Comment écrire un livre ?

1 français sur 3 en rêve… écrire un livre ! Et pourtant, combien d’entre eux vont vraiment le faire ?!

A 23 ans, j’avais déjà écrit 2 livres papiers vendus à plusieurs milliers d’exemplaires.

Je sais que ces 2 livres ne seront pas les derniers car écrire un livre apporte énormément dans une vie (opportunités, rencontres, business, …)

Dans cette vidéo, je te donne les 5 étapes pour écrire un livre… Car oui, ça se résume vraiment à 5 “petites” étapes et parce que tu devrais VRAIMENT sortir ton livre…

Si tu as besoin de plus d’aide, tu peux cliquer sur le lien ci-dessous car tu verras que je peux t’accompagner dans l’écriture de ton ouvrage.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement (A Partir De 67€/Mois) : https://clubmillionnaire.fr/eef

Comment écrire un livre ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires ! J’espère que vous allez bien, que vous avez la patate. Dans cette vidéo aujourd’hui, je vais vous apprendre comment écrire un livre, parce que voilà, écrire un livre, c’est quelque chose de très important si vous avez un business sur Internet, pour votre preuve sociale, pour votre valeur perçue quand vous êtes auteur d’un livre papier, tout comme je suis l’auteur de ce livre papier que j’ai écrit, « Des bancs de la fac à l’indépendance financière », vous avez une valeur perçue qui, mécaniquement, augmente.

Donc avant qu’on ne commence cette vidéo, comme d’habitude, n’oublie pas de t’abonner à la chaine YouTube. Clique bien sur le bouton « S’abonner ». Tu recevras toutes les prochaines vidéos en avant-première. Et également, lis bien la barre de description puisque j’ai un petit cadeau pour toi, je ne t’en dis pas plus, mais il devrait fortement t’intéresser. Donc lis bien la barre de description immédiatement ou en parallèle de cette vidéo.

Donc écrire un livre – un sujet qui vraiment vous intéresse puisqu’encore, le week-end dernier, j’étais à un séminaire à Marrakech, au Maroc, et il y a eu des networkings, j’ai échangé avec différentes personnes, et plusieurs fois, j’ai eu la discussion du livre papier dans un business sur Internet. Et en effet, on était tous d’accord pour dire que c’est important d’avoir un livre papier, puisque comme on vient de te le dire, la valeur perçue, la crédibilité, la preuve sociale, tout ça, elle est immédiatement augmentée et renforcée. Donc les gens vont te faire confiance parce qu’ils vont se dire : « Si le mec, il a écrit un livre papier, c’est que le mec, quand même… » Voilà, tu vois ce que je veux dire. 

Non, ce n’est pas pour se la péter, mais dans la tête des gens, en fait les gens vont se dire : « Ah oui, mais le mec, il a sa tête sur un livre ! » Le mec il doit se dire que s’il a un livre papier, il doit avoir une bête de maison d’édition. Il doit avoir des contacts, il doit avoir des choses. Dans la tête des gens, écrire un livre aujourd’hui, c’est encore quelque chose de très compliqué, alors que pas du tout. Il y a des solutions qui existent, et c’est ce que je vais te montrer. Je vais te donner quelques pistes pour que toi aussi tu puisses commencer à écrire ton propre livre papier.

La première étape, tout naturellement, c’est de choisir si tu souhaites passer par une maison d’édition ou si tu souhaites passer « par toi-même », par une autoédition. L’autoédition, c’est simplement le fait de dire que c’est toi qui va tout gérer. Tu vas écrire, tu vas trouver les différents membres de ton équipe pour faire le graphisme, pour l’impression, pour la livraison, etc., etc. Et à l’opposé, la maison d’édition, c’est une maison à qui tu vas envoyer un manuscrit, et qui va oui ou non dire : « Ah oui, ça c’est bien, ça on dit oui, ou ça au contraire, on dit non, on jette ».

Et la grosse différence également, ça réside dans les droits d’auteur. C’est-à-dire que lorsque tu passes par une maison d’édition, tu vas généralement avoir entre environ 8% de royalties sur ton livre, donc ce qui fait que très peu, alors que quand tu passes en autoédition et que tu vends toi-même ton livre, tu vas pouvoir avoir environ x10, donc 80% de marge à peu près, une fois que tu as déduit le coût de l’envoi et le coût de l’impression de ton livre papier, et un petit peu de budget marketing.

Donc ça n’a rien à voir au niveau des marges. Alors, bien évidemment, écrire un livre, on ne le fait généralement pas pour devenir riche, parce qu’on le sait tous, les écrivains ne sont pas forcément des gens très riches à part des exceptions comme J.K. Rowling ou des auteurs de gros gros gros best-sellers à plusieurs tomes qui ont été ensuite refaits au cinéma, etc. Mais les écrivains ne sont pas réputés pour être des gens riches. Donc on n’écrit pas un livre pour devenir riche, en tout cas.

Donc la première étape, c’est ça : maison d’édition ou autoédition, en sachant que l’autoédition, à 100%, tu vas t’approuver. Tu ne vas pas dire : « Mon manuscrit, je ne l’approuve pas, je ne me l’autoédite pas ». C’est toi qui veux l’autoéditer, donc tu l’autoédites et c’est terminé. La maison d’édition a un process de validation qui est plus ou moins compliqué, avant qu’on ne puisse dire oui à ton manuscrit. Beaucoup de manuscrits – vous vous en doutez – partent à la trappe et sont refusés. Donc première étape, c’est ça.

La deuxième étape, ça va être d’écrire, puisque tout ce qu’il y a à l’intérieur, ça ne sort pas de nulle part. Donc tu as 2 solutions : soit tu es en mode « c’est ton histoire, tu as envie de l’écrire, tu n’es pas trop fainéant et ça te fait plaisir de le faire puisque tu aimes bien écrire ». Donc tu prends Word, tu prends Pages, et tu commences à écrire ton livre et puis tu mets un plan, et tu commences à développer tout ça. Ça prend le temps qu’il faut d’écrire un peu tous les jours.

Ou alors, tu te dis : « Moi, j’ai la flemme. Donc je vais m’armer de mon dictaphone sur mon iPhone par exemple, et je vais parler, je vais raconter mon histoire ». J’ai envie de dire : « Oui, donc voilà, je suis né en …, j’ai grandi dans une famille…, ensuite j’ai fait ci, ensuite j’ai fait ça. Vous allez parler des heures et des heures et raconter votre histoire, tout ce que vous voulez. Et vous allez envoyer le fichier audio à un prestataire, pour qui le but va être de retranscrire ce que vous avez dit à l’audio en format écrit, en format texte, en y mettant évidemment la forme, la narration, en y mettant des tournures de phrases selon la tournure de phrase que vous voulez y mettre : en mode « wesh wesh », en mode « roman », en mode petit storytelling à la cool. C’est vous vraiment qui choisissez. Vous donnez les consignes à votre prestataire. Donc ça, c’est la seconde étape : rédiger le contenu de votre livre.

La troisième étape, ça va être de vous entourer d’une équipe qui va pouvoir faire toutes les différentes étapes qui gravitent autour de la rédaction d’un livre, c’est-à-dire par exemple, tout ce qui est première de couverture, quatrième de couverture, la tranche. Tout ça, il faut passer par un graphiste qui va vous générer les designs. Si à l’intérieur, il y a des choses à faire, notamment tout ce qui va être les marges (on dirait que j’ai une oreillette alors que pas du tout), bref, faire en sorte que ce soit bien comme il faut puisque forcément, quand vous envoyez un manuscrit à une imprimerie, elle doit bien les couper, parce que si elle les coupe en plein milieu de l’écriture, ça ne va pas le faire. Donc il faut lui prévoir des marges. Bref, il y a tout un vocabulaire. Je ne suis pas expert, je ne suis pas imprimeur de métier. Donc moi, j’ai simplement envoyé mon manuscrit à des prestataires qui m’ont formaté le fichier comme il le fallait. Mais c’est important de le faire.

Egalement, il va y avoir quelques procédures de formatage, au niveau de – si vous voulez proposer votre livre en format numérique sur les liseuses Kindle ou des choses comme ça. Il va y avoir également tout ce qui est relecture, parce que le contenu que vous avez écrit, potentiellement, il y aura des fautes, si c’est vous qui l’avez écrit. Donc faire repasser une ou deux ou trois ou quatre ou cinq, autant que tu veux en fait. Moi, j’ai fait passer 2 ou 3 relectrices pour qu’il n’y ait plus de fautes. Malheureusement, il y a toujours une ou deux fautes qui se glissent parce que la langue française, ce n’est pas la plus simple du monde. Il y a toujours des petites fautes. Mais voilà, et c’est déjà pas trop mal.

Ensuite, il y a tout ce qui est procédures légales, etc. la Banque de France, générer le code barre, le code ISBN, mais ça, on ne va pas en parler dans cette vidéo parce que ce serait un petit peu trop long. Mais pour t’en dire un peu quand même rapidement, voilà, il y a 3 choses principales à faire, ça va être de récupérer ton code ISBN ici, ça va être de faire un dépôt à la Banque Nationale de France pour référencer ta magnifique œuvre dans la Bibliothèque de France, tout simplement. Il faut que la BNF soit au courant que tu as sorti un livre. Et également, troisième chose que je t’invite à faire, c’est de déposer un copyright pour que ton livre soit protégé. Donc il y a différentes façons de déposer un copyright. Je ne vais pas t’en parler dans cette vidéo, ça serait encore une fois trop long. Mais c’est important de protéger ton œuvre des voleurs, des méchants voleurs. Très très important.

Ensuite, qu’est-ce qu’il te reste à faire ? C’est peut-être de l’imprimer, parce que ton livre, tu as beau l’avoir écrit sur Word, il va beau y avoir une belle couverture, il va beau y avoir plus de fautes, il yva beau y avoir tout ce que tu veux, une belle mise en page, s’il n’est pas imprimé, ce n’est pas un livre encore. Donc il faut que tu trouves une imprimerie, une imprimerie qui va être en mesure de t’imprimer des livres avec une bonne qualité. Donc moi, l’imprimerie que j’utilise est vraiment de très très bonne qualité, c’est-à-dire qu’elle a imprimé de gros best-sellers en France, elle est réputée, elle est connue, et elle a des prix qui sont vraiment compétitifs, qui sont vraiment intéressants.

On m’a déjà parfois donné des autres sites où on peut imprimer son livre, pour me demander ce que j’en pensais moi, je suis allé voir et j’ai fait l’estimation de combien ça coûterait si je devais éditer mon propre livre dans les mêmes quantités que moi j’imprime chez mon imprimeur traditionnel, et des fois, je vois des différences de prix qui sont dans l’ordre de X2 ou dès fois même plus de X2. Non, j’ai un bon imprimeur, j’ai de bons rapports qualité-prix, donc qui fait vraiment le travail au niveau de la qualité. En parallèle, j’imprime également mon livre chez Amazon. Mon livre est disponible chez Amazon à l’impression à la demande. C’est-à-dire que si vous achetez mon livre sur Amazon, Amazon va recevoir une notification et va imprimer un seul livre, un seul livre juste pour vous, vous avez vraiment une commande personnalisée, vous êtes vraiment des stars. Et ça va arriver chez vous.

Et j’ai déjà vu des gens m’amener le livre de chez Amazon pour me demander une dédicace, et j’ai fait : « Mais tu as commandé où ton livre ? » Parce que j’étais pas surpris de la « mauvaise qualité », la qualité était quand même bonne, ça reste Amazon. Amazon fait du très bon travail. Mais en effet, il y a une petite différence de qualité sur le grammage du papier qui était un peu plus fin chez Amazon (donc de moins bonne qualité, on va dire) et également sur l’épaisseur et la qualité de la couverture qui était un petit peu plus pâle et un peu moins cartonnée.

 Donc voilà, tout simplement pour dire que mon imprimerie fait du très très bon travail. Amazon en fait également du très très bon. Si vous vouliez commander mon livre sur Amazon, il n’y a pas d’argument pour ne pas le commander. Bien évidemment, la qualité reste bonne, c’est juste qu’il y a un grammage qui est un peu plus fin. C’est logique puisqu’Amazon fait de l’impression à la demande, donc elle doit réduire ses coûts à mort, parce que pour se permettre d’imprimer un seul livre à la fois, ça veut dire qu’il y a une réduction des coûts qui est extrême, donc ce qui explique une qualité un peu plus faible à l’opposé des imprimeries. Si vous allez les voir et que vous leur dites : « Je veux imprimer un seul livre », ou même 10 livres, ils vont vous dire : « Non, écoute petit, ici, ça ne marche pas comme ça. Ça imprime au minimum X exemplaires. On ne va pas pouvoir t’imprimer, on ne va pas pouvoir faire quoi que ce soit pour toi ».

Donc une fois que c’est fait, une fois que c’est imprimé, qu’est-ce qu’il te reste à faire ? Vendre. Oui. C’est vrai qu’une fois que tu as ton livre qui est posé chez toi sur ton bureau, c’est classe. Tu peux briller devant Papy, devant Mamie, tu peux montrer ça à tes potes, mettre une photo sur Facebook et Instagram, mais si tu n’as vendu que 3 dans ta vie, à grand-mère et à grand-père, ça ne sert à rien. Donc il faut le vendre. On ne va pas en parler dans cette vidéo de comment vendre ton livre pour devenir best-seller, mais c’est l’étape finale : vendre ton livre.

Donc j’espère en tout cas que ces 5 étapes t’ont permis un petit peu d’éclaircir le process qui se cache derrière l’écriture d’un livre. Je pense que tu t’en es rendu compte finalement que ce n’est pas si dur que ça – c’est assez simple – et que c’est accessible surtout à tout le monde tant qu’on a quelque chose à raconter. Donc like cette vidéo si tu l’as aimée. Petit pouce bleu en l’air. Commente-la. Dis-moi si tu as des questions. Je me ferai un plaisir de t’y répondre. Partage-la s’il y a des gens qui ont des projets d’écriture de livre. Et je sais qu’il y a beaucoup de gens qui ont des projets d’écriture de livre, parce que j’ai regardé les stats récemment du nombre de Français qui souhaitent un jour écrire un livre pendant leur vie. C’est juste énorme. Je crois que – je ne vais pas dire de bêtises – mais largement plus de 1 sur 2 je crois, c’est 60% des Français. Donc c’est juste énorme. Donc voilà.

Egalement, si tu souhaites te former à l’écriture d’un livre, lis bien la barre de description puisque j’ai un programme qui s’appelle l’Ecole de l’Elite Financière dans lequel il y a tout un module qui est consacré au fait de toucher des royalties. Puisque voilà, je ne te l’ai pas dit mais écrire un livre, c’est cool, c’est beau, preuve sociale, on a une bonne valeur perçue, mais je t’ai dit également qu’on ne devenait pas riche avec l’écriture d’un livre, on ne devenait pas millionnaire avec la simple écriture d’un livre, mais par contre, tu peux quand même générer des revenus qui sont très intéressants.

On appelle ça des royalties dans le milieu du livre. Chaque mois personnellement, je touche des royalties de manière totalement passive puisque mon livre, il est expédié automatiquement, moi je ne fais pas d’enveloppes. Amazon gère également pour moi la partie impression à la demande. Et donc chaque mois, je reçois un virement, et où j’encaisse plusieurs centaines d’euros, parfois plus de 1000 – 1500€ par mois, simplement via l’écriture de livres et la vente de ceux-ci sur mes différents sites Internet.

Donc si tu souhaites écrire un livre, l’Ecole de l’Elite Financière, c’est un programme dans lequel j’ai un module qui t’apprend à toucher des royalties et à écrire de A à Z un livre. Donc là, je suis passé un petit peu vite sur les différentes étapes, mais tu verras comment tu peux construire tout de A à Z avec les différents contacts que je te donnerais avec grand plaisir pour que tu puisses ne pas perdre de temps avec ça, et bosser avec des gens de qualité. Clique bien la barre de description, et nous, on se retrouve dans une autre vidéo peut-être. Regarde une autre vidéo de ma chaine YouTube, et je te dis à très très vite. Ciao ciao.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *