Comment ne plus se sentir seul ?

Quelle image se fait-on d’un entrepreneur ? Quelqu’un de charismatique, bien entouré, extraverti ?

Et pourtant… la réalité pourrait être bien différente. Devenir entrepreneur, c’est parfois faire face à un profond sentiment de solitude.

Comment ne plus se sentir seul quand personne ne semble comprendre nos projets et quand personne semble vouloir nous soutenir ?

La solitude peut être source de maladies et il convient de la rompre le plus rapidement possible !

Je te donne dans cette vidéo les astuces que j’utilise lorsqu’il m’arrive parfois de me sentir seul.

Et toi, est-ce que tu te sens seul ? Comment fais-tu pour combattre ce sentiment ?

✓ Lire mon livre papier Best-Seller gratuitement : https://clubmillionnaire.fr/livre

#Solitude #Entrepreneur #SeSentirSeul

Comment ne plus se sentir seul ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

J’ai une question pour toi : « Quelle est, selon toi, l’image d’un entrepreneur aujourd’hui, d’un PDG, d’un chef d’entreprise, appelle-le comme tu veux. Selon toi, à quoi il ressemble ? »

Alors, peut-être que tout de suite, tu te dis : « Un chef d’entreprise, un PDG, c’est quelqu’un qui est leader, qui est charismatique, qui est extraverti. C’est quelqu’un qui dégage une aura.

Voilà, c’est quelqu’un qui est chaud, quoi, qui a un vrai charisme. Voila, tu l’as sûrement compris avec le titre de la vidéo qui est « Comment ne plus se sentir seul ? »

On va parler de comment, en tant qu’entrepreneur, tu peux toi, également, aussi vaincre la solitude puisque je vais te donner un petit peu des expériences personnelles.

Je vais te parler un petit peu de ce sujet-là, un peu de vidéo personnelle, celle-ci, où, malheureusement, la réalité n’est pas toujours aussi rose que celle qu’on peut s’imaginer quand on parle d’entreprendre, d’investir, d’être entrepreneur, d’être digital nomad, d’être indépendant financièrement, d’être millionnaire, d’être tout ce que tu veux.

Et en fait, ce qui s’est passé, c’est qu’aux Etats-Unis, il y a eu une étude d’une consultative firm qui s’est rendue compte que sur 2000 chefs d’entreprises, 2000 CEO interrogés, la majorité d’entre eux étaient, pas extravertis mais introvertis.

Et ils se sont rendus compte que majoritairement, les entrepreneurs étaient des personnes plutôt introverties parce que du coup, elles ont cette capacité à être un petit peu, tu sais, refermées sur elles-mêmes, à être du coup concentrées, focus sur leurs objectifs et à accomplir les tâches qu’elles doivent accomplir, avoir une sorte de discipline pour aller atteindre leurs objectifs.

Du coup, un CEO, un PDG n’est pas forcément toujours quelqu’un, et au contraire même, d’extraverti et de forcément rayonnant et charismatique.

Autre statistique, c’est qu’on a souvent l’impression de se dire que les PDG, les CEO, les chefs d’entreprises, les investisseurs, ce sont des gens qui sont sortis de grandes écoles.

Si tu me connais et si tu me suis depuis longtemps, tu sais à quel point j’adore les écoles de commerce et à quel point je les porte dans mon cœur.

Donc, tu comprends que c’est ironique et je ne vais pas en parler aujourd’hui. Tu pourras retrouver d’autres vidéos sur ce sujet-là sur ma chaîne YouTube. Mais j’estime que les écoles de commerce sont tout sauf un véhicule pour devenir, aujourd’hui, un bon entrepreneur et un bon investisseur.

C’est un bon véhicule pour devenir, je ne sais pas, par exemple salarié dans un poste à autre responsabilité dans de grosses entreprises ou quelque chose comme ça. Mais pour devenir entrepreneur ou investisseur, c’est vraiment la pire des conneries.

Bref, on ne va pas se lancer dans ce sujet-là, sinon je vais te faire une vidéo sur ce sujet-là.

Ils se sont rendus compte également que seulement 7% des 6 000 000 de PDG, des CEO, étaient issus d’une école prestigieuse.

Donc, encore une fois, si tu penses que tu ne peux pas y arriver parce que tu n’as pas de gros diplômes ou même tout simplement parce que tu n’as pas de diplôme, finalement, moi, je n’ai pas non plus de diplômes.

Regarde, j’ai fais 5 années de médecine mais il n’y a aucun diplôme qui est ressorti de ça. Donc, encore une fois, si j’avais un diplôme, ça n’a rien à voir avec l’entrepreneuriat.

Ce n’est pas parce que tu n’as pas de diplôme que tu ne peux pas gagner de l’argent. Encore une fois, quand tu vois ton banquier, est-ce qu’il te demande ton relevé de notes?

Il ne va pas demander ton relevé de notes : « Tu as eu combien au Bacc de français » ou je ne sais quoi. Non, il s’en fout.

Il veut savoir si as de l’argent, combien tu vas gagner de l’argent, quel est ton prévisionnel, ton business plan. Il veut savoir ça.

Donc, voilà. On ne va pas s’éparpiller. Le but de la vidéo, c’est comment ne plus se sentir seul.

Donc, déjà, supprime cette idée de se dire que tu dois forcément être quelqu’un de charismatique, extraverti, et d’aller parler à tout le monde.

Tu sais, on connait tous le Jean-Michel Réseau qui va parler à tout le monde.

Il va dans un café et il parle à tout le monde. On a l’impression que pour lui, c’est naturel. Il rencontre plein de monde, plein de réseau et c’est pour ça qu’il réussit.

Non, oublie ça. Ce n’est pas forcément une composante importante de ta réussite. Alors, comment ne plus se sentir seul ?

Aujourd’hui, tu as peut-être l’image, également, encore une fois, biaisée des réseaux sociaux et tu as l’impression que tout le monde est heureux, tout le monde est gentil, tout le monde est sympa, tout le monde vit la best life, sa « meilleure vie » à l’autre bout du monde, dans les meilleurs hôtels, etc.

La réalité, c’est qu’aujourd’hui, il y a beaucoup plus de gens qui se sentent seuls qu’on veuille le croire.

Aujourd’hui, malheureusement, les réseaux sociaux détachent un petit peu en plus les liens qu’on peut avoir entre les êtres humains. Et ce qui se passe, c’est que moi-même, des fois je me sens seul.

C’est-à-dire qu’en tant qu’entrepreneur, et investisseur, on a cette chose qui est magnifique, de pouvoir bosser depuis chez soi, d’être est libre de faire ce qu’on veut, quand on veut, avec qui on veut.

On peut bosser depuis, si on veut, la plage en Thaïlande, depuis un petit café en Bolivie ou depuis un pays de l’Est ou depuis chez toi, tranquillement, dans ton lit, tu vois, en slip, comme tu veux.

Mais le problème, c’est que ça peut générer de la solitude et ce n’est pas forcément top. Parce qu’on sous-estime beaucoup trop, en fait, les conséquences de la solitude sur la santé. Mais je me suis renseigné sur tout ça.

Et c’est vraiment la dark side de l’entrepreneuriat, c’est que trop de solitude, ça peut créer de vrais problèmes, de vraies maladies telles que de l’obésité, des maladies cardiaques, des cancers, je ne te l’ai pas dit ça.

Et donc, quand j’ai vu ça, je me suis dit « Ah ouais, putain, je ne pensais pas que trop se sentir seul, ça pouvait vraiment mener à des problèmes psychologiques également ».

Et j’ai même une stat qui disait que 40% des Français aujourd’hui se sentaient seuls. C’est-à-dire que 4 personnes sur 10 aujourd’hui se sentent seules.

Donc, je trouve ça assez énorme dans un pays qui est de plus en plus connecté, dans un monde qui est de plus en plus connecté.

Et moi, ça m’arrive régulièrement de me dire : « Putain, aujourd’hui, je me suis levé. Je vais bosser sur mon business depuis chez moi. Je ne suis pas sorti. Je n’ai vu personne. Et ça me fait un peu chier, tu vois ?

Parce qu’en plus de ça, on peut se dire « Raph, tu es digital nomad. Tu peux aller bosser dans des coworkings, tu peux aller bosser à l’autre bout du monde ».

Mais tu sais, quand tu es digital nomad, et ça m’est déjà arrivé de voyager plusieurs mois de suite et de bosser comme ça dans des cafés, ou même dans des Airbnb, dans des hôtels, dans des coworkings.

En fait, le truc, c’est que les relations que tu as avec les gens ne sont jamais les mêmes.

C’est-à-dire qu’il y a un truc qui est assez puissant dans les entreprises, et quand tu es salarié, c’est que la relation que tu as avec tes collègues, aussi merdique qu’elle puisse être, il y a quand même une vraie relation et en fait, il y a une sorte de vrai échange.

Quand tu es dans des coworkings ou des choses comme ça, les échanges sont éphémères puisque tu es là pour 3, 4 jours, une semaine.

Et tu vas parler à des gens, c’est cool. Tu vas rencontrer des gens super intéressants. Alors, là-dessus, c’est top parce que tu ne vas pas parler à Michel qui se plaint tout le temps.

Tu vas parler à des gens qui sont en train de créer, de changer le monde, qui sont en train de développer des outils, des services et des produits. Donc, ça, c’est super intéressant.

Mais ce ne sera jamais des relations qui vont être profondes, tu vois ? Ça ne sera jamais, par exemple, la relation que tu avais avec un ami d’enfance ou quelque chose comme ça.

Ce sont vraiment des relations qui sont assez éphémères parce que peu de temps après, tu vas prendre la route, retourner dans un autre coworking, dans un autre café, rencontrer de nouvelles personnes.

Et en fait, tu es un petit peu une sorte de nomade, on va dire, et un petit peu un gitan de l’Internet. Tu es là, tu prends ta caravane, tu pars ailleurs. Et tu rencontres toujours de nouvelles personnes.

Donc c’est super enrichissant. Et là-dessus, j’ai rencontré plein de gens. Mais en fait, ça ne te remplit jamais à 100%. Tu as toujours un petit peu ce sentiment de solitude.

Le soir, tu rentres dans ton Airbnb où tu es tout seul. Alors, après, il y a plusieurs solutions.

Et c’est aussi le but de cette vidéo, comment ne plus se sentir seul et comment faire en sorte de tuer un petit peu cette solitude parce que tu te doutes bien que si tu es seul toute ta vie, tu t’ennuies, tu te fais chier.

Et bien évidemment, aujourd’hui, je ne me sens pas seul, moi, de mon côté, aujourd’hui.

J’ai la chance d’être entouré d’amis entrepreneurs, d’investisseurs, de voyager avec eux, faire des choses comme ça., ce qui supprime toute la solitude et c’est quand même beaucoup plus sympa comme style de vie.

Mais je sais que beaucoup d’entre vous, malheureusement, et c’est pour ça que je traite ce sujet aujourd’hui, c’est que j’ai eu la réflexion sur un e-mail lorsque je demandais des idées de vidéos à réaliser et quelqu’un m’a dit : « Raph, comment tu fais, des fois, pour vaincre, un petit peu, ce sentiment de solitude qu’on peut avoir? ».

Donc, je vais te donner plusieurs des astuces que moi, je place personnellement.

Donc, moi, la première chose que j’ai mis en place, parce qu’en fait, j’en avais marre au bout d’un moment. Tu sais, des fois, voilà, je suis plusieurs mois sur les routes mais je fais aussi des fois plusieurs mois au même endroit. Alors ça arrive assez rarement.

Mais même quand je suis en un seul mois au même endroit, je m’ennuie vite. C’est-à-dire que je ne pourrais pas rester un mois complet à bosser toute la journée chez moi, manger, dormir, et après ? Tu vois, faire une activité ou deux.

J’ai besoin, en fait, d’avoir ce truc qui va casser avec ma routine, et ma réalité, c’est-à-dire de sortir.

Donc, moi, ce que je fais par exemple quand je suis en Estonie, à Tallinn, je ne bosse jamais chez moi. C’est-à-dire que chez moi, c’est l’endroit où j’y suis pour dormir, j’y suis des fois pour manger si j’ai envie de manger mais ça m’arrive rarement. Et c’est à peu près tout.

Je suis constamment dehors parce que déjà, je kiffe être dehors. Je ne sais pas pourquoi j’aime bien être un peu dehors.

J’aime bien cerner l’ambiance des villes et je vais tout le temps bosser dans les cafés parce que déjà, ça coupe, je vois du monde.

Alors, je ne vais pas forcément parler avec les gens mais je vais par exemple ressentir des êtres similaires à moi-même, à coté de moi en train de manger, en train de boire un café, avoir une petite musique d’ambiance, je ne sais pas, échanger un ou deux mots avec le serveur ou la serveuse.

Ça casse un petit peu, ça te fait un échange et c’est super important. Je pense pour moi, ça permet déjà de rompre un petit peu ce coté de la solitude.

Et également, tu fais une marche dans ta ville, ou tu prends les transports en commun, tu vois du monde.

Encore une fois, ça dépend du pays, ça dépend vraiment qui tu es. Parce que je sais que pour certains, ça peut vraiment leur casser la tête.

Si tu es en plein Paris, tu dois prendre le métro pour aller à l’autre bout de Paris pour aller dans un café, je comprends ta galère. Franchement, je n’aimerais pas du tout.

Tallinn, c’est une ville à vraiment taille humaine. Je fais tout à pied. Il fait bon vivre, les gens, ils ne sont pas stressés, il n’y a pas de bouchon, il n’y a pas de klaxons. C’est vraiment tranquille, il n’y a pas de stress, l’air est pur.

Donc, moi, ça me détend et ça me fait du bien. Surtout là, quand il y a un petit peu de neige, j’y vais, je marche. Franchement, c’est beau, c’est kiffant.

Mais je peux comprendre, encore une fois, que ça ne soit pas adapté à tout le monde. Tout comme si tu arrives dans un café qui est surpeuplé de personnes, ça crie, il y a des enfants qui crient. Non.

Là, je te parle vraiment d’un petit café cosy.

Donc, en fait, il y a l’alternative du coworking, où tu te loues un bureau pas forcément cher. Tout simplement, tu y vas quand tu peux et tu paies chaque jour. Et tu es entouré d’entrepreneurs, d’investisseurs et ça te permet également de couper cette routine.

Il y a également des évènements où tu as les soirs des petites conférences, des petits speechs, où tu as des gens qui vont parler de sujets très précis, des entreprises qui viennent autour de quelques bières, quelques pizzas, quelques jus, des trucs comme ça. Vraiment un petit peu une ambiance de start-ups.

Et vraiment, ça te permet de te développer un réseau surtout si tu ne connais personne, puisqu’aujourd’hui, un des problèmes également quand tu es débutant dans ce milieu-là, c’est que personne ne croit en toi.

C’est-à-dire que quand tu commences dans ce milieu-là, tes parents, ta famille te disent que tu es un rêveur, que ça ne marchera pas pour toi, que tu n’as pas de diplôme, que tu n’as pas d’argent, que ça marchait avant mais plus aujourd’hui…

Il y a toujours un tas d’excuses pour te décourager. Et c’est d’autant plus triste et ça te prend beaucoup plus au cœur, aux tripes quand c’est ta famille, ou tes amis qui te disent ça, qui ne croient pas en toi, que quand c’est un inconnu, forcément.

Donc, ça renforce ce sentiment de solitude de se dire que je suis seul au monde, je vais me lancer dans l’entrepreneuriat, dans l’investissement et personne ne croit en moi, même pas ma famille.

Donc, il faut vraiment s’entourer de gens et vraiment vite casser cette solitude sinon ça peut vraiment te détruire. C’est une des ces causes d’échecs principales de beaucoup d’entrepreneurs, la solitude.

Et si tu regardes les stat, c’est que souvent, il y a beaucoup d’entrepreneurs qui n’y arrivent pas parce qu’ils sont seuls, ils ne sont pas accompagnés, ils ne sont pas entourés.

Et du coup, ils ne sont pas stimulés, ils n’ont pas d’idées qui viennent par l’échange avec d’autres personnes qui pensent comme eux.

Et ça, c’est mortel quand on lance une entreprise.

La deuxième chose sûrement qui est super importante, c’est classique franchement, (je ne vais pas donner de conseils, il n’y a pas de magie non plus, on ne va pas réinventer la roue), mais c’est le sport et la nourriture.

C’est-à-dire qu’en tant qu’entrepreneur, investisseur, tu as un avantage considérable quand tu bosses sur Internet. Alors bien évidemment, je parle encore une fois de business autour de l’Internet, c’est que tu gagnes un temps fou par rapport à la moyenne des gens en termes de transport.

J’ai regardé la stat également, un Parisien perd en moyenne 150 heures par an dans les bouchons. Tu te rends compte, 150 heures ! C’est énorme !

Qu’est-ce que tu peux faire en 150 heures ? Enormément de choses. Et surtout, tu as le temps de faire du sport.

Il y a des gens, encore une fois, qui disent : « Je n’ai pas le temps, je n’ai pas le temps ». Tu as toujours le temps ! Et en fait, si tu n’as pas le temps, c’est que tu n’as pas envie de trouver le temps. C’est aussi simple que ça.

Soit tu trouves des excuses soit tu fais les choses mais tu ne peux pas faire les deux à la fois.

Donc faire du sport et prendre le temps pour bien manger, c’est super important, parce que déjà en faisant du sport, tu vas rompre la solitude.

Tu vas aller voir quelqu’un, tu vas te défouler et ça va contre-attaquer tous les effets néfastes de la solitude et ton cerveau va vraiment reprendre de l’énergie et ne plus se sentir seul.

C’est super important de casser cette routine.

Egalement, ce que je fais, moi, j’aime bien aller voir pas mal de personnes de tout horizons. On dit souvent que la moyenne des gens qui t’entourent, des 5 personnes qui t’entourent.

C’est vrai. Si tu traînes avec des millionnaires, il y a de fortes chances que tu deviennes millionnaire. Si tu traînes avec des smicards, tu as de fortes chances de rester smicard ou de devenir smicard.

Ou si tu traînes avec des gens qui fument de la weed, tu as de fortes chances de fumer toi aussi de la weed ou des choses comme ça. C’est entièrement logique.

Mais pour autant, la diversité est quelque chose de très très magique. Il y a beaucoup, également, d’études là-dessus.

Si tu mets 10 médecins ensemble, et 10 personnes : un plombier, un ingénieur, tous types de revenus, tous types de classes sociales, c’est dans ce groupe plus diversifié qu’émaneront de meilleures idées et de meilleures solutions à des problèmes, plutôt que dans le groupe de médecins dans lequel le QI individuel est pourtant plus élevé.

Donc, la diversité, c’est super important, et j‘aime bien rencontrer des gens de tout horizons. parce que ça va te stimuler.

Déjà, ça va te rompre forcément la solitude et également ça va te donner des idées. Parce que quelqu’un qui n’est pas du tout de ton milieu, de ton secteur d’activités peut voir ton activité d’une autre façon et te donner des idées et des approches et c’est super intéressant pour toi.

Donc, voilà. Je divague encore une fois. Je pense à pas mal de choses quand je te parle mais rompre la solitude, ça passe également par les rencontres.

Donc, je ne te parle pas forcément d’activité Tinder et d’aller dater tout ce que tu vois.

Ça peut être également un moyen. Tu peux aller rencontrer des gens sans avoir d’arrières pensées sexuelles ou de relations.

Il y a plein de gens qui sont sur Tinder également tout simplement pour rencontrer du monde ou « discuter ». Ça peut être très intéressant.

Tu peux également aller dans les coworkings comme on parlait tout à l’heure pour aller rencontrer des entrepreneurs, des investisseurs.

Egalement, il y a pas mal de réseaux sociaux aujourd’hui, dans lesquels il y a des groupes Facebook qui réunissent des gens d’un même endroit, soit investisseurs ou non, avec des petits meet-ups, des petits networkings, des petites soirées comme ça où tu peux aller rencontrer du monde.

Donc, ça, c’est super important également pour rompre la solitude. Egalement, on n’en a pas parlé, ça c’est classique. Il y a la famille, les amis. Même s’ils ne te soutiennent pas, ce n’est pas une raison pour ne plus les voir.

On dit souvent qu’il faut faire le tri entre ses amis et sa famille, à partir du moment où on devient entrepreneur. Et c’est malheureusement vrai.

On ne va pas le faire volontairement, ça va se faire un petit peu malheureusement naturellement, mais ce n’est pas une raison pour ne plus les voir et ne plus les fréquenter parce qu’ils sont également une source pour toi pour casser cette solitude.

Bref, cette vidéo est un petit peu compliquée pour moi à réaliser parce qu’il y a vraiment beaucoup d’approches à prendre en compte en fonction de si vous êtes quelqu’un de solitaire ou pas.

Moi, je sais que je suis assez solitaire donc je me fous pas mal d’être assez seul. Si vous êtes quelqu’un de très social, ça peut être difficile de se lancer dans un projet dans lequel plus personne ne vous soutient.

Si vous avez un associé, tous les jours, vous n’êtes jamais seul en fait. Moi, j’ai un associé donc ça change beaucoup de choses en termes de solitude.

Si vous êtes dans un business qui n’est pas Internet mais plus physique, où vous rencontrez tous les jours du monde, vous êtes un investisseur immobilier et vous rencontrez tous les jours des artisans, des agents immobiliers, ou que vous êtes dans le milieu du commerce, que vous avez des clients en face de vous, ou des associés, des partenaires, il n’y a pas trop de solitude.

Donc, ça dépend vraiment de beaucoup de choses. Mais retenez une seule chose en tout cas, c’est que tu es le maître de ta vie.

C’est-à-dire que si tu en es là aujourd’hui, c’est que tu l’as choisi. Donc, bravo à toi. C’est toi qui a choisi mais tu es encore en mesure de choisir quel est ton niveau de solitude que tu veux mettre en place.

Aujourd’hui, rencontrer du monde, ce n’est vraiment pas un souci. Donc, il y a plein de façons de rompre cette solitude et ça ne tient qu’à toi de la rompre ou non.

Moi, je sais que je suis très bien seul, donc il n’y a aucun souci là-dessus. Je ne cherche pas forcément à la rompre à tout temps on va dire.

Mais je sais que pour certains, ça va être pesant notamment quand on se lance. Voilà.

Donc, j’espère avoir répondu un petit peu à cette question qui n’était pas évidente à traiter. N’hésite pas à me dire dans les commentaires si tu as d’autres questions ou d’autres idées sur toi, comment tu fais pour rompre la solitude.

Quelles sont tes petites astuces, tes petites techniques ? Mets-moi un petit j’aime. Abonne-toi également à la chaîne YouTube, ça fait toujours plaisir et je te dis à très très vite pour de prochaines vidéos.

Ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *