celle du marché en ce moment. En fait, c’est tout à fait normal, j’ai envie de te dire, puisqu’on a vu sur énormément d’études académiques que les actions à dividendes ont cette capacité à surperformer pendant les périodes de forte inflation.

Aujourd’hui, tu le vois très très bien. On est à 8,6% d’inflation aux Etats-Unis. On est à 5,2% d’inflation en France pour ne parler que de ces 2 pays. Mais dans le monde globalement, l’inflation est en train d’atteindre des niveaux record.

Et c’est encore une fois démontré aujourd’hui – on est en 2022 – les actions à dividendes surperforment le marché lorsqu’on est en période de forte inflation. Et ça, tu peux le retrouver dans plein de littératures académiques et économiques sur internet.

C’est bel et bien le cas.

Donc première chose, je ne suis pas en train de te dire qu’il faut se tourner vers un compte-titre ordinaire mais moi, j’adore le marché américain pour cette raison-là. C’est qu’on a les plus belles entreprises, les plus belles performances, et là, il y a le plus d’argent quand on investit dans les dividendes.

Donc premier point, c’est que Bastien n’a investi que sur le PEA. Et ça, c’est le point qui ne me plait pas forcément.

Il faut se poser la question : « Est-ce que la baisse de son portefeuille, elle est due au marché ou est-ce que c’est dû à ses propres actions ? »

Si c’est propre à ses actions, évidemment, il faut se poser la question : « Qu’est-ce qui ne va pas dans mon portefeuille, dans mes entreprises ? Pourquoi mon entreprise, elle a perdu -10% ?» Bien que 10%, c’est vraiment peu, finalement.

Si on suppose que la perte de Bastien, c’est 10% sur son portefeuille, c’est très très peu, surtout dans un monde tel qu’on a aujourd’hui, où il y a énormément de volatilité. On a presque l’impression parfois qu’on est dans la cryptomonnaie, dans les marchés des actions, parce qu’on a parfois des entreprises qui font des +10, -50, -40, -30.

Ce n’est plus du tout anormal en 2022 de voir ce genre de phénomène, tellement il y a des évènements macro-économiques qui peuvent faire bouleverser le cours des actions et le cours des choses, tout simplement.

Donc première chose à se dire et à se demander : « Est-ce qu’il faut s’inquiéter de façon globale ou de façon individuelle ? »

Aujourd’hui, le marché économique, on voit très très bien qu’il est très bouleversé. Il y a énormément de problèmes macro-économiques, logistiques, inflations, guerre, pandémies, tout ce que vous voulez.

Donc c’est normal d’avoir un -10% temporaire ou pas sur ses actions. Et en fait, quand c’est l’économie globalement qui subit un choc tel que l’on voit ici avec le S&P500 qui est à -12% et le CAC40 qui est à -10%, en fait, Bastien, il est entièrement dans les coûts de ce qui se passe sur le marché.

Il a plus ou moins « réappliqué » ce qui se passe dans l’indice sur son portefeuille. Donc il n’y a pas vraiment d’inquiétude à avoir.

Si l’économie se portait bien, les indices se portaient bien, et que Bastien avait -10 ou -15% sur son portefeuille, là, il faudrait se poser la question : « Qu’est-ce que j’ai fait comme choix d’entreprises qui sont dans mon portefeuille ? Est-ce qu’ils sont bons ? Est-ce qu’il se passe quelque chose de pas bon dans mes entreprises ? Pourquoi elles chutent alors que tout est bon ? »

Donc là, visiblement, c’est globalisé. Donc il n’y a pas forcément à s’inquiéter.

Ça, c’est le deuxième point.

Je vais te dire également sur le deuxième point, c’est que moi aussi, je te dis que mon portefeuille se porte bien, qu’on est à +8,13% sur la dernière année. J’ai quand même 4 ou 5 valeurs qui sont évidemment dans le négatif, entre -10 et -30%.

Donc évidemment, tout n’est pas au vert. J’ai 22 positions aujourd’hui. J’ai dit qu’il y en a 4 ou 5 qui sont dans le rouge. J’en ai quand même la majorité qui sont dans le vert avec des grosses plus-values, mais tout n’est pas toujours dans le vert.

Donc ça, c’est également normal d’avoir ça en tête.

Donc encore une fois, si les fondamentaux sont bons, il n’y a aucune raison de s’inquiéter de revendre. Moi je dis toujours : « Les gars, la volatilité, c’est normal. » Il faut être sûr de son achat au moment où on a fait son achat.

C’est-à-dire que si tu as validé ton analyse fondamentale dans les règles de l’art, et que tu as déterminé que cette entreprise, elle était solide, et que tu était prêt à l’acheter pour la détenir sur le long terme, vas-y, détiens-la, peu importe ce qui se passe sur le court terme.

Parce qu’encore une fois, Bastien nous pose la question, mais il nous dit : « Ça fait un an (sur la dernière année) ». Cela ne fait qu’un an. Un an, c’est beaucoup trop court pour tirer des conclusions sur la performance d’un portefeuille.

Quand vous investissez, vous devez vraiment avoir cette vision long terme, d’un minimum de – même 5 ans c’est beaucoup trop court – 10 ans, 20 ans, 30 ans, 40 ans.

Moi, je suis très long terme. Mon horizon d’investissement préféré – rappelez-le vous – c’est l’éternité. C’est à vie. C’est jusqu’au bout, jusqu’à la fin, jusqu’à la mort. Okay ?

Donc voilà. Ensuite qu’est-ce qu’il y a d’autre ? Ah oui. Bastien m’a demandé : « Combien de temps ça me prend par jour ? » Ça ne va pas te prendre de temps.

Bastien nous dit qu’il est peintre, qu’il n’a pas beaucoup de temps pour analyser. Justement, cette stratégie est destinée aux gens qui n’ont pas le temps.

C’est-à-dire que moi, personnellement, je passe… C’est mon cœur d’activité également puisque je vous partage sur internet tout ce que je fais autour des actions à dividendes. Donc j’y passe beaucoup plus de temps que vous évidemment.

Mais un investisseur moyen devrait y passer pas plus de 15 à 20 minutes par mois pour investir dans des actions à dividendes et gérer son portefeuille.

Alors, évidemment, il y a toute la partie analyse fondamentale qui prend du temps. Au début, surtout elle va vous prendre plus de temps, puisque c’est le moment où vous commencez à peaufiner votre méthode d’analyse. Donc au début, vous allez prendre du temps.

Mais plus vous allez en faire, plus vous allez vous rendre compte que finalement, ça peut aller très très vite. Et moi aujourd’hui, quand je vois une entreprise, littéralement, en moins de 10 minutes, je suis capable de la scanner relativement profondément pour savoir si elle m’intéresse ou pas, à partir des 25 à 30 indicateurs que je regarde.

Donc niveau temps, c’est vraiment quelque chose qui n’est pas censé vous prendre beaucoup de temps.

Qu’est-ce qu’il nous disait d’autre ? Je regarde mon ordinateur. Quand je regarde vers le bas, ce n’est pas que je regarde mes pieds. Je regarde l’ordinateur.

Alors oui, Bastien a demandé : « Est-ce qu’il y avait des astuces ? »  

Alors, je vais rappeler la base de la base. Peut-être que Bastien n’a pas suffisamment diversifié aussi. Rappelez-vous : ne jamais surpondérer une seule entreprise ou un seul secteur.

Peut-être qu’aujourd’hui, la perte de Bastien qui lui semble énorme, peut-être que la perte de 7000€, c’est peut-être une perte sur un portefeuille à 20.000€. Donc c’est peut-être énorme. C’est peut-être 30% de perte. On ne sait pas. On n’a pas la taille du portefeuille de Bastien.

Mais peut-être que Bastien a fait une erreur qui est de ne pas avoir suffisamment diversifié. Encore une fois, on a beau apporter une grande confiance dans une seule entreprise, si le secteur de l’entreprise en question est en train de subir un choc, ça va faire très mal au portefeuille.

Je ne sais pas si demain vous mettez 50% (j’ai déjà vu en plus, c’est pas bon), vous mettez 80% dans votre portefeuille en Total (je crois que c’est quelqu’un que j’ai vu, il y a ça dans notre groupe d’échange sur Telegram). Il disait : « J’ai 80% dans Total, parce que j’adore Total. C’est trop bien. »

Okay. Tu as beau avoir une très grosse confiance dans l’entreprise. Si demain, le secteur de l’énergie, ou même l’entreprise Total de façon individuelle subit un très gros bad buzz ou de très mauvaises opérations financières, ça va te faire très très mal, et ton portefeuille est entièrement dépendant à Total.

Donc diversifiez toujours dans plusieurs entreprises et dans plusieurs secteurs : l’énergie, la santé, la technologie, les biens de consommation courante, l’industriel. Il faut faire en sorte que vous soyez imperméable à tous les évènements économiques et de faire en sorte que si le secteur de l’énergie se porte mal, vous allez avoir d’autres secteurs qui se porteront bien, comme la santé ou la technologie.

Donc aujourd’hui, on a le secteur technologique qui se porte plutôt mal. On est d’accord ? C’est vraiment le Nasdaq qui souffre et qui tire les indices vers le bas.

Si vous avez des entreprises dans le secteur des biens de consommation courante ou de la santé, ça va contre-balancer les pertes d’un secteur. Okay ?

Donc diversifiez extrêmement, c’est important.

Egalement, dernier point que je voudrais aborder dans cette vidéo, c’est que les pertes ne doivent pas vous impacter.

En fait, aujourd’hui, si les pertes vous impactent, ça veut dire 3 choses : la première chose, c’est que potentiellement, vous avez investi de l’argent dont vous avez besoin, et avec lequel vous n’êtes pas à l’aise de le perdre.

Vous devez vraiment investir de l’argent que vous êtes prêt à perdre, et dont vous n’avez pas besoin. C’est vraiment une règle de base dans l’investissement, mais c’est super important.

La deuxième chose à avoir en tête, quand les pertes vous impactent, c’est que potentiellement, vous n’avez pas assez confiance dans la stratégie, donc que vous n’êtes pas suffisamment formé finalement. Ça veut dire que vous n’avez pas vraiment maîtrisé la stratégie et que vous ne savez pas vraiment les tenants et les aboutissements.

Comme je vous le disais tout à l’heure, c’est vraiment long terme.

Quand au bout d’un an, on est inquiété par une perte de 7.000€ sur son portefeuille, ce n’est pas normal. On est censé avoir une vision beaucoup plus lointaine et long terme quand on investit dans les actions à dividendes.

Donc potentiellement, vous avez encore des lacunes sur la stratégie. Il y a un manque de formation.

Et troisième point, c’est que vous n’avez pas confiance dans les entreprises dans lesquelles vous avez investi. Et là, ce que ça veut dire, c’est que votre analyse fondamentale, soit elle n’a pas été faite, soit pas suffisamment faite.

Donc là, ça veut dire qu’il ne faut pas encore une fois acheter des actions parce qu’on vous a dit qu’il fallait l’acheter, parce que vous avez entendu quelqu’un dire qu’il l’a achetée, ou je ne sais pas, parce que vous avez confiance et que vous la connaissez.

Non. Il faut faire une vraie analyse fondamentale. Il faut vraiment acheter des actions pour lesquelles vous avez fait votre travail et non pas parce que vous avez l’impression ou le sentiment, ou qu’on vous a dit que.

Donc encore une fois, c’est souvent que vous êtes impacté par les pertes, soit une méconnaissance de la stratégie, une non-confiance dans les actions dans lesquelles vous avez investi ou alors vous avez investi de l’argent que vous ne deviez peut-être pas investir et qui vous fait mal d’imaginer de le perdre. Okay ?

Je vais terminer cette vidéo avec une citation que je vous ai notée ici, de William Gann qui dit : « Le marché ne vous bat pas. C’est votre propre faiblesse. »

Donc, encore une fois, le marché, comme le disaient Warren Buffett et Benjamin Graham, c’est Monsieur Marché. Monsieur Marché a ses humeurs. Des fois il est de bonne humeur, des fois il est de mauvaise humeur.

Mais finalement, ce qui fait que vous gagnez de l’argent ou pas sur les marchés, c’est votre réaction face à ce Monsieur Marché. Il ne faut pas se laisser influencer par ses humeurs. Il y a des matins, il va se lever, il va être de mauvaise humeur. Il va vous proposer des deals de merde, des prix totalement irrationnels et il va vous donner envie de vendre ou d’acheter.

Par exemple, là, ce serait une très très grosse erreur de se dire : « Je revends parce que je suis à -7000€. Je liquide tout ça. Ce n’est pas bon pour moi, les marchés financiers. Je ne sais pas faire. »

Non. Il faut être encore une fois long terme. Et les pertes provisoires ne se transformeront pas forcément en pertes définitives.

Les pertes provisoires peuvent certainement et très sûrement se transformer en bénéfices futurs si vous avez la patience et la confiance dans les entreprises dans lesquelles vous avez investi.

Donc encore une fois, avoir une vision long terme, c’est vraiment le plus important. Et ne vous laissez pas influencer par Monsieur Marché parce que si vous vous laissez influencer par Monsieur Marché, c’est lui qui va gagner, alors que si vous êtes plus fort que lui et que vous avez une stratégie qui est sûre, établie, long terme dans des actions à dividendes, qui ont des fondamentaux qui sont établis depuis des décennies et dans des entreprises qui sont des leaders de leur secteur avec des dividendes qui ne font qu’augmenter depuis des décennies et des décennies, il n’y a pas de raison que ça se passe mal.

Avec une bonne diversification et tout ce que je vous enseigne dans mon livre « La Magie des Dividendes », dans la barre de description, ou la formation vidéo, il n’y a aucune raison que ça ne se passe pas.

Donc voilà ce que je voulais répondre en tout cas à Bastien. N’hésitez pas à me mettre en commentaire ci-dessous ce que vous pensez de l’inquiétude de Bastien. Est-ce que selon vous, c’est justifié ou pas ?

Comment vous faites quand votre portefeuille, il est en perte ? Que ce soit votre portefeuille dans sa globalité ou des actions isolées. Personnellement, je n’ai jamais eu mon portefeuille qui était en perte. Je l’ai toujours vu dans le vert.

Par contre, j’ai évidemment eu des lignes qui étaient dans le rouge. Et personnellement, je ne les revends pas. Je les conserve. Je les conserve. Je les conserve parce que j’ai fait une analyse fondamentale qui m’a dit qu’il fallait que je les achète et que j’allais les détenir sur plusieurs décennies.

Alors, évidemment, je ne suis pas aveugle. Si ça se passe très mal pour l’entreprise et qu’elle prend des décisions qui ne me plaisent pas, que les dividendes sont supprimés ou des choses comme ça, je vais revendre.

Mais si j’ai un -10, -20 ou -30% comme je l’ai évoqué tout à l’heure dans la vidéo où je t’avais dit que j’avais des lignes qui étaient dans le rouge, je les garde. Parce que pendant ce temps-là, je conserve mes dividendes, j’encaisse mes dividendes.

Potentiellement, je vais pouvoir les racheter à un prix plus bas, donc faire réduire mon prix de revient unitaire, donc augmenter les bénéfices futurs. Donc c’est potentiellement tout bénef’.

Donc voilà les amis. Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous. Abonne-toi à la chaîne YouTube. Lis bien la barre de description. Il y a beaucoup de ressources pour toi qui peuvent sûrement t’aider, telles que du livre, de la formation vidéo, du service pour investir dans les actions à dividendes.

Et je te souhaite une excellente journée. A très très vite. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.