Bilan De Fin D’Année En Direct Du Froid Estonien (+ Annonce Importante)

Petite vidéo de fin d’année en mode VLOG où j’ai sorti l’iPhone et où je vous emmène avec moi dans les petites rues estoniennes enneigées (ça tourne mal).

Dans cette vidéo, on fait le bilan de l’année 2018 et on fixe les objectifs de 2019.

Dis-moi dans les commentaires si tu es satisfait de ton année 2018 et quels sont tes objectifs pour 2019 ?

⏳Mon Ecole qui fermera ses portes ce mercredi 26 Décembre à 23h59 pour une durée indéterminée : https://clubmillionnaire.fr/eef

Bilan De Fin D’Année En Direct Du Froid Estonien (+ Annonce Importante)

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yo yo yo les gars ! J’espère que vous allez bien. Petite vidéo vlog de fin d’année, de chez moi. On va dire au revoir à Monsieur Monopoly et la cheminée. On va aller… J’aime bien aller bosser à l’extérieur. J’aime bien aller bosser dans des cafés, dans des hôtels. J’aime bien aller à l’extérieur, voir ce qui se passe. Voilà, il fait super froid. Vous voyez ? Il fait peut-être un petit peu sombre dans l’appartement. Il n’est seulement que 15 h mais il va faire nuit, il doit faire -8°C dehors. Ça c’est un petit peu les joies de l’Estonie en hiver. Heureusement, on ne reste pas tout l’hiver en Estonie, sinon je pense qu’on déprime, honnêtement.

C’est ça aussi l’indépendance financière, c’est d’avoir le choix en fait, de savoir qu’on n’est pas obligé de rester si on n’a pas envie de rester. Parce que c’est vrai que si tu es Estonien ou Russe et que tu habites en périphérie de Tallinn dans les grandes tours, les anciennes tours soviétiques, et que tu passes tout l’hiver ici, où il fait nuit à 15 h, tu n’as pas de vitamine D. Tu es loin du centre-ville. Tu es dans une tour pas forcément… avec un quartier terrible, mal isolé etc. Tu dois déprimer.

Bref, on va y aller et on va faire un petit peu le bilan de l’année 2018. Qu’est-ce qui s’est passé et qu’est-ce qui va se passer pour 2019 ?

Donc les gars, je ne vous ai pas menti. Il fait vraiment froid dehors. Il y a de la neige. Il fait -8°C. Je caille. Moi, je n’ai pas de gants ici. J’ai mes chaussures, c’est encore mes Nike. Je mets un tee-shirt sous mon manteau, un tee-shirt Insolent bien évidemment. Et je n’ai pas de gants, je n’ai pas de bonnet, je n’ai pas d’écharpe. Je n’ai rien. C’est comme si demain je pouvais me retrouver aux Bahamas, l’air de rien. J’ai déjà la tenue. J’enlève le manteau et c’est bon. Donc je ne suis vraiment pas bien quand je suis dehors moi ici. Mais heureusement, je fais toujours des trajets de moins de 5 minutes. Donc ça va. Je n’ai pas le temps de cailler en fait.

Mais bref. Fini de raconter ma life. Qu’est-ce qui s’est passé en 2018 ? Finalement, je vais continuer à raconter ma life un petit peu pour faire le bilan de cette année. Donc je vais découper la vidéo en 4 points. J’ai un petit peu mes notes là. Je suis dans la strich galère. Il fait froid. J’ai mes notes. Le pire vlog du monde, je crois. Je n’en fais pas souvent mais celui-là m’a l’air d’être compliqué. Peut-être que je le terminerai à l’intérieur.

Je vais commencer par la partie voyages. Qu’est-ce qui s’est passé cette année au niveau voyages, parce que moi je kiffe voyager, donc je vais vous en parler. Je vais parler un petit peu de business quand même. Les chiffres. Qu’est-ce qui s’est passé ? Les événements etc. etc. Quelques chiffres du coup, puisque je sais que vous aimez les chiffres. Et ensuite, on verra qu’est-ce qui est prévu un petit peu pour l’année prochaine 2019. Et restez bien jusqu’à la fin de la vidéo. J’ai oublié de vous le dire mais il va y avoir une annonce importante. Donc restez bien jusqu’à la fin de la vidéo.

Derrière moi, on a l’ambassade des Etats-Unis. C’est mes voisins. C’est mes voisins. Ils sont juste à côté. Moi je vis dans le bâtiment juste derrière. Donc les haters, je suis armé jusqu’aux dents. Je rigole. Derrière moi, vous voyez une petite maison, enfin c’est une grande maison mais c’est typiquement des bâtiments estoniens, si vous voyez, très très typiques. Je ne sais pas comment on les appelle. Mais voilà voilà.

Donc pour parler de voyages. Qu’est-ce qui s’est passé cette année ? J’ai fait 22 voyages. Mine de rien, c’est ouf ! Je ne sais même pas comment j’ai réussi à caser 22. Mais en début d’année, j’étais encore en Asie. C’est là que je me rends compte que l’année a été relativement longue même si on a l’impression que ça passe vite. Quand même en début d’année, j’étais en Asie. J’ai l’impression que c’était super loin, l’Asie. J’étais en Thaïlande, j’étais en Malaisie, j’étais à Singapour, aux Philippines, à Hong Kong, à Macao et au Vietnam. Et c’était bien cool. C’était en mode road trip en Asie, tout en bossant, en avançant sur les business, même si, on ne va pas avoir de débat ici parce que ça risque d’être un peu long. C’est jamais évident d’avancer à la fois sur le business et de voyager parce qu’on est à 50% sur 2 choses et non pas à 100% sur une seule chose. Donc ce n’est pas forcément évident. Mais au moins j’ai bien kiffé, comme j’adore voyager, c’était assez stylé.

Ensuite, il y a eu quoi comme voyages ? Ma feuille est en train de s’envoler. C’est un peu la galère. Il y a eu la France, il y a eu la Roumanie, l’île Maurice, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la Norvège. Donc tout ça, ça a été un mélange de… (Je vous fais des gros plans sur ma tête) Ça a été un mélange de voyages-business, de voyages plaisir. Ile Maurice, c’était pour le business, l’Espagne pour le business, une conférence là-bas. L’Estonie, c’est où j’habite aujourd’hui. Finlande, Roumanie, c’étaient pour le fun, la France pour la famille. Bref, c’était cool.

Ensuite, il y a eu l’Ukraine où j’ai invité mes parents en vacances, et ma sœur. Donc je leur ai dit : « On part quelque part, vous ne savez pas où ». Ils sont arrivés à l’aéroport, ils sont montés dans l’avion, ils ne savaient pas où ils allaient. Ils sont arrivés en Ukraine. C’était un voyage vraiment sympa. Ensuite, il y a eu l’Andorre, Monaco, San Marino, l’Italie, le Liechtenstein, ça fait un peu des destinations atypiques, vous savez. Andorre, Monaco, Liechtenstein, il ne s’est rien passé les gars. Enfin, je ne crois pas. J’ai simplement été voir par curiosité ce qui se passait là-bas.

Et ensuite, il y a eu quoi ? Il y a eu le Maroc pour un business encore. Et puis je vais foncer dans quelqu’un, tellement je ne sais pas marcher. Et il y a eu les Emirats où il s’est passé quelque chose là-bas. Je ne vous en ai pas encore parlé mais je vous en parlerai très bientôt. Il s’est passé quelque chose. Donc tout ça, ça nous mène à 22 pays et ça nous mène aussi au fait que ma main, mes doigts sont déjà gelés. Il fait -8°C officiellement. Généralement, c’est ressenti -15°C, ça, ou -12°C.

Les gars, il va falloir commenter, il va falloir mettre des pouces bleus parce que c’est vraiment pour vous que je fais ça. Moi, je sais ce qui s’est passé pour mon année. Mais je sais que certains veulent savoir un petit peu comment ça s’est passé également. Ils sont curieux. Mais vous avez raison d’être curieux, parce que quand on fait des vidéos sur Internet, les gens veulent savoir un petit peu ce qui se passe derrière.

Ensuite, pour parler un petit peu de business et des conférences, qu’est-ce qui s’est passé ? J’ai participé à différents évènements : un Mastermind en Estonie, dans la maison de Maxence Rigottier sur lequel j’ai fait une session sur l’immobilier. C’était vraiment un très bon Mastermind, une quinzaine de personnes qui avaient payé 1500€ si je ne dis pas de bêtises. Très très bonne session sur l’immobilier que j’ai fait. « Le mec il a le gros melon ! » Très très bonne session que j’ai fait pour moi ». Je ne sais même pas pourquoi j’ai dit ça, les gars. Bref, moi je l’ai bien senti. C’est ça que je voulais dire. J’ai vraiment bien délivré de la valeur. C’est surtout ça que je voulais dire.

Mastermind au domaine de la Butte Ronde à Rambouillet où j’ai fait une session sur la bourse, sur les marchés financiers, sur comment investir aux Etats-Unis, sur des actions à dividendes. Donc là aussi, j’ai kiffé faire cette session. Donc c’était vraiment très sympa : une dizaine, une quinzaine d’investisseurs et d’entrepreneurs qui étaient réunis, et c’était vraiment sur invitation, c’est-à-dire que les gens ne pouvaient pas participer s’ils le voulaient ou payaient ; il fallait être invité. C’est vraiment sur une base de réseau. Ensuite, il y a eu un Mastermind en Espagne.

Les gars, je ne sens plus mes doigts. C’est horrible.

Il y a eu un Mastermind en Espagne, à Grenade où j’ai fait deux sessions sur l’immobilier. Très sympa, dans une très très belle villa, organisé par Sacha et Seb et Nils, des investisseurs immobiliers vraiment très très sympas. Et surtout, le meilleur évènement de cette année, c’était quoi ? J’espère que vous vous en rappelez. C’était mon séminaire au Marriott Champs-Elysées à Paris, sur les Champs-Elysées, hôtel 5 étoiles. 107 personnes, je crois, à peu près. (Il fait froid)

On était bien. Tous les gens qui hésitaient à s’expatrier en Estonie vont se dire : « Jamais je viens ici. Il fait trop froid. C’est la merde. Il neige partout. Raphaël, il est en train de mourir en vidéo ». Non, non, les gars. C’est bien, l’Estonie, c’est bien. Il faut juste être prêt. Il faut avoir les bons outils. C’est comme dans le business. Quand on a les bons outils, tout va beaucoup mieux. Si j’avais un vrai manteau, une vraie écharpe, un vrai bonnet, un vrai gant, un pull, un legging réchauffant sous le pantalon, ça irait beaucoup mieux.

Bref. Il y a eu le séminaire, très très bonne session au séminaire, très très bonne journée. Les gars, l’Estonian Business School, vous voyez là avec le drapeau ? C’est mes potos. On va aller les voir un petit peu ? Ceux qui savent savent. Voilà, je parle comme Franck Ribéry. Qu’est-ce que j’allais dire ? Je ne vais pas du tout là-bas moi en fait. Le pire, c’est que je dois passer devant l’Estonian Business School. Je suis complètement perdu. Je vous parle et je ne sais plus où je vais. En tout cas, je suis en train de marcher dans la neige avec des Nike. Comment veux-tu que ça aille après ?

Donc oui, mon séminaire au Marriott Champs-Elysées, ça s’est super bien passé. Franchement, encore une fois, merci à vous tous. Un lieu magnifique, des sessions intéressantes, des gens très intéressants qui sont venus. Et on remet ça à Monaco l’année prochaine. Si vous n’avez pas encore pré-réservé votre place, ça se passe dans la barre de description clubmillionnaire.fr/seminaire. Monaco au Méridien Beach Plaza, au mois de juillet prochain 2019. Ça va être la folie, les gars ! Franchement, j’ai tellement hâte. Chaque année, on monte en level. Et celui de Monaco promet de monter encore plus en level. Donc ça, c’est plutôt cool.

Allez, pour le plaisir, la petite vidéo devant l’Estonian Business School. Même le bus m’a dit : « Raph, ne fais pas de plan devant l’Ecole de Commerce. » Je vais passer.

Donc voilà un petit peu pour les évènements de cette année. Il y a également eu le dernier évènement, c’était le Young European Talent qui devait se dérouler à Maastricht aux Pays-Bas. Malheureusement, j’étais invité, j’étais convoqué – enfin, pas convoqué – j’étais nommé comme étant talent français pour participer là-bas. C’est un évènement qui regroupait plusieurs talents des Pays-Bas, de Suisse, du Luxembourg, de France et de Belgique, si je ne me trompe pas. J’avais été nommé comme un talent français pour aller représenter la France là-bas, quelque chose organisé par le gouvernement des Pays-Bas. Malheureusement, je n’ai pas pu aller suite à ce qui s’est passé aux Emirats. Je vous raconterai plus tard encore une fois ce qui s’est passé aux Emirats quand tout aura été réglé, mais pour l’instant, je ne vais pas vous en dire un peu plus.

Donc voilà en tout cas pour la partie conférences.

Bon, les gars, ce n’était vraiment pas possible pour moi de continuer la vidéo dehors. J’ai dû courir. Non, je rigole. Je n’ai pas couru, mais j’ai marché vite pour entrer dans le premier endroit que j’ai aperçu, c’est-à-dire cet hôtel qui est le Radison Blue. D’habitude en fait, je vais juste – je ne sais pas si on voit – d’habitude je vais là. Je vais dans un petit café estonien bien local. Il n’y a que des locaux sympas. Mais là, vraiment, je n’ai même plus le temps et l’énergie de traverser tellement j’avais froid donc je suis entré au Radison. J’y vais régulièrement.

Et en haut, en fait, il y a une terrasse, un rooftop qui donne sur toute la ville et surtout sur toute la mer puisque derrière là-bas, on a la mer, si vous le saviez. Si vous ne le saviez pas, Tallinn est en bord de mer. Donc en fait, on habite un peu à la mer quand on habite à Tallinn même si ce n’est pas la mer… Il y a des vraies plages mais l’été où les gens se bronzent, ils font du volley-ball, ils font du paddle, ils font des sports nautiques etc. C’est vraiment très très sympa. Mais voilà. Quand on est habitué aux plages françaises ou de l’Espagne, les grandes plages très très grandes avec du beau sable, ça n’est quand même ça. Il ne faut pas non plus rêver. On est quand même en Estonie. On n’est pas à Saint-Trop’ quoi. Tu as compris.

Du coup, j’en étais où ? On a fait le point un petit peu des voyages, le point sur ce qui s’est passé au niveau des évènements et des conférences cette année. On est vraiment bien ici. Je ne vous ai même pas montré l’endroit. C’est un petit coin cosy avec le petit coin cheminée, tranquillement. Je n’avais jamais vu ce petit coin ici. C’est vraiment très très sympa.

Si on fait un petit peu le petit point médias, cette année, il ne s’est pas forcément passé grand-chose. Je suis passé dans Economie Matin, un article dans Economie Matin, et je sponsorise deux jeunes qui vont faire le 4L Trophy au Maroc au début de l’année prochaine. Donc voilà, donc ça, c’est super cool aussi. Et encore une fois, suite à l’histoire qui s’est passée aux Emirats, j’ai eu un petit peu de « preuves sociales » là-bas où j’ai fait… On a un petit peu passé le temps des médias là-bas. Encore une fois, je vous en parlerai plus tard. Pour l’instant, c’est encore un peu trop tôt. Tout n’est pas terminé mais il s’est passé des choses.

Bref. En tout cas, pour l’année prochaine, on va faire les objectifs de l’année prochaine juste après ; pour l’instant, je dis simplement ce qui s’est passé.

On va parler un petit peu de business. Concernant les chiffres, qu’est-ce qui s’est passé ? Les chiffres d’affaires de toutes mes activités confondues, on est arrivé à +48%. Donc ça c’est plutôt sympa. Il y a ce truc qui est en train de… C’est une écharpe en fait. On est arrivés à +48% au niveau chiffres d’affaires, au niveau revenus de toutes mes activités. Et au niveau patrimoine, on est à +36,48%. Donc c’est sympa. C’est sympa.

Encore une fois, n’oubliez jamais que – pour refaire un petit aparté, n’oubliez jamais que la croissance d’un pays, c’est la somme, c’est la résultante de la croissance individuelle de chacun de ses individus. Donc encore une fois, quand on a pu voir les évènements qui se sont passés en fin d’année, en France – je sais que c’est très compliqué, c’est pour ça que je ne vais pas l’évoquer. Il y a plein de composantes qui sont liées à ce qui s’est passé en fin d’année en France. Mais rappelez-vous toujours que voilà, la somme des individus dans un pays font la croissance d’un pays. Donc bref. Il ne faut pas forcément tout demander de son pays ou de son gouvernement mais il faut aussi être acteur de son pays et de son gouvernement, et faire en sorte qu’il y ait une croissance dans son pays. Voilà. La croissance, ce n’est pas juste un chiffre pour faire genre… Voilà. Bref. On ne va pas s’attarder. Je pense que ça ne sert à rien.

Qu’est-ce qui s’est passé toujours sur mon business ? J’ai fait un arbitrage immobilier c’est-à-dire qu’en fin d’année, j’ai décidé de revendre deux biens pour l’année prochaine ou en fin d’année si possible. Ça va dépendre en fait de ce qu’on trouve, signer des immeubles de rapport pour passer à autre chose. C’est-à-dire supprimer la copropriété parce que la copropriété, c’est chiant, c’est galère. Cette année encore, j’ai eu des soucis avec la copropriété. Soit qu’elle ne fait pas ce pour quoi tu la paies, soit parce que tu as des propriétaires qui sont chiants et qui sont relou. B

ref. L’idée, c’est d’arrêter la copropriété et de passer sur de l’immeuble où on a la pleine propriété. Et surtout, l’immeuble fait du plus gros et pour le même effort quasiment, tu as du plus gros et plus de lots. Enfin bref, je pense que vous connaissez les avantages des immeubles. Le but de cette vidéo, ce n’est pas de faire de la formation. Pour ça, il y a largement ce qu’il faut dans mes programmes. Mais c’est pour faire un bilan de l’année qui vient de s’écouler.

Donc voilà pour l’immobilier. Je me suis investi dans les paris sportifs en suivant les conseils de quelqu’un, donc bilan en milieu d’année, à la fin de la saison sportive, sur le football. Donc on prend un mec qui ne connait rien en football. Donc vraiment, ce sera le test ultime pour voir si les conseils de la personne que je suis « tiennent la route ».

Renforcement, vraiment un bon renforcement de mes positions en bourse, sur des dividendes, donc renforcement de pas mal de positions. C’est très intéressant parce que vous savez, j’adore les dividendes et j’adore tout ce qui est revenu passif où on ne fout rien. Donc là les dividences, c’est clairement un revenu où on ne fout rien. On fout le capital et ça tourne. Donc c’est assez cool, même si les marchés financiers en ce moment, c’est pas forcément la joie du tout dans le monde. Mais encore une fois, tout dépend de votre stratégie, de votre vision d’investissement. Mais là, encore une fois, on ne va pas en parler parce que sinon, on va trop s’étaler.

Et j’ai beaucoup investi sur mon business, sur mon entreprise Internet, notamment Club Millionnaire que vous connaissez, avec une stratégie de développement du livre, d’expansion de livres. C’est-à-dire qu’on essaie de le faire passer best-seller l’année 2019 qui vient. On s’y rapproche. On s’y rapproche. Et dès qu’on sera best-seller les gars, on va faire une grosse grosse grosse soirée ! Oui, je l’ai déjà prévu, j’ai eu des idées il y a quelques jours en fait. C’est une grosse soirée que je vais faire quand on sera best-seller. Encore une fois, tout le monde n’est pas best-seller, et puis ça devrait aller cette année, donc on va marquer le coup.

J’ai eu deux stagiaires également cette année, en mai et juin, Guillaume et Gaétan. Ça a été un putain de plaisir de les avoir avec moi ici en Estonie. C’étaient de bons moments. Il faisait beau en Estonie. On avait du gros soleil. On kiffait bien, donc c’était bien sympa et on a bien avancé sur le business. J’espère leur avoir transmis beaucoup de choses et leur faire rencontrer du monde intéressant. Mais je pense que là-dessus, ça a été mission réussie. Donc ça fait plaisir. Et je vois qu’ils évoluent bien donc ça fait plaisir.

Grosse stratégie marketing également. Je ne vais pas m’étaler là-dessus mais c’est mon business. Une stratégie marketing que j’ai déployée et qui a porté ses fruits. Donc ça aussi, ça fait plaisir. Donc voilà.

Donc ça, c’est un petit peu le bilan de l’année : voyages, médias, évènements, business, chiffres. Qu’est-ce qui a été fait ? Qu’est-ce qui n’a pas été fait ? Je ne vais pas entrer dans les gros détails, sinon la vidéo va durer 3 quarts d’heure, et puis encore une fois, mon avis même si ça ne vous intéresse pas un petit peu parce que j’ai une présence sur les réseaux sociaux, ce n’est pas ce qui vous intéresse le plus. Ce qui vous intéresse le plus, c’est de savoir comment vous, vous-mêmes, vous allez pouvoir avoir des résultats et mettre en place des actions. Donc très clairement, c’est ça.

Donc pour avancer dans la vidéo, quels sont les objectifs de 2019 ? Alors, comme je vous l’ai dit : immobilier, vraiment l’achat d’immeuble. J’aimerais vraiment me concentrer sur le rachat d’immeubles en fait. Pour faire simple, je me suis associé à quelqu’un. Je sais que la question va arriver : « Comment tu fais pour investir en France si tu es expatrié en Estonie ? » Tout simplement, c’est par de l’association. Pour faire très très simple, encore une fois, je ne vais pas m’étaler. Je reviendrai peut-être dessus plus tard via des vidéos YouTube. Mais via l’association, on pourra présenter un profil d’une personne résidente en France aux banques pour qu’elles soient rassurées et moi je serai la tête pensante des projets. C’est un peu l’idée.

Donc immobilier. Toujours renforcer tout ce qui est activité Internet puisque c’est un gros levier. On ne va pas se mentir. Internet, c’est un très gros levier. Donc j’ai encore plein de choses de prévues notamment pour Club Millionnaire, et plein d’autres projets annexes. Donc il y a beaucoup de choses qui vont arriver. Restez connectés, encore une fois.

J’en profite en cette fin d’année pour vous remercier parce que cette année, le Club Millionnaire a encore grossi et il y a de plus en plus de monde qui nous suit, qui nous suivent – je parle comme si on était plusieurs mais on est un petit peu plusieurs dans ma tête donc ça marche quand même – donc qui nous suivent. Donc merci à vous. Ça fait super plaisir. Donc merci à toute mon équipe qui m’aide également. Et j’espère qu’on sera encore plus nombreux en 2019 et qu’on va encore tout exploser et que je vais recevoir encore plus de témoignages de personnes qui me disent qu’ils ont investi dans l’immobilier, dans les marchés financiers, dans les cryptomonnaies, qui ont créé leur business Internet, qui sont indépendants financièrement, qui se sont expatriés. Bref, la totale. Ça, ça me ferait super plaisir.

Donc Internet. On va continuer de se concentrer là-dessus. Les voyages, c’est prévu toujours vers une vingtaine de pays parce que moi, j’adore voyager et mon objectif, c’est de voir le plus de pays possible dans ce monde.

Donc en début d’année, je vais aller aux Etats-Unis pour me former. Je vais déjà faire 3 évènements marketing aux Etats-Unis : le premier à Miami avec Grant Cardone, le 10X, le deuxième à Nashville avec Russell Brunson, le FHL, et le troisième à San Diego qui est le T&C de Ryan Deiss. Donc trois évènements qui vont se dérouler aux Etats-Unis le mois de février-mars, je crois, à peu près. Et ensuite, on va enchaîner sur les Bahamas, la République Dominicaine, sur le Mexique, sur… Je ne sais pas encore. Ce sont des pays que j’ai envie de faire et je pense que je vais faire, mais voilà, la Bolivie, l’Argentine, le Panama, le Costa Rica, tous ces pays-là, on va aller voir un petit peu ce qui s’y passe.

Et peut-être qu’en fin d’année prochaine, on ira refaire un petit tour en Asie voir ce qu’on n’a pas encore vu. Bref. Beaucoup beaucoup de voyages qui vont encore se passer. Egalement en septembre-octobre, il y aura une petite sortie Super K qui va être organisée au Portugal. Peut-être que vous avez vu ce que j’ai fait à Dubaï avec la McLaren et la Lamborghini et la Rolls Royce. On refera ça au Portugal avec encore plus de caisses, plus de personnes, et notamment vous, notamment toi.

Donc encore une fois, lis bien la barre de description puisqu’il y a tout dedans pour que tu puisses récupérer plein d’informations sur mes programmes, sur ce genre de chose que je suis en train de te dire, pour acheter mon livre papier. Bref. Il y a plein plein de choses, donc lis bien la barre de description. J’en profite pour te dire de mettre un pouce bleu, de commenter et de partager la vidéo avec des gens qui seraient intéressés par ce genre de contenu.

Egalement, comme je te disais, best-seller l’année prochaine. Inshallah, comme on dit. Donc vraiment, ça devrait le faire, et je vais tout faire en sorte pour qu’on puisse passer la barre des 10000 ventes, et best-seller sur mon livre « Des bancs de la fac à l’indépendance financière ». Essayer d’avoir plus de présence média. J’ai déjà pensé à une petite stratégie, et je pense peut-être faire quelque chose en fin d’année prochaine, qui va à la fois être très bénéfique. Je ne t’en dis pas plus. Je ne t’en dis pas plus. Mais j’ai une stratégie.

Et mon séminaire qui aura lieu à Monaco, Méridien Beach Plaza, dimanche 7 juillet 2019. Putain les gars, on va retourner Monaco. Monaco en juillet, je ne sais pas si vous y êtes déjà allés mais c’est la folie. Les Saouds, les Russes qui sont là partout, qui balancent les billets de 500€. Moi, j’ai vu de ces scènes à Monaco. C’est indécent. C’est insolent, comme je le dirais. Donc ça va être du lourd.

Bref. Vous avez compris que l’année 2019 risque d’être une très grosse année, business, voyages, évènements, tout ce que vous voulez. Et j’espère que la vôtre aussi va l’être. Donc dites-moi dans les commentaires ci-dessous si déjà vous avez été satisfait de votre année 2018. Est-ce que vous avez mis en place ce que vous souhaitiez mettre en place ?

Généralement, on dit que si vous êtes satisfait de vos objectifs, c’est que vos objectifs n’étaient pas assez gros. Donc on avait dit un jour, un entrepreneur, un homme d’affaires américain que j’avais rencontré un jour en France, un millionnaire, m’avait dit : « Si tes objectifs ne t’effraient pas, c’est qu’ils ne sont pas assez gros ». Vous devez vraiment fixer la barre haute pour 2019 à un point où vous vous dites : « Mais jamais je ne vais le faire ! Jamais ça ne va être possible ». Et c’est obligatoire. Comme on dit : « Visez la lune pour retomber dans les étoiles ». C’est une phrase un peu bateau mais finalement, ça illustre parfaitement mes propos.

Donc bref. Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous êtes satisfait de 2018, qu’est-ce que vous avez prévu pour 2019 ? Et il y a aussi une théorie qui dit qu’il ne faut pas trop en dire pour 2019, c’est pour ça que je suis resté assez vague sur mes objectifs en 2019. Je vais dire rapidement parce que il y a une théorie – et je vais t’amener là-dessus – qui dit que lorsque vous faites part à tout le monde de vos objectifs, de ce que vous allez faire, etc., les gens vont vous dire : « Oui, c’est trop bien, Raph ! Tu vas faire ci, tu vas faire ça. J’adore, je te valide, je te suis à 100%. C’est trop trop bien ! »

Le problème, c’est que votre cerveau a déjà reçu de la gratification suite à ces objectifs que vous souhaitez mettre en place. Et étant donné que le cerveau a déjà reçu la gratification, il se dit : « Pourquoi faire ces objectifs étant donné qu’on m’a déjà félicité pour ces objectifs ? » Donc il n’a plus la motivation, le cerveau, de travailler à la réalisation de ces objectifs. Donc c’est pour ça que c’est un piège de parler de vos objectifs publiquement trop en détails parce que on reçoit des encouragements et de la gratification, ce qui freine notre cerveau.

Donc comment dire ? Restez discret, agissez en silence et ensuite, recevez les félicitations ou ce que vous voulez parce que vous avez eu des résultats et que les gens ont vu que vous avez eu des résultats. Mais ne commencez pas à dire tout ce que vous allez faire puisque c’est le meilleur moyen de vous freiner. Donc c’est pour ça que moi je n’aime pas trop dire c’est quoi mes objectifs quand on me demande en séminaire ou dès fois comme ça, tu verras, il y a plein de choses qui arrivent dans ces domaines-là, mais je ne t’en dis pas trop parce que sinon je vais déjà recevoir la gratification et je sais que je vais être moins enclin à bosser. Même si on sait comment notre cerveau fonctionne, on a beau le savoir, ça fonctionnera toujours comme ça.

Donc voilà les gars. Ecoutez, j’espère que vous avez bien kiffé la vidéo. C’est un petit peu le bilan 2018, le bilan 2019. Sur ce, petit commentaire, likez, partagez la vidéo. Je vous souhaite…

Attendez, ce n’est pas terminé. J’ai oublié un truc très important. Je vous souhaite d’excellentes fêtes et une bonne année. Mais avant ça, comme je le disais en début de vidéo, j’ai une annonce à vous faire. C’est que mon programme phare l’Ecole de l’élite financière dont vous connaissez peut-être l’existence – et si vous ne la connaissez pas, cliquez sur le bouton ci-dessous. Enfin, dans la barre de description, vous allez pouvoir retrouver un lien pour présenter le programme. J’ai décidé seulement de fermer les portes de ce programme dès les prochains jours.

Alors, je ne sais pas combien on est aujourd’hui, c’est le problème d’être indépendant financièrement, on ne sait plus quel jour on est. Mais avant Noël ou le 26. Je ne sais plus combien de jours on est. Il faut que je regarde combien de temps encore ça va rester ouvert mais je vais fermer les portes avant la nouvelle année, c’est-à-dire vers le 25-26-27 décembre tout simplement pour me concentrer sur les membres actuels du programme.

Il se passe des trucs bizarres à côté. Je ne sais pas, il y a un petit rideau, ça bouge, c’est un peu bizarre. Je ne sais pas si vous entendez.

Bref. Je vais fermer les portes pour me concentrer sur les membres actuels de l’école mais je ne sais pas quand exactement je vais rouvrir les portes de cette école. Je sais que beaucoup d’entre vous sont intéressés, que beaucoup d’entre vous me disent : « Oui, en ce moment, c’est Noël, c’est un peu compliqué, il y a des cadeaux à faire. En ce moment, je n’ai pas trop d’argent. En ce moment, plus tard, plus tard, plus tard ». Pour beaucoup de personnes, c’est « plus tard ». Souvent, quand c’est « plus tard », c’est également « jamais ». Mais je sais que certains veulent réellement rejoindre cette école. Donc je vous invite vraiment à le faire rapidement parce que sinon, je ne sais pas exactement quand est-ce que je vais rouvrir les portes de l’école.

Donc ça, c’était vraiment l’annonce très importante que je devais vous faire, parce que je sais qu’il y aura beaucoup de déçus. Et ça ne servira à rien de m’envoyer un email par la suite pour me dire : « Raph, je sais que c’est fermé mais est-ce que je peux rejoindre ? » Je serai clairement strict là-dessus pour un souci d’alignement, de cohérence et de crédibilité. Et si les gens savent que je laisse des accès, que j’ouvre des accès alors que je dis que c’était fermé, je passe pour un bouffon. Et je n’ai pas envie de passer pour un bouffon.

Donc je vous mets tout encore une fois dans la barre de description. Allez voir ça si l’école vous intéresse honnêtement. Dedans, je vais vous apprendre tout ce que j’ai pu faire, tout ce que j’ai pu appliquer et tout ce qui m’a permis d’avoir des résultats, et d’être indépendant financièrement, et de générer des dizaines et des dizaines de milliers d’euros, si ce n’est même des centaines etc.

Bref, je ne vais pas m’étaler. Ci-dessous. Bonnes fêtes. Joyeux Noël. Bonne Année. A très vite. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *