De la BANLIEUE à la COTE D’AZUR (1 000 000€)

Salut à tous,

Bienvenue à St-Cyr-Sur-Mer au soleil aujourd’hui, ça fait du bien ! 

Je rencontre un personnage unique, authentique, « haut en couleurs » comme on dit. Un grand monsieur qui s’appelle Kader !

De Kader, on ne pourrait pas tout raconter en une vidéo, en 20 minutes ou même en 1 journée tant il a vécu de choses ! J’ai passé une toute une après-midi, soirée et matinée avec Kader et crois-moi, on ne s’ennuie pas : il nous raconte des histoires de fou et on rigole sur tout et n’importe quoi !

Tu verras dans cette vidéo comment Kader est passé de la banlieue à la côte d’Azur et comment il s’est constitué un patrimoine de 1 000 00€ dans l’immobilier alors que rien ne le prédestinait à ça…

Découvrir mon livre papier « Des banc de la fac à l’indépendance financière »

Découvrir mon programme « L’Ecole de l’Elite Financière »

De la BANLIEUE à la COTE D’AZUR (1 000 000€)

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raph : Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, je me trouve aujourd’hui en direct de Saint-Cyr-sur-mer avec un invité, je ne dirais pas spécial, mais vous allez voir très, très sympathique.

Alors avant qu’on commence cette vidéo comme d’habitude, cliquez bien sur le bouton s’abonner ci-dessous pour recevoir en avant-première toutes les prochaines vidéos et lisez bien la barre de la description également parce que j’ai un petit cadeau pour vous, il s’agit d’un pack de bienvenue au contenu 100% secret mais qui te permettra de commencer à amorcer ton indépendance financière, donc Kader salut.

Kader : Salut Raphael

Raph : Comment tu vas, en forme ?

Kader: Écoute ça va, très, très bien, je suis ravi de te recevoir chez moi à Saint-Cyr-sur-mer

Raph : Merci à toi pour l’invitation

Kader: Une invitation au pays du soleil ça ne se refuse pas,

Raph : Ça ne se refuse pas parce qu’actuellement partout en France il ne fait pas très beau et à Saint-Cyr il fait beau, le soleil est là, donc ça c’est cool

Kader: Écoute aujourd’hui je crois qu’il va faire vingt degré

Raph : Vingt degré

Kader: Donc si vous, si vous avez envie de venir profiter du soleil, de la Provence et de la Méditerranée, venez nous voir on se fera un plaisir de vous accueillir, mais aujourd’hui on est avec toi,

Raph : C’est ça et surtout si vous venez vous savez où dormir puisque là on est dans l’un de tes appartements on reviendra tout de suite dans cette vidéo justement sur tout ça mais on est ici dans un de tes appartements que tu loues en location saisonnière.

Kader: Voilà donc location saisonnière, location d’une courte durée,

Raph : Exactement, on va en parler excuse-moi je te coupe, bien avant qu’on commence est ce que tu peux te présenter rapidement

Kader: Moi je m’appelle Kader, je suis marié, j’ai deux enfants, j’ai bientôt cinquante-deux ans, mon métier je suis directeur de camping, établissement de tourisme depuis plus de quinze ans et je fais de la location courte durée, location saisonnière à Saint-Cyr-sur-mer, avec mon épouse nous avons quatre appartements, dans cet appartement nous sommes sur un 37m2 à 6min de la plage, un deuxième appartement de 30m2 avec 200m2 de jardin et deux studios à la Ciotat de 30m2

Raph : Top, donc Kader, tu as commencé à investir à l’âge de ?                

Kader: Quarante cinq ans

Raph : Quarante cinq ans, qu’est ce qui t’as fait investir dans l’immobilier parce que finalement bon, à quarante cinq ans ce n’est pas forcément un âge avancé mais tu auras pu commencer vingt ans, vingt cinq ans, trente ans, trente cinq ans, quarante ans, qu’est ce qui t’as fait découvrir l’immobilier à quarante cinq ans et qui t’as donné surtout l’envie de passer à l’action ?

Kader: alors moi je le dis toujours, je suis un autodidacte,

Raph : Okay

Kader: Donc je me suis formé tout seul, j’ai beaucoup travailler pour être directeur d’établissement touristique, j’ai fait plusieurs métiers et je sentais bien qu’il me manquait quelque chose et l’idée d’investir dans l’immobilier c’était basic au départ, c’était pour préparer ma retraite,

Raph : Okay

Kader: Moi je suis issu d’une famille de douze enfants, une famille pauvre de douze enfants en banlieue parisienne et donc on n’avait pas de patrimoine et donc il fallait absolument que je puisse protéger ma famille et leur offrir un avenir, bon quarante cinq ans, on commence à préparer la retraite donc j’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas faire, j’ai investis dans deux appartements en défiscalisation,

Raph : Okay

Kader: À Bayonne et à Bordeaux

Raph : C’était un programme Pinel, des choses comme ça ?

Kader: À l’époque c’était du Scellier intermédiaire,

Raph : Du Scellier, okay tu les as encore du coup aujourd’hui ou tu t’en es débarrasser ?

Kader: Alors, je les ai gardés parce que j’ai mis des choses en place et aujourd’hui ce qui n’était pas forcément une bonne affaire c’est devenu une très bonne affaire en terme de défiscalisation,

Raph : Okay, parce que tu vas augmenter tes revenus et que ces produits ont répondu plus à leur promesse de base qui est de baisser son revenu global que de faire de l’immobilier c’est ça ?

Kader: Voilà en fait je n’avais pas compris que c’était une niche fiscale

Raph : Okay

Kader: Et donc aujourd’hui grâce à plusieurs gouvernements, les impôts ont augmentés, les salaires des gens ont baissés, moi c’était le contraire mes impôts ont baissés et ma rémunération a augmenté, donc maintenant au niveau fiscal heureusement que j’avais ces deux appartements qui me permettent parfois d’effacer totalement la fiscalité.

Raph : Okay, ce qui au début n’était pas quelque chose d’intéressant pour toi c’est transformer en quelque chose d’intéressant, bref on ne parlera pas du Pinel, du Scellier dans cette vidéo, parce que ça peut être un peu long et ça dépend surtout des situations personnelles mais sachez qu’en tout cas ça dépend vraiment des situations et si on veut vraiment faire un investissement immobilier pur, généralement ce n’est pas forcément des produits qui sont recommandés pour faire la rentabilité tout de suite, immédiate et du cashflow positif.

Kader: Je suis d’accord avec toi ce n’est pas par-là qu’il faut commencer

Raph : Okay, donc Kader tu as commencé l’immobilier un peu-près quarante cinq ans, quarante six ans, comment tu t’es formé ? Comment tu as appris tout le marché parce que voilà il faut apprendre à repérer une bonne affaire, oser, passer à l’action, les travaux peut être si tu en as fait, je sais que tu as fait des travaux dans certains de tes appartements, comment tu as appris l’immobilier ?

Kader: Alors, ce qui a tout déclenché, c’est une expérience professionnelle en 2012 très, très difficile.

Raph : Okay

Kader: Aujourd’hui ce sont les caresses et les frottements qui font ce que je suis et là j’ai fait une épreuve professionnelle très difficile,

Raph : Okay,

Kader: Donc j’étais en burn-out et je suis arrivé dans le Sud de la France, donc ça va faire six ans que je suis là

Raph : Okay

Kader: Et je regardais des vidéos, de toi, d’autres blogueurs et je disais ce n’est pas possible, j’ai souffert comme ça dans cette expérience professionnelle tout ça pour de l’argent,

Raph : Okay

Kader: Il faut que je trouve une solution, donc mon père n’était pas banquier, je n’avais pas d’héritage et je sentais bien qu’en regardant les vidéos sur youtube, qu’il y avait des gens qui faisaient des choses que je ne faisait pas

Raph : Okay

Kader: Donc je t’ai suivi,

Raph : Okay

Kader: J’ai dit comment ce petit jeune, il peut réussir à faire des choses, que moi je n’ose pas faire ?

Raph : Okay

Kader: Je t’ai suivi, j’en ai suivis d’autres et je voyais que tu faisais de la location saisonnière et quand j’étais dans le Sud, je demandais aux gens est ce que ça marche ? Les gens me disaient non

Raph : Ah oui ?

Kader: Non ça ne marche pas, toi tu es à Reims ?

Raph : Oui,

Kader: Ça marche

Raph : Ça marche très bien, le champagne

Kader: Donc j’ai commencé avec ma femme Bénédicte, on a commencé à regarder le marché, on a regardé les prix, je trouvais que c’était cher mais ma femme a dit mais si on achète cher on louera cher

Raph : Forcément, logiquement,

Kader: Voilà donc la courte durée est ce que ça va marcher toute l’année au bord de la mer ? La location saisonnière c’est uniquement l’été et il s’est avéré qu’en fait il y’a un superbe marché à Saint-Cyr-sur mer en bord de mer, en méditerranée, parce que il y’a de la clientèle toute l’année.

Raph : C’est ça tu m’as montré ton calendrier de réservation, ton channel manager comme on appelle ça en saisonnier hier soir, et c’était déjà bien rempli et même hors saison comme on aime le dire, janvier, février, mars, novembre, décembre tu as du monde ce n’est pas vide ici ?

Kader: Voilà parce que il faut savoir qu’on n’a pas uniquement des voyageurs en vacances, on a des professionnels, on a des familles qui viennent visiter leur famille, on a des personnes qui viennent découvrir la région aussi même hors saison,

Raph : C’est ça, ce qui va éviter le flux de personnes ?

Kader: Voilà et après tu l’as vu, tu as pu le constater, la qualité des équipements, la qualité des appartements.

Raph : On va en parler,

Kader: Le niveau de prestation qu’on a mis en place et c’est vrai que nous on s’est dit tiens on va essayer d’être différent de ce qui existe déjà.

Raph : Alors justement comment faire la différence en saisonnier en 2018 et même dans les prochaines années, la tendance va se confirmer, il y a de plus en plus de monde, donc le marché, il faut se différencier sur ce marché-là, il faut apporter des touches supplémentaires pour que les voyageurs aiment rester chez nous où qu’ils viennent directement chez nous, qu’est-ce que tu essayes de faire pour que les gens viennent et te recommandent ?

Kader: La première chose c’est d’avoir un appartement unique,

Raph : Unique, alors comment tu le rends unique ?

Kader: Tu vois par exemple ici c’est un appartement qu’on a acheté cent cinquante mille euros,

Raph : okay

Kader: il était vendu cent soixante-douze, c’est un appartement que personne ne voulait parce qu’il était avec des travaux

Raph : Okay

Kader: Il y avait une mezzanine avec des garde-corps en bois,

Raph : Donc pas esthétique, pas très beau

Kader: Un carrelage blanc au sol, ce n’était pas terrible on a revu complètement l’organisation de cet appartement,

Raph : Okay,

Kader: On a mis une magnifique verrière mais peut être que tu mettras des photos ?

Raph : C’est ce que j’allais dire, je pense que je vais intégrer des photos parce qu’on est justement dans l’appartement dans lequel tu parles et il est très beau,

Kader: Voilà, on a refait la salle de bain on a fait un bel escalier, on a mis une très belle cuisine et on a fait une décoration minimaliste,

Raph : Oui, avec des rappelles

Kader: voilà et avec des rappelles et l’idée c’est que chaque voyageurs, chaque visiteurs se sentent comme chez lui

Raph : Oui

Kader: L’idée, c’est une qualité perçue incroyable, on n’est pas dans du deux trois quatre étoiles, on est dans autre chose, on est dans quelque chose d’unique

Raph : Oui, oui, oui, surtout tu n’en as pas parlé il y’a la vue mer aussi, la terrasse qui est juste derrière, devant nous,

Kader: Ici, on est à six minutes de la plage et nous on ne dit pas vue mer,

Raph : On dit quoi ?

Kader: On dit aperçue mer

Raph : Aperçue mer, pourquoi ?

Kader: La vue mer elle est en première ligne c’est-à-dire que tu es carrément sur la mer

Raph : Oui

Kader: ici c’est aperçue mer

Raph : Oui on l’aperçoit

Kader: Mais c’est intéressant ce que tu dis parce que le voyageur lui nous dit effectivement il y’a une vue mer

Raph : C’est ça, c’est ce qu’il retient

Kader: Il y’a une place de parking sécurisé, il y a le wifi il y a un grand écran, il y a un convertible en 160×200, il y a un niveau de couchage que tu as testé cette nuit d’ailleurs,

Raph : Oui, exactement très confortable, venez chez Kader

Kader: Il y a des équipements de qualité et moi je le dis toujours, le client il faut le lover

Raph : Comment tu le loves ? Comment tu lui donnes de l’amour ?

Kader: Déjà dans la relation avec le client, qui va arriver en étant réactif dans les échanges de sms, de mails

Raph : Okay

Kader: Et toujours des petits mots sympathiques, deuxième chose l’accueil, le sourire

Raph : Toujours le sourire ?

Kader: Voilà ça va aussi du porte clé, tu as vu les portes clé c’est

Raph : Oui, exactement, je ne l’ai pas sous la main mais

Kader: je crois qu’il faut mettre en œuvre du professionnalisme, soyez heureux de recevoir, soyez heureux d’accueillir, montrez-le et vous verrez que les voyageurs vous le rendrons. Nous on les accueille avec une boite d’arrivée, avec une petite éponge, le premier papier toilette, il y a aussi le filtre, le sac poubelle, les gens se sentent accueillis, la petite bouteille de rosée,

Raph : Qui fait plaisir dans le Sud de la France

Kader: C’est sympa, la machine à café, les capsules Nespresso offertes,

Raph : C’est fourni,

Kader: Il en faut trois quatre, mais tout ça ce sont des cadeaux et quand une personne reçoit un présent elle est votre amie,

Raph : C’est ça

Kader: Elle est votre amie et nous on a une phrase qu’on dit toujours, nous on ne vous reçoit pas comme des clients, on vous reçoit comme des amis

Raph : Exactement, dès que j’ai franchis la porte, tu l’as dit toi-même je suis chez moi,

Kader: Je t’ai dit bienvenue chez vous,

Raph : C’est ça et ça m’a même fait bizarre parce que tu m’as demandé limite la permission de te reprendre ton petit café toute à l’heure alors que j’ai fait mais tu es chez toi Kader 

Kader: Non

Raph : Tu m’as dit non c’est chez toi,

Kader: Voilà et ça donc moi je vous donnerai juste un conseil, le premier conseil soyez professionnel

Raph : Très important

Kader: Ça c’est le premier conseil, le deuxième conseil informez-vous auprès des gens dont c’est le métier pour pouvoir avoir des repères et des codes hôteliers, parce qu’aujourd’hui tout le monde fait du saisonnier mais tout le monde ne fait pas le même saisonnier et la troisième chose ayez l’envie de recevoir, ayez l’envie de recevoir et de bien faire.

Raph : Ne pas faire ça que pour l’argent voilà à retenir également. Comment ça s’est passé tes travaux, on a parlé un petit peu de travaux toute à l’heure, tu n’avais jamais fait de travaux avant comment tu as géré l’équipe etc

Kader: J’ai la chance de faire un métier où on fait quand même pas mal de travaux

Raph : Oui, directeur de camping tu gères, tu supervises des travaux,

Kader: Voilà donc moi je ne connais pas mal d’entrepreneurs, j’ai un maçon, un électricien, un ferronnier, j’ai un photographe, j’ai un webmaster donc j’ai tout une équipe autour de moi, je l’ai fidélisé mais ce sont des gens qui partagent mes valeurs

Raph : Okay

Kader: Du travail bien fait

Raph : Tu as choisi tes partenaires qui pensent comme toi

Kader: Voilà qui pense comme moi et je me suis entouré de gens qui voulaient apporter la même qualité

Raph : Okay

Kader: Donc tout le monde me dit mais ce n’est pas possible de remplir, ce n’est pas possible de faire par exemple dans cet appartement on fait trente cinq mille euros par an, tu l’as vu ?

Raph : Oui

Kader: Et on loue entre soixante dix sept et deux cent trente euros la nuit

Raph : C’est ça, en haute saison oui,

Kader: C’est énorme, c’est énorme, mais la qualité perçue, tu l’as vu, la petite terrasse, le barbecue, la qualité des équipements

Raph : Tout est là oui, oui

Kader: Et donc je vous le dis, n’ayez pas peur de faire du saisonnier mais si vous vous engagez à faire du saisonnier, faites de la qualité

Raph : Exactement, il faut se différencier, le haut de gamme attire les clients hauts de gamme qui respectent les biens, qui te donnent de l’argent, qui font de la rentabilité.

Kader: Voilà et une chose aussi, je voudrais vous donner la définition, ma définition de la qualité

Raph : Allez dis moi

Kader: La qualité c’est la conformité à la demande

Raph : Okay

Kader: C’est conforme à ce à quoi attendent les clients

Raph : les gens qui viennent, tu as une clientèle qui est beaucoup étrangère en plus ?

Kader: Très étrangère, hors saison, c’est plutôt Français

Raph : Okay

Kader: Et les gens sont séduits, les gens sont séduits parce que

Raph : Ils viennent en vacances

Kader: On fait une chose que les gens ne font pas, nous on loue un appartement à la nuit

Raph : Okay donc tu acceptes des réservations minimales pour une seule nuit,

Kader: Oui

Raph : Il n’y a pas de problème ?

Kader: Non, parce que moi je suis un dealer

Raph : Tu deal des nuits ?

Kader: Je deal des nuits mais on les deal très cher

Raph : Jusqu’à deux cent, deux cent trente euro comme tu disais ?

Kader: Absolument

Raph : Okay, tu as commencé à parler un peu d’argent donc parle-moi encore un peu d’argent, est ce que tu peux nous dire donc tu as quatre appartements c’est ça aujourd’hui, à l’heure actuelle, le chiffre d’affaire que tu fais globalement à l’année ou ton cash-flow ?

Kader: Alors c’est cent mille euros de chiffre d’affaire

Raph : Sur les quatre ?

Kader: Sur les quatre, 50% de marge

Raph : Okay

Kader: D’accord

Raph : Avec prêt payé, charges, gestionnaire

Kader: Tout. Gestionnaire, ménage, les équipements, l’eau, l’électricité

Raph : Tout

Kader: Les boxes, ils nous restent quatre mille euros en moyenne sur l’année, par mois

Raph : Par mois en cash-flow positif ?

Kader: Positif

Raph : Okay, donc du coup parlons un peu aussi gestionnaire, félicitation pour ces résultats, c’est top, tu as une équipe, tu as quoi dans ton équipe pour gérer le terrain tout ce qui est rotation, est ce que c’est toi qui gère l’accueil, le ménage, répondre aux clients ?

Kader: J’ai deux appartements à la Ciotat

Raph : Oui

Kader: J’ai une femme de ménage qui fait le linge et qui fait le ménage plus les lits

Raph : okay

Kader: et dans la résidence où j’ai les deux appartements j’ai, salut Laurent peut être que tu regarderas la vidéo, Laurent qui me seconde et qui reçoit les clients parce qu’il habite dans la résidence,

Raph : Top

Kader: Et sur les deux appartements à Saint-Cyr-sur mer

Raph : Oui ?

Kader: Avec Bénédicte, mon épouse, c’est nous qui faisons les check-in  

Raph : Okay, parce que vous êtes à côté ?

Kader: voilà

Raph : Même tu habites juste au-dessus, okay

Kader: je vais juste te préciser que je ne fais pas de check-out, pourquoi ? Parce que j’ai un channel manager et j’ai un TPE virtuel, j’ai Strype, j’encaisse les clients, je prends la caution avec Strype donc je dis au client vous laissez la clé sur la table,

Raph : et tu viens checker après ?

Kader: Et on vient checker, c’est la femme de ménage qui vient checker, s’il y a un souci, on a la caution et on récupère l’argent

Raph : Tu débites, okay, donc juste peut être pour les gens qui ne connaissent pas, TPE, c’est un terminal de paiement, tu peux encaisser et Strype c’est un processeur de paiement pour encaisser

Kader: Absolument

Raph : Okay, question qui revient très souvent c’est, le saisonnier c’est cool, ça peut faire pas mal cash mais il faut déléguer et ça, ça coûte cher, est-ce que vraiment déléguer impacte ta rentabilité grandement ou c’est acceptable ? Comment tu vois les choses ?

Kader: Alors je vais vous donner les chiffres, parce que les chiffres c’est important,

Raph : oui

Kader: Une femme de ménage c’est entre vingt cinq et trente euros et un check-in et un check out c’est dix euros.

Raph : Par check-in, par check-out

Kader: par check-in, par check-out

Raph : Okay

Kader: Sauf que si vous faîtes tout, vous allez vous épuiser

Raph : Ça c’est sûr, ni le temps

Kader: Pendant ce temps-là, vous ne faites pas autre chose, moi j’ai plusieurs projets, j’ai plusieurs appartements je ne vais pas passer mon temps dans la voiture à recevoir les clients, à faire le ménage, en revanche, je vous donne un conseil au départ, faites le ménage au départ faîtes les check-in, au départ faîtes les check-out, au départ intervenez pour apprendre,

Raph : Pour savoir combien ça coûte un délégué ?

Kader: Bien-sûr apprenez et surtout, vous avez un business entre les mains ne confiez pas à n’importe qui votre business entre les mains

Raph : Personne de confiance c’est super important

Kader: Bien-sûr

Raph : Repose, mais tranquille il faut que la personne gère derrière

Kader: Et je pense que vous devez confier à des personnes que vous pouvez trouver sur « Leboncoin »

Raph : Il n’y a pas de souci

Kader: Des personnes qu’on peut vous recommander, des conciergeries dont c’est le métier mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas continuer à checker derrière pour voir si le travail est bien fait, parce que si vous avez des commentaires, parce que les commentaires c’est le nerf de la guerre.

Raph : Exactement les gens regardent ça, les photos et les commentaires

Kader: Les photos et les commentaires, il faut que vous puissiez avoir un business qui tourne et plus vous allez en faire, plus vous allez recevoir de voyageurs et plus vous allez optimiser. J’ai fait des erreurs

Raph : Qui n’en fait pas ?

Kader: Et tous les jours, on en fait des erreurs

Raph : Exactement et heureusement

Kader: Et ce n’est pas grave, ce n’est pas grave, n’ayez pas peur de vous planter, n’ayez pas peur de réussir aussi, la location saisonnière c’est un vrai business, tout le monde veut en faire, mais il faut bien le faire

Raph : il faut l’appréhender comme un business et non pas comme un truc qui va nous faire un peu d’argent, un hobby, ou je ne sais quoi, un passe-temps, très clairement. Transition, justement Kader, on en parler un petit peu un off, est ce que ça était compliquer de commencer en tant que oui, tu es Algérien c’est ça d’origine Algérienne ?

Kader: oui

Raph : Tu es petit, on ne le voit pas sur la caméra, tu es petit, bref on va dire comme tu me le disait, on n’a pas forcément toutes les cartes pour commencer sur le meilleur pied en France, clairement avec la mentalité française, est ce que c’était un obstacle ou pas ça pour toi, dis-nous tout ?

Kader: Alors effectivement, tu as raison moi, mes parents sont d’origine Algérienne, ils sont venus en France pour nous offrir un avenir, et moi je suis né à Paris, en banlieue parisienne, je suis issu d’une famille pauvre de douze enfants, c’est vrai que je suis petit, je mesure 1m58, je crois que la moyenne des français c’est 1m65

Raph : Oui peut-être, je ne sais pas,

Kader: en France quand tu as une autre couleur de peau, quand tu es plus petit, quand tu n’as pas de diplôme

Raph : oui

Kader: C’est ce que je dis toujours, c’est la phrase que je répète, petit, arabe, sans diplôme, les cartes au départ elles n’étaient pas terrible

Raph : ça commence mal on va dire,

Kader: et donc j’avais un truc j’avais des cartes intérieures, la détermination la volonté de réussir, des ambitions et puis aussi des gens qui m’ont tendu la main, des gens comme toi que j’ai suivi, j’ai dit ce n’est pas possible, c’est un petit jeune et lui il le fait et moi aussi je suis capable de le faire et donc j’ai commencé à me former alors au début ce que j’ai fait j’avais des complexes, petit, arabe et je me suis rendu compte que dans l’indépendance financière, dans le business, dans l’investissement, il n’ y avait pas de couleur de peau,

Raph : ça se passe dans la tête

Kader: c’est dans la tête

Raph : oui

Kader: donc souvent on parle de mindset, d’état d’esprit, vous devez, écouter, les amis vous devez vous reprogrammer et donc je le dis souvent moi, j’allais sur youtube et pendant des heures, pendant cinq heures, je regardais beaucoup de vidéos, tu en faisais partie,

Raph : Okay

Kader: il y avait d’autres blogueurs et je glanais comme ça des informations, je glanais, je glanais et avec ma femme on a fait la première opération

Raph : okay

Kader: c’est la plus belle opération qu’on est faîtes

Raph : est-ce que c’était dur ou pas au final ?

Kader: non ce n’était pas dur mais en fait le seul obstacle que j’avais c’était moi, le seul obstacle que j’avais c’était moi,

Raph : Tes croyances dans la tête que tu avais, tes croyances limitantes comme on dit, voilà l’argent ne regardent pas ta couleur de peau comme on dit aussi

Kader: non

Raph : Il s’en fout que tu sois diplômé ou pas, est ce que ton banquier te demande tes diplômes ?

Kader: non

Raph : voilà, donc est ce que c’était dur finalement d’arriver aujourd’hui quatre appartements, il a fallu travailler mais,

Kader: Très franchement, c’était plus facile de rentrer dans l’immobilier que de faire ce que j’ai fait aujourd’hui, je vais le dire en deux minutes, est ce que tu es d’accord ?

Raph : je suis très d’accord

Kader: Moi, je suis sorti de l’école j’avais un CAP de comptabilité, mon père a fait une superbe chose il m’a mis dans une école privée donc j’ai fait ce CAP et puis j’ai passé un BTS tout seul à trente ans, j’ai fait une licence professionnelle à quarante ans, j’ai fait plusieurs métiers, pour atteindre un statut social, donc je pensais que c’était ça ce qu’il fallait faire donc j’ai changé, j’ai déménagé huit fois, avec ma famille, j’ai une femme formidable qui m’a toujours soutenue, qui m’a toujours accompagner mais j’ai toujours travailler dur et j’ai toujours occuper des postes que les autres ne voulaient pas et donc c’était des postes qui étaient à l’ombre et j’en ai fait des places au soleil

Raph : oui, je vois ce que tu veux dire,

Kader: tu vois ce que je veux dire, mais tout ça ça m’a demandé beaucoup d’énergie

Raph : tu es méritant

Kader: je ne sais pas si c’est méritant mais j’ai beaucoup travaillé et je dis si vous travaillez beaucoup, vous aurez des résultats

Raph : oui

Kader: si vous avez des rêves, vous pourrez les atteindre, vous pourrez les réaliser mais il faut être déterminé.

Raph : c’est clair et c’est le problème quand on rencontre des gens comme toi c’est que malheureusement en une vidéo on ne peut pas retranscrire tout ce que tu as pu me dire depuis hier soir où je t’ai rencontré depuis hier soir, voilà, Kader c’est quelqu’un d’assez modeste mais qui a fait énormément de choses et c’est le problème d’une vidéo de vingt, vingt cinq, trente minutes, on ne pourra jamais tout dire, mais c’est vrai que tu as passé beaucoup de choses et franchement je te félicite en direct sur cette vidéo, très méritant. 

Kader: je vais te dire avec beaucoup de sincérité, pourquoi j’accepte de faire des vidéos ; parce que moi quand j’étais petit garçon, il n’y avait pas de restaurants, il n’y avait pas de vacances, nos parents ils nous aimaient mais il n’y avait pas

Raph : il n’y avait pas les moyens financiers, il n’y avait pas l’argent sur la table

Kader: il n’y avait pas l’argent sur table et il y’a des gens, je vais vous raconter une petite histoire, il y’avait dans la cité où on habitait il y’avait un marchand de glace qui passait

Raph : oui

Kader: et ce marchand de glace il s’appelait Antonio, il avait une 4L et il mettait la musique et tous les enfants de la cité couraient après et moi comme les autres, je courrais après mais nous on n’avait pas d’argent

Raph : oui

Kader: et Antonio il m’avait pris d’affection, il me prenait, il me portait comme ça, il me mettait sur la 4L j’avais toujours droit à une glace gratuite et j’aimerais le revoir Antonio, son fils s’appelait Gilles et c’était généreux de sa part,

Raph : Oui

Kader: et moi je voudrais aussi être généreux, offrir des glaces, pour moi, c’est faire des vidéos et dire aux gens si tu as des doutes, si tu ne connais personne, si tu penses que tu es au fond du trou, pense à moi, je te dis comme moi j’étais parfois au fond du trou, j’ai regardé des vidéos, j’ai fait des choses, j’ai perdu vingt-cinq kilos parce qu’après cette grosse épreuve professionnelle, c’était difficile, il y’a aussi ma femme qui m’a soutenue, mes enfants, et je dis comme ce marchand de glace, il y’a des gens qui m’ont tendu la main et moi aujourd’hui j’ai envie de tendre la main aussi

Raph : Aux autres

Kader: Et dire aux autres, n’ayez pas peur, n’ayez pas peur, je le dis souvent n’ayez pas peur, parce que moi j’ai eu peur, j’ai eu peur de perdre de l’argent, on s’en fout

Raph : On sort de sa zone de confort encore une fois, donc c’est ça si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui nous regarde aujourd’hui et qui se dit peut-être, je ne sais pas moi, je suis trop si, je suis trop ça, je suis trop gros, je suis trop ça, voilà, je n’en sais rien, ça serait ça, n’ayez pas peur, foncez et qu’est-ce qu’il peut se passer de pire en fait ?

Kader: le pire qui puisse t’arriver

Raph : Oui, c’est quoi ?

Kader: le pire qui puisse t’arriver c’est que tu sois obligé de recommencer,

Raph : Ce qui n’est finalement pas si pire vis-à-vis de la possibilité de ne rien faire et de regretter toute sa vie,

Kader: Absolument, le jour où tu commences à être sur ta dernière heure

Raph : Ah oui

Kader: Poser dans ton lit de mort et tu te dis c’est terminé, les regrets et les remords

Raph : Là, c’est compliqué là

Kader: N’ayez pas de regrets, n’ayez pas de remords, ayez des reves,

Raph : C’est ça

Kader: La vie est super belle, je l’ai dit dans une vidéo que j’ai faîte avec un autre blogueur, on a eu un signe noir, ma femme elle a eu un cancer et je sais maintenant quel est le pire qui puisse m’arriver, c’est que je perde ma femme et mes enfants

Raph : Perdre les gens proches

Kader: L’argent ce n’est pas grave, faîtes ce que vous avez envie de faire, si vous avez des rêves, moi j’avais des rêves, je voulais être riche, je voulais être connu,

Raph : Oui

Kader: Je voulais rencontrer beaucoup de gens et je suis en train de réaliser mes rêves

Raph : La fame, oui,

Kader: Je voulais réaliser mes rêves et quand je me souviens, quand j’étais petit, plus jeune, tout le monde se moquait de moi parce que j’étais le plus petit de la classe, j’étais le plus petit de la classe et donc je me suis toujours dit il faut que je sois le meilleur

Raph : Okay

Kader: Il faut que je vise l’excellence et j’ai commencé, j’ai commencé à travailler plus que les autres, je n’étais pas un super élève mais j’avais juste l’envie

Raph : Okay, donc pas grand de taille, mais grand par l’accomplissement

Kader: Alors moi je mesure 1m58, mais je te l’ai dit hier

Raph : Tu l’as déjà dit, oui, même dans la vidéo je crois,

Kader: Je mesure 2m80 dans ma tête

Raph : C’est ça, tu es un monstre innaretable,

Kader: Tout ce qu’on fait avec ma femme, on le fait parce qu’on est une équipe innaretable,

Raph : c’est ça

Kader: Et si vous au fond de vous, vous avez un rêve

Raph : Et des vraies motivations, oui,

Kader: Vous allez comment dire, avec ces convictions réussir, parce que il n’y a rien qui doit vous arrêter, il n’y a rien, comment dirais-je, qui doit empêcher de réaliser vos rêves. Juste une chose qui vous empêche c’est vous-même

Raph : Exactement, exactement,

Kader: Moi je l’ai compris tard, quarante cinq ans, à quarante cinq ans, j’étais au fond du trou, alors je te l’ai raconté, j’ai fait pleins de choses, j’ai acheté un cahier à un euro, j’ai mis tous mes rêves, mais ça

Raph : Tu l’as écrit noir sur blanc ?

Kader: J’ai écrit noir sur blanc

Raph : C’est puissant ça, déjà ?

Kader: J’ai mis la photo de la maison de mes rêves

Raph : Okay

Kader: J’ai écrit des choses que j’ai montré à ma femme, j’ai dit tu as vu c’est réalisé

Raph : C’est le futur

Kader: Ça et c’est réaliser

Raph : Oui

Kader: J’ai mis pleins de choses et puis j’ai entrepris pleins de projets et hier on a dit une phrase, tu obtiens ce sur quoi tu es concentré

Raph : Exactement

Kader: Tu obtiens ce sur quoi tu es concentré

Raph : Ce sur quoi on met son énergie, se concrétise exactement oui, oui

Kader: Et ayez de l’énergie, faites du sport, allez voir vos amis et dites-leur que vous les aimez, soyez gentils

Raph : donner

Kader: Soyez optimiste, moi je suis toujours tourné vers la solution, moi je suis toujours tourné vers la solution

Raph : Il n’y a pas de problèmes, que des solutions comme on dit, c’est ça

Kader: Ne soyez pas une victime, ne soyez pas une victime, si vous êtes ouvert, si vous tendez la main, on vous tendra aussi la main

Raph : C’est beau, c’est beau, mais ce qui est intéressant quand on parle avec toi c’est que tu as toujours des choses intéressantes à raconter. On pourrait faire une vidéo d’une heure littéralement, mais alors malheureusement, on ne va pas pouvoir mais

Kader: J’ai un gros défaut, je suis bavard

Raph : Ça va, mais les histoires que tu me racontes, c’est très intéressant Kader a de très bonnes anecdotes je vous le dis, très bonnes anecdotes

Kader: On a passé une très bonne soirée, parce qu’on a appris à se connaitre,

Raph : Oui

Kader: Et c’est vrai que moi j’adore parce que je pourrais être son papa

Raph : C’est vrai ça

Kader: Je pourrais être ton papa

Raph : Vingt quatre, cinquante deux ans, clairement,

Kader: Voilà et qu’est ce qui fait qu’on est tous les deux sur le même convertible aujourd’hui, à faire la même vidéo, c’est parce qu’on partage les mêmes valeurs

Raph : C’est ça, on pense pareil, plus au moins,

Kader: Bien sur

Raph : Sur beaucoup de choses

Kader: Bien-sûr

Raph : Et ça c’est très important. Du coup Kader, c’est quoi tes prochains projets, tu as forcément des trucs en tête, je suis sûr qu’un homme comme toi ne reste pas inactif ?

Kader: alors bien-sûr je me suis lancé dans le blogging

Raph : Okay

Kader: Donc j’ai créé un blog qui s’appelle « liberté immobilier prospérité »

Raph : Je mettrais ça en dessous

Kader: Et j’aide ceux qui le souhaitent à, les gens à atteindre leur liberté, vous verrez dans ce blog, j’ai mis un compteur avec un décompte

Raph : okay

Kader: Donc je crois que c’est 1760 jours avant mon indépendance financière.

Raph : Oui

Kader: J’adore mon métier ma femme a été gravement malade, elle s’en est sortie et j’ai eu la plus grande peur de ma vie

Raph : Tu m’étonnes une fois quand est passé par ce genre d’épreuve je pense que comme tu le dis on devient inarrêtable, plus rien ne nous fait peur

Kader: Voilà, on n’a qu’une vie, on n’a qu’une vie

Raph : Le temps passe vite

Kader: Et on a plusieurs chances de réussir, alors la chance c’est quoi ? La chance c’est quelque chose qui va taper à la porte et si tu n’ouvres pas, elle ne revient pas

Raph : Il faut la provoquer comme on dit

Kader: Et je pense qu’on ne dit pas j’ai de la chance, on dit j’aide la chance

Raph : Tu l’accueilles, c’est ça ?

Kader: Voilà tu fais des choses, tu mets en place un processus qui va tout faire pour aider la chance à venir à toi

Raph : okay

Kader: Tu sais que j’ai des projets, j’en parlerais peut-être dans une autre vidéo, je te les ai montrés et j’ai l’impression que j’ai beaucoup de chance en fait non c’est que j’aide la chance

Raph : Tu les as attirés, tu les as attirés, ce n’est pas un hasard

Kader: Et j’attire les gens qui vont avec,

Raph : Une équipe efficace, qui a fait en sorte que ce projet se concrétise, bon alors on ne va pas forcément parler de projets qui ne sont pas encore réaliser mais je suis sûr qu’on fera une épisode numéro deux dans lequel, tu nous parleras de ces projets et voilà Kader est sur du lourd, littéralement, on peut le dire,

Kader: On peut dire que c’est du lourd

Raph : C’est du lourd

Kader: C’est du lourd,

Raph : L’épisode numéro deux arrivera un jour ou l’autre

Kader: Et surtout je ne pensais pas que youtube pouvait m’aider à changer ma vie, grâce à toutes ces vidéos j’ai appris énormément

Raph : Okay du coup, c’est à ton tour maintenant de redonner via des vidéos c’est ça ?

Kader: Absolument, absolument et de créer une chaîne et à votre tour vous transmettrez et si moi je peux en inspirer quelques-uns et bien franchement je serais le plus heureux des hommes et je vous souhaite de réussir comme moi je suis en train de réussir et d’avoir réussi à réaliser mes rêves,

Raph : Kader, franchement merci beaucoup pour cette vidéo

Kader: Attend

Raph : Quoi ? tu as oublié de dire un truc important ?

Kader: Oui

Raph : Dis-moi

Kader: Il m’a fait un petit cadeau franchement, c’est, pour un autodidacte comme moi aujourd’hui, c’est là où est l’inspiration, lisez des livres

Raph : Tu as lu beaucoup de livres d’ailleurs, question ?

Kader: J’ai lu une vingtaine de livres

Raph : Oui,

Kader: Et comme moi je suis un autodidacte, je ne lis pas les livre, je les écoute

Raph : Des livres audio et c’est très bien

Kader: Le soir où on faisant du sport

Raph : Tu optimises ton temps

Kader: J’optimise mon temps et puis je les écoute plusieurs fois parce que ça rentre, j’ai la tête dure

Raph : Ça te percute

Kader: Faîtes en sorte que ce livre aussi rentre dans votre tête parce que je peux vous dire, un étudiant qui vit l’indépendance financière, il est là à côté de moi

Raph : Les études sont terminées maintenant, mais de base, oui

Kader: De base un étudiant et le modèle français éducatif, effectivement vous allez avoir des savoirs académiques, mais tout ce qu’on fait sur internet, tout ce qu’on fait sur l’immobilier ce n’est pas académique

Raph : Clairement pas, la théorie et le terrain, ça n’a clairement rien à voir, ça c’est clair

Kader: Donc il m’a offert ce livre et j’espère que tu vas me le dédicacer

Raph : Je te le dédicacerais juste après, avec plaisir

Kader: C’est super

Raph : Kader, encore une fois merci pour cette vidéo, je vais remontrer le livre rapidement, voilà pour expliquer rapidement qu’est ce qu’il y a dedans, si vous ne l’avez pas lu, qu’est ce qu’il y a dedans ? Bon voilà, tout simplement, j’explique mon parcours, comment je suis passé des bancs de la fac à l’indépendance financière à vingt trois ans, moins de trois ans, donc via l’immobilier, via les marchés financiers via la création de business sur internet, je parle aussi de mes galères en saisonnier, je ne t’en ai pas parler, je t’en parle juste après, quelques galères notamment avec des prostitués ou des hôteliers qui m’ont menacés directement dans le journal local donc coup de pression comme ça, donc voilà si vous ne l’avez pas lu, c’est trouvable sur internet, sur Amazon, ci-dessous également, Kader je te resserre la main

Kader: Salut

Raph : Merci à toi pour cette vidéo,

Kader: À bientôt,

Raph : Ça fait plaisir,

Kader: C’est moi qui te remercie et je trouve que c’est formidable mon aventure sur youtube, j’ai rencontré des gens que je n’aurais jamais rencontré grâce à l’immobilier,

Raph : c’est connecteur, ça connecte

Kader: Ça connecte et je le dis toujours, l’immobilier a sauvé ma vie parce que mon papa quand on était dans cette cité, il ne voulait pas qu’on reste dans la cité, alors il a acheté cette maison et je finis toujours sur cette phrase, mon père il a dit un truc de fou ?

Raph : Qu’est- ce qu’il t’a dit ?

Kader: Il est décédé, il est parti, mon père a dit il y a des gens qui sont habités par leurs reves et quand il a acheté cette maison, il a dit moi j’habite mon rêve,

Raph : J’habite mon rêve. Magnifique phrase de conclusion je pense, donc voilà je suis sûr que vous avez aimé cette vidéo donc si vous avez aimé cette vidéo, mettez un petit pouce bleu pour Kader, commentez, posez nous vos questions si vous en avez, on se fera un plaisir de venir y répondre, je mettrais le lien du blog de Kader, pour que vous puissiez aller voir et partagez surtout cette vidéo avec des gens qui veulent investir, qui veulent entreprendre mais qui pense que ce n’est pas pour eux, je pense que là, on a une belle vidéo de motivation. Kader encore une fois merci

Kader: Merci à toi

Raph : Je te dis à très, très vite

Kader: Salut Raphael

Raph : Ciao, ciao

Kader: Salut les amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *