Comment créer un tunnel de ventes ?

Qu’est-ce qu’un tunnel de ventes ?

Un tunnel de ventes a pour objectif de transformer un visiteur en prospect ; puis un prospect en client ; pour finir par le transformer d’un client à un fan inconditionnel à travers différentes étapes.

On peut imaginer un nombre infini de possibilités pour réaliser un tunnel de ventes.

Un schéma classique que je vous montre en détails dans la vidéo est le suivant : Optin (page de capture) → Page de Vente (PDV) / One Time Offer (OTO) → Upsell/Downsell → Confirmation de Commande

Clickfunnels, l’outil dont je vous ai parlé dans la vidéo : https://clubmillionnaire.fr/clickfunnels (2h de formation offertes en passant par ce lien)

#TunnelDeVentes #Clickfunnels #BusinessInternet

Comment créer un tunnel de ventes ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires! J’espère que vous avez la patate aujourd’hui. Dans cette vidéo, je vais t’apprendre comment créer un tunnel de ventes.

Je ne vais pas t’apprendre comment créer de A à Z puisque ça risque d’être trop long, mais je vais te familiariser avec le concept de tunnel de ventes: Qu’est-ce que c’est? A quoi ça sert? Et à quoi ça ressemble?

Donc avant qu’on ne commence cette vidéo, comme d’habitude, abonne-toi à la chaine YouTube. C’est très très important.

Egalement, lis bien la barre de description puisque j’ai 2 cadeaux pour toi. Le premier, c’est quoi? Hop, je vais faire un petit peu de place devant moi. C’est mon livre papier “Des bancs de la fac à l’indépendance financière” que je vais t’offrir.

Tu as simplement à payer les frais de livraison, et ça arrive directement chez toi, dans ta boite aux lettres. Dans ce livre, je t’explique comment je suis passé des bancs de la fac à l’indépendance financière à 23 ans en moins de 3 ans.

Le deuxième cadeau, c’est une petite formation offerte que je vais t’offrir dans la barre de description également. Donc voilà, tu as trouvé le petit lien, tu cliques dessus. Tu laisses ton adresse email, et je t’envoie ça immédiatement. C’est une formation qui devrait t’aider si tu souhaites atteindre l’indépendance financière également.

Les choses étant dites, je vais m’armer de mon petit tableau Velleda pour t’expliquer qu’est-ce que c’est qu’un tunnel de ventes.

D’abord, rapidement, à quoi ça sert un tunnel de ventes? En fait, dans un business Internet, un tunnel de ventes, c’est ce qui va te permettre de transformer un trafic, un visiteur, donc quelqu’un qui est potentiellement froid, qui ne te connait pas, en un prospect, en récupérant d’abord son adresse email (très important dans un business Internet).

Ensuite, ce prospect, le but c’est de le transformer en client, toujours via un tunnel de ventes. Tu vas le transformer de prospect à client, en quelqu’un qui achète un produit chez toi.

Et ensuite, ce client, idéalement, tu dois le transformer en ambassadeur, en fan de qui tu es, en quelqu’un qui va faire du bouche-à-oreille positif, toujours via l’intermédiaire du tunnel de ventes.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un tunnel de ventes, c’est un outil qui va te permettre d’avoir l’objectif que tu vises, souhaité, peu importe l’objectif. En fait, avec un tunnel de ventes, tu peux faire tout ce que tu veux.

Il faut vraiment le voir comme un entonnoir, où à la base, c’est un peu large, donc forcément c’est un entonnoir où tu envoies du trafic, tu envoies des gens. Et à la fin, l’entonnoir s’affine, s’affine, s’affine, où ça devient prospect puis client, puis ambassadeur, et forcément, tu as moins d’ambassadeurs que tu as de clients.

Tu as moins de clients que tu as de prospects. Et tu as moins de prospects que tu as de visiteurs, forcément. D’où la forme en entonnoir. Mais l’idée, c’est qu’un tunnel de ventes, c’est vraiment que tu peux en faire ce que tu veux.

Si tu souhaites que les gens achètent ce produit-là, tu crées un tunnel de vente dans l’objectif que ces gens achètent ce produit-là. Si c’est un tunnel de ventes pour transformer le visiteur en prospect, tu crées un tunnel de ventes dans l’objectif de transformer cette personne en prospect.

Bref, un tunnel de vente a un objectif, et donc différentes étapes au sein de ce tunnel de ventes. Tu peux également rediriger le trafic d’un tunnel de ventes vers un autre tunnel de ventes. Tu “balades” les gens comme tu veux selon ton objectif souhaité.

Donc sur mon tableau Velleda, je vais te donner un exemple de tunnel de vente, le plus classique, celui qu’on utilise le plus souvent, où on va transformer un visiteur en prospect et ensuite en client, et on va s’arrêter là. On ne va pas faire forcément la phase de l’ambassadeur.

Première étape – je vais te faire une case – l’idée, c’est que comme je te disais, un tunnel de ventes, c’est un entonnoir. En fait, je ne vais pas dessiner d’entonnoir parce que ça ne va pas être beau. Généralement, la première étape d’un tunnel de ventes, ça va être une page d’optin.

Je vais effacer mon petit carré pour commencer.  On a Michel. On va commencer à la base des bases. On a Michel. Il est là. Okay? C’est un visiteur. C’est du trafic Internet, du YouTube, de votre site, de votre page Instagram, ce que vous voulez, de votre compte Instagram.

Vous le redirigez vers un lien qui est une page d’optin. Donc je vais appeler ça OPT: c’est une page d’optin. L’objectif de cette page, c’est la première étape de votre tunnel de vente, ça va être de récupérer l’adresse email de Michel. Michel, il est là.

Donc qu’est-ce qu’on va faire avec Michel? On va lui proposer quelque chose pour qu’il laisse son adresse email. Il faut qu’il soit motivé. On ne laisse pas son adresse email à n’importe qui. Les gens, ils ne sont pas des gens faciles. Il faut mériter l’adresse email des gens.

Donc on lui propose un cadeau. On ne va pas développer cette étape-là, mais vous lui proposez quelque chose qui peut l’intéresser, et on a une chance d’avoir son adresse email.

Ensuite, on va directement – donc ça c’est un modèle de tunnel de ventes que je préfère. Il y en a plusieurs. Certains vont s’arrêter à cette étape-là. Le tunnel de vente, pour certains, c’est une page d’optin, on récupère l’adresse email, et seconde page du tunnel de ventes, c’est la page “merci” (Thank You page comme on l’appelle). “Merci Michel”.

Sur la page, vous pouvez mettre “Rejoins-moi sur les réseaux sociaux. Regarde bien ta boite aux lettres…” Et le tunnel de vente s’arrête ici. L’objectif est atteint: on a transformé un visiteur en prospect, et c’est terminé.

Mais on peut construire un tunnel de ventes un peu plus complexe par exemple en faisant – pourquoi pas directement – ce qu’on appelle une OTO. Une OTO, c’est une One-Time Offer, en anglais.

En gros, Michel, il a optin. C’est bien. Et directement, on le redirige vers cette page qui n’est en fait rien d’autre qu’une page de vente, une PDV mais en One-Time Offer. C’est-à-dire que sur cette page de vente, il va y avoir une offre qui va lui être faite, et qui est unique.

Cela veut dire que si Michel ne saisit pas l’offre qui est présente sur cette page de vente, sur cette One-Time-Offer, Michel ne pourra plus jamais bénéficier de cette offre.

Donc là, tu peux vendre par exemple un module de ta formation vidéo. Donc comment on fait un truc vidéo? Comme ça, peut être. Un module de ta formation vidéo, un livre, ce que tu veux. Tu fais une sorte de discount, une One-Time Offer.

Ce n’est pas le prix catalogue. C’est un prix à -30% par exemple, où tu lui dis: “Bénéficie de mon meilleur programme, de mon meilleur module à -30%. C’est une offre unique non répétée.” Et derrière, déroule une page de vente complète, avec une vidéo de vente que tu veux, ou du texte, avec plein d’éléments etc. Et voilà.

 Donc tu le chauffes, tu le chauffes, tu le chauffes. Tu lui dis: “Il y a ça pour toi. Je vois que tu es potentiellement intéressé. Tu as téléchargé mon cadeau gratuit. Il y a ça pour toi”.

Ensuite qu’est-ce que tu vas faire? Tu vas le rediriger vers le bon de commande, puisque forcément, Michel, il est intéressé par ton produit. Tu le rediriges vers le bon de commande maintenant. Il faut qu’il paie. Il faut qu’il passe à la caisse.

Donc ça, c’est la 3ème étape de ton tunnel de vente. On a vu l’étape n°1, c’est la page où tu récupères l’email. Etape n°2, c’est la page de vente en One-Time Offer: tu lui fais une offre. Etape n°3, c’est le bon de commande où tu vas récolter l’oseille.

Donc là, très clairement, tu lui demandes de mettre ses informations de CB (de carte bancaire) etc. Si tu veux, tu peux lui faire une vente additionnelle. Tu peux lui faire ce qu’on appelle un Order Bump – je vais l’appeler OB – où tu lui demandes de cocher une petite case et de rajouter un truc à son panier. Tu lui re-rajoutes une offre potentielle à rajouter à son panier. Okay?

Là, certains vont s’arrêter là, et ils vont se dire: “Bon voilà, hop!”

Je fais l’autre étape. C’est l’étape n°4, et ça va être l’étape de confirmation. Je vais l’appeler “CONF”. Là, tout simplement, c’est une page du tunnel de vente où tu dis: “Merci Michel ! Félicitations, tu as acheté mon produit. Je te remercie. C’est expédié dans ta boite de réception. Voici ton reçu.” Etc. Et c’est terminé.

Mais certains peuvent encore aller plus loin. Plutôt que de faire une 4ème étape qui est une page de confirmation de commandes, on peut encore vendre à Michel.

Donc vraiment, tu vois, un tunnel de ventes, tu fais ce que tu veux. Vraiment, il n’y a pas de limites à ça. Après un bon de commande, tu vas mettre une nouvelle page d’optin pour lui dire: “Relaisse moi ton adresse email pour récupérer un nouveau cadeau.”

Tu pourrais te dire que ça n’a aucune logique, mais rien n’est impossible dans le monde des tunnels de vente. Donc certains, ce qu’ils vont faire, c’est faire une 4ème étape où tu vas faire un “upsell”. Un upsell, c’est une vente additionnelle.

Tu vas dire à Michel: “Ecoute, je pense que tu n’as pas assez. Je pourrais te vendre encore quelque chose de supplémentaire.” Et tu lui fais encore une offre à Michel. Tu lui dis: “Tiens, ce produit complémentaire. Est-ce que tu as déjà acheté? Achète mon nouveau produit, mon nouveau programme vidéo. C’est super cool. Ça pourrait vraiment te servir.”

Donc Michel, il dit oui ou il dit non. C’est ce qu’on appelle en fait un one-click upsell. C’est-à-dire que sur le bon de commande, une fois qu’il l’a validé, l’argent est là pour vous. C’est payé. Donc c’est sans risques en fait de faire un upsell.

C’est-à-dire que si Michel, ça l’a saoulé et qu’il dit: “Ouais, mais le mec, il ne fait que me vendre des trucs. J’en ai marre de son upsell et tout, il quitte la page. Non. Vous avez déjà sécurisé les fonds. Il a déjà payé au niveau du bon de commande.

 Donc c’est ce qu’on appelle un one-click-upsell, c’est-à-dire qu’en seulement un clic, il peut rajouter à sa commande un autre produit, et va être automatiquement débité en cliquant sur un nouveau bouton.

 Donc là, Michel dit oui ou il dit non. S’il dit oui, c’est bien. On peut le rediriger encore sur une 5ème étape ou sur la page de confirmation de commande, et c’est terminé. Et s’il dit non à l’upsell, tu peux le rediriger vers une 5ème étape.

Je vais faire ça ici. On appelle ça un downsell. Un downsell, c’est en gros de proposer ce qui a été proposé à l’upsell mais une version un petit peu plus légère, un peu moins complète, et donc moins chère.

Tu lui dis à Michel: “J’ai vu que tu n’étais pas intéressé par mon upsell, mais voilà, je peux te proposer une version un peu plus légère, un peu moins chère qui peut-être te satisfait.”

Peut-être que tu allais proposer une offre en upsell avec par exemple une vidéo et un séminaire. Tu vas lui proposer en downsell le programme vidéo ou simplement le séminaire à un prix moins cher.

Donc là, pareil, Michel, au downsell, il va dire oui ou il va dire non. S’il dit oui, en un clic, il va être débité de la somme correspondante. S’il dit non, il passe à l’étape suivante dans le tunnel de ventes.

Et donc l’étape suivante, ça va être quoi? Soit c’est une page de confirmation de commande. Encore une fois, c’est terminé, on s’arrête là – ou alors, tu peux encore aller plus loin et lui refaire une 6ème étape où tu refais encore un upsell, upsell n°2.

S’il dit oui, il est débité. S’il dit non, downsell n°2 par exemple. S’il dit oui ou il dit non, confirmation de commande ou downsell n°3. Ou tu peux faire que des upsells à la suite sans faire des downsells. Un downsell, c’est toujours de toute façon après un upsell.

Bref, tu comprends que vraiment, on peut faire ce qu’on veut avec un tunnel de ventes. Tu peux lui vendre 15 produits à la suite si tu veux. Un upsell, il n’y a aucun souci là-dessus. C’est vraiment l’idée que tu dois retenir.

C’est qu’avec un tunnel de ventes, tu rediriges vraiment ton petit Michel là où tu veux. Une page d’optin, une page de vente, un upsell, un bon de commande, et ça, et ci, et ça, et ci, et ça et ci. Donc je pense que tu as capté un petit peu le délire.

C’est vraiment comment ça fonctionne un tunnel de ventes sur Internet, sur un business Internet, comment ça fonctionne le marketing d’aujourd’hui, et c’est ce que font toutes les sociétés aujourd’hui, soit dans l’e-commerce, ou un business en personal branding, ou en consulting, ou ce que tu veux.

Quand tu vas commander sur Amazon, ce n’est rien d’autre qu’un tunnel de ventes. Tu vois la page d’un produit, tu vois un bon de commande, tu vois une page de confirmation de commande. Entretemps, tu as potentiellement des upsells.

Quand tu vas commander chez MacDo, tu prends ton menu best-of, directement un upsell, le Maxi Best-of, ensuite résumé de commande. “Est-ce que tu veux ajouter un McFlurry? Oui ou non?” C’est un one-click upsell. Hop! Et c’est terminé. Confirmation de commande.

Donc partout, observe autour de toi. Ça fonctionne comme ça. Ce n’est que des tunnels de ventes.

 Donc j’espère que la vidéo, elle t’a plu. J’espère que j’ai un petit peu éclairci sur la façon dont ça marche, un business sur Internet. Si ça t’a plu, mets-moi un gros pouce bleu en l’air. Commente la vidéo.

Dis-moi si c’est clair ou pas. C’est vrai que j’ai dit beaucoup de termes qui ne sont pas forcément familiers avec toi: one-time offer, one-click upsell, order bump, upsell, downsell… Beaucoup de choses que tu ne connais peut-être pas, et encore, il y a d’autres termes.

Donc voilà. Partage également la vidéo avec des gens qui voudraient lancer un business sur Internet. Et justement, si toi, tu souhaites lancer un business sur Internet, lis bien la barre de description puisque j’ai un programme pour toi.

Ça s’appelle l’Ecole de l’Elite Financière. Entre autres, je t’apprends à lancer un business sur Internet où on voit tout ensemble, de A à Z. On va trouver ensemble ton idée de business Internet. Je vais te donner des niches qui sont très rentables.

On va voir ensemble comment faire des tunnels de ventes comme ça, qui sont très sympas, très complets. Je vais t’expliquer tout en détail, comment ça fonctionne. Je vais même te montrer mon écran pour te montrer comment on met ça concrètement en place, directement sur Internet.

Je te parle directement de comment créer un produit, comment créer un espace membre, comment fixer le bon prix de ton produit, comment te créer une équipe, comment gérer le support client, comment gérer plein de trucs dans ton business.

Vraiment, on voit tout de A à Z. Il y a 30 à 40 heures de formation. Donc c’est vraiment très très complet. En attendant, je vais te montrer quand même dans la barre de description l’outil que j’utilise pour créer mes tunnels de ventes, puisque je sais que ça peut potentiellement t’intéresser.

Et puis, sur ce, je te dis à très très vite. Merci de m’avoir écouté. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *