Dividende vs trading : quel taux de réussite pour le day trading ?

Internet pullule d’offres de formations et pubs de courtiers censées vous ouvrir les portes de la richesse. Même dans votre boîte aux lettres, vous tombez parfois sur des flyers ou des revues célébrant le trading et le présentant comme l’activité qui va régler tous vos soucis financiers.

C’est un fait, certains day traders gagnent énormément d’argent. Mais si vous songez vraiment à vous lancer, il y a une question à laquelle il vous faut absolument penser. Quelles sont vos véritables chances de réussir ou plutôt, quel est le taux de succès dans cette activité ?

Dans cet article, je vous propose d’aborder la question des chances de réussite sous un angle beaucoup plus pointu que ce qui est présenté dans les pubs (ou plutôt ce qui ne l’est pas)

Avant tout propos, je tiens à préciser un certain nombre de choses : 

  • Les différentes statistiques que je présente ici ne sont pas absolues. Les calculs n’ont pas été faits sur la totalité des traders existant dans le monde, par conséquent ces chiffres ne sont pas exhaustifs. Toutefois, ils tendent à refléter de la façon la plus réaliste possible les faits observables sur le marché.
  • Considérant le fait que ces statistiques sont des moyennes, elles ne sauraient prédire avec certitude si vous serez un bon trader ou non. Mais les chiffres vous permettront d’évaluer le degré de difficulté de la tâche qui vous attend.

Devenir trader professionnel

pourquoi investir en bourseEn principe, absolument tout le monde peut faire du trading et gagner de l’argent. Mais la plupart des personnes qui pénètrent cet univers n’ont ni la discipline, ni la patience, ni les compétences émotionnelles pour pratiquer une stratégie (ou un ensemble de stratégies) jusqu’à ce qu’elle produise  un profit constant.

Les histoires de traders devenus riches du jour au lendemain sont nombreuses et savamment mises en avant par les brokers et autres acteurs qui gravitent autour de cet univers.

Et malgré le fait que de nombreux experts ne cessent d’attirer l’attention sur l’improbabilité de devenir riche, la majorité des traders débutants n’y accorde que peu d’importance. C’est très facile de se sentir plus intelligent, plus futé que les autres ; d’avoir cette impression d’être un élu et que la fortune nous sourira à coup sûr. 

Devenir un bon day trader ou swing trader requiert un investissement intense.

Votre temps et votre énergie seront absorbés par cette activité prenante et extrêmement chronophage.

Par conséquent, elle ne se conjugue que très difficilement avec une autre activité professionnelle.

De plus, pour être en mesure de vous targuer d’être un trader pro, il vous faudra une mise importante.

En effet, un grand nombre de débutants espère vivre de leurs gains avec un investissement initial inférieur à 20 000 €.

Pour réussir cet exploit, il faudrait au moins atteindre une rentabilité mensuelle de 10 %. Un exploit à la portée d’une très petite minorité de professionnels.

Beaucoup sont appelés, très peu sont retenus

comment investir en bourse Par ailleurs, ceux parmi vous qui se sont déjà penchés sur la question (même un tout petit peu) ont probablement entendu dire que 90 % à 95 % des traders perdent de l’argent. Et cela ne concerne pas que les débutants. Contrairement à ce que tentent de faire croire les brokers et certains traders (la plupart de ceux qui réussissent), le facteur chance tient une place extrêmement importante dans chaque opération. Eh oui, une majorité écrasante des traders perd de l’argent.

En fait, lorsque vous faites du trading, votre activité ainsi que vos gains ne sont pas directement rattachés à une activité de production économique réelle. Ce que fait un trader en gros c’est d’essayer de prédire l’intérêt futur (à court terme) du public pour une industrie ou une entreprise donnée. Le cours de l’action d’une entreprise n’attend pas son compte de résultat avant de subir des fluctuations. Il  se fait de façon plus ou moins aléatoire et parfois sur fond de rumeurs d’acquisition, de fusion ou de lancement de produit. Ce sont d’ailleurs ces facteurs qui permettent à certains gros traders de commettre des délits d’initié. Mais concrètement, comment peut bien procéder un trader pour prédire avec exactitude ce dont vous et moi aurons envie dans une semaine ? Comment fait-il par exemple pour prédire que le prochain smartphone que sortira Apple sera un succès retentissant ? Ou que la prochaine carte graphique de Nvidia fera un flop sur le marché ?

Qui aurait pu prévoir que la Nintendo Switch se vendrait à plus de 50 millions d’exemplaires ?

Au royaume de la chance

dividendes investissementsComme l’explique Nassim Taleb, ancien trader, dans son ouvrage “Le Cygne Noir”, le hasard règne en maître sur le marché du trading. Il y a des grands noms de l’univers du trading qui, en très peu de temps, se retrouvent au fond d’un précipice alors qu’ils rayonnaient il y a peu de temps. En fait, lorsque vous faites du trading, lorsque vous prenez position sur tel ou tel titre, vous faites un pari sur le futur. Même si votre décision d’acheter est basée sur une étude des courbes d’évolution d’une entreprise ou d’une industrie sur plusieurs années, vous ne savez absolument rien de ce qui se passera. Ces graphes ne permettent en rien de prédire l’avenir. Ils offrent juste une vision d’ensemble sur le déroulement d’événements passés.

Donc chaque fois que vous prenez position sur un titre, vous faites un pari sur l’avenir. Et c’est pareil chaque fois que vous vendez. Bien qu’il existe un très grand nombre de stratégies de trading. Mais au final, il n’y a que deux résultats possibles : vous gagnez ou vous perdez. Bien sûr le risque varie fortement en fonction des produits sur lesquels vous investissez.

Le fait qu’un investisseur prenne énormément de risque et que ça marche ne fait pas de lui un modèle à suivre. Ce qu’il faut prendre en compte c’est l’échantillon de base. C’est l’ensemble des traders qui, comme lui, ont pris des risques et sont tombés. Vu que tous parient sur la réalisation ou non d’un événement dans le futur, il y en aura forcément qui réussiront indépendamment de l’existence ou non d’une stratégie. Et exactement comme le mentionne Nassim Taleb, le fait que des traders qui gagnent beaucoup d’argent se retrouvent ruinés à un moment prouve leur incapacité à prédire l’avenir.  Donc contrairement à l’image de contrôle que tous essaient de projeter, la chance est un facteur important.

Combien gagne-t-on en tant que trader ?

investrir en bourse avec des actions a dividendesCela dit, laissez-moi vous poser la question suivante : êtes-vous un addict des jeux d’argent et de hasard ? Pour quelle raison confierez-vous alors l’ensemble de vos économies ou de votre capital à la chance ?

Sur toutes les personnes qui se lancent dans le trading, moins de 5 % connaissent une réussite durable. Le reste se noie généralement sous les trades perdants et les frais et commissions sur les trades gagnants. Les différents leviers proposés pouvant accentuer davantage le dégoût d’une personne pour les marchés financiers.

Aussi, ne devient pas day ou swing trader qui veut et surtout, les différentes possibilités de gain sont principalement conditionnées par un certain nombre de facteurs.

Si vous vous demandez combien vous pouvez gagner en tant que day trader, il faut savoir que cela dépend de :

  • Le marché sur lequel vous conduisez vos opérations. Chaque marché présente des avantages différents. Les actions sont généralement la classe d’actifs nécessitant le plus de capital. Donc, si vous négociez une autre classe d’actifs comme les matières premières ou le forex, vous pouvez généralement commencer à trader avec un investissement initial moins important.
  • Le niveau du capital de départ. Si vous commencez à trader avec 2 000 $, votre potentiel de revenu est bien inférieur à celui d’une personne qui commence avec 20 000 $.

Afin de générer un revenu constant axé sur un plan de trading solide, il faut du temps. Cela vous prendra probablement environ un an de formation, si vous vous y consacrez à plein temps. Si vous ne pratiquez qu’à temps partiel, cela peut prendre un certain nombre d’années pour développer une réelle cohérence et atteindre un niveau de rendement acceptable. Vos gains potentiels sont également déterminés par votre personnalité (si vous savez être patient et méticuleux).

Conclusion : dividende-action, un combo plus sûr

Personnellement, je pense que le day trading n’est pas la forme d’investissement vers laquelle les particuliers en quête d’indépendance financière devraient se diriger. Quand on parle d’autonomie financière, on parle avant tout de durabilité ; trouver un moyen sûr de générer des revenus qui puissent perdurer dans le temps. On parle de 10, 15, 20 ans voire plus. Le day trading vous oblige à vivre au jour le jour avec un niveau de stress élevé.

Participer directement à une activité de production économique est un meilleur moyen de générer de la richesse. En achetant les actions d’une entreprise pour les conserver longtemps, vous apportez du capital à cette dernière pour faire tourner son business. Et les dividendes que vous percevez dans ce cadre sont rattachés à quelque chose de concret : le bénéfice de la société.

Je reste convaincu que pour un particulier en quête d’indépendance financière durable, l’approche la plus sûre est celle de l’investissement en bon père de famille. Un investissement à long-terme 100 % passif avec un risque ultra contrôlé et une rentabilité assurée par un choix d’entreprises avec une véritable politique de paiement de dividendes. Je vous invite à rejoindre le Club Dividendes pour commencer dès à présent à bâtir votre patrimoine.

Si vous avez une question, n’hésitez pas à me contacter personnellement.action a dividendes efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *