Comment construire sa fortune uniquement sur la base des dividendes

Pour un investisseur avisé, les actions représentent l’un des meilleurs canaux pour se positionner sur les marchés boursiers. Il s’agit en effet d’un marché suffisamment dynamique pour permettre à un trader de réaliser de conséquentes plus-values sur ses opérations d’achat et revente à court terme.

Le marché des actions permet également à toute personne désirant investir en bon père de famille de constituer un capital. Certes, il est nécessaire d’acquérir un minimum de connaissance au sujet d’une industrie, d’un marché avant d’y investir ses fonds (surtout lorsqu’on dispose d’un capital modeste). D´autant plus qu’il faut rester réaliste, en tant que particulier, vous n’avez certainement pas le temps de devenir un guru des marchés financiers. Mais vous n’en avez pas besoin non plus pour gagner de l’argent en bourse sur le long terme.

Je vais donc vous expliquer dans les lignes qui suivent, comment bâtir sa fortune grâce aux actions à dividendes.

Le dividende et la perspective d’un véritable patrimoine

Investir en bourse dans les dividendes

Par définition, le dividende est l’archétype même du revenu passif. Il vous suffit en principe d’acheter des actions à dividende pour que des rentes périodiques vous soient versées. Mais dans la pratique, il peut s’écouler un temps relativement long avant que les dividendes perçus ne constituent un niveau significatif. Pire, si vous ne savez pas vous y prendre, ce moment pourrait même ne jamais arriver. 

Et le dividende dépendant du résultat et de la politique de chaque entreprise, il n’est pas exclu qu’il soit supprimé dans certaines sociétés.

Vous l’aurez donc compris, il ne suffit pas de posséder quelques actions à dividende pour automatiquement voir d’importants mouvements financiers au niveau de son compte en banque.

Le dividende reste le moyen le plus sûr d’investir en bon père de famille sur les actions. Et bien conçu, un portefeuille d’actions de ce type peut générer de gros revenus sur des décennies.

L’investissement sur le marché des actions

Les techniques diffèrent selon les investisseurs. Cependant, l’essentiel de l’approche d’investissement sur les dividendes a tendance à impliquer la combinaison des éléments suivants :

  • constitution d’un portefeuille d’actions investies dans les grandes entreprises qui augmentent leurs dividendes à un taux égal ou sensiblement supérieur à l’inflation chaque année,
  • Conserver des positions pendant de longues périodes (parfois des décennies) pour profiter des différents avantages fiscaux. Cela vous permet par ailleurs d’avoir toujours plus de capital investi et donc de plus importants dividendes,
  • Diversifier l’investissement en se positionnant dans différents secteurs et industries afin de ne pas dépendre d’un seul secteur de l’économie. L’avantage étant que vous ne ressentirez pas trop les effets d’une éventuelle crise sectorielle,
  • S’assurer que la croissance du dividende est financée par des niveaux plus élevés de bénéfice sous-jacent réels et non par des dettes,
  • Investir sur des marchés boursiers dans différents pays afin de collecter des dividendes dans plusieurs devises et réduire la dépendance à l’égard d’un seul gouvernement ou d´une seule devise.

Mais comment en arrive-t-on à ce niveau lorsqu’on a que très peu de fonds pour démarrer ?

Les plans de réinvestissement de dividendes

Investir en bourse dans les dividendesLes plans de réinvestissement des dividendes (également connus sous le nom de programmes de réinvestissement des dividendes ou PRID) constituent un excellent outil pour l’investissement à long terme. Le système d’intérêts composés appliqué au niveau des programmes de réinvestissement des dividendes vous permet d’acheter des actions supplémentaires.

Les dividendes perçus sont automatiquement réinvestis pour acheter de nouvelles actions. Donc, si un investisseur est inscrit au régime DRIP d’une action spécifique, il ne recevra pas de dividendes sous forme d’espèces. Au lieu de cela, les dividendes payés achèteront automatiquement des actions supplémentaires de cette société.

Comment ça marche ?

En adhérant à un plan de réinvestissement des dividendes, vous ne verrez plus votre compte être crédité des dividendes que rapportent vos actions. Au lieu de cela, ces dividendes seront utilisés pour acheter des actions supplémentaires de la société qui vous les verse. On compte plusieurs milliers de sociétés et fonds à capital fixe disposant de leur propre PRID. 

Les bénéfices d’un PRID

L’inscription à un PRID est assez facile. La plupart des grands courtiers rendent l’inscription simple, sans douleur et facturent peu ou pas de commission. Les dividendes en espèces versés par la société sont automatiquement réinvestis dans des actions supplémentaires. Une fois que l’investisseur s’est inscrit dans un PRID, le processus devient entièrement automatisé et nécessite généralement une attention ou une surveillance minimale.

De nombreux plans de réinvestissement des dividendes font souvent partie d’un plan d’achat d’actions direct. Si l’investisseur détient directement au moins une de ses actions, il peut faire débiter son compte courant ou d’épargne automatiquement et régulièrement pour acheter des actions supplémentaires, généralement sans frais pour l’acheteur.

Les plans de réinvestissement des dividendes permettent également à l’investisseur d’acheter des fractions d’actions. Au fil des décennies, cela peut entraîner une augmentation significative de la richesse entre les mains de l’investisseur.

Le prix payé pour les actions par le biais du réinvestissement des dividendes est déterminé par un coût moyen du prix de l’action sur la période donnée. De cette façon, en tant qu’investisseur, vos achats d’actions ne sont plus directement soumis à la variation du cours des actifs.

Quels sont les différentes options de mise en oeuvre des PRID ?

Investir en bourse dans les dividendes

Il existe deux principaux plans de réinvestissement des dividendes : les programmes partiels et les programmes complets.

Programme partiel

Supposons par exemple qu’une action General Electric se négocie à 49,75 $ avec un dividende annuel de 2,72 $ par action (soit 0,68 $ par trimestre). William qui possède 500.000 actions aimerait recevoir un peu d’argent pour ses frais de subsistance, mais il voudrait également s’inscrire dans un PRID. Il inscrit 300.000 actions dans le PRID. Lorsque le dividende trimestriel sera payé, William recevra des dividendes en espèces de 136 000 $. Il recevra également 4100,5 actions supplémentaires de General Electric lui donnant des avoirs de 304100,50 actions (300000 actions * 0,68 $ de dividende = 204000 $ divisé par 49,75 $ par action = 4100,5 nouvelles actions de General Electric).

Programme complet

Supposons maintenant que Sophie possède 1 000 actions de Pepsi. Le titre se négocie actuellement à 50 $ par action et le dividende annuel est de 0,88 $ par action. Le dividende trimestriel vient d’être payé (0,88 $ divisé par 4 fois par an = 0,22 $ par action en dividende trimestriel). Si elle ne s’était pas inscrite au plan de réinvestissement des dividendes de Pepsi, Sophie recevrait normalement un dépôt en espèces de 220 $ sur son compte en banque ou auprès de son courtier. Mais en se connectant ce trimestre sur son compte auprès de son courtier, elle constaterait que celui-ci affiche désormais 1 004,40 actions de Pepsi. Le dividende de 220 $ qui lui était normalement versé a été réinvesti dans des actions entières et fractionnaires de la société à 50 $ par action.

Quel résultat espérer ?

Sur le long terme, l’acquisition d’actions via un PRID peut augmenter considérablement la valeur d’un investissement initial. Voici deux exemples de la façon dont ce programme aurait pu bénéficier aux investisseurs dans le passé.

investrir en bourse avec des actions a dividendes

Si vous aviez investi 2 000 $ dans Pepsi en 1980, cela vaudrait plus de 150 000 $ à la fin de 2004. Vous auriez commencé avec 80 actions, mais en réinvestissant les dividendes, vous disposeriez de 2 800 actions à cette date.

Dans le même temps, si vous aviez investi 2 000 $ dans Philip Morris en 1980, cela vaudrait un peu moins de 300 000 $ à la fin de 2004. Vous auriez commencé avec 58 actions. Aujourd’hui, grâce au fractionnement d’actions et au réinvestissement des dividendes, vous détiendrez désormais plus de 4 300 actions.

 

Dans chacun de ces cas, on peut aisément constater l’efficacité du réinvestissement des dividendes. Ce qu’il faut surtout garder à l’esprit, c’est l’investissement de base qui n’est que de 2.000$. Donc si en plus de cet investissement initial, vous apportez régulièrement du capital, votre portefeuille peut rapidement atteindre des sommets sur cette même période. En dépit du fait que l’on note régulièrement des périodes de croissance et de récession, le marché boursier suit une tendance haussière globale. Eh oui ! Les entreprises qui grandissent prennent de la valeur. Donc en étant actionnaire de ces dernières, votre patrimoine ne fera que s’apprécier.

Toute la subtilité de l’art de l’enrichissement en bourse réside dans la sélection et le choix des actions sur lesquelles investir son capital. Il s’agit d’un travail préalable qui nécessite toutefois une connaissance ainsi que des capacités d’analyse et de projection poussées. C’est cette expertise qui est mise à votre service sur le Club Millionnaire afin de vous permettre de créer le portefeuille d’actions à dividende le plus performant pour votre profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *