Pourquoi un investisseur doit être bête ?

Plus que jamais, les investisseurs se sentent systématiquement dans l’obligation de toucher à leur portefeuille. Vous devez imaginer votre portefeuille comme étant une savonnette.

Le plus vous touchez à cette savonnette et le plus votre portefeuille rétrécit. Cette analogie m’invite à vous faire comprendre que vous ne devez pas toucher sans arrêt votre portefeuille comme la majorité des investisseurs le fait.

 

Il s’agit selon moi d’une très grosse erreur de gestion puisque cela vous pousse à prendre de mauvaises décisions et, in fine, à perdre de l’argent.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💻 Formation de 4 vidéos offertes : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Rejoins une formation de 4 vidéos (15-20 minutes chacune) 100% gratuites au sujet de l’investissement en bourse dans des actions à dividendes.

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre argent. Libre à toi de t’inspirer ou non de mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 116 vidéos, 30 heures de formation et 13 bonus !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

📝 Télécharge la liste des « Dividend Kings » : https://clubmillionnaire.fr/kings

✔︎ Recevez immédiatement la liste de ces 31 entreprises qui ont augmenté le dividende pendant au moins 50 années de suite, à la solidité extrême et aux performances enviées par leurs concurrentes. 🇫🇷 Nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c/

Pourquoi un investisseur doit être bête ?

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Les amis, bienvenus sur cette nouvelle vidéo dans laquelle j’aimerais vous inviter à être cons comme je le suis.

Alors, les amis, on va développer un petit peu tout ça. Je suis en train de m’insulter dès le début. J’aimerais vous partager finalement ce que je suis en train de constater ces derniers temps auprès de beaucoup de mes amis investisseurs qui, selon moi, n’ont pas du tout la bonne approche puisqu’ils sont beaucoup trop actifs dans leurs investissements.

Et je vais t’expliquer ce que je veux dire par pourquoi ils sont trop actifs, et pourquoi il faut, selon moi, être con, finalement quand on est investisseur.

Donc là, on se trouve… Tu vas te dire : « Mais où est-ce qu’il est encore Raphaël ? » Je me trouve au Kirghizistan, à Bishkek, dans une voiture très sympathique.

Peut-être que tu ne te rends pas compte. C’est une Rolls Royce, mes amis. Je parle un peu russe parce qu’on est au Kirghizistan. Donc tu vois mon Russe totalement éclaté au sol.

Et c’est une expérience vraiment très sympathique d’être au Kirghizistan avec une Rolls Royce, parce que crois-moi qu’il n’y en a qu’une dans tout le pays. On a demandé. On a un chauffeur avec nous. On a demandé au chauffeur et il nous a dit qu’il n’y a qu’une seule Rolls Royce ici.

Bref, les amis, on n’est pas là pour parler de Rolls Royce et de Kirghizistan. On est là pour parler de pourquoi il faut, selon moi, être con quand on est investisseur.

En fait, j’aimerais te donner une analogie. Tu dois vraiment considérer, selon moi, ton portefeuille d’investissement comme étant un savon. Tu sais, la savonnette, celle que tu as chez ta grand-mère, celle qui est chiante à utiliser.

Mais tu dois imaginer tes investissements comme étant une savonnette. Plus tu touches ta savonnette, plus elle rétrécit. Okay ?

Donc pour l’investissement, c’est pareil. Plus tu touches à ton compte d’investissement, plus il va rétrécir.

Donc c’est pour ça que je vous dis toujours : « Il faut être con quand vous avez acheté des actifs, parce qu’à ce moment, il faut les oublier. » Vous devez limite avoir une personnalité schizoïde, c’est-à-dire que vous achetez des choses et puis vous les oubliez parce qu’une fois que vous les avez achetées, normalement, vous devez oublier, parce que vous avez fait une analyse dans les règles de l’art, une analyse fondamentale, et vous vous êtes dit : « Si j’achète cet actif aujourd’hui, c’est que je peux le conserver pendant 5 ans, 10 ans, 20 ans, 30 ans, sans problème.

Alors, quand je dis ça, attention ! Je dis bien : Evidemment qu’il faut tout de même arbitrer et surveiller son patrimoine.

Je ne suis pas en train de te dire : « J’achète un truc, je l’oublie, je ne le surveille pas, et si ça se passe mal, j’oublie de le revendre ou j’oublie d’arbitrer. » Non.

Evidemment qu’il faut arbitrer et surveiller son patrimoine.

Mais là où je vois des gens faire, selon moi, de grosses erreurs, c’est qu’ils touchent sans cesse à leurs portefeuilles en se disant : « Putain, là, il faut que je vende parce qu’il s’est passé ci, il faut que je rachète parce qu’il s’est passé ci. Il faut que je fasse ci parce qu’il s’est passé ci. » Non.

Et en fait, selon moi, il faut vraiment être actif dans sa démarche de recherche de nouveaux investissements. Evidemment que mon quotidien en tant qu’investisseur, je recherche de nouveaux investissements pour continuer de faire bosser mon patrimoine et avoir de nouveaux actifs dans mon portefeuille.

Mais vous devez être passif dans la gestion de vos investissements. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, moi, je ne touche à rien dans mon portefeuille parce qu’y toucher, c’est prendre le risque finalement de prendre de mauvaises décisions, et donc de limiter ma performance.

Et quand je regarde beaucoup de mes amis investisseurs autour de moi, pour moi ils font de grosses erreurs parce que souvent ils ont revendu des actifs qu’ils n’auraient pas dû revendre, ou ils ont acheté des choses en réagissant à de la FOMO. On va en parler juste après.

Ils n’auraient pas dû l’acheter, parce qu’ils ont perdu leur argent. Donc il faut vraiment être bête.

Et j’adore cette citation de Paul Samuelson qui a dit que : « Investir devrait être comme regarder de la peinture sécher ou encore de regarder de l’herbe pousser ». Cela doit être ennuyeux.

Investir, c’est ennuyeux. Et si vous voulez de l’excitation comme le dit Paul Samuelson, vous devez aller à Las Vegas avec 800$. Vous « achetez » 3 putes et vous allez au casino. Là, vous allez être excité.

Mais ce n’est pas avec ces investissements que vous devez chercher de l’excitation au quotidien, cette adrénaline, de se dire : « J’achète, je revends, j’achète, je revends ». Non, ce n’est pas comme ça.

Donc vraiment, il faut suivre un process dur comme fer, et le suivre dur comme fer. Et j’ai listé ici sur mon ordinateur quelques petites choses auxquelles les gens succombent systématiquement – et moi je ne comprends pas – parce que ce sont les pièges du marché.

Tout le monde les connait et pourtant, tout le monde saute dedans.

1.       La FOMO

La première chose, c’est la FOMO (fear of missing out), la peur de rater quelque chose, cette opportunité.

Vous savez, en ce moment, on vous propose tous les jours des choses. En ce moment, la mode (qui ne sera peut-être pas une mode, je ne sais pas, je n’ai pas de boule de cristal) c’est le NFT, le Web 3.0, le Metaverse, les cryptos.

Il y a énormément d’opportunités tous les jours. On m’en propose tous les jours. Et voilà, il faut faire attention de ne pas réagir à la FOMO, parce que si vous réagissez à la FOMO, littéralement, vous pourrez y lâcher énormément, énormément de blé tous les jours, sans forcément avoir de gros retours sur investissements.

2.       Les mouvements de marché

La deuxième chose, c’est éviter de céder au doute face aux mouvements de marchés. On est dans des marchés qui sont parfois volatiles. Ça va dans un sens ou ça va dans l’autre, dans le bon ou dans le mauvais.

Des fois, vous gagnez, des fois vous perdez dans des proportions qui sont peut-être un petit peu trop grosses pour vous parce que vous n’êtes pas à l’aise avec ça et ces mouvements de marché et cette volatilité. Ne cédez pas à ça.

Je vois beaucoup de gens qui se disent : « Putain, le marché, il a pris -1%, -3%, -5% ! Qu’est-ce que je fais ? Est-ce que je dois revendre ? »

Non, les amis. Si vous avez analysé fondamentalement cette entreprise, cette valeur, et qu’elle vous a paru bonne au début, et que simplement, le marché la corrige de 5% parce qu’il y a une petite panique générale, mais que les fondamentaux n’ont pas changé, pourquoi revendre ? C’est débile.

C’est-à-dire que vous n’avez pas confiance en vous. Okay ?

3.       Le changement de stratégie 

La troisième chose, c’est de changer de stratégie sans cesse. Combien de gens je vois aller sur une stratégie, puis sur une autre. « Ah, aujourd’hui c’est NFT. Demain, je serais sur ci, je serai sur ça. »

Ils n’ont pas de focus.

Personnellement, je vous invite vraiment à avoir une stratégie et à la maintenir coûte que coûte peu importe ce qui se passe. Ne vous laissez pas distraire.

Encore une fois, si vous vous laissez distraire, c’est que vous êtes faible par rapport à votre environnement et que vous n’êtes finalement pas si sûr de votre stratégie.

Personnellement, j’investis dans des actions à dividendes en masse, pour prendre un exemple d’actifs que je détiens, et j’investis dans des choses très traditionnelles : l’alimentation, les énergies, tout ce que vous avez au quotidien par exemple, les matières premières, la santé, l’immobilier, des choses qui sont concrètes.

Et je ne vais pas chercher à investir dans des trucs à la mode en prenant un gros pari. Je le fais via des start-ups où là, évidemment, je prends de plus risques et j’espère avoir du x100 ou du x200, voire plus, mais via des stratégies plus long terme et plus traditionnelles.

Je ne cherche pas à sans cesse renouveler ma stratégie. Je fais ce qui marche, et je le fais pendant 5 ans, 10 ans, 20 ans, 50 ans.

Ensuite, écouter de nouveaux gourous et de nouveaux professionnels. Il y en a systématiquement toujours qui vont arriver et qui vont vous dire : « Il faut faire ci, il faut faire ça. C’est la nouvelle méthode miracle. »

Il y a toujours une nouvelle méthode miracle. Les amis, non, il n’y a pas de méthode miracle pour devenir riche, pour t’offrir un patrimoine. Ça se fait avec le temps, sur le long terme, à force de petits efforts répétés et réguliers.

Donc les amis, ne cédez pas encore une fois à ces propos qui ne sont que du marketing. Vous le savez, je suis moi-même un « marketeur », je fais moi-même du marketing.

Vous avez certainement reçu mes emails. Vous avez certainement vu mes pubs sur Facebook, sur les réseaux sociaux. Je fais des vidéos YouTube comme celle-ci où je me mets un petit peu en scène dans une Rolls Royce.

Les amis, vous savez ce que c’est le marketing. Mais ne cédez pas trop à ces discours qui vous vendent des promesses et des performances qui sont littéralement impossibles.

Quand on vous dit du 100% par an pendant 20 ans, ce n’est pas possible. Désolé de vous le dire mais ce n’est pas possible. Encore moins du 5% par jour pendant 10 ans. C’est impossible.

4.       L’arrogance

Donc voilà. L’arrogance également. Je vois beaucoup trop d’investisseurs qui, dès que ça monte, ils se sentent trop forts. Ils se disent : « Ah, ça y est ! Moi, j’ai fait un coup sur ci. » J’ai fait tout sur les marchés. J’ai compris comment ça marche. Et je peux te dire que ça va se passer comme ça dans le futur.

N’ayez pas d’arrogance. Si ça marche une fois, ça ne veut pas dire que ça va marcher toujours encore et encore. Gardez toujours du recul, et soyez humbles. C’est très important.

Beaucoup trop de gens deviennent arrogants face à la réussite.

5.       La faiblesse

L’autre opposé, c’est la faiblesse. Quand ça baisse – je vous l’ai dit un petit peu au début – les gens paniquent trop vite. Et il y a une citation de Warren Buffett que j’ai juste ici qui disait que certaines personnes ne devraient tout simplement pas détenir d’actions parce qu’elles sont beaucoup trop « impactées » négativement quand le prix évolue.

Et Buffett disait que si tu dois faire des choses débiles parce que le cours de ton action descend, tu ne devrais peut-être tout simplement pas détenir d’action. Et ça, c’est entièrement vrai.

Si à la moindre fluctuation, tu te mets à revendre ou à paniquer ou à douter de toi, ce n’est pas normal.

6.       Les économistes

Et la dernière chose que j’aimerais te citer, ce sont les économistes. Aujourd’hui, il y a énormément d’économistes sur les plateaux TV qui te disent tout et n’importe quoi.

Et là encore, j’ai récupéré une citation de Warren Buffett qui dit : « Je ne fais pas attention à ce que disent les analystes », parce que voilà, si tu regardes les analystes et les économistes, tu te rends compte que les analystes et les économistes ne gagnent pas d’argent.

Donc pourquoi on irait écouter des gens qui ne gagnent pas d’argent en achetant et en vendant des actions ?

Et pour Warren Buffett qui dit : « Je ne comprends pas. Les gens écoutent énormément les économistes, et pourtant, ces gens-là ne gagnent pas d’argent en achetant et en vendant des actions. Ils font tout simplement un constat de l’économie et vous donnent leur avis sans même avoir une réelle expérience, ni même être acteurs eux-mêmes sur les marchés financiers. »

Donc voilà les amis.

Et pour conclure cette vidéo, j’aimerais quand même vous dire qu’il y a beaucoup d’argent dans la complexité.

On fait tout pour rendre les choses compliquées parce que comme ça, ça légitime le fait qu’on doit payer des gens, des professionnels pour pouvoir investir sur les marchés financiers ou dans d’autres actifs.

Alors qu’en fait, les choses sont parfois très simples.

Vous le savez, vous me connaissez peut-être déjà un petit peu. « Keep simple ». J’aime garder les choses extrêmement simples parce que je me suis rendu compte que les gens rendent les choses très compliquées, que ce soit pour donner une image d’eux-mêmes qui est brillante, intelligente, alors qu’en fait, les choses sont parfois très très simples.

Donc voilà, si on sait ce que feront les marchés sur le long terme, on sait qu’ils iront vers le haut. On ne sait pas ce qu’ils feront sur le court terme. Potentiellement, ils iront vers le bas ou vers le haut. Il y aura de la volatilité. Mais vous devez toujours avoir cette image globale du long terme.

On sait qu’ils iront vers le haut, donc faites une analyse fondamentale. Achetez votre actif. Conservez-le sur le long terme si vous avez confiance en ce que vous avez fait au niveau de votre analyse.

Et voilà. Je ne suis pas en train de vous dire : « Faites comme moi. » Je ne prétends pas encore une fois détenir la vérité. Jusqu’à présent, tout ce que j’ai fait, ça a plutôt bien marché dans les investissements, mais je ne vais pas céder à ce que je vous ai dit tout à l’heure, l’arrogance de croire que parce que jusque là, ça a très bien marché, ça continuera de bien marcher.

Mais ce que je peux vous dire, c’est que moi, personnellement, j’ai une personnalité schizoïde : j’achète et puis j’oublie.

Et depuis que j’ai commencé à investir en 2014 (il y a déjà 7-8 ans). Je n’ai revendu seulement que 2 ou 3 fois des positions complètes.

Donc tu vois, c’est très peu, puisqu’aujourd’hui, je dois avoir à peu près 55-60 sociétés en portefeuilles, tout compris. Je te parle de start-ups, d’actions à dividendes, de sociétés cotées en Bourse etc. Mais je n’ai revendu que 2 ou 3 fois des lignes complètes.

Donc c’est très très peu par rapport à ce que font certains investisseurs. Il y a certains qui vendent 2 ou 3 fois par jour, par semaine ou par mois.

Mais c’est juste « what the fuck ». Moi, je leur dis : « Mais c’est quoi ton intérêt ? Tu paies des frais de courtiers. Tu enrichis ton courtier. Tu te prends la tête parce que tu analyses tout le temps tes positions. C’est à croire que tu les as analysées au début mais tu n’étais pas sûr de tes analyses ? Parce que si tu la revends au bout de 3 semaines parce que ça a baissé de 3%, qu’est-ce que ça veut dire ? C’est bizarre, non ? »

Donc voilà les amis ce que je voulais vous dire. Vous devez être bêtes. Vous devez être cons. C’était Raphaël du Kirghizistan. Je te remercie.

Tu as aimé cette vidéo ? Petit pouce bleu. Petit commentaire. N’hésite pas à me poser ta question s’il y a quoi que ce soit. Abonne-toi à la chaîne YouTube. Ça fait toujours plaisir d’avoir la barre d’abonnés qui augmente.

Lis bien la barre de description. Il y a beaucoup de ressources pour toi qui devraient t’aider dans tes investissements dans les actions à dividendes.

Merci de m’avoir écouté. Je te dis à très très vite. Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.