Quels sont les meilleurs secteurs pour l’investisseur en quête de dividendes ?

Pour les investisseurs en quête d’actions à dividendes, il est souvent difficile de trouver l’équilibre parfait entre rendement, durabilité et risque. Il existe en effet de nombreux scénarios dans lesquels un rendement élevé séduisant se révèle être un investissement bien pauvre ou voire un mauvais investissement carrément. Alors que dans d’autres cas, c’est l’entreprise qui ne récompense tout simplement pas assez ses actionnaires malgré sa stabilité et ses performances. Il existe cependant plusieurs coins du marché qui offrent les caractéristiques de rendement tant recherchées par les investisseurs. Dans cet article, nous allons explorer quatre secteurs «favorables aux dividendes », en soulignant comment et pourquoi ces sociétés sont en mesure d’offrir des rendements aussi attrayants et durables.

Les compagnies de services publics

Les différentes niches de services publics représentent de loin l’un des secteurs les plus populaires dans lesquels investir si vous souhaitez renforcer les revenus de votre portefeuille. Mais avant d’aborder les raisons pour lesquelles les sociétés de services publics versent autant de dividendes, nous devons d’abord parler du type de services et de biens qu’elles fournissent.

Les sociétés de services publics fournissent des biens inélastiques. Ce terme veut tout simplement dire que peu importe les performances ou tendances de l’économie, les gens auront toujours besoin d’utiliser l’électricité, le chauffage, l’eau, etc. Par conséquent, les sociétés de services publics auront toujours un flux régulier de revenus, même si le marché est dans ou se dirige vers une période de récession.

En plus d’un flux régulier de revenus, les sociétés de services publics bénéficient également du côté « coût » de l’équation. En règle générale, ces entreprises fonctionnent selon un modèle du « coût majoré », qui est une stratégie de tarification visant à maximiser les taux de rendement des entreprises. Essentiellement, le coût que ces entreprises engagent pour étendre leurs activités est basé sur un taux réglementé. Cela lui garantit un niveau de rendement suffisant sur le capital investi. En tant qu’investisseur, il faut cependant noter que toutes les entreprises de services publics ne sont pas des sociétés réglementées. L’absence de réglementation au niveau de certaines de ces entreprises augmente les niveaux de risque et de volatilité. C’est donc un critère dont il faudra absolument tenir compte au moment de la sélection des actions d’un portefeuille.

Avec des coûts maîtrisés et un flux de revenus fiable, les entreprises de services publics sont en mesure de payer plus à leurs actionnaires et peuvent également se permettre d’augmenter ces paiements au fil des ans.

Fiducies de placement immobilier

action à dividendes

Les fiducies de placement immobilier (FPI) sont également des secteurs dont les rendements en termes de dividendes payés sont relativement élevés. Les FPI sont différentes des autres actifs sur plusieurs points dont notamment la réglementation. Aux USA par exemple, le gouvernement exige que les FPI maintiennent 75 % de leurs actifs et revenus dans l’immobilier. De plus, les FPI sont tenues de distribuer 90 % de leurs bénéfices aux actionnaires sous forme de dividendes. En France, la part des actifs devant être maintenue dans l’immobilier est de 60 %

Il faut cependant retenir que ces entreprises sont exemptées d’impôt sur le revenu. Cela veut dire que chaque actionnaire sera responsable de payer cet impôt sur ses gains.

Les réglementations spéciales encadrant l’activité des FPI sont la principale raison pour laquelle leurs titres ont des rendements aussi lucratifs. De plus, les FPI sont également intéressantes, car leurs dividendes sont généralement garantis par des loyers continus et des baux à long terme. En général, les FPI sont considérées comme des investissements relativement sûrs. Elles ne sont cependant pas à l’abri de la tendance économique. La dernière crise de l’immobilier aurait notamment eu un impact négatif sans précédent sur cette industrie.

Cependant, il ne suffit pas de se procurer de n’importe quel titre de FPI pour s’assurer de bons dividendes. Le succès de ce type d’investissement dépend surtout de la qualité du travail de recherche effectué en amont. Il faudra notamment faire de nombreuses recherches sur les différents types de FPI, car chacun a des profils de risque / rendement différents ainsi que des historiques de distribution.

Les Sociétés de Personnes Cotées en Bourse (SPCB) ou Master Limited Partnership (MLP)

Les sociétés de Personnes Cotées en Bourse (SPCB) sont des sociétés en commandite cotées en bourse, dont la majorité fonctionne comme des sociétés d’infrastructure énergétique. Ces entreprises possèdent et exploitent des oléoducs et des réservoirs de stockage de gaz naturel et de pétrole brut. Le modèle commercial des MLP est souvent appelé une « route à péage », car ces entreprises génèrent essentiellement des revenus payants. Ceci leur donne un profil de risque / rendement qui est plus comparable à une entreprise de services publics qu’à un producteur ou un explorateur d’énergie.

Les MLP peuvent bénéficier de certains traitements fiscaux favorables. En générant au moins 90 % des revenus des activités liées aux ressources naturelles (telles que le transport et le stockage), une entité peut être considérée comme un MLP et ne pas être imposée en tant que société. Le fisc traite donc les actionnaires d’un MLP comme des partenaires, ce qui fait du MLP lui-même une entité intermédiaire et permet aux investisseurs d’éviter la double imposition des bénéfices.

De plus, les MLP bénéficient d’un allégement fiscal supplémentaire, car une bonne partie de ces distributions élevées est considérée comme un remboursement de capital libre d’impôt plutôt que comme un revenu ordinaire. Cela permet de différer les impôts sur 80 % des distributions MLP jusqu’à ce que les investisseurs vendent leurs actions de partenariat. 

En raison de ces avantages fiscaux, les MLP versent un montant sensiblement plus élevé de distributions à leurs actionnaires. En outre, les MLP sont capables de supporter ces dividendes élevés parce que la majeure partie des bénéfices réalisés est basée sur le volume de pétrole ou de gaz qui passe par les pipelines, et non sur le prix du carburant.

Les télécommunications

Les actions du secteur de la télécommunication sont elles aussi connues pour offrir des rendements élevés et stables. Comme les services publics, les entreprises de télécommunications fournissent des biens et des services inélastiques. Ce qui signifie que peu importe ce que fait l’économie, les gens auront toujours besoin de services téléphoniques. Par conséquent, les entreprises de télécommunications auront toujours un flux de revenus relativement constant.action à dividendes

Avant la croissance rapide des communications mobiles, les revenus des télécommunications dépendaient des consommateurs utilisant les lignes fixes. Ces entreprises étaient très réglementées, ce qui les rendait très similaires aux sociétés de services publics. 

La technologie mobile a cependant créé de nouvelles opportunités pour ces entreprises. Désormais, les entreprises de télécommunications tirent la majorité de leurs revenus de la vente d’appareils mobiles et de contrats de données lucratifs. Les Télécoms dépensent de grosses sommes d’argent pour l’expansion du réseau, alors que la demande de technologies mobiles continue de monter en flèche. Toutes les entreprises de ce secteur ne sont pas non plus des poules aux œufs d’or. Il en existe encore qui se concentrent sur les lignes fixes traditionnelles et d’autres services à faible marge.

Toutefois, avec un flux de revenus stable et une demande inélastique pour leurs produits et services, les entreprises de télécommunications sont en mesure de verser des dividendes relativement importants.

Conclusion : actions à dividendes

Si vous souhaitez construire votre patrimoine grâce à l’investissement en bourse, les taux de rendement en termes de dividendes représentent l’un des facteurs les plus importants. Le taux de rendement du dividende peut construire ou totalement casser l’attractivité d’une action. Mais il ne fait pas tout. Aussi, de nombreuses sociétés auront-elles des rendements en dividendes similaires à leurs pairs, mais ce n’est pas toujours le cas. Il est donc crucial de savoir conduire les phases d’analyse et de prospection avant d’intégrer un titre à son portefeuille. Un travail qui il faut le reconnaître, demande des compétences particulières. C’est donc pour cette raison en particulier que je vous invite à rejoindre dès maintenant le Club Dividendes pour investir en bourse. Grâce à l’expertise de nos différents spécialistes et partenaires, nous en sommes aujourd’hui à plus de 5 % de rentabilité nette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.