Peut-on investir en bourse pour son enfant ?

Peut-on investir en bourse pour son enfant ? Est-ce que cela est légalement possible et est-ce que cela représente un réel intérêt ?

C’est ce que nous voyons dans cette vidéo en passant en revue les différents supports d’investissement tels que le PEA et le compte-titres ordinaire.

Nous voyons également l’intérêt d’investir le plus tôt possible pour son enfant, même si celui est mineur, tout en évoquant les points sur lesquels faire attention.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💻 Formation de 4 vidéos offertes : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Rejoins une formation de 4 vidéos (15-20 minutes chacune) 100% gratuites au sujet de l’investissement en bourse dans des actions à dividendes.

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre argent. Libre à toi de t’inspirer ou non de mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 116 vidéos, 30 heures de formation et 13 bonus !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

📝 Télécharge la liste des « Dividend Kings » : https://clubmillionnaire.fr/kings

✔︎ Recevez immédiatement la liste de ces 31 entreprises qui ont augmenté le dividende pendant au moins 50 années de suite, à la solidité extrême et aux performances enviées par leurs concurrentes. 🇫🇷 Nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c/

Peut-on investir en bourse pour son enfant ?

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Les amis, bienvenus sur cette nouvelle vidéo en direct d’Abidjan en Côte d’Ivoire, vidéo assez courte, je le pense, celle-ci, puisque je vais répondre à une question assez simple, rapide et efficace, mais qui m’est revenue plusieurs fois : « Peut-on investir en Bourse pour ses enfants ?« 

 » Est-ce que c’est quelque chose de légal, d’autorisé, d’intéressant à faire, et si oui, pourquoi et comment ? « 

Et je vais donc répondre à cette petite question assez rapidement puisque tu vas voir que c’est une excellente idée, et que tu peux entièrement le faire.

Donc pour cela, petit rappel très rapide. Pour pouvoir investir en Bourse, qu’est-ce qu’il te faut ? Il te faut un support d’investissement. Donc généralement, c’est sur un PEA, un plan d’épargne en actions, ou un compte-titre pour investir en Bourse.

On ne va pas rentrer dans le détail de ces 2 supports, mais voilà, le compte-titres en général, c’est pour investir à l’étranger, sur toutes les actions du monde entier.

Je me fais attaquer par cet immense arbre. Il y a un truc qui vient de me tomber dessus. Je ne sais pas c’est quoi.

Donc voilà, CTO, c’est pour investir à l’international sur tout ce que tu veux. Et le PEA, Plan d’Epargne en Actions pour n’investir que dans des actions françaises ou européennes. Voilà.

Est-ce que maintenant, on peut ouvrir un PEA pour son enfant, et est-ce qu’on peut un CTO, un compte-titres ordinaire pour son enfant ?

Alors oui et non. 

On peut ouvrir un CTO, mais malheureusement, on ne peut pas ouvrir un PEA.

Et on va entrer un peu plus dans les détails, du pourquoi et du comment.

Tout d’abord, est-ce que c’est une bonne idée d’investir en Bourse pour son enfant ? Evidemment que c’est une très très bonne idée puisque tu le sais très bien, la Bourse présente une performance sur le long terme qui est tr-s intéressante, de 8 à 10% par an.

Et plus l’horizon d’investissement d’un investisseur est long, plus ses retours sur investissement sont élevés puisqu’on a ce qu’on appelle « la magie des intérêts composés » qui entrent en jeu.

Donc supposons qu’aujourd’hui tu commences à investir à 18 ans, à 25 ans, à 30 ans, c’est déjà génial parce que tu as potentiellement 50 ans de marché devant toi jusqu’à tes 80 ans, et donc d’intérêts composés. C’est déjà énorme.

Mais suppose qu’à ces 50 ans, tu rajoutes potentiellement encore 20 ans d’intérêts composés parce que tu fais investir ton enfant quand il a 6 mois, 1 an, 2 ans, 3 ans, 5 ans, peu importe.

Et là, on arrive littéralement sur des choses qui sont exceptionnelles. Et ton enfant, j’ai la quasi-garantie qu’il deviendra millionnaire à un moment ou un autre si depuis qu’il a 1 an, 2 ans, 3 ans, 4 ans, tu lui mets tous les mois ne serait-ce que 50 € ou 100 € et que lui-même, évidemment, continue.

Et j’ai envie de dire même que jusqu’à ses 18 ans, si tu fais ça de ses zéro à 18 ans, il aura déjà un patrimoine et un petit pécule qui sera loin d’être négligeable.

Donc évidemment que c’est une très très bonne idée, puisque le marché des actions, c’est un marché extrêmement rentable, extrêmement passif qui délivre de très belles performances, et ça serait dommage de s’en priver.

Et clairement, le jour où j’aurais des enfants, moi je pense que c’est un très très beau cadeau, si ce n’est le plus beau des cadeaux qu’on peut faire à son enfant, que de lui ouvrir un CTO et de commencer à le faire investir pour lui léguer ce très très beau cadeau lorsqu’il aura 18 ans.

Alors il faut évidemment faire attention à pas que ce soit une donation déguisée aux yeux du fisc. Il faut faire attention à ce que les montants que vous lui versez tous les mois sur son compte-titre soient cohérents. Mais en tout cas, c’est entièrement autorisé d’ouvrir un CTO au nom de son enfant à n’importe quel âge, qu’il ait 5 ans, 8 ans, 14 ans, 6 mois, vous faites ce que vous voulez.

Vous allez en fait être l’intermédiaire et le responsable financier de ce support, de ce compte-titre auprès de votre courtier.

Alors, tous les courtiers ne vont pas forcément accepter d’ouvrir un compte-titres ordinaire pour un enfant mineur. Il va falloir trouver un courtier qui veut bien de vous.

Je crois que Boursorama le veut bien aujourd’hui, mais malheureusement, Boursorama n’est pas forcément le meilleur courtier pour tout ce qui est compte-titres ordinaire en termes de frais.

Mais voilà, à vous encore une fois trouver le courtier qui sera adapté, mais c’est entièrement possible. Sachez juste que certains courtiers vont ne pas le faire parce que je pense qu’ils n’ont pas envie de s’embêter avec toute cette paperasse administrative, d’ouvrir un compte pour un tiers mineur.

Evidemment, vous pouvez ouvrir d’autres choses pour votre enfant, que ce soit des comptes courants plus classiques avec du cash. Vous n’êtes pas obligé de lui transmettre à 18 ans que des actions. Vous pouvez évidemment tous les mois lui verser du cash sur un compte courant, un livret A, l’essentiel étant encore une fois de faire attention à ce que ce ne soit pas de la donation déguisée, et de ne pas faire en sorte que voilà, si vous gagnez 2 000 € par mois, vous lui versez 1 500 € tous les mois à votre enfant. Ce serait un peu bizarre.

Le PEA, pour parler du PEA, malheureusement, on ne peut pas ouvrir de PEA pour son enfant puisqu’il faut que votre enfant soit majeur pour qu’il ait un PEA.

Donc même s’il y a eu apparition du PEA Jeunes qui fait qu’aujourd’hui, les enfants qui sont encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents peuvent ouvrir un PEA dans la limite d’un plafond de 20 000 € lorsqu’ils ont entre 18 et 25 ans, on voit bien qu’il faut quand même avoir 18 ans et être majeur.

Donc ouvrir un PEA pour son enfant, si ce n’est pas possible, on peut simplement ouvrir un compte-titres ordinaire.

Donc prendre de l’avance, et enclencher ce qu’on appelle le compteur fiscal du PEA, puisque vous avez peut-être ou pas, au bout d’un certain nombre d’années avec un PEA, on peut optimiser son imposition, pour la faire très très simple.

Et bien, vous ne pouvez pas le faire, vous ne pouvez pas gagner du temps pour votre enfant. Il faudra lui ouvrir un PEA à 18 ans, et ça sera déjà très bien puisque ce n’est clairement pas la majorité des gens qui ouvre un PEA à 18 ans.

Mais en tout cas, vous pouvez prendre de l’avance en ouvrir par contre un compte-titres ordinaire à votre enfant lorsqu’il est petit. Et ça reste, encore une fois comme je te l’ai dit auparavant, une excellente idée selon moi, parce que si ton enfant, il a déjà 15 ou 18 ans d’intérêts composés dans les dents lorsqu’il a 18 ans, c’est juste énorme.

Alors, après, tu peux faire n’importe quelle stratégie. Tu peux y aller très simplement. Tu peux très bien te dire : « Moi, je vais lui mettre un tracker monde, un tracker Etats-Unis… et on ne s’embête pas. Je ne gère rien. Il verra ce que ça lui fait à la fin. »

Ou tu peux très bien appliquer une stratégie comme je le fais, moi, de dividendes, et commencer lui créer des revenus passifs avant même qu’il ait compris ce que c’est l’indépendance financière.

Donc imagine, ton enfant, il arrive à 18 ans, il a déjà un portefeuille de plusieurs milliers, voire dizaines de milliers d’euros à 18 ans qui lui génère déjà des dividendes avec des intérêts composés qui ont déjà commencé à fonctionner.

Crois-moi que si moi, j’avais été cet enfant-là, je serai extrêmement content d’avoir reçu ce cadeau à mes 18 ans, et d’autant plus que ça te permet au passage de lui transmettre une éducation financière dans la mesure où évidemment, tu vas lui expliquer pourquoi tu as fait ça, qu’est-ce que c’est, c’est quoi l’importance d’avoir des revenus passifs, d’investir en Bourse dans d’autres choses.

Donc c’est une excellente façon pour ton enfant avant même qu’il ait 18 ans, finalement quand il aura à peu près 14 ou 15 ans, si ça l’intéresse, puisque potentiellement, ça ne l’intéressera pas, mais quand il sera prêt, en tout cas, tu pourras lui expliquer pourquoi tu as fait cette démarche. Et je pense que c’est extrêmement intéressant.

Donc voilà, si tu mets, ne serait-ce que 100 € par mois pour ton enfant, ça fait 1 200 € à l’année. En 10 ans, ça fait 12 000 €. Donc tu peux lui mettre facilement 15 000 – 20 000 €, lui générer de capital sans parler des intérêts, des dividendes et de la performance des marchés financiers qui sont de 8 à 10 % par an.

C’est juste littéralement énorme.

Donc voilà, j’espère que ça répond à ta question.

Si on résume, en tout cas, CTO possible, dès que possible, quand tu veux à n’importe quel âge. PEA, par contre, impossible. Et tu seras évidemment le responsable, le garant de tes décisions d’investissement pour ton enfant jusqu’à ses 18 ans.

A 18 ans, il reprendra le contrôle de ce compte-titres. Mais jusqu’à ses 18 ans, tu seras la personne responsable de la gestion de ce portefeuille.

Donc voilà les amis, si vous avez aimé cette vidéo, encore une fois, petit pouce bleu, commentaires, abonne-toi à la chaine YouTube. Cela fait toujours plaisir.

Partage cette vidéo à tes amis qui sont parents, qui ont des enfants, et qui n’ont peut-être pas eu cette idée d’ouvrir un compte-titres pour leurs enfants.

Je pense que ça peut leur faire extrêmement plaisir.

Et n’oublie pas de lire la barre de description puisque ci-dessous, j’ai pas mal de ressources qui devraient t’intéresser justement concernant l’investissement en Bourse, notamment un livre papier de 704 pages dans lequel je te partage toute ma stratégie d’investissement dans les actions à dividendes.

Et c’est bel et bien quelque chose que tu pourrais potentiellement commencer à implémenter aussi bien pour toi si ce n’est pas déjà le cas, que pour ton enfant, puisque s’il réinvestit tous les dividendes qu’il encaisse de ses 0 à 18 ans, à 18 ans, il devrait plutôt être très très satisfait.

Merci à toi. Je te dis à très très vite.

Ciao ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.