3 HACKS POUR DEVENIR MILLIONNAIRE

En marchant dans la rue il y a quelques jours, je me suis demandé ce qui faisait la différence entre un millionnaire, quelqu’un qui le deviendra et quelqu’un qui ne le sera jamais.

Puis, j’ai pris du recul et j’ai essayé d’identifier les 3 clés qui m’ont permis de devenir millionnaire avant mes 30 ans.

Découvre dans cette vidéo 3 secrets qui te permettront de te rapprocher du statut de millionnaire plus rapidement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ POUR ALLER PLUS LOIN ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

📚 Lire mon livre « La magie des dividendes » : https://www.clubmillionnaire.fr/bourse​

✔︎ Un livre papier et numérique de 704 pages dans lequel je t’explique de A à Z la stratégie d’investissement dans des actions à dividendes. Le livre n°1 en francophonie sur ce sujet !

💶 Rejoindre le Club Dividendes : https://clubmillionnaire.fr/club-divid…

✔︎ Un service dans lequel je te partage tous les mois les actions en bourse dans lesquelles j’investis personnellement mon propre à argent. Libre à toi de recopier ou non mon portefeuille !

🎥 Rejoindre la formation « La magie des dividendes » : https://clubmillionnaire.fr/formation-…

✔︎ Une formation vidéo dans laquelle je te partage toute ma méthode d’analyse d’une entreprise cotée en bourse avant d’investir dans celle-ci. + de 15 heures de formation vidéo !

🎤 Mon prochain séminaire (1 seule fois par an) : https://clubmillionnaire.fr/seminaire​

✔︎ Un séminaire présentiel dans un hôtel 5* avec des centaines de participants où moi-même et des intervenants intervenons au sujet de l’indépendance financière (immobilier, bourse, business, …) !

🇫🇷 Tous nos programmes sont éligibles au financement via le CPF. Découvrez comment l’Etat peut prendre en charge à 100% votre formation si vous êtes salarié(e) : https://clubmillionnaire.fr/cpf

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ OU ME RETROUVER ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

🔸 Site Internet : https://clubmillionnaire.fr​

🔹 Instagram : https://www.instagram.com/raffaello_c​

3 HACKS POUR DEVENIR MILLIONNAIRE

livre-la-magie-des-dividendes

Retranscription de la vidéo :

Bienvenue sur cette nouvelle vidéo, toujours en direct du Kirghizistan, à Bishkek, la capitale. Je vous montre très rapidement la vue parce qu’elle est vraiment très très sympa. On a une vue ici sur toutes les montagnes.

Je ne sais pas comment ça rend sur la vidéo, mais il faut savoir que le Kirghizistan est un pays qui est constitué à 95% de montagnes. Donc on a vraiment à tout moment quand on est dans la ville, à Bishkek, assez souvent des montagnes avec les sommets qui sont enneigés.

Et c’est plutôt très sympa.

Bref, l’histoire du Kirghizistan n’est pas le sujet de la vidéo aujourd’hui. Je vais plutôt vous parler d’une réflexion que je me suis faite il n’y a pas si longtemps que ça, il y a quelques jours et je me suis dit : « Il faut que je vous en parle puisque ça peut certainement vous aider. »

Cette réflexion, c’est de me dire : pourquoi certains, finalement, deviennent millionnaires plus rapidement que d’autres, et pourquoi en fait, certains ne deviendront jamais millionnaires ?

Qu’est-ce qui fait la différence entre quelqu’un qui, dans sa vie, sera millionnaire, entre quelqu’un qui, dans sa vie, sera peut-être millionnaire à 50 ans, à 40 ans, après une « dure vie de travail », et quelqu’un qui peut devenir millionnaire pendant sa vingtaine, avant ses 30 ans, comme je le suis devenu avant mes 30 ans ?

Et en fait, en pensant à ça, en marchant dans la rue à Bishkek, ici dans la capitale du Kirghizistan, je me disais : Pourquoi ?

Voilà, on n’a pas tous finalement la même vie. C’est vrai qu’ici, les gens, ils gagnent entre 100 et 110$ par mois.

La dernière fois, je déjeunais avec des Kirghizes, j’étais avec un couple en fait, et la maman de la fille était médecin depuis 20 ans et gagnait seulement 100$ par mois en tant que médecin ici au Kirghizistan, alors qu’elle a un bon poste.

Et il faut savoir qu’ici, même si la vie n’est pas chère, c’est très très dur de vivre avec 100$ parce qu’encore une fois, c’est un pays où c’est difficile économiquement, etc.

Donc déjà, la première chose, c’est de se dire qu’il faut réaliser qu’on a une chance qui est inouïe, mais littéralement inouïe, d’être nés en France, parce qu’on ne se rend pas compte qu’ailleurs, on n’a clairement pas les mêmes opportunités et les mêmes conditions, les mêmes infrastructures, tout ce que vous voulez.

Donc c’est pour ça que quand je vois des gens qui sont en France et qui se plaignent, j’ai toujours envie de les gifler d’abord et leur dire : « Rendez-vous un petit peu ailleurs, et rendez-vous compte à quel point vous avez de la chance, et à quel point vous avez des infrastructures et des possibilités, des opportunités. »

Quand on est au Kirghizistan, quand on est au Cambodge, quand on est je ne sais où, il y a clairement pas les mêmes opportunités.

Donc ça, c’est petit aparté.

Maintenant, je vais te dire les 3 choses que j’ai identifiées qui, selon moi, m’ont permis de devenir millionnaire beaucoup plus rapidement que la moyenne.

La première chose, c’est de faire en sorte d’avoir « des choses à vendre systématiquement », c’est-à-dire 7 jours sur 7, 24h sur 24.

Aujourd’hui, à tout moment, quelqu’un peut me donner de l’argent. C’est-à-dire qu’il faut comprendre que dans la vie, si on veut gagner beaucoup d’argent, il ne faut pas être le consommateur mais il faut être le producteur.

Il faut que vous produisiez des choses pour des gens, et il faut que vous rendiez ces produits ou services disponibles le plus longtemps possible et au plus d’endroits possible.

Exemple : aujourd’hui, si tu as un business sur Internet, ton business tourne 7/7, 24h/24, contrairement à un business physique qui aurait un emplacement dans une rue et qui a des heures d’ouverture et qui a surtout un emplacement bien précis. Cela fait que s’il n’y a pas de trafic dans cette rue, il y a potentiellement pas de ventes.

Sur Internet, l’emplacement, il est « permanent », et il est partout. C’est-à-dire que dans tous les pays du monde, je peux vendre. Il n’y a aucun souci.

Donc la première idée, c’est de se dire que vous devez produire, et que vous devez rendre disponible au maximum vos produits et services pour que les gens puissent les acheter.

En fait, vous devez faire en sorte qu’il y ait des bons de commande qui soient disponibles partout.

Par exemple, sur Airbnb, vous devez avoir le plus d’annonces possibles pour que les gens puissent laisser un coup de carte et vous donner l’argent.

Par exemple, il faut que vous ayez un maximum de produits à vendre sur Internet, des pages de vente, des choses comme ça pour qu’on puisse vous donner de l’argent.

Sur Leboncoin, il faut que vous ayez des annonces pour louer des appartements.

Il faut que vraiment vous fassiez en sorte qu’il y ait le plus de chances possibles qu’on vous donne de l’argent à un moment ou à un autre, parce que si personne ne vous connait, si personne ne sait que vous avez des choses à vendre, des produits, des services à proposer, comment voulez-vous qu’on vous donne de l’argent ?

Donc la première idée, c’est de se dire : « Rendre disponible un max de produits, un max de services de façon qu’on puisse vous donner de l’argent, et ce, 7/7 et 24/24. Et idéalement, faire en sorte de vendre des produits qui sont chers. »

Parce qu’encore une fois, si vous vendez des produits à 10€, il faut en vendre beaucoup pour que vous puissiez faire un chiffre d’affaires et un résultat net, une marge qui soit intéressante.

Par contre, si vous vendez des produits à 1000€, 2000€, 3000€, il faut en vendre beaucoup moins pour que ça commence à devenir intéressant.

Donc l’idée, c’est de vendre des produits qui sont relativement chers et qui sont disponibles systématiquement et tout le temps, en tout temps, et à toute heure.

Vous avez compris l’idée en tout cas.

Donc ça, c’est la première chose.

La première chose, c’est d’optimiser sa fiscalité. Puisqu’aujourd’hui, on ne se rend pas compte. Et des fois, je discutais avec des gens qui me disent : « Oui, moi je ne paie que X euros pour passer un ordre en Bourse. Ce n’est pas beaucoup. »

Mais en fait, c’est énorme, je trouve. Et on parle peut-être de petits chiffres, de petits euros. Peut-être qu’on parle de 5 ou 6 euros, on parle de 2€ et 5€. Ça peut paraitre peu, mais à la longue, c’est beaucoup d’argent.

Et surtout les intérêts composés jouent aussi sur les frais et les impôts. On ne s’en rend compte mais tout ce qu’on laisse en impôts, en taxes, c’est de l’argent qui ne va pas être réinvesti. Donc c’est de l’argent qui ne va pas générer des petits.

Ces petits ne vont pas générer d’autres petits, etc. Et sur l’échelle d’une vie, sur 10 ans, 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans, croyez-moi – et je n’ai pas peur de dire ça – ce sont des millions d’euros que vous perdez.

Donc il faut vraiment penser à optimiser sa fiscalité, et c’est quelque chose qui m’a beaucoup aidé, moi, puisqu’aujourd’hui, je paie 0% d’impôts sur les sociétés en étant expatrié en Estonie.

Ce qui fait que tout ce qui rentre dans ma société n’est pas imposé et peut être réinvesti immédiatement dans le champ même de cette même société.

C’est-à-dire que l’argent qui va entrer par exemple de mon activité principale peut être réinvesti dans l’immobilier, en Bourse, dans les cryptomonnaies, dans les start-ups, dans la même société.

Et tous les bénéfices que vont me générer ces investissements dans les start-ups, dans les cryptomonnaies, dans la Bourse, dans l’immoiblier, donc les loyers et les dividendes etc, peuvent être immédiatement réinvestis eux aussi sans être imposés.

Vous comprenez immédiatement la puissance que c’est et les effets cumulés des intérêts composés que ça peut représenter.

Et croyez-moi – prenez une calculette, allez sur Excel, faites la comparaison entre quelqu’un qui a 100.000€, 200.000€, 500.000€, un million d’euros qui n’est pas imposé tous les ans, et quelqu’un qui a ce même chiffre d’affaires et qui est imposé tous les ans à 20, 30, 40, 50% peu importe le pays où vous êtes, peu importe la structure que vous avez et le taux d’imposition, vous allez voir qu’à la fin, vous allez risquer de vous mordre les doigts, et de vous dire : « Merde, je laisse énormément d’argent sur la table. »

Donc ça, c’était la deuxième chose qui m’a permis de vraiment aller plus vite, parce que forcément, quand chaque année, on laisse 50% de ce qu’on va gagner à l’Etat, forcément, ça va beaucoup plus vite.

On réinvestit, et ce qu’on a investi nous génère des petits qu’on réinvestit, et ça va beaucoup plus vite.

Donc ça, c’est le deuxième chose. La première, c’est donc de vendre des produits qui sont relativement chers et qui sont disponibles tout le temps à un large public dans le monde entier, à toute heure, etc etc.

La deuxième chose, c’est d’optimiser sa fiscalité. Et la troisième chose, c’est d’optimiser son train de vie.

C’est-à-dire que moi aujourd’hui, je vous parle en direct du Kirghizistan, de Bishkek. Je vous ai montré la vue ici, les montagnes. Il faut savoir que le coût de la vie est très peu faible pour quelqu’un comme moi puisque je vous l’ai dit, le salaire il est de 110$, 100$, 120$, ça dépend à peu près.

C’est-à-dire que tout ce qui est ici, ce qui est restaurants, taxis, habits, hôtels, Airbnb etc, c’est très très peu cher.

Un burger, par exemple, ça va vous coûter 2€, une pizza 3€, une course en taxi 1$, un café je ne sais même pas, c’est gratuit. En fait, vivre ici, c’est littéralement gratuit. Même si en France, vous avez un « petit salaire », vous allez vivre bien ici.

Alors, quand on est entrepreneur et qu’on gagne des sommes relativement intéressantes, on a l’impression de ne pas dépenser, finalement.

Donc c’est pour ça que cette chance d’aimer tout ce qui est pays de l’Est, ex-URSS, tous ces pays autour de la Russie, on va dire, ce sont des pays où on dépense très très peu parce que le coût de la vie est très peu faible.

Je pense à l’Ukraine, je pense à la Biélorussie, je pense à la Russie. Je pense à l’Estonie aussi où je suis expatrié, où le coût de la vie est à peu près de 30% moins cher qu’en France et à Paris.

Je pense à tout ce qui est Kirghizistan etc. Et bien, forcément quand on dépense très peu dans son train de vie sans pour autant réduire sa qualité de vie (je ne parle pas de réduire sa qualité de vie), on fait forcément beaucoup d’économies, économies qui vont directement aller dans de nouveaux investissements.

Et encore une fois, on accélère son effet boule de neige, ses intérêts composés.

L’idée, c’est vraiment de se dire que voilà, si j’étais aujourd’hui à Singapour, à New York ou dans des villes qui coûtent très cher, je pourrais y vivre. Le problème, c’est que j’aurais beaucoup moins de reste à vivre à la fin du mois, et donc d’argent à investir dans des actifs.

Et ça, le problème, c’est que okay, c’est cool, on vit bien, on est à New York, à Singapour, on a une belle qualité de vie, mais pour autant, on n’avance pas d’un point de vue patrimonial. On ne développe pas son patrimoine aussi vite que quelqu’un qui a pu optimiser son train de vie et sa fiscalité.

Donc le but, ce n’est pas de se dire : « Oui, mais Raph, moi je n’ai pas du tout envie d’aller au Kirghizistan. Le Kirghizistan, c’est peut-être dangereux. C’est peut-être… » On a beaucoup de préjugés.

C’est vrai qu’à chaque fois que je parle à des gens du fait que je suis au Kirghizistan, on me dit tout de suite : « Mais qu’est-ce que tu fais là-bas ? C’est dangereux. Tu ne vas jamais revenir. Tu es un malade ! » Etc.

Non, voilà, il faut savoir que ce sont les gens les plus gentils du monde que j’ai pu avoir l’occasion de rencontrer, clairement.

Je suis allé dans 74 pays, et le Kirghizistan est le pays N°1 en termes de gentillesse, de bienveillance, en termes d’accueil. Tout le monde veut être mon ami. Tout le monde me parle. Tout le monde veut payer l’addition pour moi, alors qu’ils n’ont pas d’argent. C’est assez incroyable.

L’idée, c’est de se dire qu’évidemment, il faut aimer aller dans ce genre de pays.

Si demain, l’idée pour vous d’aller en Ukraine, en Russie, dans des pays à bas coûts, dans des pays de l’Est, ça vous déplait et vous n’aimez pas ça, et que vous allez à New York, à Miami, je ne sais où… Bien évidemment qu’il faut aller là-bas. L’argent pour l’argent, ce n’est pas la finalité.

Je vous parle juste de 3 observations que je me suis fait en marchant dans la rue dans Bishkek, et qui m’ont fait dire : « Pourquoi je suis devenu millionnaire avant mes 30 ans, et pourquoi d’autres ne le feront pas ? »

C’est selon moi 3 gros arguments, parce que ça me permet d’optimiser énormément mes finances.

Donc l’idée, c’est encore une fois d’être aligné sur ce qu’on veut. Il ne faut pas faire des choses qui vont vous rendre malheureux juste pour l’argent parce qu’encore une fois, ça ne sert à rien.

Je sais que pour certains, l’idée de se dire : « Je voyage, je ne suis pas avec ma famille, avec mes amis pendant plusieurs mois, c’est quelque chose qui n’est pas envisageable. »

Pour moi, c’est quelque chose qui est okay. Alors, donc chacun a sa vie, et chacun a ses ambitions et ses objectifs. Mais en tout cas, c’étaient les 3 choses que je voulais vous partager.

N°1 : Vendre des produits relativement chers et disponibles tout le temps.

N°2 : Optimiser sa fiscalité.

N°3 : Vivre potentiellement dans des pays à bas coût.

Voilà, dis-moi dans les commentaires ce que tu en penses. Je sais que ce n’est pas forcément des leviers qui sont actionnables facilement et rapidement.

Le premier, on peut le mettre en place à peu près pour tout le monde, pour celui qui s’en donne les moyens.

Ensuite, s’expatrier et aller vivre dans des pays à bas coût, ou voyager dans des pays à bas coûts, je sais que ce n’est pas forcément quelque chose qu’on peut faire très facilement.

Mais en tout cas, je tiens à vous partager ce qui m’a permis, moi, en tout cas, de devenir millionnaire avant mes 30 ans.

Donc petit commentaire ci-dessous si jamais vous avez la moindre question. Si jamais vous avez aimé cette vidéo, ce type de vidéo. Et n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne YouTube pour me soutenir.

Ça fait toujours plaisir. Et lisez bien la barre de description, puisqu’il y a pas mal de choses qui devraient pouvoir vous intéresser justement pour devenir indépendant financièrement, pourquoi pas millionnaire ?

Encore une fois, ce n’est pas une finalité. C’est plutôt une conséquence de nombreuses choses que vous avez fait, de bons investissements, ou d’une bonne entreprise que vous avez créée.

Et je vous dis à très très vite pour une prochaine vidéo.

Ciao ciao, les amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.