Comment devenir PROPRIÉTAIRE à 18 ANS ?

Salut à tous,

On se retrouve aujourd’hui à Nantes en compagnie de Maxence, lecteur de mon livre « Des bancs de la fac à l’indépendance financière », qui a acheté son premier bien immobilier à l’âge de 18 ans…

Tu verras comment Maxence a fait pour financer son bien, ce qu’il a acheté et comment il voit les choses vis-à-vis de l’immobilier concernant son futur !

Et je pense qu’on peut tous le féliciter pour être devenu propriétaire à 18 ans !

Découvrir mon livre papier « Des banc de la fac à l’indépendance financière »
Découvrir mon programme « L’Ecole de l’Elite Financière »

Comment devenir PROPRIÉTAIRE à 18 ANS ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Raph : Salut à tous, donc bienvenue sur cette nouvelle vidéo, on est aujourd’hui à Nantes, en direct de Nantes.

Je vais vous présenter un invité très jeune, puisqu’il a dix-huit ans, et qui a déjà investi dans l’immobilier, donc avant qu’on commence, voilà pardonnez-moi on ne va pas parler très, très fort avec Maxence, puisqu’on se trouve actuellement au Radisson Blue, dans un hôtel, donc voilà, d’habitude je filme ça dans des endroits privés, dans des appartements, etc.

Pour qu’on soit vraiment au calme, et qu’on puisse parler comme on veut, mais le problème c’est qu’en ce moment à Nantes, c’est la semaine des congés, ou je ne sais quoi et tout est booker, hôtel, Airbnb, etc.

Donc littéralement c’était la galère, désolée s’il y a un petit peu de bruit ambiant, c’est normal, et si vous êtes investisseur à Nantes, je pense qu’il y a beaucoup de choses à faire, parce que tout était complet.

Avant qu’on commence la vidéo, n’oubliez pas de vous abonner ci-dessous, à la chaîne YouTube pour recevoir en avant-première de toutes les prochaines vidéos, et lisez bien également la barre de la description, puisque j’ai un petit cadeau pour vous, un pack de bienvenue, au contenu 100% secret, qui devrait t’aider à te rapprocher de l’indépendance financière.

Donc sur cette longue introduction, Maxence comment tu vas ?

Maxence : Super et toi ?

Raph : La forme ?

Maxence : Impeccable

Raph : Super donc nickel, la forme

Maxence : Super

Raph : Merci à toi d’être venu aujourd’hui

Maxence : Il n’y a pas de soucis

Raph : Est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire qui tu es ? Quel âge tu as ? Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Raph : Oui, il n’y a pas de soucis, alors moi je suis, bonjour à tous pour commencer

Raph : Oui

Maxence : Je suis boulanger depuis l’âge de mes quinze ans

Raph : Okay

Maxence : Donc un peu-près trois ans, j’ai investis dans l’immobilier il y a un peu près un mois

Raph : Okay

Maxence : J’ai, c’était une première pour moi, première découverte

Raph : Félicitation à toi, première fois ?

Maxence : Merci

Raph : Félicitation à toi

Maxence : Avec succès exactement, j’ai découvert l’immobilier grâce à toi principalement, je suis tombé par pur hasard sur une vidéo YouTube

Raph : Okay

Maxence : Et j’y suis des formations, j’ai lu des livres, des tout ça

Raph : Okay, ce qui t’a fait faire ta première opération immobilière

Maxence : Exactement

Raph : Un mois, donc ça va être l’objectif de cette vidéo pardon, on va revenir en détail sur cette première opération immobilière qu’il a fait, première chose, comment tu as découvert le milieu de l’immobilier ? Est-ce que tu avais de la famille qui était dans l’immobilier ?

Maxence : Pas du tout

Raph : C’est un pur hasard ? Comment tu es tombé dans ce milieu-là ?

Maxence : Vraiment par pur hasard

Raph : Okay

Maxence : Il n’y a aucune personne

Raph : Personne de ta famille ?

Maxence : Personne de mon entourage, à part les résidences principales

Raph : Oui, voilà, chez soi mais pas de l’investissement locatif ?

Maxence : Rien du tout

Raph : Okay, internet ? Comment tu es tombé ? Comment tu as eu l’idée d’investir, à dix-huit ans ?

Maxence : C’est pour me créer un portefeuille

Raph : Okay

Maxence : Un portefeuille immobilier, plutôt jeune

Raph : Okay

Maxence : Je suis encore jeune forcément et plus vite ce sera amorti

Raph : Tu as un effet de levier

Maxence : Exactement, puis marre du boulot

Raph : Marre du boulot, c’est vrai que tu as commencé jeune, tu es méritant, tu as commencé à quinze ans, donc t’en as déjà marre à dix-huit ans ?

Maxence : C’est sûr

Raph : Tu ne veux pas faire ça toute ta vie c’est ça ?

Maxence : C’est sûr, ce n’est pas le métier si facile non plus

Raph : C’est vrai puisque tu te lèves très, très tôt c’est ça ?

Maxence : Oui

Raph : À quelle heure tu te lèves ?

Maxence : Aux alentours de deux, trois heures du matin

Raph : Okay, donc c’est clair, ce n’est pas

Maxence : Ce n’est pas le meilleur travail

Raph : Un métier typique entre guillemets, mais du coup oui, internet tu n’as pas mis de découvrir l’immobilier, parce que c’est vrai à dix-huit ans, qu’est-ce qu’on fait ? On est en boîte, on ne va pas faire le clicher, donc on n’est là, en boîte, on boit de l’alcool, où à courir après les filles, donc peut- être que tu fais ça à côté, ce n’est pas le but de la vidéo de savoir si tu fais à côté, mais tu as quand même découvert l’immobilier

Maxence : Oui

Raph : Félicitation à toi, comment ? Tu m’as dit que personne de ta famille n’a déjà investi.

Maxence : Oui

Raph : Comment tu as annoncé ça à tes parents quand ils l’ont pris ?

Maxence : Ils l’ont plutôt bien pris

Raph : Oui

Maxence : Au début ils étaient plutôt réticents, mais ils ont vu que j’étais déterminé, que j’avais déjà fait des visites auparavant, que je maîtrisais le sujet, que je savais dans quoi je m’engageais, donc ils m’ont suivi à 100%, et mon père m’a même aidé à négocier

Raph : Okay

Maxence : Auprès de l’agence immobilière

Raph : Ça c’est cool

Maxence : Ça m’a aidé

Raph : Donc ils t’ont fait confiance à 100% malgré le fait qu’eux même n’aient pas forcément investi dans l’immobilier locatif

Maxence : Exactement

Raph : Voilà qui dit immobilier, dit forcément connaissance, voilà on ne peut pas se mettre aujourd’hui dans le savoir immobilier, si on n’a pas les connaissances nécessaires pour repérer une bonne affaire, pour la négocier comme tu viens de dire, pour la financer, pour les travaux s’il y’en a à faire, pour la meubler bref, etc. Comment tu as appris toutes ces connaissances ? Puisqu’il y en a quand même beaucoup

Maxence : Oui, il y en, il y a pas mal à savoir

Raph : Oui

Maxence : J’ai commencé avec la formation de Pierre Ollier

Raph : Okay

Maxence : Je l’ai suivi, je l’ai plutôt appliqué à la lettre, notamment grâce aux vidéos YouTube aussi, il y a beaucoup de contenu gratuit, qui peut m’aider, les livres, beaucoup de livres

Raph : Okay

Maxence : J’ai suivis beaucoup de livres, et puis après je suis passé à l’action

Raph : Donc très rapidement, tu as réussi à faire en sorte de passer à l’action, quelle a été la première action que tu as mise en place sur le terrain ?

Maxence : La première action que j’ai mise en place, c’était tout d’abord chercher un bien

Raph : Okay

Maxence : Parce que c’est contacter une agence immobilière pour les visites, tu vois, c’est un peu stressant au début

Raph : Okay c’est vrai tu as trouvé le début stressant ?

Maxence : La visite je trouve

Raph : La première visite où toutes les visites ?

Maxence : Oui

Raph : La première visite où toutes les visites ?

Maxence : La première

Raph : Pour elle, qu’est-ce que tu as trouvé stressant ?

Maxence : Parce qu’en ce moment-là, on pense à la formation, on pense à toutes les questions à poser

Raph : Okay

Maxence : Au niveau non seulement des rénovations, donc pour moi c’était ça le plus stressant

Raph : Okay, parce que c’est vrai que moi quand j’ai fait ma première visite immobilière, même les premières visites immobilières, je me rappelle très, très bien, l’agent immobilier, beaucoup d’agents immobiliers m’ont négligé, c’est-à-dire que soit, ils ont vu que j’étais jeune, ils me disaient monsieur le financement est-ce que c’est bon ? Alors moi je n’ai pas les thunes, mais comment vous allez faire pour acheter ? Bref, je sentais très bien que la visite était bâclée, parce qu’ils voyaient que j’étais jeune

Maxence : Exactement

Raph : Est-ce que vous avez ressenti ça ou pas ça ?

Maxence : Non pas tellement

Raph : Pas tellement ?

Maxence : Non, on est dans une petite ville, je pense qu’ils veulent absolument vendre ou ils me font confiance

Raph : Entre guillemets, ils t’ont vu arriver, ils se disent on respecte le client

Maxence : C’est sûr

Raph : C’est ça Okay, là c’est un peu plus compliqué, quand on est jeune malheureusement, on n’est pas toujours pris au sérieux, tout simplement parce que quand on est jeune, sois disant

Maxence : On ne sait rien

Raph : Bête, on ne sait rien ou

Maxence : On n’a pas les connaissances

Raph : Il nous faut plus de connaissances, ce qui n’est pas forcément vrai, et heureusement, okay, est-ce que ça t’as pris longtemps de trouver ta première opération ?

Maxence : Non, j’avais contacté l’agence immobilière une première fois, pour une visite d’un bien

Raph : Okay

Maxence : C’était loué

Raph : Okay

Maxence : Et l’agence immobilière m’a orienté vers une nouvelle affaire, garder mon dossier que j’ai regardé, j’ai regardé les photos, j’ai fait tous mes calculs de rentabilité, et j’ai fait cette première visite-là, c’était celle-là, c’était l’agence immobilière qui m’a découvert le bien pour moi, donc

Raph : Donc c’était la seconde visite qui a trouvé l’affaire

Maxence : Oui c’est ça

Raph : La première n’était pas bonne, la deuxième était bonne

Maxence : Exactement

Raph : Okay, comment, dis-nous directement qu’est-ce que tu as acheté finalement ? Quel type de biens tu as acheté ? Quelle surface ? Pour quel type de location ?

Maxence : C’est pour la location meublée

Raph : Okay

Maxence : La location meublée, c’est dans une petite ville qui est forte en croissance, qui

Raph : Ne dis pas forcément le nom, c’est sur quelle zone géographique, on est à Nantes, on se doute que c’est dans le coin

Maxence : Oui c’est au niveau de Reines, au nord de Reines

Raph : Les environs de Reines, okay, quel type de surface du coup ?

Maxence : C’est un terrain de quarante-neuf mètres carrés

Raph : Quarante-neuf mètres carrés okay

Maxence : Pour beaucoup d’acquisitions, en total de soixante-deux mille euros

Raph : Soixante-deux mille euros donc tu as quoi, tu as mille cent euros le mètre carré ?

Maxence : Je ferais l’agence l’immobilière, auprès d’un vendeur on était sur du cinquante-huit mille initial

Raph : Okay, est-ce qu’il y a des travaux à faire ou pas ?

Maxence : Non, il n’y a pas de travaux à faire

Raph : Okay

Maxence : Il y a quelques radiateurs à changer

Raph : Okay

Maxence : Enfin c’est vraiment de la remise à neuve

Raph : Donc un problème bien relativement fort entre guillemets en terme

Maxence : Exactement

Raph : De travail effectué dans l’appartement, il est louable immédiatement

Maxence : Immédiatement

Raph : Okay, quoi d’autre, quoi d’autre, qu’est-ce que tu as fait ? Comment tu t’y es pris pour négocier ? Tu as dit toute à l’heure tu as aussi négocié quatre mille euros c’est ça ?

Maxence : Quatre mille euros j’ai négocié

Raph : Quel argument tu as essayé, que tu as avancé pour négocier ces quatre mille euros ?

Maxence : C’est surtout grâce à l’agence immobilière

Raph : Okay

Maxence : Qui parlait beaucoup, beaucoup parler

Raph : C’est bien de faire parler c’est bien ça

Maxence : Oui et j’ai appris que les vendeurs n’étaient plus dans la région, et le bien était en vente depuis plus d’un an

Raph : Okay

Maxence : Donc forcément ça motive les acheteurs à baisser le prix

Raph : Okay

Maxence : Les vendeurs

Raph : Oui même toi, enfin tu as baissé le prix

Maxence : Exactement et c’est plus d’un an, ils n’avaient plus de locataire en place

Raph : Okay

Maxence : donc ça leur coûtait vraiment des sous

Raph : Okay

Maxence : Et ils voulaient absolument s’en débarrasser, donc j’ai fait une première proposition à moins de dix mille euros du prix d’achat

Raph : Okay

Maxence : Et ils ont refait une autre proposition, de cinquante-six mille euros, et j’en ai fait une deuxième, j’ai fait une deuxième proposition, à cinquante-six mille euros qui a été accepté

Raph : Tu as pu baisser ensuite leur contre-proposition

Maxence : Oui exactement

Raph : Ils ont accepté, okay l’essentiel c’est que tu as réussi à faire baisser le prix, tu as baissé de moins de mille euros sur soixante-dix mille euros, c’est ça ?

Maxence : Oui

Raph : Donc c’était quand même donc plutôt une belle négociation, on était à 15% un peu près, okay quoi d’autre, quoi d’autre ? Donc oui, là on voit un cas typique des personnes qui suivent à distance, qui arrivent à trop gérer leurs biens

Maxence : Exactement

Raph : Qui ont pu trouver, c’était des personnes âgées ou pas ?

Maxence : Non, ils ont la quarantaine, cinquantaine

Raph : Quarantaine, cinquantaine

Maxence : Ils ont

Raph : Okay

Maxence : Cette imitation de travail

Raph : Okay très bien, donc oui dépend des raisons d’imitations, généralement ce sont des moments où on, tu t’es débarrassé très vite du bien-là, voilà le compte argent il est vide, et il faut s’en débarrasser, car il y a les charges, la taxe foncière, et voilà, au niveau de la banque, comment tu as fait pour obtenir le financement ? Puisque voilà ton cas, tu es jeune, la banque peut vouloir être rassurée sur ton sérieux, donc quel argument tu as avancé pour que la banque te fasse confiance ?

Maxence : J’ai tout d’abord apporté mes contrats de travail que j’avais auparavant, donc ils ont vu que j’en avais un peu près trois, quatre

Raph : Okay

Maxence : En espace de trois ans, ils ont vu que j’étais quelqu’un de motivé, de sérieux, ça a beaucoup aidé, pour

Raph : Okay

Maxence : Pour le, pour le

Raph : Le financement oui

Maxence : Pour le financement, pour le montage du dossier surtout, et vu que ce n’était pas une très grosse opération, on est sous hypothèque, le banquier me l’a dit qu’il ne risquait pas grand-chose, en cas d’impayé que

Raph : C’est ça

Maxence : La banque ne risquait pas grand-chose

Raph : Soixante mille euros un peu près, que tu as arrivé à faire financer à combien, à 110 % ?

Maxence : À 110%

Raph : Donc 110% ça veut dire

Maxence : Les frais de notaire

Raph : Les frais de notaire, les frais de l’agence aussi

Maxence : Les frais de l’agence

Raph : Okay super, donc félicitation à toi, petit bien, enfin on va dire petit montant, soixante-deux mille euros, un peu près c’est ça ? Tu m’as dis

Maxence : Exactement

Raph : Soixante-deux mille euros, hypothèque tu as fait du coup ?

Maxence : Sous hypothèque

Raph : Sous hypothèque donc voilà la banque, à la ma mise sur ton bien

Maxence : Exactement

Raph : Mais à ne pas rembourser, mais il n’y a aucune raison pour que tu ne rembourses pas ce bien, okay, donc écoutes félicitation à toi Maxence, encore une fois la preuve est, je pense qu’on a vu plusieurs fois sur ma chaîne YouTube, qu’investir dans l’immobilier quand on a dix-huit ans, ou qu’on est jeune, qu’on a des situations qui ne sont pas forcément idéales, ils ne font pas quelque chose d’impossible, donc voilà, est-ce que c’était dur ? Est-ce que tu as trouvé ça dur le process d’investir dans l’immobilier ou pas?

Maxence : Pas du tout, c’est surtout des barrières qu’on se met

Raph : Psychologique ?

Maxence : C’est il n’y a rien de plus simple

Raph : Ah bon, vraiment ?

Maxence : C’est

Raph : Quand on est bien formé, qu’on sait où aller

Maxence : Exactement

Raph : Tout est beaucoup plus simple, c’est vrai que pour beaucoup de personnes ont investi dans l’immobilier, c’est quelque chose qui est réservé à une certaine élite, pour quelqu’un qui a beaucoup d’argent, ou quelqu’un dans sa famille qui est déjà dans l’immobilier

Maxence : C’est totalement faux, c’est

Raph : Tu confirmes que ?

Maxence : Totalement faux

Raph : C’est totalement faux, donc ça c’est cool, est-ce que tu comptes continuer d’investir dans l’immobilier ou un appartement c’est bien et c’est tout ?

Maxence : Non je vise à long terme

Raph : Okay

Maxence : C’est pourquoi pas une société, une foncière

Raph : Okay

Maxence : Et pour en acheter davantage, vis-à-vis à l’indépendance financière

Raph : Donc une foncière pour les gens qui ne savent pas, est-ce que tu peux peut-être nous expliquer qu’est-ce qu’une foncière ?

Maxence : C’est une entreprise qui permet d’acheter plutôt des biens immobiliers

Raph : C’est ça

Maxence : Sous, quand on commence d’avoir beaucoup

Raph : Exactement c’est une société oui commerciale, dont l’objet social d’acheter, d’acquérir, de louer les biens immobiliers exactement, petite question où est-ce que tu te vois dans cinq ans, dans dix ans ?

Maxence : Dans dix ans ?

Raph : Je ne sais pas cinq ans, dix ans

Maxence : Et puis dans une boulangerie déjà

Raph : Okay la boulangerie

Maxence : Terminée

Raph : Terminée

Maxence : Exactement, je ne pourrais pas y répondre, je

Raph : Tu ne sais pas

Maxence : Non

Raph : C’est une question piège que je pose toujours à la fin de mes vidéos, pour voir à quoi ils vont répondre les gens, mais okay c’est compliqué de te projeter sur dix ans

Maxence : Exactement

Raph : En tout cas, tu vas quand même continuer d’investir dans l’immobilier, de te créer des revenus complémentaires dans l’immobilier, peut-être pourquoi pas dans autre chose

Maxence : Non autres choses

Raph : Okay, très, très bien, est-ce que tu as peut-être, un dernier petit mot de la fin, à tous ceux qui regardent cette vidéo, qui sont jeune, qui se disent, moi aussi je veux investir dans l’immobilier, mais je ne pensais pas que je pouvais ou je ne sais pas, un petit mot de la fin pour les motiver ?

Maxence : Il faut juste passer à l’action, c’est se former d’abord, c’est très important, ne pas se faire peur, enlever toutes les barrières psychologiques qu’on pourrait avoir

Raph : Oui

Maxence : C’est, il n’y a vraiment rien de plus simple quand tout va bien, quand on a la situation qui va

Raph : Oui c’est ça

Maxence : Je sais que pour tout le monde ce n’est pas forcément facile, mais c’est, il y a vraiment des choses à faire dans l’immobilier

Raph : Et peu importe l’âge qu’on a

Maxence : Peu importe l’âge

Raph : Donc à retenir, bien se former, bien s’entourer également, avoir une situation qui est propice pour pouvoir se faire financer par une banque, parce qu’encore une fois, une banque c’est une entreprise qui cherche un bénéfice

Maxence : Exactement

Raph : Le moindre risque possible, donc avoir des critères qui correspondent à ceux des banques, on ne pourra pas rentrer dans les détails, parce que ce n’est pas le but de la vidéo, mais fais attention à ça, et surtout osez passer à l’action

Maxence : Exactement

Raph : Et quand on a réuni tous ces éléments-là, ces ingrédients, il y a très peu de chance, de faire d’erreur dans l’immobilier

Maxence : Oui

Raph : De perdre de l’argent, oui exactement parce que l’immobilier c’est l’art, ça vaut quelque chose, comment acheter, bon voilà, on ne peut pas se tromper, l’immobilier là, ça vaut sur quelque chose

Maxence : Exactement

Raph : Okay, merci à toi Maxence pour cette vidéo

Maxence : Aucun souci merci à toi

Raph : Merci à toi, donc si vous l’avez aimé cette vidéo, n’hésitez pas à la liker, à mettre un petit pouce bleu comme d’habitude, commentez la vidéo, posez nous des questions, si vous avez des questions, on fera un plaisir de venir y répondre, partagez-là, à vos copains qui sont intéressés par l’immobilier, et si vous souhaitez d’investir dans l’immobilier.

Si c’est quelque chose qui vous intéresse, si vous souhaitez investir, acquiers dans l’immobilier, et surtout apprendre à comment trouver une bonne affaire? Comment la financer ? Comment gérer les travaux ? Comment se comporter face à un notaire ? Quel document il faut lire ? Quel point sur lequel il faut faire attention ? Comment meubler ?  Comment loué ? Comment faire avec un comptable ?

Bref, sur tous les points de l’immobilier de A à Z, n’hésitez pas à lire la barre de la description ci-dessous, et à retrouver mon catalogue de formations, j’ai une formation qui est dédiée pour vous, dédiée à l’immobilier, pour vraiment apprendre tous les points dont je viens de vous parler, ça se trouve ci-dessous dans la barre de la description, vous allez avoir accès à mon catalogue, sur ce je vous dis à très vite, à très vite Maxence

Maxence : À très vite

Raph : À très vite ciao, ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *