Dans quoi INVESTIR son ARGENT : BOURSE ou IMMOBILIER ?

Salut à tous,

dans cette vidéo, je réponds à une question qu’on me pose souvent : Bourse ou Immobilier ? Dans quoi investir son argent ?

Je vous donne les principales clés pour vous permettre de faire votre choix et je vous dis vers quel marché il vaut mieux se tourner si vous souhaitez vous enrichir rapidement…

Au programme : 

– Le point fondamental à comprendre avant d’investir en bourse (effet de levier)

– Les 2 marchés autour desquels tourne l’économie mondiale 

– Le point commun entre tous les gros riches de ce monde…

– Est-ce que c’est vraiment compliqué d’investir en Bourse (grosses croyances limitantes)

– Dans quel marché est-il le plus simple d’investir ? Et dans lequel avez-vous le plus de contrôle ?

– Pourquoi il ne faut pas s’inquiéter d’éventuelles lois liberticides en Immobilier ?

Dans quoi INVESTIR son ARGENT : BOURSE ou IMMOBILIER ?

https://www.youtube.com/watch?v=N3ngCKBhSeM

seminaire-club-millionnaire

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo,

Faut-il investir en immobilier et/ou en bourse en gros soit faire l’un ou l’autre ou faire les deux c’est la question qu’on me pose souvent et à laquelle je vais répondre en direct des Caraïbes en Guadeloupe vous pouvez voir la vue magnifique derrière moi, je ne sais pas si c’est vraiment représentatif en vidéo, vous pouvez également voir que je suis très cramé bien luisant, bien dégueulasse, mais ça ce n’est qu’un détail, mais rester bien sûr la vidéo.

Faut-il investir en immobilier, en bourse ou faut- il investir sur les deux piliers à la fois.

Je me trouve donc aujourd’hui en Guadeloupe à l’hôtel « Toubana » un hôtel, quatre étoiles, un hôtel dans lequel séjourne deux amis investisseurs à moi, Guillaume et Élodie du site «  www.immeuble-de-rapport.fr » je vous mettrai l’adresse, donc allez voir si vous êtes intéressés par les immeubles, mais je vais répondre à cette question que l’on me pose très souvent : «  Immobilier ou Bourse », il y a quelques nuances entre les deux investissements, moi personnellement je suis présent sur le pilier de l’immobilier et de la bourse, j’investis sur ses deux piliers de manière concomitante donc en même temps et donc je vous recommande d’investir fortement sur ses deux piliers.

Pourquoi ? Première grosse différence réside dans le fait que l’immobilier on peut le financer déjà à crédit, ce qui est quelque chose de très important, puisqu’aujourd’hui on peut se rendre à une banque, dire que l’on veut lever 200.000 euros pour acheter que ce soit un immeuble ou un appartement et le faire financer avec ce que l’on appelle «  l’argent des autres », l’argent de la banque et rembourser ce crédit que l’on a à la banque avec encore une fois de plus l’argent des autres « l’argent des locataires ».

C’est totalement impossible avec la bourse, si demain vous allez voir votre banquier, que vous lui dites que vous voulez emprunter 200.000 euros pour les placer en bourse, que ce soit sur des actions à forts dividendes ou de la spéculation, peu importe le type de bourse que vous voulez effectuer, le banquier vous dira non, c’est tout simplement interdit et illégal en France d’emprunter de l’argent pour faire de la bourse, donc c’est la première grosse nuance, c’est-à-dire qu’en immobilier on peut investir avec zéro, il y a beaucoup d’investisseurs qui investissent en mettant zéro euro de leurs poches, même si aujourd’hui c’est un peu plus nuancé comme discours, alors qu’en bourse il faut investir du capital que l’on a de sa propre poche, donc injectez mille, dix mille, cent mille, un million d’euros dans les marchés financiers pour avoir ses premiers revenus. C’est la grosse nuance à ne pas négliger.

Deuxièmes nuances et c’est là pour lequel je dis qu’il faut être présent sur les deux piliers, c’est que l’on a souvent tendance à dire et ce n’est pas seulement on le dit, c’est que cela est prouvé, quand l’immobilier monte, la bourse descend et inversement, quand la bourse monte, l’immobilier descend, c’est-à-dire que les deux sont, on ne va pas dire corréler, mais les chiffres tendent à montrer que cela suit ce genre de cycle et de rythme donc finalement être présent en même temps sur l’immobilier et sur la bourse, cela vous permet de protéger votre patrimoine des fluctuations naturelles de l’économie, du cycle économique naturel qui est là, on tourne autour de certains cycles.

Quand l’immobilier va baisser à un certain moment, vous allez avoir votre portefeuille boursier qui lui va prendre de la valeur et combler la perte de l’immobilier et inversement donc cela vous permet vraiment de vous protégez au niveau de votre patrimoine, ce qui est très important.

Également au niveau des barrières d’entrées, il y a un point à prendre en compte, c’est que c’est peut être plus simple d’investir en bourse puisqu’aujourd’hui on peut commencer à investir en bourse notamment sur ma stratégie qui est celle des actions à forts dividendes avec seulement dix euros, cent euros, on peut commencer à investir, forcément comme je dis toujours on a des résultats en bourse, à hauteur du capital que l’on investit, si vous investissez mille euros par an, vous avez même dix pour cent de rendement ce qui est bien, vous n’allez avoir que cent euros revenus par an soit moins de dix euros par mois. C’est pourri.

Forcément en bourse, il faut commencer avec des capitaux relativement quand même importants si on veut vivre rapidement de revenus issus de la bourse, chose qui n’est pas du tout pareille en immobilier puisque l’on n’investit presque pas de capital, on lève l’argent auprès des banques, le seul capital que l’on pourrait avoir à rapporter aujourd’hui resterait les frais de notaires donc quelques milliers d’euros, les banques les demandent beaucoup aujourd’hui.

Concernant les risques liés aux deux investissements, immobilier, boursier, tout dépend encore de la stratégie utilisée, mais par exemple en bourse il y a peut-être plus de volatilité due aux mouvements des marchés financiers qu’en immobilier.

L’immobilier cela a été, c’est et cela restera une valeur refuge, quelque chose que les riches ont toujours adorés, si vous regardez le point commun entre les plus grosses fortunes de France et même de ce monde, vous allez vous rendre compte que le point commun de tous ces gens, ces ultras-riches, c’est la capitalisation immobilière, bien avant celle boursière.

L’immobilier est un placement qui est refuge on va dire et si vous regardez également le patrimoine des Français aujourd’hui, ils aiment beaucoup se diriger vers l’immobilier, qui est selon eux une valeur bien plus sûre que l’investissement boursier.

La bourse est souvent assimilée également à plus de risques, de spéculations, de volatilité dans l’image où on pourrait tout perdre en se réveillant un beau matin. Encore une fois, tout dépend de la stratégie que l’on adopte, comme je vous le disais moi je suis sur une stratégie très safe, les actions à forts dividendes où j’achète des actions que je vais conserver à vie, c’est la règle de base, sauf s’il y a un gros arbitrage à faire et je laisse les dividendes tomber année après année et c’est très safe, on a une rentabilité qui peut avoisiner les sept, huit et avec le temps augmenter jusqu’à dix pour cent.

C’est peut être plus facile de s’enrichir rapidement en bourse, si on fait de la grosse spéculation, qu’on est agressif sur ses stratégies comparément à l’immobilier ou mine de rien, même si on finance de l’immobilier avec la banque, on rembourse avec l’argent des locataires et qu’on a un cashflow positif chaque mois, ce cashflow ne va pas excéder, cent, deux cents, trois cents, cinq cents, six cents, mille euros dans les meilleures stratégies comme la colocation, l’immeuble de rapport ou la location saisonnière, mais cela ne restent que mille euros par exemple de cashflow sur une seule opération par mois, donc cela reste nuancer dans les proportions d’argent que l’on pourra dégager.

Concernant la bourse, il y a également cet imaginaire qui est de dire que c’est peut-être plus compliqué d’apprendre à investir en bourse qu’en immobilier.

Personnellement, je pense que c’est… En fait, je vais penser que les deux, je ne vais pas dire que c’est facile, je ne vais pas dire que c’est compliquer, il suffit de se former, mais je voudrais casser ce mythe de croire que c’est compliqué d’investir en bourse, cela fait peur à beaucoup de gens, encore une fois avec la stratégie que j’utilise et que j’enseigne à mes clients c’est vraiment très simple.

Il y a un travail de base à effectuer pour se rendre compte quelle société on va acheter, quel type d’action on va acheter, mais une fois ce travail effectué, comme je vous le disais, on récolte les dividendes année après année, c’est vraiment très simple.

En immobilier, il faut aussi beaucoup de connaissance pour se former, bien acheter, bien négocier, bien louer, bien décorer, bien rénover, il y a pleins de choses à savoir-faire, donc ce n’est pas forcément plus facile l’immobilier, je mettrai vraiment la bourse et l’immobilier sur un piédestal au niveau de la difficulté d’entrer dans le business pour commencer à investir en immobilier ou en bourse, petite nuance quand même, en bourse tout le monde peut investir en bourse, il suffit d’arriver avec dix, cent, mille comme je vous le disais, même si vous ne voulez pas avoir beaucoup de capital, de résultats, puisque vous n’avez pas un gros capital investi, mais tout le monde peut commencer avec aussi petit que dix euros.

Demain en immobilier, ce sera peut être un peu moins simple, si vous avez une situation qui n’est pas favorisée par le banquier, je m’explique : si vous n’êtes pas en CDI, le banquier ne va pas aimer, si vous êtes par exemple en intérim, en auto entrepreneur, en CDD, en apprentissage, étudiant, retraités, des choses comme cela, le banquier ne va pas forcément vous accordez un crédit immobilier, ce sera plus compliquer, mais même si c’est possible je l’ai déjà vu.

L’entrée dans le business de l’immobilier peut être plus sélective qu’à la bourse, mais se former que ce soit aussi bien en immobilier ou en bourse, reste à mon sens égal.

Dernière petite nuance sur laquelle je voudrai également insister c’est : la notion de contrôle.

En bourse, on a beaucoup moins de contrôle sur ce qui va se passer, puisque l’on injecte de l’argent, du capital sur les marchés financiers et ce marché financier est finalement réguler par tout un tas de critères par l’économie globale, mondiale, tout ce qui va se passer, la géopolitique, la politique, des décisions de grands chefs d’État, pleins de choses, donc les marchés financiers, le contrôle on peut dire qu’il est quasiment à zéro.

On peut anticiper bien sûr certaines choses, mais le contrôle est relativement faible, contrairement à l’immobilier où finalement vous contrôlez tout, vous contrôlez ou vous allez acheter, comment vous allez rénover, comment vous allez décorer, vous allez choisir le locataire, vous allez choisir le type de locations que vous allez effectuer, vous choisissez tout, vous avez un contrôle beaucoup plus élevé, le seul petit contrôle que vous n’avez pas c’est l’évolution des taxes et des lois autour de l’immobilier, mais retenez bien une chose c’est qu’en France, tous les ministres, tous les hommes politiques, ont de l’immobilier, puisque je vous l’ai dit avant dans cette vidéo, l’immobilier, cela a été, c’est et cela restera une très bonne valeur, un très bon placement, donc même s’il y a des lois que ce soit droite ou gauche en politique, je ne suis pas là pour parler de politique, mais même s’il y a des lois qui venaient à sortir au niveau de l’immobilier, rappelez vous que même s’il y a quelque chose qui est « libertisé » enter guillemet au niveau de la fiscalité de l’immobilier, il y a aura toujours une sortie de secours de manière à faire en sorte que c’est gens, niveau politique, qui ont ce patrimoine immobilier puissent ne pas être trop handicapés, donc ne vous inquiétez pas, ce sont des choses qu’on entend, l’immobilier, oui c’est bien, mais les taxes, les impôts, les choses comme cela, tous les hommes, tous les grands de ce monde ont de l’immobilier, ce n’est pas un hasard et même les membres de politique, les ministres, tout le monde ont de l’immobilier, donc ne vous inquiétez pas.

Je pense avoir un petit peu dis mon avis et fais un état descriptif de ce que je pensais de l’immobilier, de la bourse et s’il fallait investir et/ou en bourse, je pense que vous avez compris que c’était « et » notamment pour se protéger des fluctuations de l’économie naturelle, j’espère que vous allez investir en bourse, si ce n’est pas déjà fait ou en immobilier, complétez l’équation si c’était seulement un seul des piliers sur lequel vous étiez perdant, posez-moi vos questions dans les commentaires, si vous avez la moindre question, n’hésitez pas non plus à vous procurez ce tout nouveau livre que je viens de vous écrire « des bancs de la fac à l’indépendance financière » dans lequel je vous explique comment j’ai quitté la fac de médecine pour devenir indépendant financièrement et avoir la chance de voyager dans ce genre d’endroit très sympa, à ce moment-là, à l’heure où je vous parle, je devrai être sur les bancs de la fac de médecine ou à l’hôpital en train de faire je ne sais quoi donc je suis bien mieux ici.

N’hésitez pas à vous procurer ce petit livre, ce sera une bonne dose de motivation et d’inspiration si vous n’avez encore rien commencé, si vous voulez du gratuit téléchargez ci-dessous mon e-book gratuit dans lequel j’explique comment j’ai acheté mon premier appartement à seulement vingt et un an pour faire de la location saisonnière, alors que j’étais étudiant et pas forcément apte au prêt immobilier, sur ce, je vous souhaite une très bonne journée, une très bonne soirée, je vais aller terminé mon petit verre de vin et je vous dis à très bientôt. Ciao.

Et toi ? Tu es plutôt Bourse ou Immobilier ? Dis moi tout dans les commentaires ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *