Comment ne pas payer d’impôts en France ?

On me demande parfois comment ne pas et même ne plus payer d’impôts en France. Le problème, c’est que beaucoup d’entre vous souhaitent ne pas payer d’impôts tout en restant en France.

Nous voyons ensemble quel est le problème de ce cas de figure et nous parlons également d’expatriation fiscale ainsi que de création de société offshore. Alors peut-on vraiment ne plus payer d’impôts en France ?

La réponse dans cette vidéo !

✓ Découvrir L’Ecole de l’Elite Financière et son module dédié à l’expatriation et à la fiscalité : https://clubmillionnaire.fr/eef

#Impots #France #Fiscalité

Comment ne pas payer d’impôts en France ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yes les amis ! Bienvenus sur cette nouvelle vidéo, toujours en direct de l’Estonie, toujours en direct de la Porsche. C’est assez incroyable, le nombre de regards que la Porsche engendre, aussi bien des bons (c’est assez affolant), chez les mecs que chez les filles, mais aussi parfois des mauvais.

Je sens parfois que j’ai des regards très très sombres. Je ne sais pas ce que les gens pensent. Pour en avoir parlé avec des Estoniens, ils m’ont dit que visiblement, c’était de la jalousie et de la curiosité de voir quelqu’un d’aussi jeune au volant d’un véhicule comme ça.

Mais bref, voilà, aujourd’hui le sujet, ce n’est pas ça. C’est « comment ne pas payer d’impôts en France ? Et est-ce que c’est bel et bien possible ? »

Alors, c’est un long sujet. Alors encore une fois, avant que je commence cette vidéo, je précise que je ne suis pas un avocat fiscaliste. Je ne suis pas un professionnel.

Rien ne vaut une bonne consultation avec un avocat fiscaliste pour avoir de l’information surtout personnelle et qualifiée, puisqu’encore une fois, ta situation et ma situation, ce n’est pas du tout la même.

Pour faire un petit état des lieux, moi je suis expatrié en Estonie depuis 3 ans, et c’est de cette façon là que j’ai « optimisé » ma fiscalité. Je ne suis pas parti de la France uniquement pour la fiscalité, mais on ne va pas se mentir que c’était quand même un point important qui m’a fait partir de France.

Heureusement ou malheureusement ? Alors encore une fois, ça va faire encore débats dans les commentaires mais c’est la réalité en tout cas, et je ne le regrette pour rien au monde aujourd’hui puisque l’Estonie, c’est très sympa.

Mais j’ai souvent des questions ou des emails de personnes qui me disent : « Raph, voilà, je te vois, tu es en Estonie. Ça a l’air super cool ! Je vois les impôts. » Puisqu’ici, il faut savoir que sur une boite en Estonie, tu n’as pas d’IS.

Tant que l’argent reste dans la société, tu as zéro IS qui est déclenché. Donc ça veut dire que tes bénéfices ne sont pas imposés, peuvent être immédiatement réinvestis aussi bien dans ton business que dans d’autres choses, dans des actifs, que ce soit la Bourse, l’immobilier ou d’autres choses.

Donc vraiment, en termes d’intérêts composés, c’est littéralement énorme.

Et il y a des gens qui voient ça, qui m’envoient des emails et qui me disent : « Raph, est-ce que moi, je peux créer une boite en Estonie tout en restant en France ? » On me parle également de rester en France tout en ayant une offshore.

On me parle de pas mal de solutions, de ce qui paraît être des solutions, mais qui sont des fausses solutions qui peuvent même amener de gros problèmes parce qu’encore une fois, le problème, c’est que le point commun dans ces emails que je reçois, c’est votre volonté de continuer à rester en France.

Et tout de suite, on va répondre à la question : comment ne pas payer d’impôts tout en restant en France ? Ce n’est malheureusement pas possible.

Il y a des façons d’optimiser. Mais l’idée de dire : « Je crée une boite à l’étranger », que ce soit en offshore, que ce soit je ne sais où, en Estonie, en Hongrie, dans tout ce que tu veux, dans tous les bleds du monde, malheureusement, il n’y a pas de magie.

Au bout d’un moment, s’il y a un contrôle du fisc, le fisc va te dire : « Monsieur, je ne comprends pas. Vous habitez toujours en France et votre activité, elle est domiciliée à l’étranger. »

Que ce soit l’Estonie, ou tout ce que tu veux, le fisc, il est pas bête, il n’est pas non plus naïf. Il va très vite comprendre que c’est dans un but fiscal que tu as mis en place ce montage.

Et généralement, si tu vas voir l’avocat fiscaliste, il va te dire plus ou moins la même chose, c’est que comment tu vas aller justifier ça à un fisc ou à l’administration que tu continues de vivre en France et que tu as une boite à l’étranger, même si cette boite à l’étranger, tu te verses un salaire avec, tu paies des charges au final, l’impôt, il ne va pas dans les caisses de la France, mais dans les caisses du pays où tu as créé cette boite.

Malheureusement, ce n’est pas quelque chose qui est viable, sinon ce serait facile. Aujourd’hui, tu restes en France. Tu crées une boite dans un offshore au Panama, où tu veux, il y a 0 % d’impôts, à Dubaï, et c’est facile. Toi, tu vis en France et tu paies 0 % d’impôts et pourtant, tu as tous les services français, les routes, les infrastructures, etc.

Donc bien évidemment que ce n’est pas possible, parce que sinon, ce ne serait pas juste.

Certains le font bien évidemment. Ce n’est pas parce que je te dis que ce n’est pas possible de le faire que certains ne le font pas. Ils le font, ils jouent. Et le jour où ils seront contrôlés, ça sera à eux d’assumer les conséquences de ces actes là.

Encore une fois, si tu ne dis pas aux gens de l’administration française que tu as des comptes à l’étranger, etc, ils ne le sauront pas forcément, bien que maintenant, il y a beaucoup plus de coopération entre les pays et les juridictions et que tu es également censé déclarer ce que tu as à l’étranger quand tu es en France.

Bon voilà, encore une fois, tu peux jouer. Mais généralement, ce genre de jeu, le jour où tu te fais contrôler, tu ne vas pas pouvoir cacher les choses très longtemps, parce que c’est déjà « trop tard ».

Donc voilà, l’idée de se dire : « Je ne paie pas d’impôts en France mais je continue à rester en France », il n’y a pas de magie.

La seule solution, c’est clairement de faire le choix de partir. Et donc là, ça engendre d’autres choses. C’est-à-dire que partir, c’est ne plus être sur le territoire français.

Encore une fois, ça dépend des règles fiscales entre différents pays et leurs coopérations, mais plus de 6 mois par an, logiquement, normalement, (il y a des pays qui n’imposent pas de rester 6 mois) en tout cas pour la France, logiquement, elle va considérer que si tu restes plus de 6 mois par an, et que tu as la majorité de tes intérêts économiques en France, elle va te considérer comme un résident fiscal français.

Egalement, si tu déménages à l’étranger (n’importe quel pays dans le monde), mais que tu n’es pas en mesure de prouver à la France que tu paies tes impôts quelque part, la France va te considérer que tu es redevable de l’impôt dans le pays où tu es national.

Donc la France va te dire que tu es Français. Donc voilà, si tu n’es pas en mesure de prouver que tu paies tes impôts quelque part, moi je vais considérer que tu dois payer tes impôts toujours en France, même si tu vis 12 mois par an, je ne sais pas, en Bulgarie ou dans je ne sais quel pays, la France va considérer ça comme ça.

Donc tu es en mesure de prouver que tu paies tes impôts quelque part. Bref, il y a beaucoup de règles comme ça. Encore une fois, ça dépend des conventions bilatérales entre différents pays, parce que chaque pays, que ce soit la France avec les Etats-Unis, la France avec l’Estonie, la France avec la Bulgarie, la France avec l’Irlande, la France avec ce que tu veux, normalement il y a des conventions bilatérales, et c’est ça qu’il faut regarder.

C’est surtout ça qui prévaut dans tout ce que tu veux pour déterminer quelle va être définitivement ta résidence fiscale.

Donc voilà, en tout cas, l’idée elle est là. Sachez également qu’il est quand même possible dans notre pays qu’est la France d’optimiser son imposition.

Encore une fois, on aime bien cracher sur la France, dire : « Allez, la France, c’est pété, on se fait saucer, on se fait écrabouiller. On prend 60 % d’imposition quand on compte tout, sans compter la TVA quand on dépense » etc.

Il ne faut pas oublier qu’en France, il y a quand même certaines choses qui sont très intéressantes, et qu’on peut vraiment optimiser.

Je pense notamment à certains investissements sur lesquels on peut défrayer pas mal de charges ou même effacer son imposition quand on fait les choses bien, dans un business, il y a beaucoup d’aides quand tu démarres, ou même des façons d’optimiser, pour ne pas payer la TVA, pour ne pas payer l’IS dans certaines périodes de temps, avec certaines zones franches ou certaines certaines certifications.

Bref, quand on se renseigne un peu et qu’on consulte un avocat fiscaliste, on se rend compte qu’il y a quand même certaines pistes qui permettent d’optimiser son imposition en France.

Alors, il ne faut pas non plus rêver et croire qu’on va descendre à des niveaux d’imposition tels que moi en Estonie, ou dans d’autres pays où l’optimisation fiscale, elle est meilleure, mais on peut quand même bien grandement optimiser son imposition.

Mais encore une fois, on ne va pas se mentir, il y a des pays qui sont plus ou moins intéressants pour la fiscalité, et l’Estonie fait clairement partie de ce genre de pays.

Et d’ailleurs, je voyais une étude qui datait de 2011 (ça fait quand même 9 ans) où l’Estonie a pour ambition de se placer en termes de pays au niveau du Liechtenstein, de la Suisse… des pays comme ça qui attirent des entrepreneurs, des entreprises pour l’optimisation fiscale et avec la particularité que ça reste des petits pays, qui sont fondés finalement sur une infrastructure fiscale qui est solide et clean.

L’Estonie, tu vois, dis-moi dans les commentaires, mais généralement quand on pense à l’Estonie, on ne pense pas à quelque chose de sale. On ne pense pas par exemple au Panama ou à des endroits un peu sales, dirty comme ça, tu vois ?

Donc c’est encore très clean comme place. La Suisse, tu vois, c’est pas sale. C’est clean.

Donc c’est clairement l’ambition de l’Estonie. Et il faut savoir que l’Estonie, elle se positionne comme un endroit qui veut vraiment rayonner quoi.

nous parlons également d’expatriation fiscale ainsi que de création de société offshore. Alors peut-on vraiment ne plus payer d’impôts en France ?

La réponse dans cette vidéo !

On a souvent tendance à comparer l’Estonie aux pays de l’Est. On se dit : « Ouais, Russie, pays de l’Est. Ex-bloc Soviétique, c’est un peu dirty, la corruption, ça doit être un peu sale. » Finalement, c’est très loin de ça puisque déjà, il se compare beaucoup plus, ayant plus ambition de se rapprocher des pays nordiques tels que la Finlande.

Par exemple, il faut savoir que le prix du mètre carré en Estonie, c’est 2000€ en moyenne pour l’immobilier, et en Finlande, de l’autre côté, c’est 6000€. Et c’est plus son ambition. Tu vois, il y a une grosse marge de manœuvre et c’est vraiment là-dessus qu’ils sont en train de tabler.

Ils évoluent beaucoup plus vite que les pays Baltes, puisqu’il faut savoir que l’Estonie, à la base, ça fait partie des pays Baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie). Ce sont les premiers des pays Baltes et c’est clairement eux, sur lesquels on devrait miser un jeton entre les 3, s’il fallait miser un jeton.

Donc voilà. Tout ça pour dire qu’en tout cas, l’Estonie, elle est vraiment très avant-gardiste, et elle a cette volonté de se positionner .comme un pays avec beaucoup d’avenir et qui cherche à attirer des gens riches.

Il y a beaucoup de gens par exemple en Finlande qui viennent de l’autre côté du Golfe, en Estonie pour optimiser, des gens très riches, des entrepreneurs. Et moi, régulièrement, de plus en plus, je vois énormément de belles voitures à Tallinn.

Il y en avait déjà beaucoup, de base, mais je vois de plus en plus et je vois que ce sont des plaques ukrainiennes, des plaques russes (donc ça, c’est normal), des plaques finlandaises, des plaques lettones, bref, des pays limitrophes qui ont compris qu’en Estonie, il y a quelque chose de vraiment très puissant.

Et également, ce qui est dit généralement du côté de la Finlande, c’est que bientôt, Tallinn sera considérée comme le Monaco des pays nordiques, des pays du nord de l’Europe.

Et c’est super intéressant d’entendre ça, parce que c’est vraiment encourageant vis-à-vis de la direction qu’est en train de prendre l’Estonie, vis-à-vis de tout ce que je t’ai dit : la marge de progression sur les prix du mètre carré, ou pour le business, la fiscalité avantageuse, la comparaison au Liechtenstein, la Suisse ou Monaco.

Bref, c’est vraiment très très intéressant. Mais bref, à la base, la vidéo, ce n’était pas pour parler de ça, c’est vraiment pour savoir si on pouvait ne plus payer d’impôts en France. Donc la réponse, elle est définitivement « non ».

Il n’y a pas de secret. Soit tu restes en France et tu optimises comme tu peux avec des holdings, des choses comme ça comme je te l’ai cité. Soit, tu fais le choix de partir hors de France et là, c’est beaucoup plus simple.

Tu peux commencer à mettre en place des avantages fiscaux un peu plus intéressants en étant parti dans un pays avec une fiscalité avantageuse, et pourquoi pas en couplant tout ça avec des offshores ou des boites qui détiennent des droits d’auteur, qui encaissent des royalties.

Bref, je pense à des brevets, des choses comme ça, des droits d’auteur. Si tu bosses sur Internet, c’est possible.

Après, voilà, ce n’est pas du conseil, tout ce que je te dis. Il faut vraiment consulter un avocat fiscaliste pour ne pas faire de bêtises. Mais en tout cas, il y a des choses intéressantes à faire à partir du moment où tu prends la décision de partir.

Bref, en te parlant, je me suis complètement perdu dans Tallinn. Je suis en train de me dire : «  Je ne sais pas où je suis, du tout. » Je ne suis jamais arrivé ici, mais ce n’est pas grave. On était bien, on était posés, donc il n’y a aucun souci là-dessus.

Il fait très beau à Tallinn en ce moment. Il fait 25°C donc c’est super agréable. Tout le monde est dehors et c’est très dur de bosser en ce moment.

Bref, dis-moi ce que tu as pensé de cette vidéo. Petit Like comme d’habitude. Ça me fait plaisir, ça me motive. Petit commentaire. Pose-moi tes questions si tu en as sur l’Estonie ou sur…

Je ne sais pas si tu es expatrié. Dis-moi si tu es expatrié à l’intérieur des commentaires.

Abonne-toi. Partage cette vidéo avec des gens qui pensent s’expatrier, qui ont des questions sur l’Estonie. Je me ferai un plaisir de répondre dans les commentaires.

Et je te dis à très vite pour une prochaine vidéo. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.