5 erreurs à éviter lors d’une vente

Dans la vie, tout le monde vend. Pas que les entrepreneurs. Que ce soit le boulanger, le plombier, l’avocat, le médecin, l’hôtelier, la concession automobile, … Tout le monde vend.

C’est la façon dont fonctionne notre société. Si tu ne sais pas vendre, tu es mort et il y a fort à parier que tu aies des problèmes d’argent.

Cela t’es surement déjà arrivé de ne pas savoir comment vendre un produit ou un service à un potentiel client ou tu as sûrement déjà assisté à une situation où tu t’es dit “lui, c’est un très mauvais vendeur, il ne sait pas s’y prendre pour amener la vente”.

Dans cette vidéo, je te donne 5 erreurs à éviter lors d’une vente.

🏆Mon Programme Haut-De-Gamme pour devenir Indépendant Financièrement : https://clubmillionnaire.fr/eef

5 erreurs à éviter lors d’une vente

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut les millionnaires ! J’espère que vous avez la forme. Dans cette vidéo, je vais vous donner 5 erreurs à éviter lorsque vous faites une vente.

Avant qu’on commence tout ça, tout d’abord si tu n’as pas encore lu ce livre « Des bancs de la fac à l’indépendance financière » dont je suis l’auteur, lis bien dans la barre de description puisque je te l’offre, c’est gratuit, tu as juste à payer les frais de livraison et ça arrivera chez toi. Il y a plusieurs milliers de lecteurs qui l’ont déjà lu. Donc si tu ne l’as pas encore lu, c’est le moment. Lis bien quand même la barre de description puisque j’ai un autre cadeau. Il s’agit d’une petite formation que je vais t’offrir. Je ne te dis pas exactement le contenu de celle-ci. C’est un contenu secret. Mais je t’invite à la récupérer également dans la barre de description.

Et si c’est pas encore fait également (ça fait beaucoup de « si c’est pas encore fait »), abonne-toi à la chaine YouTube tout simplement. Tu vas pouvoir recevoir en avant-première beaucoup d’autres vidéos. Il y en a encore beaucoup qui arrivent, de qualité, donc n’hésite pas à le faire pour rejoindre plusieurs milliers d’abonnés à la chaine YouTube.

Donc 5 erreurs aujourd’hui qu’on va voir ensemble à éviter lorsque vous voulez clôturer une vente. Alors, lorsque je parle de clôturer une vente, c’est surtout pour des ventes, on va dire, en présentiel, et surtout même au téléphone, lorsque vous devez appeler un prospect pour le transformer en client, un prospect donc qui est chaud, qui est intéressé, qui vous a manifesté son intérêt, donc par le biais d’un canal X ou Y, par le biais d’un tunnel que vous avez mis en place sur votre site Internet ou quoi que ce soit, et bref, qui a besoin d’être rappelé, qui a manifesté son intérêt d’être rappelé, ou que tout simplement, vous avez fait l’initiative de le rappeler, simplement pour conclure la vente, parce que vous voyez qu’il est intéressé. Il est chaud mais il lui manque encore quelque chose. Il a besoin d’être rassuré, d’avoir quelqu’un au téléphone qui va lui dire que oui, c’est le bon produit pour lui, ou encore une fois, casser peut-être quelques objections qu’il a déjà peut-être naturellement cassées, mais qu’il a besoin encore une fois de réentendre à l’oral, de vive voix.

La première erreur, c’est d’utiliser une approche qui est aléatoire. Lorsque vous appelez votre client, lorsque vous appelez un prospect que vous allez transformer potentiellement en client, vous devez savoir où vous allez. Il n’y a pas de place pour le hasard. Il n’y a pas de place pour voir ce qui va se passer en fonction de ce que vous répond votre client. Vous devez savoir précisément le chemin que vous allez emprunter pour l’amener là où vous voulez, c’est-à-dire vers la vente.

Ne l’appelez pas de manière hasardeuse en ne sachant pas exactement quelle est la finalité de la chose. Vous devez savoir qu’à la fin de l’appel, la vente est conclue. Donc anticipez vers où vous allez l’emmener progressivement. Ça, c’est la première erreur : de ne pas savoir où vous allez, avoir une démarche qui est aléatoire, qui est hasardeuse.

La deuxième erreur, ça serait de ne pas réussir à obtenir de réponse de la part de votre prospect. Voilà. Si vous êtes dans une situation où lors de l’échange téléphonique, vous n’arrivez pas à obtenir des réponses, vous n’arrivez pas à poser des questions, vous n’arrivez pas à savoir ce qui bloque au niveau de votre prospect, ou savoir ce que pense votre prospect, vous n’allez pas être en mesure de l’amener là où vous le souhaitez. Vous allez être dans le brouillard total, parce que justement, le but de cet appel, c’est d’avoir des réponses aussi bien du côté de l’autre prospect que de votre côté, en essayant de comprendre pourquoi le prospect n’est pas encore passé en tant que client.

Qu’est-ce qui a potentiellement freiné son acte d’achat ? Qu’est-ce qui le limite ? Donc vous devez poser des questions dans l’objectif d’obtenir des réponses, et c’est là une des erreurs que beaucoup font, c’est qu’ils ne cherchent pas à obtenir des réponses. Ils vont potentiellement poser des questions trop ouvertes, mais n’ont pas de réelles réponses sur ce qui fait que le client n’est pas encore client.

La troisième erreur, et qui finalement est dans la totale continuité de ce que je viens de dire, (rappelez-vous que la deuxième erreur, c’est de ne pas avoir de réponse), et la troisième erreur, c’est de ne pas poser de question. Donc c’est complètement dans la continuité, j’en avais déjà un petit peu parlé. Si vous n’êtes pas en mesure de poser des questions, vous n’allez pas avancer.

N’ayez pas peur de les brusquer. Il y a un moment où il faut avancer. N’ayez pas peur de poser une question – je ne sais pas – trop directe, trop dérangeante. N’ayez pas peur de parler d’argent. N’ayez pas peur de parler de prix. Voilà. Posez des questions. C’est primordial. Sinon, la vente ne risque pas de se faire, vous diminuez vos chances et votre taux de conversion. Et la pire chose, bien évidemment, ça serait de ne pas du tout poser de questions. Quel serait l’intérêt de votre appel si lors de celui-ci, vous ne posez aucune question ? L’intérêt est zéro, il est nul, il n’y a rien du tout. Autant ne pas prendre le téléphone, autant ne pas appeler votre prospect.

La quatrième erreur, ça serait de parler du prix immédiatement. Imaginez-vous, on vous appelle, on vous dit : « Oui, j’ai un programme à 3000€ qui va vous permettre de… » Non. Là, c’est prendre la chose à l’envers. Vous ne devez surtout pas parler du prix immédiatement. Vous devez d’abord savoir si le produit, le programme, l’offre que vous avez à proposer à votre prospect, à votre futur client est un produit qui peut lui convenir, puisque vos produits ne conviennent pas à tous les clients, bien heureusement.

Donc vous devez d’abord vous assurer que le programme, l’offre que vous avez à faire à votre client lui est adapté, quitte à l’adapter au téléphone, à lui faire quelque chose de customisé si c’est possible, de personnalisé, mais ne parlez pas du prix immédiatement. Construisez la valeur autour de votre produit, autour de votre offre. Qu’est-ce que ça pourrait apporter à votre client ? Quels sont les bénéfices pour lui, immédiats et différés ? Et ensuite parlez du prix lorsque votre client a manifesté un intérêt potentiel à votre offre.

Cinquième et dernière erreur, c’est de ne pas être mécanique. Il faut savoir s’adapter en fait à la personne que vous avez en face de vous. Ne soyez pas rigide. Ne soyez pas mécanique. Ne soyez pas une sorte de petit robot qui obéit à des process préétablis, où vous dites « là, je dois dire ça, ensuite, je dois dire ça, ensuite, je dois dire ça et ça doit se dérouler comme ça ». Ne soyez pas mécanique. Laissez un petit peu place au naturel, c’est-à-dire que voilà, laissez rebondir les choses telles qu’elles pourraient rebondir et évitez surtout tous les scripts ou les choses comme ça, où on vous dit potentiellement : « Il faut suivre ce script-là ». N’hésitez pas à vous rapprocher vraiment de la personne que vous avez en face de vous, de votre interlocuteur, de votre prospect pour cerner son besoin, savoir s’il a vraiment besoin de vous, de votre programme, de votre entreprise pour avancer.

Et c’est vraiment très important de ne pas avoir une approche mécanique mais plutôt avoir une approche individualiste, personnelle, où le prospect se dira : « Okay, lui, il me parle vraiment ‘en tant qu’ami’, il ne me parle pas en tant que vendeur », même si votre finalité à vous, c’est quand même de vendre, vous êtes un vendeur. Mais l’idéal, c’est la personne ne ressente pas qu’on est en train de lui vendre quelque chose. Elle doit ressentir qu’on est vraiment là pour lui apporter de la valeur et lui proposer quelque chose qui lui convient.

Donc je suis d’accord avec ça. Vendre, c’est quelque chose qui ne s’improvise pas. Ce n’est pas forcément évident au début, notamment au niveau des premiers closings. Le fait de closer, c’est le fait d’appeler quelqu’un pour conclure la vente. Ça peut être un petit peu compliqué, on peut se sentir mal à l’aise, un petit peu gêné, surtout qu’en France, la vente n’est pas quelque chose d’inné, ce n’est pas quelque chose qu’on a dans le sang forcément. Et on peut être parfois un petit peu gêné de parler d’argent, et de conclure une vente au téléphone.

Donc voilà en tout cas 5 erreurs que vous devez à tout prix éviter lorsque vous avez des ventes à réaliser et à conclure au téléphone ou en physique, en présentiel. J’espère qu’elles vous ont plu. Dites-moi dans les commentaires si vous avez d’autres erreurs que vous avez en tête, à éviter. Dites-moi ce que vous avez pensé de ces erreurs. N’hésitez pas à partager la vidéo avec des gens qui sont amenés à vendre au téléphone ou à faire des closings au téléphone. Petit pouce bleu – comme d’habitude – en l’air.

Et puis, lisez bien la barre de description encore une fois, mon programme l’Ecole de l’Elite Financière qui est là pour vous si vous souhaitez lancer un business Internet et notamment, potentiellement conclure des ventes au téléphone, puisque certains de vos prospects sur vos sites Internet, sur vos business en ligne, auront besoin d’être rassurés, d’être rappelés notamment pour les produits au-dessus de 1000, 1500€, voire même au-dessus de 500€, tout dépend de là où vous fixez votre barrière. Voilà. N’hésitez pas à regarder le contenu de ce programme qui pourrait clairement vous intéresser si vous souhaitez lancer un business aujourd’hui sur Internet.

Je vous souhaite une excellente journée, et je vous dis à très très vite. Ciao ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *