PEUT-ON ROULER EN PORSCHE À 27 ANS ?

Est-ce qu’on a le droit de rouler en Porsche quand on est jeune et qu’on traverse une période économique compliquée et incertaine pour des millions de personnes dans le monde ?

Est-ce que rouler en Porsche est un affront dans ces conditions ou s’agit-il simplement d’un droit que l’on a le droit de s’autoriser ?

Un droit acquis grâce au travail intelligent et capitalisant de plusieurs années ?

Qu’est-ce que tu en penses ? Rouler en Porsche ou rouler en Clio pour être hypocritement “solidaire” ?

🎁 Télécharge gratuitement mon Pack de Bienvenue (6 cadeaux offerts) : http://bit.ly/2ssDAiB

#Porsche #Entrepreneur #Business

PEUT-ON ROULER EN PORSCHE À 27 ANS ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Bon, les amis. Vidéo un petit peu spéciale aujourd’hui, finalement, que je fais un petit peu à l’arrache suite à des échos que j’ai un petit peu dans mes oreilles.

Vous savez, quand on commence à sortir ce genre de véhicule tel que Porsche, forcément, il y a des gens qui sont contents pour toi et il y a des gens qui, malheureusement, ne sont pas contents pour toi, qui ne vont pas te le dire forcément directement parce que sinon ce n’est pas marrant.

Il vaut mieux parler un petit peu dans le dos des gens pour se sentir vivre. Mais forcément, ça revient toujours un petit peu à tes oreilles tout ça. Et je me suis dis, je m’en fous, tu vois ?

Je ne suis pas du genre à faire du gossip, à faire des clash, à faire du blabla pour pas grand-chose. Mais je me suis dit, c’est un vrai débat puisque finalement, est-ce qu’on a le droit de sortir un Porsche quand on a la vingtaine et quand on est en plein épisode de « crise » ?

Les français aiment bien ce mot-là : en période de coronavirus ou de tension un petit peu financière, économique plutôt où il y a des gens qui perdent leur travail, il y a des gens qui ne savent pas vraiment ce qui va se passer dans un mois, dans 6 mois, dans 1 an.

Finalement, ils voient que des gens comme moi peuvent sortir un Porsche, ça peut peut-être leur faire mal et se dire : « La vie est injuste » ou « Pourquoi lui et pourquoi pas moi ? Pourquoi pour lui, tout a l’air d’aller mieux et pourquoi pour moi, je perds mon travail, je me rends compte que c’est la merde ». Voilà !

Est-ce qu’on a le droit, finalement, de le faire et ça va être un petit peu un sujet sur lequel je vais répondre assez rapidement parce que forcément, si tu me vois dans ce genre de véhicule, c’est que oui, j’estime qu’on a le droit de le faire.

Encore une fois, il y a ceux qui vont dire : « Oui mais Raph, de toute façon, il a loué ce véhicule pour 1 jour ou pour 2 jours, il fait plein de vidéos avec et puis, on sait tous que c’est une location, qu’il va le rendre et que c’est pas vrai.».

Bon, bref. Ça, on s’en bat les couilles, excusez-moi le vocabulaire mais c’est la réalité. Le mec, il vient de sortir un chien de son coffre comme s’il allait en découdre avec un ennemi.

Bref, du coup, il faut vraiment retenir un truc, c’est qu’encore une fois, tous ceux que vous voyez rouler dans des véhicules, on s’en fout de savoir si c’est loué, pas loué, combien de temps ils l’ont, combien ils ont payé, etc. Ça, on s’en fout.

Encore une fois, ce qu’il faut vraiment retenir, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui ont déjà beaucoup de mal avec le fait de « C’est loué, c’est loué ». Il y a un moment, si c’est loué, ce n’est pas grave. C’est-à-dire que ta super car, si elle est louée, c’est toi qui est quand même dedans. Ton jet privé. Il est loué, c’est toi qui es dedans.

Ton hôtel de luxe, c’est loué aussi, mais c’est toi qui es dedans. Ta maison de luxe, c’est louée peut-être mais c’est toi qui es dedans. Encore une fois, il n’y a aucun mal à ce que ce soit loué ou pas loué.

L’essentiel, c’est que…alors, je ne sais pas pourquoi les Français ou beaucoup de gens ont du mal avec ça et toujours, dès qu’ils voient un truc de luxe, ils vont se dire : « Ouais, mais c’est loué, ce n’est pas à lui».

Ouais, en attendant, cette personne-là, elle est dans ce truc et elle profite de ce truc et peu importe. Encore une fois, vouloir tout acheter, ce n’est pas forcément quelque chose de bien.

Déposséder, c’est également quelque chose de très, très bien et surtout on peut avoir accès à tout en louant. Bref, ça, c’est un autre sujet encore une fois mais l’idée, elle est vraiment là.

Ce qu’il faut retenir également, c’est que ces gens-là qui roulent dans des véhicules, qui ont un lifestyle qui semblent être supérieur au tien, c’est que finalement, ils ont peut-être fait quelque chose qui sont différentes à ce que tu as fait.

C’est-à-dire qu’aujourd’hui, on voit clairement dans un épisode comme celui du coronavirus que ceux qui ont pensé à investir, ceux qui ont pensé à construire des choses, un patrimoine ; j’ai déjà fait des vidéos là-dessus sur ce qui est un patrimoine de précaution ; c’est là où ça fait toute la différence dans les épisodes un peu plus délicats parce que forcément, allez je te montre un peu la route, forcément quand les choses vont moins bien, c’est là que ça sert ce patrimoine de précaution.

C’est que tu as des actifs, des actifs qui vont continuer à te générer du cash et ce cash, même s’il peut fluctuer dans son montant, parce qu’encore une fois, les riches, ils ne sont pas épargnés par les crises, il y en a certains qui vont mieux s’en sortir dans les crises ; il y en a même certains qui vont profiter des crises pour gagner encore plus d’argent parce qu’ils sont dans un secteur qui est très, très prolifique justement dans cette crise en question.

Mais voilà, personne n’est indemne généralement d’une crise financière ou économique. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que en tout cas, tous ceux qui ont investi, que ce soit dans tout ce que tu veux, l’immobilier, les matières premières, les marchés financiers, en ayant des participations dans des entreprises, qui ont une entreprise eux-mêmes, qui ont investi dans tout, tout, tout ce que tu veux, s’en sortiront toujours mieux que d’autres.

Et c’est pour ça que tu as l’impression que les riches sont peut-être moins impactés que, on va dire, la classe moyenne ou les plus pauvres dans ce genre de crise notamment celle du coronavirus. C’est que tout simplement, ils sont devenus riches en construisant.

Aujourd’hui, tous les pauvres et tous les gens de la classe moyenne de France, et je le dis et je le pense, peuvent aujourd’hui commencer à construire un patrimoine. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, beaucoup de gens préfèrent ne pas y penser et se dire : « Je verrai plus tard » ou « Ce n’est pas réservé à moi ».

Et comme ça, dès qu’on se dit que ce n’est pas réservé à soi-même, finalement on écarte la possibilité de le faire et forcément on préfère blâmer les autres pour ce qu’ils ont et qu’on n’a pas plutôt que de se dire qu’on aurait pu faire soi-même les choses.

Encore une fois, c’est une question de mentalité. C’est-à-dire que si tu pense que tu ne peux pas le faire, tu as raison mais si tu penses que tu peux le faire, tu as également raison.

Donc, encore une fois, plutôt que d’acheter un iPhone à 1 200€, un sac Louis Vuitton à 1 200, 1 500€ ; plutôt que d’acheter je ne sais quoi, etc, achète des actions de ces entreprises-là, achète des actions LVMH, achètes des actions Apple, achète des actions Amazon plutôt que d’acheter toutes les semaines des choses dessus.

Bref, encore une fois, on investit, on dépense son argent ; la dualité, elle est réelle. Là, on a envie de l’investir et là on a envie de la dépenser.

Encore une fois, blâmer les autres et se dire : « Ben lui, il ne peut pas rouler en Porsche la vingtaine parce que ce n’est pas bien, ce n’est pas bien vu », ça, encore une fois, ce sont des croyances limitantes.

Et j’ai envie de dire : « Pourquoi je ne pourrais pas me permettre de rouler en Porsche si je peux me le permettre justement et que c’est okay avec ça ? ».

Encore une fois, c’est toi et tes excuses, j’ai envie de dire.

Moi, je sais ce que j’ai fait, je sais ce que j’ai construit, je sais ce que je mérite aussi également et il y a un moment, quand on travaille dur, j’aurais pu réinvestir l’argent de cette Porsche parce que j’ai dépensé dans cette Porsche, ça coûte chère finalement.

Je me rends compte que sur toutes les amendes que je me mange, là, je me suis pris un bris de glace, il y a un camion qui est venu me doubler sur une voie, un truc de malade. Je ne sais pas ce qu’il a branlé le camion, il est venu me projeter un bête de caillou sur le pare-brise, il y a un bris de glace et ça va me coûter la franchise, on ne compte pas l’assurance mais la franchise coûte 500€.

Bon, voilà, c’est bien loin du Car Glass répare, Car glass je ne sais pas quoi. Entre tout ça, l’essence ; entre les parkings, etc, etc. Bref, ça coûte une blinde. On ne se rend pas compte mais ça se cumule, ça se cumule, ça se cumule.

Et l’essentiel, c’est de se dire que voilà, encore une fois, si je peux me le permettre, pourquoi ne pas le faire ? J’aurais pu réinvestir cet argent comme je le disais mais réinvestir pour investir à l’infini, il y a un moment où il faut savoir se faire plaisir également dans la vie et ça sert à ça aussi l’argent.

Même moi, je peux mourir bêtement du coronavirus, je vais le choper et avoir une complication parce qu’en fait, je me rends compte que mon corps, il est fragile. Il est sûrement fragile, ça va te faire plaisir. Et je meurs, je meurs, je meurs.

Et qu’est-ce que vais me dire dans mon lit de mort ? Je vais me dire : « Eh bien, merde Raph ! Tu as voulu toujours tout réinvestir en pensant que les intérêts composés, ça allait être un truc de malade, quand tu auras 60 ans, 50 ans, 40 ans, etc, etc. Mais le problème, c’est que cet âge-là, tu ne le verras pas ».

Comme tous ceux qui travaillent dur toute leur vie jusqu’à la retraite et qui, finalement, arrivés à la retraite, ils sont tous cassés ou même ils ne voient pas la retraite parce qu’ils ont un infarctus ou parce qu’ils ont été tellement stressés qu’ils sont fatigués par la vie et que tout ce qui leur reste à la retraite, c’est 2 jambes cassées, un cœur qui ne marche plus trop bien, un cerveau qui pense déjà à défaillir et plus d’énergie pour partir à l’autre bout du monde et découvrir la vie.

Bref, est-ce qu’on a vraiment envie de ça dans la vie ? Encore une fois, voilà. Si vous travaillez dur, il n’y a aucun mal à se faire plaisir jeune parce que finalement, c’est aussi quand on est jeune qu’il faut vivre des expériences.

Je veux dire, quand tu roules en Porsche à 20 ans, dans la vingtaine, c’est là où tu vis les meilleures expériences. Parce que quand tu as 50 ans, j’ai envie de dire, c’est presque normal.

Enfin, je veux dire, tous ceux que je croise en Porsche aujourd’hui ou dans des véhicules de luxe dans Tallinn, ce sont des mecs qui ont 40 ans, 50 ans. On voit qu’ils ont du balourd, il n’y a pas quelque chose d’excitant.

Mais quand tu as la vingtaine et que tu es en Porsche, il y a quelque chose d’excitant en plus parce que tu attises un peu plus la curiosité, c’est marrant, tu fais un peu le comte, aller en soirée avec. Bref, tu vois ce que je veux dire.

C’est un peu plus excitant que quand tu as 50 ans où c’est on va dire pour moi « la base ». je veux dire, si à 50 ans, tu n’as pas la possibilité de rouler en Porsche ou je ne sais pas, de voyager dans des hôtels de luxe ou d’avoir le lifestyle que tu veux, c’est que tu as clairement raté quelque chose, tu n’as pas fait le travail.

Mais ça, encore, ça peut faire mal à ceux qui ont potentiellement cet âge-là, 40, 50 ans et qui n’ont pas ce lifestyle là parce qu’ils se réveillent, ils se disent peut-être : « En effet, j’ai claqué mon beef dans des choses qui étaient inutiles ou je n’ai pas pensé à investir ».

Malheureusement et ce n’est pas, il ne faut pas voir les choses, voilà, méchamment comme je vous explique. C’est vrai que je peux être un peu cru des fois mais si tu as 50 ans, 40 ans aujourd’hui et que tu n’as pas le lifestyle que tu rêves et que tu ne te fais pas plaisir dans la vie, c’est que tu as déconné, c’est que tu as déconné.

Encore une fois, malheureusement, personne ne t’a forcé à faire les choix que tu as fait aujourd’hui alors que voilà, il y a des exceptions. On n’a pas forcément eu tous la même vie, les mêmes opportunités etc, mais il faut encore une fois ne pas blâmer forcément la vie, et notre passé et les décisions qu’on a prises.

Tout est dans notre ressort aujourd’hui dans ce qu’on a et ce qu’on n’a pas. Bref, donc, est-ce qu’on peut rouler dans la vingtaine en Porsche quand on a la vingtaine ? Dis-moi ce que tu en penses.

En tout cas, moi, la réponse, elle est clairement « Oui, bien évidemment ». Et si tu peux rouler en Ferrari, en Lamborghini, en Rolls-Royce, en Bentley, fais-le, fais-le. Pourquoi tu irais te priver ? Franchement, ce serait bien dommage.

Donc, ma réponse, elle est toute faite. Dis-moi dans les commentaires ce que tu en penses. Aucun message de haine dans cette vidéo, clairement pas ! Plutôt de l’inspiration.

Je pense que tout le monde ne roule pas en Porsche à la vingtaine. Tout le monde n’a pas envie non plus. Il y a des gens qui regardent cette vidéo-là qui vont se dire : « Raph, franchement, ta Porsche, elle est claquée au sol ; je n’en ai rien à faire de ta Porsche. Je préfère claquer mon argent dans autre chose ».

Et si tu préfères le claquer dans autre chose, c’est très, très bien. Encore une fois, il faut juste faire ce qui nous fait plaisir et surtout se donner les moyens d’avoir ce qu’on a envie d’avoir.

Bref, on est dans un quartier qui s’appelle ici je ne sais plus, Kopli, à Tallinn, quartier russe ; où il y a la mer juste là-bas. Je ne sais pas si tu arrives à la voir, la GoPro. Je ne vais pas descendre, je vais juste aller manger ma petite glace estonienne à côté de la mer. On va essayer d’éviter qu’il me crash, voilà.

Et voilà les amis. Dites-moi ce que vous en pensez. N’hésitez pas à vous abonner également. Petit Like, petit commentaire, et puis je vous dis à très, très vite pour une prochaine vidéo.

Ciao, ciao!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *