TOP 5 DES BUSINESS A LANCER EN 2021

Excellente année 2021 à toi ! Quels sont les business qui vont cartonner en 2021 ? Je te donne mon avis dans cette vidéo ! Et toi, quel est ton business ou quel business souhaiterais-tu lancer ? Quelle est ta plus grande difficulté à l’heure actuelle ?

BUSINESS DES BOX :

⚡️ Partie 1 – Interview de Gabriel sur les box par abonnement : https://www.youtube.com/watch?v=9Gjs9…

⚡️ Partie 2 – Interview de Gabriel sur les box par abonnement : https://www.youtube.com/watch?v=WH-A2…

⚡️ La formation offerte par Gabriel sur les box : https://clubmillionnaire.fr/box

BUSINESS INFOPRENARIAT :

⚡️ Découvre l’Ecole de l’Elite Financière pour lancer un business Internet et vendre tes produits/services : https://clubmillionnaire.fr/eef

#Business #CréerUnBusiness #BusinessRentable

TOP 5 DES BUSINESS A LANCER EN 2021

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yes, les amis ! Bienvenus sur cette nouvelle vidéo ! 2021 a déjà bel et bien commencé. Ça fait presque deux semaines, et ce n’est pas le moment de perdre plus de temps si tu t’es déjà un petit peu laissé aller en ce début d’année.

Nous allons très vite voir ensemble, quel est, comme un petit peu chaque année, le top 5 des business à lancer en 2021.

Je vais parler de business qui sont très connus, qui ne changent pas, qui fonctionneront toujours en 2021. Je vais te parler de 2 business qui sont beaucoup moins connus et qui ont un très, très gros potentiel.

Et je vais parler d’un autre business qui est, selon moi, très sous-estimé mais qui est également un très joli potentiel.

Donc je vais parler de 5 business aujourd’hui. Et donc, attention, je te parle bien de business. Je parle d’entreprises, de création d’entreprises. Je ne te parle pas d’investissements. 

C’est pour ça que dans cette vidéo je ne veux pas du tout t’évoquer tout ce qui est immobilier, tout ce qui est investissement en bourse, tout ce qui est investissements en cryptomonnaies, tout ce qui est ce genre de choses. Parce que c’est de l’investissement.

Il faut bien vraiment différencier l’investissement, de choses où tu investis ton argent, et la création d’entreprises où tu crées de la valeur pour des clients, et où tu peux développer du chiffre d’affaires à l’infini  dans la limite de ton marché, dans la limite de tes compétences, dans la limite de ce que tu arrives à produire.

Donc, les amis, on va commencer tout de suite ! N’oublie pas de t’abonner à la chaîne YouTube si ce n’est pas encore fait – le petit pouce bleu.

Et également pose-moi toutes tes questions dans les commentaires. Pour te préciser, je ne vais certainement pas faire cette liste dans un ordre d’importance. Je vais simplement te citer les 5 business, et ensuite, libre à toi de prendre ce qui t’inspire ou ce qui t’inspire le moins.

Le premier business qui me passe par la tête c’est celui des box par abonnements. J’avais fait une vidéo-interview de Gabriel il y a de ça quelques mois – je mettrai dans la barre de description – où j’interviewais Gabriel dont son business est les box par abonnements.

En quoi ça consiste ? Ce sont tout simplement des produits physiques – ça n’a rien à avoir avec du numérique pour le coup. Tu vas te servir d’internet pour commercialiser ta box, mais il s’agit bel et bien d’un produit physique où tu peux directement envoyer à tes clients sous la forme d’une récurrence.

C’est-à-dire que ce sont des box mensuels. Tu sais, une box que tu paies des fois pour recevoir une bouteille de vin chez toi, des produits cosmétiques pour les filles, ou des bières, des produits de beauté pour les hommes aussi, pour ton chien, pour ton chat.

Bref, ce sont des marques en fait qui vont t’offrir, ou tout offrir pour simplement zéro euro, ou pour un coût très, très faible leur produit. Et toi, tu vas la mettre dans des box. Tu vas fabriquer un petit coffret package que tu vas envoyer à tes clients tous les mois. Eux – c’est à tes clients de découvrir – et bien, tous les mois de nouveaux produits de certaines marques.

Et pour les marques, elles, ça leur fait du budget marketing, qu’elles dépensent pour faire connaître leurs produits. Et pour toi, bien évidemment, tu encaisses ta marge pour ce que tu fais – le travail de collecte, de réassemblage de ces produits et que tu vas envoyer à tes clients.

Et ce qui est excellent c’est que généralement tu as de très bons taux de rétention, tu as de la récurrence. On sait tous que la récurrence c’est quelque chose de très important à chercher dans le business.

Et c’est seulement un business que peu de gens font aujourd’hui, en 2020 en 2021, et sur lequel il y a beaucoup d’argent quand on regarde les box qui marchent très très bien aujourd’hui sur le marché francophone, et même à l’international. Les chiffres qu’on peut réaliser tous les mois sont juste « insane ».

Donc, pour ça, je te mettrai dans la barre de description la vidéo, même les deux vidéos interviews qu’on a faites avec Gabriel, et tu pourras aller voir tout ça de façon à peut-être t’inspirer et lancer également ton business de box par abonnement.

Qu’est-ce que je vais te dire ensuite ? On va partir sur un business… ça c’est un business qui n’est pas connu, mais qui selon moi, a un très, très gros potentiel. Maintenant ça serait le « drop-shipping». Je ne vais pas t’en parler pendant des heures et des heures. Le drop-shipping on a bouffé, bouffé et bouffé.

On en a entendu parler quasiment tous les jours, aussi bien en bien qu’en mal. Certains te disent que c’est mort. D’autres te disent que c’est quelque chose qui ne mourra jamais. La réalité c’est que le commerce ne va pas s’éteindre.

Il y aura toujours des échanges commerciaux, et il y aura toujours moyen de chercher des parts de marché, d’aller faire du chiffre. Peut-être que la méthode va changer pour faire du chiffre. Peut-être que il y a 2 ans ça marchait bien le Facebook Ads, l’année dernière c’était peut-être des influenceurs…

Il y a toujours des tendances qui se dessinent. Mais le drop-shipping ne sera jamais amené à mourir. Et ceux qui n’arrivent pas à faire de l’argent avec le drop-shipping, c’est tout simplement qu’ils n’y ont pas mis assez d’énergie nécessaire, et n’ont pas trouvé le bon angle d’attaque.

Mais, croyez-moi, encore il y a de ça 3 ou 4 semaines, j’étais en Turquie, j’ai rencontré 2 entrepreneurs qui font du e-commerce – du drop-shipping… (Voilà, on va plutôt dire e-commerce que drop-shipping, parce que le drop-shipping il y a d’autres façons de faire de l’e-commerce).

Et ces entrepreneurs m’ont raconté un petit peu leur business, les chiffres qu’ils font et, croyez-moi (je n’ai même pas envie de te le dire, tu ne vas pas me croire !), c’est du 6 chiffres par jour ! Allez, pourquoi pas ?

Donc, voilà les amis. Le drop-shipping c’est bel et bien quelque chose qui est… qui fonctionne encore en 2021. Il n’y a aucun doute là-dessus.

Autre business ! Allez ! Un business que beaucoup de gens sous-estiment, et qui a un gros potentiel, en tout cas, pour commencer et apprendre le marketing, tout ce qui est avec le freelancing. C’est-à-dire, proposer des services à des gens qui ont besoin de ces services sur des plateformes telles que Upwork, 5euros.com pour l’équivalent en français, Fiverr, etc.

Tu as certainement des compétences où il y a des services dont les gens ont besoin, qui ne nécessitent pas forcément de grosses compétences parce que ce n’était pas forcément très producteur de valeur, ou que c’est rébarbatif.

Donc je ne te dis pas forcément de faire toi-même le travail pour les clients finaux, tu peux tout simplement monter une équipe. C’est-à-dire que, tu te projettes dans l’idée de dire : « Moi je vais te proposer ces services-là, mais je ne vais pas les faire moi-même. Parce que, moi, j’ai un petit peu la flemme. Je n’ai pas trop envie de faire de montage vidéo, la retranscription, un texte, du design… »

J’en sais rien, tout ce que tu veux – tout ce qui est prestation de service. Donc, tu peux monter une équipe. Il y a plein de pays aujourd’hui où la main d’œuvre n’est pas forcément très chère, et où tu peux échanger parfois en français – je pense au Maroc, je pense à Madagascar, et même à d’autres pays – ou en anglais si tu vises potentiellement une clientèle un peu plus internationale.

Et donc, l’idée c’est que, sur ce genre de business, qui n’ont pas forcément l’air très sexy, qui n’ont pas forcément l’air très épanouissant, et que tu ne veux pas forcément en faire toute une vie.

Mais il y a beaucoup de gens, entre vous, qui ne savent pas forcément quoi faire pour commencer sur internet, pour entreprendre. Et bien, c’est une des façons de commencer à entreprendre et d’encaisser ses premiers euros.

Il n’y a pas de magie, encore une fois. On ne fait pas forcément des millions d’euros du jour au lendemain. Mais c’est une façon efficace d’apprendre le marketing, d’apprendre à faire du support-client, apprendre de faire de la compta, à faire la gestion d’équipe, à vendre tes produits, à te mettre en avant, à apprendre le référencement, etc.

Donc, voilà. Ce n’est pas forcément la façon la plus sexy. Mais c’est quelque chose que tu peux également faire pour commencer à lancer ton entreprise sur internet en 2021.

Qu’est-ce que je ne t’ai pas dit ? Bien, voilà ! Le business de l’infopreneuriat ! L’information et tout ça, c’est un business qui est bien connu et reconnu depuis de nombreuses années. 

Mais attention ! C’est quelque chose que tu dois faire uniquement si tu as des compétences. Si tu es là pour aller pomper une formation quelque part, la dupliquer, la remanier un petit peu à ta sauce, y mettre ton branding, et la revendre, bien c’est inutile. 

Il faut clairement qu’une valeur ajoutée, qu’une compétence, quelque chose à vendre. Il y a beaucoup de choses qui tournent autour de ce qui est argent, immobilier, etc, la santé. Il n’y pas forcément que ces grosses niches qui existent. Il y a plein de petites niches, des niches de marchés où il est facile de positionner parce qu’il n’y a pas de concurrents, et où il y a pourtant de l’argent à faire.

Pareil, pas forcément des millions d’euros sur ces petites niches. Mais tu peux facilement te dégager 2000, 3000, 5000 ou 10000€ par mois sans avoir énormément de concurrence, et sans avoir un mal de chien à te positionner parce que ce sont des niches par forcément concurrentielles.

Donc, encore une fois, entre pouvoir se positionner dans une grosse niche où il y a beaucoup de monde et se positionner sur une petite niche, c’est toujours plus simple d’aller sur une niche de marché.

C’est là où tu gagneras de l’argent plus facilement, et où ce sera beaucoup plus simple. Forcément, si tu veux faire un business sur la santé, en général, c’est très compliqué. Sur l’argent, en général, c’est très très compliqué ; il y a beaucoup de monde et beaucoup d’experts.

Donc l’infopreneuriat en 2021 ça ne changera pas. D’autant plus, dans ce contexte actuel, où – tu sais très bien, tu sais très bien ce qui se passe autour de nous – les gens ne bougent plus, restent chez eux sur internet, les smartphones.

Il y a des temps d’attention qui sont bien supérieurs en 2020 et 2021 sur internet qu’auparavant parce que les gens ne sont plus distraits par ce qui peut se passer dans la vie de tous les jours, dans la rue, les restaurants, dans les centres commerciaux.

Et parce qu’ils ne sortent beaucoup moins, il y a beaucoup de gens qui ont peur. Qu’est-ce qu’on fait quand on reste chez soi aujourd’hui ? On ne lit pas forcément un livre. On ne fait pas forcément du bricolage. On va sur internet.

Et bien, forcément, quand tu es sur internet et que tu places des publicités, tu fais des vidéos sur YouTube, que tu es référencé sur Google, les gens te trouvent forcément. Tu convertis en boulot, d’un moment, tout ce trafic, en prospects et en clients.

Donc, bien évidemment, l’infopreneuriat en 2021 c’est quelque chose qui continuera de marcher, et où les chiffres continueront de croître !

Qu’est-ce que je ne t’ai pas dit ? L’affiliation ! Dans la catégorie des business connus, l’affiliation, c’est quoi ? C’est simplement mettre en avant un produit qui ne t’appartient pas, et toucher une commission sur la vente de ces produits.

Par exemple, tu as mis en avant ce produit. Tu fais seulement le travail de recommandation. Voilà ! Tu as dit à quelqu’un d’aller voir ce film au cinéma. Le cinéma te paie un pourcentage de la place de cinéma qui a été vendue pour te remercier d’avoir envoyé ce client au cinéma. C’est un petit peu l’idée. C’est entièrement même l’idée.

Et l’affiliation, au fait, c’est extrêmement puissant. Les 6 chiffres par mois, aucun souci. Mais c’est très peu connu en France parce qu’il y a très peu de gens qui en parlent. Il n’y a pas de formateurs Français, ou très, très peu.

Et ceux qui existent en tout cas, ceux que je connais, ce ne sont pas forcément des formateurs qui ont des gros chiffres. Alors qu’il est aujourd’hui possible d’aller chercher de très, très gros chiffres sur pleins de niches.

Encore une fois, tu peux parler de santé, tu peux parler d’argent, tu peux parler de développement personnel. Tu peux parler d’énormément de choses sur l’affiliation. Le but du jeu c’est de tout simplement mettre en avant la bonne personne en face du bon produit, parce que c’est un travail de « matching ».

Et, ce n’est pas forcément facile, mais on peut commencer doucement. Et « scaler », « scaler », « scaler », parce que ton seul travail c’est « mettre la bonne personne en face du bon produit », et donc, à travers la publicité.

Tu peux le faire en faisant du référencement sur YouTube, etc., mais ça va être assez long, le but étant de faire de l’achat-trafic sur différentes plateformes, et de trouver des trucs qui fonctionnent. Des trucs qui fonctionnent comme avec le drop-shipping, ou l’e-commerce, ou des produits qui fonctionnent, comme l’infoprenariat pour trouver une offre qui convertit, etc. C’est le marketing !

Donc, voilà les amis ! Je pense que je t’ai tout dit. Tout ce qui est box par abonnements je mettrai dans mon inscription l’interview que j’ai faite avec Gabriel.

Pour tout ce qui est affiliation, je n’ai malheureusement pas quoi que ce soit à te conseiller, comme je te le dis, en France, je ne connais pas suffisamment de formateurs, selon moi, assez qualifiés sur l’affiliation.

En tout cas, ceux qui satisfassent, peut-être que je ne connais pas. Pour tout ce qui est freelancing, là non plus je ne peux pas t’aider. Drop-shipping, là non plus. Moi, je ne fais pas tout ça.

Par contre, tout ce qui est info-produit, infopreneuriat, pour vendre tes produits, tes services, là je peux t’aider. Je mettrai également dans la barre de description des ressources nécessaires pour toi.

Donc, voilà les amis ! C’est ce que je voulais te dire en tout cas pour cette vidéo, pour les business en 2021. Dis-moi ce qui te plait le plus parmi ces cinq business.

Dis-moi ci-dessous dans les commentaires. Si tu as déjà un business parmi ces cinq catégories, dis-moi celle qui est, selon toi, la plus rentable, la plus prometteuse, et qui te paraît le plus intéressant. Dis-moi ton retour dans les commentaires. Ça m’intéresse.

Travaille bien 2021. Il faut y aller à fond ! Peu importe ce qui se passe encore cette année. Ça va être encore être très, très mouvementé entre Coronavirus et entre politique, entre économie – « destruction de l’économie » j’ai envie de dire, avec tout ce qui se passe aux Etats-Unis et ailleurs.

Ça va être une année encore très, très mouvementée. Pas forcément triste. Mais il va falloir rebondir encore une fois. Un entrepreneur c’est quelqu’un qui rebondit, qui sait résoudre des problèmes. Et croyez-moi, 2020 nous a montré qu’il faut très vite s’adapter.

Je pense que 2021 va être dans la continuité de cette année 2020. Il va très, très vite falloir s’adapter pour ne pas mourir. 2020, on a vu des gens presque mourir. 2021, il y a des gens qui vont continuer de mourir.

Et il y a des gens qui vont tirer leur épingle du jeu. Il faut que vous fassiez partie des gens qui tirent leur épingle du jeu. Pour ça, il n’y a pas de magie. Il faut être là où il y a de l’argent. Et aujourd’hui l’internet, le business internet, et l’investissement.

Il faut protéger son argent en investissant. Donc, immobilier et cryptomonnaie, bourses, actions à dividendes, or… tout ce que tu veux – start-ups. Il ne faut surtout pas, pour le moment, garder de cash.

En 2021, c’est le pire actif. C’est ce qui va le moins performer en 2021 parmi les actifs qui vont le plus se déprécier. Donc le cash ne sert à rien. Il faut en gagner pour vivre, pour payer ses factures. Il faut en gagner pour investir. Mais ne stockez surtout pas.

L’épargne française adore rester stockée dans les comptes en banque. Les Français sont les champions du monde pour le stockage d’épargne. Croyez-moi que ceux qui vont continuer à faire ça en 2021 vont très vite se retrouver avec des problèmes de pouvoir d’achat et de valeur de leurs devises. Parce que, encore une fois, rappelez-vous que l’argent n’a de valeur que ce qu’on veut bien lui donner.

 C’est un consensus global. Et quand tout le monde va se rendre compte que, en imprimant, en imprimant de l’argent ; en donnant des dollars, des dollars, des dollars à plein d’Américains gratuitement pour le simple plaisir d’avoir donné de l’argent pour, soi-disant, relancer l’économie.

Quand on va se rendre compte qu’il y a trop d’argent, et que finalement ça ne vaut plus grande chose, et encore une fois c’est pareil. Si tu as travaillé toute ta vie pour un diamant qui vaut un million de dollars, et que du jour au lendemain, le gouvernement donne ce même diamant à toute la population, le diamant il ne va plus valoir grande chose puisque tout le monde a ce diamant.

Donc, voilà ! C’est nul ! Ce n’est plus exclusif, si ce n’est plus rare ! Cela ne vaut plus un million de dollars. C’est pareil pour tes devises, tes euros, tes dollars ! Fais très attention à ça !

Merci à toi de m’avoir écouté. Bonne année 2021 ! Et je te dis à très vite.

Ciao, ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.