(SEXE) Mon 1er business n’était pas LÉGAL…

Bienvenue à nouveau sur ClubMillionnaire ! N'oubliez pas de réclamer gratuitement votre Pack de Bienvenue (si ce n'est pas déjà fait) au contenu 100% secret, contenant 7 cadeaux, qui vous permettra d'amorcer votre chemin vers l'indépendance financière ! Cliquez ici pour recevoir le Pack de Bienvenue

Xavier Niel aurait été fier de moi…

Tu découvriras dans cette vidéo que mon premier “business” n’était pas vraiment légal et pourtant, sans que je le sache, il m’a appris une belle leçon.

Cette leçon, c’est un concept clé que TOUS les entrepreneurs devraient comprendre et assimiler.

C’est de cette SEULE façon que tu vas pouvoir, toi aussi, générer des revenus dans ton entreprise ou via tes différents investissements.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

(SEXE) Mon 1er business n’était pas LÉGAL…

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

A 13/14 ans, j’avais déjà lancé un petit business sur Internet dans l’industrie du sexe. Si tu me découvres pour la première fois, si tu regardes la vidéo pour la première fois, et que tu es en train de te dire: “C’est qui ce gars-là? Il est en train de se balader je ne sais pas trop où. Il est en train de me dire qu’à 13/14 ans, il vendait des trucs en rapport avec le sexe. C’est pas possible”. Donc si c’est la première fois que tu es sur la vidéo, sur cette chaîne, n’hésite pas à t’abonner ci-dessous en cliquant sur le bouton, t’abonner tout simplement, et ça te permettra de recevoir en avant-première toutes les prochaines vidéos. Et également, lis bien la barre de description puisque j’ai un petit cadeau pour toi, il s’agit d’un pack de bienvenue pour commencer à amorcer ton indépendance financière.

Donc là, on se trouve à la maison – c’est-à-dire que moi je suis originaire de Reims, et on est aujourd’hui en plein milieu des vignes. Je ne sais pas si tu te rends compte un petit peu de la vue ici, mais c’est vraiment assez fou. On est vraiment au calme. Il n’y a aucun bruit, c’est-à-dire que je suis en train de tourner la vidéo à l’IPhone sans micro, sans écouteurs, vraiment comme ça. Il y a zéro bruit. On est en haut d’une vallée et on surplombe toute la ville d’Epernay, la capitale mondiale du champagne. Et on a un gros panorama avec le coucher du soleil sur les vallées des vignes. C’est vraiment magnifique. Je sais qu’une vidéo ne rendra vraiment pas la qualité de ce que je vois avec mes yeux, mais en tout cas, je peux vous dire que le champagne, il est bien là, le raisin, il est bien là, et les vendanges auront lieu maintenant dans quelques semaines pour concocter le petit sésame, le champagne.

Donc bref, venons-en au cœur de la vidéo. Qu’est-ce que je veux dire? On va marcher tranquillement dans les vignes, on est tous seuls. Qu’est-ce que je veux dire quand je dis qu’à 13/14 ans, j’avais un business sur internet autour du sexe? En fait, l’idée de cette vidéo, c’est de vous dire que le plus important… Laissez-moi d’abord vous raconter l’histoire. Ce sera plus simple. Voilà, j’avais 13/14 ans, je devais être au collège, lycée. J’ai beaucoup de mal avec les dates.

Et comme tout collégien ou lycéen, on a un petit peu d’argent de poche potentiellement de ses parents, mais on a envie d’un peu plus. On a envie d’acheter- je ne sais pas- le dernier jeu vidéo, on a envie de s’acheter des habits, on a envie de s’acheter des bêtises, on a envie de sortir, aller dans des bars, j’en sais rien. Et voilà, moi, je n’avais pas assez, selon moi, avec ce que me donnaient mes parents, et j’en voulais plus. Donc j’avais cherché un moyen de faire de l’argent avec mon ordinateur puisque c’était la seule chose que j’avais à disposition.

Et je vous avoue que je sais plus trop où j’ai trouvé la technique ou l’idée de faire ça, mais je suis tombé sur l’idée de me dire que j’allais me faire passer pour une jolie sexy demoiselle, bref, pour une fille jolie et qui était un petit peu – on va dire – pas farouche. C’est-à-dire que tout simplement, je me connectais sur un site de rencontre instantanée dont je tairais l’adresse, un site qui est connu pour regrouper – pas des pervers sexuels- mais, oui, on peut quasiment dire ça, sur lequel il suffisait de prendre l’identité d’un pseudo qui par exemple s’appelait Marine18ans. On mettait ça dans le pseudo.

Donc désolé pour toutes les Marine qui regardent cette vidéo. Et ensuite, étant donné que tu es une fille parmi peut-être, je ne sais pas, 100 mecs, on avait plein de demandes instantanées de mecs qui voulaient nous parler. Il y avait un ratio de 1 fille pour 100 gars à peu près. Et forcément, les gars n’étaient pas là pour savoir s’il fallait mettre un isolant X ou Y,  s’il fallait mettre… Bref, vous avez compris qu’ils étaient là pour du cul. Voilà, tout simplement.

Et donc, la conversation allait directement vers ce sujet-là. Et en fait, le truc, c’était de proposer à ces messieurs un strip-tease contre des codes payants par SMS. Vous savez, c’était à l’époque des forfaits bloqués où par exemple, on paie 30€ par mois et si on n’avait pas utilisé la totalité de son forfait, c’était perdu, ça ne se reportait pas sur le mois suivant. C’est-à-dire que sur les 30€ de mon forfait, j’avais simplement cramé 15€ en SMS, en appels etc, je n’avais même pas l’Internet à cette époque, il me semble. J’avais donc perdu 15€ littéralement qui ne se reportaient pas.

Et à l’époque, il y avait des sites qui permettaient en fait d’envoyer des SMS payants à 2/3€, et on rentrait le code sur un site, et ce site s’appelait quelque chose du style “rembourse ton forfait.com”, un truc comme ça. Et en fait, ça permettait d’amortir ton forfait que tu n’avais pas utilisé pour le mois entier, plutôt que de le perdre bêtement, via le site récupérer l’argent via des codes payants, se garder une commission. Et nous, on récupère en fait une partie de l’argent du forfait qui n’était pas utilisé. Et donc, voilà, l’idée c’était de dire à ces mecs qu’on leur proposait un strip-tease contre 1, 2, 3, 4 – ça dépend comment vous êtes gourmands ou comment vous êtes “sexy”- contre des codes payants qu’on renseignait sur le site rembourse-ton-forfait (ou quelque chose de ce type-là).

Et ensuite, nous, ça nous faisait une cagnotte et on pouvait ensuite se faire payer par Paypal ou par virement, des choses comme ça. Donc bien évidemment, à l’époque, je me faisais payer par Paypal, histoire que ça soit vraiment très simple. Et donc là, vous vous dites peut-être: “Okay, Raph, si je te regarde bien, j”ai pas l’impression que tu sois une fille, je n’ai pas l’impression que tu sois très sexy. Je ne te vois pas faire un strip-tease”. Et vous avez raison. Je ne me dénudais pas devant ma caméra à 13 ans, dans ma chambre d’adolescent pour récupérer des codes à 3€, bien heureusement. Donc comment je faisais?

Tout bêtement, j’avais récupéré un extrait vidéo d’une nana qui faisait un strip-tease. Vous savez, c’est très facile à trouver, ce genre d’extrait. Même il y a 5-10 ans, j’ai fait le jeu. Mais c’était très facile à trouver.

Là on est dans un cul-de-sac donc on va faire demi-tour.

Donc j’avais trouvé une vidéo d’une meuf qui faisait un strip-tease. Et ensuite, vous savez qu’il y a des logiciels pour feinter sa caméra ? C’est-à-dire que quand je lançais ma caméra sur MSN – big up à ceux qui connaissent MSN, c’est l’ancêtre de Facebook Messenger sur lequel on discutait en instantané, on pouvait faire des discussions en textes mais aussi en vidéos. Bref, quand je lançais ma webcam, j’avais un logiciel à côté qui me permettais de diffuser une autre image que ma vraie webcam. Et donc je pouvais mettre en fait une vidéo, je pouvais vraiment tout contrôler de ce qui se passait. Et donc en fait c’était l’astuce. Le mec m’envoyait des codes, il se connectait sur MSN avec moi, je lui faisais le strip-tease, bref, je lançais mon logiciel. Il était content le mec. Je ne sais pas ce qu’il faisait mais au moins il avait sa petite dose de plaisir, et moi j’avais mon oseille.

Donc okay, là vous vous dites peut-être: “Oui, Raph, c’est quand même pas terrible, ce que tu as fait”. Okay, on aime, on n’aime pas, c’est éthique, ce n’est pas éthique. Au final, il y a quoi de mal dedans?  Le mec, il a payé, il a eu son strip-tease, il a été content, moi j’étais content. Le seul truc un petit peu tricky, c’est peut-être le fait d’avoir récupéré une vidéo d’une personne que je ne connais pas, dont je n’ai pas l’autorisation, avec laquelle j’ai fait de “l’argent”. Donc encore une fois, je ne vous ai pas parlé du montant d’argent. Ce n’est pas des centaines de milliers d’euros, ce n’était pas des millions d’euros. C’était de l’ordre de ce dont un adolescent a envie, a besoin pour vivre. Donc je ne sais pas combien je faisais, quelques centaines d’euros par mois peut-être, pas plus, je ne forçais pas, je ne faisais ça que les week-ends je crois, quand j’avais un peu de temps. 

Et voilà, et honnêtement, c’était vraiment pour m’acheter des conneries, puisque je m’achetais des jeux vidéo. Je me rappelle, j’avais acheté une shisha, j’avais acheté des trucs qui ne servent à rien, que je n’ai plus du tout aujourd’hui, bref des bons passifs comme on dit dans le milieu.

Mais l’idée à retenir de tout ça, c’est quoi? Okay, ce business n’est pas viable, il n’est peut-être pas légal, il n’est peut-être pas éthique, il n’est peut-être pas tout ce que vous voulez. Mais l’idée à retenir en fait, et c’est ce que vous devez vraiment retenir de cette vidéo quand vous allez la terminer, c’est que vous devez toujours penser à créer de la valeur pour les gens, et c’est exactement ce que je faisais quand j’avais 13/14 ans. J’avais compris et j’avais cherché… J’avais compris, pas forcément, mais moi j’agissais comme si j’avais compris, je cherchais à créer de la valeur pour les gens pour que ce soit légitime qu’ils me donnent de l’argent. 

Je te donne un strip-tease, tu me donnes des codes payants, et le deal est conclu. Et c’est vraiment ce que vous devez retenir quand vous créez un business. Est-ce que vous allez apporter de la valeur aux gens? Pareil quand vous contactez des personnes. “Est-ce que je vais leur apporter de la valeur?” Ne contactez pas les gens dans le vide, juste pour prendre des informations par exemple. Proposez-leur quelque chose, apportez-leur de la valeur. Lorsque vous faites un business, lorsque vous investissez dans l’immobilier par exemple, vous apportez de la valeur aux gens puisque vous les logez, vous leur assurez un besoin humain et physiologique qui est la sécurité – sur la pyramide de Maslow, vous savez, de se loger, d’être en sécurité. Lorsque vous investissez en bourse en tant qu’actionnaire, vous apportez de la valeur. Vous apportez des fonds à une société qui va pouvoir se développer. Pareil à un business angel, vous apportez des fonds et votre réseau, votre expérience à une société pour se développer, à une start-up.

Lorsque vous créez un business par exemple sur Internet, vous devez penser: “Quelle valeur je vais apporter aux gens?” Par exemple, si vous créez un blog, vous n’êtes pas là tout simplement pour raconter votre vie et puis c’est tout. Si ça se trouve, on s’en fout que vous soyez allé faire du cheval la veille et que vous ayez fait une intoxication alimentaire en mangeant un kebab l’avant-veille. On s’en fout. Il faut créer de la valeur pour les gens.

Donc là je suis essoufflé. C’est là que je me dis qu’il faut que je me remette au sport.

Donc voilà, retenez bien cette idée: “Quelle valeur j’apporte aux gens? Quelle valeur j’ajoute au monde lorsque je fais une action entrepreneuriale?” Et généralement, lorsque vous créez de la valeur pour les gens, l’argent découle de tout ça.

Donc dites-moi dans les commentaires ce que vous pensez un petit peu de ce premier petit business que j’avais créé lorsque j’avais 13/14 ans. Est-ce que c’est éthique? Est-ce que c’est moral? Honnêtement, il marchera encore aujourd’hui ce business-là, puisqu’il y a toujours des crevards sur Internet. Limite même des pédophiles. Il y a vraiment des profils chelou, il y avait vraiment… Je me rappelle à l’époque quand je faisais ça, il y a des mecs qui me disaient: “Je sors de prison”, ou des mecs qui avaient 56 ans, ils étaient célibataires, ils étaient chez eux. Bref, ce n’étaient pas des gens très très fameux. Mais au moins, ils payaient.

Bref, dites-moi dans les commentaires ce que vous en pensez, likez la vidéo, commentez-la, partagez-la, et dites-moi si ce concept, pour vous, “fait mouche”, et si vous l’approuvez ou pas. Sur ce, je vous dis à très très vite, et je vous souhaite une excellente journée avec cette petite vue sur le vignoble champenois. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *