Comment créer sa marque de vêtements sans argent ?

Peut-être que tu as déjà eu envie de lancer ta marque de vêtements mais que cela te semblait littéralement impossible.

Détrompe-toi, c’est aujourd’hui devenu un jeu d’enfant de lancer sa marque de vêtements grâce à Internet.

Je te montre de A à Z comment j’ai monté ma boutique en ligne de t-shirts en un temps record. Tu n’as plus qu’à recopier. 😉

Le lien de la boutique : http://clubmillionnaire.shop

Les outils que j’ai évoqué dans cette vidéo :

Shopify : https://www.shopify.com/

Printful : https://clubmillionnaire.fr/printful

PlaceIt : https://clubmillionnaire.fr/placeit

Upwork : https://upwork.com

GetResponse : https://clubmillionnaire.fr/getresponse

Comment créer sa marque de vêtements sans argent ?

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Comment créer sa marque de vêtements avec du print on demand? C’est le sujet que je vais évoquer dans cette vidéo. Donc bienvenue à toi sur cette nouvelle vidéo. Je vais te montrer mon tout nouveau site que je viens de sortir.

Tu peux déjà l’avoir sous les yeux. Et je vais te montrer quels sont les différents outils que j’ai mis en place, comment je m’y suis pris, quels sont les sites avec lesquels j’ai travaillé, les outils que j’ai utilisés.

Alors, voilà, pour faire un petit point sur la situation, c’est la toute première boutique que je sors en ligne pour “faire taire” les dropshippers, tous ceux qui font de l’ecommerce à un niveau professionnel.

Le but de cette boutique n’est clairement pas de venir faire du volume. En fait, c’est un accessoire supplémentaire à un business que j’ai déjà: ClubMillionnaire, comme tu peux le voir avec les modèles de tee-shirts sous tes yeux, et le hashtag présent sur le design.

ClubMillionnaire, c’est tout simplement un site que je possède, sur lequel je fais de la formation autour de l’indépendance financière, immobilier, marchés financiers, création de business Internet, cryptomonnaies, expatriation, etc.

Donc il y a de la formation vidéo, il y a du livre, il y a des séminaires. Il y a plusieurs types de formats. Et donc il y a une communauté autour de ce site Internet, et j’ai donc décidé de créer de la Sap, du merchandizing pour la communauté, pour que chacun puisse “s’identifier” en mode entrepreneur, en mode investisseur et des tee-shirts qui le représentent.

Donc le but de cette boutique, c’est tout simplement d’ajouter un “service”, de renforcer la communauté en développant une collection de tee-shirts dans un premier temps, puisque tu vas voir qu’il y a environ 60 références pour la communauté.

Donc maintenant que les choses sont dites, qu’on a un petit peu fixé, qu’on a mis un petit peu au point la situation, on va dire (ça ne sert à rien de faire les compliqués), je vais te montrer comment j’ai mis en place cette boutique.

 Alors, tout simplement déjà, si tu sais ou pas, l’outil que tu dois utiliser pour créer une boutique en ligne, qui est à mon sens aujourd’hui, le plus simple, c’est littéralement Shopify.

Shopify, c’est quoi? C’est comme WordPress. C’est comme ClickFunnels, si tu veux. C’est un outil qui te permet de créer des sites e-commerce. Donc c’est selon moi la référence aujourd’hui.

Si tu veux créer une boutique en ligne, le premier outil que tu dois utiliser, c’est Shopify. Je te mettrai bien évidemment dans la barre de description toutes les références que je vais te citer tout au long de cette vidéo.

Donc bien évidemment, pour ma boutique en ligne, je suis passé par Shopify. Ensuite, une fois que tu crées ta boutique sur Shopify, c’est quelque chose de très très rapide. Tu n’as pas besoin de savoir coder ou quoi que ce soit. Il va te falloir un thème.

Tu peux apercevoir ici qu’il y a des images, qu’il y a du texte, qu’il y a des différents éléments, des choses comme ça. Je n’ai pas tout codé de A à Z. Je me suis inspiré d’un thème.

Pour les thèmes, je vais te montrer celui que j’ai utilisé. Il n’y a pas de secret. De toute façon, tu aurais pu le retrouver facilement. Il s’agit de celui-ci. C’est Impulse (je le prononce comme un bon Français), et il coûte 180$.

Peut-être que tu te dis: “Waouh, c’est cher, 180$ pour un thème!” Alors, oui et non. Oui, c’est certain que ce n’est pas le thème le moins cher qui existe, d’autant plus que Shopify peut te proposer des thèmes gratuits, comme tu peux voir ici une fois que tu es dans ton Shopify, grâce à l’interface Shopify qui est vraiment très très simple avec tous les onglets.

Lorsque tu es sur ta boutique en ligne, tu peux donc choisir des thèmes, dont des thèmes gratuits comme je te le disais à l’instant. Le problème des thèmes gratuits, c’est qu’ils sont gratuits, donc potentiellement, derrière, tu n’as pas une équipe qui est à 100% sur le développement du thème.

S’il y a des bugs, ils ne vont pas être forcément aussi réactifs. Il n’y aura pas forcément tout un tas d’intégrations développées immédiatement dans le code du thème.

Bref, les fonctionnalités, finalement, peuvent être limitées, et c’est ce qui risque finalement de t’arriver si tu auras un thème gratuit.

Donc moi, j’ai préféré commencer avec de bonnes bases en allant sur la “boutique” des thèmes disponibles et payants. Tu peux regader, il y en a plusieurs. Il te suffit simplement de scroller et de faire ton petit marché, et de regarder celui qui sera le plus sympathique pour ce que tu souhaites faire comme projet.

Moi, je vends des tee-shirts, mais tu peux vendre tout et n’importe quoi. C’est toi qui choisis. Par exemple, tu en as pour tous les goûts et les couleurs. Tu peux regarder. Tu peux voir en démonstration réelle à quoi ressemblent-elles, aussi bien sur ordi que sur téléphone.

Ce qui est bien avec les thèmes payant, également, c’est qu’ils sont responsive, c’est-à-dire qu’ils vont s’adapter à ton téléphone, à ta tablette. Tu n’auras pas besoin de coder directement quelque chose en plus ou à modifier les choses. Ce sera automatiquement fait.

Donc si ce thème, il te convient, écoute, tu peux l’essayer ou directement l’acheter. Il n’y a aucun souci. Donc voilà pourquoi j’ai choisi de prendre ce thème Impulse, parce qu’il avait une bonne base qui me plaisait bien, et je me suis dit: “Autant commencer avec de bonnes bases”.

Et ensuite tu peux voir vraiment tout ce qui est développé sur le thème ici, des side bars, tout ce que tu veux, des icônes pour les réseaux sociaux. C’est mobile-friendly, donc c’est déjà développé. Tu peux tout customiser. C’est optimisé pour le SEO. Ils ont des stocks de photos.

Bref, tu peux regarder un petit peu tout ça. Il y a vraiment pas mal de choses. Tu as le support, la documentation. Il y a tout ce qu’il te faut. Bien évidemment, ce thème, une fois que tu l’as, il est customisable. C’est-à-dire qu’une fois que tu l’as acheté, tu arrives dans ton Shopify, et il te suffit de cliquer ici sur “Customize”.

Tu peux également modifier le code, si besoin est, ou modifier les langages. Parfois, ton thème ne va pas être traduit. Il te suffit simplement de cliquer sur “Edit Language”, et tu vas aller pouvoir modifier tout ce que tu veux ici, de façon vraiment très très simple.

Ceux qui ont déjà utilisé WordPress savent que dès fois, ça peut être un petit peu galère de traduire un thème. Sur Shopify, c’est vraiment très simple.

Et donc si tu veux customiser l’agencement de ton site, tu vas sur “Customize” comme je disais à l’instan, et dans cette partie-là, tu peux tout faire.

Donc je ne vais pas tout te montrer, parce que ce n’est pas le but de la vidéo, et c’est un petit peu long, mais sache qu’en tout cas, tu as une flexibilité qui est relativement appréciable, puisqu’en fait, tout est modifiable.

Tout ce que tu vois ici, tu peux vraiment le modifier: l’ordre, les éléments que tu veux mettre, comment ça s’affiche, la typo, la couleur, si tu veux mettre une sidebar en haut.

Ça également, certains passent par des applications, puisque je vais te montrer qu’on peut également installer des applications, et je vais te dire lesquelles j’ai installé, notamment cette roue qui est une application, (je vais te dire c’est laquelle parce qu’elle est vraiment très très sympa).

Ici, la sidebar est directement développée dans le thème que j’ai acheté. Pour certains, ce n’est pas développé, ou c’est des sidebars qui sont un petit peu moches. Là, c’est cool. C’était bien fait. Donc voilà.

Donc ça, c’est pour le thème. Okay? Je peux quitter. Et ça, je peux quitter.

Donc ensuite, je t’ai indiqué que c’est une boutique de print-on-demand, c’est-à-dire que c’est une impression à la demande. Lorsque quelqu’un va acheter un tee-shirt, supposons le tee-shirt Insolent qui est le tee-shirt référence de Clubmillionnaire, la personne va ajouter le tee-shirt à son panier.

Donc là également, tout est customisable en fonction de votre thème. Soit vous pouvez avoir un panier qui est ici “dynamique”, qui va paraitre sur le côté, soit ça va être un panier à l’ancienne et ça va s’ajouter ici, et la personne va cliquer sur son panier pour le valider, soit on va faire apparaitre des pop-ups, des choses comme ça.

Là, encore une fois, tout est customisable, et tout dépend de la profondeur de développement du thème. Par exemple, petite fonctionnalité, le quick view, quand on passe la souris déjà ça apparait sur les deux couleurs: le blanc et le noir. Donc ça, c’est quelque chose qui est clairement pas développé sur tous les thèmes.

Et également, on peut avoir un aperçu rapide. C’est ce qu’on appelle le quick view, qui n’est pas du tout développé normalement sur les thèmes gratuits, et qui est une fonctionnalité vraiment sympa pour les clients pour voir à quoi ressemble rapidement le tee-shirt et l’ajouter facilement en un clic au panier ou même de l’acheter directement avec PayPal s’ils veulent aller droit au but.

Donc voilà. Je reviens sur ce que je te disais. C’est du print-on-demand. La personne va faire sa commande. On va dire par exemple un tee-shirt en taille L, couleur noire, unisexe, et 2 quantités. Dès que la personne va valider son panier, elle va payer. Classique. C’est normal. Et on va recevoir sur Shopify la commande.

La commande ensuite va directement être connectée à un outil qui s’appelle Printful. Je fait te le montrer juste après puisque c’est une application que tu vas connecter. Printful ici. Okay? Printful, c’est quoi? C’est simplement un outil sur lequel tu vas connecter ton Shopify, directement dessus, et ça va automatiquement se synchroniser.

Tu peux voir ici qu’on trouve toutes mes références de tee-shirts. Par exemple, si on ouvre le “Champagne” ici, tu vas voir qu’il y a 8 références qui sont synchronisées. Par exemple, la première référence, c’est en noir, taille S.

La deuxième référence, c’est en taille M, couleur noire. La troisième référence, toujours couleur noire, taille L, puis noir XL, puis en blanc, etc… Donc ça fait 8 références, 8 variantes au total. Okay?

Et dès que la personne va acheter par exemple sur ma boutique le tee-shirt Champagne taille S couleur noire, Printful va recevoir la notification en direct – c’est connecté avec Shopify – et Printful va envoyer à la production le tee-shirt en couleur noire, en taille S, puis va s’occuper personnellement de l’envoi du tee-shirt au client dans le monde entier.

A savoir que Printful a donc des entrepôts aux Etats-Unis, et en Europe, pour permettre une livraison très rapide. On n’est pas sur du dropshipping. Vraiment, les livraisons sont rapides puisqu’aux Etats-Unis, il y a un entrepôt, donc c’est en quelques jours.

Pour ce qui va être Canada, par exemple, ce qui vont envoyer au Canada, et Europe, l’entrepôt et la production est faite à Riga en Lettonie, donc également une livraison en Europe, en quelques jours.

A savoir, combien ça va coûter? Puisque c’est quand même intéressant de savoir ce que ça va vous coûter. Hop, je vais vous ressortir ça. Tac, tac… Je vous quitte. L’immobilier, ce n’est pas le sujet aujourd’hui.

Mon suivi des coûts. Par exemple, si je vends à 19,99€ un tee-shirt, Printful va me prendre 13,60€ environ. Encore une fois, Printful ça fonctionne généralement en dollars. Tout dépend également de comment vous avez configuré votre boutique, et comment vous encaissez. Si vous encaissez en euros et que vous dépensez en dollars, vous aurez également des coûts de conversion derrière.

En tout cas, ça me coûte 13,60€ pour un tee-shirt avec l’impression et le produit, la TVA à 20%. Il n’y a pas de TVA en sachant que si vous passez par l’entrepôt aux Etats-Unis, et la livraison qui est généralement de 3,50$ que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe.

Ensuite, il faut retirer les frais Shopify, puisque je suis passé par Shopify Payments pour encaisser les paiements. Il y a des frais. Si vous passez par Stripe, il y a des frais. Si vous passez par PayPal, il y a des frais. Je ne vous apprends rien, malheureusement. C’est comme ça.

Donc vous voyez que la marge, finalement, sur un tee-shirt, sans prendre en compte les frais potentiels de Facebook Ads ou Instagram Influencer, ou les applications payantes que vous allez avoir sur Shopify, ou tout simplement Shopify, puisque ça a un coût mensuel, ou encore les frais de devises, vous vous rendez compte qu’il faut faire beaucoup de volume pour pouvoir en vivre ou pour faire des chiffres qui sont intéressants.

Donc ce n’est pas que c’est impossible, mais encore une fois, comme je vous le disais à l’instant, pour moi, le but de cette boutique, ce n’est pas de faire du bénef. Ce n’est pas que je n’aime pas faire de bénef, c’est que je ne cherche pas à en vivre. C’est plutôt ça, le bon terme. Puisque tu te rends compte qu’au niveau des marges, il faut en vendre, en vendre, et que moi, j’ai développé des tee-shirts pour une communauté bien précise.

 Donc ce n’est pas forcément un tee-shirt qui a été pensé pour faire du volume. Tu vois ce que je veux dire? Il n’y a pas quelqu’un demain qui va venir forcément acheter un tee-shirt Insolent avec le hashtag ClubMillionnaire, s’il ne sait pas d’où ça vient et s’il ne comprend pas ce qu’il y a derrière. Okay?

Donc voilà. En tout cas, c’est vraiment l’outil que tu dois utiliser, Printful. Après, il y en aura d’autres. Il va y avoir Printify. Il va y en avoir plusieurs, mais je ne vais pas toutes les citer.

 Moi, j’ai utilisé Printful parce qu’après avoir analysé ces différents outils, c’est celui qui me semble être le plus intéressant en termes de qualité de tee-shirts, en termes de marges potentielles, en termes de rapidité, en termes de qualité d’impression, etc.

Après, libre à toi d’essayer d’autres outils si tu veux essayer d’autres outils. En tout cas, moi, la qualité me satisfait sur Printful. Et pour te donner les références de tee-shirts que j’utilise personnellement, c’est le Gildan 64000.

Donc là, vraiment, tu vois un petit peu toutes mes notes. Tu rentres directement dans les coulisses. C’est celui-ci que j’ai utilisé pour la boutique, puisque c’est celui qui avait le plus de reviews positifs. Je ne sais pas si on peut le voir rapidement.

 Le Gildan 64000, il y a 147000 reviews, 4,5. Il est plutôt de bonne qualité. C’est plutôt sympa. Et il est unisexe, donc ça c’est plutôt cool, pour éviter de faire un tee-shirt pour femme et un tee-shirt pour homme.

Alors, certains ont posé la question : “Oui, mais s’il est unisexe, peut-être que ça va mal tailler pour l’un ou pour l’autre des sexes?” Finalement, ça taille plutôt bien, donc c’est plutôt cool. Vous voyez qu’on peut y avoir jusqu’au XXL, jusqu’au XXXL, donc ça c’est plutôt également intéressant, avec plusieurs coloris.

On peut faire du printing, donc directement de l’impression sur tee-shirt ou alors de la broderie. Vous avez un petit peu comme sur les casquettes où on brode. Sur les tee-shirts, on peut broder. Ce n’est pas recommandé, mais en tout cas, on peut le faire si vous voulez. Et il y a les 2 entrepôts USA et Europe.

Ensuite, vous uploadez votre design, et c’est terminé. Encore que ce n’est même pas le process habituel à suivre que d’uploader d’abord sur Printful. Je vais te montrer rapidement comment ça se passe également pour connecter les 2 outils que sont Shopify et Printful. Comment ça va se passer?

Tu télécharges l’application Printful sur Shopify. Donc dans l’onglet Apps, tu fais Visit Shopify App Store, et tu rajoutes l’application Printful. Ce qui va se passer, c’est que quand tu vas créer un produit, par exemple disons un tee-shirt Millionnaire, tu mets la description que tu veux.

Tu mets qui est le vendeur. Tu mets dans quelle collection ça va aller. Tu uploades tes images. Là encore, je vais te dire encore une fois tout à l’heure comment tu fais pour créer des images, pour créer des mock-ups de ce type-là, pour a voir des modèles ou je te montrerai ça juste après.

Mais revenons-en au produit d’abord. Donc tu uploades tes images ici. Tu mets ton prix. Supposons 20€. Peut-être que d’habitude, le prix, c’est 30€. Donc là, ça te fait un prix de comparaison, si tu veux faire une promotion. Si ton coût de revient par item, c’est 10€, tu mets ça.

Est-ce que tu charges ou non des taxes? Est-ce que tu factures des taxes sur ce produit? Est-ce que tu fais un suivi d’inventaire ou pas? Est-ce que tu suis l’inventaire ou pas? Moi, normalement je ne le traque pas, parce qu’il n’y a pas d’inventaire. C’est une impression à la demande.

 Donc Physical Product, okay. Tu coches. D’où ça vient? Latvia. Si tu fais livrer depuis Printful avec cet outil-là, l’entrepot en Europe, ça vient de Lettonie.

Fullfilment Service, donc là, c’est très important de cocher Printful puisque c’est Printful qui va envoyer les tee-shirts, donc il faut que ça soit connecté. Donc c’est très important de connecter ici. Si tu vas sur Shopify, ça ne va pas automatiquement connecter. Okay?

Et ensuite, tu vas ajouter une variante ici. Par exemple, taille, tu vas mettre S, M, L, XL. Donc c’est là que tu mets également le genre: unisexe. C’est là également que tu vas mettre la couleur: blanc, noir.

Et c’est comme ça ensuite que ça va ressortir ici – tu vois – avec les menus déroulants si ton thème te propose de faire des menus déroulants. C’est ici en tout cas, sur la fiche produit, que ça va apparaître. Okay?

Ensuite, ça te génère automatiquement les produits ici. Okay? Là, je fais vraiment très très rapidement. Disons qu’on est dans la collection des tee-shirts. Comment je vais l’appeler? Tee-shirts. Et le vendeur, c’est ClubMillionnaire. Voilà. Terminé.

On va le sauvegarder: Save. Okay? Vraiment pour faire l’exemple. Je crois qu’il a buggé. J’avais tout ouvert hier soir au niveau de mes onglets, donc peut-être qu’il est en train de tout vérifier, je pense. C’est bon. C’est là.

Non, ce n’est pas celui-ci puisqu’en fait, j’avais déjà un tee-shirt Millionnaire. Donc voilà, supposons que c’est celui-ci, pour ne pas recommencer la manœuvre. Donc tu as ta fiche produit.

Ensuite, ce que tu veux faire, et que je t’invite à faire, c’est d’éditer chaque variante pour faire en sorte qu’un produit, ça soit attaché à une référence, c’est-à-dire ici, il y a la taille S, il y a la couleur “blanc”, pour que la personne, quand elle clique par exemple sur taille S et couleur Blanc, ce soit un modèle qui soit adapté à la référence qui a été choisie. Okay?

Fiche produit. Okay. Donc ensuite, une fois que tu as créé le produit sur Shopify, ce qui va se passer, c’est qu’automatiquement, ce produit va apparaitre dans ta boutique ici, puisque tu auras connecté les deux via l’application.

Donc là, il va te le rechercher. Search, ici. Okay? Donc il va apparaître ici. Et au début, il va apparaitre comme étant non synchronisé. Donc il y aura une petite manœuvre ici, qui va être de dire à Printful: “Pour ce produit sur Shopify qui est de couleur noire, taille S, il faut me produire un tee-shirt de taille S et couleur noire”. Logique.

Donc ce qui va se passer, c’est que tu dois appliquer sur chaque variante ici, et tu vas lui dire: “Ecoute, moi je veux un tee-shirt de couleur noire, je veux une taille S”, et tu vas uploader ton design (Upload file). Et tu mets ton design, tu le centres comme tu veux. Et ensuite, c’est terminé.

Il faut vraiment une bonne qualité. Ici, il va te le dire si ta qualité est bonne ou pas. Et ensuite, tu valides: tu fais “Continuer”. Et ça s’arrête littéralement. C’est terminé.

Donc c’est vraiment très très simple, bien que fastidieux. Ça prend un peu de temps parce que tu te rends compte que si tu as 60 références comme j’ai sur ma boutique, 60 références x 4 tailles x 2 couleurs (donc 8 variantes par produit), cela fait 480 manipulations à faire rien que sur Printful, sans compter l’ajout du produit sur Shopify, et sans compter ensuite le fait qu’il va falloir générer – comme je te l’ai dit – les différents modèles, les différents mock-ups comme ça.

Donc ça prend énormément de temps. Je ne vais pas te mentir. Donc c’est quelque chose que je t’invite fortement à déléguer puisque c’est du travail à la chaine répétitif, où tu fais “sans cesse” les mêmes manœuvres. Voilà, tu vas cliquer sur taille S, couleur noire. Là, ensuite, tu vas faire “Cliquer”. Tu vas faire taille M, couleur noire. Là, taille L, couleur noire, etc. C’est vraiment très répétitif. C’est vraiment pas dur mais très répétitif.

Donc je pense que pour Printful, je t’ai fait plus ou moins le tour de comment ça fonctionne. Il n’y a pas plus compliqué. De toute façon, cette vidéo n’est pa une vidéo de formation. C’est vraiment pour te montrer comment ça fonctionne.

Comment trouver des références? Parce qu’encore une fois, je te dis que c’est du print-on-demand. Si tu as une boutique disons sur les animaux, sur un évènement qui ont marqué le monde, où tu veux faire “le buzz” ou des choses comme ça et faire du volume très rapidement.

Encore une fois, le print-on-demand, c’est un business qui fonctionne. Beaucoup de gens font de l’argent avec le print-on-demand. Il faut simplement trouver une bonne idée de tee-shirt pour que tu les vendes, parce que si demain, tu fais un tee-shirt avec la tête de ta grand-mère dessus, il y aura fort à parier que tout le monde s’en foute royalement, et que tu fasses zéro vente.

Donc comment trouver des idées de tee-shirt? Soit tu t’inspires de ton environnement, soit tu espionnes d’autres boutiques. Je ne sais pas si tu veux lancer une boutique sur les chats, sur les chiens, sur les licornes, sur le fait que tu es fier d’être un pompier, sur le fait que tu es fier d’être un mec qui fait de la muscu… Tout ce que tu veux.

 Tu peux aller espionner les boutiques d’autres personnes. Donc tu as par exemple Store Musculation, boutique en ligne, tee-shirts musculation. Tu vas voir directement sur le marché américain, ou des choses comme ça. Tu vas faire ton étude de marché.

 Moi, ce que j’ai fait par exemple pour trouver de l’inspiration, puisque toutes mes références ici, je ne les ai pas trouvées uniquement. Je me suis également inspiré. Ce que j’ai tapé dans Google, c’est tout simplement “Tee-shirt entrepreneur”.

Et ce qui s’est passé, c’est que je suis tombé sur des boutiques aux Etats-Unis. Je suis beaucoup allé voir aux Etats-Unis également sur Spreadshirt, sur tous les sites. J’ai dû faire les 5 premières pages de Google. J’ai tapé plein de mots-clés: business, real estate, des choses comme ça. Trading.

J’ai tapé plein de trucs, histoire d’avoir des références pour pas mal d’industries, puisque comme tu peux le voir sur ma boutique, j’ai des tee-shirts aussi bien sur l’affiliate marketing, pour les marketers, le business Internet, Blockchain pour les cryptomonnaies, Business Shark, c’est un petit peu généraliste. Bull Market, c’est du trading.

Là aussi, c’est du trading. Champagne, c’est simplement pour coller à mon branding. Euro USD et Yen si tu es en mode trading. Cashflow, c’est plus en mode immobilier, mais c’est également business. Il y en a qui vont être en mode mindset, ou Minimalist, ou Selfmade. Tu en as vraiment pour tous les goûts en fait.

C’est vraiment le but, que tout entrepreneur ou investisseur, peu importe l’industrie dans laquelle il se situe, il puisse trouver quelque chose qui lui corresponde. Tu as Searching for Sashoti Nakamoto, seuls les investisseurs en cryptomonnaies comprennent ce que ça veut dire.

Donc voilà, c’est un petit peu pour tout. Donc l’idée, c’est vraiment de trouver des inspirations, et ensuite de produire tes tee-shirts. Prochaine question que j’ai déjà en tête, c’est: “Okay Raph, mais comment je produis mes tee-shirts? Je ne suis pas designer, je ne sais pas me servir de Photoshop. Je ne sais pas faire ça. Comment on fait?”

Tu vas sur un site qui est magnifique. Ça s’appelle Upwork, pour embaucher des gens qui ont les compétences que toi tu n’as pas, ou que tu souhaites tout simplement déléguer.

On parlait tout à l’heure de déléguer la connexion entre Shopify et Printful parce que c’est répétitif. Tu peux trouver quelqu’un sur Upwork qui va te faire ça, tout comme tu peux également trouver sur cette plateforme quelqu’un qui va te faire des designs.

Moi, c’est ce que j’ai fait. J’ai tapé, j’ai mis en ligne une annonce: “Looking for a designer pour une marque de vêtements”. J’ai mis ce que je recherchais ici avec des exemples, de 7 premiers designs à réaliser.

Clairement, je suis allé droit au but, c’est-à-dire que souvent: “Ouais, je trouve pas l’idée du siècle. Ça ne sert à rien de trouver l’idée du siècle: tu copies. Donc tu vois ici que j’ai donné des liens pour le designer de s’inspirer. Je l’ai clairement dit: “Je veux que tu t’inspires. Ne copie pas”.

Tu vois ici: “PS: We want a new design. Don’t copy.” Parce que déjà, copier, ce n’est pas beau, c’est illégal. Il y a potentiellement des copyrights. Tu peux faire ça. Il faut également faire attention aux copyrights.

Tu fais un tee-shirt avec une image qui est sous copyright, ou d’une marque très connue, des choses comme ça. Tu risques d’avoir des problèmes juridiques. Ça va très vite dans ce milieu là.

Donc voilà, tu mets ton annonce et tu lui donnes des exemples parce qu’il faut qu’il soit guidé pour aller droit au but. Tu lui demandes son prix. Tu lui demandes son expérience. Evidemment, tu lui demandes qu’il te donne son portfolio précédent. Je ne veux pas d’un débutant. Je veux quand même d’un mec qui sait ce qu’il fait. Voilà quoi. “Please send me a portfolio.”

Je lui demande quel est son prix (rate en anglais). Et petite astuce également: tu lui demandes de commencer sa lettre de motivation avec le mot “Kebab” ici pour être certain que le mec a bien tout lu, parce que sur Upwork, le problème c’est que tu as beaucoup de gens de pays comme le Bangladesh, le Pakistan, l’Inde, des pays à bas coûts. Ils bossent bien. Ça ne veut pas dire qu’ils ne bossent pas bien.

Au contraire, ils ont beaucoup des compétences dans tout ce qui est informatique dans ces pays-là, mais ils veulent du travail. Ils ne vont pas forcément tout lire. Ils vont juste postuler à mort puisqu’il y a beaucoup d’annonces sur Upwork, et nous, on veut vraiment quelqu’un qui a ce qu’on fait, mais pas quelqu’un qui cherche à faire du travail vite fait juste pour encaisser du cash.

Donc tu vas sur Upwork, et ensuite, tu discutes avec le gars. Combien tu paies le gars pour le design? C’est à toi de voir. Ça ne va pas forcément chercher très loin. Ça va être quelques dollars, soit pour un pack de designs, soit pour un design. Tout dépend de la qualité que tu lui demandes, le niveau de détails, combien de designs, quand est-ce que tu vas être livré également.

Donc il y a plein de critères qui vont faire en sorte que tu vas le payer plus ou moins cher ton design. Donc Upwork, c’est ce que je te recommande. Okay?

Printful, je peux quitter. Je t’ai déjà montré. Shopify, je t’ai montré. Je t’ai mis le lien dans la barre de description également. Quoi d’autres? Les applications, je vais te montrer ça rapidement. Donc les tee-shirts Millionnaire, je te l’ai montré. Ça, je peux le quitter. Okay.

Avant que je ne te montre les applications, je vais te parler de ce site Placeit qui est simplement l’outil qui te permet de générer les mock-ups. Tu peux le voir également ici. Ça, ce n’est pas le designer de Upwork qui va générer tous les mock-ups.

Le designer de Upwork, il me génère simplement par exemple ici le design Investisseur avec un fond transparent, avec le fichier source, libre de copyright. C’est tout. Il ne me donne pas toutes les images avec le cintre ici. Il ne me donne pas les images avec la fille. Il ne me donne pas les images avec les modèles. Il ne donne pas du tout tout ça.

Ça, c’est encore des tâches supplémentaires à faire, que tu dois déléguer ou faire toi-même, mais c’est une étape supplémentaire. Et c’est justement par Placeit que ça se passe. Donc ça, c’est vraiment une petite pépite également. C’est un outil que je mettrai dans la barre de description ci-dessous. Placeit, ça te permet de faire des vidéos, des logos, des designs, des mock-ups, sur tout et n’importe quoi.

Donc nous, ce qui nous intéresse, c’est les mock-ups. On veut des mock-ups de tee-shirts. Donc tu cliques sur “Mock-up tee-shirt” et à partir de là, tu t’éclates. Tu as des mock-ups de tout et n’importe quoi: des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes, des mock-ups sur des fonds vierges, des Blancs, des Noirs, des Arabes, tout ce que tu veux pour vraiment coller à ton marché et à ta niche.

Donc c’est vraiment royal, et ça va donner vraiment à tes prospects et à tes clients l’impression que tu as fait un réel shooting, alors que pas du tout. Tu peux voir que l’intégration de tes designs est vraiment très très bien faite. Ça ne fait vraiment pas cheap.

 En tout cas, moi je trouve que ça ne fait vraiment pas cheap. Quand on voit cette photo par exemple, on dirait vraiment que c’est un vrai shooting qui a été fait avec les produits, sauf que pas du tout. Imagine que toi, le coût d’un shooting avec 60 références, avec des hommes, des femmes différents, ça coûterait énormément d’argent, des milliers d’euros.

 Aujourd’hui avec Placeit, pour 29$ par mois, tu peux littéralement créer des modèles, des mock-ups de ce type-là à moindre coût, 29$ par mois pour un téléchargement illimité de designs.

On peut également faire de la vidéo, donc des mock-ups vidéos pour des tee-shirts. Si tu as envie de faire ça, tu as tout un tas de vidéos que tu peux exploiter également. Là on parle de tee-shirts, mais tu peux également faire ça pour des sweat-shirts ou des mugs. Je t’avoue, je ne suis même pas allé voir à quoi ça ressemblait les mugs, puisque j’ai du mal à imaginer des vidéos. Je ne pense pas qu’il y ait des vidéos pour les mugs. C’est que des photos.

iPhone X, MacBook, chapeaux, livres… Même si tu veux faire une couverture de ton livre, je pense qu’il y a un moyen. Voilà. Exactement. Tu as des mock-ups qui sont tout faits – c’est vraiment magique. Tu as ton design, tu fais la couverture de ton livre. Boum. Tu l’envoies. C’est terminé.

 Donc c’est vraiment royal. Même si tu voulais faker qu’il y a des gens qui lisent ton livre, tu pourrais faker que les gens lisent ton livre en mettant la couverture directement et en publiant les photos sur les réseaux sociaux. Donc voilà.

On voit quand même que c’est des photos professionnelles, donc ce serait dur de faker avec ça, mais en tout cas, pour faire une belle page de vente, c’est vraiment intéressant.

Donc ça, pareil. Ça prend beaucoup de temps, parce que par tee-shirt, tu vois qu’il y a potentiellement plusieurs designs. Moi, j’en ai 2 avec les cintres, couleurs noir et blanc, ensuite j’en ai 2 par sexe: un modèle blanc et un modèle noir.

Donc là également, pour la femme, un modèle blanc et un modèle noir. Et ensuite, j’ai un mode pile. Donc ça me fait 7 designs par tee-shirt. Donc 7 designs par tee-shirt, fois environ 90 références, ça fait 420 manipulations.

Et entre toi et moi, quand tu uploades ton design sur cette plateforme-là, c’est un petit peu lent, et tu dois également mettre en haut ou en bas ton design, bien le centrer etc. Donc ça prend un petit peu de temps par design.

Donc là également, ça met du temps et il faut le déléguer. Mais sache que cet outil, en tout cas, il est vraiment très puissant, soit pour des vidéos promotionnelles, Instagram, tout ce que tu veux, Facebook Cover, des designs, des logos. Il y a tout ce qu’il te faut. Tu me remercieras plus tard si tu ne connaissais pas cet outil.

Ensuite, pour les applications, pour terminer cette vidéo, pour faire un tour d’horizon de cette boutique en ligne. Tu vois, ma boutique en ligne, elle est relativement sommaire, encore une fois. Je te l’ai dit tout à l’heure. Je n’ai pas cherché à l’optimiser en mode optimisation à mort, pour utiliser le taux de conversion et pour faire du volume à mort.

Le but, c’est de renforcer ma communauté, et je fais des tee-shirts pour ma communauté. Je vais en offrir de temps en temps, et le but, c’est que tu puisses te les procurer à moindre coût. Tu vois que je les ai mis à 19,99€. Ce n’est vraiment pas cher pour un tee-shirt.

 Mais la vidéo dure déjà pas mal de temps. Il y a pas mal de choses à raconter. Donc première application que j’ai utilisée, c’est EU Cookiebar by BoosterApp.

 Tu le sais peut-être ou pas, mais en Europe, maintenant, tu dois signaler au visiteur de ton site Internet, que tu récoltes des cookies.

Donc les cookies, je ne vais pas te faire un cours sur ce que c’est, mais c’est des petites informations que ton navigateur Internet va collectionner et garder en mémoire pour te proposer d’autres publicités dans le futur, notamment quand tu vois des publicités sur ton Facebook, ton YouTube, qui ont l’air bien ciblées.

C’est notamment grâce aux cookies, puisque le cookie “collectionne” de la data sur le site que tu visites. Donc c’est une obligation en fait, les gars. C’est pour ça qu’on le met, dans la forme d’un bandeau qui apparait sur ton site lors de ta première visite. Là, il n’apparait pas, tout simplemnet parce que ce n’est pas ma première visite, tout simplement. Okay?

Donc ça, c’est une application qui est gratuite.

GetResponse, ce n’est pas une application que tu retrouves directement sur Shopify AppStore, tu peux le voir également puisqu’il n’y a pas de support directement ici. Elle est un peu atypique, cette application. C’est une intégration que tu vas faire directement avec GetResponse.

GetResponse, qu’est-ce que c’est, si tu ne connais pas? C’est un logiciel qui te permet de récolter les adresses email de tes prospects, de tes clients, pour ensuite pouvoir les recontacter. C’est très important quand tu as un business sur Internet, de faire de l’emailing, du mail marketing, pour pouvoir leur envoyer des emails avec du contenu gratuit, des offres, entretenir ta relation avec ta communauté.

Donc moi, c’est GetResponse que j’utilise depuis très longtemps maintenant avec ClubMillionnaire. Donc naturellement, pour ma boutique en ligne, c’est GetResponse que j’ai connecté ici pour ma newsletter. J’optin ici les prospects, à ce stade là. Quand un prospect est devenu client, je l’optin également. Il rejoint ma newsletter.

Et également, quand tu tournes la petite roue, que tu vas voir apparaitre tout à l’heure sur le côté à gauche (je ne sais pas si ça va réapparaitre ici). Donc là aussi, je pense que le cookie a gardé en mémoire ma visite et que la roue ne se déclenche pas à chaque fois.

Pour faire tourner la roue, il faut mettre l’adresse email, et ça me permet de collecter encore une fois les adresses email pour les recontacter sur des offres promotionnelles ou pour leur offrir du contenu gratuit.

Donc c’est très important également de mettre en place un auto-répondeur sur ta boutique en ligne pour récolter des adresses emails. Minifier Image and Website Optimization. Qu’est-ce que c’est? C’est tout simplement un outil – je peux te l’ouvrir.

 C’est simplement un outil qui va te permettre de compresser toutes les images qui sont présentes sur ta boutique. Tu peux voir que sur une boutique en ligne, il y a beaucoup d’images, notamment sur les produits, puisque rappelle-toi, il y a 60 références environ, fois 7 images, ça fait 420 images présentes sur le site Internet. Donc ça peut aller très très vite.

 Si elles sont lourdes, ça va fortement ralentir la vitesse de ton site Internet. Et ça, ce n’est pas bon pour ton référencement, et pour tes clients, parce que si tes clients trouvent que c’est long de naviguer sur ton site Internet, ce qu’il va faire, c’est qu’il va se barrer.

Tu peux regarder les statistiques. Elles sont vraiment effrayantes à ce sujet. Donc ce que propose cette application qui est payante, soit tu paies par mois et ça optimise en temps réel toutes les images, soit en one-shoot en fonction du nombre d’images que tu as sur ton site, et ça optimise toutes d’un coup.

Donc tu vois, par exemple, ici, on voit que je l’ai fait. J’ai optimisé 1,23Gb, 90% d’espace de mémoire pour l’image. Donc c’est énorme. C’est une grosse erreur de ne pas le faire.

Donc là aussi, je t’invite à compresser tes images si tu ne les as pas uploadées déjà compressées. Soit tu les uploades déjà compressées, notamment par des sites qui s’appellent Tinypng qui permet de compresser des images, donc soit tu passes directement par un outil comme celui-ci.

Honnêtement donc c’est plus simple de passer par un outil comme celui-ci, d’autant plus quand tu vois ce que ça coûte. Bon, là, il n’y a pas le prix mais ça m’avait coûté, je crois, quelque chose comme 8,54$. Tu vois, c’est vraiment ridicule. Okay?

Ensuite, on a Page Speed Optimizer. Donc là également quelque chose pour optimiser la vitesse de ton site Internet et de l’affichage de tes pages Internet par l’optimisation notamment de tes méta-descriptions, ou des choses comme ça.

Donc là, cette application, elle est un peu folle. Honnêtement, je ne vais pas te mentir. Je ne connais pas précisément le retour et l’impact concret de cette application, puisqu’il te suffit simplement de tourner ce bouton de Off vers On et c’est terminé. Il va rajouter en fait un petit morceau dans ton code, du thème, et c’est terminé.

 Tu vas vraiment à la page d’application, et c’est très très simple. C’est un morceau de code qu’il ajoute, et apparemment, ton site est plus rapide grâce à cette application. Donc on me l’avait recommandé, c’est pour ça que je l’ai installé. Encore une fois, l’intérêt réel de cette application, je ne l’ai pas encore ressenti forcément.

En même temps, l’impact de ce genre d’application est toujours difficilement ressentissable, on va dire, puisqu’entre un délai d’affichage d’une page qui est d’une seconde ou de 0,9 seconde, c’est relatif, on va dire, en tout cas pour un ressenti personnel d’humain.

Pour un robot, tel que les algorithmes de Google, c’est énorme. Pour un humain, c’est toujours un petit peu relatif. Donc en tout cas, l’idée, c’est vraiment d’optimiser. Okay?

Printful, je t’en ai déjà parlé à l’instant. Product Reviews: ça c’est tout simplement pour laisser la possibilité à tes clients de laisser des reviews, comme tu peux voir ici, sur tes produits.

Donc tu vois qu’il y a des tabs ici. Ça se développe comme ça. Ça, c’est mon thème directement qui me l’avait développé. Généralement, quand ce n’est pas développé, tout va s’accumuler comme ça, le texte, à la suite et à la suite.

Ce qui va se passer, c’est que sur la colonne droite, tu vas avoir du texte à mort, et ici, tu vas avoir du padding, ce qu’on appelle du blanc. On voit qu’il y en a un petit peu ici qui a été généré par les tabs. Il n’est pas forcément non esthétique. Il n’est pas forcément moche. Il n’est pas forcément dysgrâcieux. Il ne choque pas.

Mais même si j’aurais préféré personnellement qu’il soit un petit peu moins élevé. Mais en même temps, tu ne peux pas faire de magie. Une fois que tu as mis le titre, le prix, et les boutons d’achat, et la customisation de ta commande, ça va vite déjà prendre de la place.

Donc moi, mon thème, comme je te disais, a développé d’office les tabs, comme tu peux le voir ici. Donc ça, c’est plutôt cool. Mais sinon, il y a des applications que tu peux utiliser pour acheter des tabs.

Donc encore une fois, on voit toute l’importance d’avoir un thème qui développe bien les choses, puisque moi, dès que j’ai utilisé l’application Product Reviews, ça s’est rajouté comme une tab ici, et ça s’est plutôt bien intégré d’office alors que si ton thème n’est pas aussi bien développé, potentiellement, les reviews auront été mises en dessous, un peu à l’arrache, de façon un petit peu moins esthétique, on va dire.

On voit également une des tabs, c’est pour poser des questions. C’est cool. C’est plutôt bien intégrer. Et on peut également rajouter le nombre de tabs que l’on veut pour les informations sur le tee-shirt, la livraison, le paiement, etc.

Donc pour parler des Reviews, rapidement, tu vois que ça s’affiche ici et que le prénom de la personne, la note qu’elle a mise, et puis sa review à elle. Okay?

Donc important puisque on ne va pas également aujourd’hui te parler marketing, mais tout ce qui est preuve sociale, c’est important. La preuve sociale, c’est quoi? C’est le fait de voir qu’il y a d’autres clients qui ont déjà acheté.

Donc par exemple, j’aurais pu ajouter sur la boutique en ligne, en bas à gauche, un petit encart qui dit: “Untel…”, par exemple “Frédéric de Paris a acheté un tee-shirt il y a 5 minutes” ou alors “37 personnes sont en train de regarder cette boutique en ligne ou ce produit”.

J’aurais pu rajouter des éléments comme ça de preuve sociale. J’aurais pu également rajouter des éléments de Scarcity. La scarcity, c’est la rareté. C’est-à-dire inciter le prospect à valider son panier rapidement, sous pression qu’il va perdre quelque chose par exemple.

Bref, il y a tout un tas de leviers comme ça que tu peux voir actuellement, que je n’ai pas forcément mis en place, tout simplement parce que ce n’est pas le but de faire de cette boutique une boutique à volume.

 SEO Image Optimizer: là, le but c’est d’optimiser le SEO des images avec tout ce qui est méta-descriptions ou des choses comme ça. On peut l’ouvrir rapidement également.

Donc tu vois que ce n’est pas la folie, la folie… Alors, tout est relatif puisque généralement, moi je me sers de la version gratuite de cette application. On y croit ou on n’y croit pas, mais généralement, quand tu ne prends pas la version payante, tes scores ils sont tous dégueulasses. Généralement, il faut upgrade sur la version Pro, et là, tout va mieux d’un coup.

 Le but de cette application, en tout cas, c’est quoi? C’est d’améliorer ton SEO, en optimisant tes images de la méta-description, si je ne dis pas de bêtise. Tu dis le template que tu veux, le produit du titre, et le nom de ta boutique. Tu sauvegardes la template, tu synchronises tes images, et toutes les images ont automatiquement le nom de la template que tu as donnée.

Donc là, comme par hasard, tu vas te dire: “C’est bizarre. Ça n’apparait pas.” C’est normal puisque c’est le titre de l’image. Ce n’est pas la méta-description. La méta-description, elle n’est pas affichable directement. Ça n’a rien à voir avec le titre que tu vas apercevoir quand tu enregistres une image sur le site Internet. Donc ne t’emballe pas. C’est normal.

Par contre, c’est important d’upload des images directement, qui ont un bon titre. Par exemple, cette image avait le titre “chat qui court dans l’herbe”. Ça aurait été bizarre pour le référencement Google. Là, on voit que le titre de l’image, c’est “tee-shirt insolent”. Donc c’est plutôt cohérent.

Même si j’aurais pu peaufiner encore plus les choses en mettant “tee-shirt-insolent-boutique-clubmillionnaire”, par exemple. Ggénéralement c’est bien pour une question de nomenclature, de nommer ses images et de les upload de cette façon-là. Par exemple “Tee-shirt-insolent-clubmillionnaire” et rajouter peut-être le shop. Okay?

Encore une fois, je ne suis pas un expert du référencement, mais c’est vrai que généralement élémentaire de base. Okay?

Donc là, ils essaient de m’upsell avec leur popup. Ensuite, on a Ultimate Sales Boost. Donc ça, je kiffe! Ultimate Sales Boost, je l’ai écorché. Ça te permet notamment de rajouter des éléments comme ça, les logos Visa, American Express, Mastercard.

C’est vraiment une application qui est quand même très sympa que je kiffe pas mal puisque tu peux rajouter tout un tas de choses, notamment de la scarcity, de la preuve sociale, comme je te disais un instant, avec des stickers Sales pour mettre de la scarcity, pour dire que c’est une vente spéciale, pour dire: “Tu achètes 2 tee-shirts, tu en as un offert”, “Tu as 50% sur un autre produit”, pour dire qu’il en reste seulement 12 dans les stocks, si tu as un inventaire, pour dire que si tu commandes avant un quart d’heure, tu seras livré à telle date, pour dire que tu as des livraisons gratuites.

Bref, vraiment plein de choses comme ça, que la vente se termine dans 5 minutes, des choses comme ça. Pour inciter les gens à commander rapidement et à valider leur panier. C’est vraiment très intéressant.

Moi, j’ai simplement utilisé les Trust badges ici pour ajouter de la confiance chez mon client, pour voir qu’il y a des processeurs de paiement sérieux. Mais tu peux vraiment mettre tout un tas de choses qui sont vraiment très intéressantes également.

Je n’ai pas tout utilisé, mais je t’invite vraiment à le faire en tout cas, si tu souhaites faire une boutique en ligne et en faire vraiment du volume avec.

Wheelio ici, c’est tout simplement la roue que tu as dû apercevoir tout à l’heure. Là j’adore, puisque tu vas faire beaucoup d’optin avec. Les gens, c’est comme un jeu. Ça rend un petit peu ludique ta boutique en ligne. Terminé les boutiques en ligne un peu fades. Les gens, ils ont une petite roue à tourner, ça les amuse. Ils ont un code de promotion, puisque la roue est toujours gagnante.

J’aimerais bien la refresh. J’essaie de la refresh. Normalement, j’ai un bouton ici pour reset les cookies. Pour te la montrer. Donc tu peux vraiment la faire apparaitre d’office. Tu peux faire en sorte qu’il y a un petit bouton sur le côté. Tu peux la mettre en exit popup. Tu peux vraiment la faire apparaitre selon les conditions que tu veux de déclenchement.

Donc normalement, j’ai un petit bouton qui va apparaitre sur le côté gauche, avec un emoji “Interdit aux moins de 18 ans”, comme ça les gens se disent: “Mais c’est quoi ce bordel? C’est quoi le truc interdit aux moins de 18 ans?” Ils cliquent, ils ont la roue. Egalement, ça se déclenche en exit popup. Okay?

Donc en fait, tu mets ton adresse email. Donc là, je mets une fausse adresse email que je vais supprimer après. Ça tourne. Tu vois, c’est vraiment ludique. Et les gens, d’office, ils partent avec une réduction. Donc là, ils ne perdent jamais. Ils ont -10% par exemple ici. Et automatiquement, ils peuvent le faire appliquer sur leur panier.

Et il y a un petit élément de scarcity, c’est que le code promo, il est réservé pendant 15 minutes seulement. Et si tu vas sur ton panier, (je ne sais plus si j’ai activé cette fonctionnalité-là) normalement, c’est directement appliqué. Voilà, tu peux le voir ici. Le code a été directement appliqué.

Donc c’est vraiment très très simple pour le client, et la roue, tu la customises comme tu veux. Donc tu vois là, je vois 13% de conversion. Plutôt pas mal. La boutique, elle est vraiment toute récente. Elle a à peine 4-5 jours, une semaine. Généralement, oui, elle a une semaine à peine. Okay. Donc 13%, c’est plutôt sympa.

C’est pas fou-fou. Je ne vais pas te mentir. J’ai déjà vu mieux comme taux de conversion, mais en tout cas, ça se prend surtout pour l’expérience que vit le consommateur, c’est intéressant.

Tu peux également choisir la gravité et la fréquence de tes coupons. Tu veux que le coupon -10%, il tombe plus souvent que le -15% ou que les 25€ de réduction. C’est toi qui choisis. Okay?

Donc je ne vais pas te montrer toute la customisation, mais tu peux vraiment faire tout ce que tu veux là dessus. Donc voilà.

 Je vais te montrer rapidement pour terminer la boutique ne ligne pour voir si je n’ai rien oublié de te dire. Le header ici est mis d’office avec mon thème. Je peux d’office activer mon thème, donc ça, c’est plutôt cool.

Offrir la livraison, je vous recommande, parce que c’est relou pour les personnes qui commandent chez vous de voir qu’il y a une livraison à 10€, 15€, 5€. Ça rajoute une ligne sur le bon de commande, et ça, des gens n’aiment pas. Ils ont l’impression que ça va coûter cher, même si la livraison est honnête.  

Les réseaux sociaux classiques, c’était intégré dans mon thème. Les différentes devises directement intégrées dans mon thème. Donc si la personne veut commander en roupies indiennes, hop, automatiquement, ça convertit. Donc ça c’est plutôt cool.

Pareil si elle est en Angleterre et qu’elle veut des livres, c’est converti directement. Donc ça, c’est plutôt sympa.

Quoi d’autre ? Le panier dynamique sur le côté, ici c’est cool. La barre de recherche, okay. Les images qui défilent ici, intégrées directement dans le thème. Tous les éléments intégrés dans le thème également: les produits, le quick view, le petit header ici. Ça également. Les images.

Donc, comme je te l’ai dit, ces produits, en Lettonie via Printful. La newsletter… Egalement, tu peux mettre en place quelque chose comme ça. Si tu veux donner à des associations, c’est quelque chose que je fais déjà sur Clubmillionnaire de base, de redonner de l’argent à des associations.

Alors, on ne le fait pas simplement pour faire bien, fais-le pour de vrai. C’est important. Donc c’est important d’avoir une association qui, potentiellement, est en accord avec les produits que tu vends.

Si tu vends des produits, on va dire des tee-shirts qui adorent les chiens et les chats, reverse peut-être à la SPA ou à des associations dans le même genre. Et puis les gens vont aimer. Ils vont apprécier en même temps de faire l’achat, de savoir qu’ils vont faire un geste pour une association. Ça fait toujours plaisir.

Un encart de commande, et puis ensuite plante-le dans le fil Instagram. Ça, c’est directement dans mon thème. Le footer… Après, tu vas voir que le thème est relativement simple, qu’il n’y a pas non plus 20000 éléments ou choses dynamiques d’intégrées.

Donc voilà, n’hésite pas à me poser en tout cas tes questions dans la barre de commentaires ci-dessous. Encore une fois, voilà, c’était simplement pour te montrer ma boutique en ligne. N’hésite pas à aller commander un petit tee-shirt également si tu es entrepreneur ou investisseur, ça fera toujours plaisir.

Mets un petit like. Partage la vidéo s’il y a des gens qui veulent lancer une boutique en ligne. Je me ferai un plaisir de répondre dans les commentaires aux différentes questions, bien que je ne sois pas un expert du e-commerce. Je n’en ai jamais fait.

Et je ne prétends pas du tout connaitre quoi que ce soit en e-commerce. J’ai des éléments de base, j’ai des connaissances en marketing, dans tout ce qui va être vente de produits dématérialisés, tunnels de vente, des choses comme ça, puisque c’est ce que je fais déjà jusqu’à présent: consulting, coaching, infopreneuriat. Mais l’e-commerce, ce n’est quand même pas mon domaine d’activité.

Donc merci à toi d’avoir regardé cette vidéo. Je n’ai aucune idée de combien de temps elle dure. Je t’ai montré les dessous de cette boutique. J’espère que ça t’a plu, et je te dis à très très vite. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *