Comment préparer sa retraite grâce à la Bourse ?

La retraite, cela peut paraître loin pour certains mais il est important d’y penser le plus tôt possible et de surtout la préparer afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Lorsque la retraite arrive, il y a généralement trois solutions :

– Avoir des revenus passifs qui dépassent le coût de la vie et l’inflation

– Avoir de l’épargne pour ses vieux jours

– Liquider son patrimoine au fur et à mesure Je pense que tu vois immédiatement celle qui est optimale.

Dans cette vidéo, je te parle de la règle des 4% que l’on entend parfois et qui est selon moi une très mauvaise solution à utiliser.

✓ Découvrir le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

#Retraite #Bourse #Dividendes

Comment préparer sa retraite grâce à la Bourse ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Comment préparer sa retraite grâce à la Bourse ? C’est le sujet que je vais traiter aujourd’hui.

Alors, okay. Il peut paraître un petit peu loin de ma situation aujourd’hui puisqu’à l’heure où je tourne cette vidéo, j’ai 26 ans. Donc, la retraite pour moi, c’est dans longtemps.

Et finalement, la retraite, en fait, je n’en aurai jamais puisque je suis entrepreneur, que je n’ai jamais travaillé donc je n’ai jamais cotisé. Et ça tombe bien puisque je ne compte pas du tout là-dessus.

Et peut-être que certains d’entre vous, malheureusement, avez travaillé toute votre vie, vous avez cotisé ; vous voyez venir le problème des retraites qui est immense et vous vous dites peut-être que vous n’allez rien avoir.

Et vous vous posez la question de qu’est-ce qui va se passer ? Avec quelle sauce vous « allez être mangé » ?

Pour les plus jeunes d’entre vous, cette vidéo, elle vous concerne également puisque vous allez voir, finalement, comment vous pouvez vous constituer votre propre retraite puisqu’aujourd’hui, c’est clairement la stratégie que j’ai adopté pour ma propre personne.

C’est-à-dire que je ne compte sur personne pour constituer ma propre retraite. Je vais me la constituer tout seul, en fait, via différents véhicules d’investissements tels que l’immobilier, les marchés financiers, et d’autres choses qu’on aura l’occasion de rediscuter ensemble plus tard dans d’autres vidéos.

Donc, aujourd’hui, quand on arrive à la retraite, il y a 3 solutions. Soit vous avez des revenus issus de l’immobilier, soit vous avez des revenus passifs qui vont couvrir votre coût de la vie et l’inflation, parce que votre coût de la vie, c’est quelque chose mais il ne faut pas non plus oublier l’inflation qui, d’année en année, augmente.

Cela fait que les choses coûtent de plus en plus chers, à manger, etc, vous achetez des fruits, tout ce que vous voulez, ça coûte de plus en plus cher. Donc, il faut prendre en compte ces revenus passifs qui vont couvrir votre coût de la vie et l’inflation, c’est le premier cas.

Deuxième cas, soit vous avez une épargne de côté pour vos vieux jours et vous vous dites : « Je vais vivre sur cette épargne sur mes vieux jours ».

Là, il ne faut pas non plus oublier que, malheureusement, on vit de plus en plus vieux et que les coûts autour des soins de la santé sont de plus en plus élevés. Donc, compter sur une épargne, il faut faire attention.

Ce n’est pas parce que vous avez 1 000 000 €, qu’il y a à la fois beaucoup et pas beaucoup d’argent, que ça peut suffire. On dépense vite 1 000 000 € qu’on s’en rende compte ou non, se loger, se nourrir, se soigner, un peu de loisirs parce qu’on n’est pas non plus là pour souffrir, comme diraient de grands artistes. Ça coûte vite de l’argent tout ça.

Donc ça, c’est le deuxième cas. Troisième cas, ce qu’on appelle aux Etats-Unis, c’est une règle qui est assez connue, c’est la règle des 4%. C’est-à-dire qu’on va liquider son patrimoine année après année à hauteur de 4% de son patrimoine pour vivre avec.

Donc, ça, ce sont les 3 cas aujourd’hui. Et en fait, cette règle des 4% pour en parler un petit peu plus, (c’était à la base 5%, c’est devenu 4%), c’est le fruit d’une étude qui a duré 50 ans sur les résultats des actions, des obligations.

Bref, l’idée, c’est de vraiment de liquider son patrimoine. Ce n’est vraiment pas une idée avec laquelle je suis très, très à l’aise parce que, je ne sais pas ce que tu en penses, dis-moi dans les commentaires, mais tu ne construis pas un patrimoine pour le liquider bêtement pendant ta retraite, pour « survivre » pendant ta retraite ; pour avoir de quoi te payer un petit jus de pomme ou je ne sais quoi.

Donc, je trouve ça vraiment très, très dommage. D’autant plus qu’on ne prend pas un truc en compte et qui est, selon moi, primordial dans cette règle des 4%, c’est que ça t’expose entièrement à la volatilité des marchés.

On va prendre un exemple très simple qui est peut-être trop facile à prendre en compte mais qui peut arriver à tout moment et qui arrivera encore à nouveau. On ne sait quand ou même ce qui peut arriver en ce moment.

Au moment où je tourne cette vidéo, on est en pleine épisode de coronavirus. On ne sait pas si le coronavirus, c’est « la vraie raison » qui fait que les marchés sont en train de dévisser ou une excuse qu’on est en train d’utiliser parce que l’économie va plutôt mal.

Bon, on ne va pas débattre de ça aujourd’hui mais tout ça pour dire que cette règle des 4%, elle vous expose à une volatilité qui est monstre.

Supposons, un couple de retraités ou un retraité tout simplement qui a 1 000 000 € fin 2007 et qui investit 1 000 000 € sur le S&P500. Donc, il doit pouvoir en retirer 4% par année pour pouvoir vivre. Donc, 40 000 €, on est d’accord ?

Le problème, c’est qu’en 2008, vous n’êtes pas censé savoir qu’il y a la crise financière, avec le S&P500 qui a fait moins 38%. Qu’est-ce qui se passe quand il y a moins 38% sur 1 000 000 € ?

Il se passe que les 40 000 € et les 4%,si je ne dis pas de bêtises, ils se transforment en à peu près 24 000 €.

On passe de 40 000 € de train de vie par an à 24 000 € de train de vie par an. On n’est pas du tout sur les mêmes longueurs d’ondes. Donc, oui, on peut peut-être vivre, en étant seul, avec 24 000 € par an assez « modestablement ».

Je ne sais pas si ce mot existe mais je viens de le dire quand même. Est-ce que ça vous réjouit de savoir que vous êtes en plein dans le fouet de la volatilité ? Je ne pense pas !

Ce qu’on n’a pas non plus pris en compte, c’est l’inflation parce qu’à tout moment, il peut y avoir une récession mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a plus aucune inflation, ce n’est pas pour autant que les prix n’augmentent plus.

Donc, en fait, qu’est-ce qu’aurait dû faire cet investisseur, ce retraité ; ou qu’est-ce qui aurait été plus judicieux tout au long de sa vie, pour lui, de faire et de construire pour éviter d’avoir à utiliser cette règle des 4%, liquider son patrimoine ou de devoir vivre sur une épargne qu’il aurait constitué ou de faire des choses qui, selon moi, sont un petit peu stupides comme ça ?

Ce qu’il aurait pu faire, c’est faire en sorte d’avoir des revenus passifs qui vont, comme on l’a dit au tout début de la vidéo dépasser le coût de la vie et l’inflation.

Comment il aurait pu faire simplement en investissant dans des actions qui reversent des dividendes ? Aujourd’hui, si on fait les maths, la règle des 4% disait que sur son million d’euros de capital, il allait avoir 40 000 € par an.

Ça fait quoi ça ? Ça fait quoi comme rentabilité sur 1 000 000 € pour avoir 40 000 € par an si on parle en dividendes ? Ça fait 4%.

Est-ce que vous pensez que 4%, c’est possible ou pas possible à obtenir en investissant en Bourse ?

Alors, si on regarde la rentabilité moyenne du S&P500, on se rend compte que sur les dividendes, en tout cas sur la rentabilité moyenne du S&P500, on est à 1,88%.

Donc là, vous vous dites peut-être: « Eh bien non, Raph, regarde ! Il faut qu’on ait 4%. Le S&P500, il est à 1,88% de rentabilité ».

Le problème, c’est que tu n’as retiré du S&P500 toutes les valeurs qui ne versent pas de dividendes, il y en a 15% à peu près. Tu n’as pas non plus potentiellement regardé les meilleures valeurs.

Parce qu’encore une fois, tout n’est pas bon à prendre dans le S&P500 quand on a une stratégie d’investissement orienté vers les dividendes.

Donc, ce qu’il faut faire, c’est que sur les 500 entreprises du S&P500, il faut faire ton tri : regarder celles qui ne versent pas de dividendes, regarder celles qui ont des stratégies, des business qui ne crachent pas assez de cash.

Donc, c’est normal qu’il n’y ait pas de dividendes derrière ou pas un gros dividende. Donc, en fait, moi, je te le confirme. 4% de dividendes sur le S&P500 ou en investissant dans des actions, c’est quelque chose d’entièrement possible.

Personnellement, à titre personnel, donc je suis plutôt assez bien placé pour savoir ce que j’encaisse, mais j’ai à peu près 7% de rentabilité sur dividendes sans prendre en compte la valorisation et la croissance de mon portefeuille.

Donc, en termes de revenus, ce qui tombe chaque année, chaque mois dans mon compte espèces de mon compte-titres, c’est 7% de dividendes.

Donc, sur le cas de 1 000 000 €, pour le cas précis du retraité qui aurait 1 000 000 € de S&P500, il reste 70 000 € qui tomberaient chaque année sur mon compte espèces de mon compte titre ; 70 000 € qui auraient tendance à augmenter puisque j’investis dans des entreprises dont le dividende est croissant.

Et donc, ça veut dire que le dividende, d’année en année, il augmente. Donc, d’année en année, j’ai plus de revenus et également, tout ça, ça couvre l’inflation puisque mon argent est investit dans des entreprises, dans de vrais actifs, qui vont, elles, également facturer leurs clients en fonction des nouveaux prix avec l’inflation qui est intégrée dans leur calcul.

Donc voilà, ça, c’est vraiment une approche qu’il faut prendre parce qu’à l’heure où tout coûte cher, où tout augmente, où les soins de santé, on n’en parle pas quand on est jeune parce que quand on a 26 ans, on est normalement en bonne santé.

A 26 ans, on n’a pas de gros soucis à part des check-up dentaires, vue, des choses comme ça, la peau ; ce n’est pas grand-chose.

Mais malheureusement, quand on vieillit, le temps passe aussi, aussi bien pour les intérêts composés que vous allez encaisser en votre faveur mais aussi bien en défaveur de votre santé avec plus de problèmes, potentiellement, avec plus de soins médicaux. On parlait des Etats-Unis, surtout aux Etats-Unis où avec les assurances, on n’a pas les mêmes systèmes de soin qu’en France.

En France, on a cette chance d’avoir des services de soins qui sont « efficaces ». Aux Etats-Unis, il y a plein d’Américains qui ne sont pas assurés ou sous-assurés. Donc, il faut faire très attention à ça et ne surtout pas négliger les coûts qu’on peut avoir à subir quand on vieillit.

Donc, voilà. Moi, je pense vraiment que l’idée, ce n’est pas de se dire : « Je me fais une épargne pour quand je serai vieux » parce que toute l’épargne que vous aurez accumulé à partir de maintenant jusqu’à ce que vous serez vieux, elle aura pris de plein fouet l’inflation.

Votre épargne, en gros, c’est comme de la neige, au soleil, qui est en train de fondre. Elle se dévalue parce que les gouvernements, les banques centrales impriment un max de devises.

Donc, forcément, ce que vous avez, vous, ça vaut moins cher parce qu’il y a plus de devises en circulation. Donc, tout ce qui est rare est cher et l’inverse. Donc, forcément, vos devises valent moins cher.

Et l’idée de liquider son patrimoine à hauteur de 4 ou 5% comme vous voulez chaque année, c’est très, très dommage si vous avez investi dans l’immobilier toute votre vie à hauteur de, je ne sais pas, 2 000 000 € de patrimoine immobilier et que tous les ans, vous devez revendre vos immeubles, vos appartements pour pouvoir financer votre retraite, je trouve ça très dommage.

Je pense qu’il y a beaucoup d’autres choses à faire notamment bien investir dans l’immobilier en ayant des loyers qui tombent et du cashflow positif, investir en Bourse avec des dividendes pour couvrir vos vieux jours et préparer votre retraite.

Bref, dites-moi ce que vous en pensez dans cette vidéo. Est-ce que tu es d’accord avec mon point de vue ? Est-ce que c’est quelque chose que tu mets en place ? Est-ce que tu as déjà commencé à investir dans des actions à dividendes ?

Est-ce que tu as déjà commencé à investir dans l’immobilier ou dans des actifs de ce type-là qui vont te verser des revenus ; parce qu’il faut vraiment s’orienter sur des actifs qui vont te verser des revenus, c’est le plus important.

Il y a pleins d’actifs qui existent mais il y en a plein également qui ne versent pas de revenus. Et ça, c’est dommage parce que nous, il nous faut du cash pour vivre et continuer d’investir.

Donc, dis-moi ce que tu en penses dans les commentaires. Mets-moi un petit « J’aime » et également lis bien la barre de description puisque j’ai pas mal de services et produits qui pourraient t’aider en tout cas et te plaire pour commencer ou continuer si tu as déjà commencé, à investir que ce soit dans l’immobilier, les marchés financiers et bien d’autres types d’actifs de ce type-là.

Merci à toi, je te dis à très, très vite. Et en attendant, prépare bien ta retraite, c’est super important d’y penser. Peu importe l’âge que tu as aujourd’hui, 20, 30, 40 ans, il faut y penser maintenant.

Ciao, ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.