3 mythes sur l’expatriation

Dans cette vidéo, nous voyons ensemble ces 3 mythes sur l’expatriation :

– Ce n’est pas bien vu pour son pays

– Il faut gagner beaucoup d’argent

– Ca peut couter très cher

Si vous souhaitez vous expatrier en Estonie ou ailleurs, sachez que je peux vous accompagner via mon module “Fiscalité & Expatriation” de mon Ecole.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

3 mythes sur l’expatriation

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires ! Je suis l’auteur du livre « Des bancs de la fac à l’indépendance financière ». Dans cette vidéo, je vais te donner 3 mythes sur l’expatriation, des idées reçues qu’on peut avoir sur le fait de s’expatrier à l’étranger, et on va parler un petit peu de tout ça.

Donc avant qu’on commence la vidéo, comme d’habitude, clique bien sur le bouton « S’abonner » ci-dessous. Tu recevras tout un tas de nouvelles vidéos en avant-première. Et lis bien la barre de description puisque j’ai pas mal d’informations pour toi, à te partager, et tu vas pouvoir récupérer un petit cadeau dans la barre de description. Donc lis bien ça tout de suite ou en parallèle de la vidéo.

Donc 3 mythes sur l’expatriation. Tu le sais peut-être, ou pas. Je vais te l’apprendre. Je suis aujourd’hui expatrié en Estonie, c’est d’ailleurs d’ici d’où je suis en train de tourner cette vidéo. Et ça va faire – je ne vais pas dire depuis combien de temps je suis expatrié parce qu’à l’heure où tu regardes cette vidéo, ça va changer donc ça ne sert à rien. Mais voilà, ça fait plusieurs mois maintenant que j’habite ici, et je me suis expatrié pour différentes raisons, notamment fiscales, mais également environnementales (si on peut utiliser ce mot-là), c’est-à-dire vis-à-vis de la France et de sa mentalité, et également cette volonté de vouloir vivre une expérience à l’étranger.

Tu sais aussi peut-être, ou pas (ça fait beaucoup de fois que je dis cette tournure de phrase mais ce n’est pas grave), j’adore voyager. Je suis quelqu’un qui voyage dans une vingtaine de pays par an. J’adore rencontrer des nouvelles personnes. J’adore voyager, voir des nouvelles cultures, goûter de nouvelles saveurs. Bref, j’adore ça.

Et j’avais cette volonté également de vivre dans un pays étranger, dans l’objectif de « tout refaire de A à Z ». Alors non pas que j’avais une réputation à fuir en France, mais l’idée d’arriver dans un nouveau pays et de me dire : « Ecoute, il faut que tu trouves un appartement. Il faut que tu arrives à communiquer avec les gens. Il faut que tu crées ta société dans ce nouveau pays. Il faut que tu trouves où faire tes courses. Il faut que tu trouves tout. Il faut que tu recommences à zéro.», c’était une perspective qui « m’excitait », dans le bon sens du terme. Ne t’emballe pas. Donc c’est ce que j’ai fait.

Donc l’Estonie, pourquoi pas ? On en reparlera dans une autre vidéo que je vais réaliser : « France Vs Estonie, quelles sont les grandes différences ? » Mais voilà. L’Estonie, pourquoi pas ? C’est encore dans l’Europe, il y a l’euro. Et on n’est pas si loin que ça de la France, on est à 3 heures. Il n’y a pas un grand changement de culture. Ce n’est pas comme si j’étais parti au Zimbabwe, en Indonésie ou en Antarctique. Tu as compris.

Le premier mythe sur l’expatriation, c’est quoi ? C’est tout simplement que c’est potentiellement mal vu pour son pays. J’ai réalisé il y a de ça quelques mois un micro-trottoir à Paris où j’étais allé voir les gens et je leur posais les questions suivantes qui étaient : « Que pensez-vous des gens qui s’expatrient dans un but fiscal ? Que pensez-vous des gens qui ne paient plus leurs impôts en France parce qu’ils sont partis à l’étranger, que ce soit pour une raison bonne ou pas bonne ? Voilà. Que pensez-vous de ces gens-là ? »

Et ce qui ressortait de la bouche des gens, même s’ils n’ont pas osé se lâcher, mais on sentait que certains, ils pouvaient être un petit peu plus méchants, était que : « Non, on est nés en France, on est Français. Si on est Français, de nationalité française, on fait son école en France, on va à la fac en France, on travaille en France, on a un emploi en France, on a un passeport français, on investit en France, on dépense en France, on part en vacances en France, on marie un Français ou une Française ». Bref, on fait tout en France. Pour beaucoup de personnes, on « doit » quelque chose à la France, on est redevables de la France. C’est elle qui nous a fait. On est nés sur le sol français. On a grandi sur ce territoire. La France a investi sur nous via l’école etc. Et donc on lui doit tout.

Et ça, c’est un premier « mythe ». Pourquoi ? Pourquoi finalement on serait redevables de la France? Donc je ne suis pas en train de dénigrer la France. Au contraire, moi j’adore la France. Je suis Français, je suis fier d’être Français. Elle m’a beaucoup apporté. Mais je n’estime pas que ce soit une raison pour laquelle je devrais me cantonner et rester enfermé dans les frontières françaises. Aujourd’hui, le monde est plus ouvert qu’il ne l’a jamais été, je pense. On peut prendre un avion pour 200€, on peut arriver aux Etats-Unis, on peut arriver pour 300€ en Asie. On peut, pour rien du tout, arriver à l’autre bout du monde. Et c’est une chance énorme que de se développer personnellement, professionnellement, financièrement, etc.

Donc pourquoi ? Dites-le moi dans les commentaires, dites-moi si vous n’êtes pas d’accord avec moi, et c’est certain que parmi certains d’entre vous qui vont regarder, il y en a qui vont me dire : « Oui, Raph, tu es Français, tu restes Français, tu ne bouges pas d’ici. » Donc je ne sais pas, c’est une dictature ça, non ? Donc dites-moi en commentaire ce que vous pensez. Mais grâce à Internet – aujourd’hui, moi j’ai un business sur Internet – ça me permet de bosser depuis n’importe où, quand je veux, où je veux, avec une connexion Internet et un ordinateur. Pourquoi je me priverais de ma mobilité et d’aller voir ce qui se passe ailleurs ?

Donc ça, c’est le premier mythe. Ne pensez pas que parce que vous êtes Français, ou Belge, ou Italien ou Américain, ou que sais-je, vous devez rester à l’intérieur de vos frontières et que vous devez tout à votre pays. Au contraire, vous pouvez aller défendre votre pays à l’étranger, à l’international en étant fier d’être Français, en montant des projets à l’étranger, et en mettant en avant la culture française.

Le deuxième mythe, c’est qu’il faut gagner beaucoup d’argent pour pouvoir s’expatrier. Non. Voilà. Si vous faites aujourd’hui – je ne sais pas – moins d’un million d’euros par an, vous pouvez vous expatrier. Si vous faites même 200000€/an, c’est déjà possible de s’expatrier. Donc voilà, je ne dis pas que c’est s’expatrier dès que vous faites 100000€ à l’année, 50000€ à l’année. Je ne dis pas qu’il faut s’expatrier le plus rapidement possible. Certains le font et ce n’est pas une bêtise. C’est pas une erreur.

Certains veulent s’expatrier le plus vite possible, payer le plus vite possible le moins d’impôts. C’est entièrement possible, il n’y a aucun souci. Mais ce que je veux dire par là, via ce deuxième mythe, c’est que vous n’êtes pas obligé d’être millionnaire, vous n’êtes pas obligé de gagner 100 millions d’euros à l’année, un million d’euros à l’année. Vous pouvez vraiment vous expatrier avant un seuil financier d’atteint.

S’expatrier, c’est quoi ? C’est pas simplement payer moins d’impôts. C’est également être à la recherche – je ne sais pas – d’une meilleure carrière professionnelle, de meilleures opportunités, d’un meilleur climat, d’une meilleure qualité de vie, vouloir offrir un meilleur futur à ses enfants, être plus en phase avec une culture. Peut-être que la culture française d’aujourd’hui ne vous intéresse pas. Vous êtes plus proche – je ne sais pas – d’une culture musulmane, ou d’une culture mexicaine, un peu plus latino, espagnole, je n’en sais rien. Etre plus en phase avec une culture. Voilà, ce n’est pas simplement parler de pognon que de s’expatrier.

Et c’est un peu ce qui ressort également des micros-trottoirs, c’est que s’expatrier, c’est vu que dans un point de vue fiscal, et d’esquiver un impôt potentiel. Non, non, non, non ! Heureusement, il n’y a pas que ça qui entre en compte dans la balance, sinon le choix serait potentiellement bien triste. Il y a heureusement bien d’autres choix qui font qu’une personne fait le choix de s’expatrier.

Je parlerai dans une autre vidéo également de l’expatriation. Je sais que c’est un sujet très intéressant qui vous intéresse. Mais c’est vrai que de mon côté, j’ai vu beaucoup de mes amis entrepreneurs s’expatrier. On ne peut pas vous mentir, plus de 90% des gens qui gagnent de l’oseille, qui ont une entreprise qui fait de l’oseille, s’expatrient dans mon entourage. Ce n’est pas un hasard mais heureusement qu’il n’y a pas que la balance fiscale qui compte même si elle pèse – je ne vais pas vous mentir – pas mal.

Troisième et dernier mythe que je vais te partager dans cette vidéo : s’expatrier, potentiellement, ça peut coûter cher, et – je dirais même plus – très cher. Donc oui et non. Encore une fois, tout va dépendre de quel type d’expatriation tu vas envisager.

Si tu souhaites déménager d’un château à l’autre bout du monde, forcément, tu auras beaucoup de choses à déménager, c’est compliqué. Si tu as une famille de 4 personnes à faire déménager, à expatrier, c’est plus compliqué que si tu es tout seul.

Si tu as beaucoup d’actifs en France, beaucoup d’intérêts économiques en France, ça peut être un peu plus compliqué de les solder, de les liquider pour récupérer ton cash et de réinvestir ailleurs. Il y a beaucoup de paramètres qui peuvent rentrer en compte. Mais ce qu’il faut retenir – et encore une fois, c’est un mythe – c’est que ça ne coûte pas forcément très cher de s’expatrier. Tout va dépendre aussi du pays en question. Forcément, si vous passez – on va dire – de l’Albanie à un pays où ça ne coûte pas cher, de vivre à Dubaï, ou Singapour ou Hong Kong, vous allez ne pas y arriver tout simplement parce que le coût de la vie dans ces pays est élevé.

Donc par exemple, pour mon expatriation, je ne vais vous dire que ça a coûté zéro parce que forcément, il y a des frais de repérage du pays, de voir un petit peu comment ça se passe dans le pays, d’installations diverses et variées, etc. Mais mon expatriation s’est vraiment passée de façon très très simple et très smooth parce que je suis seul, je suis célibataire, donc je n’ai pas de famille et d’enfants à « déloger ». Il n’y a pas les galères d’écoles et de grosses maisons à débarrasser.

Moi je suis quelqu’un de très minimaliste, et je n’ai qu’une seule valise. C’est-à-dire que si demain, je me fais carotte  ma valise dans un aéroport, parce que le mec il a jeté ma valise dans la soute et qu’elle s’est éclatée, et qu’ils l’ont jetée, ou je ne sais pas quoi, que je ne l’ai plus, j’ai perdu toute ma vie. Donc c’est très très simple à déménager pour moi. J’ai pris ma valise, je suis arrivé, comme si j’arrivais dans un Airbnb en fait, tout simplement, et j’étais installé. Donc tout dépend de quel type d’expatriation vous envisagez, mais ne pensez pas que c’est forcément quelque chose de très très compliqué à mettre en place, et de très coûteux surtout.

Donc voilà en tout cas pour les 3 mythes sur l’expatriation. J’espère que ça pourra potentiellement te motiver, t’inciter ou te confirmer dans tes choix de t’expatrier. En tout cas, sache que c’est une très très belle expérience à vivre que de s’expatrier dans un nouveau pays. Personnellement, je ne regrette pas du tout mon choix d’expatriation ici en Estonie. Donc on aura l’occasion d’en reparler dans une autre vidéo des différences entre la France et l’Estonie. Ça va être très intéressant. Je ne regrette surtout pas.

Si tu as aimé cette vidéo, encore une fois, petit Like, pouce bleu, commente, dis-moi encore une fois ce que tu penses des gens qui s’expatrient. Bien ? Pas bien ? N’hésite pas à me donner ton avis si tu trouves intéressant d’échanger sur ce sujet-là. Partage la vidéo avec des gens qui seraient intéressés par l’expatriation.

Et si l’expatriation, justement, t’intéresse, lis bien la barre de description. Tu vas pouvoir cliquer sur un lien et te renseigner sur mon programme « L’école de l’élite financière » dans lequel je t’apprends de A à Z comment t’expatrier dans un autre pays. On parlera d’expatriation. On parle d’offshore, on parle de holding, on parle de fiscalité, on parle de beaucoup de choses en fait. Donc voilà, je ne vais pas tout t’expliquer puisque ça risque d’être un petit peu long, mais lis bien tout ça dans la barre de description et n’hésite pas à revenir vers moi.

Je te dis : « A très très vite. » Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *