Mon courtier en Bourse peut-il faire faillite ?

C’est quelque chose à laquelle on ne pense pas quand on investit en Bourse mais que se passe t-il si mon courtier fait faillite ?

Qu’en est-il de mes titres (mes actions) et des liquidités de mon compte espèces ?

Un point rarement évoqué et qui fait toute son importance car, comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir.

Je te donne dans cette vidéo quelques éléments de réponse.

✓ Découvrir le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

#Courtier #Bourse #Faillite

Mon courtier en Bourse peut-il faire faillite ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Est-ce que c’est possible de perdre tout son pognon en investissant en Bourse ? Alors, la réponse est évidente. Elle est oui si vous faites de mauvais choix d’investissement.

Mais également, vous pouvez perdre tout votre pognon, potentiellement, si votre courtier fait potentiellement faillite.

Alors, c’est un sujet que je vais traiter dans cette vidéo puisqu’un jour, j’ai eu une question de quelqu’un qui me dit : « Raph, est-ce que c’est safe, en fait, d’envoyer de l’argent chez ce courtier ? Est-ce que j’ai des risques qu’il me prenne mon argent ou que je le perde ou des choses comme ça ? »

C’est vrai que c’est une très bonne question puisqu’on parle souvent des banques qui, potentiellement, avec lesquelles on pourrait avoir des problèmes en cas de crise économique, de crises bancaires, des banques qui feraient faillites et où ça serait difficile de récupérer ses liquidités.

On entend souvent parler de ce genre de scenario probable. Est-ce que les courtiers en ligne, les brokers sont également concernés par ce genre de problème ? Il faut savoir que oui.

C’est possible que ton courtier en ligne fasse faillite. Mais on va voir dans cette vidéo que finalement, il n’y a pas de quoi s’inquiéter puisque si tu as bien choisi ton courtier, il y a peu de risques que celui-ci fasse faillite.

Donc, avant qu’on commence cette vidéo et qu’on entre un petit peu dans l’art, comme on dit, n’oublie pas de t’abonner à la chaîne YouTube en cliquant simplement sur le bouton « S’abonner » ci-dessous. Ça fait toujours plaisir !

Et je vais répondre à cette question : « Est-ce que mon courtier en Bourse peut faire faillite ? »

Donc, à titre personnel, moi, je suis investisseur sur les marchés financiers depuis plusieurs années, à peu près 6 ans maintenant et je suis vraiment orienté sur la stratégie des dividendes. Donc, je passe bien évidemment également par un courtier en ligne.

Ce qu’il faut savoir, c’est que quand on va envoyer de l’argent chez un courtier en ligne, chez un broker, il y a plusieurs risques. Il y a le risque que notre courtier en lui-même fasse faillite.

Mais il y a également le risque que la banque qui détient nos liquidités fasse faillite, puisque le courtier en ligne est rattaché en fait à une banque, concernant le compte espèces.

Donc, il y a un double risque de faillite et c’est ça qu’il faut regarder.

Il faut savoir que quand même, il y a un fonds de garantie, de dépôt, si je ne dis pas de bêtises, (ça s’appelle comme ça), qui va garantir, en fait, vos dépôts à hauteur de 100 000 € pour vos liquidités.

Et concernant vos titres, c’est une très bonne question parce que des fois, on me pose également la question : « Mais si le Broker fait faillite, est-ce que ca veut dire que mes titres en Bourse, est-ce que mes actions vont également disparaître ? ». Alors, non.

Il faut prendre ça avec des pincettes. Votre broker, votre courtier est en mesure, et dans l’obligation de vous les restituer. Ils vous appartiennent, vos titres.

Il faut savoir qu’en fait, vous êtes actionnaire d’entreprise. Donc, dans les bilans, dans les comptes, dans les registres de l’entreprise, vous êtes inscrit « Raphaël Carteni détient X actions de la société ».

Donc, ça, ils sont obligés de vous restituer vos titres. Ça peut être long, ça peut prendre des mois. Il y a des conditions qui peuvent faire que c’est long. Mais en tout cas, sachez également qu’il y a le fonds de garantie des dépôts qui couvre vos titres à hauteur de 70 000 €.

La réalité, par contre, c’est que ces fonds de garantie de dépôt, c’est comme avec les banques, ils sont trop peu garnis de cash pour vous indemniser si jamais il y avait le moindre souci.

Donc, ça rassure toujours un petit peu de se dire que ces fonds de garantie sont là pour vous en cas de faillite de votre broker, ou de la banque ou de quoi que ce soit.

Mais au final, s’il fallait les activer et s’il fallait faire en sorte qu’ils vous remboursent vos titres ou vos liquidités de votre compte espèces, il y a fort à parier que malheureusement, ça ne puisse pas réellement arriver.

Aux Etats-Unis, c’est le même fonctionnement. Il y a ce qu’on appelle le SIPC qui va concerner le broker Interactive Broker.

Si tu n’avais pas vu cette vidéo que j’avais fait sur ma chaîne YouTube, j’avais fait une autre vidéo qui s’appelait « Quel courtier choisir pour investir en Bourse ? ».

Je vais citer notamment l’exemple d’Interactive Broker qui est un courtier américain. En tant que courtier américain, il va être, lui, régulé par la SIPC.

Et là, les garanties vont jusqu’à 500 000 $ concernant les liquidités et jusqu’à 250 000 $ concernant vos titres.

En fait, ce qu’il faut retenir, c’est que votre courtier n’est pas propriétaire de vos titres. C’est bel et bien vous le propriétaire de ces actions. Donc, il a l’obligation de vous les restituer.

Et également, je pense que je n’ai pas précisé, c’est par personne, ces indemnisations potentielles, par personne et par mois.

Donc, une des solutions, ça serait de se dire : « Je dispatch mes liquidités entre plusieurs banques ». Comment faire ? Tout simplement, c’est en passant par plusieurs courtiers.

On se dit par exemple : « Je vais remplir un compte titre de 100 000, 200 000, 300 000, 1 000 000 d’euros. Puis je vais prendre un autre compte titre dans un autre courtier en ligne qui est adossé à une autre banque, comme ça, je réduis mes liquidités.

Et s’il y a un risque de faillite d’un de mes courtiers, au moins je n’ai pas mis tous mes œufs dans le même panier ».

Bon, ce sont des mesures qu’on peut prendre en sachant qu’on va le voir dans la conclusion de cette vidéo, c’est que les courtiers sont relativement solides, en tout cas, si on a bien fait son travail.

Alors, justement, comment on fait bien son travail ? Parce que votre travail, également en tant qu’investisseur, c’est d’être certain que vous mettez votre argent dans des endroits qui sont relativement safe.

Votre but, ce n’est pas d’envoyer 500 000 $ sur un IBAN qui se trouve aux Iles Vierges Britannique ou aux îles Caïmans ou je ne sais pas où et de se dire « Yallah, j’espère que ça va être bien investi et que je vais gagner de l’argent. ».

Non mais, il faut prendre un minimum de précautions, et tous les courtiers ne se valent pas. Et on a déjà vu, il y a des courtiers qui sont frauduleux, il y a des courtiers qui ne sont pas régulés, et il y a des courtiers qui ne sont pas forcément là du tout dans vos intérêts.

Ou au contraire, ils ont bien compris qu’il y a des liquidités à récupérer et s’ils peuvent en détourner une partie pour leur propre intérêt, ça les arrange bien.

Donc votre travail d’investisseur, c’est de savoir où est votre argent et chez qui.

Ensuite, vous devez savoir les historiques potentiels de condamnation de votre broker. Est-ce que votre Broker, votre courtier en ligne a déjà fait l’objet d’une condamnation ?

Pourquoi ? Est-ce que c’est grave ? Est-ce que ce n’est pas grave ? Il faut vraiment que vous vous renseigniez là-dessus. C’est important !

Egalement, vous devez regarder sa marge financière. Est-ce qu’elle est confortable ou non ? Très important !

Son taux d’endettement, pareil. Jusqu’où est situé son taux d’endettement ? Est-ce que c’est inquiétant ? Est-ce que c’est satisfaisant ou pas au niveau propriétaire ?

Encore une fois, les critères que vous pouvez avoir ne sont pas forcément les miens.

Egalement, regardez les protections légales qui sont mises en place par votre courtier concernant la protection de vos actifs financiers. C’est super important !

Egalement, ce qui est important de regarder, c’est de savoir si vos titres sont sur ce qu’on appelle des comptes dépositaires et plus précisément, également, des comptes de garde.

Plus précisément, en gros, votre courtier, votre broker va conserver les titres chez lui ou est-ce qu’il va les déposer sur des comptes de garde, des comptes dépositaires qui sont « intouchables », qui sont vraiment à l’utilisation exclusive des clients, c’est-à-dire, vous, en tant qu’investisseur ?

Egalement, si on prend en compte, voilà, si on prend le scenario noir, l’hypothèse d’une faillite de votre broker, qu’est-ce qui se passe ?

Bon, votre compte espèces, potentiellement, ça va être compliqué de le récupérer mais ce fonds de garantie de dépôt, on l’a vu, ça peut être compliqué.

Sachez en tout cas que si jamais ça arrivait, les démarches seraient longues, voire ça pourraient prendre plusieurs mois.

Ce serait beaucoup de paperasse, ce serait des allers-retours pour récupérer, déjà le plus important, j’ai envie de dire, vos titres, puisque l’idée n’est pas forcement de conserver un max d’espèces sur votre compte titre.

En tout cas, moi, je n’en garde que très peu. J’en ajoute des liquidités quand j’ai prévu d’investir. Donc, chaque mois, j’ajoute et j’investis directement dans des titres.

Jamais, je ne garde beaucoup d’espèces sur mon compte titre parce que c’est directement réinvesti dans de nouvelles actions.

Mes dividendes que j’ai touché vont être injectés dans de nouvelles actions, ou alors chaque mois, je fais mon petit virement pour aller réalimenter et racheter de nouvelles actions.

Donc, voilà. Supposons le pire des cas, ça va prendre plusieurs mois, okay ?

Egalement, il faut faire la différence entre la faillite du broker et la faillite de la banque dans laquelle sont vos liquidités. Ça, je pense que c’est clair, on en a parlé dans la vidéo.

Et également, il faut faire la différence entre garantie par compte et garantie globale. On l’a vu également juste avant. Ce n’est pas non plus la même chose.

Si vous êtes un pro ou un particulier, les démarches, non plus, ne seront pas les mêmes. Et le temps que ça prend pour récupérer également vos titres ne sont pas forcément les mêmes.

De même que si vous êtes résident ou non résident, ça peut changer également les formalités et donc les délais de récupération de vos titres.

Le délai de récupération, j’en ai parlé : c’est plusieurs mois. Donc on a compris que ce n’est jamais une partie de plaisir.

Qu’est-ce qui se passe sur le terrain réellement ? Est-ce qu’il y a beaucoup de courtiers, au final, qui font faillite ? Il faut savoir qu’il n’y a aucun courtier qui est régulé par l’AMF qui a déjà fait faillite.

Donc, ça, c’est plutôt rassurant pour vous en tant qu’investisseur Français, c’est que l’AMF, c’est vraiment l’Autorité des Marchés Financiers, qui est vraiment orientée du côté des consommateurs.

Donc, là-dessus, elle protège vraiment tous les investisseurs et tous les clients des courtiers régulés par l’AMF. Et là-dessus, l’historique est solide.

Il n’y a pas eu de cas de faillite, donc là-dessus vous devrez plutôt être rassuré.

Et pour parler rapidement des Etats-Unis également, là, malheureusement, c’est un peu plus la jungle et ce n’est pas aussi rose que quand c’est régulé par l’AMF.

Voilà, aux Etats-Unis, c’est un travail d’investisseur que vous devez vraiment faire plus sérieusement parce que c’est un peu plus la jungle comme je viens de le dire à l’instant.

Donc, si on résume, obligation de vous restituer les titres, ils vous appartiennent. Ça peut prendre du temps, ça peut prendre plusieurs mois.

Les liquidités, ça dépend, en sachant qu’à partir du moment où vous mettez des fonds dans une banque, les fonds ne vous appartiennent plus. Vous êtes devenu, en fait, un créancier.

La banque vous doit de l’argent mais ils ne vous appartiennent plus.

C’est pour ça que je l’ai déjà dit dans le début de cette vidéo, c’est dangereux de garder des liquidités dans des comptes bancaires parce que les banques aujourd’hui, ça peut être potentiellement chaud.

Donc voilà. Mais l’idée et la conclusion, en tout cas, que je voudrais que vous reteniez de cette vidéo, c’est qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Comme vous l’avez vu, il n’y a pas de risque d’historique de faillite par un courtier régulé par l’AMF.

Et si vous faites votre travail sérieusement de bien choisir votre courtier, vérifier les garanties, etc, etc, il n’y a quasiment pas de risques parce qu’on a vu également dans le passé que plus de 90% des cas, les titres étaient restitués aux investisseurs.

Donc, ça prend du temps, ça peut être un petit peu chiant à faire, on n’a tous pas envie de subir ce genre de situation.

Mais il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter puisque c’est relativement solide d’avoir des titres aujourd’hui en Bourse plutôt qu’avoir du cash en banque.

En tout cas, c’est mon avis, et c’est comme ça que je préfère diversifier mon cash en achetant de vrais actifs plutôt que de le laisser pourrir sur des comptes bancaires.

Bref, dis-moi ce que tu penses de cette vidéo. Est-ce que ça t’a rassuré ?

Est-ce qu’en fait, tu n’y pensais même pas et tu ne te posais même pas la question de te dire : « Mon broker peut faire faillite » ?

Aujourd’hui, il y a des courtiers qui sont très très solides et qui, je pense, sont bien plus solides que les banques. Donc, il n’y a pas non plus trop trop de soucis à se faire là-dessus.

Dis-moi ce que tu en penses dans les commentaires. Est-ce que tu investis déjà en Bourse ou pas ?

Bref, échangeons dans les commentaires ! Je répondrai à tout le monde. Je répondrai à toutes tes questions. Donc, si tu as encore des questions, poses-les moi ci-dessous.

Egalement, abonne-toi à la chaîne YouTube. Mets-moi un petit pouce bleu.

Partage cette vidéo avec des gens qui investissent peut-être en Bourse, qui ne se posaient pas la question de la qualité de leur broker puisque finalement, c’est très très important.

Egalement, lis bien la barre de description puisqu’en tant qu’investisseur sur des actions à dividendes, j’ai mis en place un service qui s’appelle le « Club dividendes » dans lequel je te partage, en fait, toutes les positions que je prends chaque mois.

Qu’est-ce que je fais ? Qu’est-ce que je n’achète pas ?

Et libre à toi, ensuite, de t’inspirer ou non de ce que je fais en sachant que ce ne sont clairement pas des conseils financiers ou une incitation à l’achat. C’est simplement un partage de portefeuille.

Bref, je te mets tout dans la barre de description. Je te mets également le lien du courtier que j’utilise aujourd’hui pour investir en Bourse, c’est Lynx Broker. Donc, c’est un lien affilié.

Si tu passes par celui-ci, tu auras simplement 100 € de frais de transaction offert. Donc, c’est tout bénef si tu souhaites commencer à investir sur les marchés financiers.

Je te remercie d’avoir regardé cette vidéo et je te dis à très très vite. Ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.