JE QUITTE L’ESTONIE ?

Après presque trois ans d’expatriation en Estonie, il y a 2-3 choses dont je me suis rendu compte et qui ne me plaisent pas.

Je me suis rendu compte que certaines choses me manquaient en Estonie même si j’ai déjà beaucoup de choses qui me plaisent…

Dans cette vidéo, je te parle d’un pays que j’ai dans le collimateur et qui s’appelle la Biélorussie. Je te dis dans cette vidéo pourquoi je pense à ce pays et ce qui m’attire dans ce pays.

🎁 Télécharge ton Pack de Bienvenue (6 cadeaux offerts) : http://bit.ly/2ssDAiB

#Expatriation #Estonie #Biélorussie

JE QUITTE L’ESTONIE ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Yes les amis ! Bienvenus sur cette nouvelle vidéo en direct de Biélorussie, toujours à Minsk. Laisse-moi fermer la porte tranquillement. Tac. Tac. Boum. Double tour de clé et on est tranquille.

Dans cette nouvelle vidéo, est-ce que je quitte l’Estonie pour la Biélorussie ?

Je vais tout te dire dans cette vidéo, et surtout reste bien jusqu’à la fin puisque je vais te dire tout ce qu’on ne t’a pas forcément dit au sujet de l’Estonie et qui peut parfois être un petit peu pénible, et qui me fait justement hésiter.

Bon, les amis, j’ai trouvé un petit parc tout calme pour terminer et faire cette vidéo, tout simplement parce qu’on n’a pas encore commencé.

Je vais te dire pourquoi j’hésite de plus en plus à partir d’Estonie, et est-ce que je vais partir d’Estonie pour un autre pays., la Biélorussie où je suis actuellement. Reste bien jusqu’à la fin de la vidéo.

Oui, ce qu’il faut savoir si tu ne le sais pas que ça fait 3 ans que je suis expatrié en Estonie, depuis octobre 2017, donc ça fait 2 ans et demi, 3 ans. Et au bout de 2 ans et demi, 3 ans, même si je n’ai pas passé toutes ces années entièrement en Estonie puisque j’ai pas mal voyagé, on a le temps de se rendre compte un petit peu de ce qu’on aime et ce qu’on aime moins dans un pays.

Voilà, c’est un petit peu l’occasion de faire le bilan de 3 ans, surtout sur le côté un petit peu négatif, puisque dans les autres vidéos que j’ai pu faire au sujet de l’Estonie, j’ai souvent eu tendance à te parler des points positifs, de ce qui était très sympa en Estonie.

Et attention, loin de moi cette vidéo pour dénigrer l’Estonie. J’adore l’Estonie. Je ne vais pas partir de l’Estonie, mais l’idée de cette vidéo c’est pour te dire que j’hésite à potentiellement pas partir mais à créer une seconde résidence, à se créer un second point de chute, parce que voilà, il y a des choses qui me manquent en Estonie et que j’ai envie d’ajouter dans ma vie.

Encore une fois, le but dans la vie, c’est d’être à l’équilibre sur pas mal de sphères. Et en Estonie, je sens qu’il me manque des choses même s’il y a des choses que j’ai en Estonie et que je ne pourrai pas forcément avoir ici en Biélorussie ou ailleurs.

Egalement, et ce qui est important de savoir, c’est que j’adore les pays de l’Est. Moi, je sais pertinemment, sauf si je suis amené à changer de mentalité et de mindset dans le futur, c’est que j’ai envie de vivre dans un pays de l’Est parce qu’il y a quelque chose qui se passe dans les pays de l’Est.

Je ne sais pas comment t’expliquer ça. Mais là tu ne le ressens pas particulièrement parce qu’on est dans un parc. C’est universel, un parc. Mais il y a une ambiance. Tu sais, les bâtiments, ils ont ce design soviet. Ils ont cette culture, ils ont cette façon de parler.

Moi, j’adore. Quand j’entends parler russe, j’adore. Et un des problèmes dont on va parler tout de suite, c’est qu’en Estonie, ça parle estonien, ça parle un peu russe, pas mal russe puisqu’il y a quand même 40 % de Russes en Estonie.

Le problème, c’est que les Estoniens et la Russie, c’est clairement pas quelque chose qui matche ensemble. Ils se détestent. Enfin, les Russes, je pense, s’en foutent des Estoniens. Par contre, les Estoniens détestent vraiment de façon amère les Russes.

Et donc quand tu parles en Russe en Estonie, c’est quelque chose qui est très mal vu. Et moi, j’ai cette volonté, j’ai cette envie, j’ai commencé à apprendre le russe. Donc forcément, apprendre dans un pays qui n’aime pas la Russie et qui n’a pas envie d’entendre parler russe, ce n’est pas forcément le meilleur des endroits, alors qu’ici, en Biélorussie, ça parle entièrement russe.

Il y a la langue biélorusse, mais quasiment tout le monde en fait parle russe, donc la langue biélorusse, on va dire, est une exception dans le pays. On va dire ça comme ça.

Donc déjà, ça c’est un premier point qui ne me met pas à l’aise puisque moi j’adore tout ce qui est russophone. J’adore entendre parler russe. J’adore quand on me parle russe. J’adore quand c’est écrit en cyrillique dans la rue.

Ici, tous les bâtiments, tous les restaurants, ça va être écrit en cyrillique, alors qu’en Estonie, pas du tout. C’est très moderne.

En fait, il faut savoir que l’Estonie, même si c’est un pays des anciens pays de l’Est, du bloc soviétique, il faut savoir que l’Estonie prend la direction des pays nordiques : Finlande, Norvège, Suède, bien plus que les pays Baltes, la Lituanie et la Lettonie en dessous, et bien plus que les pays de l’Est : la Pologne, l’Ukraine, la Russie.

Enfin, il se détache vraiment de tout ça pour se rapprocher de ce qui est… Vraiment, je pense que la Finlande, c’est vraiment le pays qu’ils ont dans l’idéal collectif et auquel ils essaient de ressembler le plus possible.

Donc ça, c’est quelque chose qui ne me plait pas forcément, parce que moi, je veux vraiment une ambiance russophone.

Donc en Estonie, ce qui est quand même sympa, par contre, c’est qu’il y a une vraie qualité de vie, dans le sens où tu peux avoir un bel appartement pour 1000€ avec une vue sur la mer et un truc très sympa dans les étages. Tu peux rouler en Porsche vraiment facilement/

Voilà, ce n’est pas cher, la vie en Estonie, même si en Biélorussie, c’est beaucoup moins cher.

A titre d’exemple, hier soir j’étais au restaurant : 2 plats, 6 verres de vin, et un dessert, ça m’a coûté 30€. Je ne sais pas à Paris, les 6 verres de vin, 6 x 8€, ça fait 48€. Voilà, je n’aime pas compter la nourriture. Ça m’aurait fait 3 fois le prix en France, ou même dans un pays d’Europe. Même en Estonie, ça aurait été plus cher.

Donc ici, il faut savoir que le coût de la vie est vraiment vraiment pas cher. Et ça, c’est super intéressant, parce qu’encore une fois, quand tu es entrepreneur, et que tu gagnes des euros, des dollars sur une activité en ligne, et que tu vis dans un pays où ce n’est pas cher, l’Estonie, ce n’est pas cher par rapport à la France, mais la Biélorussie, c’est encore vraiment beaucoup moins cher par rapport à la France et par rapport à l’Estonie.

Petite anecdote : j’en parlais avec le gars de chez Porsche, je lui disais que j’allais en Biélorussie. Il me disait : « Ah ouais, pourquoi ? Qu’est-ce que tu vas faire là-bas ? »

On parlait un petit peu de tout et tout. Et il me disait : « Tu vas voir, c’est vraiment pas cher. Déjà nous, Estoniens, quand on va en Biélorussie, c’est vraiment pas cher. On se régale. Alors toi, en tant que Français, tu vas vite comprendre ce que je veux dire. »

Et c’est vrai, c’est la réalité, c’est que tout n’est vraiment pas cher. Je ne sais pas ce que je pourrais te donner d’autre comme exemple. On mange dans les restaurants pour vraiment pas cher. Les taxis, c’est gratuit.

En fait, le mot gratuit n’est pas de trop. C’est gratuit ici, vraiment. Quand tu gagnes des euros, des dollars, que ton activité est dématérialisée, Internet, ou que tu n’es pas en Biélorussie et que tu dépenses ici, en fait, tu as un pouvoir d’achat qui est extrêmement élevé.

Franchement, j’avais vu des classements qui avaient dit que c’était un des pays les moins chers au monde au même titre que l’Afghanistan, que le Pakistan, des pays comme ça. Donc c’est vraiment pas cher, et tu te dis qu’on est vraiment là en Europe à 3 heures de Paris, je crois, et à 1 heure de Tallinn.

Et c’est confortable quand tu es entrepreneur. Alors, c’est confortable mais ça peut être vicieux. C’est confortable parce que tu peux investir beaucoup plus. Tu investis dans les marchés financiers, dans les apports pour l’immobilier, dans des start-ups, forcément.

Même si tu vis très bien ici, tu ne dépenses pas. Donc forcément tout ce que tu gagnes, tu es obligé de l’épargner et de l’investir. Donc ça, tu as un très gros gros pouvoir d’intérêts composés, d’effet boule de neige. Donc ça c’est extrêmement intéressant.

Là où ça peut être vicieux un petit peu, c’est que tu t’habitues à ne pas avoir besoin de beaucoup d’argent pour bien vivre. Imaginons, exemple, tu n’as besoin que de 100€/jour en Estonie pour vivre comme un roi. Tu ne vas peut-être pas te pousser, te forcer à générer beaucoup d’argent, en tout cas pas plus que 100€/jour, parce que tu sais qu’avec ça, tu es très très bien ici.

Par contre, si tu vis à Singapour, New York ou Miami, et qu’il te faut 1000€/jour pour être bien, tu vas avoir la motivation pour atteindre ces 1000€/jour parce que tu sais que si tu ne les as pas, tu vas vivre comme un clochard finalement.

Donc ça peut être intéressant, et en même temps vicieux. Tout dépend en fait de ton mindset et de ta dalle, ta motivation, parce que si tu es dans un pays comme la Biélorussie où il ne te faut que 100€/jour pour vivre comme un roi, et que toi tu as quand même faim pour aller chercher 1000€/jour, 2000€/jour, 3000€/jour ou 10000€/jour, tu vas les faire.

Par contre, si tu n’as pas cette motivation parce que tu t’endors, tu es un dormeur, tu es là et tu te dis : « Avec 100€/jour je suis bien alors je ne vais pas faire d’effort » ça peut être vicieux pour toi.

Donc c’est là où il faut faire très très attention.

Qu’est-ce que j’aime également ici en Biélorussie ? Je vais te parler d’un des problèmes de la Biélorussie, ça va être le contexte politique et économique.

Il faut savoir que ce n’est pas la folie. Je ne vais pas te faire un cours de politique ici, mais je te laisse te renseigner sur qui est au pouvoir également ici en Biélorussie. On l’appelle généralement le « Dernier dictateur d’Europe ».

Je ne vais pas parler trop fort sinon je vais me faire soulever. Je vais finir dans un goulag, bêtement.

Là, il faut savoir que j’y suis en plein milieu des élections également, donc c’est vraiment le bazar. Je te laisse regarder ce qu’ils ont fait ici. C’est vraiment pas démocratique, on va dire. C’est vraiment des dingueries.

On coupe internet en 3 jours, comme ça. Tu ne peux plus aller travailler. On ne sait pas ce qui se passe dans les médias. Bref, il se passe plein de choses. Ça fait des arrestations dans tous les sens.

Bref, je ne vais pas parler de tout ça, parce que ce n’est pas le but de cette chaîne YouTube, et je n’ai pas envie de me faire soulever bêtement en politique. Mais voilà, ici le contexte aussi politique et économique est vraiment compliqué.

Voilà, donc même si moi, je n’ai pas d’activité économique dans le pays, je pourrais dire que je m’en fous, mais être dans un pays turbulent, ce n’est pas toujours top.

Il faut savoir également que la rouble biélorusse, elle perd énormément en valeur, donc ça c’est bien pour moi dans le sens où ça augmente mon pouvoir d’achat, mais encore une fois, ça alimente un contexte économique et politique pas forcément favorable.

Donc voilà, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Et le gros problème également, c’est que ici, ce n’est pas l’Europe, du coup. Ils n’ont pas l’Euro. C’est la rouble biélorusse, comme je disais à l’instant, donc pour tout ce qui va être question de visa, c’est mon gros problème.

Donc si je voulais établir une résidence ici, je suis considéré comme un touriste. Je peux rester 1 mois avec mon passeport, mais après ça, il faut que je dégage. Donc, je ne peux pas rester autant de temps que je veux comme en Europe.

Si j’allais en Italie, en Allemagne, en Espagne, ce que tu veux, il faut que j’aie une raison de rester là sinon ils me disent : « Barre-toi de là, tu n’as rien à faire ici, tu es un touriste, okay, mais après tu te barres de là ».

Et ça, c’est le problème parce que après, c’est toujours la même problématique de résidence parce que si tu vas dans le monde, hors Europe, c’est que soit tu dois être marié à un local, soit tu dois avoir une activité économique ici, donc soit tu dois créer une entreprise, soit tu travailles ici, soit tu es étudiant, soit tu as des descendants Russes ou Biélorusses dans ta famille, et ça tu peux le prouver, soit tu investis 150000€ ici.

Bref, ce ne sont que des conditions qui font que ce n’est pas négligeable et que tu t’engages réellement. Je veux dire : je ne vais pas aller me marier à une Biélorusse demain, même si elles sont très très jolies, juste pour avoir une résidence.

Donc ça, c’est le gros problème. Il y a des astuces, il y a des solutions, encore une fois, je ne vais pas t’en parler dans cette vidéo là, mais ça c’est un des gros problèmes également.

Tant que je parle de femmes, et ça, c’est vrai que c’est très très intéressant également, je sais qu’entre vous il y a pas mal de charros, je vous avais dit qu’en Estonie, les femmes sont très très belles ; c’était le plus gros taux de mannequins par habitant au monde.

Et c’est vrai, elles sont très très belles, mais ici il faut savoir qu’elles ont encore un niveau de beauté qui est selon moi supérieur, dans le sens où elles ont des traits qui sont un peu plus marqués, un peu plus russophones.

En Estonie, je ne vais pas dire que c’est assez fade, assez plat. Mais si tu es déjà allé en Russie, dans les pays de l’Est, tu vois ce que je veux dire, avec les traits un peu plus marqués, les mentons, les lèvres, et les choses comme ça. Et il y a une vraie identité, on va dire, au niveau du faciès plutôt qu’en Estonie où c’est un peu plus lisse, un peu plus fade, on va dire ; très très beau, attention, mais très très différent.

Donc ici, les femmes sont très très belles. Elles sont vraiment beaucoup plus ouvertes aussi qu’en Estonie. Par contre, elles aiment l’argent. Elles aiment l’argent. Pour en avoir discuté avec elles directement ou même à des chauffeurs de taxi.

Attention ! Attention ! J’ai entendu des histoires dignes des plus grands feuilletons thaïlandais, pour ceux qui ont les références.

C’est assez incroyable. Elles aiment l’argent et c’est ce qui casse un peu le truc. Moi je peux le comprendre. Après, quand on est dans un pays pauvre où il n’y a pas d’argent, voilà, on ne va pas refaire les débats du monde. Mais bon, elles aiment l’argent donc ça c’est un petit peu le problème, un peu trop même.

Donc il faut être prêt à aligner ici. Elles sont à la recherche du Sugar Daddy, presque.

Que te dire d’autre de la Biélorussie ? Que te dire d’autre ? Je pars un peu dans tous les sens mais l’idée, elle n’est pas vraiment de dire que je vais partir de l’Estonie, dans le sens où l’Estonie, c’est très très bien.

Je sais qu’il y a certains d’entre vous qui se renseignent pour venir en Estonie. Venez en Estonie. Franchement, c’est excellent : imposition, qualité de vie.

Mais ce qui manque en Estonie aussi, tant que je parle de la qualité de vie, et c’est ce qui me saoule également, c’est que c’est trop calme. C’est un petit peu trop calme pour moi. Et c’est vrai que quand je passe quelques mois là-bas en Estonie, je passais un ou 2 mois et je partais, je voyageais.

Là, j’ai passé 4 à 5 mois à cause du confinement avec le coronavirus. Je me suis rendu compte que 4 à 5 mois, c’est un peu long dans le sens où il y avait le coronavirus, donc tout était fermé. Il n’y avait pas grand-chose à faire, mais c’est calme.

Les rues sont calmes le soir, les gens ne sortent pas. Il n’y a pas de grands boulevards. Ici à Minsk, il y a de grands boulevards, il y a toujours des gens dehors. Il « se passe toujours quelque chose. »

Il ne se passe pas forcément quelque chose dans la rue mais il y a toujours du monde dehors, alors qu’à Tallinn, à partir de 20h, 21h, si tu croises du monde dehors, c’est que attention, c’est bizarre.

J’abuse un peu, mais c’est un petit peu lié. Donc ça, c’est vrai que ça me saoule un petit peu ce côté manque de dynamisme.

Alors, je ne cherche pas un dynamisme à la Dubaï, Bangkok ou ce que tu veux, mais voilà, c’est vrai que c’est un petit peu pénible d’avoir un peu cette ambiance de village de vieux Tallinn, il ne se passe plus rien et tout le monde rentre chez soi.

Donc voilà, je pense que je t’ai fait un peu le tour de tout ce que je voulais te dire au sujet de l’Estonie et de la Biélorussie. Voilà, les gens ici sont quand même beaucoup plus ouverts. Le problème, c’est qu’ils ne parlent pas du tout anglais.

Ça, c’est un gros problème. Ils ne parlent que russe, donc ça va me forcer à apprendre le russe si je reste plus de temps ici, mais ils ne parlent pas du tout anglais.

Donc ça, c’est compliqué. Il y a des fois où tu vas dans un restaurant, tu veux parler à la serveuse. Tu ne parles qu’anglais, elle t’ignore, elle ne te parle plus. C’est comme ça. Elle ne veut pas s’embêter. Mais ça, c’est assez problématique ici.

Donc voilà. Moi, j’ai envie d’apprendre le russe donc c’est un climat qui serait très propice pour moi à vraiment me forcer à apprendre le russe, etc.

Mais en tout cas, les gens sont quand même beaucoup plus avenants, beaucoup plus ouverts, et ça, c’est quand même sympathique. Et je trouve également qu’il y a un sentiment un peu plus élevé de richesse.

Ça peut paraître un petit peu contradictoire dans le sens où je viens de te dire que clairement l’Estonie est plus riche que la Biélorussie. La Biélorussie, c’est un pays très très pauvre. Le salaire minimum ici, c’est 200 à 300$ par mois.

Il y a des professeurs, ils touchent 400 à 500$, un médecin, c’est 1000$ par mois et c’est énorme. Voilà, j’ai discuté avec pas mal de locaux, et les salaires, c’est tellement ahurissants. Les gens ont des compétences de fous et ont comme salaires 200 à 300$ par mois.

C’est juste ahurissant ! Tu te dis : « Comment c’est possible ? » Après, le coût de la vie est très très faible. Encore une fois, pour eux c’est quand même problématique. Ce n’est pas évident, donc c’est assez fou.

Mais qu’est-ce que je te disais ? Oui, il y a un sentiment de richesse ici qui est un peu plus élevé. Il y a des belles voitures. Mais j’ai déjà vu des scènes un petit peu bizarres : des gens avec des chauffeurs …

Il y a des sentiments de puissants ici, de gens qui sont là et qui ont vraiment beaucoup d’argent. Encore une fois, je pense que c’est très inégalitaire, la Biélorussie. Il y a des gens très riches, très puissants qui contrôlent les choses, et puis tu as les gens vraiment très pauvres, la babouchka qui vend sa fleur à la sortie de métro pour 2 roubles.

Et voilà. Bref, est-ce que tu es déjà venu en Biélorussie ? Dis-le moi. Dis-moi ce que tu penses de ce pays-là. Qu’est-ce que tu en as dans l’imaginaire dans ta tête ? Si tu n’es jamais venu, est-ce que tu imagines ça comme étant très très pauvre ?

Finalement, je ne t’ai pas montré beaucoup de la ville où je suis. Je ne t’ai montré que ce parc en restant là. C’est un petit peu dommage.

Mais ce sera l’occasion pour toi de venir, et je te recommande fortement de venir en Biélorussie, parce que c’est vraiment un pays très très sympa, qui n’est pas fait pour tout le monde.

Je pense que tout le monde n’aimerait pas. Encore une fois, moi j’adore parce que ça répond à tous mes standards. Je pense que beaucoup de gens, en venant ici, pourraient se dire « c’est claqué au sol comme pays ».

Mais voilà, dis-moi ce que tu en penses dans les commentaires. Petit pouce bleu, petit commentaire. Explose-moi cette barre de pouce, fais-lui du sale. Et je te dis à très très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.