5 bonnes RAISONS de S’EXPATRIER

Salut à tous,

Dans cette nouvelle vidéo en direct de l’Ile Maurice, je vais te parler d’expatriation ! Vous êtes nombreux à me demander comment se passe mon installation en Estonie et plus globalement à me poser des questions sur un processus d’expatriation ! Je vais donc te donner dans cette vidéo 5 bonnes raisons de s’expatrier !

Dans cette vidéo, nous voyons ensemble :

  • pourquoi j’ai décidé de partir m’installer en Estonie
  • 3 mythes sur l’expatriation
  • ce dont les gens craignent en pensant à l’expatriation
  • pourquoi tu devrais penser à t’expatrier

Rejoindre mon programme phare : L’Ecole de l’Elite Financière

5 bonnes RAISONS de S’EXPATRIER

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription de la vidéo :

Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, en direct de l’île Maurice, donc dans cette vidéo je vais vous expliquer, pourquoi ils sont cinq bonnes raisons pour s’expatrier ?

Et pourquoi surtout je ne viendrais pas m’expatrier à l’île Maurice ?

Même si vous le voyez, bon aujourd’hui il ne fait pas très, très beau, il y a un beau nuage noir, même si le cadre est plutôt sympa.

Comme d’habitude avant qu’on commence cette vidéo, cliquez bien sur le bouton s’abonner ci-dessous, ça vous permettra de recevoir en avant-première toutes les prochaines vidéos, et également lisez bien la barre de la description, puisque vous allez pouvoir télécharger gratuitement un petit pack de bienvenue, au contenu 100% secret, qui te permettra de commencer à amortir ton indépendance financière.

Alors je reçois beaucoup, beaucoup, beaucoup de questions d’entrepreneurs, d’investisseurs, de pique sur l’expatriation en Estonie à Tallinn, on me demande, pourquoi je suis parti là-bas ?

Comment est mon ressenti après avoir passé quelques mois en Estonie ?

Et surtout et toujours pourquoi je suis partie en Estonie ?

Donc ce qui est cool, c’est qu’il y a déjà vraiment pas mal de personnes qui sont venues me voir, me rencontrer en Estonie à Tallinn, et je vous invite vraiment à venir me faire un petit coucou si jamais vous êtes de passage, vous avez envie de faire un petit week-end en Estonie à Tallinn, c’est vraiment très, très sympa, donc n’hésitez pas ça sera l’occasion qu’on se rencontre, et un vrai petit mouvement qui est secret, donc ça, c’est plutôt cool.

J’avais déjà fait une vidéo dont laquelle j’ai expliqué pourquoi quitter la France?

Pour quelle raison j’étais partie en Estonie ?

Mais je vais quand même rapidement enfin répéter pardon, les cinq points on va dire majeurs, pour lesquels je suis parti, tout simplement parce que j’avais envie déjà de vivre une expérience d’expatriation complète de A à Z, c’est-à-dire voilà je suis jeune, et j’ai envie de vivre de nouvelles expériences, et arriver dans un nouveau pays, on ne parle pas la langue, on ne comprend pas comment ça se passe, on ne mange pas pareil, voilà ça ne reste encore que l’Estonie, c’est l’Europe nordique, les pays baltiques, ce n’est pas non plus Mexico, Bangkok, on s’adapte relativement vite, mais j’avais quand même envie de vivre un process ou j’habite dans un endroit, et je ne connais rien.

Deuxième point, forcément la fiscalité qui est beaucoup plus douce, donc je reviendrais à plein de détails sur pourquoi la fiscalité il n’y a plus douce, c’est comment à lier ?

Mais c’était un point important, le pays n’est pas endetté, point très important le pays n’a pas de dettes, il gère très bien son économie, donc ça c’est quand même super important, je trouve, comparé par la France où la dette est colossale comme vous le savez.

Autre point les gens sont éduqués, les gens sont civilisés, la dernière cause pardon est relativement faible, et ça c’est quand même cool, parce que c’est vrai qu’aujourd’hui en France on ne va pas dire qu’on est en insécurité, mais c’est vrai qu’on se sent quand même mieux dans d’autres pays.

Notamment quand je me balade en France, quand je rentre dans le centre commercial, avec un sac, ou une petite valise, parce que je vais à l’aéroport, directement je vais ouvrir ma valise, devant tout le monde, avec mes habits, mes slips, bref je ne porte pas de slip, mais bref c’était assez gênant, de devoir déballer sa valise devant tout le monde.

Et autre point, l’arrêt petit point c’est que les femmes sont plutôt jolies, mais ça je pense que c’est relativement accessoire, en fin des mois ça dépend, pour qui souhaite célibataire ou pas, point important que j’ai oublié de citer, et comme très, très important, vous avez vu mon activité, c’est que le pays quand même est très avant-gardiste, d’un point de vue technologique, d’un point de vue internet, d’un point de vue start-up, notamment cryptomonnaie, ils ont de gros problèmes en cryptomonnaies, le pays est très avant-gardiste, sur tout ce qui est ça, internet, etc. Et donc ça c’est super cool.

Mon processus d’expatriation, par exemple au niveau du papier, ça était très minime, puisque je n’ai qu’un contrat de location, pour mon appartement, je pense, je n’ai même pas un seul papier, pour ce qui a été de créer ma société, c’est-à-dire que tout a été vraiment dématérialisé, et ça c’est très confortable, on n’a pas des classeurs, des classeurs de places à traîner, un petit peu comme en France, et surtout tout est très rapide, puisqu’un processus d’expatriation en Estonie, en une semaine, si tout s’avance très bien, ça peut être fait, appartement, société créer, compte bancaire créer, et les petites pas de traces à côté.

Alors quand on parle de l’expatriation, généralement il y a trois mythes, le premier mythe ça va être de croire que, enfin voilà chacun pense ce qu’il veut, mais que ce n’est pas bien, que ce n’est pas bien vu, que ce n’est pas réglo, vis-à-vis de la France, et de son pays, que voilà partir, ça va être un petit peu lâche, voilà on ne va pas rentrer dans le débat, tout dépend de la raison dont laquelle vous partez, est-ce que c’est purement fiscale ?

Est-ce que c’est purement pour le travail ? Est-ce parce qu’il y a des avantages qu’on n’a pas dans le pays dans lequel on est ?

Est-ce que c’est parce qu’on a envie d’aventure ? Est-ce que, ça dépend de plein de choses, on ne va pas rentrer dans le débat aujourd’hui.

Deuxième point, c’est de croire qu’il faut gagner beaucoup d’argent, mais vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent, pour pouvoir s’expatrier, et le troisième point, celui de croire que s’expatrier est bien, ça peut coûter cher, donc pour les deux derniers points de l’argent, en fait clairement dépend encore une fois, il n’y a pas de cash général, vous vous en doutez bien pardon, c’est que ça dépend pour quelle raison qu’ils ne le font pas, surtout dans quel pays, il y a des pays dont lesquels c’est beaucoup plus facile, d’arriver d’un point de vue fiscal, pour voilà la raison fiscale.

Et tout dépend clairement de votre niveau de revenu, c’est sûr que si vous gagnez aujourd’hui mille deux cent euros, mille cinq cent euros avec une activité, je ne sais pas, peu n’importe laquelle, ce n’est pas forcément intéressant d’aller s’expatrier, par contre, si vous gagnez à partir de je ne sais pas combien, on pourrait dire, à partir de combien ça peut être intéressant, dix mille, quinze mille, vingt mille, ce qui n’est pas non plus des revenus, relativement élevés, élevés, et bien ça peut déjà être intéressant de partir.

Encore une fois il faut prendre en compte tout ce qui va être, la vie familiale, également enfant, est-ce qu’on est marié ?

Est-ce qu’on peut bouger tout le monde facilement ?

Les intérêts économiques qu’on a sur place également en France, où dans le pays dans lequel on veut partir, bref.

On ne va pas rentrer également dans cette vidéo, de tout ce qui intérêt économique, mais voilà en tout cas sur les trois mites de l’expatriation, qui sont comment on appelle des mites qui ne sont pas forcément fondées, alors également quand on parle de l’expatriation peut-être que ça vous vient à l’esprit, différents problèmes de s’expatrier, alors par exemple, la peur de l’échec, la peur de se dire putain je vais commencer un processus d’expatriation, mais ça ne va pas fonctionner, je ne sais pas pourquoi ça va bloquer à un endroit ou un autre.

Vous pouvez également y avoir l’épuisement dans les différentes tâches à accomplir, parce que mine de rien, on arrive dans un pays, ou on ne connaît rien, on ne sait pas ce qu’il faut exactement faire, et donc il peut y avoir de différents petits process à suivre dans un ordre bien précis, pour savoir ce qu’il faut faire.

Donc la peur de l’épuisement dans les différentes tâches à accomplir, donc ne pas se faire comprendre, ne pas être suffisamment accompagner, on peut également avoir la peur de la solitude, puisque finalement, on arrive dans un pays, où on ne connaît personne potentiellement, très peu de personne, et où il faut se refaire un réseau, et cela ça peut être compliqué.

On peut également voir la culpabilité d’être absent pour sa famille, et ses amis, donc ça dépend encore une fois où vous partez, si vous ne partez pas très loin ça va, mais si vous partez vraiment au bout du monde, on peut se dire, putain je ne suis plus là pour ma famille, pour mes amis, et ça peut être quelque chose d’assez, assez pesant à supporter, également autre idée qui me vient en tête, qui va être la différence culturelle, donc encore une fois ça dépend où vous allez.

Mais voilà quand vous vous expatriez dans un nouveau pays, la différence réside en vous, et non pas dans l’autre, puisque vous arrivez chez quelqu’un d’autre, et donc il faut s’adapter aux règles, pour vivre dans la société dont laquelle on est arrivé, la nourriture, bref il faut vivre comme au local, il faut commencer à penser comme au local, et essayez de les comprendre, de s’intégrer, et ce n’est pas à eux de s’intégrer à nous.

On arrive dans la partie de la vidéo, où je vais vous expliquer pourquoi vous devriez vous expatrier, ou y songer fortement en dehors de tout ce que j’ai déjà publié sur cette vidéo, c’est tout simplement que voilà, si vous estimez qu’aujourd’hui, vous subissez la vie, c’est-à-dire que voilà vous êtes dans un endroit, dans un pays, dans une ville, où ça ne vous correspond pas, vous n’aimez pas ce qui se passe, vous n’aimez pas les gens, vous n’aimez pas un confort de vie, une qualité de vie suffisante, vis-à-vis de ce que vous fournissez pardon, comme travail, et bien allez simplement là où vous êtes le mieux traiter.

Il y a énormément d’endroits sur terre, où on est beaucoup mieux traité, qu’en France par exemple, c’était la France parce que moi je suis français de base, mais ça peut être qu’en Belgique, qu’en Italie qu’au Canada, etc. Il y a tellement d’endroits aujourd’hui sur terre, qu’on ne peut plus se permettre, ou s’autoriser de se plaindre, et de subir la vie quand on voit, à quel point c’est facile d’aujourd’hui de partir, de prendre un avion, de louer un loyer, de louer un appartement pardon, ou une maison, et de se barrer.

Donc au-delà encore une fois, de côté travail, et famille, amis, sur le reste on n’a plus le droit de se plaindre, s’expatrier ça va également vous permettre d’avoir une plus grande ouverture culturelle, se développer, se forger, un caractère, apprendre à être entre guillemets débrouillards, avoir plus confiance en soi, également, et ça c’est super important, parce qu’on est que très rarement loin de sa zone de confort généralement.

Enfin le français moins il sort très peu de sa zone de confort, je pense que c’est très important, moi je me rappelle quand je suis arrivé en Estonie, dans ma procédure d’installation en Estonie, je devais faire des petits papiers, des choses comme ça forcément, et le simple fait c’est de devoir faire une simple photocopie, ça m’a mis en galère.

Ça m’a mis en PLS comme on dit, c’est-à-dire qu’il fallait que je trouve un endroit dans la vie, ou faire des photocopies, je ne parlais pas forcément la langue, et j’ai mis deux heures pour faire une photocopie d’une seule feuille A4.

Donc vraiment là c’était la galère, mais c’est bien au moins on se force à aller parler aux gens, à aller de l’avant, on devient débrouillard, et ça développe vraiment notre confiance en soi, quand on a réussi à faire ce qu’on devait faire, donc voilà on met du temps, ce n’est pas forcément quelque chose de très productif de faire une impression de feuille A4.

Mais au moins à la fin on est content, et c’est process, on grandit, on apprend, on se débrouille, on a confiance en soi, et surtout on commence à avoir une ouverture culturelle.

Pareil garer ma voiture, je ne sais pas si je dois mettre un ticket, où le rédacteur c’est mal indiqué, je ne comprends pas l’estonien, demande à un passant, hop il commence à sourire, enfin on parle un petit peu, et c’est cool, on commence un petit peu à se sociabiliser, même si on ne reste pas en contact avec tout le monde, mais au moins c’est super important.

S’expatrier également, ça permet de se recentrer sur ce qui est important pour soi, notamment supprimer vous savez cette notion d’un petit peu d’attachement au matériel, on est dans une société, où on aime beaucoup le matériel, on s’y attache énormément, et quand on s’expatrie bien, on apprend à n’emmener avec soi que ce qui est important, moi je suis arrivé en Estonie, à poil, entre guillemets, c’est-à-dire que je n’avais qu’une seule valise, avec mes habits, ma trousse de toilette, mon appareil photo, mon ordinateur, et c’est tout, je n’avais rien d’autre, bref, la valise que j’ai quand je voyage classiquement.

Et je n’ai rien du tout en Estonie, autre ou ce qui était dehors dans mon appartement que j’ai loué, qui était meublé, et je me sens très, très bien comme ça, les gens me disent généralement, mais Raphaël où sont tes affaires ?

Tu voyages tout le temps, comment tu fais ? Etc.

Bon en fait je leur dis, que je n’ai tout simplement rien, et ça, c’est quelque chose de très important, d’être détacher un petit peu du matériel, puisque moi j’estime que le matériel ce n’est vraiment pas une source de bonheur, ou le plaisir, au contraire c’est une source de stress, plus on acquiert des choses, plus elles nous possèdent, plus ça nous procure du stress.

C’est pour ça que d’avant d’acheter quelque chose, vous devez toujours vous demandez si ce que vous allez acheter, va vous procurez du bonheur, ou du stress, et je parle bien du bonheur, sur le long terme, et pas simplement du bonheur immédiat, d’avoir acheté la chose et de la posséder.

Voyons quand on achète une voiture, ou je n’en sais rien, un manteau, est-ce que ça va vous stresser, ou est-ce que ça va vous apporter de la liberté, généralement pardon, 95% des choses qu’on achète, nous apportent du stress, plutôt que de la liberté, si vous avez un business également, quelque chose de très important, il y a un petit peu de magie, qui se passe quand on s’expatrie, c’est que je ne sais pas si vous avez vu déjà des études qui allaient dans ce sens-là, mais c’est que lorsqu’on s’expatrie, on rencontre des gens qui sont différents de nous, on n’est pas assez différents, qui ne parlent pas la même langue, qui mangent différemment, qui pensent différemment, etc.

Et cette différence est finalement très, très forte, il y a une étude qui dit que par exemple, si vous mettez dans une salle, que des médecins, qui ont un Q individuel très élevé, et que dans une autre salle, vous mettez des médecins, des peintres, des ferrailleurs, des vendeurs, des…

Bref, tous types de métiers, de tout type de classe sociale, et bien l’intelligence collective sera plus grande dans la salle, ou tous les corps du métier, toutes les classes sociales étaient mélangées, que dans la salle où il n’y avait que des médecins, même si le QI individuel de chaque médecin est plus élevé, et ça, c’est quelque chose d’intéressant, puisque ça montre typiquement que la différence entre les individus qui se parlent, qui se mélangent, permet de créer quelque chose de très, très bon, collectivement développer des idées, de développer des choses, et ça c’est excellent.

Donc s’expatrier là-dessus c’est excellent, puisque et bien c’est exactement ce qui va se passer, vous allez rencontrer des gens de tout horizon, et moi notamment en Estonie à Tallinn il y a beaucoup de gens qui sont de tout le monde entier, parce que c’est un pays très accueillant en termes de start-up, d’internet, comme je vous l’ai dit, et j’ai pu rencontrer des gens très intéressants, qu’ils ne sont pas forcément estoniens, mais qui viennent de Sri Lanka, de UK, de Russie, bon là, la Russie c’est à côté, mais bref, de pleins d’endroits différents, et que vous pouvez les trouver dans des start-ups, dans des sociétés physiques, dans de l’immobilier, dans les cryptomonnaies, et ça, je trouve ça vraiment stylé.

Et enfin dernier point, pour conclure un petit peu cette vidéo, c’est tout simplement que s’expatrier ça peut permettre de prendre un nouveau départ, de dire stop à tout, de reprendre un nouveau départ, j’ai beaucoup vu notamment quand j’étais en Thaïlande, où il y a beaucoup d’entrepreneurs, français, mais pas qu’eux, qui ont tout quitté, qui ont refait une nouvelle vie, pour arriver en Thaïlande, et lancer, pas forcément un gros business, tout simplement un business d’hôtellerie, un business dans la restauration, ils ont de quoi manger, ils ont de quoi vivre, ils sont heureux, ils ont le soleil, rien ne coûte cher, et ils sont heureux comme ça.

Donc ça peut permettre de prendre un nouveau départ, et de simplement d’être plus épanoui, d’être plus heureux, et de voir autre chose, que la France, ça y’est c’est dommage, les gens qui restent en France, toute leur vie, qui ne voient rien d’autre, surtout quand ces gens-là pourraient avoir l’opportunité de voyager, mais qu’ils ne le font pas, encore quand on n’a pas l’opportunité d’accord, mais beaucoup de gens l’ont et ne le font pas, parce qu’ils sont un petit peu casanier, ils n’aiment pas aller voir ce qui se passe à l’extérieur, ils n’aiment pas les gens différents, etc. Et ça c’est vraiment très, très dommage.

Voilà en tout cas, pour cette petite vidéo sur l’expatriation, et de pourquoi je me suis expatrier ?

De pourquoi vous devriez potentiellement également vous aussi vous expatrier ?

Donc là on a un ciel qui est relativement sombre, ça ne s’annonce pas terrible, j’espère que vous m’entendez bien avec le vent.

Pour conclure cette vidéo, j’espère qu’elle vous a plu, si c’est le cas mettez un petit like ci-dessous, un petit pouce bleu en l’air comme on dit, commentez-là si vous avez des questions, je me ferais un plaisir de venir y répondre, avec grand plaisir, et surtout partagez-là avec des gens qui seraient intéressés, ou susceptibles de vouloir s’expatrier, que ce soit en Europe, ou dans le monde entier, on pourra en parler, il n’y a aucun souci.

Et de mon côté, je vous invite encore une fois de bien lire la barre de la description, puisque voilà, si vous voulez aller plus loin avec l’expatriation, j’ai un programme qui s’appelle « L’école de l’élite financière » dans lequel un module entier est consacré à la fiscalité, et à l’expatriation, je vous montre vraiment de manière transparente, le montage que j’ai mis en place pour m’expatrier en Estonie, comment ça s’est passé, quelles sont les démarches à effectuer en termes de banque, de société aussi bien en France que dans les pays dans lesquels on va.

Qu’est-ce qu’il faut faire pour être réglo d’un point de vue fiscal avec la France et avec le pays dans lequel on va.

Je vous parle de pleins de choses, je vous parle de la théorie des cinq drapeaux, je vous parle de l’intérêt, d’avoir différents passeports, également pour se protéger, de l’intérêt de géodiversifier ses investissements et ces actions dans le business, bref.

Cliquez bien sur le lien ci-dessous, et vous aurez accès à tout ça, à mon programme « L’école de l’élite financière » je vous dis à très, très vite, ciao, ciao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *