Comment l’Estonie est devenu le meilleur pays d’Europe ?

L’Estonie est littéralement en train de devenir le meilleur pays d’Europe si elle ne l’est pas déjà sur de nombreux points.

Pays n°1 de l’OCDE en terme de compétitivité fiscale, l’Estonie évolue à très grande vitesse et semble prendre une très bonne direction.

Je souhaitais revenir dans cette vidéo sur différents points à ce sujet ainsi que te partager les différences que j’ai pu ressentir en m’absentant à peine 4 mois du pays.

Envie de s’expatrier en Estonie, n’hésitez pas à me contacter à ce sujet !

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

Comment l’Estonie est devenu le meilleur pays d’Europe ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

L’Estonie est en train de changer et très, très, très rapidement. Je suis actuellement en Estonie, même si tu pourrais croire que je suis en train de te mentir. C’est vraiment en Estonie. Il y a ce genre de décor en Estonie. Il y a la plage, il y a la mer. Là, je ne suis pas au meilleur spot, forcément, mais c’est très agréable l’été pour les apéros. Comme tu peux le voir, là, je suis en tee-shirt. On est le 2 juin, tout début juin, et c’est très très agréable.

Les gens bronzent. Les gens vont même un petit peu se baigner pour les plus fous. Les gens font du vélo, font du roller, profitent en terrasse. Et moi, je vais te parler de l’Estonie, parce que là, une fois que je suis revenu ici, (si tu ne le sais pas, je suis expatrié ici, j’habite ici à l’année), la dernière fois que je suis venu ici, c’était en décembre, et je suis revenu en mai.

Et en l’espace de 5 à 6 mois, j’ai senti une très grosse différence dans cette ville, dans ce pays, puisque l’Estonie c’est selon moi aujourd’hui le pays d’Europe le plus intéressant pour s’expatrier, pour y domicilier sa boite. Et c’est ce que je vais te partager dans cette vidéo : pourquoi, et qu’est-ce que j’ai senti comme différences.

Donc si tu n’es pas abonné encore à la chaine YouTube, comme d’habitude, tu cliques en dessous sur le bouton rouge. Tu recevras toutes mes prochaines vidéos. Tu likes, tu partages tes réactions dans les commentaires. Ça fera toujours très plaisir et ça me motive à toujours faire plus de contenu pour toi. Donc qu’est-ce que j’ai senti comme différences par rapport à la dernière fois où je suis venu ?

Tallinn se développe, grandit. Il y a de plus en plus de gens qui viennent ici. Et comment je l’ai surtout perçu ? C’est beaucoup plus actif. C’est beaucoup plus dynamique. Je me rappelle au mois de décembre, quand je suis parti, il y avait très peu de personnes de couleur –  on va dire – ou de personnes de pays lointains vis-à-vis de l’Estonie. Voilà, le cliché de l’Estonie, ce sont les grandes blondes, yeux bleus, ou les blonds ou bruns clairs. Tu vois ?

Et quand j’étais là en décembre, par exemple, je voyais une fois par semaine, une personne avec la peau de couleur noire. Une fois par semaine, pas plus. C’est vraiment rare. Il faut savoir qu’un peu, également, les Estoniens ont tendance un petit peu racistes, ou pas forcément très tolérants. Même si ça va, ce ne sont pas forcément les gens les plus accueillants du monde.

Et là, depuis que je suis revenu au mois de mai, il y a par exemple des personnes de couleur noire. J’en croise plusieurs tous les jours. Mais pas que. Je croise également des Indiens, des gens qui ont l’air de venir du Middle East, d’Asie, beaucoup de Chinois, j’ai l’impression, de Sud-Américains, des Arabes (alors je ne sais pas si c’est Moyen-Orient, si c’est Maghreb, ou je n’en sais rien), mais il y a beaucoup plus de personnes typées qui viennent ici.

Alors, pourquoi elles viennent ici ? Ce n’est pas un hasard. Tout simplement parce qu’aujourd’hui, l’Estonie, c’est le pays numéro 1 au sein de l’OCDE, en termes de compétitivité fiscale, que ce soit en termes d’impôts sur le revenu, d’impôts sur les sociétés, en termes d’immobilier, en termes de pouvoir d’achat, de tout ce que tu veux.

Aujourd’hui, l’Estonie se situe vraiment en concurrence directe avec des paradis fiscaux, clairement, puisqu’aujourd’hui, quand tu es expatrié fiscal en Estonie, tu n’as même pas l’obligation d’y rester 6 mois. C’est quelque chose qui, visiblement, semble être nouveau, puisque tu sais peut-être, si tu me suis un petit peu, que je suis habitant ici de l’Estonie, je suis expatrié ici, donc je me suis forcément beaucoup renseigné. Et jusqu’à ce qu’il y a environ quelques mois, pour moi, la règle c’est 6 mois en Estonie, la classique pour beaucoup de pays, quand tu es expatrié, tu dois rester au minimum 183 jours, soit 6 mois dans le pays en question.  

Et depuis peu, sur le site estonien du gouvernement, des impôts, etc. , il y a une nouvelle mention qui est sortie, figurant que la définition de résidence fiscale en Estonie n’est plus définie par le fait que tu restes minimum 6 mois, mais par le fait d’avoir soit une résidence ici (locataire ou propriétaire), soit en restant en effet 6 mois. Mais la seconde déclenche automatiquement la première règle.

Bref, pour faire très simple, en tout cas, pour ne pas t’embrouiller, tu n’es plus obligé de rester 6 mois en Estonie si tu veux être considéré comme résident fiscal de ce pays. Donc c’est quelque chose de très, très lourd. On ne parle pas de l’imposition : zéro %, ou 20% sur impôts sur les revenus ou lorsque tu te sors de l’argent de la société en tant que dividendes. Où est-ce que tu vois ça en Europe ? A savoir que dans ce même classement où l’Estonie ressort pays numéro 1 de l’OCDE en termes de compétitivité, la France, elle, est bonne dernière après l’Italie. Donc c’est quand même quelque chose de très dégueulasse.   

Qu’est-ce que je vais te dire d’autre ? Pourquoi tu devrais venir en Estonie ? Ecoute, franchement, parce que là, je ne vais pas te parler que des avantages. Tu te doutes bien qu’il y a potentiellement également des inconvénients. C’est la température. Là, je te montre l’Estonie sous un ciel bleu. Quand il fait environ 20-25°C, c’est très très agréable, je suis bras nus. Il faut savoir que les hivers ici sont très très rudes. Et c’est un petit peu le gros downside puisque il y a une bonne partie de l’année où c’est sombre, c’est gris, c’est un peu triste, et où on n’a pas forcément envie d’aller dehors prendre l’air.

Donc c’est vraiment dommage. C’est le seul point noir de l’Estonie selon moi aujourd’hui. Si l’Estonie avait un climat beaucoup plus favorable – peut-être que le réchauffement climatique va faire en sorte que l’Estonie devienne vraiment un pays idéal sur tous les points – s’il faisait un petit peu plus beau, le reste de l’année, notamment en hiver, ça serait vraiment un pays idéal.

Donc aujourd’hui, si on résume, tu peux très clairement venir ici, domicilier ta boite, créer une boite ici, et vivre tout le reste de l’année où tu veux, à Bangkok, en Colombie, en Amérique du Sud, en Afrique, en Europe, dans un autre pays que la France. Puisque forcément, si tu quittes la France pour aller t’installer dans un autre pays en termes de résidence fiscale et que tu retournes vivre en France, la France ne va pas forcément être très d’accord.

Qu’est-ce que je peux te dire de plus ? C’est un des pays les moins corrompus au monde. Tout va très très vite. Tout est digitalisé. Tu ne perds pas de temps avec du papier. Tu ne perds pas de temps avec des coups de fils bêtes. Tout va toujours très très vite. C’est incroyable. Tout est sécurisé. Les gens parlent anglais. La connexion Internet, elle est lourde, si tu bosses sur Internet. C’est une ville vraiment à taille humaine. Si tu veux de la night life à mort en mode Dubaï, Los Angeles, Miami, Paris, Cannes, ce que tu veux, ne viens pas à Tallinn.

Tallinn, c’est posé, c’est peace. C’est vraiment bien pour se ressourcer, pour prendre de l’air frais. Mais ce n’est vraiment pas une ville qui va vivre à 300 à l’heure. C’est vraiment plutôt un gros village, mais c’est fort appréciable puisque tu as aussi bien de l’ambiance mer, tu as beaucoup de forêts en Estonie, tu as un milieu évidemment urbain, avec la vieille ville et la ville un peu plus moderne. Et tu as tout ce qu’il te faut : restaurants, bars, boites de nuit. Si tu as envie de sortir, tu peux t’éclater la gueule sans aucun souci en Estonie. Rassure-toi, il y a beaucoup de Russes, et ce n’est pas un cliché, les Russes boivent beaucoup de vodka, beaucoup d’alcool. Donc il y a de quoi faire ici si tu as envie de te mettre une petite rapta comme on dit.

Donc voilà, ce n’est pas très loin de la France, il n’y a pas de décalage horaire. Il y a l’euro, donc tu n’as pas de délires de changes quand tu encaisses tes clients dans un pays en Europe ou en France si tu bosses encore avec des clients Français. Franchement, je ne sais pas.

Pose-moi tes questions dans les commentaires ci-dessous. Dis-moi pourquoi tu es encore en France, et dis-moi pourquoi tu n’es pas en Estonie, parce que plus le temps passe, pour moi c’est une évidence, plus je suis fier de ce choix et je suis content d’être venu ici en Estonie, parce que tous les indicateurs sont au vert : l’immobilier est en train de monter. C’est un très bon plan d’investir ici dans l’immobilier. Les prix, globalement, montent. Il y a une très grosse inflation, mais il y a également tout qui suit avec.

C’est-à-dire que vraiment, l’Estonie est en train de s’inscrire dans une tendance haussière sur le long terme. L’Etat n’est pas endetté. Il n’y a pas de dettes au niveau du gouvernement. C’est le pays le moins endetté d’Europe, avec seulement 2 milliards et quelques de dettes. Et en ce moment, chaque année, le bilan est positif. C’est-à-dire que chaque année, le gouvernement gagne de l’argent et ne s’endette pas comme la France qui s’endette de je ne sais pas combien d’euros par seconde. C’est assez incroyable.

Dès qu’il y a une mesure qui n’est pas bonne, l’Estonie fait en sorte de supprimer cette mesure, de la corriger pour ne pas perdre de l’argent pour rien. L’imposition, quand on regarde l’historique, ne fait que baisser, aussi bien sur les sociétés que sur le revenu. Donc là, je t’ai dit qu’on est à 20%. Avant c’était 21. Avant c’était 22. Avant, c’était 23. Et je crois que pour l’année prochaine ou dans deux ans, ça va passer à 19%. Bref, il y a une tendance baissière d’imposition.

Le budget est très très bien géré. Alors, ça, c’est grâce au fait que c’est un petit pays. 1,4 million d’habitants, forcément, c’est plus facile à gérer. Mais voilà, la démographie est en train d’augmenter. Tout est en train d’augmenter. C’est vraiment un pays dans lequel je pense que aujourd’hui, avoir une boite, ou même investir dans l’immobilier, c’est quelque chose de très très intéressant. Il y a beaucoup de projets. Ça construit énormément dans l’immobilier. Il y a aussi des projets de construction d’un tunnel entre l’Estonie et la Finlande soutenus, sponsorisés par un fonds d’investissement chinois.

Il y a beaucoup de gens qui viennent investir ici. Je pense que l’Estonie encaisse beaucoup d’argent tous les jours, et a une tendance à se rapprocher un petit peu des prix qu’on peut voir en Finlande. Si tu es déjà allé voir en Finlande, en Norvège, en Suède, tu sais très bien que les prix sont très chers, et que ce sont également des pays qui sont très très bien gérés.

L’Estonie semble ne pas vouloir rejoindre le groupe des pays baltiques, avec la Lettonie et la Lituanie, qui sont des pays qui se débrouillent pas trop mal, il me semble. Mais elle semble plutôt vouloir se rapprocher des pays comme la Finlande, la Norvège ou la Suède, où là, vraiment, tout est vraiment très top, très calme.

Et voilà, l’Estonie ne se considère vraiment pas comme un pays baltique (selon moi aujourd’hui), encore moins comme un pays de l’Est avec la Russie où les tensions peuvent être palpables, notamment entre les habitants ici, Russes et les habitants Estoniens, puisqu’il y a 40% de Russes en Estonie, et que quand on évoque le sujet, c’est jamais quelque chose où on sent que l’Estonien va te dire : « Non, il n’y a pas de souci avec les Russes ». Mais on sent toujours que c’est un moment où l’amusement redescend, et où le sujet passe très vite à autre chose.

Bref, écoute, je ne vais pas te faire une vidéo trop longue. Je te la fais vraiment à la cool comme ça, sur la plage en fonction de l’inspiration que j’avais parce que par ce petit beau temps comme ça, et toutes ces réflexions que j’ai en ce moment autour de l’Estonie m’ont fait que je voulais te partager tout ça, autour d’une petite vidéo YouTube à la cool, en mode iPhone à la main tranquillement.

Donc encore une fois, abonne-toi à la chaîne YouTube si ce n’est pas encore fait. Je te partagerai plein de contenus comme ça. N’hésite pas à commenter. Ça fait toujours plaisir et ça motive. Et sur ce, je ne vais pas aller faire un petit plongeon dans l’eau, parce que là, pour l’instant, je pense que l’eau est quand même bien fraîche, comme dans les pays nordiques. Donc je pense que l’eau doit être bien fraîche quand même.

A très vite. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *