Comment investir en Bourse quand on est débutant ?

95% des millionnaires possèdent des actions. Coïncidence ? Certainement pas.

Le problème est que les débutants peinent à se retrouver dans la masse d’information sur Internet. Ils ont donc du mal à distinguer le vrai du faux et sont la cible idéale d’escroquerie.

Dans cette vidéo, je te donne 8 étapes à suivre pour commencer à investir en Bourse et cela même si tu es débutant ! Bon visionnage !

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

Comment investir en Bourse quand on est débutant ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires ! J’espère que vous allez bien. Dans cette vidéo, je vais t’apprendre comment tu peux commencer à investir en Bourse si tu es débutant.

Donc avant qu’on ne commence cette vidéo, comme d’habitude, clique bien sur le bouton « S’abonner » pour recevoir toutes les prochaines vidéos, puisque je sais qu’il y en a beaucoup qui me regardent sans s’abonner. Donc abonne-toi. Ce serait vraiment très sympathique. Je suis en train de faire le mendiant. Et également, lis bien la barre de description  puisque j’ai un petit cadeau pour toi. Il s’agit d’un pack de bienvenue au contenu 100% secret que je vais t’offrir aujourd’hui.

Et également, je vais t’offrir ce livre-là, « Des bancs de la fac à l’indépendance financière » dont je suis l’auteur. Tu as simplement à payer les frais de livraison et ça arrive chez toi, dans ta petite boite aux lettres. Et dans ce livre-là, je t’apprends comment je suis passé des bancs de la fac à l’indépendance financière à 23 ans en moins de 3 ans.

Donc est-ce que tu le savais mais devine combien de millionnaires possèdent des actions ? 95%. 95% des millionnaires de ce monde possèdent des actions. Donc ce n’est pas un hasard. C’est simplement que c’est un véhicule et un moyen de faire fructifier son oseille, d’en faire toujours plus tout simplement, de devenir riche également. Donc le problème, c’est que les marchés financiers aujourd’hui sont devenus accessibles à l’ensemble de la population, donc c’est vraiment quelque chose qui n’est plus très compliqué. Tout le monde peut acheter des actions. C’est très très simple.

Avant, il fallait se rendre dans sa banque physique. Il y avait des services dédiés aux très très riches. Maintenant, ce n’est plus du tout comme ça. Vous ouvrez votre compte chez un courtier en ligne, et vous pouvez acheter vos premières actions. Le problème, c’est quoi ? C’est qu’il y a beaucoup de débutants qui se font encore avoir, qui ont l’illusion de bénéfices très rapidement, qui ont l’illusion d’un risque qui n’existe pas ou qui est minoré. Non.

 Il faut bien avoir en tête que les risques sur les marchés financiers sont bien réels. On peut aussi bien gagner, mais on peut aussi tout perdre. Et également, il faut faire attention parce qu’au niveau des courtiers, on peut passer par des courtiers qui ne sont pas forcément régulés par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), ou des courtiers qui sont immatriculés dans des paradis fiscaux. On peut également passer par des banquiers – vous allez voir – qui n’ont aucune idée de comment fonctionnent les marchés financiers, mais qui pourtant, vont essayer de vous vendre des actions ou des fonds via leurs propres produits à la banque.

C’est pour ça que généralement, il ne faut jamais aller voir son banquier lorsqu’on veut investir en Bourse. C’est vraiment la plus grosse des erreurs, parce que de toute façon, le banquier lui-même n’a sûrement pas investi. Il n’y connait rien, et il va vendre le fonds ou les actions de la banque, donc rien de très objectif. Donc c’est pour ça qu’il faut faire très attention.

 Egalement, il y a tous les débutants qui vont espérer ou qui font encore des rendements ou des retours sur investissement qui sont phénoménaux. Alors bien évidemment c’est possible d’avoir de très beaux retours sur investissement, mais voilà, 10% en US, c’est quelque chose qui est très bien et qu’on peut largement atteindre – mais certains vont croire que 45%, 50%, c’est quelque chose de classique, d’habituel, de normal, parce qu’à droite et à gauche, on peut voir des propositions pour faire je ne sais quoi, du trading, du trading social, du Forex ou plein de choses qui vous promettent des rendements, des ROI de plusieurs % par jour et non pas par an.

Donc voilà, on atteint vraiment des fois des gros chiffres. Et comme disent les Américains, si c’est trop beau pour être vrai, c’est que c’est trop beau pour être vrai. Too good to be true, comme ils disent. Donc ne soyez pas forcément attirés par les gros retours sur investissement. Ça peut être le piège pour le débutant, parce que forcément, l’appât du gain, c’est justement quelque chose auquel il faut faire attention lorsqu’on définit son profil d’investisseur.

Ne pas tomber dans cet appât du gain, de vouloir toujours plus de rendement, de ROI. Forcément, quand on nous propose 5% d’un côté, 15% de l’autre, et 40% de l’autre, naturellement en tant qu’humain, on a envie d’avoir 40%. On a envie de l’avoir. Après, est-ce qu’on peut l’avoir ? Ça, c’est une autre question.

Donc les marchés financiers aujourd’hui, je pense que tu l’as compris. C’est réellement quelque chose de très important à ajouter dans ta liste des actifs que tu possèdes. Avoir de l’immobilier, avoir des actions, avoir potentiellement des obligations, avoir des foncières cotées, avoir un business sur Internet, avoir de l’or, avoir les cryptomonnaies, être présent sur les paris sportifs, avoir un livre qui te génère des royalties, bref, avoir tout un tas d’actifs.

Donc avoir une présence sur les marchés financiers, c’est quelque chose de très important. Moi, personnellement, je suis présent bien évidemment sur les marchés financiers. J’ai un portefeuille d’actions en Bourse, principalement aux Etats-Unis, mais pas que, où j’investis dans des actions, et également dans des ROIT, des foncières cotées, des MLP, etc.

Généralement, on dit que lorsque la Bourse descend, l’immobilier monte, et inversement. Donc c’est une très très bonne façon de protéger ton patrimoine des fluctuations naturelles de l’économie et de ce qu’il pourrait se passer dans l’économie mondiale, que d’avoir à la fois des actions, d’être présent sur les marchés financiers, et d’être présent sur le marché de l’immobilier.

Donc je vais maintenant te donner 8 conseils, 8 choses que tu vas faire avant de commencer à investir dans les marchés financiers. La première chose, ça va être quoi ? Ça va être de définir le capital à investir. Tu dois investir dans les marchés financiers un capital que « tu es prêt à perdre », un capital sur lequel tu n’as pas besoin de vivre, ou un capital que tu n’aurais pas besoin de récupérer rapidement pour des raisons X ou Y. C’est un capital qui, pour lequel, lorsque tu auras fait le virement vers ton courtier en ligne, tu te dis : « Bon, voilà, c’est parti. Ce n’est plus là. Si je le perds, c’est comme ça, c’est terminé, j’ai perdu ».

Mais voilà, l’idéal, bien évidemment, ce n’est pas de perdre ce capital. Avec des stratégies qui sont réfléchies et en s’étant bien formé, on ne perd pas son capital comme par magie, bien évidemment, et heureusement. Mais c’est la première étape : définir le capital que vous souhaitez investir, qui peut provenir d’un salaire, d’une épargne, d’un héritage, d’une revente d’un appartement, de tout ce que vous voulez, à condition que ce n’est pas un capital dont vous allez avoir besoin très prochainement.

Oui, je ne te l’ai pas dit non plus également : ne fais surtout pas de prêt pour investir sur les marchés financiers. Voilà, c’est interdit en France de faire des prêts pour investir en Bourse, mais on pourrait supposer que dans un excès de folie, dans une sanguinité ou je ne sais quoi, tu ailles voir un ami, que tu lui dises : « Ecoute, prête-moi 15000€, 20000€. J’ai trouvé l’action du siècle ! Je te jure. Elle va faire 100%. Inchallah, elle fait 100% et je te rembourse les 15K et en plus, je suis tellement gentil qu’une part de mes bénéfices, je te les donne ». Non.

Ne faites jamais ça. N’empruntez jamais de l’argent. Déjà, emprunter de l’argent à ses amis, ce n’est pas top. Si vous n’avez pas l’oseille, vous n’avez pas l’oseille. Il faut bosser, il faut créer des business avant, qui vont vous générer de l’oseille, mais n’empruntez jamais de l’argent pour investir dans les marchés financiers. Donc ça, c’était la première étape.

La deuxième étape, ça va être de tout simplement se former et s’entourer d’investisseurs en Bourse. Encore une fois, rester dans son coin, c’est pas top, parce qu’il faut s’entourer d’une dynamique positive et de gens qui ont déjà investi dans les marchés financiers, quelqu’un qui va pouvoir vous donner des conseils, qui va pouvoir vous dire : « Non, là je pense que tu te trompes », qui va vous accompagner en fait, vous montrer la méthodologie de A à Z.

Moi, c’est ce qui s’est passé, je me rappelle, lorsque j’étais vraiment débutant, que je commençais à découvrir tout ce qui était l’entreprenariat, l’investissement, j’avais participé à un networking à Paris. Je ne me rappelle même plus qui a organisé ça, ni c’était où. Dans un bar, je m’en rappelle. Et j’ai rencontré un investisseur qui avait la cinquantaine d’années et qui générait beaucoup de revenus sur les marchés financiers en termes de dividendes, et en plus de ça, il me disait qu’il n’était pas imposé, qu’il ne payait pas d’impôts sur les dividendes.

Bref, je ne vais pas développer toutes ses stratégies maintenant parce que ce serait trop long, mais cet investisseur, il m’a un petit peu « accompagné ». Il m’a montré sa stratégie. Il me l’a expliquée pendant toute cette soirée de networking. On s’est même ensuite rappelés sur Skype. Il m’a vraiment accompagné. Il a été pris d’une volonté de transmission parce que c’était vraiment quelqu’un de discret qui était là dans le networking, mais peut-être qu’il a vu en moi comme un fils qu’il n’avait pas eu ou qu’il n’avait pas – je ne me rappelle plus s’il avait des enfants. Mais il m’a vraiment transmis sa stratégie de A à Z, et ça, c’était vraiment cool. Donc entourez-vous des gens qui, potentiellement, peuvent vous aider à avancer, qui ont des compétences, qui peuvent vous former sur ce sujet.

Vous devez également choisir un courtier en ligne, premièrement qui est agréé par l’AMF – très important – mais également qui va représenter des frais qui sont le plus bas possible. Vous le savez, dans la vie de tous les jours, les frais, c’est quelque chose qui est relou, qui est chiant, qui fait que l’oseille, ça part, alors qu’on n’a pas eu de service ou de prestation, ou de produit en retour. Ça va être des frais quand on fait des paiements de devises étrangères, si vous êtes encore sur les anciennes banques.

Heureusement, maintenant, ça n’existe plus sur les nouvelles banques, mais je sais qu’il y a encore des personnes qui sont sur les anciennes banques physiques et qui paient beaucoup de frais là-dessus. Ça peut être des frais lorsqu’on passe des ordres pour investir en Bourse. Ça peut être des frais lorsqu’on achète un bien immobilier, des frais de notaire qui sont ni plus ni moins des frais pour changer le nom du propriétaire sur un acte, sur un registre des propriétaires d’une ville.

Voilà, tout ça, ce sont des frais qui, pour vous, ne vous apportent rien, et qui sont là, et qu’on doit payer. Donc si vous pouvez limiter ces frais au maximum, croyez-moi, c’est quelque chose qui est à vraiment rechercher parce qu’en Bourse, potentiellement, vous allez choisir une stratégie qui va nécessiter de passer pas mal d’ordres au quotidien, et donc, plus vous passez d’ordres, plus vous payez de frais de passage d’ordre. On a des frais de passage d’ordre, on a des frais de garde, on a parfois des frais d’inactivité sur la plateforme. Voilà, on peut inventer toutes sortes de frais.

Donc, vraiment, choisissez une plateforme pour laquelle vous voyez qu’il y a le moins de frais possible, notamment si vous avez une stratégie où vous passez beaucoup d’ordres. Ensuite, il va vous falloir choisir une stratégie sur les marchés financiers. Est-ce que vous voulez une stratégie qui est plutôt passive ou une stratégie qui est plutôt active ?

Donc là, qu’est-ce que j’appelle une stratégie passive ou active ? Passive, c’est tout simplement que vous allez investir vos ronds dans une société qui va vous reverser des dividendes, et « vous n’avez rien à faire ». Les dividendes vont tomber, ça tombe tout seul. Vous avez simplement fait le taf au début de choisir la bonne société, mais ensuite, les dividendes, ils tombent.

A l’opposé, une méthode active, sur les marchés financiers, ça serait de faire du trading, du Day-trading, de trader tous les jours, de passer des ordres d’achats et de ventes sur les marchés financiers pour encaisser des plus-values et pour vous générer un revenu immédiat. Donc c’est vraiment deux stratégies opposées, la méthode passive et la méthode active.

Moi, personnellement, je privilégie la méthode passive parce que je suis un peu un fainéant, et que je n’ai pas envie de passer tous les matins des ordres sur les marchés financiers, de me lever, enfin, d’être présent sur les heures d’ouverture des Bourses alors que je suis en train de faire d’autres choses, ou de me stresser d’avoir des cheveux blancs avant l’âge parce que c’est assez stressant de trader tous les jours, de surveiller les cours, et avoir la tête dans des chiffres devant les écrans, et ce n’est vraiment pas la vision que j’ai d’un investisseur et d’un entrepreneur qui vise une indépendance financière et qui vise une qualité de vie, un lifestyle confortable. Donc très important : choisir votre méthode, méthode passive ou active.

Le cinquième conseil que je pourrais vous donner, c’est de bien comprendre les risques. On a déjà un petit peu parlé jusqu’à présent, mais comprendre qu’investir en Bourse, ce n’est pas un jeu. Dès fois on peut parler – vous avez certainement déjà entendu ça dans votre entourage : « Oui, il joue en Bourse, mon mari il joue en Bourse, je ne sais pas trop ce qu’il fait là, il joue en Bourse. » Non, on ne joue pas en Bourse, justement. On place, on investit en Bourse. Donc ce n’est pas un jeu.

Donc comprendre bien les risques de ce que représente investir dans les marchés financiers et augmenter. Voilà, tout d’abord commencer sur un compte virtuel, si vraiment ça vous rassure de vous dire : « Voilà, je ne vais pas commencer sur du réel, je vais commencer sur du virtuel pour voir un petit peu comment ça va se passer ». Mais voilà, je ne sais pas si vraiment je vous le recommande parce que le virtuel, le problème c’est que vous avez un capital qui vous est alloué virtuellement – je ne sais pas, de 100000€, généralement, c’est 100000€ ou la somme qu’on veut – et ce n’est pas réel, parce que 100000€, potentiellement vous n’allez pas commencer immédiatement avec 100000€ sur les marchés réels.

Vous allez prendre des décisions qui ne vont pas être les mêmes que si vous étiez en réel avec un autre montant. Donc si vous faites un compte en virtuel, faites-le avec un montant qui serait plus ou moins proche de celui que vous comptiez investir sur les marchés financiers en réel. Donc ça, c’est très très important. Egalement, lorsque vous allez passer en réel, c’est le sixième ou septième conseil, commencez petit. Très important de commencer petit. Ne vous emballez pas. Si vous avez 100000€ à investir, ce n’est pas une raison pour mettre les 100000€ d’un coup et faire un all-in. On n’est pas au casino et on n’est pas en train de miser sur le rouge ou sur le noir.

Donc faites ça à la cool, tranquillement. Commencez petit, faites vous vos armes, familiarisez-vous avec le langage boursier, commencez à voir comment fonctionne la plateforme, etc. Et au fur et à mesure, renforcez vos positions quand vous vous sentez à l’aise. C’est vraiment très très important.

Septième conseil, ça va être de vous fixer des seuils de gains, mais également de pertes, histoire qu’il n’y ait pas trop une sorte d’élévateur, que ce ne soit pas l’élévateur fou à Disneyland, donc que ce soit les montagnes russes ou quoi que ce soit, vos gains et vos pertes, que vous ayez un contrôle émotionnel de ce qui va se passer au niveau de votre portefeuille.

Si vous mettez 10000€, si le jour d’après vous êtes à 2000 et qu’ensuite vous êtes à 47000, et qu’ensuite vous êtes à -1700 parce que vous avez fait des effets de levier ou je ne sais pas quoi – j’abuse dans les chiffres volontairement, mais potentiellement si vous n’êtes pas habitué, ça va vous choquer, ça ne va pas vous faire du bien, ça peut vous décourager et vous faire peur, et vous faire abandonner, par extension. Donc très important.

Huitième conseil, ça va être la formation continue. On n’a jamais maîtrisé un domaine à 100%. On dit qu’il faut généralement 10000 heures pour être un expert en son domaine, donc c’est déjà beaucoup d’heures. Et même quand on est expert dans un domaine, on apprend tous les jours parce que tout change, rien n’est fixé dans le monde. Rien n’est fixé dans la vie. Beaucoup de choses changent, évoluent, et il faut sans cesse se former.

 Ce n’est pas pour rien que les médecins, ils ont des formations continues. Ce n’est pas pour rien que tout le monde généralement, dans tous les métiers, il y a beaucoup de formation continue. Et vous, en tant qu’investisseur dans l’immobilier, dans les marchés financiers, dans tout ce que vous voulez, en marketing ou quoi que ce soit, si vous faites de la vente, vous devez vous former de manière perpétuelle. Donc ça, c’est également très important à avoir en tête. Rien n’est acquis. Ce n’est pas parce que vous avez compris les principes-clés et les mécanismes d’un marché financier que vous savez déjà tout.

Donc voilà en tout cas pour les 8 petits conseils que je peux vous donner pour commencer à investir en Bourse si vous êtes débutant. Honnêtement, appliquez tout ça. Ça me parait le minimum en tout cas, si vous n’avez encore jamais investi en Bourse afin que vous puissiez avoir une approche safe, secure, et sans trop de stress, et sans prendre également trop de risques, ce qui pourrait vous faire du mal.

Donc n’hésitez pas à me dire si vous avez apprécié la vidéo. Mettez un double pouce bleu en l’air. Commentez-la. Dites-moi si vous avez des questions. N’hésitez pas à réagir. Est-ce que vous avez déjà investi en Bourse ou pas ? Si vous n’avez pas investi en Bourse encore, pourquoi ? Est-ce que c’est le manque de capital ? Est-ce que c’est le manque de connaissances ? Est-ce que ça vous fait peur ? Est-ce que vous pensez que ce n’est pas fiable la Bourse des fois ? Dites-moi pourquoi. Partagez la vidéo avec des amis à vous qui aimeraient investir en Bourse, mais qui n’ont pas encore franchi le pas pour des raisons X ou Y.

Et également, si vous souhaitez aller plus loin dans l’investissement sur les marchés financiers, lisez bien la barre de description puisque j’ai un petit programme qui devrait t’intéresser. Ça s’appelle l’Ecole de l’Elite Financière. Ce n’est pas un petit programme. Le « petit », c’est un petit peu un mot français qu’on glisse partout : un « petit » café, un « petit » croissant. Mais non. C’est un gros programme dans lequel  tu vas apprendre beaucoup de choses sur les marchés financiers, où de A à Z je vais t’expliquer en fait ma méthode. Je te l’ai évoquée et je t’ai dit que je faisais la stratégie des dividendes, c’est-à-dire que j’investis dans des sociétés qui vont me verser des dividendes à vie et que je conserve à vie.

Je t’explique tout de A à Z comment j’investis, comment je repère les bonnes actions, les bonnes sociétés, sur quels produits financiers, sur quel support fiscal je fais ça, dans quels marchés, Europe, Amérique, etc. j’investis, pourquoi, quels sont les critères que je regarde. Bref, tu sauras tout de A à Z et tu seras en mesure de vraiment répliquer et dupliquer ce que je fais moi personnellement. Donc tout est dans la barre de description et je te dis à très très vite.

Merci à toi de m’avoir écouté. Je te souhaite une excellente journée. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *