IL A ACHETÉ 100 BIENS IMMOBILIER EN 3 ANS !

1

Salut à tous,

on se retrouve aujourd’hui à Nantes avec Hadrien, un jeune mais déjà solide investisseur immobilier qui possède également une agence de chasseur immobilier sur Nantes et sur Rennes. Il totalise déjà une centaine d’opérations en 3 ans. On peut dire que le marché nantais et rennais n’ont plus aucun secret pour lui.

Où retrouver Hadrien :

Son blog 
Sa page Facebook
Contacter Hadrien

Et n’oublie pas, dès que tu réalises un dossier (avec beaucoup de cashflow) avec Hadrien, reviens vers moi à cette adresse email : raphael[at]clubmillionnaire.fr et j’aurais le plaisir de t’envoyer une bouteille de Champagne Veuve Clicquot directement chez toi ! 🙂

IL A ACHETÉ 100 BIENS IMMOBILIER EN 3 ANS !

https://www.youtube.com/watch?v=5wqPa_3hbms

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Raph : Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, je me trouve aujourd’hui à Nantes en compagnie d’Hadrien, Hadrien salut,

Hadrien : Salut, Raphaël

Raphael : Tu vas bien ? La forme ?

Hadrien : Oui, toujours,

Raphael : Toujours ?

Hadrien : Avec ce beau temps,

Raph : C’est vrai qu’il fait beau à Nantes, une très belle ville que j’adore, écoute, est ce que tu peux te présenter un petit peu

Hadrien : Bien sûr

Raph : Pour tout le monde, nous dire qui tu es ? Pourquoi je suis venu te voir aujourd’hui ?

Hadrien : Bien sûr, avec grand plaisir, bonjour tout le monde, moi c’est Hadrien, je suis directeur donc d’une agence de chasseur immobilier sur Nantes et sur Rennes, investisseur également à titre personnel, vingt-sept ans, bientôt vingt-huit,

Raph : Okay,

Hadrien : Du coup, je vais présenter un peu mon cursus, parlé de deux, trois affaires, parlé des dossiers en cours,

Raph : On va revenir en détail sur tout cela donc tu as vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, cela fait combien de temps que tu es dans l’immobilier ?

Hadrien : Je me suis lancé dedans, j’avais vingt-trois ans, je vivais encore au Canada,

Raph : Okay,

Hadrien : Et c’est là que j’ai fait mes premiers investissements, donc en l’espace de six mois,

Raph : Au Canada ?

Hadrien : Oui, en fait, j’étais au Canada et j’ai bénéficié d’une banque française avec une conseillère que j’ai trouvais très intelligente, qui m’a suivie, qui m’a fait confiance et en étant au Canada, j’ai pu acheter trois biens en France en l’espace de six mois,

Raph : Donc une banque française qui t’a financé alors que tu habitais au Canada pour des biens en France,

Hadrien : Exactement,

Raph : Donc alors attend, c’est déjà le bordel, qu’est ce que tu faisais au Canada ? Comment tu as découvert l’immobilier ?

Hadrien : Alors quand j’étais au Canada, j’étais directeur d’un restaurant là bas, enfin j’étais responsable,

Raph : Rien à voir avec l’immobilier à la base ?

Hadrien : Absolument rien à voir,

Raph : Tu n’étais pas pré destiné pour cela ? Tes parents étaient dans l’immobilier peut-être, un peu ?

Hadrien : Un petit peu,

Raph : Okay,

Hadrien : Mon père a fait de l’immobilier, j’ai un membre de ma famille qui est notaire donc j’ai toujours baigné dans l’immobilier, on va dire de moi-même, ce n’était pas mon truc, moi j’étais dans la restauration,

Raph : Okay,

Hadrien : J’ai fait mes études, je suis parti au Canada pour justement travailler au maximum dans mon boulot,

Raph : Dans la restauration, hôtellerie ?

Hadrien : Exactement, et c’est là que je me suis dit maintenant je vais me lancer dans l’immobilier, j’avais un salaire qui était très confortable au Canada, par contre au Canada, il n’y a pas de CDI, on est payé en dollar, donc c’est vrai que dans les banques françaises, les fameuses petites cases, je ne rentrais pas dedans,

Raph : Okay,

Hadrien : ça c’était sur et certain, donc il a fallu négocier et c’est vrai que la banque m’a suivi sur trois projets donc il y avait un studio, une maison et un autre appartement, un t2,

Raph : D’accord, quelle volonté tu avais, qu’est ce que tu voulais acquérir avec l’immobilier en fait ? Qu’est-ce qui t’a fait investir ? Dans quel objectif ?

Hadrien : Alors on va dire la raison numéro un, puis on ne va pas se le cacher, c’est de gagner de l’argent, forcément gagner de l’argent,

Raph : Okay,

Hadrien : Mais l’objectif c’est, moi l’immobilier cela m’a toujours passionné, c’est comme les voitures, cela m’a toujours passionné, j’aime bien me lancer là-dedans, faire des travaux, toucher à cela, l’objectif numéro un, gagner de l’argent immédiatement,

Raph : Okay,

Hadrien : Objectif numéro deux, c’est surtout en prévision de la retraite et puis voir d’autres choses aussi,

Raph : Du patrimoine ?

Hadrien : Exactement,

Raph : C’est possible de gagner de l’argent avec l’immobilier, tout de suite ?

Hadrien : Oh oui, oh oui, on va être clair, oh oui c’est possible,

Raph : C’est bon, c’est dit, donc qu’est-ce que tu as fait dans ton parcours d’investisseur jusqu’à aujourd’hui ?

Hadrien : Oui,

Raph : Combien d’opérations tu as à ton actif aujourd’hui à presque vingt-huit ans, donc tu investis actuellement que sur Nantes et tu as toujours investis que sur Nantes ?

Hadrien : Non,

Raph : Non ?

Hadrien : En fait, en ce moment, je n’investis que sur Nantes, donc j’ai une résidence principale et plusieurs appartements,

Raph : Okay,

Hadrien : Qui sont en travaux et qui vont être loués dans pas longtemps et j’ai fait on ne va pas dire quasiment tout ce qui est possible, mais presque à mon âge, j’ai acheté un immeuble de rapport pour faire du saisonnier à la montagne,

Raph : À la montagne ? Donc à côté ?

Hadrien : Non, pas du tout, dans les Pyrénées

Raph : Okay,

Hadrien : Donc juste au-dessus de Toulouse, sept heures de route,

Raph : C’est loin, pourquoi là-bas ?

Hadrien : Parce qu’il y avait de l’argent à faire, non je déconne,

Raph : Un peu,

Hadrien : On va un peu plus loin, c’est qu’en fait, je connais cette ville parce que j’y vais depuis que je suis enfant,

Raph : D’accord, okay,

Hadrien : C’est une station de ski que j’adore, on est juste à côté d’Andorre, on est au sud de Toulouse, c’est vraiment parfait et à force de voilà,

Raph : Tu connaissais déjà un peu le marché ?

Hadrien : Exactement, à force de me renseigner sur l’immobilier, j’ai vu qu’il y avait une excellente affaire à faire sur place, un immeuble qui était en vente depuis trois ans, je suis arrivé, j’ai massacré le prix au niveau d’une offre,

Raph : Okay,

Hadrien : Et c’est passé,

Raph : Et c’est passé, donc là immeuble que tu as loué comment ?

Hadrien : Alors en locatif saisonnier pendant deux ans,

Raph : En plus en saisonnier ?

Hadrien : Exactement et on était sur quarante-trois pour cent de renta brute, sur cinq appartements,

Raph : Alors que tu n’étais pas du tout là, comment tu as fait pour déléguer ce projet et il y avait combien de logements tu m’as dit ?

Hadrien : Cinq appartements, cinq studios,

Raph : Cinq appartements, cinq studios, comment tu as fait pour gérer cela à distance ? Tu allés faire le ménage tous les jours, tu faisais la route, le train, tu faisais comment ?

Hadrien : Non, je n’aurai pas vécu sinon,

Raph : Impossible,

Hadrien : Non, c’est qu’en fait je l’ai acheté avec ma mère, on s’était partagé la tâche, on s’occupait de tout ce qui était réservation, contact client, planning

Raph : Okay,

Hadrien : Et tout le reste, la partie on va dire,

Raph : Logistique,

Hadrien : Logistique sur place, on avait une personne de confiance, qui s’occupait de tout et chaque fin de mois la personne touchait son argent,

Raph : Okay, top, donc tu as fait donc de l’immeuble de rapport ?

Hadrien : Oui,

Raph : Du saisonnier avec cet immeuble ?

Hadrien : Oui,

Raph : Tu as touché à quoi d’autre aussi du coup ?

Hadrien : J’ai fait de l’achat-revente,

Raph : Achat-revente ?

Hadrien : Objectif achat-revente, c’est-à-dire acheter, rénover, revendre le plus vite possible,

Raph : Okay, où ça à Nantes ?

Hadrien : Oui,

Raph : Okay,

Hadrien : Sur Nantes, à plusieurs reprises, j’ai fait de la division de lots, donc j’avais une maison de famille avec un grand terrain constructible,

Raph : Oui,

Hadrien : On a vendu la maison, avec un morceau du terrain on a divisé le terrain et vendu un terrain constructible,

Raph : Okay,

Hadrien : Donc j’ai touché à cela aussi, j’ai fait de la location de meublée classique,

Raph : Location de meublé classique, okay,

Hadrien : La seule location que je n’ai pas touchée finalement c’est la location nue, parce que pour moi,

Raph : Qu’est-ce que tu en penses ?

Hadrien : Il n’y a pas d’argent à gagner, sur Nantes en tout cas, il n’y a pas d’argent à gagner de ce côté-là, peut être que certains y arrivent, gagner cinq euros, dix euros, ils ont fait une super affaire,

Raph : Okay,

Hadrien : Mais dans quatre-vingt-dix-neuf pour cent des cas, c’est quasiment impossible de gagner de l’argent

Raph : Donc le loyer est trop bas par rapport au prix où tu as achetés ton appartement, donc il n’ya pas de rentabilité, pas de cashflow ?

Hadrien : Non, impossible,

Raph : Okay, donc aujourd’hui combien d’appartements tu as actuellement ?

Hadrien : Ah, question piégeuse, non je déconne, là j’en ai quatre en ce moment, j’en ai acheté quatre en ce moment,

Raph : Okay,

Hadrien : Je les ai achetés sur un délai d’une quinzaine de jours,

Raph : Oui,

Hadrien : Il y en a deux qui partent à la location d’ici une quinzaine de jours à peu près,

Raph : Okay,

Hadrien : J’en ai deux autres qui doivent partir en location, une quinzaine de jours après,

Raph : Okay,

Hadrien : Parce que je vais essayer de faire un décalage dans les travaux pour pouvoir, même si je délègue la plupart des travaux pour pouvoir souffler, parce qu’il y a l’ameublement à faire, il y a quand même un gros travail derrière, là il y a quatre appartements plus ma résidence principale,

Raph : En cours, okay, quel statut tu as actuellement pour investir dans l’immobilier, parce qu’on a parlé pas mal d’opération d’achat-revente que tu as pu faire sur Nantes, est-ce que c’était toujours en tant que personne physique ou est-ce que tu aurais également un autre statut pour les opérations immobilières ?

Hadrien : Alors les premières opérations, en fait, je me suis limité, je me suis vraiment renseigné sur la législation par rapport à cela,

Raph : Oui,

Hadrien : Pour ne pas me faire avoir au niveau des achats-reventes, ce qui fait que les premiers achats-reventes que j’ai fait, j’étais vraiment en statut nom propre, c’est-à-dire que c’est moi qui achetais,

Raph : Est-ce que tu peux peut être rappelé pour les gens, quel est le risque avec l’achat-revente en revente en tant que résidence principale, enfin quel est le risque ?

Hadrien : Le risque il est énorme en fait, financièrement il est vraiment gigantesque,

Raph : Oui,

Hadrien : On appelle cela tout simplement une qualification de marchand de biens,

Raph : Oui, voilà

Hadrien : C’est-à-dire qu’au lieu de payer 34,5% de taxes, d’impôts, ce genre de choses là par rapport à la plus-value, vous allez payer ce premier 34,5% là et on va vous requalifiez derrière et vous allez payer quasiment trente à quarante pour cent supplémentaire,

Raph : Donc l’opération revient à

Hadrien : Quasi nulle, voire vous devez même de l’argent,

Raph : Oui,

Hadrien : Il suffit voilà que l’argent soit parti entre temps, vous avez acheté un autre bien, ce genre de chose là, puis une requalification cela peut vraiment couter cher, il suffit qu’après le fisc vous dise par exemple que vous étiez sur la mauvaise foi, vous avez cacher des informations et autres et là on peut vraiment vous déplumez en peu de temps donc il faut vraiment faire les choses dans les règles, un achat-revente on sait qu’on est limité, après c’est assez ambigüe au niveau de la loi, on ne parle pas de chiffre concret, on dit que c’est l’intention de répétitions,

Raph : Oui,

Hadrien : Après quand on se renseigne avec les notaires, on sait qu’il y a certaines zones où arriver à deux achats-reventes, en l’espace d’un an,

Raph : Dans l’année, oui,

Hadrien : C’est une requalification immédiate, moi j’ai eu des clients qui avaient fait deux achats-reventes en tant que résidence principale, donc on est exonéré

Raph : Oui,

Hadrien : Sauf que c’était des plus-values qui étaient gigantesques, supérieures à cent cinquante mille euros, requalification immédiate marchand de biens, en tant que résidence principale, cela pique,

Raph : Cela pique, oui la jurisprudence en fait, il n’y a pas de loi qui te dit,

Hadrien : C’est volontaire de la part du fisc, c’est justement, c’est soumis à l’interprétation, c’est soumis à comment vous allez présenter le projet, à comment vous allez défendre, si jamais vous vous faites requalifier.

Raph : Oui et ta parole contre celle du fisc, généralement c’est un peu compliqué à défendre

Hadrien : Oui, faudrait être bien calé de ce côté-là,

Raph : Oui, oui

Hadrien : Et là du coup, oui je suis en train de monter une structure de marchand de biens

Raph : Okay,

Hadrien : Pour les prochains mois pour justement pouvoir continuer cette activité d’achat-revente, parce qu’en effet il y a beaucoup d’argent à faire, après c’est une activité à part entière, c’est vraiment un boulot à part entière, il y a vraiment de l’argent à faire, mais cette fois-ci avec un statut marchand de biens, cent pour cent sécurisés,

Raph : Tu aurais une branche un petit peu personne physique, une branche marchand de biens pour des achats-reventes sur Nantes et une branche voilà ton agence pour accompagner les investisseurs à investir sur Nantes et Rennes,

Hadrien : Exactement, exactement

Raph : Okay, j’ai mis quelques extraits d’un chantier qu’on est allé voir un petit peu tout à l’heure, donc de deux appartements qui sont issus d’une division, enfin il y a deux lots officiels que le propriétaire avait réunis c’est cela ?

Hadrien : C’est cela,

Raph : Donc c’est en pleins travaux, est ce que tu peux nous en dire un petit peu plus sur ce projet, qu’est ce que tu vas faire avec ? Quelles sont tes prévisionnelles ?

Hadrien : Bien sûr

Raph : Qu’est-ce qui va se passer ?

Hadrien : Donc oui comme tu le dis, c’était un seul appartement quand j’ai visité c’était un seul appartement sauf qu’en allant un petit peu plus loin, en récupérant les documents du syndic et autre, je me suis aperçu qu’il y avait bien deux compteurs électriques, qu’il y avait bien deux lots distincts, en fait le propriétaire n’avait pas enlevé cette clause-là,

Raph : Oui,

Hadrien : Au niveau des lots, donc moi j’ai acheté, j’ai redivisé pour avoir deux appartements distincts, ce qui fait que j’ai deux appartements qui font 23,5 m2, 24,5 m2, je les ai payés très peu cher, parce que c’était une ruine totale, voilà je vais donner des chiffres, moi cela ne me dérange pas de ce côté-là,

Raph : Une ruine totale, mais le mec avait quand même rassemblé cela pour y vivre, enfin comment ça, il vivait vraiment ou dans la misère quoi ?

Hadrien : Il a vraiment vécu dans l’appartement, je pourrais montrer des photos il a vraiment vécu dans l’appartement, tel que c’était jusqu’il y a encore trois ans, et il y a trois ans il a décidé de repartir vivre en Guadeloupe, mais c’était vraiment une ruine, quoi il n’y a pas d’autres mots,

Raph : Il vivait dans la misère alors que pourtant c’était dans un quartier, tu m’as dit, tu m’as montré, un beau quartier, en centre-ville, même hyper centre,

Hadrien : Oui, c’est une personne qui a des moyens, qui vit sur paris, qui a plusieurs appartements sur Paris, il a une villa en Guadeloupe, c’est une personne qui a des moyens, mais qui pour son usage personnel, ce n’était pas un problème,

Raph : c’est sale ? Okay

Hadrien : Oui, c’était sale, mais cela ne le dérangeait pas

Raph : Okay, parlons chiffre,

Hadrien : Et bien alors on y va, le bien en fait je l’ai payé quatre vingt six mille cinq cent, frais d’agence inclus, pour les deux, donc pour l’ensemble,

Raph : Okay,

Hadrien : Là, on est en pleins travaux, tu l’as vu sur la vidéo, j’en ai un qui part dans quinze jours à la location, en travaux on est rendu à quarante-deux milles je crois de travaux pour les deux appartements,

Raph : Ce qui nous fait cent vingt-huit mille euros,

Hadrien : Exactement,

Raph : Pour l’instant,

Hadrien : Donc après on rajoute le notaire, donc quatre vingt-six, je crois que j’ai payé, mince j’ai oublié, quatre vingt-douze avec notaire,

Raph : Okay,

Hadrien : Quatre vingt-douze avec notaire plus quarante-deux de travaux,

Raph : Donc on est à cent trente-quatre milles à peu près,

Hadrien : C’est cela et après la partie ameublement,

Raph : Par studio de vingt-trois mètres carrés, tu vas mettre quoi, deux mille euros par studio ? Un petit peu plus peut-être ?

Hadrien : Un petit peu plus, je vais partir sur trois mille cinq cents cuisines comprises, je pars sur un bon trois milles cinq,

Raph : Oui, saisonnier donc mobilier un peu haut de gamme,

Hadrien : Exactement,

Raph : Etc., des lits haut de gamme donc cela coute cher,

Hadrien : On arrive à peu près sur cent quarante et un mille euros tout compris,

Raph : Oui,

Hadrien : Pour les deux appartements, dans le secteur des appartements de ce type-là en cas de revente, si jamais demain je devais la revendre pour une raison x ou y, en prenant une fourchette basse, ah jolie harley

Raph : Il a festoyé de son bruit,

Hadrien : C’est cela, en partant sur une fourchette basse, on sera autour des cent quatre-vingt-dix mille euros pour les deux appartements,

Raph : Pour les deux apparts,

Hadrien : Et au niveau du prévisionnel, on va dire que moi j’ai fais deux prévisionnels, j’ai un prévisionnel qui a été fait et donné par des entreprises qui font de la gestion de location saisonnière sur Nantes,

Raph : Okay,

Hadrien : On est aux environs de milles, milles deux nets par mois,

Raph : Okay,

Hadrien : Mais moi mon prévisionnel je suis un petit peu plus optimiste, parce que voilà je connais des clients à moi qui sont dans le secteur, qui font du saisonnier, je connais leurs chiffres, je sais que cela marche pour eux, je me dis si cela marche pour eux, cela marche pour moi,

Raph : Okay,

Hadrien : Parce que je vais faire du travail de qualité, je fais venir les artisans,

Raph : Tu sais ce que tu fais,

Hadrien : Il y a une décoratrice qui travaille dessus, donc moi je suis assez tranquille,

Raph : Donc potentiellement, l’opération n’est pas terminée, mais cinquante mille euros on va dire de plus-value potentielle à la revente,

Hadrien : C’est cela,

Raph : Et mille deux à mille cinq cents euros de cashflow net, parce que tu ne paieras pas d’impôts au début,

Hadrien : Oui on va être à mille net, mille deux cents bruts

Raph : Okay,

Hadrien : Par appartement,

Raph : Par opération ?

Hadrien : Oui,

Raph : Okay, donc très belle opération, donc juste par curiosité ta décoratrice d’intérieure à fait une touche un petit peu spéciale ? Une décoration spéciale pour Nantes ? Pas du tout ? C’est quoi ?

Hadrien : Alors elle est partie sur un process de pas de décoration spéciale par rapport à Nantes, elle est partie vraiment sur ce que je lui ai demandé, à savoir une décoration, c’est quelque chose qui est très à la mode en ce moment, mais la décoration industrielle, essayer de gardien l’ancien le plus possible, du bois, ce genre de choses là, rajouter de l’industriel, donc il y a du métal, cela va être des appartements qui sont très lumineux,

Raph : Oui,

Hadrien : Avec une belle décoration,

Raph : Okay,

Hadrien : Et après c’est moi qui vais rajouter des touches vraiment typiquement nantaises, mais cela je n’en dis pas plus, ce sera la surprise sur l’appartement,

Raph : Tu n’en dis pas plus, okay, on mettra le lien des annonces en dessous,

Hadrien : Exactement,

Raph : Je sais que tu recommandes beaucoup à tes clients de penser à la revente,

Hadrien : Oui,

Raph : Voilà faire l’opération c’est bien, dégager de l’excédent de trésoreries tout de suite c’est tant mieux, enfin il faut même, mais la revente c’est très important, par exemple avec tes deux appartements, quel potentiel de revente tu as ? Est-ce que si tu devais revendre demain, ce serait facile ?

Hadrien : Sans aucun problème

Raph : Sans aucun problème ?

Hadrien : Oui, très clairement, ce n’est pas pour se la péter ou quoi que ce soit, c’est qu’en ce moment la demande sur Nantes, surtout dans le centre-ville de Nantes, pour info, on est juste à côté de la cathédrale, à peu être deux minutes trente à pied, on est très très bien situé, c’est des quartiers qui sont très demandés à l’heure actuelle, il y a très peu de choses à vendre, donc on va dire que c’est des appartements qui sont très liquides,

Raph : Okay,

Hadrien : Très facilement revendable, en cas de pépin, en cas de changement d’orientation dans mes projets et après c’est vrai qu’au niveau de l’entreprise, que ce soit moi ou mes deux salariés, on a vraiment un rôle d’accompagnement avec le client,

Raph : Okay,

Hadrien : Que ce soit sur Nantes ou sur Rennes, c’est-à-dire que quand vous allez nous contacter pour proposer un projet d’investissement ou même un projet de résidence principale, on va vous donner des pistes, on va vous dire attention ne vous concentrez pas juste sur la location saisonnière, combien je vais gagner tous les mois, on va vous dire plus tard qu’est ce que vous allez en faire, on vous demande votre objectif sur le moyen long terme, c’est important de penser à cela et puis d’en parler parce que tout à l’heure on en parler un petit peu en off,

Raph : Oui,

Hadrien : Par exemple de prendre un appartement pour faire de la colocation, on fait deux trois salles de bains dedans parce qu’on se dit je veux que deux chambre ait une salle de bain, c’est vachement bien sur le coup, vous allez gagner plus d’argent, vous vous démarquez de la clientèle, vous vous démarquez de la concurrence, par contre en cas de revente, à qui vous les revendez ? Parce que malheureusement un appartement en moyenne, on va le garder entre cinq et dix ans suivant les profils, on peut très bien le vendre parce qu’il y a des travaux de copropriété, on peut le revendre parce qu’il y a des travaux dans l’appartement à faire, changer de mobilier, refaire la décoration et arriver à ce processus-là, on se dit je vais revendre, j’ai fait mon argent, mais je vais revendre et retomber sur mes pattes et faire une plus-value, sauf que si l’appartement vous l’avez trop spécifier

Raph : Oui,

Hadrien : On va dire pour un investissement, le panel de clients potentiels en cas de revente est très faible, on prend l’exemple là de la colocation, il y a trois salles de bains dedans, pour le revendre cela va être qui ? Cela va être un investisseur qui voudrait lui aussi faire une colocation,

Raph : C’est cela, oui.

Hadrien : Sauf que lui son objectif cela va être de faire de la renta, si vous vendez un appartement cher plein pot, ce qui est logique pour vous, vous avez fait des travaux, vous avez pris des risques et tout cela, lui il va se dire non, moi j’ai fait mes calculs de rentabilité,

Raph : Ce n’est pas bon,

Hadrien : Cela ne m’intéresse pas, ce n’est pas intéressant pour moi, donc du coup, pour revendre derrière, cela va être très compliqué ou alors il faudra massacrer votre prix, je ne suis pas sur que ce soit le but, si on gagne de l’argent sur du court terme, c’est bien aussi d’en gagner sur du plus long terme,

Raph : Toute la stratégie de rénovation à travers les travaux n’aura servi à rien, on va s’asseoir sur la plus-value,

Hadrien : Exactement,

Raph : Donc on aura encaissé chaque mois le cashflow, mais à la revente finalement on perd même de l’argent et on supprime limite ce cashflow qu’on a généré sur les mois précédents,

Hadrien : Exactement, en lissant, on sent vraiment un amortissement sur le temps, si cela se trouve, peut être que dans certains cas il y aura de l’argent malgré tout de gagner,

Raph : Oui,

Hadrien : Mais je suis quasiment sur que pour avoir des exemples aussi, en lissant, vous perdez de l’argent,

Raph : Le temps passé à cette opération finalement devient ridicule et en fait on privilégie les bénéfices court terme,

Hadrien : Oui,

Raph : Pour bénéfice long terme,

Hadrien : Exactement

Raph : Okay, donc ce n’est pas forcément top,

Hadrien : Non,

Raph : De quel coté toi cela t’es venu de créer cette agence sur Nantes et Rennes c’est cela ?

Hadrien : Oui,

Raph : Pour accompagner des investisseurs, tu avais beaucoup de demandes ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Il y a un gros potentiel à Nantes, à Rennes aussi ?

Hadrien : Alors, donc c’est une entreprise juste pour préciser, on fait les investisseurs et on fait également les résidences principales,

Raph : D’accord,

Hadrien : C’est-à-dire qu’on touche tous types de clients, où j’en suis venu à cette idée-là, donc c’est à mon retour en fait du Canada, la restauration j’en avais marre, je me suis dit qu’il y avait vraiment une filière à prendre dans l’immobilier, surtout Nantes, c’est vraiment une ville qui est ultra dynamique, par rapport à pas mal de choses, des investisseurs et autres et c’est sur un coup de tête, mais vraiment un pur coup de tête,

Raph : Oui,

Hadrien : Que je me suis lançais là-dedans et c’est vrai que j’ai eu un client qui m’a beaucoup suivi la première année, que je salue d’ailleurs, Laurent,

Raph : Okay,

Hadrien : Tu te souviens, tu ne m’as pas mal aidé la première année, donc je te remercie par rapport à cela et c’est vrai que je suis parti voilà, à fond dedans, la première année cela a été un petit peu compliqué,

Raph : Mais c’était quand même une demande d’un client ou enfin d’une personne ? Même pas ?

Hadrien : Cela vient de conseils de plusieurs personnes,

Raph : D’accord, okay,

Hadrien : Qui m’ont dit puisque tu as trouvé des bonnes affaires, pourquoi tu n’aides pas les autres à en trouver ?

Raph : D’accord, okay,

Hadrien : Et je me suis dit oui pourquoi pas et puis j’ai réfléchi à quel processus, j’ai suivi différentes formations justement spécifiques à l’immobilier, pas des formations internet, des vraies formations techniques et par des professionnels de l’immobilier,

Raph : Tu m’en avais parlé oui, comment cela s’appelle ? Cela peut être intéressant d’en parler, donc c’est une grosse formation sur Paris, tu me disais « cassage de tête »

Hadrien : « Cassage de tête ».

Raph : Cela fait mal à la tête, c’est la ?

Hadrien : Oui, cela fait très mal et en fait c’est une formation qui s’appelle «JURIDICAE FORMATION» ils sont sur Paris, sur Toulouse, ils sont un petit peu partout du moment où il y a deux personnes, ils se déplacent dans la ville où vous vivez,

Raph : Oui,

Hadrien : Tout simplement,

Raph : Tu peux nous dire en quoi cela consiste et à quoi cela sert, un petit peu développer cela peut être, je pense que c’est intéressant,

Hadrien : « JURIDICAE FORMATION », moi je les ai connus en cherchant sur Internet justement des formations spécifiques chasseur immobilier, gestion immobilière, ce genre de choses là et en fait ce sont de vrais professionnels, moi la dame que j’ai eue, qui s’occupait de la formation, après j’y suis allé aussi pour une formation de marchand de biens,

Raph : Oui,

Hadrien : Pour donner, parce que c’est la dernière que j’ai faite en date, la formation de marchand de biens, la dame est marchande biens depuis à peu près vingt ans,

Raph : Elle sait ce qu’elle fait,

Hadrien : Dans l’est de la France, Benelux, à elle toute seule elle fait un chiffre d’affaires aux environs de vingt, vingt-cinq millions, donc ce n’est pas n’importe qui,

Raph : Oui,

Hadrien : Elle est doctorat, elle est avocate au barreau de Paris, c’est vraiment quelqu’un qui s’y connait très très bien,

Raph : Elle se balade,

Hadrien : Voilà, je me suis fait en fait, la formation c’était huit heures dix-huit heures,

Raph : Oui,

Hadrien : Je suis sorti de là, c’était le tube de doliprane, je n’en pouvais plus,

Raph : Tu n’en pouvais plus vraiment,

Hadrien : C’est un mal de crâne,

Raph : Ton carnet rempli de notes,

Hadrien : Exactement, on te remet un carnet, on te donne toutes les formations, toutes les informations et vraiment la partie technique, les lois, le Code Civil, on te donne absolument tout, pour que tu puisses le lendemain, dès que tu sors ou même dès que tu sors, appliquer immédiatement,

Raph : Directement,

Hadrien : Mais vraiment de la technique,

Raph : Donc c’est une journée de formation, une seule et unique journée,

Hadrien : Cela dépend de la formation,

Raph : Okay, cela dépend,

Hadrien : Voilà,

Raph : Okay, très bien, et donc c’est venu de se constat là de créer cette agence pour accompagner les investisseurs ou également des gens qui veulent acquérir leur résidence principale,

Hadrien : Exactement,

Raph : Aujourd’hui, combien de personnes tu as pu accompagner ? Cela fait combien de temps que tu as cette agence ?

Hadrien : L’agence, donc là on vient de passer les trois ans sur Nantes et Rennes, cela va faire sept mois maintenant, on a fait acheter en gros une centaine de bien sur Nantes,

Raph : Une centaine de biens, en trois ans, c’est énorme,

Hadrien : Donc au départ, j’étais seul pendant quasiment deux ans et demi

Raph : Oui,

Hadrien : Et en deux ans et demi, oui j’ai fait à peu près, soixante, soixante-dix biens et puis là depuis que j’ai mes salariés, on a vraiment sensiblement augmenté le nombre et on a tout fait acheter, enfin quasiment tout de seize mètres carrés à de l’immeuble, je crois que le plus gros qu’on a fait c’était deux cent cinquante mètres carrés pour l’instant,

Raph : Okay, est ce que tu peux peut être nous parler d’une expérience avec un investisseur qui est venu te voir, une belle expérience, une belle opération, je ne sais pas un gros rendement, un gros cashflow, une anecdote, je ne sais pas un truc un petit peu croustillant,

Hadrien : Une anecdote positive ?

Raph : Oui, oui, parce que tu n’en as pas de négative, forcément,

Hadrien : Malheureusement si, il y en a, mais cela permet d’avancer,

Raph : Mais pas grosse,

Hadrien : Non, alors positive, vraiment celle qui m’a le plus marqué ? Je pense que je vais encore revenir sur lui, mais je pense que c’est Laurent en fait.

Raph : C’est vrai ?

Hadrien : Parce que c’est le premier et parce qu’en fait avec lui on a fait six opérations,

Raph : Ah oui,

Hadrien : En l’espace d’un an et il a fait de très belles opérations et puis il s’en sort très bien aujourd’hui,

Raph : C’est quelqu’un que tu connaissais avant ou pas du tout ?

Hadrien : Pas du tout,

Raph : Pas du tout ?

Hadrien : On s’est connu avec une formation sur Internet,

Raph : Okay,

Hadrien : Avec un groupe justement, on a appris à se connaitre et c’est vrai que cela a été le plus marquant, puisque c’était le premier, et cela a été aujourd’hui jusqu’à maintenant le plus gros client, en termes de nombre de contrats. Après la plus belle opération que j’ai faite, je pense que c’était avec Morgane et Jasmine, pour les citer,

Raph : Okay,

Hadrien : Maintenant, c’est des personnes que je connais bien, ils sont très à l’affut, de bonnes affaires, ils m’ont toujours fait confiance,

Raph : Des gens de Nantes ou pas du tout ?

Hadrien : Oui, des gens de Nantes,

Raph : Okay,

Hadrien : Ils m’ont toujours fait confiance et il y a un appartement qui était affiché, c’était un T4 où il n’y a pas énormément de travaux, il y avait des travaux, pas énormément qui était affiché, de mémoire c’était unT4 de soixante-cinq, soixante-sept mètres carrés, je crois, et affichés à cent quarante au départ,

Raph : Okay,

Hadrien :J’avais commencé à négocier légèrement la négo, on était tombé à cent vingt, déjà on a gagné vingt milles, comme cela, juste en discutant et en grattant un petit peu plus les informations, en fait, j’ai appris que c’était une succession, il y avait huit personnes dessus,

Raph : Okay, ah oui,

Hadrien : Donc là j’ai dis écoutez on va être franc jeu, vous êtes huit, on vous propose quatre-vingts milles net vendeur plus les honoraires du notaire et c’est passé, cela a pris un mois, mais c’est passé

Raph : Chacun prenait dix milles, régler, terminer

Hadrien : C’était cela,

Raph : Okay,

Hadrien : Et puis du coup, ils ont fait les travaux, ils l’ont mis en location, ils sont super contents du résultat et du cashflow qu’ils font et je pense que oui c’est une des opérations qui m’a le plus marqué,

Raph : Okay, top, tes clients est-ce qu’ils viennent principalement de Nantes ou est-ce que tu as des gens un petit peu étrangers qui viennent je ne sais pas de Paris, même du sud de la France ou même d’Europe, je n’en sais rien, même du monde peut être ?

Hadrien : Oui, j’ai tout cela,

Raph : Okay,

Hadrien : Donc comme on le disait tout à l’heure en off, il y a à peu près vingt-cinq pour cent de ma clientèle, pour parler pour l’instant que de l’agence de Nantes,

Raph : Okay,

Hadrien : À peu près vingt-cinq pour cent de la clientèle qui viennent de Nantes et proche Nantes,

Raph : Ah oui, ce n’est pas énorme,

Hadrien : Non, ce n’est pas énorme, après on a un certain nombre de contrats qu’on fait tout cela, mais c’est vrai que le nombre n’est pas énorme finalement, on a à peu près vingt-cinq pour cent qui viennent du monde entier, on a de tout là en ce moment on a des clients qui viennent de Los Angeles,

Raph : Ah oui ?

Hadrien : On a des clients du Canada, Shanghai, on a l’Irlande,

Raph : Des Français ?

Hadrien : Expatrié,

Raph : Expatrié ?

Hadrien : Exactement, des Français expatriés,

Raph : Okay,

Hadrien : Souvent des personnes qui ont des postes à responsabilité, avec des très gros revenus,

Raph : Qui ont du cash à balancer, à investir,

Hadrien : Exactement, qui veulent réinvestir, là on a des clients sur Los Angeles, voilà ils nous ont dit clairement, on gagne bien notre vie, on veut investir en France pour se faire du patrimoine,

Raph : Ils te font confiance  et c’est parti ?

Hadrien : Exactement,

Raph : Okay,

Hadrien : Et en ce moment, on a plus de cinquante pour cent de notre clientèle qui vient de Paris,

Raph : De Paris ? Ah oui, c’est marrant cela, et du coup les vingt-cinq pour cent de l’étranger, de l’étranger, ils ne sont même pas avec toi sur les projets, les visites ?

Hadrien : Non,

Raph : Même pas, ils te font confiance à cent pour cent,

Hadrien : Exactement, il y en a certains qu’on ne rencontre jamais,

Raph : D’accord, okay,

Hadrien : C’est vraiment de la confiance à cent pour cent,

Raph : Tu téléphones, tu skype, des emails, tout cela,

Hadrien : Exactement,

Raph : Du coup, est-ce que des gens qui veulent investir, à Nantes, à Rennes peuvent te contacter du monde entier enfin en gros quelqu’un qui te contacte ne peut investir qu’à Rennes ou a Nantes, mais il peut venir d’où il veut,

Hadrien : Exactement,

Raph : D’accord, okay donc Hadrien c’est l’homme à contacter si vous voulez investir à Nantes ou a Rennes, je ne connais pas ses marchés, je sais qu’à Nantes cela a bougé énormément, Rennes peut être un petit peu moins que Nantes, je ne sais pas si tu as un avis sur les deux villes ?

Hadrien : C’est deux marchés qui sont très attractifs, il y a des statistiques qui sont sorties il n’ya pas très longtemps, très sérieuse,

Raph : Oui,

Hadrien : Rennes a été désigné cette année la ville la plus rentable, la plus intéressante financièrement dans les investissements,

Raph : En termes de rendement,

Hadrien : Exactement,

Raph : Ah oui ?

Hadrien : Et Nantes a été désignée troisième ville, donc là pour le coup, on n’est vraiment pas trop mal,

Raph : On a deux villes du top 3

Hadrien : C’est pas mal,

Raph : C’est vraiment pas mal, donc voilà Hadrien, n’hésitez vraiment pas à le contacter si vous avez un projet d’investissement à Nantes, à Rennes, je sais que j’ai beaucoup de gens qui me suivent qui sont à Nantes notamment et Hadrien ce que j’aime bien chez lui c’est qu’il est super nature et surtout il a beaucoup d’éthique, il n’hésite pas à dire, il a peut être jamais dit, tu as des bons conseils, tu n’hésites pas à dire où cela va bloquer plutôt que de devoir faire passer quelque chose à ton intérêt en fait, tu penses vraiment à l’intérêt de ton client et c’est super parce qu’il y en a beaucoup finalement c’est plutôt leur intérêt, s’ils peuvent prendre plus d’argent,

Hadrien : C’est un intérêt financier, nous c’est vraiment plus un intérêt d’accompagner le client, on n’est pas là pour vous faire acheter des conneries, on est vraiment là pour vous faire acheter les meilleures affaires possibles en investisseur que ce soit moi ou mes salariés en investisseur on connait le marché et on sait quelles sont les demandes et les attentes on est vraiment là pour vous accompagnez dans un processus pour gagner de l’argent et surtout avoir des conseils.

Raph : Donc si vous avez un projet par exemple d’investissement à Nantes ou à Rennes et que vous souhaitez passer par Hadrien, donc je recommande vivement les services d’Hadrien, Hadrien connait parfaitement son marché aujourd’hui, n’hésitez pas à passer par lui, je vous mettrai toutes ces coordonnées dans la barre de description, sur la vidéo, un petit peu partout et voilà Hadrien a un petit système de parrainage,

Hadrien : Exactement

Raph : On peut dire cela comme ça, donc si vous passez par son intermédiaire et donc par le mien via cette vidéo, je vous offrirai une bouteille de champagne, que je vous enverrai directement chez vous, par la poste, je ne sais pas qu’est ce qu’on peut offrir ?

Hadrien : Une belle bouteille,

Raph : Une belle bouteille allez,

Hadrien : Allez deux bouteilles,

Raph : On verra, ce sera la surprise, je l’espère pour vous beaucoup de cashflow à Nantes ou à Rennes,

Hadrien : Oui,

Raph : Comptez sur moi, une petite bouteille de champagne bien fraiche arrivera chez vous et vous aurez même le droit de nous invitez pour la boire,

Hadrien : Avec grand plaisir,

Raph : Hadrien, allez le voir, je sais qu’il a déjà fait des opérations pour des gens qu’on a en commun,

Hadrien : Oui,

Raph : Et cela s’est super bien passé, donc je mettrai toutes les informations, tes coordonnées, enfin je ne sais pas, dans la barre de description, je ne sais pas comment on va faire, lisez bien la barre de description, même la sur la vidéo, je pense que je vais mettre un petit truc, checkez bien cela, contactez-le, je mettrai quoi ? Ton e-mail, ton numéro de téléphone peut être directement,

Hadrien : Le site internet,

Raph : Ton Facebook, ton site internet,

Hadrien : Tout ce que tu veux, tout ce qu’il y a, il n’y a pas de problème

Raph : Vous ne pouvez pas le rater. Donc que dire de plus est ce que tu as peut être un petit mot à dire pour ceux qui voudraient faire je ne sais pas, leur première opération, qui ont un peu peur peut être pour les rassurer, leur montrer que l’immobilier c’est peut être pas si compliqué que cela, je ne sais pas ?

Hadrien : Alors un petit conseil très rapide,

Raph : Un petit conseil,

Hadrien : Alors renseignez vous, apprenez, les formations sur internet, pour en avoir fait certaines, on en parler pareil un petit peu, c’est vachement bien je suis d’accord, on vous donne beaucoup d’informations, vérifiez ces informations pour savoir si vous pouvez les appliquer à vous-même et à votre ville où vous souhaitez investir, parce que parfois, on vous donne des informations par rapport à un projet personnel, mais on ne vous dit pas, ce n’est pas une science infuse, on ne vous dit pas que c’est du copier-coller à faire dans toutes les villes donc apprenez, ça je suis d’accord, il faut apprendre, il faut appeler des professionnels et se lancer.

Raph : Super, Hadrien, je te dis merci pour cette vidéo,

Hadrien : Merci Raphael,

Raph : Merci à vous d’avoir regardé, n’hésitez pas à poser un petit like, à partager la vidéo avec des gens qui sont peut être de Nantes ou de Rennes qui pourraient être intéressé par les services d’Hadrien, posez vos questions dans les commentaires, si vous en avez et n’oubliez pas de vous abonnez pour recevoir toutes les prochaines vidéos en avant première, je vous dis à très bientôt,

Hadrien : À bientôt,

Raph : Merci à toi Hadrien,

Hadrien : Merci Raphael, salut !

Que pensez-vous du profil de Hadrien ? Avez-vous des questions pour lui ? N’hésitez surtout pas à les poser dans les commentaires ci-dessous ! 🙂

Une réponse

  1. Thibaut

    Super inspirantes cette interview, comme d’habitude !
    Franchement ça me motive à racheter un bien, sûrement à l’étranger.
    Et c’est cool de voir que ton site et ta chaîne grandissent, continue comme ça, du très bon boulot !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *