6000€ DE CASHFLOW NET EN 1 AN

Salut à tous, 

Direction Bordeaux aujourd’hui, une ville que j’adore en France, pas toi ?

Je rencontre Florent avec qui nous avions déjà réalisé une première vidéo ensemble il y a 2 ans que tu peux visionner ici. Dans cette vidéo, nous parlions de son activité d’entrepreneur dans les applications mobiles ! A la fin de la vidéo, il disait qu’il allait commencer à investir dans l’immobilier !

Quoi de mieux que d’aller le revoir pour lui demander si il s’est mis à investir dans l’immobilier ? Regarde vite la vidéo puisque tu vas voir que Florent n’a pas chômé puisqu’il s’est constitué 6000€ de cashflow net en 1 an, ce qui est plutôt confortable…

Découvrir mon livre papier « Des banc de la fac à l’indépendance financière »
Découvrir mon programme « L’Ecole de l’Elite Financière »

6000€ DE CASHFLOW NET EN 1 AN

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raph : Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, on se trouve aujourd’hui en direct de Bordeaux, je vais vous présenter un invité, que vous avez peut-être déjà vu sur la chaine You Tube, il s’appelle Florent, rappelez-vous, un invité dans le milieu des applications mobiles, aujourd’hui on va faire l’épisode numéro deux, parce que vous allez voir que Florent a bien avancé depuis, puisque c’était il y a deux ans, la première vidéo.

Avant qu’on commence cette vidéo, comme d’habitude, cliquez bien sur le bouton s’abonner ci-dessous, pour recevoir toutes les prochaines vidéos en avant-première, et lisez-bien la barre de description ci-dessous, parce que j’ai un petit cadeau pour vous, il s’agit d’un pack de bienvenue, au contenu 100% secret, qui te permettra de commencer à amortir ton indépendance financière.

Donc Florent salut, je te serre la main ?

Florent : Bonjour Raphaël

Raph : ça va la forme ?

Florent : Oui super, depuis la dernière fois

Raph : C’était il y a deux ans déjà ?

Florent : Oui c’est ça, oui

Raph : Plus de deux ans presque, donc je pense qu’en deux ans, tu as fait beaucoup de choses, je ne sais même pas, je pense, mais c’est sûr, pour ceux qui ne te connaissent pas, qui te découvres sur cette vidéo, est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire comment tu t’appelles ? Quel âge tu as ? Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Etc.

Florent : Alors Florent, vingt-huit ans, à l’époque quand on s’est rencontré, je crée quasiment, ça faisait quelques mois que je crée mes boîtes

Raph : Okay

Florent : Notamment dans l’informatique, en fait je développe des applications mobile

Raph : Oui

Florent : Donc ça je continue, c’est toujours une activité, et donc du coup en parallèle, je me suis d’ailleurs c’était un petit sujet dans la vidéo, je me suis financé dans l’immobilier

Raph : C’est ça, parce qu’à la fin de l’ancienne vidéo, si je ne me trompe pas, si je me rappelle bien, tu disais que tu allais te lancer dans l’immobilier, mais ce n’était pas encore fait

Florent : C’est ça

Raph : C’est ça, okay, est-ce qu’aujourd’hui tu t’es lancé dans l’immobilier ou pas ?

Florent : Un petit peu oui

Raph : Un petit peu, on va revenir rapidement sur ça, donc voilà, les applications mobile, tu as continué, ça se passe toujours aussi bien ?

Florent : Oui c’est ça oui

Raph : de développer ça, mais à côté tu as choisis, de placer tes revenus dans l’immobilier ?

Florent : Exactement ça

Raph : Okay, en quoi tu peux nous dire, voilà le cœur de cette vidéo, c’est l’immobilier, est-ce que tu peux nous dire un petit peu ce que tu as fait dans l’immobilier, puisque tu as dit, tu as fait un petit peu, qu’est-ce que c’est un petit peu ?

Florent : Alors après, alors en fait moi je me suis centré principalement sur la ville de Marseille, alors qu’à la base

Raph : Paris

Florent : Voilà j’habitais encore à la région parisienne

Raph : Quand on a fait la vidéo il y a deux ans ?

Florent : C’est ça

Raph : Donc tu as déménagé c’est ça ?

Florent : J’ai déménagé il y a quasiment un an maintenant à Bordeaux

Raph : À Bordeaux d’où on tourne la vidéo aujourd’hui

Florent : C ‘est exactement ça

Raph : Et tu investis à Marseille ?

Florent : Voilà

Raph : Okay, donc il faut suivre un petit peu, pourquoi Marseille ?

Florent : Pourquoi Marseille? En fait c’est que quand je me suis lancé dans l’immobilier, la grande question, je commence à rencontrer des investisseurs, et ils disaient ouais moi je suis 10%, 15% de rentabilité

Raph : Okay

Florent : Et il faut être clair qu’aujourd’hui, pour trouver ce genre de rentabilité à Paris, c’est mission impossible

Raph : Ce n’est pas possible

Florent : Voilà, donc j’ai préféré me concentrer sur une autre grande ville française, qui est Marseille, puisque c’est la deuxième grande ville de France

Raph : Okay

Florent : Il y a une petite guerre avec Lyon, et la migration Lyon, mais

Raph : Oui

Florent : Donc ça va dans les grandes métropoles françaises

Raph : Oui

Florent : Et un avantage de Marseille, c’est qu’on terme de mètre carré

Raph : On n’est pas très cher

Florent : On n’est pas très cher

Raph : Parce qu’on tourne un peu près de deux mille euros max plutôt

Florent : Oui voilà dans l’hyper centre de Marseille

Raph : Okay

Florent : C’est un peu près ça

Raph : Donc ce marché t’a attiré par sa rentabilité

Florent : C’est ça

Raph : Tu t’es dit je vais aller voir là-bas, est-ce que tu as investis du coup à Marseille ?

Florent : Oui du coup j’ai investi à Marseille, j’ai fait pour le moment, j’ai fait quatre opérations

Raph : Okay

Florent : Dont une c’est plutôt une grosse opération, parce que c’est un appartement au centre mètre carré, divisé en deux

Raph : Okay

Florent : Donc ça me fait, alors je fais principalement du saisonnier

Raph : Okay, on reviendra juste après dessus

Florent : On va voir un petit peu après, donc du coup ça fait quatre appartements en saisonnier, que je gère sur Marseille

Raph : Okay

Florent : Et on a un premier appartement que j’ai acheté, que je gère en location à l’année, parce qu’il était déjà loué, quand je l’ai acheté

Raph : Okay

Florent : Voilà

Raph : Donc cinq opérations en deux ans, et même un peu plus, il me semble puisque tu as fait un petit parking, tu m’avais dit

Florent : Voilà c’est ça

Raph : Résidence principale

Florent : Résidence principale en région parisienne, donc en fait(), en déménageant de Bordeaux tous les sociétés, dans notre appartement

Raph : Okay

Florent : Donc on s’est dit il va falloir la location saisonnière

Raph : Okay

Florent : Alors pour ceux qui se posent juste un petit aparté

Raph : Oui

Florent : Qui se posent la question, notamment sur l’autorisation, en région parisienne c’est plus souple que sur Paris

Raph : Oui

Florent : Il y a même beaucoup de villes qui ne savent même pas, qui n’ont pas connaissance des démarches qu’il faut faire

Raph : okay,

Florent : Et donc du coup, comme tu disais, juste avant de partir, ça c’est fait, deux, trois semaines avant de partir, signer un parking qui vaut entre quinze et vingt mille euro, et qu’on a réussi à avoir à trois mille euros

Raph : Trois mille euros ?

Florent : Voilà

Raph : Comment ça se fait ?

Florent : En fait c’est pour ceux qui ont peut-être déjà entendu, ce qu’on appelle l’école programme

Raph : Oui okay

Florent : En gros, c’est un promoteur qui a vendu son programme, il reste un parking, il ne commercialise pas, parce que ça lui prend du temps, il n’a pas le temps

Raph : Okay

Florent : Et en fait je l’ai contacté, il m’a proposé un prix, il n’était déjà pas élevé, c’était quatre mille euros

Raph : Okay

Florent : J’ai négocié un peu, j’ai réussi à l’avoir à trois mille, donc on est parti tout de suite, ici à Paris je le loue à l’année depuis l’été dernier, à quelqu’un qui habite dans le quartier

Raph : Sans problème

Florent : Voilà

Raph : C’est un promoteur, il a fait tout son pénal déjà, et ce n’est pas une place de parking de quatre mille euros, qui va faire son, qui va changer donc

Florent : C’est ça, lui ce qu’il veut en fait, vendre son parking pour clôturer son budget

Raph : C’est ça, c’est ça, c’est plus administratif que financier pour le compte

Florent : C’est ça

Raph : Okay, donc si je résume, tu as quand même un saisonnier en région parisienne, plus Marseille

Florent : Voilà

Raph : Tu habites à Bordeaux

Florent : C’est ça

Raph : Alors on ne va pas revenir dans toutes les opérations de Florent, parce qu’il en a fait beaucoup, et ça prendrait longtemps d’expliquer dans une vidéo, puisqu’il y a plusieurs stratégies, rénovation, division, saisonnier, parking, il y a beaucoup de choses à dire, mais pour le on va revenir quand même sur le fait d’acheter à distance, et surtout de déléguer à distance ton fait de saisonnier, comment tu fais pour déléguer tes saisonniers alors que tu n’es pas là ?

Florent : Voilà alors, non, non, je ne suis pas là, je suis avec toi, je suis avec toi, donc oui, alors moi c’était un peu un challenge au début, parce que moi j’avais suite une formation sur le saisonnier

Raph : Okay

Florent : Mais c’était quand même un challenge de tout déléguer, donc mon savoir, déjà tu as la possibilité, quand de passer par la case conciergerie

Raph : Okay

Florent : Moi je n’ai pas opté ça, parce que quand tu fais bien, la grosse conciergerie trouve des prix raisonnables, des petites, c’est entre 30 et 40% de ton chiffre d’affaires

Raph : C’est très cher

Florent : C’est très cher, donc moi j’ai opté plutôt un système, de la partie ou je suis développeur de formation, d’utiliser pas mal d’issue par internet

Raph : Oui

Florent : Ça m’a permis en fait d’automatiser, que ce soit des mails automatiques, la gestion des plannings entre, des messages automatiques de Airbnb, ce n’est pas moi qui l’a développé ça, c’est le logiciel qui le propose, une intelligence artificielle, qui permet en fait de répondre quasi automatiquement aux questions de mes voyageurs

Raph : Ils détectent les mots clé

Florent : C’est ça, la réponse à apporter

Raph : Elle la voit automatiquement ?

Florent : C’est ça

Raph : c’est-à-dire qu’en fait aujourd’hui tu passes plus ton temps à répondre à tes clients, c’est-à-dire que tu reçois un message, et automatiquement il y a des séquences qui se voient, ou détection à la mot-clé qui fait, ça répond aux questions des gens

Florent : C’est exactement ça, c’est ça

Raph : Niveau message à faire, peut-être deux ou trois messages, un petit peu de

Florent : Oui c’est ça

Raph : Il perd dans le classique, mais aussi c’est bon, ensuite le terrain, je ne pense pas que tu fais l’allée retour de ménage

Florent : Je ne peux pas, voilà donc c’est clairement entre guillemets qui pose problème

Raph : Oui

Florent : Donc ça j’ai plusieurs femmes de ménage sur place, en fait qu’en un roulement, pourquoi il y en a plusieurs, c’est parce que c’est une question de risque, ici c’est-à-dire que quand il y en a une, si jamais elle est malade, ou quoique ce soit, il faut, je ne suis pas sur place, il faut qu’il y a de roulement

Raph : Il faut une solution de secours

Florent : Voilà c’est exactement ça, et après pour tout ce qui est entré, du coup je suis passé sur un système, aujourd’hui une boîte

Raph : Okay

Florent : Qui fonctionne très bien

Raph : Okay

Florent : Donc en fait je donne, ça fait partie un peu de séquence de mail, ils ont des pdf dans les mails, 24 heures avant, je leur envoie les codes,

Raph : Oui

Florent : Il faut vraiment que tout en détail, par exemple pour le parking, vous garez là, ensuite vous allez devant l’immeuble, vous avez le code de l’immeuble, vous rentrez, l’appartement 3e étage à droite, après je redonne le code pour la boîte à clé,

Raph : Entièrement

Florent : C’est ça, en fait le bu c’est vraiment de, alors il ne faut pas faire des textes trop, trop long

Raph : Oui

Florent : Voilà, parce que sinon les gens ne les lisent pas

Raph : Ne les lisent pas

Florent : toutes les informations pour vraiment limiter, derrière les gens proposer les mêmes questions

Raph : Faire du travail en plus

Florent : Voilà

Raph : Même si c’est le robot qu’il le fait, ça peut échapper parfois

Florent : Oui voilà c’est ça

Raph : Boîtier connecté, boîtier clé plutôt

Florent : Oui

Raph : je parle de connecter et pourquoi pas connecter, ça existe beaucoup c’est à la mode, il commence à remplir un peu les boîtes à clé, est-ce que c’est quelque chose auquel tu penses ?

Florent : Oui, oui, oui alors il y a quelque chose en tête à la fin,

Raph : Oui

Florent : Sur les projets à venir

Raph : Oui

Florent : Mais oui c’est quelque chose sur laquelle je réfléchis vraiment, parce que le gros souci de la boîte à clé mécanique, pourquoi mécanique, parce que moi dans ma tête, au début je suis mécanique, il n’y a pas problème ou quoi que ce soit

Raph : Oui

Florent : C’est toujours en termes de gestion

Raph : Oui, oui

Florent : Mais le défaut c’est que clairement on ne va pas se cacher, au début on se dit je demande à la femme de ménage de changer le code à chaque fis

Raph : Oui

Florent : Et clairement elle ne le fait jamais

Raph : Oui

Florent : Moi j’ai des appartements, des petits que je les loue, je n’ai jamais changé le code

Raph : Okay

Florent : Donc le petit souci c’est que, bon dans le saisonnier des fois il y a des petits aléas, il y a des petites choses qui se passent

Raph : On parlera juste après notamment de cette anecdote, je pense que ça va vous faire rire

Florent : Il y a des petits trucs qui se passent, donc forcément nous, en tant que on prend de la caution derrière, et c’est vrai que des fois il y a des moments, je ne suis pas super sur je me dis, ils ne changent pas de code, le mec il va peut-être revenir, il va me retourner l’appartement, plus pour se venger

Raph : Okay je vois ce que tu veux me dire

Florent : Donc c’est là, je pense que c’est une étape, c’est une étape normale, de faire sur la sur connecté, ou tu as juste les codes automatiques,

Raph : Okay, okay, je vois, donc ça c’est pour le côté déléguer, finalement tout déléguer, c’est parfait, le côté achat maintenant, comment on achète à Marseille quand on est à Bordeaux?

Florent : Alors malheureusement, c’est comme au final on achète projet de chez soi

Raph : Oui

Florent : Il faut obliger passer par là, il faut se créer un réseau

Raph : Oui

Florent : Donc je sais que ce n’est pas facile quand on est, on va dire salarié classique, mais des fois il faut essayer de prendre un peu sur soi, qu’on trouve vraiment quelque chose, donc se faire son réseau, alors après moi j’ai pris des raccourcis

Raph : Oui

Florent : Donc les raccourcis c’est, j’arrive sur Marseille je ne connais personne, j’accompagne des investisseurs marseillais

Raph : Okay

Florent : J’organise des restos, je leur donne mon contact

Raph : Oui

Florent : Puis après bouche-à-oreille, en fait on construit vraiment son réseau, et puis aujourd’hui, j’ai quelque sur place, j’ai notamment un agent immobilier, avec qui bien j’ai sympathisé, quand il a de belles opérations à faire, et voilà, si on voit jusqu’au bout de l’automatique, destination, mais de la délégation on va dire, on peut même, j’ai déjà fait une fois, l’opération ce n’est pas faite aussi finalement de treize ans

Raph : Oui

Florent : Mais j’ai fait une vidéo, une visite en face

Raph : Il a accepté l’agent immobilier ?

Florent : Oui, vu que celui qui

Raph : Okay

Florent : Il m’appelle en face time, il m’a fait visiter l’appartement à face time

Raph : Okay

Florent : Ça t’intéresse, tu fais une offre okay, on fait l’offre

Raph : Il fait l’offre à distance ?

Florent : À distance et puis ça ce n’est pas fait pour

Raph : Okay, et comme quoi, tout ça pour dire qu’il y a des solutions, je suppose, après quelques week-ends pour descendre

Florent : Oui bien sûr , au début, pour tout dire j’ai même, les premières fois que je suis descendu à Marseille, alors je ne suis pas un énorme voyageur, je ne suis pas allé non plus pour acheter, mais vraiment pour visiter les quartiers, parce que je ne connaissais pas la ville

Raph : À combien de temps de Bordeaux à Marseille pour une petite idée ?

Florent : Bordeaux Marseille par contre c’est un peu la galère

Raph : C’est compliqué

Florent : Parce qu’il y a beaucoup de TGV, c’est six heures et quart de

Raph : Quand même, tu passes par Paris

Florent : Oui c’est un peu le même temps

Raph : Okay je vois, donc tu vas dire que voilà si on veut quelque chose, pour une fois il faut se bouger, et on peut l’avoir, week-end aujourd’hui, maintenant on va parler de chiffre un petit peu en termes de cashflow, oui cashflow, chiffre d’affaire, je ne sais pas qu’est ce que ça peut me donner en termes de chiffre

Florent : Alors en termes de chiffre d’affaires, alors en mois de mars, c’est la moins normal

Raph : En saisonnier

Florent : Ce n’est pas, on a passé la période la plus, parce que je ne sais pas si tu connais du côté d’Épernay

Raph : En mois de février

Florent : Même Mars, novembre aussi mois qui est

Raph : Un mauvais mois

Florent : Donc là sur Mars, je suis un chiffre d’affaire de coût de douze mille euros de location

Raph : Okay

Florent : Et voilà, alors après on parle en termes de chiffre, j’ai un peu près sur ‘ensemble de mes biens, j’ai un peu près trois mille euros de crédit, et après pour un cashflow un peu près de six mille, donc le delta en gros les trois mille il reste pour payer femme de ménage, les logiciels qui permettent d’automatiser, tout ce qui est déchargé, parce que c’est

Raph : Avoir quelque chose en saisonnier

Florent : C’est qu’il y a plus de charges qu’en saisonnier

Raph : Bien-sûr internet, l’électricité,

Florent : C’est ça

Raph : On prend en tout cas deux ans, six mille euros net de cashflow c’est ça, environ on va dire

Florent : Oui

Raph : Sans compter le fait encore, besoin d’opération sur le fond, on parlera à la fin de la vidéo, sans compter le fait de création de réseau, d’aller sur place, de repas, c’est-à-dire quand même que c’est beau non ?

Florent : Oui, oui bien sûr, en fait on sort pas forcément tut sur le coup parce que je ne dirais pas que je trouve ça normal, mais

Raph : Oui

Florent : quand on parle avec des personnes, qu’on se rend compte en fait

Raph : On progresse, okay, venons-en à titre à négoce, beaucoup de saisonnier, tu as beaucoup de rotation, tu as beaucoup de clients différents, de mon côté j’ai beaucoup d’anecdotes de temps en temps, sensés cocasse, des fois, notamment l’histoire du des prostitués, que tu m’as raconté une fois, raconte-nous une petite anecdote que tu as pu avoir ?

Florent : J’espère que vous n’êtes pas en,train de manger

Raph : J’espère aussi pour vous, je la connais déjà du coup

Florent : Oui la petite anecdote c’est que des fois j’ai des petits soucis location saisonnière, j’ai loué mon appartement à une personne pendant deux nuits

Raph : Oui

Florent : Et quand j’ai récupéré mon appartement en fait, il y avait du caca partout dans l’appartement

Raph : Okay et

Florent : Alors je ne sais pas exactement, je sais que la personne elle est de l’étranger

Raph : Okay

Florent : Apparement il est plus au moins basé sur Paris

Raph : Okay

Florent : Et voilà, mais quand je dis partout c’était comme je t’ai montré

Raph : Je n’ai pas intégré les photos, parce que je ne pense vraiment pas envie de voir ça

Florent : On pourra le montrer en off, et c’est sur les murs, sur tous de maison, il y avait partout, mais vraiment

Raph : j’ai l’impression, la personne a pris et a étalé, et comment il s’est justifié à la fin quand tu

Florent : Il s’est justifié, je l’ai contacté et il m’a dit non, non, ce n’est pas moi, ce n’est pas moi, au final ça c’est fini, il a quand même elle était étrangère, je lui ai mis un petit coup de pression, en fait elle a quand même eu un peu peur, j’ai réussi à récupérer deux cent euros de caution

Raph : Et la femme de ménage comment elle a réagit ?

Florent : Alors c’était trop compliqué, d’ailleurs c’est, enfin sucré, disant que pour déléguer les femmes de ménage, parce qu’au final moi je leur dis toujours, vous êtes la personne vraiment qui va me rapporter tout ce qui se passe

Raph : Oui

Florent : Donc il faut vraiment installer une confiance avec les femmes de ménage

Raph : Oui

Florent : Et ça c’est le genre de truc qu’il de manière occasionnelle, parce que j’ai une super femme de ménage, notamment sur cet appartement, et ça peut finir par la dégoûter

Raph : Oui

Florent : Et ne plus travailler

Raph : Bon, les femmes de ménage, je sais que des fois quand il y a des cheveux dans le siphon de la douche, ça les dégoûte un peu, je n’imagine pas ton histoire là, elle ne l’aurait pas fait clairement je sais

Florent : Allez moi je vous dis, enfin tu vois juste pour rebondir, je dis il faut vraiment que tu le fasses, tu es une guerrière

Raph : je vois

Florent : Je lui dis et même des fois pour dire, parce que les gens peuvent plus, et des fois ça ne suffit pas, c’est tellement écurent que

Raph : Je n’imagine pas l’odeur, etc, bon bref, on ne va pas s’attarder sur ça, c’est quand même assez spécial, heureusement que ça n’arrive pas tous les jours, si tu le confirmes

Florent : Ca n’arrive pas tous les jours, mais

Raph : Il y a quelques histoires

Florent : Quelques histoires quand même

Raph : Ce n’est pas tout, quoi d’autres, quoi d’autre, est-ce que tu as encore des projets surs, tu t’arrêtes sur six mille euros de cashflow,

Florent : Non ça dit tout, parce que en fait ce n’est pas une histoire d’argent, juste une histoire de, comme je dis souvent aux gens, c’est ma partie de Monopoly, je finis au premier tour, je rentable le deuxième

Raph : …

Florent : Alors pour moi le , c’est un petit peu tu vois, on en a discuté avant, mais ça serait je vends mon appartement dans Paris, dans un beau quartier, alors c’est à l’opposé de l’investisseur

Raph : Clairement oui

Florent : Ce n’est pas rentable, ce n’est pas pour aujourd’hui, parce que même aujourd’hui clairement, ce n’est pas monodique, mais c’est l’objectif que j’ai à long terme, en disant quand j’aurais les moyens, pourquoi pas plus tard je, ça serait mon petit truc

Raph : Un investissement avec plaisir

Florent : C’est ça

Raph : Concrétiser un petit peu l’investissement par un beau produit

Florent : Exactement ça

Raph : Okay

Florent : Donc pour revenir pour ce que sur le feu, actuellement j’ai deux chambres de bonnes, qui sont à Marseille encore

Raph : Okay

Florent : Donc pour donner des chiffres un petit peu, je les achète, je pourrais dire beaucoup, parce qu’il y a une grande négociation prise entre

Raph : …

Florent : des chiffres je les achète quarante sept mille euros les deux

Raph : Okay

Florent : Pour des chambres qui sont sept cent euros par mois

Raph : Okay

Florent : Je pense que pour ceux qui aiment le net, ça doit faire du 13% net

Raph : C’est joli, c’est sympa

Florent : Voilà

Raph : Okay

Florent : tout seul après, j’ai reçu la réponse hier, je ne sais pas quand j’ai publié la vidéo, mais ce sera en cours

Raph : Oui

Florent : J’ai mon obtention crédit pour un immeuble, toujours sur Marseille

Raph : Okay

Florent : Et lui du coup, comme on parlait toute à l’heure des serveurs, j’essayer vraiment le truc pour aller plus loin, pour automatiser encore plus

Raph : Donc le saisonnier encore

Florent : C’est ça, ça sera entièrement saisonnier, donc notamment parlons des serveurs connectés, pour limiter le maximum les problèmes des caméras dans les parties communes

Raph : Okay

Florent : Tu vois c’est pour contrôler un petit peu le personne

Raph : Voilà, caméra

Florent : Pas n’importe quoi, ça s’appelle un petit défaut, quand il n’y a personne sur place, du coup les gens

Raph : C’est ça exactement, ils se permettent plus de choses, combien de dans cet immeuble rapidement ?

Florent : Aujourd’hui on a deux réellement habitables

Raph : Okay

Florent : Moi mon but c’est de transformer, je vais faire quatre habitables

Raph : Okay

Florent : T 3 et un T2 rez-de-chaussée

Raph : Donc du coup cashflow professionnel, encore une fois

Florent : C’est ça

Raph : Okay, donc pour conclure la vidéo également vous savez qu’avec Florent, développeur des applications mobiles, est-ce que vous pouvez me parler d’une application que tu as prévu de développer qui va servir aux investisseurs immobiliers ?

Florent : C’est ça, alors mon but maintenant c’est que, de se développer, parce que moi ça m’intéresse, en fait je suis dans les applications mobiles, le développement immobilier, donc là je suis en train de finaliser l’application, pour conclure rapidement tout ce qui est rentabilité

Raph : Okay

Florent : Donc en fait on rentre les chiffres, la surface, le prix, les travaux, on peut même aller plus loin, entre les détails un peu plus pointus, comme locatifs

Raph : Okay

Florent : Ton assurance

Raph : Okay

Florent : Et toutes ces choses, après si vous, quand vous la testerez, si vous regardez bien, il y a même des petites astuces que je mets

Raph : Que tu glisses à l’intérieur

Florent : Il faut les comprendre, parce que je ne peux pas les mettre explicitement comme ça

Raph : Okay

Florent : Il y a de petites optimisations pour les investisseurs

Raph : Okay

Florent : Et donc derrière on a assez rentabilité, et on a son investissement total, ce qui représente les frais de notaire

Raph : Okay

Florent : Sur l’investissement, ce que représentent les travaux

Raph : Une idée globale des projets

Florent : Voilà c’est ça le tableau d’amortissement tout de suite, et après ça c’est quelque chose, donc une application que j’ai proposée gratuitement pour tout le monde

Raph : Okay

Florent : Sans la faire payer, et après si ça fonctionne bien, c’est vraiment un truc que j’aimerais poursuivre, pour ceux qui s’intéressent, prévisionner des choses comme ça

Raph : Pour la compléter, comment elle s’appelle ?

Florent : Je pense que là d’ici une petite semaine, ça sera un peu près, ça sera sorti

Raph : Dans la vidéo ça sera, vidéo actuellement l’application devrait, normalement être prête

Florent : Voilà

Raph : la barre de description, téléchargez-là, elle est gratuite, les investisseurs même nous, pour analyser des appartements, des projets immobiliers

Florent : C’est exactement ça

Raph : Donc voilà, j’ai une question pour toi, une dernière question, ou est-ce que tu te vois dans dix ans ?

Florent : C’est bien

Raph : C’est bien, je te pour le fait

Florent : Dans dix ans, alors je ne me verrais peut-être pas forcément en France

Raph : Okay

Florent : Pas forcément expat non plus pour des raisons fiscales

Raph : Okay

Florent : Ce n’est pas aujourd’hui, surtout avec l’immobilier c’est compliqué

Raph : C’est compliqué

Florent : Mais c’est plus, moi ça me fait, ce que tu fais voyager dans plusieurs pays, des choses comme ça, même avec ma copine, c’est quelque chose que je me vois très bien

Raph : Okay

Florent : Donc plus en nomade, pour être dans des endroits plus bougés

Raph : Okay je vois

Florent : Après si on ne parle pas dans l’immobilier

Raph : Oui, l’appartement à Paris, dans dix ans

Florent : C’est ça, c’est ça

Raph : Okay bon viens, on reviendra, je ne sais pas combien d’années, l’épisode numéro 3 peut-être, pourquoi pas, mais je pense que tu vas avancer très vite,

Florent : Super

Raph : Il y aura certainement l’épisode numéro trois, en tout cas je te remercie beaucoup pour cette vidéo

Florent : Merci à toi, c’est avec plaisir

Raph : Merci à toi, si vous avez aimé la vidéo, comme d’habitude mettez un petit pouce bleu, commentez-là, si vous avez des questions, on se fera un plaisir de venir y répondre, partagez-là avec des gens qui sont intéressés par l’immobilier également, tout simplement, et voilà si vous êtes intéressés par l’investissement dans l’immobilier, n’hésitez pas non plus à lire la barre de description ci-dessous, j’ai certainement un programme pour vous qui vous correspond voilà à vous apprendre à investir dans l’immobilier pour opérer une bonne affaire, pour apprendre à faire les chiffres entre guillemets, à voir comment ça se passe chez le notaire, pour apprendre à la meubler, de la location, etc, etc. Bref tout ce qui vous faut, merci à toi encore Florent, je vous dis à très, très vite, ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *