Investir sur les Fonds Négociés en Bourse : une bonne idée ?

Les fonds négociés en bourse (FNB ou ETF en anglais) versant des dividendes ont gagné en popularité ces dernières années, spécialement chez les investisseurs à la recherche à la fois de rendements élevés et d’une plus grande stabilité de leurs portefeuilles. En effet, tout comme les actions et de nombreux fonds communs de placement, certains FNB versent des dividendes trimestriellement ou sur une base mensuelle. Ce type de rente régulière est particulièrement apprécié des particuliers en quête de revenus fixes et peu exposés à la volatilité du marché.

Mais qu’est-ce que c’est au juste un Fond Négocié en Bourse ? Et cet actif vaut-il vraiment la peine d’y consacrer son capital ?

C’est quoi un FNB, et comment ça marche ?

Un fonds négocié en bourse (ETF) est un fonds de placement en valeur mobilière coté en bourse, tout comme les actions. Il s’agit d’un produit d’investissement construit sur des actifs tels que les actions, les matières premières ou encore les obligations. À l’instar de tous les fonds de placement, les FNB peuvent être gérés de façon active ou passive. Mais dans la plupart des cas, il s’agit de fonds indiciels qui sont gérés passivement, d’où leur intérêt pour un investisseur souhaitant générer des revenus passifs. La plupart des FNB suivent donc un indice, tel qu’un indice boursier ou un indice obligataire.

En tant que fonds indiciel, le FNB est construit de la même manière que l’indice boursier qu’il suit. Ses variations se font donc à la hausse ou à la baisse, sur la base de celles de l’indice qu’il traque. Les FNB sont généralement présentés comme des investissements intéressants en raison de leurs faibles coûts, de leur efficacité fiscale et de leurs caractéristiques boursières. Un placement théoriquement attractif, mais en pratique les FNB sont-ils si attractifs ?

Les FNB peuvent être construits à partir de nombreux types de valeurs mobilières. On peut notamment citer les actions, les matières premières, les obligations ou encore un mélange de plusieurs types de produits d’investissement. 

Il en existe donc une très grande variété dont notamment : 

  • Les FNB basés sur les obligations. Ces derniers peuvent comprendre des obligations d’État, de sociétés ou de collectivités locales comme les municipalités.
  • Les FNB sectoriels qui suivent un secteur particulier comme la technologie, la banque ou l’industrie du pétrole ou du gaz.
  • Les FNB de matières premières adossés à des indices de performance de matières premières comme le pétrole brut, le fer ou l’or.
  • Les FNB en devises adossés à des devises étrangères comme l’euro ou le dollar canadien.

En tant que titre négociable, le FNB dispose d’un prix associé qui lui permet d’être facilement acheté et vendu.

Pour simplifier, un FNB est un fonds qui vous permet d’investir sur une multitude d’actions à la fois sans avoir à les gérer toutes  individuellement.

Particularités

En très grande majorité, les FNB sont très similaires aux fonds de gestion active. Cependant, ils ne sont pas gérés par des analystes financiers ou experts essayant de prédire leur évolution sur le marché. En fait, les promoteurs des Fonds Négociés en Bourse ne sont pas très enthousiastes face au travail des analystes financiers essayant d’identifier les titres les plus prometteurs. Il est en effet couramment admis que sur du long terme, aucun analyste financier n’est véritablement en mesure de battre les indices boursiers sans que le facteur chance ne soit fortement impliqué. Du coup, de nombreux promoteurs de FNB considèrent totalement inutile de payer un expert pour ce type de service. Dès lors, il serait préférable de faire directement l’acquisition d’un fonds reproduisant directement un indice boursier (ou tout autre indice prédéterminé).

Ainsi, le coût d’administration (entrée, gestion et sortie) des FNB ne requérant pas les services d’analystes financiers, s’en trouve donc considérablement réduit. On parle de 0,1 % à 0,9 % par année en comparaison aux frais des fonds de placement qui oscillent entre 1 % et 5 % par année.

Dans la forme cependant, il faut retenir qu’un FNB peut être un fonds actif ou un fonds passif. Mais à ce jour, on compte davantage plus de FNB passifs que d’actifs sur le marché américain et dans le monde en général.

Parmi les exemples de FNB les plus connus, on peut citer le “SPDR S&P 500” (SPY) qui est le FNB basé sur l’indice de performance de S&P 500 ou encore  le “Lyxor ETF CAC 40” qui est celui qui traque l’indice de performance du CAC 40.

FNB et Dividendes

Bien que les fonds négociés en bourse (FNB) sont principalement associés à des indices de performance boursière, il y en a qui, étant composés d’actions à dividende, donnent lieu à des rentes régulières ; du moins en principe. Nous verrons un peu plus loin que dans les faits, il y a un élément qui change tout. Ainsi, à chaque paiement de dividende, l’organe pilotant le FNB reçoit des fonds qui sont par la suite redistribués aux investisseurs suivant les positions de chacun. Ces dividendes peuvent être distribués de deux manières ; soit à la discrétion de la direction du fonds (espèces versées aux investisseurs) ou soit en réinvestissant  dans les investissements sous-jacents des FNB.

Quand perçoit-on le dividende d’un FNB ?

passive income en bourse

Comme pour les actions d’une entreprise détenues par un individu, un FNB définit une date ex-dividende, une date d’enregistrement et une date de paiement. Ces dates déterminent qui reçoit le dividende et quand il sera payé. Le calendrier de ces versements de dividendes suit une programmation différente de celui des actions sous-jacentes et varie en fonction de chaque FNB.

Par exemple, la date ex-dividende du populaire SPDR S&P 500 ETF (SPY) est le troisième vendredi du dernier mois d’un trimestre fiscal (mars, juin, septembre et décembre).

La date d’enregistrement intervient deux jours avant la date ex-dividende. À la fin de chaque trimestre, le SPDR S&P 500 ETF distribue les dividendes.

Chaque FNB fixe le calendrier de ses dates de paiement de dividende. Ces dates sont indiquées dans le prospectus du fonds qui est mis à la disposition de tous les investisseurs. Comme pour toute action d’une société, le prix d’un ETF augmente souvent avant la date de détachement du dividende (traduisant une vague d’opérations d’achat) et diminue ensuite après paiement.

Dividendes payés en espèces

investrir en bourse avec des actions a dividendesDans le cas du SPDR S&P 500 ETF, les dividendes sont payés en espèces aux investisseurs. Selon le prospectus du fonds, tous les dividendes perçus par le SPDR S&P 500 ETF sont placés dans un compte neutre jusqu’à ce qu’il soit temps de payer les investisseurs. À la fin du trimestre, des dividendes sont alors retirés de ce compte non rémunéré et distribués proportionnellement aux investisseurs.

Par contre, certains FNB peuvent réinvestir temporairement les dividendes des actions sous-jacentes sans les avoirs du fonds jusqu’à ce qu’il soit temps de verser le dividende en espèces. Naturellement, cela crée un petit effet de levier dans le fonds, ce qui peut légèrement améliorer sa performance sur les marchés haussiers et nuire légèrement à sa performance sur les marchés baissiers.

Dividendes réinvestis

Dans le cadre des FNB, il existe également des plans de réinvestissement de dividende. Les gestionnaires de FNB ont en effet la possibilité de réinvestir les dividendes de leurs investisseurs dans le fonds plutôt que de les distribuer en espèces. Le versement aux actionnaires peut également être effectué en réinvestissant dans l’indice sous-jacent du FNB en leur nom. Essentiellement, cela revient au même. Si un actionnaire du FNB reçoit un réinvestissement de dividende de 2 % d’un FNB, il a toujours la possibilité de vendre ses actions s’il préfère avoir l’argent.

Parfois, ces réinvestissements peuvent être considérés comme un avantage, car cela ne donne pas lieu aux traditionnels frais liés à l’achat d’actions supplémentaires. Cependant, l’ensemble des dividendes perçus en une année (même ceux directement réinvestis) peut être soumis à différentes bases d’imposition.

Pour résumer : ETF Vs actions

Le développement fait ci-dessus ne traduit que le fonctionnement des FNB en principe. Dans la pratique, le FNB n’est pas un investissement vraiment rentable. À moins de posséder le fonds en entier, vous ne profiterez que de bonus ridicules par rapport à la performance réelle de chaque titre le cas échéant. Supposons par exemple qu’une action X est à 100$ et qu’en fin d’exercice, on note une performance de 20 % à ce niveau. Ces 20 % vous seront entièrement versés si vous avez directement investi un certain capital sur cette action. Si vous y avez mis 100$ et que l’action verse 20 % de dividende, alors vous recevrez 20$.

Par contre, avec un FNB, ce rendement de 20 % sera partagé entre toutes les personnes ayant acheté des parts du fonds. Or il ne faut pas oublier qu’un FNB est généralement composé de plusieurs dizaines de titres. Donc, si vous en avez acheté pour 100$ et que l’un de ses actifs sous-jacents paie un dividende de 20 %, vous ne recevrez pas 20 % comme dans l’exemple précédent. Vos 100$ ont en effet été utilisés pour prendre position au niveau de tous les titres constituant le FNB. 

Il est quasiment impossible de trouver des FNB constitués exclusivement d’actions présentant de généreux dividendes.

Pour faire simple, dans le cas du SPDR S&P 500 ETF (SPY) par exemple, vos 100$ serviront à prendre position au niveau de 500 différents titres. Donc, même si l’une des actions de cet indice surperforme et paie 20 % de dividende, vous n’en recevrez qu’une portion ridicule. 

Or avec une bonne méthodologie d’analyse et de prévision, vous n’auriez eu aucun mal à prendre position sur ce titre. 

C’est d’ailleurs l’approche que je vous propose avec Club Dividendes. J’en suis aujourd’hui à plus de 7 % net de rendement mensuel. Et là, nous ne parlons que de dividende. Vous comprenez ainsi pourquoi investir dans des FNB n’est pas forcément l’investissement le plus optimal.

Si vous avez une question, n’hésitez pas à me contacter personnellement.action a dividendes efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *