3 ERREURS à NE PAS faire lorsqu’on investit dans les CRYPTOS ? (Jeunes Loups)

Dans cette vidéo, toujours en compagnie de Jean-Marie, investisseur en crypto-monnaies, nous parlons des 3 erreurs à ne pas faire lorsqu’on investit dans les cryptos !

Comme le dit Jean-Marie, ces 3 erreurs pourraient te coûter le crypto-million donc écoute les bien afin de ne pas les reproduire car beaucoup de néo-investisseurs en sont malheureusement victimes.

Bon visionnage.

✅ Concernant notre offre irrésistible : https://www.clubmillionnaire.fr/jeune…

✅ Protéger ses crypto-monnaies à l’aide d’un wallet : https://clubmillionnaire.fr/trezor (il s’agit de la clé que j’utilise personnellement)

3 ERREURS à NE PAS faire lorsqu’on investit dans les CRYPTOS ? (Jeunes Loups)

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raphaël Carteni : Salut à tous. Bienvenue sur cette nouvelle vidéo dans laquelle on va voir ensemble quelles sont les 3 erreurs à ne surtout pas faire dans les cryptomonnaies, qui pourraient vous coûter 1 million d’euros, et quelle est la meilleure stratégie d’investissement si vous êtes débutant.

Donc avant qu’on ne commence cette vidéo, comme d’habitude, clique bien sur le bouton « S’abonner » ci-dessous. Tu recevras en avant-première toutes les prochaines vidéos. Et lis bien la barre de description puisque j’ai un petit cadeau pour toi. Il s’agit d’un pack de bienvenue au contenu 100% secret. Je ne t’en dis pas plus mais télécharge-le tout de suite. Jean-Marie, salut.

Jean-Marie : Salut Raph.

Raphaël Carteni : Comment tu vas ? Ça va ?

Jean-Marie : Très très bien.

Raphaël Carteni : Ça a bien claqué là !

Jean-Marie : Oui.

Raphaël Carteni : Est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire qui tu es, ce que tu fais dans la vie, quel âge tu as ?

Jean-Marie : Je m’appelle Jean-Marie, j’ai 27 ans. J’habite à Tallinn en Estonie, là où on est actuellement. Après avoir travaillé 2 ans dans l’ingénierie informatique, et product management, j’ai décidé de me lancer à fond dans ma passion.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : En faire mon métier. Donc les cryptomonnaies. Investir dedans. Baigner dedans.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Et voilà. Je suis avec mon associé Gregor, et avec lequel on vit de ça, et on fait des formations et des livres là-dessus.

Raphaël Carteni : Okay. Donc super. Jean-Marie avec son associé vivent des cryptomonnaies. Ils sont investisseurs en cryptomonnaies. Et on va voir aujourd’hui quel serait selon toi le top 3 des erreurs qui pourraient te coûter, comme tu le dis, le crypto-million. C’est ça ?

Jean-Marie : Exactement. Exactement.

Raphaël Carteni : Okay. Donc quelle serait la première erreur ?

Jean-Marie : Alors, selon moi, la première erreur, c’est les gens qui investissent de l’argent qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre. Et ça, on ne le répètera jamais assez.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Investissez de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Je ne vous souhaite pas de perdre de l’argent, bien évidemment.

Raphaël Carteni : Oui. Bien sûr.

Jean-Marie : Investissez dans des projets que vous sentez. Réfléchissez. Mais surtout, ne vous endettez pas. On a vu des gens qui ont investi des sommes en ayant emprunté…

Raphaël Carteni : C’est ce que j’allais te dire.

Jean-Marie : Des fois, c’est très risqué.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Surtout quand les prix sont vraiment très très hauts quoi.

Raphaël Carteni : C’est ça. C’est vrai que j’ai eu un ou deux retours, comme ça, des gens qui sont venus me voir et qui m’ont dit : « Raph, j’ai fait un prêt pour investir dans la cryptomonnaie. Je suis chaud, j’en suis certain, je suis convaincu que ça va monter ».

Jean-Marie : Oui.

Raphaël Carteni : Et là, je dis : « Oui, moi aussi, je pense que ça va monter, mais quand même… » Il a fait un prêt quoi. C’est chaud. Donc c’est vrai que malheureusement, les gens, ils veulent souvent un plan d’action précis : « J’achète, là c’est bon, là je fais ça, là je fais ci ». Mais malheureusement, entre la théorie et la réalité, ça ne se passe jamais comme prévu.

Jean-Marie : Exactement.

Raphaël Carteni : Donc première erreur de base : ne jamais trop investir, surtout de l’argent qu’on n’a pas quoi.

Jean-Marie : Exactement.

Raphaël Carteni : Deuxième erreur, ce serait quoi ?

Jean-Marie : Ne pas négliger la sécurité. C’est un truc qui est vraiment négligé dans les cryptos.

Raphaël Carteni : C’est clair.

Jean-Marie : C’est que les gens ne se rendent pas compte du risque qu’il y a. Ils laissent leurs cryptos par exemple sur les plateformes sans se rendre compte qu’en fait, les plateformes, elles possèdent leurs cryptomonnaies. Si un jour, la plateforme, elle tombe…

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Si un jour, un Etat décide de saisir une plateforme et les cryptos qui sont dessus, vous êtes tout nus quoi.

Raphaël Carteni : Exactement.

Jean-Marie : Donc il faut bien penser à la sécurité, acheter des wallets spécifiques. Donc on a plusieurs types de wallets. On pourra faire une vidéo là-dessus si tu veux.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Mais passer par des solutions sécurisées et ne pas négliger. Voilà.

Raphaël Carteni : Rapidement, je pense qu’il y a 3 types de wallets, ou 4.

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Donc wallet mobile (si je ne dis pas de bêtise), wallet bureau, wallet physique, et site Internet « wallet électronique ».

Jean-Marie : Exactement.

Raphaël Carteni : Voilà.

Jean-Marie : Tu vois pour la sécurité, moi je dis aux gens : « N’utilisez pas votre smartphone pour les cryptomonnaies. »

Raphaël Carteni : Alors, pourquoi ?

Jean-Marie : Parce qu’un smartphone, c’est l’antithèse de la sécurité. Il traque vos faits et gestes.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Votre clavier, toutes vos touches peuvent être écoutées. Donc une application malveillante est si vite arrivée. Un site Internet que vous avez visité depuis votre téléphone. Déjà, ce serait le premier point : pas de smartphone.

Raphaël Carteni : Okay. Et parmi les 4, qu’est-ce que tu recommanderais le plus ?

Jean-Marie : Hardware wallet.

Raphaël Carteni : Physique ?

Jean-Marie : Wallet physique. Donc on connait Ledger Nano, ou Trezor. Ça c’est la solution ultime pour avoir ses cryptos en sécurité.

Raphaël Carteni : Donc si on résume rapidement, c’est une petite puce qui stocke les cryptomonnaies, pour faire très simple.

Jean-Marie : C’est très simple.

Raphaël Carteni : Très très simplifié. On fera peut-être une vidéo là-dessus. Ça pourrait être très intéressant. C’est clair. Je pense que quand on a un ordinateur avec toutes les photos de vacances dessus, et qu’on perd tout, on a le seum. Si on a les cryptomonnaies sur une plateforme et qu’on perd tout, on a doublement le seum parce que ça va être beaucoup beaucoup d’oseille. Donc bien sécuriser. Troisième conseil, ce serait quoi ?

Jean-Marie : Commencer doucement. Beaucoup de gens, ils commencent, ils commencent dans les cryptos, c’est passionnant, on voit les courbes qui font +20%, -20% en un jour. Il y a 1500 cryptomonnaies. Il n’y a pas que le bitcoin et l’ethereum. Il y a 1500 projets.

Raphaël Carteni : On a tendance à oublier parfois.

Jean-Marie : Il y a des jours où il y en a 50 qui sont créées. On peut créer facilement une cryptomonnaie. Et donc on a tendance à vouloir investir là, investir là, investir là, et ne pas prendre le temps de comprendre les cryptos et comment ça marche. Donc mon conseil, c’est commencer doucement, acheter une ou deux cryptos, souvent être très classique – Bitcoin, Ethereum 

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Voir comment ça marche, apprivoiser les plateformes de trading et les plateformes d’échanges. Et puis après, une fois qu’on a compris un peu comment ça marche, on fait 2-3 trades. Okay, on peut aller investir dans d’autres cryptos et peut-être faire une ICO. Pourquoi pas ?

Raphaël Carteni : Okay. Donc c’est vrai que les gens voient ça comme un jeu, ça monte, ça descend. « J’ai gagné 500 balles aujourd’hui ! » Par contre, on ne dit pas quand on a perdu 1000 balles.

Jean-Marie : Exactement. Vous pouvez prendre ça comme un jeu. Et si c’est de l’argent, vous pouvez perdre quoi.

Raphaël Carteni : Oui. C’est ça.

Jean-Marie : Mais si c’est quand même un investissement sur lequel vous voulez un retour, il faut prendre ça. C’est votre patrimoine.

Raphaël Carteni : Oui, c’est ça. C’est un patrimoine.

Jean-Marie : C’est de l’argent quoi.

Raphaël Carteni : C’est ça. Donc se faire la main doucement au début, sur le top 10 du market ?

Jean-Marie : C’est ça. Je dirais ça.

Raphaël Carteni : Top 20. Okay. Du coup, je rebondis sur un autre point qui peut être intéressant. C’est – peut-être pour les débutants qui nous regardent aujourd’hui – quelle serait la bonne stratégie à utiliser si on veut investir dans les cryptomonnaies avec toutes les stratégies qui existent aujourd’hui ?   

Jean-Marie : Alors, stratégie très simple. Alors, je vous ai dit juste avant : commencer doucement.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Quand vous allez vouloir un petit peu diversifier votre portefeuille, c’est justement de diversifier. Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Il y a des projets qui résolvent des problèmes bien spécifiques.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Dans des industries bien spécifiques : assurances, immobilier, environnement durable, anonymat, cryptomonnaies, échanges d’argent ou de valeurs. Et le fait d’être dans plusieurs projets en même temps, mais pas d’avoir 100% de votre portefeuille au même endroit, forcément ça réduit le risque.

Raphaël Carteni : C’est ça.

Jean-Marie : Parce qu’en gros, le but d’un investisseur, c’est réduire le risque.

Raphaël Carteni : Et est-ce que tu recommandes d’avoir plein de « lignes » en mode « Je possède 77 cryptomonnaies » ? Ou est-ce que tu préfères concentrer tes investissements sur 5-6 cryptomonnaies dans lesquelles tu crois vraiment, avec des bons projets technologiques ? Ou tu te dis : « J’en prends plein et encore une fois méthode Inshallah et on va voir ce qui se passe » ?

Jean-Marie : Alors, en prendre plein, il n’y a pas de mal à ça. Ça dépend du capital de départ.

Raphaël Carteni : C’est sûr, oui.

Jean-Marie : Maintenant, si c’est en prendre plein pour avoir 2 ou 3 tokens de chaque, je pense que ce n’est pas forcément intéressant.

Raphaël Carteni : Oui. Puisqu’il y a un poids quand même.

Jean-Marie : Exactement, puisque s’il faut que vous bénéficiez quand vous prenez 20%, boum ; c’est  un peu un poids.

Raphaël Carteni : Et ne pas gagner 20 centimes.

Jean-Marie : Exactement. Et maintenant, je voulais revenir sur un truc. En prendre plein, okay, c’est sympa, mais il y a beaucoup de coins qui sont des scams.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Ou vraiment à peu d’avenir potentiel. Donc c’est là où il faut vraiment prendre le temps de rechercher, travailler et lire les whitepapers, analyser les équipes, et comprendre si c’est un bon projet ou si c’est juste un projet qui est là juste pour faire de l’argent quoi.

Raphaël Carteni : Okay. Rapidement, dernière question : qu’est-ce que tu penses du training si on est débutant ? Bon ou mauvais plan ?

Jean-Marie : C’est surtout une question à se poser à soi-même. C’est beaucoup lié sur la personne. Les gens qui sont plutôt… Ça dépend du tempérament.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : C’est-à-dire il y a des gens qui sont plus posés qu’ils vont déceler un investissement à long terme.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Plutôt moi. Moi, je m’oriente vers ça. Et il y a des gens qui sont en mode trading, et donc du coup, ils vont faire entre 20 et 200 trades à la journée.

Raphaël Carteni : Ah oui ?

Jean-Marie : Et ils vont réussir, ils vont gagner de l’argent. Mais des fois, vous pouvez être bons en trade, et mauvais en investissement à long terme. Et l’inverse est vrai.

Raphaël Carteni : Okay. En faisant du profil d’investisseur en fait. Et son objectif, c’est du long terme.

Jean-Marie : Exactement. Et puis, ça dépend du temps, parce que…

Raphaël Carteni : Aussi ?

Jean-Marie : Un investisseur long terme va travailler 90% du temps en amont, et une fois qu’il a investi dans sa crypto,

Raphaël Carteni : Il conserve.

Jean-Marie : Moi, je dis, minimum 6 mois, et entre 6 mois et 5 ans,

Raphaël Carteni : De conservation ?

Jean-Marie : De conservation. Juste on attend que le marché évolue, mature…

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Et bien évidemment, choisir ses coins avec précision pour l’investissement à long terme. Bien évidemment, favoriser les protocoles et les plateformes plutôt que les applications.

Raphaël Carteni : Oui. Ce n’est pas du tout le même travail finalement. Un trader, il doit travailler tout le temps toute la journée. Quand on conserve sur le long terme, on travaille au début. On fait son analyse de projet, ensuite c’est terminé.

Jean-Marie : Je pense que les viewers de ta chaîne

Raphaël Carteni : Oui ?

Jean-Marie : Ils sont vraiment dans l’investissement passif immobilier.

Raphaël Carteni : Plutôt. En tout cas, moi, c’est plus ce que je fais.

Jean-Marie : Tu ne trades pas non plus au jour le jour un bien immobilier.

Raphaël Carteni : Non.

Jean-Marie : Donc voilà. Moi, je vois un investissement dans les cryptos comme un investissement passif. C’est-à-dire que je mets mon argent et puis je reviens 6 mois après pour voir où ça en est.

Raphaël Carteni : C’est ça, c’est ça. Alors, toi, dernière question comme ça qui m’est venue en tête, quelle est ta stratégie vis-à-vis des cryptomonnaies, dans le long terme pour créer des bénéfices ? C’est vrai qu’une cryptomonnaie, ça ne verse pas de dividendes. Comment tu vois les choses ? Est-ce que tu te fixes un cap de bénéfices pour tout revendre ? Est-ce que tu te dis : « Je récupère des bénéfices tous les ans » ? Est-ce que, non, tu investis sans cesse des fonds propres et tu te dis : « Je fais grossir la machine. Je n’ai pas besoin de cet argent, je laisse grossir » ? Comment tu vois les choses à l’horizon, à court terme et à moyen terme ?

Jean-Marie : Alors, moi je suis très à fond sur les cryptos.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Pour moi, c’est l’avenir. C’est-à-dire que le dollar, c’est… La nouvelle monnaie sera le Bitcoin.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Le bitcoin, c’est la nouvelle monnaie. Maintenant, on vit quand même, on n’est qu’en 2018, c’est le tout début. Ce que je veux dire, c’est que je suis à fond sur les cryptos.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Je pense que d’ici 2020, le marché va bien évoluer.

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Donc je suis dans le long terme.

Raphaël Carteni : Tu conserves ?

Jean-Marie : Je suis là. Conservation à 100% et je ferai le point en 2021.

Raphaël Carteni : C’est un peu loin de se projeter dans 3 ans.

Jean-Marie : A moins que – on ne sait jamais – que le marché explose. Là, si c’est beaucoup trop par rapport à mon capital sur mon compte en banque,

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Il faudra rééquilibrer.

Raphaël Carteni : Faire l’arbitrage, oui.

Jean-Marie : Et par contre, je voulais dire un truc : il y a des cryptos qui rapportent des dividendes.

Raphaël Carteni : Oui. Alors, justement, je voulais t’en parler en off, mais parlons-en tout de suite. C’est vrai que certaines cryptos, quand tu les détiens, notamment certaines plateformes, tu reçois ce qu’on appelle des « dividendes », du moins des autres cryptomonnaies.

Jean-Marie : Si tu reçois la même cryptomonnaie, la cryptomonnaie native.

Raphaël Carteni : D’accord. Okay. Rapidement ?

Jean-Marie : Rapidement, il y a tout ce qu’on appelle des cryptomonnaies souvent en Proof of stake,

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Donc on a par exemple Neo qui, lui, ramène des dividendes. Donc pendant que vous utilisez le wallet de Neo, et juste en ayant vos tokens dans le wallet officiel, ça vous permet de rapatrier et de générer quelques nouveaux tokens chaque mois par rapport au montant que vous avez dans le wallet, donc comme un placement classique à la banque.

Raphaël Carteni : Comme des actions qui te versent des dividendes.

Jean-Marie : Sauf qu’ils vous versent du Gas pour l’exemple en question quoi.  

Raphaël Carteni : Pour le Neo ?

Jean-Marie : Voilà.

Raphaël Carteni : C’est ça que je voulais dire en fait, pour le fait que tu reçois des cryptomonnaies dans une autre « devise » que celle que tu avais à la base.

Jean-Marie : Okay, je vois. Alors, ça dépend, ça va dépendre des projets. C’est pour ça qu’il faut lire. Il faut lire la technologie qu’il y a derrière, comment ça se passe, comment le staking se passe. Alors, des fois, ça s’appelle le staking, dès fois ça s’appelle le minting,

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Ethereum va y arriver, vers le minting, c’est-à-dire qu’il y aura des gros possesseurs d’ethereums et eux ils vont générer des ethers.

Raphaël Carteni : Donc il y a des dividendes.

Jean-Marie : Il y a des dividendes, mais pas toutes les cryptomonnaies le font.

Raphaël Carteni : C’est ça. C’est plutôt marginal. C’est vrai que certains utilisateurs se sont retrouvés surpris, notamment sur Binance, de voir que : « Putain, je ne comprends pas ! J’ai des cryptomonnaies que j’ai jamais achetés ». En fait, c’est comme le Neo ou le Gas, des choses comme ça.

Jean-Marie : En fait, ce dont tu parles aussi, c’est des airdrops. Donc, c’est quand par exemple, vous possédez tels ou tels tokens. Donc souvent, c’est des ethers ou des Neo, les autres projets qui créent des tokens sur la plateforme Ethereum pour propulser leur projet, vont donner délibérément des tokens, distribuer des tokens gratuitement aux possesseurs d’ethereums.

Raphaël Carteni : D’accord. Donc c’est un autre mode de versement de « dividendes » un peu différent.

Jean-Marie : Exactement. Ça, ça se fait de façon aléatoire, les airdrops. Mais par contre, il y a des fois où vous pouvez aller participer à des Airdrops de façon volontaire.

Raphaël Carteni : Totalement volontaire ?

Jean-Marie : Et récupérer des tokens gratuitement en espérant qu’ils valent dans le futur.

Raphaël Carteni : Okay. La troisième solution pour laquelle vous avez peut-être reçu des cryptomonnaies que vous n’avez jamais achetées, c’est si vous avez fait de l’affiliation pour la plateforme, et vous avez récupéré un pourcentage sur tous les trades qui ont été faits. Ça existe sur certaines plateformes également.

Jean-Marie : C’est vrai. Coinbase par exemple.

Raphaël Carteni : Voilà. Tout ça.

Jean-Marie : Ou Kucoin. Binance aussi.

Raphaël Carteni : Binance aussi, exactement. Okay. C’est très intéressant, tout ça.

Jean-Marie : Il y a aussi les masternodes. Il y a une histoire avec les masternodes. Mais ça, on pourra en parler dans une vidéo.

Raphaël Carteni : On va vous noyer dans le flot d’informations.

 

 

Okay, donc vous nous retrouvez là en direct avec encore une fois Jean-Marie, mais au Hilton, cette fois-ci. On se buvait un petit café avec Jean-Marie, et on se disait que ce qu’on vous avait proposé à la base à la fin de la vidéo, ce n’était pas suffisant. Je ne sais pas si tu es d’accord avec moi Jean-Marie ?

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Voilà. On leur avait proposé quoi à la fin ? Classiquement ?

Jean-Marie : La formation « Jeunes Loups » classique : 7 heures de vidéos, 55 vidéos en tout.

Raphaël Carteni : Grosse formation.

Jean-Marie : Oui. Grosse grosse formation. On a décidé d’ajouter des choses.

Raphaël Carteni : Oui. Voilà, puisqu’en fait tout le monde fait ça. Tout le monde fait des interviews, met en avant le programme de la personne qu’on interviewe, c’est classique. Donc on s’est dit : « Pourquoi on ne ferait pas plus différent ? Les gens, ils sont habitués, ils en veulent plus ». Et on voulait vraiment faire ce qu’on appelle une offre irrésistible.

Jean-Marie : Tu disais que les gens étaient là aussi beaucoup pour l’immobilier, sur ta chaîne.

Raphaël Carteni : Oui, exactement. C’est vrai que beaucoup d’entre vous qui nous suivent aujourd’hui, c’est peut-être pour l’immobilier. Donc on a décidé de faire un petit package intéressant. Bien évidemment, la formation Jeunes Loups qui est d’excellente qualité, elle reste là, on est d’accord ?

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Okay. Donc d’une valeur de 497€. Mais qu’est-ce qu’on rajoute par-dessus ?

Jean-Marie : Le livre qui va avec, donc 19,90. Notre livre, 177 pages.

Raphaël Carteni : Donc un livre papier ?

Jean-Marie : Bon début pour commencer. Oui, livre papier.

Raphaël Carteni : Donc reçu chez eux directement ?

Jean-Marie : Exactement. Dans la boite aux lettres.

Raphaël Carteni : Sur les cryptomonnaies.

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Est-ce qu’on ne mettrait pas un deuxième livre avec ? Allez, c’est parti ! « Des bancs de la fac à l’indépendance financière », c’est pour vous, donc d’une valeur de 28€ ; 244 pages, je crois. Ça arrive également chez vous. Voilà, on y parle d’immobilier. Les crypto-bénéfices, il faut bien faire quelque chose. On les réinjecte dans les cryptomonnaies, soit on investit ailleurs, dans d’autres actifs.

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Et pourquoi pas l’immobilier ? Donc voilà, aujourd’hui, un des gros points des gens riches de ce monde, c’est la capitalisation immobilière. Peut-être que plus tard, on va voir des gens qui ont une grosse capitalisation en cryptomonnaies. Mais pour l’instant, c’est l’immobilier qui est plus prépondérant, on va dire. Donc voilà, je vais vous offrir ma formation sur l’immobilier d’une valeur de 497€. Il y a environ 28-30 heures de formation. C’est vraiment fat. De A à Z, comment investir dans l’immobilier, de la définition de son projet à la fiscalité, la comptabilité, en passant par tout ce qui est au milieu : travaux, négociation, emprunt bancaire, notaire, locataires, documents, tout. Je mets ça avec.

Jean-Marie : 20 heures, c’est ça ?

Raphaël Carteni : 28-30 heures je crois.

Jean-Marie : 28-30 heures. Wow !

Raphaël Carteni : Donc autant vous dire que nos deux têtes, ce n’est pas fini pour vous. Il y aura beaucoup de contenu « à manger ».  Donc si on résume, ça fait quand même 2 formations d’une valeur de 497€ chacune, la tienne, la vôtre avec Jeunes Loups, et la mienne, plus les 2 livres.

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Donc la valeur totale du package, à peu près ?

Jean-Marie : 1100, 1050…

Raphaël Carteni : 1100€. Voilà, exactement. Donc comment faire pour récupérer tout ça ? Si ça vous intéresse, dans la barre de description, il y a le lien directement pour arriver sur le site de Jeunes Loups,

Jean-Marie : Exact.

Raphaël Carteni : Pour vous procurer la formation de Jeunes Loups, 497€. Et dès que c’est fait, n’hésitez pas à m’envoyer un petit email, je vous mettrais également mon email dans la barre de description pour réclamer vos bonus, et on vous enverra mon livre, ma formation sur l’immobilier, ainsi que le livre de Jeunes Loups, tout ça directement chez vous. Donc là, je pense qu’on a vraiment une offre qui est irrésistible. Et peut-être qu’on peut refaire un petit point rapide sur les cryptomonnaies en Estonie. C’est vrai que ça bouge beaucoup. Il y a toujours des choses à dire sur les cryptomonnaies. Qu’est-ce qu’on peut rajouter sur les cryptos ?

Jean-Marie : Tout d’abord, les cryptos, la blockchain, ils l’utilisent en Estonie depuis plusieurs années pour se prémunir des cyberattaques de la Russie.

Raphaël Carteni : Oui. C’est un point de vue historique, oui.

Jean-Marie : C’est le sixième pays en levées de fonds en cryptomonnaies.

Raphaël Carteni : L’Estonie ?

Jean-Marie : Exactement. Dans le monde. Et puis, sur la scène cryptomonnaies, on a la France qui est en train de devenir un pays crypto-friendly, la flat tax qui arrive, et puis on a des banques qui s’adaptent petit à petit. On voit que ça va vraiment dans le bon sens.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : Et que la fin de 2018 et 2019 s’annoncent vraiment percutants pour les cryptomonnaies.

Raphaël Carteni : Rapidement aussi, tu me disais que tu avais rencontré un recruteur il n’y a pas longtemps, à qui tu demandais comment ça se passait les emplois, les pôles blockchain ?

Jean-Marie : C’était il y a 2 jours.

Raphaël Carteni : Oui.

Jean-Marie : C’était avec des recruteurs IT, donc tech, en Estonie

Raphaël Carteni : Okay.

Jean-Marie : Je leur avais demandé s’ils ont vu une augmentation du nombre d’emplois blockchain sur le territoire. Ils m’ont dit qu’exactement, c’est ce qu’ils voyaient. Il y a de plus en plus de demandes. D’ailleurs si vous pensez à votre carrière ou à un changement de carrière,

Raphaël Carteni : Anticipez.

Jean-Marie : La blockchain, c’est vraiment un domaine à regarder.

Raphaël Carteni : Du futur. Les banques, les multinationales créent des services entiers blockchain.

Jean-Marie : Juste que tu disais, l’immo et les cryptos, c’est une bonne dynamique parce que soit le cashflow positif, on le réinjecte dans les cryptos, soit les plus-values de cryptos, on les met dans l’immo. Donc c’est vraiment une bonne dynamique.

Raphaël Carteni : C’est une bonne synergie. C’est clair. Bref, on a déjà parlé pas mal des cryptomonnaies dans le contenu de l’interview qu’on avait fait déjà ensemble. On reparlera certainement dans le futur. Donc voilà. Ce qui vous reste à faire, c’est quoi ? C’est simplement cliquer sur la barre de description pour arriver sur la page de Jeunes Loups, regarder le contenu de la formation, vous la procurer, et nous envoyer un petit email pour qu’on puisse vous débloquer tout le reste des bonus, d’une valeur de 1100€ au total. Si c’est tout bon pour toi, je te sers la main. Allez, je te check un petit coup.

Jean-Marie : A la prochaine.

Raphaël Carteni : On se dit : « A très très vite ».

Jean-Marie : Merci.

Raphaël Carteni : Ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *