Je suis un proxénète (terrible nouvelle) (VLOG #1)

14

Salut à tous,

j’ai une terrible nouvelle à vous annoncer. J’ai décidé de tout arrêter pour devenir proxénète. Oui, oui, vous avez bien lu. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un proxénète, c’est quelqu’un qui favorise la prostitution de quelqu’un tout en tirant un bénéfice.

Découvrez ce qui s’est vraiment passé dans cette vidéo…

Immobilier – Je suis un proxénète

https://www.youtube.com/watch?v=MWB1ljhxk_M

Retranscription texte de la vidéo :

Salut à tous ! Alors, aujourd’hui, je vous retrouve dans une vidéo un peu spéciale, je pense que vous allez bien rigoler, vous allez très vite comprendre. Là je suis en voiture, je vous emmène sur « les lieux du drame ». Il s’est passé quelque chose dans un de mes appartements en fait, je vous raconte ça tout de suite.

Donc voilà, on vient d’arriver dans l’appartement que je loue à Reims en location saisonnière. Je suis désolé pour le petit bruit, je n’ai pas mis ma ceinture ! Donc, déjà, je voulais remercier tous ceux qui ont acheté ma formation sur la location saisonnière et qui commencent à avoir des résultats, ça me fait vraiment plaisir.

Et dans cette formation, je dis justement un truc sur lequel il faut faire très attention en terme de justice, en terme de légalité et c’est justement quelque chose qui vient de m’arriver là donc je vais tout vous raconter tout de suite, laissez-moi descendre de la voiture, je monte et je vous raconte tout.

Donc là, je vais vous emmener dans l’appartement tout en haut et je vais vous raconter ce qui s’est passé tout en détails, à tout de suite.

Donc voilà, je viens d’arriver dans l’appartement donc comme je vous disais que je loue en saisonnier à Reims. Pour raconter, en fait, la petite histoire, j’avais reçu il y a quelques mois de ça une cliente qui venait d’Ukraine, donc un pays assez atypique à la base, j’ai jamais reçu de pays comme ça en fait. Donc, pas de soucis, je fais pas d’aprioris, la personne se présente via le site Airbnb, un très bon profil, une photo très professionnelle, elle se présente comme étant freelance, 43 ans, 2 enfants, 1 mari en Ukraine à Kiev, elle a une bonne quinzaine de commentaires positifs sur Airbnb, bref, le profil qui inquiète pas du tout.

Vous voyez, on se dit « c’est bon, on peut foncer, on aura pas de problèmes avec elle ». Elle est venue avec soi-disant sa sœur et pendant 5 jours. Donc là, clairement, pas de soucis, moi je les ai acceptées, elles sont venues, elles étaient très respectueuses, elles ont rendu l’appartement en bon état, y’a pas de soucis sauf que en fait, il y avait des suspicions étranges…

Alors j’ai pas compris dès le début que c’était un peu étrange parce que j’ai pas fait le checkin. C’était un ami qui l’avait fait et en fait, moi, je voulais passer à l’appartement refaire un peu de stock de PQ, de canard WC, de lave vitres, des consommables quoi. Et j’arrive un soir vers 18-19h, j’étais chargé comme un bœuf parce que je voulais pas faire trop d’aller-retour dans les escaliers, bref, j’étais chargé comme jamais. J’arrive devant la porte, je commence à sortir la clé et pile au moment où je veux rentrer la clé dans la porte d’entrée, je vois qu’elle s’ouvre toute seule et qu’il y a un homme qui sort, alors moi je fais semblant que j’allais à la porte d’à côté chez le voisin, je dis « hello », en plus, en anglais, je me grille tout seul. Bref, le mec comprend pas, il me dit bonjour et il part.

Moi du coup, je descends, les 2 filles qui avaient réservé l’appartement ne m’avaient pas vu quand elles ont ouvert la porte donc tant mieux. Je descends, voilà, le mec parlait français, il me demande comment on peut sortir, bref, on voyait qu’il était français, qu’il connaissait pas trop les lieux, il savait pas trop comment sortir, c’était assez étrange, je me demandais ce qu’il foutait là et surtout dans l’appartement, pourquoi il connaissait ses filles, bref, c’était étrange !

Du coup, j’appelle mon ami, je lui demande « bah putain, je croyais que l’appartement était vide, moi je comprends pas, c’est bizarre, est-ce qu’il y a quelqu’un ? ». Du coup, il me dit qu’il savait plus trop non plus lui, on était un peu perdus, je savais pas ce qui s’était passé.

Moi je revérifie du coup et là je vois qu’en fait, bah ouais, c’était encore réservé et qu’elles partaient que le lendemain matin. Donc pas de soucis, je vais passer la soirée en ville tranquillement, je reviens 3-4 heures plus tard devant l’appartement et là je vois un homme qui attend devant l’appartement, il cherche, il est là, il attend, il est avec son téléphone, il cherche à rentrer. Moi je rentre, j’attends dans le hall, je fais exprès de rentrer pour voir ce qu’il va se passer et là je vois qu’il va au fond de la cour, il attend, il était dans le noir, tout seul, je sais pas ce qu’il faisait, il revenait pas, moi j’attends pour voir ce qu’il se passe et là je vois qu’il commence à monter les escaliers…

Et là, en fait, en 4-5 heures, je vois 2 comportements assez suspects, 2 hommes, je me dis que c’est assez étrange d’autant plus que, voilà, toutes les fenêtres de l’appartement étaient fermées depuis la rue, donc voilà, c’était assez étrange.

Donc, vous voyez, mon appartement, le mien, c’est celui-là avec les 5 fenêtres en haut. Les 5 tout en haut. Et en fait, les filles fermaient tous les volets. Donc les 4 fenêtres à droite étaient fermées, tous les volets sauf cette fenêtre là qui est la cuisine. Et en fait, la cuisine, c’était un peu le point de repère puisque vous voyez juste en face, il y a cette bâtisse là qui est magnifique, c’est une très très belle demeure juste en face là où il y avait le président des Etats-Unis qui est venu pendant la guerre, des choses comme ça. Et en fait, elles donnaient rendez-vous aux clients juste devant cette bâtisse là au 17 et de la cuisine tout en haut, elles pouvaient guetter le client voir si il était correct ou pas je pense pour le faire rentrer ou pas, voir si c’était une racaille, voir si ils étaient à plusieurs, des choses comme ça. Donc voilà leurs petits plans.

Donc, le lendemain matin, j’arrive, je fais le checkout tranquillement. Tout se passe très bien, elles sont très gentilles, elles me demandent si elles peuvent revenir, moi, vu ce qui s’était passé, je me dis que c’est un peu bizarre et je fais semblant que je ne savais pas si c’était disponible et que je les tiendrais au courant. Très sympas, elle est un peu tactile, elle est chaleureuse, très gentille, elle vous propose un café, on parle un peu, très sympa, rien à reprocher. Je descends ses valises qui étaient extrêmement lourdes à se demander ce qu’il y avait dedans, limite un cadavre, qu’est-ce qui se passait quoi ?! Bref, pas de soucis, elles s’en vont, tout se passe très bien, elles ont laissé l’appartement en correct état, tout se passe bien.

Quelques mois plus tard, elles me recontactent pour savoir si elles peuvent relouer l’appartement à nouveau. Moi, j’avais des petites suspicions, du coup, vous avez bien compris que c’était une petite prostituée qui accueillait des clients directement à l’appartement. Mais, en soi, j’avais pas de preuves tangibles, je pouvais pas l’accuser comme ça si facilement et refuser un client, ça serait dommage, on peut pas refuser un client comme ça.

Du coup, je lui dis ok, pourquoi pas si vous voulez revenir, c’était en plus la basse saison, pas forcément beaucoup de monde à cette époque, ça m’arrangeait bien qu’elle vienne donc je lui dis oui, elle revient, il n’y a pas de soucis.

Donc, elle revient, pas de soucis, je vais la chercher à la gare, on fait le checkin, je lui monte ses valises encore assez lourdes, bien chargées. Tout se passe bien. Vient le moment du checkout, elles avaient encore fermé tous les volets, même scénario. Mon ami envoie un petit message pour savoir à quelle heure elles partent le lendemain matin, pour savoir. Et là, ERREUR FATALE mais vraiment la grosse erreur qu’elles auraient pas du faire.

Elles ont pensé que mon ami qui a envoyé un message pour savoir l’heure du checkout était en fait un client, un prospect intéressé par les services qu’elles proposaient. Et donc là, elles ont envoyé le message, je vous le mettrais juste en dessous, vous allez vraiment halluciner. Un copié-collé avec tous les services et je peux vous dire qu’on a pas été déçu quand on a vu ça, on a bien rigolé et on a compris pourquoi les valises étaient lourdes parce que ça passe par toutes les tenues, de la secrétaire au latex, tout ce que vous voulez, tous les jouets, l’anal, limite la partouze même je crois donc j’espère qu’il n’y a pas de clients qui sont venus faire de partouze ici mais vraiment, je vous mettrais les trucs, c’est un vrai langage codé, faut vraiment s’y connaître, c’est que des lettres, que des séries de 3 lettres qui veulent dire des choses, c’est tout un monde, je me suis régalé en allant sur Internet et en essayant de comprendre.

Mais du coup, bref, je savais que les clients, ici, ils se faisaient plaisir. Ils venaient en vacances, c’était maisons de champagne, on boit du champagne, on est un peu bourrés, on rentre, on fait la fête et du coup, le soir, dans le lit, je savais ce qu’il se passait. J’avais déjà vu que le matelas était déboité des fois, j’ai retrouvé des emballages de préservatifs, vu des trucs un peu bizarres, bon, je savais qu’ils se faisaient un peu plaisir mais là, savoir qu’il y a carrément deux prostituées qui sont venus, qui ont fait venir beaucoup de clients, qui ont du faire beaucoup de chiffre d’affaires quand j’ai vu les tarifs qu’elles pratiquaient.

Et bah, me dire que ce bureau là, peut être qu’il a servi à quelque chose, que cette chaise aussi, ce canapé, mon lit là bas aussi peut être, bref, ça fait un peu bizarre, là elles sont parties hier, je rentre ici et là, ça fait vraiment bizarre, on se dit « mais qu’est-ce qu’elles ont foutu dedans, qui est venu, j’espère que pas n’importe qui est venu, j’espère qu’au niveau des voisins, de la copro, rien ne s’est vu, j’espère que je ne vais pas avoir de problèmes ».

Comme je vous le disais dans la formation sur la location saisonnière et encore merci à tous ceux qui l’ont acheté, faites très attention avec les prostituées, il y a une police des mœurs, il y a une brigade qui lutte contre ça et moi, si je me fais « chopper », si on sait que je favorise la prostitution parce que je favorise la prostitution en fournissant un logement pour leur travail, moi, je risque gros, je suis considéré comme proxénète et proxénète, c’est lucratif sauf que, moi, je prends pas un pourcentage sur le chiffre d’affaires mais je suis quand même considéré comme étant responsable de ce que je fais avec mon appartement.

Donc, comme je disais dans la formation justement, faites très attention à ça, dans la formation, je donne plein d’astuces pour déceler les prostituées, il y a souvent plein d’indices qui trompent, elles se font griller dans leur langage, dans plein de petits indices qu’on décèle. J’en avais déjà annulé d’autres précédemment qui avaient voulu réserver l’appartement et là j’ai grillé que c’était des prostituées et j’avais dit non. Mais là, j’y ai vu que du feu parce que franchement, elle était très très professionnelle mais vraiment de A à Z, on pouvait pas griller que ça en était une sauf par son erreur qu’elle a faite tout bêtement mais vraiment, faites attention, c’est un truc de fou.

Donc ça, c’était vraiment la petite histoire, la petite anecdote, donc voilà, j’ai peur qu’elles me redemandent une troisième fois, là je dirais non très clairement même si c’est de la basse saison, même si ça m’arrange bien.

Je préfère ne pas avoir de problèmes et n’acceptez jamais d’argent dans des situations comme ça, ça serait bête de gagner 400-500€ pour au final prendre des risques avec la police, avec ce genre de personnes, on ne sait pas qui est derrière même si je pense que ce sont des filles solos qui ne travaillent que pour elles mais on ne sait pas si elles font parties d’un réseau ou pas, avec les voisins, si ils commencent à se plaindre, que vous ne pourriez plus louer, ça serait vraiment très dommage, bref, n’acceptez jamais.

Donc moi, voilà, elles sont venues deux fois. La première fois, j’étais pas sûr donc j’ai ré-accepté. La deuxième fois, j’ai vraiment compris que c’était des prostituées ! Elles sont très gentilles mais voilà, c’est comme ça ! Donc, j’espère que cette histoire vous aura bien fait rire, moi, ça m’a vraiment fait rire, m’ouais, on va dire que ça m’a fait rire, elles ont rien fait de mal, elles étaient très sympas, on a parlé, elle m’a raconté sa vie un petit peu dans la voiture, c’est cool mais, ne faites pas ça chez moi s’il vous plait, ça me dérange un peu !

Donc voilà ! On se dit à très très bientôt sur ClubMillionnaire ! Ciao !

Bon, je sais que parmi vous, il y a des petits curieux qui veulent savoir ce que les filles ont proposé. Donc là, vous voyez, il y a un petit bouquet de fleurs. Donc ça, je pense pas que ce soit les filles qui me l’ont laissé pour moi. Je pense plutôt que c’est un client qui est venu et qui a voulu faire un petit peu le bogoss et qui a ramené des fleurs et qu’elles les ont laissées là, bref !

Parmi les prix qu’elles proposaient les filles en fait, c’était 150€ pour 30 minutes et 200€ pour l’heure donc autant vous dire que si elles enchainaient bien, mon appartement était remboursé en 2 heures de travail. Elles ont du faire beaucoup d’argent je pense et parmi les services qu’elles proposaient, il y avait la tenue de secrétaire, de latex, les petits sous-vêtements sexys, elles proposaient de prendre une douche ensemble donc malheureusement, ma douche, j’espère que les clients se sont bien fait plaisir en tout cas, j’espère pour eux mais ma pauvre douche, elle a servi pour autre chose que voilà…

Elles proposaient quoi… elles proposaient prendre des photos privées avec elles, le massage, le strip-tease, jusqu’à l’acte, jusqu’à la fellation, tout type de fellations, bref, y’a vraiment tous les services. Elles étaient très gentilles, elles faisaient toutes innocentes limite quand on parlait avec elles, un peu timides mais je peux vous dire que c’est tout sauf des filles farouches. Bref, je sais pas ce qu’en pense Bouddha mais voilà, il a tout vu en tout cas, j’espère qu’il en a bien profité.

Dites moi dans les commentaires ci-dessous si vous allez toujours me suivre même si je tombe dans le milieu du proxénétisme. Non, je rigole ! J’espère bien que vous allez rester ! Partagez sur les réseaux sociaux cette histoire de fou ! 🙂

location-saisonnière

14 Responses

  1. Sebastien

    Enorme !
    Bon quand même, malgré tes doutes tu as osé les reloger une dernière fois. Honnêtement je l’aurais pas fait.

    Je crois qu’une fois j’ai eu aussi des prostitués chez moi.
    Généralement, des filles de l’est qui ne regardent même pas le prix.

    Si jamais ça vous arrive, afin de ne pas être qualifié de proxénète, prévenez directement la police.

    Répondre
    • Raphaël

      Tu as raison, le prix qu’elles vont payer est clairement quelque chose qui ne les inquiète pas… J’ai pensé à appeler la police car je savais que j’étais peut être dans une situation délicate d’un point de vue légal mais je n’avais pas de preuves réelles et c’est délicat d’accuser un client comme ça (surtout si il s’avère que ce n’est pas une prostituée, v’là la gêne ! :-)).
      Sais-tu ce qu’il se passe quand on appelle la police pour ça ?

      Répondre
  2. xavier

    Ouaaawww!!!! Une histoire de dingue, plus de peur que de mal. c’est vrai que tu ne peux pas accusé les gens sans preuves donc une situation hyper délicate. Heureusement que tous les clients n’ont pas ce type de profil. Bon courage pour les prochaines locs 🙂

    Répondre
  3. Lilian

    Merci pour ce partage d’expériences Raphaël heureusement que tu peux en rire maintenant et qu’il n’y a pas eu de complications.

    Répondre
  4. Thomas

    Par contre, je ne sais pas si tu as remarqué mais il y a les photos hot à droite de ton blog.
    Surement à cause du hashtag #LUXURYLIFE….

    Répondre
    • Raphaël

      Qu’est-ce que tu veux dire par “hot”, il n’y a jamais de photos trop osées à part des filles en bikini à la limite donc j’espère que ça ne t’a pas choqué ! 🙂

      Répondre
  5. Laure

    Quelle histoire! Merci de partager avec nous ce genre d’aventure ça nous permet de mieux être préparé si ça nous arrive en tant que loueur.
    En tous cas super l’appart, j’aime beaucoup!

    Répondre
  6. Thibaut

    J’avoue qu’il faut faire gaffe !
    Par contre, le message qu’elles envoient, faut s’y connaître pour le comprendre ! 🙂
    C’est vrai que vous avez dû halluciner quand elles ont envoyé ce texto… Et la preuve était bien là finalement.
    Nous à Lisbonne on a jamais entendu parlé de prostituées qui louent des chambres comme ça. Mais ça arrivera peut-être un jour.

    Répondre
    • Raphaël

      C’est clair, au début, j’ai rien compris… J’ai du trouver un dictionnaire un peu spécial sur Internet pour comprendre tout ça… A vous de faire la recherche si vous êtes curieux ! :p

      Répondre
  7. Eric

    Sacré aventure !
    J’entend souvent ce genre d’histoire et je connais d’autres personnes à qui cela est arrivé (pendant plusieurs mois même !!!).
    C’est vrai qu’on ne se doute souvent pas de ce qui peut se passer.
    En saisonnier, j’ai principalement eu de jeunes couples qui voulaient visiter Strasbourg – je touche du bois 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *