Bilan de mes 35 start-ups

Si il y a un sujet qui vous plaît en ce moment, c’est celui de l’investissement dans des start-ups. Je me suis personnellement constitué à ce jour un portefeuille de 35 start-ups des Etats-Unis à l’Inde en passant par le Mexique et le Nigeria (entre autres).

Ces entreprises ont le potentiel de générer un retour sur investissement de x100 à x1000 (ou de tout me faire perdre aussi).

Il s’agit d’investissements très risqués mais aussi très palpitants car très concrets.

Dans cette vidéo, je te montre un peu les différentes entreprises desquelles je suis actionnaire, je t’explique ce qu’elles font et surtout je te propose à la fin de cette vidéo comment tu peux investir avec moi dans ces start-ups.

Attention : cet investissement est ILLIQUIDE (impossible de récupérer son argent), très RISQUE (possible de tout perdre) et LONG (possible de gagner de l’argent dans plusieurs années seulement).

✅ Tu peux découvrir le bonus 14 ici pour avoir accès à mes opportunités d’investissement : https://clubmillionnaire.fr/formation…

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💻 Formation de 4 vidéos offertes : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Rejoins une formation de 4 vidéos (15-20 minutes chacune) 100% gratuites au sujet de l’investissement en bourse dans des actions à dividendes.

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre argent. Libre à toi de t’inspirer ou non de mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 116 vidéos, 30 heures de formation et 13 bonus !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

📝 Télécharge la liste des « Dividend Kings » : https://clubmillionnaire.fr/kings

✔︎ Recevez immédiatement la liste de ces 31 entreprises qui ont augmenté le dividende pendant au moins 50 années de suite, à la solidité extrême et aux performances enviées par leurs concurrentes. 🇫🇷 Nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c/

Bilan de mes 35 start-ups

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Les amis, bienvenus dans cette nouvelle vidéo en direct d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Et je vais vous faire cette vidéo que vous attendiez depuis un petit moment, sur le panorama des différentes start-ups aujourd’hui présentes dans mon portefeuille.

Donc voilà, je vais faire un petit aperçu des différentes start-ups que j’ai aujourd’hui dans mon portefeuille. On va voir un petit peu comment elles se comportent, voir s’il s’est passé des belles choses ces une ou deux dernières années.

Et également, à la fin de cette vidéo – reste bien jusqu’à la fin – je te partagerai une possibilité pour toi également d’investir de la même façon que je le fais dans ces start-ups.

C’est quelque chose que vous me demandez énormément en ce moment. Et je me suis dit que je ne pouvais pas du coup vous laisser « sur la faim » sans solution, puisque réellement, dès lors que je vous montre que j’investis dans une nouvelle start-up, vous voulez tous faire pareil.

Donc on va faire en sorte que je puisse vous proposer les sociétés dans lesquelles j’investis, moi, personnellement, et je vais vous dire à la fin de cette vidéo comment je fais, et comment vous pouvez investir avec moi dans ces entreprises.

Donc évidemment, les start-ups, c’est extrêmement risqué. C’est-à-dire qu’on peut évidemment perdre tout son capital. Et si on a un retour sur investissement, si on a un évènement de liquidité comme on appelle ça, ça peut arriver seulement que dans 5 ans, 7 ans ou 10 ans.

Ça peut arriver plus tôt, ça peut arriver plus tard, mais en règle générale, c’est 5 à 7 ans. Il faut être patient. C’est quelque chose où on ne peut pas récupérer son argent. Il y a beaucoup de risque de perdre son argent, la totalité.

Et voilà, c’est très très risqué. C’est le pire des actifs, ou presque, j’ai envie de dire, aujourd’hui si on veut de la liquidité, et si on veut de la rentabilité tout de suite, puisqu’il y aura zéro cashflow tout de suite.

Donc c’est pour ça, parfois que je suis assez surpris de vous voir autant intéressés par ce type de véhicule, puisqu’il est par définition extrêmement risqué.

Donc sur mon site internet, vous pouvez déjà voir la totalité des entreprises que je possède personnellement, dans lesquelles j’ai investi, dans lesquelles j’ai fait des tours de table, des levées de fonds.

Donc vous pouvez aller sur mon site internet Clubmillionnaire.fr. Et puis ensuite, vous retrouvez une page qui vous redirige vers celle-ci où vous pouvez voir toutes mes start-ups.

Donc vous voyez, il y en a sur plusieurs marchés : le marché américain, le marché indien, le marché mexicain, au Nigeria, au Pakistan, au Canada, en Chine, en Israël, au Vietnam.

Donc tu vois, ce n’est pas mal. Diversifier aujourd’hui dans des industries qui sont vraiment très diversifiées.

Donc on va un petit peu reprendre tout ça ensemble.

Il y a une parie de start-ups. Il y en a aujourd’hui 35 ou 36. J’ai tout ouvert ici au niveau des sites internet. Je ne vais pas vous expliquer toutes les start-ups, où elles en sont, ce qu’elles font, sinon la vidéo va faire littéralement une heure.

Même si je ne prends que 2 minutes par start-up, plus l’intro et la conclusion, on est déjà facilement à une heure. Donc on va aller assez rapidement.

Et puis, je vais surtout vous montrer les plus belles réussites, puis 2-3 projets sympas, et puis après, si vous avez des questions dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre évidemment.

Donc j’ai mon Excel sous les yeux, histoire de ne plus se voir.

S’il y a des multiples de réalisés, s’il y a eu une levée de fonds qui s’est fait à 20 millions à laquelle tu as participé et qu’ensuite la start-up a relevé à 40 millions, que tu participes ou pas, tu as fait sur papier « X2 ».

Ça ne prend évidemment pas en compte la dilution, les frais potentiels ou les choses comme ça, mais tu as un multiple brut de X2.

Donc je te dirais s’il y a des start-ups qui ont relevé des fonds par la suite, et si j’ai déjà réalisé des multiples. Et c’est évidemment déjà bel et bien le cas. Okay ?

Donc voilà, sur ma page d’accueil si tu veux retrouver toutes les listes de mes start-ups, tu vas ici. Tu cliques ici : 36 investissements, et tu vas découvrir cette liste de toutes les start-ups que j’ai aujourd’hui en portefeuille.

Donc je vais t’en ouvrir un petit peu au hasard ici.

Par exemple, ici, on a Unocoin, une société indienne qui est un exchange de cryptomonnaies sur le marché indien. Voilà, très intéressant.

On peut voir que le design, il est à l’indienne. C’est-à-dire qu’il n’est pas forcément à l’image de Kraken dans lequel j’ai également investi comme exchange crypto ici. Tu peux voir que c’est beaucoup plus épuré, beaucoup plus sympa.

Donc Kraken, justement, potentielle première IPO, potentielle première introduction en Bourse d’ici 2022 puisqu’ils avaient déjà évoqué sur des articles de presse de faire une IPO avant fin 2022. Donc cette année potentiellement, IPO de Kraken à voir.

Ça dépend évidemment du timing parce que si le marché des cryptos n’est pas au beau fixe, potentiellement ils voudront repousser un petit peu tout ça pour essayer de faire une plus belle introduction.

Donc on verra mais en tout cas, ça se discute déjà depuis un petit moment pour Kraken. Très très belle entreprise. Ça rentre en tout cas dans mon portefeuille, Kraken.

Qu’est-ce qu’on a ici ? Je ne vais pas vous parler de tout le monde sinon on ne va pas s’en sortir.

On a « The Better Meat ». Super. Donc voilà, c’est de la protéine végétale, donc vraiment le futur pour certains, où on arrête de manger de la viande avec tout ce que ça implique. On a de la protéine végétale, un steak qui ressemble à un vrai steak, qui a le goût du steak mais c’est végétal.

Donc super intéressant. Et c’est aussi un très très beau projet sur lequel j’ai un beau plaisir à suivre. Donc très très sympa et très diversifié.

On a vraiment des industries en tout et n’importe quoi.

Qu’est-ce qu’on a d’autre ici ? Tu pourras les voir tranquillement de ton côté.

On a ici Afriex, donc une boite nigériane, si je ne dis pas de bêtise, qui a, elle, pour objectif de venir « concurrencer » Western Union ou des Transferwise, en faisant du transfert d’argent mais en se servant des stable coins aux cryptomonnaies, donc avec une traçabilité absolue vis-à-vis de la blockchain, et puis des envois immédiats à faible coût via tout ce qui est crypto, Blockchain et stable coin.

Donc très très très intéressant également comme projet, bien que très dépendant, évidemment, des cryptos et des stable coins. Déjà que les stable coins, d’un point de vue juridique également, ce n’est pas forcément ce que ça devient dans le futur. Mais en tout cas, projet intéressant. De beaux investisseurs sur ce projet également.

Qu’est-ce qu’on a d’autre ? J’essaie de te sortir les plus beaux projets.

Donc on a ici Kodo. Très intéressant comme projet puisque c’est de la carte de crédit. C’est du fintech. Donc une carte de crédit pour les boites indiennes. C’est une société indienne pour les business indiens en fait.

C’est pour leur permettre d’avoir des cartes de crédit et faciliter ce travail en interne avec les équipes, puisqu’aujourd’hui, il y a beaucoup de choses à faire en Inde à ce niveau-là. Il n’y a pas forcément de cartes business pour les entreprises.

Donc là aussi de très très beaux investisseurs dans cette société. Très belle boite qui, je crois, a déjà refait un tour de table, et où on a déjà fait un multiple, je ne sais plus de combien. Je vais voir l’info ici, mais sûrement un petit multiple de X2 ou X3. Quelque chose comme ça.

Je peux te le dire ici. On devrait être à X4,17, finalement. Donc très intéressant. On a déjà refait une levée de fonds dessus. On voit la valeur ici. Ils l’ont mis en bandeau.

Qu’est-ce qu’on a ? Unocoin, je t’en ai parlé. Ça, je ne vais pas t’en parler.

On a Ruby Love. Très intéressant. Donc tu vois, c’est un e-commerce ici dans la serviette hygiénique pour femme. Donc ça peut paraître surprenant. C’est vraiment très très atypique comme projet.

On passe de la fintech à de l’e-commerce avec de la culotte hygiénique. Mais c’est intéressant. Il y a vraiment des industries de tous les côtés qui ne demandent encore une fois qu’à être révolutionnées.

Et c’est vrai que dans ce secteur-là, il y a encore pas mal de choses à faire. Donc mesdames qui regardez cette vidéo, n’hésitez pas à aller voir Ruby Love. Si vous avez des enfants notamment, ils ont un « first periods kit » qui est super intéressant, qui permet en fait de facilement appréhender cette « première étape de la vie » au niveau de la puberté de façon légère et facile.

Donc vraiment très intéressant également, ce projet.

On a ici dans le secteur de l’e-sport : Legion Farm – donc très intéressant – qui met en relation des professionnels du jeu vidéo avec des gens qui veulent juste s’amuser. Et on pourrait se dire comme ça que ce n’est pas forcément une start-up dans laquelle on peut aller chercher des gros montants d’argent ou des grosses levées de fonds, à faire des gros exits.

Mais détrompez-vous. L’e-sport a vraiment le vent en poupe, et cette start-up se porte déjà très très bien et fait de très très beaux chiffres, puisque je crois qu’elle aura déjà refait une levée de fonds. Oui, je crois qu’on a déjà un multiple sur le papier, X2,5 déjà.

Et elle prévoit d’être une e-com prochainement.

Donc très intéressant, ce projet. C’est vraiment un plaisir également de suivre ça, puisque ça fait également sur tout ce qui est NFT et compagnie. Donc c’est vraiment très très intéressant.

Qu’est-ce qu’on a d’autre que j’adore comme projet ?

On a ici un des derniers projets dans lesquels j’ai investi sur le marché canadien. Donc livraison de courses à domicile en moins de 15 minutes.

Donc là, c’est très très intéressant. Très très grosse croissance week-on-week. Je crois qu’ils sont à 20% de croissance chaque semaine. Donc c’est juste énorme.

Et franchement, même s’il y a de la concurrence au Canada évidemment sur ce genre de chose, ils ont des avantages compétitifs qui sont vraiment très intéressants. Et ils viennent tout juste de se lancer. C’est pour ça qu’il y a eu une levée de fonds qui a été faite en seed.

Et ça peut vraiment être de très très gros multiples. Ça peut être très très intéressant également comme projet à destination du marché canadien. Donc très intéressant.

En parlant de gros multiples, ça me fait penser à un projet qui s’appelle « Safe », ici, qui a un potentiel (sur le papier) de x1000. On est entrés en seed sur ce projet, où clairement, là c’est la vérification d’email.

Vous savez le blue check comme on peut avoir sur Twitter ou Instagram quand vous êtes vérifié, où on est sûr que ce compte a été vérifié ? Là, c’est pareil pour les emails où on peut être sûr en fait que le compte a été vérifié, cette adresse e-mail a été vérifiée, pour en fait éviter, à destination des entreprises, tout ce qui est phishing et perte d’argent.

Parce qu’il y a des entreprises qui perdent beaucoup d’argent en pensant à recevoir des autorisations de validation de bons de commande ou de transactions qui sont en fait des faux e-mails. Et l’argent est perdu puisque ce sont des escrocs derrière qui ont en fait détourné l’argent.

Donc ça, c’est le bluecheck des e-mails. Et on est entrés vraiment sur une très très bonne valorisation. Il y a beaucoup d’intérêts déjà, et s’ils arrivent à délivrer ce qu’ils promettent, on peut vraiment avoir un très très gros multiple, ce qu’on appelle une performance asymétrique. On peut littéralement chercher du X1000 dessus. Toi tu investis 1000$, tu génères un million de dollars.

C’est en théorie, puisqu’évidemment, il y a tout ce qui est dilution et compagnie. Mais voilà, on a déjà des gros VC, des venture capitalists comme A16Z et d’autres très gros qui sont dans la « waitlist » pour ce projet.

Donc ils surveillent de très très près. Donc ça, c’est également très très intéressant.

Qu’est-ce qu’on a d’autre ?

On a Versus. Très intéressant, Versus. Très très gros investisseurs derrière. Les gens peuvent parier sur l’issue d’un choix binaire. Ici, on va prendre un autre qui est plus intéressant et plus parlant. Mais voilà, en gros, ce n’est que des questions comme ça.

« Qui va gagner ci ? Qui va faire ci ? Qui va gagner ? Oui ou non, quel pays va gagner la coupe ? » Ou je ne sais pas quoi. Les gens peuvent parier de l’argent. Et si tu as raison, tu gagnes de l’argent. Et si tu n’as pas raison, tu perds de l’argent.

C’est une sorte de paris sur des décisions sur tout et n’importe quoi. Donc ça peut paraitre débile également comme projet, mais il y a de gros investisseurs.

Et croyez-moi, pour avoir fait l’étude de cette start-up, de prime abord, on peut se dire que c’est totalement inutile, mais finalement, il y a de belles choses à faire potentiellement.

Qu’est-ce qu’on a d’autre ?

J’essaie de ne pas être trop long et de ne pas faire toutes les start-ups, même si j’ai envie de parler de toutes les start-ups, puisque pour les avoir analysées, franchement, je les aime toutes. J’ai tout le temps envie d’y croire. Mais voilà…

On a l’application de dating. Je vais passer rapidement. Donc dans le secteur du dating.

Ici, on a tout ce qui est fullfillment pour e-commerce aux Etats-Unis, pour les aider à faire de la logistique de façon plus efficace, puisque c’est le nerf de la guerre, la logistique quand vous faites de l’e-commerce.

Si vous faites de l’e-commerce – et potentiellement certains d’entre vous en font – vous savez à quel point c’est compliqué, la logistique.

Donc là, c’est une boite de logistique aux Etats-Unis.

On a ici Bikayi, une très très belle boite pour l’e-commerce indien. Donc ils offrent tout simplement la possibilité aux marchands indiens d’avoir une meilleure visibilité via une boutique en ligne qui est mise en place, avec des intégrations sur WhatsApp et compagnie.

Et comme tu peux le voir ici, ils ont levé des fonds auprès d’un des meilleurs fonds au monde, Sequoia Capital qui veut même l’exclusivité de toutes les prochaines levées de fonds.

Donc ça, c’est très très bon signe. Et là, je crois qu’on a déjà fait un multiple déjà bien sympa sur cette boite-là. Ce n’est pas le plus gros multiple, mais je crois qu’on est déjà à 3,30.

Donc ce n’est pas dégueulasse, et on est encore très très loin de ce que ça peut valoir. Et dans les petits papiers, il y a déjà des levées de fonds qui se prévoient puisque récemment, il y a eu un article de news dans le secteur des start-ups qui a ébruité la possibilité que Sequoia veuille refaire une levée de fonds très prochainement à une valo inconnue, mais vu le montant de la levée de fonds, ça va être une très très belle valo, je pense.

Donc c’est très très intéressant.

En parlant de très belles réussites, on a ici Oxygen qui est une fintech américaine pour tout ce qui est freelancer en fait. Tous les gens qui étaient délaissés sur le marché américain pour tout ce qui est produit bancaire.

Donc une carte bancaire avec tout un tas de services à destination des freelancers. Et ça, c’est la plus belle start-up à date, puisque pour l’instant, on a fait quelque chose de X22,50 sur la première levée de fonds, en sachant que j’ai participé à 3 levées de fonds sur ce projet.

Donc j’ai investi 3 fois, puisque clairement, elle a une croissance phénoménale. C’est une des plus belles start-ups du portefeuille aujourd’hui.

Et vu la croissance, cette boite peut valoir beaucoup d’argent, plusieurs milliards. Et on peut vraiment sortir un beau paquet d’argent via cette start-up.

Donc j’ai hâte de suivre l’évolution de cette start-up. Je lui ai déjà donné beaucoup d’argent à cette start-up, donc maintenant, il faut qu’elle délivre ce qu’elle peut délivrer. Elle peut vraiment délivrer ce qu’elle peut délivrer.

Maintenant, il faut espérer que la team suive, l’exécution soit là, et qu’il n’y ait pas de gros problèmes d’ordre juridique, d’ordre conjoncturel également, économique et compagnie.

Mais c’est une très belle start-up américaine dans laquelle je crois beaucoup, et dans laquelle il peut se passer beaucoup de choses très intéressantes.

Qu’est-ce qu’on a ici ? On a pas mal de boites. On a vraiment beaucoup de boites. Là, c’est une boite vietnamienne, Tômtex, qui recycle de la matière, de la « seafood waste », donc des déchets issus de la mer pour en faire une sorte de simili-cuir biomatériel en fait finalement, à destination des marques notamment comme LVMH, des marques de luxe, puisqu’on a vraiment un rendu qui est très intéressant.

Donc là, c’est de la bio-technologie, tu vois ? C’est vraiment un autre secteur. C’est vraiment de la fintech à la culotte, aux matériels issus des déchets de la mer.

Et c’est ça qui est intéressant avec les start-ups, c’est qu’on apprend énormément. C’est-à-dire qu’un jour tu te réveilles et tu vas analyser une start-up dans le secteur de la fintech, puis l’après-midi tu es dans le secteur de je ne sais pas quoi, et puis le lendemain, tu es dans le secteur de je ne sais pas quoi d’autre.

C’est très varié, et on apprend beaucoup de choses.

Donc ça, je ne vais pas dire que c’est le projet dans lequel je crois le plus, mais j’ai eu envie de me positionner parce qu’il y a quand même de très très beaux atouts et arguments qui me font dire qu’il y a déjà de vraies problématiques aujourd’hui sur tout ce qui est climatique, utilisation des ressources de la planète et compagnie.

Il y a une belle équipe derrière. Il y a de belles choses. Il y a de beaux investisseurs. Donc je me suis dit : « Allez, on tente. On tente un move. »

C’est aussi ça, les start-ups. Finalement, on ne peut pas savoir ce qui va se passer. Il peut se passer de très belles choses sur des start-ups sur lesquelles ont n’avait pas imaginé, tout comme il peut se passer de très très mauvaises choses sur des start-ups qui ont très très bien évolué au tout début.

Comme je te disais avec Oxygen, ça peut très très bien se passer au tout début, et par la suite mal se passer. On ne l’espère pas, évidemment, mais tout peut se passer dans le secteur des start-ups.

Qu’est-ce qu’on a d’autre ?

Donc là, on a un site, un avis qui ne veut pas me laisser l’autorisation puisque je suis en Côte d’Ivoire. Donc il dit : « Toi, tu ne peux pas te connecter. » Là, ça doit être pareil.

Ah oui ! Donc là, c’est une boite indienne également. Kaalzua. Donc là, c’est une très petite valorisation sur laquelle je suis rentré. C’est aussi un gros move qui fait finalement du meuble.

Donc là, tu vas te dire : « Putain, vraiment il investit dans tout et n’importe quoi. » Du meuble indien ? Je te laisserai voir le site si tu veux. C’est intéressant. C’est vraiment une approche très particulière.

C’est du meuble sans écrous, sans vis… Comment t’expliquer ? En fait, ils l’empiètent directement et le meuble, il tient tout seul. Tu n’as plus besoin de vis, tu n’as plus besoin de tout ça. Donc ça peut te paraître fou. Comme ça, tu vas te dire : « Mais ce n’est pas solide, ça ne tient pas. » En fait si.

Et donc je t’invite à aller voir, si tu veux, le site. C’est vraiment intrigant et intéressant. C’est un projet vraiment audacieux parce que c’est beaucoup de choses. Mais tu vois, c’est de l’assemblage comme ça, très minimaliste en fait, et c’est intéressant.

Franchement, c’est intéressant. Ce projet-ci, je l’ai eu via un contact, et il est assez intimiste comme projet. Très très débutant, très petit, très bébé. Mais j’ai un plaisir à le suivre également.

On a Neend, qui est l’équivalement du Calm américain pour le marché indien. Encore une fois, il y a beaucoup de boites pour le marché indien.

Donc je ne sais pas si tu connais Calm pour le marché américain. Tu as dû te faire targetter de pubs à fond. L’application de méditation pour le relaxing avant de dormir, avec des petites histoires cool. Tu as dû voir pas mal de pubs, je pense. Ils ont bombardé.

Neend, c’est ça pour le marché indien, marché qui souffre énormément d’un manque de sommeil ou d’un sommeil de très mauvaise qualité. Donc très intéressant avec un site qui est éclaté au sol.

Comme quoi, dès fois on se dit : « Putain, les sites comme ça, ils ont levé plus d’un million de dollars de levées de fonds, alors que toi, tu pourrais le faire en 10 minutes, ce site. Il est éclaté. »

Mais voilà, encore une fois, il faut regarder tout ce qui est attraction, l’équipe derrière, l’expérience des gens. Et en fait, un site, ça ne veut pas tout dire. Je crois qu’il y a même une start-up pour laquelle il n’y a même pas de site web.

Ils avaient levé des fonds. Ils ont levé, je crois, peut-être 500.000, un million ou un 1.500.000 ou 2 millions. Je ne sais pas. Il n’y avait même pas de site web. Il y avait seulement un petit deck et c’était parti.

Donc comme quoi, on peut vraiment aujourd’hui lever des fonds avec pas grand-chose tant que l’idée est bonne, et tant que ça convainc des investisseurs, même si aujourd’hui – on ne va pas se mentir – il y a aussi beaucoup d’investisseurs qui ont beaucoup d’argent et qui envoient comme ça facilement l’argent.

En 2021, on a battu les records des levées de fonds parce qu’il y a beaucoup trop d’argent.

Il y a des projets que des fois, j’oublie carrément ce que c’est, tellement ça fait longtemps que j’investis dedans.

On a Grain qui est très intéressant. Dapi, je ne vais pas t’en parler. LoginID : très intéressant également.

J’essaie de te faire une vidéo pas trop longue sinon je vais t’endormir.

On a Odwen qui concerne le marché indien encore une fois, qui est autour du stockage dans les entrepôts indiens, pour optimiser tout ça : les transports, le stockage, la logistique, parce que c’était à l’ancienne en Inde.

Il y avait beaucoup de choses qui manquaient. Il n’y avait pas de suivi des stocks. Il n’y avait pas de sécurité. Il n’y avait pas de dératisation. C’est-à-dire qu’il y avait des rats qui viennent te grignoter les cartons ou des choses comme ça.

Et donc là, c’est vraiment en fait une mise en place optimisée et moderne, on va dire, de tous les entrepôts indiens qui sont là, mais qui ne sont pas du tout soit rénovés, soit surveillés, soit hygiéniques ou avec des qualités de contrôle, ou des choses comme ça.

Donc très intéressant également.

De prime abord, j’aime beaucoup quand même les projets technologiques de base, puisque c’est vraiment là où on peut chercher de grosses valorisations. Et il n’y a pas tous ces soucis de logistiques ou de chaînes de production.

C’est vrai que quand je te parle de meubles ou des choses comme ça, ou de serviettes hygiéniques, il y a toutes ces problématiques de logistique.

Il faut délivrer le produit au client. Il y a la marge qui est beaucoup plus faible puisque c’est du produit physique. Il y a des potentiels problématiques de rupture de stocks, des choses comme ça. Donc c’est plus compliqué.

Donc c’est vrai que d’habitude, j’aime bien les projets 100% numériques technologiques où on n’a vraiment que du code, où on n’a vraiment que du service, et où c’est quand même beaucoup plus simple, et où on va chercher des valorisations qui sont souvent plus élevées.

Mais des fois, je fais des exceptions. Evidemment, chaque projet est unique, et s’il me plait bien, pourquoi pas s’il y a tout ce qu’il faut.

Donc ça, c’était la boite qui n’avait pas de site internet. Tu vois visiblement qu’ils en ont sorti un. Donc c’est cool, même s’il a l’air encore une fois très très simple. LogiPe, marché indien, à destination des conducteurs de camions sur le marché indien.

Donc là, vraiment, tu dois te dire : « Putain, Raph, vraiment, il n’y a rien qui peut l’arrêter ! Il va financer du conducteur de camions indien, et puis le lendemain, il va financer un Indien ou un Mexicain qui veut faire du crédit. »

Ici, comme avec Kredi qui est une boite mexicaine, à destination donc des Mexicains qui veulent aller faire un crédit.

Et il faut savoir qu’au Mexique, c’est très compliqué. C’est un processus qui est très long et vraiment chaotique pour aller chercher un crédit.

Et donc cette boite, justement, te permet d’optimiser tout ça puisqu’en un clic, pour faire simple, ça te permet de recevoir plusieurs positions de crédits de la part de plusieurs établissements, et de compléter ton dossier et ton processus, plutôt que de galérer et des semaines, voire des mois à aller voir une banque traditionnelle ou un broker, un courtier, où ça va être compliqué et long, et décourageant.

Tu vois, c’est en espagnol ici. Donc ça aussi, c’est une très belle boite d’ailleurs, Kredi, qui, je crois, va refaire une levée de fonds prochainement si je ne dis pas de bêtises. Ou je ne sais plus. Je ne sais plus.

Au bout d’un moment, quand on a plusieurs dizaines de start-ups en portefeuille, on oublie un petit peu qui fait quoi, et où ils en sont. Et c’est pour ça que c’est important d’avoir un tableur Excel que je suis en train de regarder en même temps que je te parle pour voir où ils en sont, et mes petites notes.

Donc ça, c’est Kredi.

Siglo, marché mexicain pour tout ce qui est l’internet. Donc c’est un fournisseur d’accès internet pour le marché mexicain.

Marché mexicain également ici pour Baubap. Microcrédit pour les pauvres, c’est-à-dire pour les gens qui n’ont pas d’argent. On fait du microcrédit à 10$, 20$, 50$, 100$, et ils remboursent assez rapidement, et on leur fout des taux d’intérêts.

Donc certains vont se dire : « Ce n’est pas moral. Ce n’est pas éthique. » Mais en tout cas, cette boite se comporte très très bien, et a une très très belle croissance. C’est juste insolent également. C’est presque similaire à notre meilleure start-up aujourd’hui en portefeuille. C’est très beau, ce qu’ils font.

On a Pideaky, on a Moneypool pour le marché mexicain également.

On a Duplo au Nigeria pour tout ce qui est système à service. Donc c’est du système, on va dire, de la fintech. C’est même parfois compliqué d’expliquer ce qu’ils proposent, mais voilà, c’est pour simplifier les paiements en Afrique pour les business.

Donc c’est très intéressant, encore une fois, le marché africain. Beaucoup beaucoup de choses à faire.

Moi qui suis allé en Côte d’Ivoire pour la première fois, je peux te dire que c’est intéressant de voir ça. Il y a beaucoup de choses à faire. Donc voilà.

Paychant également, pour accepter les cryptomonnaies pour les marchands en Afrique principalement, mais pas que. Par la suite, ils ont prévu de se développer dans d’autres pays, si je ne dis pas de bêtises.

Je regarde mes docs en même temps, tellement il y a de choses. Mais voilà, c’est des crypto-payments pour le marché africain.

Donc là aussi, petite valorisation sur laquelle on est rentrés. Très très intéressant.

Il faut savoir quand même qu’on a quelques boites qui ont déjà reçu des offres d’achat en cas. Je ne vais pas te dire lesquelles pour des questions de confidentialité. Mais elles ont toujours été refusées parce que même si ça aurait été intéressant. Ça faisait un multiple quasiment immédiat ou très rapide sur le papier.

Finalement, ces boites et ces start-ups ont très bien compris qu’elles avaient le potentiel de valoir beaucoup plus, et elles ont tout de suite refusé ces propositions d’achat, sauf une qui a pas mal hésité, mais qui, par la force des choses n’a quand même pas eu le choix que de « refuser » si j’ai bien compris comment ça s’est passé.

Donc très intéressant. Mais voilà, il y a déjà des propositions de rachat de certaines boites. C’est intéressant. Et puis, il y en a clairement qui veulent aller jusqu’à l’IPO pour l’introduction en Bourse.

Donc on verra ce qui se passe. Pour l’instant, il n’y a pas eu d’évènement de liquidités, mais je pense que la première, ça sera Kraken, l’exchange de cryptomonnaies américain qui va suivre son « grand frère » Coinbase, et puis le « petit frère chinois » Binance potentiellement qui est en discussion également pour s’introduire en Bourse prochainement, en fonction des conditions de marché et économiques.

Donc voilà, je vais m’arrêter là pour les start-ups parce qu’on en a quand même une paire. Je vois que je ne t’ai pas encore parlé de Jiga, je ne t’ai pas parlé de Pockyt, je ne t’ai pas parlé d’Instakin, je ne t’ai pas parlé d’ImaliPay.

Là, je t’en ai parlé très rapidement, ici (Duplo, Moneypool, Ideaky, Baubap…).

Donc voilà, il y a quand même beaucoup de start-ups. J’aurais aimé t’en parler plus en détail.

Walrus, je n’en ai pas parlé non plus. LoginID non plus.

Bref, il y a beaucoup de projets, et c’est super intéressant. Tout ça, c’est excitant en fait.

Et aujourd’hui, je pense que je te pose une question. C’est : « Comment, Raph, je peux investir avec toi si jamais je veux investir avec toi dans Tiggy pour investir au Canada dans les courses livrées en 15 minutes ? Comment je peux faire ? Ou Unocoin, cet exchange de cryptos indien, comment je fais ? Ou le Oxygen de la fintech aux Etats-Unis, comment je fais ? »

Et bien, j’ai décidé de créer un nouveau bonus qui est donc un nouveau module dans ma formation La Magie des Dividendes ici, que tu connais peut-être déjà, qui est ma formation dans laquelle je t’apprends à investir en Bourse dans les actions à dividendes, puisque c’est aujourd’hui, ce que je te propose uniquement à 100% sur Clubmillionnaire.

Et en fait, voilà, il y a tellement de demandes qu’aujourd’hui, j’ai décidé de te rajouter un nouveau bonus dans cette formation.

Cette formation, elle comprend déjà en fait à la base 5 parties – c’est le cas de la formation sur l’investissement en Bourse dans les actions à dividendes – et 13 bonus qui sont déjà très très lourds, qui te permettent vraiment de compléter tout le contenu de cette formation.

Tu as notamment accès à une place de séminaire. Tu as notamment accès à vie au Club Dividendes, au service dans lequel je partage tous les mois les positions dans lesquelles j’investis. Tu as également accès à des analyses d’entreprises, à l’algorithme de valorisation, à un fichier avec les Aristocrat Dividends, les Dividend Kings ou des actions sous-évaluées que je mets à jour chaque mois, donc actions sous-évaluées qui versent des dividendes.

Donc tu as chaque mois des valeurs dans lesquelles tu peux aller piocher pour ensuite les analyser toi-même.

Bref, tu as beaucoup de choses. Et j’ai décidé de rajouter très prochainement – il n’apparaît pas encore ici – des nouveaux bonus autour de la crypto, autour des start-ups.

Et pour te parler du coup du bonus autour des start-ups, ça va être un bonus dans lequel je vais partager déjà quelques conseils, quelques astuces sur comment j’investis dans les start-ups, qu’est-ce que je regarde avant d’investir ou non dans une start-up puisque chaque jour, je reçois 4-5 (35 par semaine) propositions dans les start-ups.

Donc c’est beaucoup. Et évidemment, tu ne peux pas investir dans tout sinon à la fin tu es broke, et puis surtout, ça ne sert à rien puisqu’il faut quand même sélectionner ses projets.

Donc je te donnerai dans ce nouveau bonus quelques conseils sur ce que je regarde : l’attraction, l’équipe fondatrice, la valorisation, c’est quoi le potentiel d’exit, le marché et compagnie.

Je te donnerai un petit peu ce que je regarde de mon côté, et je te partagerai également toutes mes sources d’investissement. C’est-à-dire que si tu veux investir avec moi, je te dirais : « Là, je prends position sur cette levée de fonds. Si tu veux le faire, fais ici. Si tu ne veux pas le faire, tu ne le fais pas. »

Mais je te dirai précisément en temps réel où est-ce que j’investis en ce moment, et si tu veux le faire, tu pourras le faire avec moi en même temps, comme ça, on sera actionnaires et investisseurs dans les mêmes start-ups, et potentiellement, qu’on fera ensemble – je l’espère – une très très belle sortie sur certaines start-ups, et qu’on pourra ensuite se rencontrer pour partager les fruits de cet exit – je l’espère – juteux.

Donc les amis, en tout cas, ce bonus, pour ceux qui m’ont demandé déjà, il sera uniquement disponible pour les membres de cette formation La Magie des Dividendes.

Je ne vous vendrai pas cette chose-là de façon isolée et séparée. Je suis désolé pour les gens qui ne sont intéressés que par ça, mais les start-ups et l’investissement dans les start-ups, l’equity ce n’est pas mon cœur de métier en priorité.

Moi, ce que je fais aujourd’hui sur Clubmillionnaire principalement, c’est l’investissement en Bourse dans les actions à dividendes. Et bien, pour mes clients de ce programme La Magie des Dividendes, le bonus sera évidemment offert.

Et si toi, aujourd’hui, tu veux y accéder, c’est uniquement via ce programme. Donc ce programme, tu peux te le procurer en cash, en bon de commande classique, et tu peux également te le procurer via le CPF si tu es éligible au CPF.

Donc pour ça, tu peux me contacter pour avoir plus d’informations sur comment ça se passe. Mais tu as ces deux possibilités là en tout cas.

Donc désolé pour tous ceux qui veulent uniquement ce bonus, mais ce n’est pas possible. C’est quand même quelque chose de très élitiste, quelque chose de très privilégié pour investir dans les start-ups, donc je souhaite vraiment le réserver à mes meilleurs clients, ceux qui ont déjà « payé » chez moi et qui n’ont pas « payé que 10€ ou 20€ » parce que c’est quand même quelque chose de réservé à des gens qui ont un minimum de moyens.

On n’investit pas dans les start-ups si on n’a pas assez d’argent ou si c’est son premier investissement selon moi. Je pense qu’il faut avoir déjà un petit peu de patrimoine et un petit peu d’argent.

Donc c’est pour ça que j’ai envie de faire cette petite sélection également au niveau de mes clients et de ceux qui m’ont déjà donné de l’argent, ou pas, et qui ont déjà investi ou pas.

Donc voilà les amis. Je vous mets tout dans la barre de description ci-dessous en tout cas. N’hésite pas à partager cette vidéo à tes amis investisseurs, à me poser tes questions dans les commentaires ci-dessous, si tu as la moindre question sur tout ce qui est start-up.

C’est vrai qu’on a parlé rapidement de ces projets. Ça fait presque 30 minutes que je te parle, mais on n’a pas forcément parlé de tout en détail. Donc n’hésite pas si tu as vraiment une question. N’oublie pas le pouce bleu, et encore une fois, tout est dans la barre de description.

Donc je te remercie de m’avoir écouté jusqu’à présent, et je te dis – je l’espère – à très très vite au sein de la magie des dividendes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.