VLOG LIFESTYLE CLUBMILLIONNAIRE #1 – BUDAPEST (HUN)

Salut à tous,

je vais relancer une petite série de vlogs lorsque je voyage à l’étranger histoire que vous me suiviez dans toutes mes aventures, que je vous montre à quoi ressemble le pays et quel en est l’état du marché immobilier dans ce dernier.

Je commence les hostilités avec la ville de Budapest en Hongrie, au programme : thermes, tir à la kalash et immobilier (le marché immobilier le plus intéressant en Europe actuellement).

Suivez-moi !

VLOG LIFESTYLE CLUBMILLIONNAIRE #1 – BUDAPEST (HUN)

https://www.youtube.com/watch?v=mvsnxIRLero

Cliquez ici pour vous procurer un exemplaire du livre (numérique ou papier) : c’est par là

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Salut à tous, donc voilà, bien arrivé à l’hôtel Président à Budapest pour une petite semaine. Je vais recommencer les VLOG-voyages, je vais vous parler un peu de ce qui va se passer à Budapest, de pourquoi je suis là, qu’est-ce qu’on va faire, vous montrer un petit peu le quotidien. Vous voyez, c’est vraiment un hôtel très très sympa, je ne sais pas si vous voyez bien sur la vidéo, il ya une petite cour intérieure fermée, vraiment très sympa qui me fait un peu penser au palace parisien Plaza Athénée, je ne sais pas si vous connaissez.

Je suis là pour une semaine avec un ami, le but c’est de travailler sur nos business, de voyager, de profiter de la ville, de découvrir tout ça, d’aller un peu en soirée pour découvrir les soirées de Budapest et puis voilà.

On vient juste de faire le check-in, on vient d’arriver après le long voyage donc je vous retrouve après qu’on se soit installés, je vous montrerais un peu mieux l’hôtel, la chambre, la ville, le quotidien et comment on va travailler.

***

Donc là on a un petit problème avec la chambre d’hôtel puisque vous voyez la salle de bains, il n’y a pas de délimitation et juste sur le côté, on a la douche. Donc ça veut dire que, en gros, je suis avec un pote et ils nous ont donné une chambre gay-friendly, une chambre de couple donc ça va pas trop le faire. Je ne sais pas comment on va faire mais voilà. Sinon, la chambre elle est sympa mais voilà, il y a ce petit problème de douche, c’est un peu bizarre. Ils nous ont donné une chambre toute neuve mais bon…

***

Après le petit déjeuner, on descend au sous-sol, on arrive à la piscine, au spa, au sauna, je vais vous montrer tout ça. Vous pouvez voir la piscine, la salle de sport sur le côté, on a le jacuzzi, on a le sauna qui est là-bas avec un bain d’eau froide.

Donc c’est vraiment pour ça que je dis que les hôtels et les Airbnb, ça n’a rien à voir, il n’y a pas de guerre. Il y a des gens qui consomment les Airbnb pour vivre comme des locaux en mode collaboratif, partage de logements et il y a des gens qui consomment les hôtels et qui ne veulent pas s’embêter : ils arrivent, ils font leur checkin, leur checkout, ils sont tranquilles, ils ne parlent à personne.

Et c’est pour ça aussi que j’ai choisi un hôtel ici, je voulais changer un petit peu, être tranquille, arriver quand je veux, partir quand je veux, avoir des services comme la piscine, le sauna, le petit déjeuner ! Je descends, il y a le buffet qui est prêt, je mange ce que je veux, la femme de ménage pendant ce temps-là, elle fait le ménage, tout est prêt, tout sent bon, il y a un desk H24 pour répondre à mes questions, bref, ça c’est vraiment cool et je pense qu’il y a une fausse guerre entre tout ce qui est Airbnb et hôtels, ce sont vraiment 2 services différents qui sont proposés, ce n’est pas du tout la même chose et pas du tout les mêmes prix aussi.

***

Etape n°3 après le petit déjeuner et la piscine, c’est la séance de travail. Vous voyez, tranquillement la petite séance, c’est dans le lit, une petite paire d’heures : 2-3 heures, 3-4 heures, ça dépend comment on est chaud et puis voilà. On répond aux emails, on avance un petit peu sur les projets, là c’est le gros lancement de Cédric avec Quitter La Rat Race donc on s’occupe de ça et voilà.

***

Après avoir bien travaillé, c’est la séance douche et ensuite on va aller visiter le centre ville, les restaurants, les bars, je vais vous montrer tout ça.

***

Donc là on est dans ce qu’ils appellent eux-mêmes cet établissement le plus beau café du monde. C’est assez fou en fait, on ne va surement pas bien se rendre compte en vidéo à quel point c’est beau mais c’est assez incroyable. Je vais essayer de vous montrer les balcons, toutes les dorures, les moulures, c’est vraiment digne d’une scène de cinéma, je ne sais pas si vous voyez très très bien, je vais vous montrer la soirée privée qui va se passer ici, dans cette grande cour intérieure, il y a plein de tables, une grande verrière, c’est très sympa. On a pu gouter du vin hongrois, vraiment je vous recommande cette place : le New York Café à Budapest. Venez ici, c’est vraiment très très sympa.

***

On vient de sortir du New York Café et on va aller tester un petit restaurant bien hongrois, 100% hongrois avec des spécialités hongroises donc on se retrouve tout de suite et je vous montrerais bien évidemment l’assiette.

On est typiquement dans un restaurant hongrois qui a été recommandé par une amie donc on va tester un petit peu la spécialité locale. Je ne sais pas trop ce qu’il y a dans l’assiette mais on verra comment je termine. C’est illimité sur toutes les boissons, le vin, la bière, le champagne local et toute la bouffe donc à suivre…

***

On vient de rentrer à l’hôtel, on a goûté du requin, c’était bien sympa, il est 1h30-2h et voilà, il faut se concentrer car demain il y a le lancement de QLRR5.0 que vous connaissez peut-être de Cédric Annicette, je suis son partenaire officiel sur ce lancement donc voilà, je prépare les communications avec tout ce qui est emails, Instagram, publications Facebook comme vous pouvez voir. Je fais un peu ça au dernier moment mais vous me connaissez maintenant, je fais ça à la cool et ça va bien se passer, en tout cas, j’espère et j’ai hâte de balancer tout ça.

***

Donc je ne sais pas si vous envoyez des cartes postales quand vous êtes en vacances, je sais que c’est un peu à l’ancienne, maintenant c’est Instagram, Snapchat, SMS… mais moi j’aime bien encore en envoyer quelques-unes. Vous voyez là 2-3 de Budapest à certaines personnes qui me le demandent, je le fais avec plaisir et il y a une petite astuce pour ne pas payer les timbres. Vous savez, normalement, il faut mettre un timbre et, voilà, ça va faire crevard peut-être mais c’est une petite astuce pour économiser les timbres et ne pas en payer, c’est d’écrire « S to S » en anglais, ça veut dire « Student to Student », « d’étudiant à étudiant », pardonnez-moi l’accent et apparemment, quand on envoie d’un pays à un autre pays étranger, il y a moyen de ne pas payer le timbre et ça arrivera à destination, çe ne marche pas en national et ça ne marche pas pour les lettres ou les choses comme ça, ça ne marche que pour les cartes postales d’un pays donné vers l’étranger et donc là j’en ai 3, c’est la première fois que je vais essayer et je vous dirais si ça a marché ou pas.

On me l’a donné hier l’astuce là donc on verra et essayez de votre côté et vous me dites si ça marche aussi pour vous.

***

Je vous avais dit que à Budapest, on travaillait aussi quand même sur nos business donc là je vais vous montrer un petit peu ce qui se passe pour moi, les 3 trucs sur lesquels je vais travailler pendant cette semaine à Budapest.

La 1ère chose, c’est la fin d’une nouvelle formation « Rentier Immobilier », on me l’avait demandé et dans cette formation je suis un achat immobilier de A à Z où vraiment vous voyez tout, je réponds à tout sur ce qu’il faut faire de A à Z : trouver le bon bien, comment le financer, les recherches avec un agent immobilier, le notaire, le meublé, les travaux, la fiscalité, on prend une feuille de papier et on calcule, on visite directement avec un agent immobilier, comment assurer le bien immobilier… Bref, vraiment une formation assez interactive donc c’est assez cool.

Ca c’est terminé et il ne me reste plus que la vidéo de vente à réaliser.

On travaille également sur la formation de Cédric Annicette « Quitter La Rat Race », son lancement en affiliation, je suis son partenaire officiel et vous pouvez voir la page de tous les bonus que je vais offrir pour tous ceux qui passeront par mon intermédiaire pour rejoindre la formation de Cédric Annicette. J’offre beaucoup de bonus cette année, il y a beaucoup de valeur donc ça me fait vraiment plaisir car c’est vraiment une très bonne formation celle de Cédric Annicette donc derrière ça me fait plaisir d’offrir plein de bonus, c’est vraiment gagnant-gagnant.

Le troisième projet, c’est la fin de l’écriture de mon livre. L’écriture elle est terminée depuis longtemps mais j’ai envoyé à l’imprimerie le livre à imprimer. Il y a 248 pages dans ce livre et ça me fait vraiment plaisir. L’imprimerie a reçu le livre, il est en train d’être imprimé et d’ici quelques jours, il va être à la maison, il est déjà disponible sur Amazon, sur Kindle, sur la marketplace européenne, française, italienne, allemande et US aussi, partout donc c’est vraiment et j’espère que vous allez le lire, je vous mettrais le lien si vous voulez le lire mais en tout cas c’est un bel accomplissement personnel pour moi d’avoir terminé ce second livre donc j’espère qu’il y aura des bons retours sur celui-ci.

Voilà les 3 gros projets sur lesquels je travaille là à Budapest. C’est du plaisir et c’est en même temps du travail donc c’est vraiment parfait.

***

Ce qui est assez fou à Budapest, c’est que tout est propre, il n’y a pas de chewing-gum par terre, il n’y a pas de mégots. Vous voyez, il y a des mecs comme ça, comme on voit au fond qui ont des pinces et qui ramassent tout et, au sol, c’est vraiment super propre, c’est impressionnant.

***

Donc là on vient de passer devant une agence immobilière et ça me faisait penser qu’il fallait que je vous parler un peu d’immobilier à Budapest. Je ne sais pas si vous connaissez le marché à Budapest mais je vais publier une vidéo dans les prochains jours, prochaines semaines d’un investisseur qui a investi à Budapest.

C’est vrai que c’est une très bonne ville en Europe en ce moment, limite la numéro 1, c’est vraiment pas cher, le prix du m2 est environ de 1700€, 1500-2000€, ça dépend des quartiers forcément et si vous regardez l’évolution des prix à Budapest par exemple depuis le 1er avril 2016 jusqu’à aujourd’hui en janvier 2017, vous allez voir que le prix du m2 est en train d’augmenter, il a pris environ 250€ en 8 mois.

C’est vraiment une ville intéressante où les prix, pour l’instant, ne sont pas surcotés du tout. En plus de ça, il faut savoir qu’il y a beaucoup d’avantages fiscaux. Il n’y a pas de taxe foncière, pas de taxe d’habitation donc c’est un gros plus par rapport à la France.

Au niveau de l’imposition, c’est 15% sur tout les revenus, il y a une unique tranche en Hongrie qui est assez intéressante pour ça et il n’y a pas de double imposition avec la France, c’est à dire que si vous avez des biens en Hongrie, vous payez vos impôts en Hongrie et vous ne payez rien du tout en France donc c’est simple, vous savez d’avance que ça sera 15% et rien d’autre !

Pour ce qui est de la plus-value, on paie 15% de plus-value seulement la première année et c’est dégressif pendant 5 ans seulement et au bout de 5 ans, il y a exonération totale de plus-value donc c’est une grosse différence avec la France aussi, c’est vraiment cool.

Il n’y a pas de charges sociales, tout ce qui est CSG-CRDS à 15,5% qui était censée disparaître et qui est toujours là, il n’y en a pas en Hongrie donc, vraiment, c’est un très bon secteur, c’est un pays qui a une forte croissance actuellement en Europe, limite une des plus grosses croissances en Europe.

Il faut savoir que 90% des hongrois sont propriétaires aujourd’hui donc ce ne sont clairement pas les hongrois qui sont visés par ce marché immobilier, ce sont vraiment les étrangers et les touristes, les étudiants et les personnes comme ça.

C’est vraiment un très bon marché et je sais que beaucoup de français viennent investir à Budapest et font de bonnes plus-values comme je vais vous le montrer dans la prochaine vidéo avec l’interview d’un investisseur qui a investi ici.

En plus de ça, c’est vraiment réglementé, il y a vraiment un cadastre comme en France, il n’y a pas d’arnaques en mode on est propriétaire de on ne sait pas trop quoi et où c’est écrit nul part donc c’est vraiment propre.

Il y a moyen de ne pas payer de frais de notaire, j’ai dit que c’était 4% contrairement à la France où c’est 7 à 10%. C’est donc déjà beaucoup moins cher et il y a moyen de ne pas en payer lorsque c’est le premier achat par exemple, lorsqu’on a moins de 35 ans, il y a plusieurs conditions comme ça qui font qu’on paie moins de frais de notaire donc c’est plutôt cool aussi.

Sans compter sur la zone euro, la Hongrie fait partie des pays qui vont peut être rentrer en zone euro donc est-ce que c’est bien ou pas, on ne sait pas mais c’est comme la Roumanie, un pays où je vais souvent comme vous l’avez vu, c’est pareil.

Si ça rentre dans la zone euro et qu’il y a l’euro, il y aura des grosses plus-values à faire parce que tous les prix vont grimper forcément, pas forcément pour le plaisir des habitants mais pour les investisseurs, ça peut être une bonne chose si ils ont acheté en amont donc ça c’est vraiment stylé.

En plus de ça, il faut savoir que la Hongrie, ce n’est pas un pays où il y a des barrières compliquées pour investir en tant qu’investisseur, c’est vraiment assez ouvert, on peut venir ici, il n’y a pas de soucis, on peut acheter et être propriétaire.

C’est vraiment un pays sur lequel il faut peut-être penser pour diversifier son patrimoine à des prix un peu moins chers. Pour 40 000-50 000€, on peut avoir un studio donc vous voyez que quand on est parisien, ça peut faire bondir donc voilà.

Suivez-bien la prochaine vidéo qui va arriver avec cette interview d’un investisseur qui a investi à Budapest et on en reparlera si vous voulez ensemble.

***

Donc là on est aux fameux bains thermaux qui sont réputés à Budapest, je ne sais pas si vous connaissez. Des bains thermaux Széchenyi réputés pour leur bien être sur la santé, pour les maladies chroniques. Ce sont des grandes piscines ouvertes où il y a 40° dans l’eau et il doit faire -6° ou -10° dehors donc ça fait vraiment plaisir.

J’ai une sale coiffure de merde, je sors tout juste du bain, j’ai pas pu filmer quand j’étais dans le bain parce que c’était compliqué avec l’eau, vous vous doutez bien pour le téléphone, la sécurité, les histoires de casiers, c’est compliqué mais quand vous êtes à Budapest, venez-ici, c’est très beau, il y a des belles statues, des beaux bassins, des beaux bains qui fument comme vous voyez, très très sympa !

***

Donc là on est devant Ferrari Budapest. Qu’est-ce que vous feriez avec une Ferrari personnellement ? Est-ce que ça vous intéresserait ? En tout cas, à chaque fois que vous voyez quelque chose qui est trop cher pour vous, dites-vous bien que ce n’est pas trop cher, c’est juste que vous n’avez pas les moyens pour l’instant. C’est vrai que ce sont des objets qui font rêver, il y en a d’autres là-bas. Qu’est-ce que vous feriez avec une Ferrari, est-ce que ça vous intéresse ?

N’hésitez pas à me poser vos questions sur la ville ou à me dire où je devrais aller pour le prochain VLOG, je suis ouvert à toutes vos suggestions ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *