Comment lancer un business sans risques ?

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai reçu cette question : “Raph, par quoi tu commencerais si tu devais recommencer aujourd’hui ? Quel type de business ? Immobilier, Bourse, Internet ?”.

A cette question, ma réponse est directe et très simple. C’est lancer un business.

Car un business peut te générer un chiffre d’affaires potentiellement “illimité” contrairement à l’immobilier, la bourse, … qui sont des PLACEMENTS, des INVESTISSEMENTS dont le chiffre d’affaires et le retour sur investissement sont limités au capital que tu as investi.

Lancer un BUSINESS est donc une évidence pour pouvoir scaler rapidement et ensuite INVESTIR. Mais attention, pas n’importe quel type de business…

C’est le sujet de la vidéo du jour où je t’expliquer comment lancer un business sans risques…

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement (3 jours offerts avec le code “3JOURS”) : https://clubmillionnaire.fr/eef

Comment lancer un business sans risques ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires! J’espère que tu vas bien aujourd’hui. Dans cette vidéo, je vais te répondre à une question qui est: comment lancer un business sans risques? Parce que voilà, aujourd’hui, les gens veulent prendre le moins de risques possibles, et je le comprends entièrement parce que qui aime prendre des risques dans la vie?

Si.  Prendre des risques, pour certains, ça leur permet de se sentir vivant, mais quand on parle d’argent et de lancer un business, généralement, on a quand même envie de minimiser son risque.

Donc c’est la question à laquelle je vais essayer un petit peu de répondre en tout cas. On ne va pas aller dans l’ultime profondeur, mais je vais quand même te répondre avec mon propre avis, sur ce que je pense de comment lancer un business sans risque.

Avant qu’on commence, est-ce que tu as lu ce livre, “Des bancs de la fac à l’indépendance financière” dont je suis l’auteur? Ecoute, si tu ne l’as pas encore lu, je te l’offre gratuitement. Lis la barre de description, et tu vas pouvoir te procurer. Tu as juste à payer les frais de port, et ça arrive directement chez toi.

Dans la barre de description également, tu vas pouvoir télécharger un pack de bienvenue gratuit au contenu 100% secret. Donc télécharge-le. C’est gratuit. C’est moi qui régale. Et si tu n’es pas encore abonné – je ne sais pas comment ça se fait mais clique bien sur le bouton rouge “S’abonner”. Ça me ferait super super plaisir, et au moins, tu vas pouvoir recevoir en avant-première toutes les prochaines vidéos. Donc ça, c’est plutôt quand même stylé.

Alors comment on lance un business sans risques aujourd’hui? Comment on fait? C’est vrai que beaucoup de personnes me suivent sur les réseaux sociaux. Ils m’envoient des messages tous les jours, et ils me disent: “Voilà, moi je suis jeune… (ou moins jeune, il y a des gens aussi de 30, 40, 50 ans, moins de 50 ans qui me suivent sur Instagram, par exemple sur les réseaux sociaux, mais c’est quand même de temps)”.

 Et je reçois de temps en temps des messages me disant: “Ouais, Raph, comment tu fais pour voyager autant? Comment tu fais pour avoir cette qualité de vie puisque tu as l’air de “bien vivre”?”

Encore une fois, les réseaux sociaux montrent ce qu’on veut. Alors, je ne suis pas en train de dire que je suis en train de faker ma vie sur les réseaux sociaux, et qu’en fait, j’habite dans 10m² dans le ghetto estonien, et que je mange des pâtes tous les jours. Non. La solution c’est quoi? Je vais te la donner tout de suite. C’est créer un business sur Internet.

Je vais arrêter de divaguer. Je suis en train de divaguer, de parler dans tous les sens. La meilleure façon de lancer un business sur Internet aujourd’hui, c’est quoi? C’est un business Internet. Donc ça, c’est clair, c’est net, c’est précis. Et pourquoi il y a le moins de risques possibles sur un business Internet? C’est tout simplement parce qu’en fait, on va faire la comparaison très simplement par rapport aux anciens business traditionnels.

Aujourd’hui, tu ne te rends peut-être pas compte puisque tu es jeune, tu es né dans une époque où il y avait déjà Internet, où tu avais déjà les iPhones, où tu avais les smartphones (pas de placement de produit pour iPhone et Apple), tu avais les tablettes, tu avais Internet dans la rue, dans plein de centres commerciaux, les cafés et les restaurants. Aujourd’hui, ça, c’est présent partout.

Donc tu ne te rends peut-être pas compte, mais Internet, c’est quelque chose de phénoménal qui a révolutionné le monde, et tous les jours, au quotidien, il y a des millions, des dizaines de millions d’euros qui circulent en sous-marin, qui changent de poche à poche, qui vont de portefeuille en portefeuille.

Il y a des gens comme moi, peut-être comme toi bientôt, plein d’amis à moi, plein d’entrepreneurs sur Internet qui s’enrichissent chaque jour grâce au levier qu’est Internet, parce que Internet, c’est quoi? C’est quelque chose qui est disponible H24 et 365 jours dans l’année. Donc tu peux vendre sans cesse.

Donc je te propose dans cette vidéo qu’on fasse un petit peu un comparatif entre les business d’avant et les business d’aujourd’hui, via Internet, pour que tu te rendes compte qu’en fait, lancer aujourd’hui un business sur Internet, ça n’a aucun risque. Et à la fin de la vidéo, (reste bien jusqu’à la fin de la vidéo) je te donnerai une opportunité pour toi aussi commencer à lancer ton business sur Internet.

Donc avant, comment on faisait de la publicité? Là tu es en train de réfléchir. Tu te dis: “Bah, les flyers, les bons vieux flyers, les journaux (on envoyait directement des courriers chez les gens)”. On est d’accord, c’est chiant, c’est long, c’était coûteux à l’époque.

Aujourd’hui, quand on reçoit du courrier chez nous, généralement, on le jette. Les pubs, on s’en fout. Aujourd’hui, qu’est-ce qu’on fait? On envoie des emails. On fait du media advertising. On a Internet. Et grâce à ça, on va placer des encarts publicitaires. Tu l’as déjà vu sur YouTube, tu as des pubs, sur Facebook tu as des pubs, sur Instagram, tu as des pubs. Quand tu vas sur Google, tu as des liens sponsorisés. Sur tes applications, tu as des pubs. Partout, maintenant, tu as des pubs.

Et c’est grâce à ça que les nouvelles entreprises trouvent de nouveaux prospects, et trouvent de nouveaux clients. Donc ça n’a jamais été aussi simple et jamais aussi peu coûteux. Quoi qu’on en dise, faire de la pub aujourd’hui sur Internet, c’est très peu cher comparé aux moyens d’avant.

Donc déjà, là-dessus, c’est un énorme point. Tu ne prends que très peu de risques de mettre du budget sur Internet, parce que tu n’as pas à trouver d’imprimerie, à imprimer des choses, à faire relire ton texte, ou ce que tu veux. C’est vraiment une méthode très nouvelle qu’Internet offre aujourd’hui.

La deuxième chose, c’est qu’avant, on faisait du marketing de masse, notamment via ces journaux, ces flyers etc. On imprimait à mort des flyers. On allait dans la rue. On en distribuait à tout le monde. On mettait les journaux dans toutes les boites aux lettres.

C’était ce qu’on appelle du marketing de masse. Donc le marketing de masse, je pense que tu es d’accord avec moi pour dire que c’est dégueulasse. On ne cible pas les bonnes personnes forcément. Plein de gens vont jeter. Donc il y a plein d’argent qu’on jette à la poubelle.

Alors qu’aujourd’hui, on fait du marketing intimiste. On cible sur Internet qui nous intéresse. Si demain, moi je veux trouver des gens qui habitent à Tallinn, qui ont entre 18 et 30 ans, qui sont des femmes, et qui sont intéressées par les restaurants un peu chic, haut de gamme, et qui ont un budget, qui ont une qualité de vie un peu CSP+, qui ont un petit peu de revenus, je peux cibler ça grâce à Internet, grâce aux différentes plateformes ou faire la publicité.

Donc c’est juste énorme, parce que forcément, si demain, tu ouvres un nouveau restaurant, un peu haut de gamme et que tu cherches à attirer une clientèle de jeunes nanas un peu jolies qui aiment bien ce genre de lieu, pour avoir un lieu un petit peu haut de gamme, tu peux les cibler directement.

Si demain, j’allais dans la rue de Tallinn, et je distribue des flyers à tout le monde, je vais donner ça à Gégé qui est Russe, qui boit de la vodka toute la journée. Je vais donner ça à Louis qui est encore au lycée. Je vais donner ça à je ne sais pas qui. Donc non, ça ne va pas être ciblé. C’est du marketing de masse. Ça ne sert à rien. On perd beaucoup d’argent pour rien.

Avant également, le problème c’est qu’il y avait des longs délais, c’est-à-dire que on faisait des campagnes marketing (par exemple une impression dans les journaux, des magasines, du courrier), les retours sur investissement, c’était long. Il fallait attendre d’avoir un écho du marché potentiellement.

Aujourd’hui, tu lances ta pub via ton téléphone. Encore hier soir, j’ai lancé une pub. Tu lances ta pub, et je crois que le temps que la plateforme accepte ma pub (il y avait je crois 2-3 heures), et directement, dans la foulée, la pub tournait, et je réalisais des ventes. Donc c’est immédiat. Il y a des ventes immédiates si votre ciblage, il a bien été fait et que l’offre est pertinente, et qu’elle intéresse des gens que vous avez ciblés. Et donc là, c’est des délais très rapides.

Comme je te disais également, avant, un business traditionnel était ouvert 5 jours sur 7, 8 heures par jour (de 9 à 17h, quelque chose comme ça). Aujourd’hui, un business Internet, c’est ouvert toute l’année, jours fériés et vacances scolaires. Si tu es à l’hôpital en train de te faire soigner, ton business, il tourne. Tu touches du cash.

En fait, ce qui est magique avec Internet, c’est que vous allez gagner de l’argent que vous soyez en train de dormir, de manger, de faire caca, de faire l’amour, de conduire une voiture, ce que vous voulez. Si tu es en coma, tu gagnes de l’oseille. Si tu es en prison, tu gagnes de l’oseille. Donc ne me demande pas pourquoi tu finiras en prison. Mais c’est possible de gagner de l’argent si tu es en prison. Donc voilà.

La zone géographique, elle est limitée également quand tu as un business traditionnel, dans le sens où tu as potentiellement une vitrine, tu as potentiellement un magasin. Donc ta zone géographique, c’est ta rue, c’est ta région, c’est ta ville, potentiellement le pays, si vraiment ton truc, c’est un truc de ouf et que tout le pays vient chez toi pour t’acheter des trucs. Mais c’est très très limité. Donc tu as des clients qui sont limités.

A l’opposé, avec Internet, tu touches le monde entier. Comment ne pas faire une vente en ayant le monde entier à ta disposition, si tu as un minimum une offre pertinente et que tu mets un budget pub qui est avec un ciblage un minimum pertinent?

Non. Je ne sais pas tu as combien de personnes à cibler. Tu fais de l’e-commerce sur un marché qui parle anglais, ou si tu fais de l’e-commerce en France, ou même si tu fais un business en personal branding. Normalement, si tu as une offre un minimum pertinente et de la valeur perçue, tu vas vendre. Il n’y aucun souci là-dessus.

Avant, il y avait également des grosses barrières à l’entrée, c’est-à-dire qu’il fallait des fonds pour créer un business traditionnel, il fallait passer par tout un tas de procédures, il fallait mettre du cash sur la table, il fallait être certain qu’on ait du ROI. Je ne te parle pas de mettre 1000€, parce que voilà, 1000€ c’est rien. Je te parle plutôt de mettre 10000€, voire même plus. Encore une fois, ça dépend de l’époque. Si tu es en 1800, 10000€ c’est beaucoup. Mais voilà, je te parle vraiment de mettre du 5 à 6 chiffres sur un business pour le lancer.

Donc c’est vraiment pas la même chose qu’aujourd’hui, puisque aujourd’hui, on peut commencer avec aussi peu que 1000€ sur Internet. J’en parlerai certainement dans une autre vidéo, mais avec aussi peu que 1000€, et encore si tu veux vraiment gratter avec moins de 1000€ tu peux commencer sur Internet. Donc ça n’a rien à voir aussi.

Avant, tu étais beaucoup jugé sur l’âge, le sexe, la religion, le style que tu peux avoir lorsque tu lançais un business, parce qu’on te voyait (c’était un business traditionnel, un business physique, donc on te voyait, on voyait qui tu étais, donc on te jugeais dans le village, dans la ville, dans ta région: “Ah ouais, c’est lui là! C’est la personne comme ça, qui a le business là. Ah non, moi je ne vais pas chez lui…” Voilà. Tu connais.

Avec Internet, on ne sait pas qui tu es potentiellement. Donc si tu fais de l’e-commerce, par exemple, tu vends mais si ça se trouve, tu es au fond de ton lit en slip tous les jours en train de référencer des références dans ton e-commerce. Et c’est tout. Et donc, c’est très très simple. Tu vas être jugé sur tes idées et ton résultat.

Donc si on résume finalement, avant, il y avait quand même un très gros risque d’échecs, marketing de masse, coût pour cibler les gens, barrières à l’entrée élevées, beaucoup de choses. Aujourd’hui, grâce à Internet, tout ça, c’est supprimé.

Tu vas sur WordPress. Tu vas sur ClickFunnels. Tu vas sur des plateformes de pub telles que ClickBank, Facebook, Google, pour dire les plus courantes, Instagram…, etc. Et déjà, si tu as une offre, tu peux commencer très très vite à générer de l’argent. J’en parlais dans une autre vidéo de comment générer de l’argent en moins de 30 jours. Ça peut aller très très vite.

Donc quels types de business tu peux lancer en ligne? Tu as plusieurs choses. J’ai évoqué par exemple l’e-commerce, donc l’e-commerce en dropshipping, ou avec stock, l’e-commerce en monoproduit, de l’e-commerce basé sur de l’influence sur Instagram. Donc il y a plusieurs types d’e-commerces. A toi de bien choisir lequel.

Du business en personal branding, je l’ai évoqué également. Donc sur ta propre personne, tu construis un personal branding, de la valeur autour de ta personne, et c’est toi “l’acteur principal” de ton business. Tu as des business en affiliation, où là tu vas vendre les programmes, les produits d’autres personnes, et simplement tu fais du media advertising, tu achètes du trafic que tu rediriges vers des offres d’affiliation d’autres personnes, et tu manges des commissions.

Tu peux faire du consulting. Si tu as des compétences, tu fais du consulting pour les personnes, des entreprises. Et là encore aussi, tu peux être payé pour ça gracieusement. Tu peux faire du freelancing. Si tu as des compétences également, tu peux les monétiser, lancer une agence ou une entreprise de freelance où tu as des compétences, et tu embauches des gens qui ont ces compétences également. Tu lances un business là-dessus.

Bref, tu as beaucoup de choses pour créer un business sur Internet aujourd’hui. Ça n’a jamais été aussi accessible qu’aujourd’hui en tout cas.

Donc j’espère que cette vidéo t’a plu et t’a montré, t’a prouvé que lancer un business sur Internet aujourd’hui, c’est très peu risqué. Si elle t’a plu, la vidéo, petit pouce bleu. Ça me ferait très plaisir. Commente la vidéo. Partage-la avec des amis qui souhaiteraient lancer un business sur Internet.

Et si tu souhaites lancer un business sur Internet, en personal branding, c’est quelque chose sur lequel je peux t’aider. Lis bien la barre de description puisque j’ai un programme qui s’appelle l’Ecole de l’Elite Financière dans lequel j’ai un module complet sur le business Internet, sur comment lancer un business en personal branding.

On voit tout à travers plusieurs heures de formation, de A à Z, comment trouver ton idée de business sur Internet, comment trouver tes clients, comment trouver tes prospects, comment mettre en place tes tunnels de vente, tes espaces membres, faire le marketing, encaisser le cash, déclarer tout ça, créer ta structure.

Bref, on voit tout ça ensemble. Donc lis bien la barre de description: l’Ecole de l’Elite Financière. Tu vas retrouver tout ça très facilement.

Je te dis à très très vite. Merci de m’avoir écouté. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *