Comment atteindre l’indépendance financière avec Pierre OLLIER (1500€ par JOUR)

Salut à tous,

on se retrouve aujourd’hui avec Pierre Ollier, au sujet de la vidéo :

  • Immobilier
  • Indépendance financière
  • L’état des banques aujourd’hui
  • Placements alternatifs et géo-diversification

Pierre vous a préparé un petit cadeau, 1 heure de formation offerte pour amorcer son indépendance financière, ça se passe ici !

Comment atteindre l’indépendance financière avec Pierre OLLIER (1500€ par JOUR) 

https://www.youtube.com/watch?v=7n75se6Tq4Q

livre-des-bancs-de-la-fac-a-lindependance-financiere

Retranscription texte de la vidéo :

Raph : Salut à tous, bienvenue sur cette nouvelle vidéo, donc je me trouve aujourd’hui en compagnie d’un invité de marque puisque je me trouve avec Pierre Ollier, donc Pierre salut,

Pierre : Salut,

Raph : Tu vas bien ?

Pierre : Oui ça va et toi ?

Raph : La forme. On va faire très simple, est ce que tu peux te présenter pour tous ceux qui ne te connaissent pas sur ma chaîne YouTube ?

Pierre : Okay, donc je m’appelle Pierre Ollier, j’ai trente-trois ans, je suis investisseur immobilier, aujourd’hui je suis indépendant financièrement, mais cela n’a pas toujours été le cas puisque moi à la base j’étais salarié, donc il faut savoir que j’ai commencé au bas de l’échelle, en faisant du porte-à-porte au Havre, je vendais des assurances pour tout vous dire, après je me suis dit bon, j’avais un petit peu d’ambition, donc j’ai voulu évoluer donc ce que j’ai fait c’est que je suis devenu banquier et là j’ai commencé à rencontrer des investisseurs, à m’intéresser à l’investissement immobilier, j’ai lu des livres et j’ai commencé comme cela par acheter des appartements. Alors le premier appartement que j’ai acheté été un peu tu vois un accident,

Raph : Ah oui, c’est-à-dire ?

Pierre : J’avais besoin d’une maison pour me loger avec ma famille,

Raph : Okay, classique,

Pierre : Et à la base j’étais sur la Côte d’Azur, sauf que tu sais que c’est très très cher là bas et ce qu’il s’est passé c’est qu’un jour je suis tombé sur une maison et elle avait une particularité cette maison, c’est qu’en haut, tu avais une villa et juste en dessous il y a avait un appartement avec un locataire dedans et moi quand j’ai visitais cela, je me suis dit non cela ne m’intéresse pas, je ne veux pas avoir un locataire,

Raph : Donc sur le même terrain ?

Pierre : Oui, en fait c’est un ensemble, une villa avec un appartement en dessous,

Raph : Okay,

Pierre : Et l’appartement il y avait un locataire qui versait des loyers, moi au départ je n’étais pas spécialement emballé pour acheter cela, je me suis dit un locataire, machin, tu vois,

Raph : C’est chiant ?

Pierre : Oui, je n’avais personne qui était investisseur dans ma famille et j’en ai discuté avec le banquier de l’époque et il m’a dit non, mais regardez cela va payer la moitié de votre crédit et donc je me suis retrouvé à me loger dans une villa de plus de cent trente mètres carrés sur la Côte d’Azur pour le prix d’un studio quoi ou moins cher qu’un studio et en fait ce qu’il se passait c’est que j’avais mes revenus qui tombaient tous les mois et puis j’avais un loyer en plus sur mon relevé de compte, je me dis attend, c’est cool, j’ai mon salaire et boom j’ai un loyer et c’est là que j’ai découvert la magie des revenus passifs, et je me suis dit ces trucs-là il faut que je les refasse encore et encore donc après j’ai réinvesti,

Raph : Oui,

Pierre : J’ai acheté de nouveaux biens, j’ai augmenté les rentabilités et puis voilà après je me suis dit plus besoin de travailler quoi puisque j’avais mes revenus passifs avaient dépassés ce que je gagnais en termes de salaire.

Raph : Donc à partir de ce moment là, tu as arrêté de travailler directement ou tu as continué à investir pour te solidifier ?

Pierre : Alors, je n’ai pas quitté mon job tout de suite parce qu’en fait le fait d’être salarié cela me permettait d’avoir accès au crédit immobilier,

Raph : C’est cela.

Pierre : Donc quand tu as un CDI et surtout quand tu es banquier, c’est beaucoup plus simple d’obtenir des financements donc quand je vire, c’est plus simple quand tu es salarié, après si tu n’as pas de CDI c’est un peu plus compliqué, cela ne veut pas dire que ce n’est pas possible, mais c’est plus compliqué,

Raph : Est-ce que rapidement tu as trois clés peut être à nous dire en tant qu’ancien banquier, tu as vu passés des cas et des cas, genre trois clés peut être qui font qu’un dossier va passer,

Pierre : Un dossier va passer, la clé numéro un, la première chose c’est que vous devez acheter un actif, un actif c’est quoi ? C’est tout simplement quelque chose qui va mettre de l’argent dans votre poche que vous travaillez ou non, donc je vous la fais simple, imaginons que vous ayez un crédit de cinq cents euros à la banque, ce qu’il va vous demandez votre banquier c’est d’avoir par exemple sept cents euros de loyers, pourquoi ? Parce que sur les sept cents euros de loyers, vous avez quand même un petit peu des charges, vous avez toujours des impôts, des choses à payer et donc une fois que vous avez tout cela de déduit, le bien s’autofinance, donc les banques ce qu’ils veulent en gros, je vous l’a fait simple, si vous avez sept cents euros de crédit, vous devez rentrer mille euros de loyer, ou mille euros de loyer, sept cents euros de crédit pourquoi ? Parce que la banque prend soixante-dix pour cent des revenus que vous touchez donc si vous touchez mille euros de loyer, le banquier va considérer en réalité que vous n’en avez que sept cents et là autofinancement. Si vous arrivez avec cela, qu’est ce qu’il se passe ? Moi c’est ce qu’il s’est passé avec mes acquisitions, je faisais un crédit boom j’allais voir le banquier, je lui disais voilà je veux en acheter un deuxième, vous avez des crédits en cours ? Oui, oui j’en ai un, ah mais cela s’autofinance donc c’est une opération blanche, celui-là on ne le compte donc c’est comme si je repartais à zéro, ce qu’il faut bien comprendre c’est que souvent et c’est mon deuxième conseil, c’est oublier la règle d’endettement des trente-trois pour cent, souvent on entend que l’on ne peut pas emprunter dans une banque plus de trente-trois pour cent de ce que l’on gagne, je peux vous le dire j’ai financé des centaines de prêts immobiliers, donc c’est passé de petits studios à cinquante mille euros à des opérations qui faisaient plus d’un million d’euros, ce que va regardait une banque c’est toujours pareil, est-ce que le bien s’autofinance, et quand vous êtes dans l’investissement locatif, on ne raisonne plus du tout en termes de taux d’endettement, on regarde si derrière il y a valorisation du bien, si le client ne rembourse pas son crédit, il bascule bien,

Raph : Il peut se revendre,

Pierre : Il peut se revendre et combien il est valorisé, est-ce que le gars a un business plan, c’est-à-dire est-ce qu’il sait déjà combien, il a une estimation sur les loyers qu’il va toucher,

Raph : Okay,

Pierre : Voilà, est-ce qu’il a un peu de cash à côté, est-ce qu’il a une situation financière solide, est-ce qu’il a des revenus récurrents, tu vois on va regarder toutes ces choses,

Raph : Est-ce que tu as souvent vu des taux d’endettement supérieurs à trente-trois pour cent ?

Pierre : Moi par exemple,

Raph : Oui, c’est quoi le plus gros taux d’endettement que tu as vu ?

Pierre : Je ne pourrai même pas te dire,

Raph : Plus de cent pour cent ?

Pierre : Oui, oui

Raph : Cela se voit,

Pierre : Bien plus même, bien plus, aujourd’hui moi je peux te dire je suis criblé de crédit

Raph : Oui,

Pierre : Oui,

Raph : Donc ce n’est pas bien cela.

Pierre : Mais en fait ce n’est pas bien si vous êtes criblés de crédit à la consommation, un crédit à la consommation, cela va vous coutez de l’argent, moi à chaque fois que je fais un crédit, je vais vous prendre un exemple très simple, j’aime bien dire, souvent on me demande, Pierre est-ce que tu es intéressé pour investir dans des trucs genre du bitcoin ou dans la bourse et tout, admettons par exemple tu veux investir cinq mille euros dans quoi tu les mets ? Jamais là-dedans, je l’ai mets toujours dans de l’immo et je vais vous expliquez pourquoi ? Parce que quand je mets cinq mille euros d’apport dans un bien immobilier, qu’est ce qu’il se passe ? J’achète des biens qui ont une très bonne rentabilité, généralement mes biens j’arrive à les payer en cinq ans, donc cinq mille euros c’est mon apport, pour payer les frais de notaires, etc., je vais acheter un bien qui vaut cent mille euros, en cinq ans le bien est payé, ce qui veut dire que j’ai mis cinq mille euros et au bout des cinq ans c’est cinq mille se sont transformés en cent mille, donc c’est ce que l’on appelle l’effet de levier et cet effet de levier, c’est ce qui est intéressant dans l’immobilier puisque les renta ne sont pas ouffissime dans l’immobilier, mais le fait d’avoir un placement à cent mille qui travaille tout de suite, cent milles c’est comme si on vous donnez voilà un livret A ou un plan d’épargne logement avec cent mille euros dessus et vous commencez déjà à toucher les intérêts alors que vous n’aviez pas l’argent,

Raph : C’est énorme,

Pierre : Tout de suite vous générez beaucoup d’argent et cela permet de rembourser ses crédits très vite donc moi j’utilise uniquement les effets de levier tu vois,

Raph : C’est la grosse différence avec la bourse, pour laquelle on ne peut pas utiliser d’effet de levier et emprunter de l’argent pour investir,

Pierre : Oui,

Raph : Et avoir un taux d’endettement,

Pierre : La bourse, cela devient intéressant selon moi quand tu commences à avoir un gros capital tu vois, du gros cash, parce que là, après tu peux toujours utiliser des effets de levier, mais c’est plus risqué,

Raph : C’est risqué,

Pierre : Parce que si la bourse baisse, tu n’as pas vraiment de contrôle,

Raph : Oui, oui donc à partir de combien de capital, tu penses que c’est intéressant de foutre le cash en bourse ?

Pierre : Tu peux commencer par le début, moi je dis toujours au début pour les personnes qui ne connaissent pas, il faut tester, vous mettez mille euros, moi je pars toujours de ce principe, c’est-à-dire que quand je ne connais pas un business ou que je ne connais pas un investissement, je mets mille euros dessus et qu’est ce qu’il va se passer, le fait que j’ai de l’argent investi, je vais m’y intéresser, ce qu’il faut savoir c’est que je suis un peu fainéant, cela ne m’intéresse pas trop des fois de suivre les cours, mais comme je sais que j’ai de l’argent investi dedans, du coup je vais le regarder, c’est une bonne façon,

Raph : Tu es engagé quoi,

Pierre : Pareil, quand tu suis une formation, le fait de payer, tu vas la suivre, si tu as une formation gratos, tu vas moins

Raph : Tu es moins engagé,

Pierre : Voilà, donc le fait d’avoir dépensé de l’argent que ce soit en bourse ou dans l’investissement dans l’or, je mets mille euros et je regarde comment cela marche, du coup je m’intéresse au marché, je regarde un petit peu comment cela fonctionne et après il n’y a pas vraiment de capital minimum pour commencer, mais voilà je vais vous l’a faire simple, si vous faites fois deux en bourse avec mille euros, vous n’avez gagné que mille euros, est-ce que vous êtes indépendant financièrement par rapport à cela,

Raph : Je ne pense pas,

Pierre : Probablement que non,

Raph : Yes, okay, si on recentre sur l’immobilier, aujourd’hui combien d’appartements tu exploites et en quels types de location ?

Pierre : Donc moi en fait les appartements, j’ai plusieurs types d’appartements,

Raph : Okay,

Pierre : Villas, j’ai des appartements classiques, que je loue à l’année, j’ai des appartements que je loue en meublé, je fais de la location courte durée,

Raph : Okay,

Pierre : Donc voilà, différentes stratégies. Une stratégie que j’utilise en ce moment c’est une stratégie mixte, c’est-à-dire que pendant neuf mois je loue à des étudiants et pendant trois mois de l’année du coup sur la saison estivale, je loue les biens en location courte durée, ce qui permet d’avoir des revenus passifs pendant neuf mois et d’avoir du gros cashflow parce que je loue par exemple à cent euros la nuit mes studios, donc j’ai un appartement que j’ai divisé en deux, donc pour celui-là, cela me fait cinq cents euros la nuit, donc sur trente jours tu fais trois mille euros de chiffre d’affaires, vu que j’ai deux appartements, cela fait six mille euros de chiffre d’affaires,

Raph : Okay,

Pierre : Sur un mois, et si tu multiplies par trois mois, trois fois six cela fais dis huit mille euros,

Raph : Ce qui fait largement plus que quand tu loues en long terme sur neuf mois,

Pierre : Voilà, parce que sur la saison j’exploite comme cela et le reste de l’année c’est des appartements que je loue entre six cent cinquante euros et sept cents euros,

Raph : Ils sont tous situés sur la Côte d’Azur ?

Pierre : Oui, en fait j’ai des biens un petit peu partout en France, Nice c’était parce qu’à cette époque-là j’habitais là bas, mais ce n’est pas forcément la ville que je recommande parce qu’aujourd’hui le prix au mètre carré est très élevé, je connais d’autres investisseurs qui investissent tu vois dans des villes comme Pau ou enfin vraiment dans des endroits où tu vas trouver des biens à mille euros, mille cinq cents ou deux mille euros le mètre carré, Nice c’est quatre mille euros, tu vois c’est beaucoup plus dur,

Raph : Un peu cher,

Pierre : Oui, franchement aujourd’hui cela devient difficile d’investir là bas, ce n’est pas impossible, mais c’est plus compliqué,

Raph : Ce n’est pas le meilleur des marchés ?

Pierre : Non,

Raph : Alors quand tu nous expliques que tu loues neuf mois à un étudiant et trois mois en saisonnier, les trois mois qui s’en occupent, c’est toi qui viens faire le ménage, etc. ou clairement cela ne t’intéresse pas ?

Pierre : Je délègue toute cette partie là, donc moi en fait ce que j’ai fait c’est que j’ai recruté une personne,

Raph : Okay,

Pierre : Qui s’occupe de donner les clés, de faire le ménage et de faire la sortie,

Raph : C’est une société ? Particulier ?

Pierre : Non, particulier, oui

Raph : Donc quelqu’un qui est là, qui a un job et qui en extra va venir te donner les clés, enfin venir donner les clés au client, etc.

Pierre : Oui, en fait moi je recrute généralement des baby-sitters, c’est comme cela que je les trouve,

Raph : Oui,

Pierre : Parce qu’elles savent s’occuper d’enfants donc je me dis qu’elles sauront bien s’occuper de mes locataires,

Raph : C’est vrai, ce n’est pas bête,

Pierre : Et puis généralement baby-sitter, donc c’est des étudiants donc on parle un petit peu anglais, donc comme je fais de la location courte durée, c’est que l’anglais est comme même assez important,

Raph : Ils ont besoin d’argent,

Pierre : Voilà et j’ai besoin d’une personne qui soit assez réactive, qui soit capable de prendre des initiatives parce que cela peut arriver des fois que tu as un problème dans l’appartement, donc une personne qui soit capable de gérer sans que tu ne sois là, parce que se connecter sur internet, tu es obligé de prendre des personnes relativement jeune, enfin au moins qui maitrise internet tu vois et l’anglais,

Raph : C’est vrai que le saisonnier, les urgences sont plus urgentes que dans d’autres types de location,

Pierre : Oui,

Raph : Donc il faut être réactif dès qu’il y a un problème avec un client quoi. Okay, aujourd’hui toi tu as un business en ligne,

Pierre : Oui,

Raph : Je sais que tu gagnes à peu près, tu vas me le confirmer, mille, mille cinq cents euros par jour ?

Pierre : Oui.

Raph : Avec ton business c’est bien cela ?

Pierre : Oui,

Raph : Donc on a bien dit par jour pas par mois, c’est quoi ton business sur internet ? Est-ce que tu peux nous l’expliquer rapidement ? Qu’est ce que tu fais dessus ?

Pierre : Moi ce qu’il se passait, comme je vous ai dit, j’étais ancien banquier, j’investissais dans l’immobilier et tout le monde me demandait, mais Pierre comment tu fais ? Comment tu fais ? Comment tu fais ?

Raph : Pour investir ?

Pierre : Oui, oui comment tu fais pour avoir plusieurs appartements,

Raph : Tu les sors d’où ?

Pierre : Enfin voilà tu es jeune, comment est-ce que tu fais tout cela ? Et à cette époque là j’avais vu sur YouTube un peu comme tout le monde qu’il y avait des gens qui créés des formations en ligne et je me suis dit pourquoi pas moi lancer des vidéos donc sur l’investissement immobilier, un petit peu le développement personnel tu vois, l’état d’esprit à avoir, l’indépendance financière, parce que c’est des choses qui me paraissaient assez évidentes, moi j’aime bien lire des livres, avoir des mentors, vraiment investir c’est vraiment une passion et j’ai fait des vidéos et je me suis rendu compte que très vite cela accrochait, c’est-à-dire que ma chaine YouTube elle a vraiment décollée,

Raph : Oui,

Pierre : Tu vois donc plusieurs milliers de vues par jour, enfin c’est assez incroyable et suite à cela j’ai sorti des formations, donc j’ai plusieurs types de formations, j’ai une formation où j’explique aux gens comment investir dans l’immobilier quand on part de zéro, j’ai une formation qui explique comment faire pour ouvrir des comptes bancaires à l’étranger ou comment investir dans l’heure, comment placer son argent dans d’autres devises,

Raph : Okay,

Pierre : Et ces formations, ce que j’ai fait c’est que je les ai faits en fait sur la demande de mes clients, je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment un manque sur le marché français, c’était trop théorique tu vois, moi quand je cherchais des informations, je suis quelqu’un qui apprend, mais j’ai besoin d’avoir des exemples concrets,

Raph : Alors comment tu apportes la pratique toi concrètement ? Est-ce que ce n’est pas évident forcément sur internet d’apporter de la pratique ?

Pierre : Clairement, moi par exemple j’achète un appartement je filme tout,

Raph : Tu filmes tout de A à Z ?

Pierre : Voilà, tu me vois chez le notaire en train de signer, voilà clairement c’est filmé ensuite je sors de chez le notaire, je rentre dans mon appartement, je montre l’appartement dans son jus, dans l’état,

Raph : Okay,

Pierre : Je reviens deux, trois jours après, BAM je montre mes artisans qui ont cassé la cloison, ensuite je montre les artisans qui mettent l’électricité,

Raph : C’est très ludique en fait, on te suit vraiment caméra sur l’épaule ?

Pierre : Je filme tout, en fait c’est comme si toi-même tu achetais un appartement,

Raph : Okay,

Pierre : Donc derrière après j’explique les petits problèmes que tu peux avoir sur le chantier tout cela, une fois que c’est fini, comment je le meuble, derrière une fois que l’appartement est fini, que les travaux sont terminés, donc on voit la déco, j’explique pourquoi j’ai fait cela, je filme mes annonces, tu vois je mets mes biens sur Booking, Airbnb, donc je montre comment je crée mon compte sur Booking, comment sur Airbnb, donc tu vois il ya vraiment plus qu’à recopier,

Raph : Okay,

Pierre : Derrière les gens, je leur montre comment faire des photos, comment rédiger une annonce, une fois qu’ils ont cela, ils ont des locataires, je leur donne mon contrat de bail, je leur donne mon modèle d’état des lieux,

Raph : L’inventaire,

Pierre : Mes contrats de location saisonnière, je leur présente mon gestionnaire de biens, je leur explique comment j’ai fait pour trouver mon gestionnaire de biens et une fois qu’ils ont des locataires dedans, ce que je leur explique c’est après voilà vous touchez des revenus, je leur montre comment moi je remplis ma déclaration d’impôts donc je vais filmer ma déclaration d’impôts et je montre où remplir,

Raph : Quelles cases remplir etc

Pierre : Après comment revendre un bien et puis tous les concepts derrière de l’indépendance financière, en passant par comment je fais des devis de travaux,

Raph : Okay,

Pierre : Vraiment, tout, tout, tout

Raph : Vraiment tout, tout, tout est couvert ?

Pierre : En fait, je me suis dit voilà, il faut vraiment que ce soit adapté si tu veux à des personnes qui n’y connaissent absolument rien et une personne qui n’a jamais ouvert un livre sur l’immobilier soit capable d’acheter un bien,

Raph : De reproduire ?

Pierre : Voilà de reproduire vraiment comme un modèle étape par étape et ce qu’il s’est passait c’est que même en étant extrêmement complet dans les programmes, j’avais encore des gens qui me disaient ah Pierre, tu n’as pas fait de vidéos sur les devis des artisans, on ne sait pas comment rédiger un devis ou comment tu fais pour sélectionner, donc je l’ai mis à jour, tu vois je mets des sondages dans des programmes,

Raph : Des updates, okay,

Pierre : Du coup les gens, quand il manque une vidéo tac, je complète, ce qui fait que les gens sont vraiment content et à côté de cela, ce qui est plutôt sympa, c’est que les personnes, j’ai créé un groupe, une communauté, un groupe privé en fait, un mastermind où les investisseurs peuvent échanger entre eux. C’est-à-dire que tu achètes un bien, évidemment tu sais comment faire et tout, mais

Raph : Tu es seul ?

Pierre : Mais tu es un peu tout seul et donc là les gens disent voilà j’achète un trente mètres carrés, tels prix et j’ai tant de travaux, qu’est ce que vous en pensez et tout le monde donne son avis,

Raph : C’est un gros groupe où il y a tous les membres de tes formations qui sont ensemble, qui échangent et donnent leur avis sur les investissements des autres,

Pierre : Exactement, où j’interviens aussi personnellement, ce n’est pas un truc que j’ai laissé moi-même,

Raph : Tu donnes ton avis sur les investissements,

Pierre : Parce qu’en fait, je ne voudrais pas qu’une personne, je sais que l’investissement immobilier peut être, c’est un outil qui est très puissant l’immobilier, c’est-à-dire que vous pouvez gagner vraiment beaucoup d’argent avec l’immobilier, mais vous pouvez aussi en perdre beaucoup d’argent et moi je ne veux pas que si tu veux que mes élèves se retrouvent dans des situations,

Raph : Catastrophique,

Pierre : Oui, parce que c’est vrai que souvent je parle de l’immobilier, je le vulgarise sur ma chaine YouTube, je donne envie aux gens de le faire, parce qu’on entend tellement de nouvelles négatives, mais il ne faut pas oublier qu’il y a quand même des principes à respecter et qu’il faut faire attention,

Raph : Oui,

Pierre : Donc c’est pour cela que j’ai mis cela, c’est un peu un garde fou pour éviter que les gens ne fassent des erreurs et j’ai déjà déconseillé à certains de mes élèves de se positionner sur tel ou tel bien alors qu’ils allaient signer un compromis tu vois ?

Raph : Ah oui, clairement et donc ils se désengagent parce que tu leur as dit que ce n’était pas le bon bail

Pierre : Clairement, ils achetaient un passif donc

Raph : Oui, c’est cela,

Pierre : Donc ils se mettaient une épine dans le pied pendant vingt ans tu vois donc,

Raph : Est-ce que tu penses toi aujourd’hui que l’immobilier est le meilleur des placements ou pas, aujourd’hui en 2017 ?

Pierre : En fait, j’ai envie de vous dire l’immobilier, qu’est ce qu’il se passe ? Si vous allez voir votre banque, vous lui demandez qu’elle vous prête de l’argent pour investir en bourse, votre banquier va vous dire non, vous demandez à votre banquier qu’il vous prête de l’argent pour investir dans l’or, il va vous dire non, vous demandez à votre banquier qu’il vous prête de l’argent pour démarrer votre business, vous n’avez jamais eu de business, il ne va rien vous donnez ou franchement très peu, mais vous allez le voir et vous lui demandez deux cent mille euros pour acheter un appartement, il va vous dire oui, pourquoi d’après vous ? Parce que l’immobilier est là depuis deux mille ans, enfin trois mille ans, il y a déjà deux mille ans, il y avait déjà des propriétaires et des locataires, donc tu ne réinventes pas la roue, les gens c’est un besoin fondamental, si vous connaissez la pyramide de Maslow, on a les besoins primaires, c’est se loger, donc il faut se loger et si vous vous avez des biens immobiliers, derrière vous aurez forcément des locataires, donc pour moi l’immobilier c’est intemporel, je sais que ce sera encore là dans cinquante ans, dans cent ans, que cela continuera à travailler, tu vois donc un business solide, deuxièmes aspects tu as l’effet de levier comme je l’expliquais tout à l’heure, tu mets très peu d’apports et derrière cela peut générer un fort taux de rendement sur investissement, c’est-à-dire ce que moi je dis taux de rendement sur investissement c’est quoi ? Je mets cinq mille euros dans un bien, je fais par exemple une saison l’été, au bout du premier mois j’ai récupéré mon argent, c’est-à-dire que je mise cinq mille euros sur la table, au bout d’un mois j’ai déjà récupéré mes cinq milles,

Raph : Comme tu nous disais tout à l’heure, avec ton appartement que tu as divisé en deux, que tu loues en saisonnier qui te génère par mois,

Pierre : Exactement, cinq mille, parce que tu as les impôts quand même, etc.

Raph : Oui, oui

Pierre : Donc cinq mille, au bout d’un mois j’investis mon argent, mais mon argent est revenu au bout d’un mois,

Raph : Ton cash

Pierre : Il y a des gens qui achètent par exemple des appartements cash, ils mettent cent milles, mais ils mettent vingt ans pour récupéré l’argent,

Raph : C’est chaud là,

Pierre : donc si tu veux, le taux de rendement sur investissement il est pourri,

Raph : Oui,

Pierre : Il est pourri, donc c’est la première chose et la deuxième chose c’est la vélocité de l’argent, c’est-à-dire voilà au bout de combien de temps vous payez vos appartements ? Si vous payez vos appartements en vingt ans ou vingt-cinq ans, vous vous enrichissez trop lentement, le seul problème que nous les êtres humains avons, c’est que nous sommes mortels, on a un temps de passage limité sur Terre, et si vous y réfléchissez pour devenir riche, qu’est-ce qu’il faut ? C’est en fait gagné beaucoup d’argent dans un temps réduit, donc si vous achetez des appartements qui se payent en cinq ans, d’après vous est-ce que vous allez vous enrichir plus vite que les gens qui achètent des appartements qui se financent en dix ans ou vingt ans, la réponse est oui, donc vous devez augmenter votre rentabilité et pour cela il faut développer son intelligence financière et il faut se former et apprendre,

Raph : C’est vrai que l’immobilier c’est voilà, quand on regarde le point commun des plus grosses fortunes de ce monde, elles ont toutes en commun la capitalisation immobilière, je ne pense pas que ce soit anodin, tu viens de le confirmer. Qu’est ce que tu penses des placements un petit peu alternatifs, par exemple tout à l’heure tu évoquais un petit peu le bitcoin ou même un petit peu l’or, tu penses que ce sont des placements qui sont intéressants, par exemple le bitcoin qu’est ce que tu en penses ?

Pierre : Pour moi le bitcoin est quelque chose qui est assez spéculatif,

Raph : Oui,

Pierre : Donc si tu veux, je ne vais pas te dire c’est une bonne chose ou pas, je n’ai pas de boule de cristal, je ne peux pas te dire, si demain le bitcoin fera fois deux ou le cour sera divisé par deux, on ne sait pas, personne ne le sait et la personne qui te dit je sais ce que va faire le bitcoin te ment parce qu’en fait personne ne sait,

Raph : Clairement,

Pierre : Donc moi j’aime avoir des investissements sur quelque chose dont j’ai le contrôle, donc je n’ai pas le contrôle sur le bitcoin, la deuxième chose est que je n’ai pas d’effet de levier, si je mets cinq mille euros dans le bitcoin, quelque part c’est cinq mille euros que je n’ai pas pour investir dans l’immobilier, donc si vous connaissez l’associé de Warren Buffet, il vous dit que la pire chose que vous puissiez faire, c’est vous avez pris votre cash vous l’avez mis dans un placement qui vous as bloqué et ce cash vous ne l’avez pas pour saisir une opportunité qui va rapporter beaucoup plus, donc moi si j’ai cinq mille euros à investir, je préfère acheter un bien à cent mille, avec un crédit, c’est beaucoup plus d’argent générer, donc je ne mets mon argent que là où j’ai de forts effets de levier sinon je n’investis pas,

Raph : Ce qui veut dire que tu n’investis que quand il y a des effets de levier ?

Pierre : Oui,

Raph : Et c’est tout ?

Pierre : Oui,

Raph : Tout ce qui va être placement alternatif, je ne sais pas, après c’est peut être différent entre investissement et placement, mais tout ce qui est par exemple je ne sais pas, or, vin, voiture, art, qu’est ce que tu en penses de tout cela ?

Pierre : Alors l’or pour moi, j’en ai, j’en ai acheté,

Raph : Oui,

Pierre : J’explique même comment investir dans l’or, j’ai fait des vidéos, une formation par rapport à cela,

Raph : Ton business en ligne, okay,

Pierre : Mais pour moi l’or n’est pas un investissement,

Raph : C’est un placement plutôt ?

Pierre : Oui, voilà c’est une façon de stocker sa valeur, c’est-à-dire qu’en fait des fois on vous dit le prix de l’immobilier monte ou le prix de l’or monte ou descend, le prix de l’or, le prix de l’immobilier ne bouge pas,

Raph : Tu peux développer cela ?

Pierre : Oui,

Raph : Pourquoi ils ne bougent pas ?

Pierre : Pourquoi ils ne bougent pas ?

Raph : Il ya des cours ?

Pierre : En fait, ce qu’il se passe, c’est que le prix de l’immobilier, la valeur de l’immobilier, la valeur d’une pièce d’or, elle reste la même depuis deux mille ans,

Raph : Intrinsèquement, tu veux dire ?

Pierre : Oui, tu as toujours la même valeur, tu vas dans ta maison, tu as ta cuisine, tu manges, tu prends une douche, cela a toujours la même valeur, la valeur n’a pas augmenter ou diminuer, tu as une pièce d’or c’est une pièce d’or,

Raph : C’est une pièce d’or,

Pierre : Par contre, ce qui le fluctue c’est le nombre de bouts de papier pour l’acheter, le nombre de bouts de papier fluctue et pourquoi il fluctue, parce qu’aujourd’hui qu’est-ce qu’il se passe ? Si vous êtes en Europe, la Banque Centrale européenne, donc c’est qui font tout ce qui est liquidités, impressions monétaires, font ce qu’on appelle des « quantitatives easing », un quantitatif easing c’est quoi ? Cela veut dire simplement qu’ils impriment des billets donc on l’a vu je crois que c’était 2015-2016, un gros quantitatif easing, l’euro a dévalué de quarante pour cent quoi,

Raph : Je vais poser une question bête, mais

Pierre : Par rapport aux dollars.

Raph : Mais je fais exprès d’être bête, mais s’il y a plus de billets, il y a plus de gens qui ont de billets donc tout le monde est plus riche non ?

Pierre : Non

Raph : C’est très bête comme question,

Pierre : Non, cela crée de l’inflation, ce qu’il se passe en fait, c’est que cela fait monter, si tu as plus de billets, cela fait monter les prix de l’immobilier,

Raph : Donc c’est cela,

Pierre : Cela fait monter, mais en fait les gens se disent oui j’ai acheté de l’immobilier, oui j’ai acheté ma résidence principale, le prix de ma résidence principale à monter donc oui je me suis enrichi,

Raph : Oui,

Pierre : Je dis okay, c’est ta résidence principale très bien, admettons, le prix à monter, mais j’ai fait tu la vends, si tu veux en racheter une autre, le prix de ce que tu vas acheter à monter aussi, donc tu ne t’es pas enrichi,

Raph : Tu achèteras la même chose quoi,

Pierre : Voilà et par contre c’est là que c’est intéressant d’utiliser l’effet de levier, puisque tu empruntes ta mensualité, par exemple admettons que tu as une mensualité de cinq cents euros par mois, si derrière ils impriment plus de billets, avec le mécanisme de l’inflation, tu vas rembourser beaucoup moins sur la durée donc tu vas beaucoup plus t’enrichir en achetant à crédit qu’en mettant ton cash.

Raph : Okay, je sais que tu es super calé également sur tout ce qui est un petit peu économie et fonds de roulement bancaire, en France, qu’est ce que tu penses un petit peu du système bancaire et de son évolution potentielle, je sais que c’est une grosse grosse question que je te pose là, mais je sais que tu as des avis très très intéressants à chaque fois donc comment tu penses que tout cela va évoluer ?

Pierre : Moi, je pense qu’aujourd’hui ce qu’il s’est passé c’est que vous avez eu la crise prime au niveau des banques et je pense que les banques clairement ne se sont pas remise parce qu’ils se sont tous échangés des actifs pourris c’est ce qu’on appelle les « subprimes » donc en gros des trucs qui ne valaient rien, enfin c’était de l’assurance sur des crédits immobiliers de gens qui n’étaient pas solvables, toutes les banques se le sont échanger et du coup les banques en sont criblées et ils ont eu un petit peu de mal à s’en sortir par rapport à cela, donc aujourd’hui les banques sont extrêmement endettées et ce qui s’est passé vous l’avez vu les banques ont été recapitalisées à l’époque par les états, mais aujourd’hui une loi est passée, cela s’appelait « paylout » et maintenant ce qu’il se passe c’est que si les banques font faillite, ce seront les épargnants qui seront directement saisis sur leur compte bancaire, donc ils ne seront pas saisis de tout, je vous rassure, mais ce sera une taxe de sept pour cent donc ils feront ce qu’on appelle, vous connaissez les prélèvements sociaux, la CSG CRDS,

Raph : La fameuse,

Pierre : Voilà, cela augmente chaque année, voilà, à chaque fois on en remet une petite dose, mais en fait ils ne vont pas vous dire clairement on vous vole votre argent, ils vont vous placez cela en vous disant on a mit en place une taxe de solidarité par rapport aux banques et ce sera temporaire pendant un an ou deux ans, mais après on la supprimera comme la CSG CRDS, qu’ils ont collée à vie, donc en gros, si tu veux ils vont se polier en fait les épargnant si jamais en fait une banque fait faillite, alors il y a des gens qui vont dire oui, mais il y a le fonds de garantie des dépôts, c’est merveilleux, donc le fonds de garantie des dépôts, il est de trois milliards, vous pouvez aller voir sur le site donc si vous faite un calcul tout simple, vous faite trois milliards diviser soixante-six millions de Français, vous avez une garantie de quarante-cinq euros par français,

Raph : Même pas un resto quoi,

Pierre : Moi voilà, si je vous dis prêtez-moi cent mille euros, mais je vous assure, je vais vous remboursez, j’ai quarante-cinq euros sur mon compte, est-ce que vous me les prêtez,

Raph : Jamais de la vie,

Raph : Et pourtant en fait comme c’est un système qui est institutionnel, les gens ont confiance au système donc moi je pense qu’aujourd’hui avoir tout son cash en banque, c’est risquer, surtout dans les pays comme la France, pourquoi ? Parce qu’en France en fait ce qu’il faut savoir, c’est que si jamais cela doit se recapitaliser, il y a des lois qui ont été votées donc on saisira les épargnants,

Raph : Oui,

Pierre : Mais même au niveau de la loi française, si une banque fait faillite, c’est d’abord l’état qui va se servir, ensuite c’est les créanciers et ensuite ce sera les épargnants,

Raph : En dernier,

Pierre : Si tu veux en dernier, donc il ya des pays qui ont des législations beaucoup plus intéressantes, c’est le cas par exemple du Luxembourg, Le Luxembourg entre guillemets si une banque fait faillite, c’est les épargnants qui sont indemnisés en premier et cela s’appelle le super privilège et ce n’est pas par hasard que toutes les riches fortunes mettent leurs argents là bas et c’est d’ailleurs comme cela justement qu’ils arrivent à prospérer ce petit pays en proposant ce type de placement bancaire,

Raph : Qui a un très beau nom aussi, super privilège,

Pierre : Et quelques avantages fiscaux pour les grosses multinationales,

Raph : Du coup, aujourd’hui quelqu’un qui a cinquante mille euros de liquidités sur son compte, qu’est ce que tu lui conseilles de faire ?

Pierre : Moi ce que je lui recommande c’est le cash entre guillemets c’est dévalue, perd de sa valeur,

Raph : Okay,

Pierre : Donc investissez votre argent, investissez votre argent, vous pouvez garder un fond de sécurité pour vous, mais vous n’avez pas besoin, moi ce que je propose souvent aux gens c’est pourquoi vous ne vous géo diversifiez pas ? C’est-à-dire pourquoi est-ce que vous n’ouvririez pas des comptes bancaires à l’étranger ? Alors souvent quand tu dis cela, les gens tu sais, ils pensent aux ministres qui sont partis cachés leur argent à l’étranger

Raph : Dans les îles,

Pierre : Mais tu sais c’est des gens qui avaient des sociétés, enfin des trucs pas clairs et qui cacher leur argent, mais si toi tu as gagné ton argent, tu as travaillés, tu as un salaire, tu as tout à fait le droit de faire circuler ton argent,

Raph : Cela a été déclaré en France ?

Pierre : Voilà, donc derrière, même si tu es français, ce qu’il faut savoir c’est que derrière quand tu as un compte bancaire à l’étranger, tu vas le déclarer à l’administration fiscale, chaque année, tu remplis ta déclaration et on te demande est-ce que tu as un compte à l’étranger et tu mets oui, non, et tu dois donner le numéro, etc. donc c’est tout à fait légal, mais le gros avantage que vous avez quand vous faites cela, c’est que d’un vous êtes insaisissable, donc si jamais vous n’avez pas payé une amende ou des impôts ou je ne sais pas ou vous avez des huissiers, machin, enfin ce genre de délire là, moi je peux vous le dire j’ai été banquier, il y a beaucoup de gens qui se faisaient prélever directement sur salaire, ils ne peuvent pas prélever dans un pays qui n’est pas la France,

Raph : Donc le fisc français ne peut pas intervenir à l’étranger ?

Pierre : Non

Raph : Okay,

Pierre : Mais même qui que ce soit, c’est un autre pays,

Raph : Un autre pays donc une autre législation,

Pierre : Donc c’est quand même un gros avantage, l’autre chose c’est que quand vous ouvrez des comptes à l’étranger, vous avez la possibilité d’avoir des comptes multidevises donc moi je vais vous prendre un exemple, sur un compte bancaire vous pouvez avoir par exemple des euros, vous pouvez avoir des dollars US, vous pouvez avoir de la couronne norvégienne, du dollar australien, du dollar canadien, c’est-à-dire que vous avez le choix d’avoir plusieurs devises, vous si vous êtes aujourd’hui en France ou en Belgique ou en Suisse, peut pas en Suisse, en Suisse il y a des comptes multidevises, mais vous avez uniquement des euros, vous n’avez pas la possibilité de placer votre argent dans une autre devise,

Raph : C’est vrai,

Pierre : Tandis que là-bas, c’est comme si vous avez une sorte de livre A, tu fais un virement vers ton livret A

Raph : Oui,

Pierre : Et tac cela le converti en dollar,

Raph : C’est top cela,

Pierre : Donc cela permet en fait de tout de suite convertir sa monnaie et se protéger quand la banque centrale européenne fait de la planche à billets et dévalue l’euro, si vous avez regardé, moi un truc que j’ai remarqué c’est les gens sont assez fans de Apple, vous savez de mac, vous regardez le prix des macs ils ont pris trente à quarante pour cent,

Raph : C’est vrai que cela à monter, j’ai vu les prix récemment,

Pierre : Pourquoi ? Parce que la valeur du Mac n’a pas changé, mais le prix, c’est produit en dollar, donc il faut plus d’euros pour acheter du Mac en dollar,

Raph : D’accord, okay,

Pierre : C’est pour cela que les prix ont flambés,

Raph : Question de devise,

Pierre : D’Apple et des iPhone, etc. c’est parce qu’en fait l’argent a été dévalué,

Raph : Est-ce qu’aujourd’hui il y a une meilleure devise ou pas dans le monde à obtenir, l’euro, le dollar ?

Pierre : Après voilà il faut vous positionnez sur une monnaie qui est indexée sur un actif solide c’est-à-dire que par exemple vous prenez des pays comme la Chine,

Raph : Oui,

Pierre : Ce sont des pays qui ont beaucoup d’or, c’est des pays qui ont une économie très solide, donc bon après le gouvernement peut aussi dévaluer la monnaie, mais allez placer votre argent je ne sais pas dans les pays, tu as le Canada, tu as l’Australie, tu as la Norvège, ce sont des pays qui peuvent être intéressant, parce qu’ils ont des monnaies qui sont beaucoup plus stable et qui fluctue beaucoup moins que l’euro actuellement et ce qu’il se passe, je ne sais pas à quel moment vous regarderez cette vidéo, mais il y a un risque d’éclatement au niveau de la zone euro, ce qui fait que cela pourrait vite dévaluer, donc investissez déjà votre argent et si vous avez des économies, pensez à vous géo diversifiez, c’est-à-dire conserver des euros, moi j’ai toujours des euros, mais aujourd’hui j’ai une grosse partie de mon patrimoine qui est dans d’autres devises,

Raph : Okay, super je pense que l’on a donné beaucoup de conseils dans cette vidéo, ce que je peux faire la maintenant c’est vous invitez à aller regarder le blog de Pierre, je sais qu’il vous a préparé une vidéo, peut être qu’il peut en parler mieux que moi, une vidéo de une heure de formation, si je ne dis pas de bêtises,

Pierre : Oui, en fait il y a un lien qui va s’afficher dans quelques instants et derrière vous allez recevoir une heure de formation offerte, donc qu’est-ce que vous allez recevoir ? Vous allez recevoir plusieurs vidéos, vous allez recevoir quatre vidéos sur l’immobilier, donc la première vous allez apprendre à investir dans l’immobilier sans apport, la deuxième chose, je vais vous montrez comment faire pour toucher quatre loyers sans passer par la case banquier, enfin vous allez voir comment ne plus payer d’impôts dans l’immobilier, je vais vous montrez aussi comment revendre un bien, vous savez vous achetez un bien vous le revendez, il y a la taxe sur la plus-value, je vais vous montrez comment faire pour ne plus la paye et peut être d’ici une semaine, je vous enverrai également une vidéo pour vous montrez comment faire pour ouvrir des comptes bancaires à l’étranger et comment placer son argent à l’étranger un petit peu en filmant mon écran comme si vous étiez par-dessus mon épaule, donc pour y accéder c’est très simple, vous cliquez simplement sur le petit carré qui s’affiche ici où vous retrouverez le lien dans la description YouTube, vous connaissez le principe,

Raph : Je vous mettrai tout cela,

Pierre : Vous mettez votre adresse e-mail et derrière vous recevez cela instantanément,

Que pensez-vous du profil de Pierre ? Avez-vous des questions pour lui ? N’hésitez surtout pas à les poser dans les commentaires ci-dessous ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge