7 (gros) avantages de la bourse

Est-il si avantageux d’investir en bourse ?

Je te partage dans cette vidéo 7 (gros) avantages de l’investissement en bourse par rapport à l’immobilier. Nous abordons ensemble ces 7 points :

1. La rentabilité des actions par rapport à l’immobilier

2. La liquidité des actions par rapport à l’immobilier

3. Les coûts de transactions

4. La charge de travail pour gagner de l’argent

5. Le potentiel de diversification et de réduction des risques

6. La possibilité de solder un conflit ou problème rapidement

7. Le coût de maintien de son patrimoine

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre à argent. Libre à toi de recopier ou non mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 15 heures de formation vidéo !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire​

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

🇫🇷 Tous nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c​

7 (gros) avantages de la bourse

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Les amis, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, et toujours en direct de Bosnie Herzégovine, à Mostar, ville de Bosnie très connue pour ce qui a pu se passer ici d’un point de vue historique, et malheureusement d’un point de vue de la guerre, il y a maintenant 30 ans.

Mais on ne va pas parler de ça aujourd’hui. Tu sais très bien, on va parler de Bourse. Et je vais citer 7 arguments qui font que la Bourse est bien meilleure que d’autres types d’investissement, et notamment l’immobilier.

Je vais même comparer la Bourse à l’immobilier dans cette vidéo.

Ce que je te propose, c’est qu’on aille ensemble se poser sur la terrasse où on sera plus à l’aise, et où je vais pouvoir te citer ces 7 avantages – j’ai même envie de dire « gros avantages », puisque tu vas voir qu’ils sont vraiment selon moi 7 arguments qui font que la Bourse est bien au-dessus de l’immobilier.

Là-dessus, on tirera bien évidemment les conclusions à la fin de cette vidéo. Mais tu vas voir que c’est loin d’être négligeable.

Evidemment, ce n’est pas que les 7 seuls et uniques arguments en faveur de la Bourse. Il y en a également plein en faveur de l’immobilier, évidemment aussi.

Mais l’idée, c’est vraiment de te partager 7 points de réflexions sur tes investissements.

Donc d’abord, en guise d’introduction, je regardais une petite étude il n’y a pas très longtemps. J’espère qu’on voit bien et qu’il n’y a pas de contre-jour.

Je regardais une petite étude sur le marché américain. Mais bon, on est sur un marché – je n’ai pas envie de dire similaire au marché français, loin de là – mais qui nous permet quand même de tirer quelques traits intéressants, puisque tu vas voir que c’est une tendance qui peut se comprendre facilement en France.

Je voyais que sur les 10% de familles qui gagnent le plus d’argent aux Etats-Unis, 92% d’entre elles détiennent des actions.

Donc là, tu vois que ça semble assez logique, malheureusement ou pas. Les riches détiennent une plus grosse proportion d’actions que les pauvres.

Souvent, les pauvres ne savent même pas ce qu’est une action. Ça peut vous paraitre peut-être fou, vous qui regardez cette vidéo, qui êtes déjà éduqués sur l’investissement etc. mais il y a beaucoup de gens qui ne savent pas ce que c’est une action.

Ils ne savent pas vous donner une définition. Ils ne savent pas vous dire que c’est un titre de propriété, que c’est un morceau de l’entreprise que vous détenez.

Eux, ce qu’ils vont vous dire, c’est : « Ah ouais, tu prends l’argent de l’entreprise, et ce n’est pas bien parce que tu n’as pas travaillé dans l’entreprise. »

Okay. Ils prennent des conclusions et des raccourcis très rapidement. Donc ils ne savent pas ce que c’est réellement une action.

Egalement, je lisais sur cette étude qu’en 2021, les 10% d’Américains les plus riches avaient en moyenne en portefeuille 969000$ d’actions.

Donc ça peut paraître beaucoup, ça peut paraître peu. Je n’ai pas l’âge moyen de ces 10% de personnes les plus riches.

Je suis sûr que si elles ont 20 ans et 60 ans, c’est la même chose. Mais voilà, c’était intéressant de voir que le point médian, c’était 969000$ d’investis dans des actions.

Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus aujourd’hui. Quels sont les 7 gros avantages en faveur de la Bourse ?

Je vais commencer par le premier qui intéresse le plus d’investisseurs. C’est la performance.

Evidemment, quand on investit, qu’est-ce qu’on recherche ? On recherche un ratio entre la performance qu’on va obtenir et le risque qu’on va prendre.

Et quand on regarde les études – je vais t’en mettre une à l’écran tout de suite, que tu pourras regarder.

J’en ai cité plein également dans mon livre La Magie des Dividendes que tu pourras retrouver dans la barre de description ci-dessous.

Mais quand on regarde plein d’études aussi bien sur 50 ans, sur 100 ans, sur 200 ans, les actions, et plus spécifiquement les actions qui versent des dividendes sont de loin l’actif qui génère le plus de performance devant les actions sans dividendes, mais également devant les obligations, devant le cash, devant l’immobilier, devant tout ce qui se collectionne, devant l’or, bref, devant tout en fait, tout simplement.

Donc on a des chiffres qui vont entre 8 et 10%. Ça dépend si on regarde depuis 1957, si on regarde depuis 1926, si on regarde depuis les 200 dernières années.

C’est vrai que les indices n’étaient pas les mêmes. La façon dont était faite la Bourse n’était pas la même chose. L’économie n’était pas la même chose.

Donc tout dépend sur quelle longueur on regarde, et ce qu’on considère comme étant plus ou moins adapté à ce qu’on peut voir aujourd’hui en 2021.

Mais la conclusion, quand même de toutes ces études, peu importe la durée sur laquelle on les regarde, et peu importe le montant de pourcentage final qu’on en ressort, c’est que ça reste beaucoup plus performant que tous les autres actifs, et donc l’immobilier évidemment. Je ne sais pas si je te l’ai dit.

J’ai dit en introduction que j’allais beaucoup la comparer à l’immobilier.

Les actions à dividendes, et les actions même tout court sont donc plus performantes que l’immobilier alors que ça marche pour les Etats-Unis, et ça marche aussi pour la France. Okay ?

Donc ça, c’est le premier point. Historiquement parlant, les actions sont plus performantes que toutes les autres classes d’actifs.

Le deuxième point, c’est la liquidité, notamment par rapport à l’immobilier. Là, c’est un très bon exemple. Tu le sais très bien comme moi.

Acheter un bien immobilier ou revendre un bien immobilier, c’est quelque chose qui est pénible. C’est-à-dire que notamment en France, ça prend un grand minimum 2 mois si on achète cash, 3 mois en moyenne, et souvent un peu plus si on tombe sur l’été, les fêtes ou un petit problème avec la banque parce que le prêt n’a pas été débloqué à temps. Etc.

Donc c’est très long et ce n’est pas liquide. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, si tu veux revendre un bien, c’est chiant, c’est long, alors qu’en Bourse, si tu veux revendre un bien, le temps d’avoir réalisé cette vidéo (là, ça fait 4 minutes que je tourne), j’aurais pu déjà revendre et acheter énormément d’actions.

Ça se fait en quelques clics, donc c’est très simple. Et même si la Bourse de New York n’est pas ouverte, ou de Paris, peu importe la Bourse, on peut passer des ordres after market comme on dit, en dehors des heures d’ouverture.

Donc généralement, les conditions sont moins bonnes. Il y a moins d’ordres finalement, donc logiquement, les cours peuvent évoluer dans de moins bonnes conditions, mais ça reste possible.

Donc c’est très très liquide comparé à l’immobilier. Très gros avantage, surtout si on récupère son cash rapidement.

Troisième point, ce sont les coûts de transactions.

Alors, encore une fois, je vais vous dire que c’est très facile de taper dessus. Les frais de notaire. Les frais de notaire, minimum 8%, parfois un peu plus sur les petites transactions.

Ça représente beaucoup d’argent, des dizaines de milliers d’euros ou de dollars (peu importe la devise), sauf si vous êtes en Estonie où j’habite et où les frais de notaire sont de l’ordre de quelques centaines d’euros.

Vous avez bien entendu : quelques centaines d’euros. C’est un coup de CB et c’est terminé. Donc c’est vraiment très très simple.

En France, vous allez tout de suite payer des 8000, des 10000, des 15000, des 20000, des 30000, des 50000. Ça dépend de la taille du projet que vous allez acheter. Sur un immeuble, ça peut coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Donc ça fait (excusez l’expression) mal au cul.

En Bourse, les frais de transaction, c’est quoi ?

C’est grand maximum 10$ si vous avez un gros ordre à passer, de plusieurs dizaines de milliers de dollars à passer.

Mais généralement, vous allez vous en sortir pour 5$, parfois même avec certains courtiers 1€ ou 2€, 0€ pour ceux qui vous disent qu’il n’y a pas de commissions, même s’il y a une commission cachée qui est que le cours d’exécution est un cours d’exécution moins bon que le prix de l’action en réalité.

Mais ça, c’est autre chose.

Donc voilà. Les frais de transaction, ça n’a rien à voir. En Bourse, c’est gratuit surtout quand on compare à l’immobilier.

Quand on compare au temps d’avant, ça coûtait beaucoup plus cher d’investir en Bourse. Aujourd’hui, grâce à internet, c’est devenu très facile.

Donc ça, c’était le troisième point, les coûts de transaction.

Le quatrième point, c’est qu’il y a beaucoup moins de travail. C’est-à-dire qu’en immobilier, si tu investis dans l’immobilier, je le fais également, il faut gérer les rotations de locataires, il faut gérer l’entretien du bien…

Je ne parle même pas du processus d’achat. Je parle de quand on a déjà le bien.

Donc voilà, il faut faire du social parfois : un locataire qui nous appelle, qui nous dit ceci, qui nous dit ça.

Bref, si tu es propriétaire et que tu loues des appartements, tu vois ce que je veux dire. Parfois, on fait également du social.

Et ça, c’est uniquement pour la gestion, comme je te disais. Le processus d’acquisition du bien immobilier, c’est pénible, c’est long.

Il faut trouver le bien, il faut le financer. Il faut gérer les travaux, être présent sur place, la compta, la fiscalité, la création d’une SCI potentiellement, démarcher les banques, faire un dossier.

Bref, tu vois ce que je veux dire. Avec une action en Bourse, une fois qu’on a acheté l’action… Il faut bien sûr l’analyser. Je ne dis pas que ça ne va pas prendre du temps. Ça va prendre un petit peu de temps.

Une fois que c’est fait, on peut encaisser les dividendes. On peut voyager, tout comme moi. Moi, je suis ici en Bosnie à Mostar. Voilà, j’ai perçu des dividendes il y a 2 jours. Je n’ai rien fait pour cela. Je n’ai pas fait du social avec les clients de chez McDonalds.

Alors, je ne te dis pas que j’ai McDonalds. C’est un exemple au hasard.

Je n’ai pas entretenu la boutique de Louis Vuitton sur les Champs Elysées parce qu’il y avait une petite fuite ou un dégât des eaux. Tu vois ce que je veux dire.

J’ai encaissé, peu importe où je suis dans le monde, et ça a été très simple. Je n’ai rien entendu, je n’ai rien vu, et je n’ai même rien su.

Donc ça, c’est excellent. On a beaucoup moins de travail.

Cinquième point, c’est la diversification facile.

En immobilier – et je vais retaper dessus parce que tu l’as compris, depuis le début, je compare à l’immobilier – en immobilier, généralement, on va acheter un type de produit dans un secteur particulier.

Peut-être bien que souvent, les gens, quand ils commencent à faire de la location pour étudiants, ils ne vont acheter que des studios.

Ils vont potentiellement faire que de la colocation, voire acheter du T3, du T4 ou des maisons. Ils ne vont potentiellement acheter que des immeubles. Ils vont potentiellement acheter que des T1 ou des parkings. Peu importe.

Souvent, les gens, ils ont tendance à se spécialiser parce qu’une fois qu’on a commencé quelque chose et qu’on commence à créer des connaissances, c’est beaucoup plus simple de se dire : « Je continue. J’ai acheté un parking, je sais comment ça marche, je vais racheter 10, j’en rachète 20. J’ai acheté des immeubles, je sais comment ça marche, j’en fais 10, j’en fais 20. J’ai acheté des terrains pour construire, je sais comment ça marche, je ne fais que ça. »

Bref, souvent, les gens se spécialisent assez rapidement, et dans un seul secteur. Si tu habites aujourd’hui à Toulon, à Brest ou à Paris, tu vas te focaliser sur ton secteur parce que tu habites là, donc c’est facile, tu connais ton marché, tu as ton réseau : tes artisans, ton notaire, ton comptable. Donc c’est facile.

Donc tu as une diversification qui est très limitée, dans le sens où tu n’investis que dans une seule ville, souvent, et sur un seul type de produit.

Alors, évidemment, ce n’est pas strict. Il y a des gens qui investissent partout en France, partout en Europe, partout dans le monde. Ils diversifient aussi les types de produits. C’est très très bien.

Mais la grande majorité des investisseurs, malheureusement, se concentrent sur un truc en particulier.

En Bourse, c’est très facile de diversifier à outrance. C’est-à-dire que les gens, ils veulent investir dans tout et n’importe quoi. Ils ont des portefeuilles tout petits, à 5000€ ou à 10000€, avec 40 positions. Ça ne sert à rien. C’est trop diversifié, vos lignes sont trop petites.

Mais en tout cas, l’idée, c’est quand même qu’on peut diversifier très facilement dans le monde entier, dans plein de secteurs différents, puisqu’il y a 11 secteurs aujourd’hui officiellement en Bourse.

Donc on peut diversifier dans la santé, dans la nourriture, dans l’énergie, le pétrole, dans l’armement, dans tout ce que vous voulez en fait, dans tout ce qui est autour de vous dans la société.

Et on a une diversification qui est immédiate au sein même des entreprises, puisque si tu investis demain dans LVMH, eux aussi vont diversifier dans l’entreprise.

Ils sont présents en Chine, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud. Ils ont des devises différentes dans leurs comptes en banque. Ils ont diversifié également.

Donc on a vraiment une diversification qui est immédiate, et notamment si vous investissez dans des foncières cotées (puisqu’on parle de l’immobilier), eux aussi vont diversifier. Ils vont potentiellement avoir des immeubles un peu partout sur le territoire si c’est aux Etats-Unis par exemple, etc.

Donc on a une diversification qui est immédiate, et on sait tous très bien qu’une diversification permet de réduire ses risques.

Ça, c’était le cinquième point.

Le sixième point, c’est que si ça pue, c’est très facile de se débarrasser de ce qui pue si on investit en Bourse, contrairement à l’immobilier.

A l’immobilier, à quoi je pense ? Il y a 2-3 jours, maximum une semaine, j’ai appris qu’une de mes locataires, malheureusement, était décédée, mais donc pas dans l’appartement.

Elle a fait des rechutes d’un cancer qu’elle avait déjà eu auparavant, et là, elle a eu une tumeur au cerveau, et elle est tombée dans un coma, et elle n’en est pas sortie. Ça a été très très vite.

Alors, un locataire qui meurt, ça ne va pas être très compliqué dans cette situation parce que sa fille a été très réactive, et que je lui ai laissé le temps de débarrasser l’appartement. On va régulariser la situation, et tout va se passer très bien.

Mais ce sont des problèmes à gérer.

S’il y a un incendie dans votre appartement, dans votre immeuble, on a des assurances pour ça, mais on sait très bien comment ça va se passer.

Il va falloir aller voir l’assureur. Il va nous dire : « Oui, mais ceci, mais cela, ça va prendre et de l’argent… Il faut qu’on décèle quelle est l’origine de l’incendie. Il faut qu’il y ait un expert… »

Bon voilà, tu as compris ce que je voulais dire.

S’il y a une catastrophe naturelle, c’est pareil. On voit de plus en plus, on en entend de plus en plus dans les médias en tout cas (nuance !) des glissements de terrains, de grosses intempéries, des vents violents, etc. Pareil, c’est relou. Impayés.

On peut imaginer tout ce qu’on veut dans l’immobilier. Si ça peut, on essaie de se débarrasser de son bien immobilier, ça va être relou.

Je pense également à un autre problème que j’ai eu dans l’immobilier : un propriétaire qui avait porté plainte contre le syndic.

Et en fait, dès qu’il y a une plainte contre le syndic, revendre son bien dans ces conditions, c’est beaucoup plus compliqué, parce que ça fait peur à l’acheteur, et tu es censé le notifier précisément sur l’annonce du bien sur Leboncoin, comme quoi ta copropriété est en litige (il y a un procès ou un litige en cours).

Et donc ça fait fuir aussi beaucoup de personnes qui ne vont même pas visiter. Bref, quand ça pue, ça pue dans l’immobilier. Et c’est chiant. Se débarrasser du bien, ce n’est pas facile.

On va s’en débarrasser potentiellement dans des conditions dégueulasses, parce que l’acheteur va négocier.

Il va acheter avec ce risque avec, donc il va vouloir une décote pour assurer ce risque à votre place.

Alors qu’en Bourse, si ça pue, qu’on n’aime plus ce qui se passe avec l’entreprise, on clique, hop, c’est terminé. On s’est débarrassé de l’entreprise, avec moins-value, avec plus-value, peu importe. Tout dépend du moment auquel vous l’avez revendu.

Mais on peut se débarrasser beaucoup plus facilement du poisson qui pue.

D’accord ?

Septième point, et dernier point de cette vidéo, c’est le coût d’entretien du patrimoine. En bourse, c’est zéro. C’est-à-dire que ce sont les entreprises qui vont entretenir le patrimoine qu’elles détiennent.

Alors, évidemment que ça peut se ressentir indirectement sur ce que vous allez percevoir en dividendes, parce que forcément, si l’entreprise doit dépenser plus d’argent pour mettre à jour ses équipements, ce qu’on appelle les dépenses en capitaux, entretenir ses bâtiments, ses véhicules, tout ce que vous voulez, forcément ce sont des bénéfices qui vont être réalisés en moins.

C’est beaucoup moins de marge, et donc nettement moins de dividendes à verser aux actionnaires. Mais ça, vous ne le ressentez pas directement. C’est ce que je veux dire.

Alors que dans l’immobilier, il y a énormément de choses à entretenir, mais surtout de coût d’entretien, on va dire.

Les taxes foncières. Ce n’est pas vraiment l’entretien, mais on va dire plutôt le coût de maintien du patrimoine.

Les taxes foncières chaque année. Qu’est-ce que je vais ajouter d’autre ? L’assurance chaque année à payer. Justement pour l’assurance qui potentiellement vous embête quand il faut s’en servir. L’entretien de l’immeuble, etc.

En Bourse, pour détenir vos actions, aucun frais de garde si votre courtier est bon. Il y a des courtiers qui vont vous facturer des frais de garde. Ça, ça n’existe plus en 2021 normalement.

Si vous avez un bon courtier, vous n’avez pas à payer des frais de garde.

Donc aujourd’hui, détenir votre patrimoine financier avec des actions à dividendes doit vous coûter zéro chaque année, alors qu’en immobilier, on sait très bien que ça nous coûte : il faut changer les chiottes, la porte d’entrée parce que la clé était perdue… Bref, plein de choses comme ça.

Vous voyez ce que je veux dire. Si vous faites de l’immobilier, vous me comprenez. Les taxes foncières et assurances etc.

Donc est-ce que cette vidéo, c’était une attaque contre l’immobilier ?

Evidemment que non. Si j’investis dans l’immobilier, c’est que l’immobilier, c’est vraiment très bien pour d’autres raisons qu’on ne va pas citer dans cette vidéo. C’est un patrimoine tangible qui est là, etc.

Mais la réalité est que dans un souci de tranquillité d’esprit et de performance, les actions sont indéniablement les meilleurs outils, les meilleurs actifs aujourd’hui pour générer la performance avec un ratio de tranquillité qui est vraiment au max.

Et en ce moment, il n’y a pas plus passif. J’avais fait une autre vidéo sur la chaine YouTube. Il n’y a pas plus passif aujourd’hui que les investissements en Bourse.

On peut être partout dans le monde, en Chine, en Bosnie, en Argentine, ce que vous voulez, et toucher des dividendes. Alors qu’en immobilier, on sait très bien que de temps en temps, il faut quand même être un minimum là pour tout entretenir.

L’immobilier, c’est moins volatile par contre. On sait très bien. La Bourse, c’est plus volatile surtout s’il y a des corrections.

Mais voilà, dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous. Je pense que c’étaient vraiment 7 gros arguments :

–          1) La rentabilité et la performance

–          2) La liquidité

–          3) Les coûts de transactions

–          4) Il y a beaucoup moins de travail

–          5) La diversification immédiate

–          6) Le fait que si ça pue, on peut se débarrasser rapidement de cet actif.

–          7) Le coût d’entretien du patrimoine, de maintien du patrimoine.

Donc voilà, dis-moi ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous. Ça me fera plaisir d’avoir des avis contradictoires. Est-ce que tu es d’accord ? Est-ce que tu n’es pas d’accord ?

N’hésite pas à partager cette vidéo avec tes amis qui sont investisseurs, qu’ils soient en Bourse ou qu’ils soient en immobilier. Il n’y a aucun souci là-dessus.

Pose-moi tes questions dans les commentaires si tu en as. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

Et abonne-toi à la chaîne YouTube si ce n’est pas encore fait. Tu peux également lire la barre de description dans laquelle beaucoup d’informations pourraient t’intéresser sur tout ce qui est investissement en Bourse.

Mon livre papier de 704 pages dans lequel je te partage toute ma stratégie de A à Z. De la formation vidéo, du service mensuel, de la formation gratuite, du séminaire présentiel. Bref, il y a pas mal de choses qui peuvent t’intéresser.

Tout est dans la barre de description.

Je te remercie de m’avoir écouté jusqu’au bout. Bravo pour ton assiduité. Et je te dis à très très vite pour une prochaine vidéo. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.