Micro Trottoir – Les FRANCAIS et l’ARGENT

On dit souvent que parler d’argent est tabou en France, que la réussite est mal vue ou encore que les préjugés sont nombreux dès qu’on parle des riches…

Avec Charles, un abonné du blog, nous sommes allés poser quelques questions bien précises aux français et les réponses sont parfois étonnantes…

Micro Trottoir – Les FRANCAIS et l’ARGENT

https://www.youtube.com/watch?v=TJUx-VWHttk

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Passant 1 : J’aurais tendance à dire que c’est des enculés, des fois,

Raph : Oui,

Passant 1 : Pour quelles raisons, ils partent ?

Passant 2 : Moi, je ne sais pas combien il faut payer en France ?

Passante 1 : Cela n’est vraiment pas juste

Passant 3 : C’est la France qui les a faits et puis ils se barrent et souvent c’est les gens qui gagnent beaucoup d’argent,

Raph : Oui. Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, on se trouve aujourd’hui à Paris, place de la République si vous n’avez pas reconnu avec Charles, Charles qui est un abonné du blog donc est-ce que tu peux te présenter rapidement, nous dire qui tu es ?

Charles : Oui

Raph : Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Charles : Carrément, donc je m’appelle Charles Defour, je suis en master immobilier sur Paris, je suis originaire de Normandie,

Raph : Oui

Charles : Où j’ai investi il y a deux ans maintenant, sur les conseils de Raph justement, conseils précieux,

Raph : Merci à toi, cela fait plaisir,

Charles : Cela m’a permis d’avoir une super renta, c’est un appartement qui est toujours loué aujourd’hui donc voilà tout roule,

Raph : Super, donc qu’est-ce qu’on va faire aujourd’hui avec Charles, on va faire un truc bien intéressant, on va demander aux Français qu’est-ce qu’ils pensent de l’argent, on va faire un micro-trottoir comme on dit dans le milieu. Les Français et l’argent, est-ce que cela fait vraiment deux, donc j’ai vraiment préparé des questions  pièges,

Charles : Sujet bien tabou,

Raph : Oui, tabou comme tu as dit, Charles n’a pas encore vu les questions, je vais lui poser les questions également, histoire qu’il fasse partie de la vidéo, honnêtement entre vous et moi, vous allez voir la vidéo, il y a des bonnes questions qui vont faire réagir les gens. Avant qu’on commence, n’oubliez pas de vous abonner, de liker la vidéo, de la partager, n’hésitez pas non plus à télécharger dans la barre de description votre pack de bienvenue, un pack dédié à l’indépendance financière pour vous aider à investir dans l’immobilier et d’autres choses, on se retrouve tout de suite pour un micro-trottoir, on y va ?

Charles : C’est parti,

Passante 2 : Salut,

Raph : Ça va ?

Passante 2 : Ça va et toi ?

Raph : Je suis avec Yulk,

Raph : Salut Félix,

Passant 3 : Salut,

Raph : Bonjour Danielle,

 Passante 1 : Bonjour,

 Raph : Vous allez bien ?

Passante 1  : Ça va, ça va, il fait beau.

Raph : Salut Lionel,

Passante 1 : Bonjour,

Raph : Comment tu vas ?

Passante 1 : Très bien, ça va.

Raph : Première question, qu’est-ce que tu penses des gens riches qui s’exilent de France fiscalement, pour ne pas payer d’impôts ?

Passante 3: Ce n’est pas réglo quoi, genre

Raph : Oui,

 Passant 3 : C’est la France qui les a faits et puis ils se barrent, souvent c’est les gens qui gagnent beaucoup d’argent,

Raph : Oui

Passant 3 : Et donc voilà quoi, ce n’est pas juste, c’est eux qui devraient plus redonner ce qu’ils ont reçu,

Raph : D’accord,

Passant 3 : Et ils s’en vont, ce n’est pas cool quoi,

Raph : Une grosse question,

Passante 1 : Cela n’est vraiment pas juste,

Raph : Pourquoi ?

Passante 1 : Ce n’est vraiment pas citoyen

Raph : Oui,

Passante 1 : Si on est citoyen de ce pays, on paye ses impôts dans ce pays et puis voilà et puis les impôts cela sert à financer les travaux, les services publics et donc il faut que les gens payent des impôts.

Passante 2 : Non, pas vraiment, enfin je pense que c’est quand même bien de payer ce que tu dois pour que tu puisses avoir un petit peu,

Raph : Okay,

Passant 1 : J’aurais tendance à dire que c’est des enculés, après cela dépend

Raph : Oui

Passant 1 : Après cela dépend pour quelles raisons il partent,

Raph : Oui,

Raph : Donc si on est français on doit rester en France,

Passante 1: Absolument,

Raph : On paye ses impôts en France, on ne part pas,

Passante 1 : Absolument

Raph : On n’a pas le droit de partir ?

Passante 1 : Vraiment non, pas pour des raisons

Raph : Fiscales,

Passante 1 : Fiscales,

Raph : Donc tu estimes qu’ils ont tout pris de la France et qu’ensuite ils vont avec ce qu’ils ont pris ailleurs ?

Passant 3 : Oui, oui, voilà

Raph : Tu vois les choses comme cela ?

Passant 3 : Je vois les choses comme cela, oui

Charles : Je pense qu’ils ont raison,

Raph : Oui ?

Charles : Quand tu es passionné et que tu travailles extrêmement dur pour faire beaucoup d’argent et que ce que tu fais, ce qui te plait, etc, cela paye, je ne vois pas pourquoi tu devrais filer une grosse part justement à l’état, si toi tu as fait comme un ouf dessus et que cela a vraiment était ta passion, etc je pense que d’un côté tu as vraiment envie que ce soit reconnu aussi et que tu puisses gagner le maximum sur ce que toi tu as produit quoi,

Raph : Donc ils doivent rester en France ?

Passante 2 : Ils devraient, après ils ne sont pas non plus obligés de rester je veux dire, après tout le monde est libre d’aller où il veut,

Raph : Oui,

Passant 1 : Quand tu as de l’argent que la France t’a apporté, tu avais les moyens de t’implanter, de créer ton business et de faire de la thune et que tu te barres après ou d’hérité

Raph : Oui,

Passant 1: Et que tu te barres après parce que c’est trop difficile, c’est trop compliqué, voilà, je ne te juge pas, mais

Raph : Là tu ne cautionnes pas,

Passant 1: Je ne cautionne pas du tout,

Raph : Est-ce que vous pensez que si quelqu’un s’enrichit, cela veut dire que quelqu’un d’autre s’appauvrit ?

Raph : Si un riche s’enrichit, il prend l’argent d’un pauvre en gros ou est-ce que vraiment il y en a pour tout le monde ?

Passante 2: Il devrait y en avoir pour tout le monde, mais non je pense que de toute façon c’est limité,

Raph : Il y a une quantité d’argent limité, oui ?

Passante 2 : Donc en gros si quelqu’un s’enrichit, je suppose qu’il le prend à quelqu’un, oui après est-ce qu’il le prend d’un pauvre ou d’un riche,

Raph : C’est ça la question,

Passante 2: C’est peut-être un peu plus compliqué que cela,

Passante 1 : En général, c’est oui,

Raph : Oui

Passante 1 : Mais bon ce n’est pas forcément automatique, je pense,

Raph : Oui, vous pouvez préciser

Passante 1 : Il me semble que la richesse des uns ne fait pas vraiment la pauvreté des autres

Raph : Oui,

Passante 1 : Mais globalement, si on est dans un pays et qu’on donne tout aux riches,

Raph : Oui,

Passante 1 : Les autres ont de moins en moins, et donc en tout cas la France s’appauvrit, ça, c’est sûr,

Passant 3: Quelque part, oui

Raph : Oui ?

Passant 3: Oui,

Raph : Donc tu penses que l’argent est en quantité limitée et que si quelqu’un en reçoit, quelqu’un d’autre en a perdue ?

Passant 3: C’est compliqué comme question,

Raph : C’est compliqué, oui

Passant 3: Quand on voit quelque chose comme 1% de la planète qui gagne autant que tout le reste,

Raph : Oui,

Passant 3: On se dit quand même que oui, tous ces gens-là ont pris l’argent et donc elle n’est pas redistribuée aux autres, c’est sûr, je ne sais pas, mais pour résumer globalement ça comme ça peut-être.

Raph : Vous pensez que les ressources sont limitées et qu’on doit se les partager ?

Passante 1 : D’une certaine manière, oui,

Raph : D’accord,

Raph : J’ai une autre question, est-ce que tu penses que l’argent fait le bonheur ? C’est une grosse question ça,

Passante 2: L’argent ne fait pas le bonheur, l’amour fait le bonheur.

Raph : L’amour fait le bonheur ? Donc l’argent ?

Passante 2: Je suppose,

Raph : Tu supposes ? Okay, mais pour toi l’argent ne fait pas le bonheur ?

Passante 2: Mais bon l’argent c’est quand même assez cool,

Raph : Oui, tu peux faire beaucoup de choses avec l’argent,

Passant 1: Ne fait pas le bonheur, le bonheur c’est en soi, c’est ce qu’on fait de la vie avec les enfants qu’on éduque

Raph : Oui,

Passant 1: Les gens autour de soi, mais ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur,

Passante 1: Je crois que cela ne suffit pas,

Raph : Cela ne suffit pas ?

Passante 1: Mais bon il faut en avoir un minimum pour être heureux,

Raph : Cela y contribue fortement ?

Passante 1: Je crois, je crois, oui

Passant 2: Aussi bonheur, oui comme bonne santé, des choses comme cela, d’avoir un peu de l’argent cela fait du bonheur, oui,

Raph : Cela fait du bonheur,

Passant 2: Oui,

Raph : Okay

Passant 3: On n’a pas besoin forcément d’argent pour être heureux,

Raph : Oui,

Passant 3: Évidemment on a moins de soucis quand on a de l’argent, mais si on est heureux de faire ce qu’on fait dans la vie, oui, je pense que cela ne fait pas le bonheur

Raph : On n’a pas besoin d’argent ?

Passant 3: Pas du tout, c’est compliqué

Raph : C’est chaud, on est d’accord. Pour toi c’est quoi un riche ? Je ne sais pas, qu’est-ce que cela veut dire pour toi riche en France, c’est quoi la définition d’un riche ?

Passant 3: En dehors de Paris, tu gagnes cinq mille euros par mois,

Raph : Cinq mille euros ?

Passant 3: Tu es bien, quoi

Raph : Oui,

Passant 3: Tu es bien,

Raph : Est-ce que tu penses que c’est possible de réussir en France, d’entreprendre, de créer une entreprise par exemple et de réussir ou est-ce que tu penses que c’est trop compliqué en France ?

Passant 3: Cela a l’air déjà assez compliqué, mais je pense que de toute façon si on a une bonne idée et tout cela et que bref, oui, il faut un capital de départ,

Raph : Tu penses qu’il faut un capital de départ ?

Passant 3: Oui, c’est assez compliqué, oui, tout le monde ne peut pas monter sa boite, je pense.

Passant 1: Après c’est hyper compliqué, on est dans une société qui est hyper vieillissante et qui se reposent sur ces acquis et qui a du mal à se confronter à la modernité des idées, voilà, difficilement je pense créer de la richesse, si toi-même tu n’as pas un petit pécule au départ,

Raph : Du coup, est-ce que tu penses que quelqu’un qui est riche doit payer plus d’impôts que les autres ou est-ce que cela doit être vraiment le même taux par exemple pour tout le monde ?

Passant 3: Il faut que ce soit proportionnel

Raph : Proportionnel à ce qu’on a gagné ?

Passant 3: Oui,

Raph : Est-ce que vous pensez que l’argent rend les gens mauvais, méchants ?

Passant 2: Oui, je pense,

Raph : Oui ?

Passant 2: C’est ce que je peux m’imaginer en tout cas,

Raph : Alors l’argent rend mauvais ?

Passant 2: Pas en général, mais je peux imaginer, oui

Raph : Pour certaines personnes, oui ?

Passant 2: Oui,

Raph : Merci à toi pour les réponses, c’est cool,

Raph : Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *