Pourquoi voyager seul ?

Vous semblez avoir été nombreux à être inquiets de me voir voyager seul en Amérique du Sud (Colombie, Pérou, Paraguay, …).

Dans cette vidéo, je vous explique pourquoi je voyage parfois seul et quels sont les avantages de se retrouver seul dans des endroits totalement inconnus.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

Pourquoi voyager seul ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

J’espère que tu vas bien. Petite vidéo à la cool aujourd’hui, en direct de Buenos Aires en Argentine. Donc voilà, il n’y a pas d’équipe avec moi, juste mon iPhone. Je suis tout seul et je vais te faire une petite vidéo à la cool pour répondre à cette fameuse question que je reçois tout le temps sur Instagram. Je suis très actif sur Instagram. Je fais toujours des stories de mon lifestyle, de ce que je fais au quotidien, de quand je voyage, de tout, de tout, de tout. Et beaucoup de gens se sont inquiétés de me voir tout seul vagabonder sur les routes d’Amérique du Sud, et me posent toujours cette même question : “Mais Raph, tu es toujours tout seul. Tu voyages tout seul. Tu n’as pas peur, ou ça ne te fait pas bizarre? Ce n’est pas trop dur ? Moi je ne pourrais pas”.

Je vais répondre un petit peu à cette question parce que j’ai l’impression que pour beaucoup de personnes, c’est quelque chose de très compliqué dans leur tête, alors que pas du tout. Donc avant que je ne commence cette vidéo, comme d’habitude, abonne-toi à la chaine YouTube si ce n’est pas encore fait, pour que tu puisses recevoir toutes les prochaines vidéos. Et puis pose un petit Like si tu as kiffé la vidéo après avoir regardé, tout simplement.

Donc yes! Actuellement, je suis en Argentine en Amérique du Sud, tout simplement parce que j’étais aux Etats-Unis pour des séminaires. Et avant de rentrer en Europe et en Estonie, je me suis dit : «  Pourquoi ne pas aller voir un petit peu l’Amérique du Sud ? » Puisque je n’y suis jamais allé et que je suis sûr et certain qu’il y a beaucoup de choses très intéressantes à aller voir. Moi, j’avais beaucoup d’a prioris sur l’Amérique du Sud, tout comme quand je suis allé en Asie. Je me suis dit : “L’Asie, je ne vais jamais aimer ça.” La culture asiatique, les Chinois – tu sais on résume l’Asie aux Chinois – j’avais plein de préjugés, d’a prioris.

Au final, j’ai kiffé l’Asie. J’en avais plein également sur l’Amérique du Sud du style : “J’aime pas la bouffe espagnole, j’aime pas l’espagnol, j’aime pas les Espagnols”. Bref, tout tournait autour de l’Espagne et des Espagnols, alors que pas du tout. Bref, encore une fois plein de préjugés et d’a prioris et au final, je peux te dire que je kiffe à mort l’Amérique du Sud. Et comme je le disais dans de nombreuses stories sur Instagram, je ne comprends pas pourquoi tout le monde en hiver, en Europe, part du côté de l’Asie, en Thaïlande, au Cambodge, au Laos, au Vietnam, tout ce que tu veux, alors qu’en Amérique du Sud, putain, il fait aussi bon qu’en Asie. Il fait très beau. Regarde, un grand ciel bleu. Je suis en tee-shirt. Il fait une vingtaine, 25-26°C, j’en sais rien. Les gens sont très sympas. Putain, qu’est-ce qu’ils sont sympas! Ils viennent toujours te parler de tout.

Mon gros problème, ça ne parle que très très peu anglais, parce qu’en fait, ils s’en foutent. Donc toute l’Amérique du Sud, ça parle espagnol. Du coup, ça ne parle qu’espagnol et rares sont les gens qui parlent anglais. Donc pour ça, c’est un petit peu compliqué pour parler aux gens. On mange très bien. Les gens ont la culture de la fête. Quoi d’autre? Les prix, écoute, c’est pas plus chers qu’en Asie, alors peut-être un peu plus chers, mais honnêtement, si tu as un business sur Internet ou si tu es entrepreneur-investisseur et que tu as un minimum de succès, il n’y a aucun souci pour venir passer quelques mois ici en Amérique du Sud.

Et l’argument qui va bien le plus souvent également, c’est la sécurité. Donc potentiellement, c’est clair, je le ressens moi-même, ça fait déjà 3 mois que je suis ici en Amérique du Sud, je ressens moi-même que je suis un peu plus sur les nerfs ou un peu plus “vif”. Je fais plus attention. Je suis plus précautionneux sur un petit peu tout ce que je peux faire, parce que l’Amérique du Sud, c’est peut-être un peu moins safe que l’Asie, mais encore une fois, c’est des règles de bon sens, j’ai envie de dire, de choses à ne pas faire.

Par exemple, je ne vais pas m’amuser à rentrer seul le soir, à 3 heures du matin. Je vais prendre un Uber ou je ne vais pas arriver mocassins Louis Vuitton, Rolex au poignet, ceinture Hermès apparente, et lunettes de soleil Gucci. Non, pas du tout. Tu vois? Donc voilà. Il faut être assez discret. Il faut faire attention à ses affaires, puisqu’il y a des pick-pockets. Crois-moi, ils ont des niveaux ici, c’est pas ce que tu as à Paris, je pense. Ils sont très très chauds, visiblement. Ils n’hésitent pas à sortir des armes blanches également en pleine journée, pour te racketter 10€ au fond de ta poche. Donc il faut faire très attention, éviter des rues isolées même en pleine journée, les quartiers pas bons, les choses comme ça. Donc il faut faire un peu plus attention, mais en soi, tout va bien.

Donc oui, pourquoi je voyage tout seul ? Pourquoi je suis tout seul ? Tout simplement, il y a plusieurs raisons à tout ça, notamment le fait – comme je viens de l’évoquer – en hiver européen, il y a beaucoup de gens qui filent du côté de l’Asie. Alors, en Asie, je ne sais pas combien de personnes que je connais sont actuellement en Asie. Encore une fois, pourquoi elles y sont ? Il y en a beaucoup qui y sont – on sait pourquoi – on ne dira pas les raisons du pourquoi du comment elles se sont retrouvées à (notamment on citera la) ‘Thaïlande’. Bref, ça c’est un autre débat. Beaucoup de personnes vont du côté de l’Asie. En tout cas, ça c’est un fait. Et je ne connais aucune personne qui est en Amérique du Sud en ce moment par exemple, je pense. Donc ça, c’est déjà un premier point.

Deuxième point, tout simplement parce que j’étais de ce côté-là suite à des séminaires aux Etats-Unis. Donc j’ai continué un petit peu mes voyages avec un pote qui était également entrepreneur et qui était venu avec moi au séminaire, mais lui, il est rentré plus tôt que prévu pour des raisons de business. Donc moi je me suis dit : « Ce n’est pas parce qu’il part que je pars aussi ». Moi, j’ai envie de continuer à voyager, donc je continue de voyager.

Et voilà, donc l’opportunité d’être dans ce coin du monde là, j’y suis et j’y reste, peu importe que je sois avec du monde ou pas. Comme on dit tout le temps : « Si vous attendez les gens, si vous courez derrière les gens pour faire des choses, il y a fort à parier que vous ne fassiez jamais ces choses-là ». Comme on dit: « Plus tard, c’est jamais ». Et beaucoup de gens vont vous dire : « Ouais, je kifferais bien de venir avec toi voyager! – Ouais, mais quand on y va ? – Ouais je ne sais pas, quand j’aurais un peu plus de temps. – Mais c’est quand ça ? – Plus tard. » Ouais mais plus tard, c’est jamais.

Donc voilà, moi je n’ai pas envie d’attendre derrière les gens pour voyager. Que je sois tout seul ou pas, peu importe, j’ai envie de dire. Et au contraire, être seul, je sais que beaucoup de gens se disent que quand tu es tout seul en fait, tu ne peux pas profiter vraiment à 100% de l’instant. Tu ne peux pas partager tes émotions. Tu ne peux pas partager tes découvertes, les expériences, que ce soit culinaires ou tout ce que tu peux vivre en fait. Pour beaucoup de gens, tout est décuplé quand tu es à plusieurs, au minimum à deux.

Je suis potentiellement d’accord. C’est toujours plus sympa de découvrir certaines choses à plusieurs, avec des amis, de la famille ou des choses comme ça. Mais ce n’est pas pour autant que si tu es tout seul, tu dois te priver de faire certaines choses. Tu peux très bien revenir avec des amis et de la famille plus tard, ou aller dans d’autres endroits. Le monde est tellement vaste qu’il y a tellement d’endroits à découvrir.

Donc oui, je suis d’accord là-dessus, mais voilà, être tout seul, c’est également une très très bonne expérience. Tu te forces forcément à sortir de ta zone de confort, tout le temps, que ce soit pour rencontrer du monde, demander quelque chose, d’autant plus qu’ici, ça ne parle que spanish et que je ne parle pas spanish. Je bégaie tout le temps mais au moins, c’est marrant. Mais les gens, comme je te disais, ils sont très ouverts ici. Ils sont très cool. Ils viennent toujours te parler. Combien de fois ça a tchatché quand ils ont vu que j’ai galéré.

Voilà, c’est cool. Même si c’est une petite discussion de 5-10 minutes pour tout et n’importe quoi, au final, voilà, c’est intéressant. On apprend plus sur le pays, sur la culture. Moi, j’ai appris beaucoup de choses sur l’Amérique du Sud en rencontrant des locaux ici. C’est super intéressant. Donc voilà, c’est une expérience très différente de voyage, mais au moins, on sort de sa zone de confort. Et tous les jours, on fait quelque chose de nouveau, on se dépasse un petit peu. Donc voilà, ce n’est pas quelque chose qu’on a l’habitude forcément de faire, mais je te le conseille très fortement de le faire parce que tu vas forcément en ressortir grandi.

Qu’est-ce que je voulais te dire d’autre également ? Beaucoup de gens me disent qu’ils auraient peur. Alors, ça je ne comprends pas. Peur de quoi finalement ? Parce que bon voilà, notamment les gens ont peur de ne pas connaitre les quartiers ou peur des gens, peur d’être vulnérables parce qu’on est seul. Encore une fois, quand tu es gentil avec les gens, les gens sont gentils avec toi. Tant que tu ne les provoques pas, il n’y aura pas de soucis. Tant que tu ne montres pas de signes de richesse, il n’y aura pas de soucis.

Donc c’est pour ça que j’ai volontairement laissé pousser ma barbe. Beaucoup de gens m’ont dit : “Rase ta barbe”.  Je me suis rasé enfin ce matin parce que mon voyage en Amérique du Sud se termine enfin dans une semaine. “Enfin”, comme si j’en souffrais. Donc j’ai décidé de me raser, parce qu’ici à Buenos Aires, en Argentine, c’est très occidentalisé. Enfin, c’est le petit Paris. On ressent qu’il y a plus d’argent. C’est très moderne, très riche, j’ai envie de dire. Donc oui, je me suis dit : “Allez, c’est bon, c’est terminé”. J’ai volontairement fait en sorte d’être un peu négligé, c’est-à-dire d’avoir une barbe un peu complètement à l’arrache, une coupe de cheveux pas forcément au millimètre près. Enfin, je n’allais pas au coiffeur tous les mois, ou j’en sais rien.

Bref, voilà, si tu ne provoques pas les gens, si tu ne leur montres pas que tu as de l’oseille, si tu ne fais pas le mec arrogant, si tu es sympa avec eux, si tu ne prends pas de risques, et tu te renseignes sur les quartiers avant d’aller dans un endroit, il n’y a aucune raison que ça se passe très mal. Donc voilà. Encore une fois, il faut arrêter un petit peu les préjugés. C’est vrai que j’avais l’impression avant d’y aller que l’Amérique du Sud, c’est un endroit dangereux, ou un continent où c’était pauvre.

Et finalement, okay, la pauvreté, mais au final, c’est beaucoup de richesses. Les gens sont très sympas. Je n’ai pas trouvé que c’était un continent qui était pauvre ou dangereux, au final. Tu vois ? Donc la Colombie, quand j’y suis allé, tout le monde m’a dit : « Tu es sûr ? La Colombie ? » Au final, putain, les gens ils sont tellement gentils là-bas en Colombie. Le Pérou, pareil. C’est juste au Paraguay où ça s’est mal passé, si tu m’as suivi sur Instagram, c’était fatigué, il ne se passe rien. C’est un peu de la merde. Mais voilà en tout cas.

Pourquoi je voyage tout seul ? Pour résumer un petit peu tout ça, c’est parce que l’opportunité d’être dans le coin et de ne pas attendre les gens. Je ne vais pas attendre mes amis qui, malheureusement, soit étudient, soit travaillent, et ils ne peuvent pas, ils n’ont pas l’argent. Donc voilà, je ne vais pas les attendre pour venir ici. Et c’est avec grand plaisir que parfois je rencontre du monde quand je suis dans des pays où je viens tout seul et qu’il y a des gens qui sont sur place, que je rencontre sur place. Voilà, une façon différente de voyager que je te recommande très fortement.

Donc dis-moi dans les commentaires ci-dessous si tu as déjà voyagé tout seul. Qu’est-ce que tu en as retiré. Est-ce que tu as kiffé ? Est-ce que tu n’as pas kiffé ? Et dis-moi si tu penses que voyager tout seul, c’est compliqué ou pas cool. Dis-moi pourquoi dans les commentaires ci-dessous. Argumente-moi ça. Commente-moi ça. Je serais très curieux d’avoir ton retour d’expérience là-dessus.

Après, je ne vais pas te mentir, des fois, voyager seul, je ne vais pas te dire que c’est mieux que à plusieurs. Dès fois, c’est relou. Dès fois, tu t’ennuies un peu. Dès fois, tu te dis : « Ouah, j’aurais aimé être avec ce pote-là ou quelqu’un, etc. » Mais c’est comme ça. Quand tu es à plusieurs, dès fois ça te soule parce que lui il veut aller manger italien, l’autre il veut aller manger local, l’autre il veut aller là et toi tu veux aller là. L’autre il s’est levé à midi, l’autre il s’est levé à 8 h. Tu vois ce que je veux dire.

Donc chaque mode de voyage a ses inconvénients et ses avantages. Sur ce, je te dis à très très vite. Like, commente, abonne-toi et bonne journée ou bonne soirée à toi. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *